RSS
RSS

Navigation

Liens utiles

Sabliers

GRYFF.
3035
POUFF.
3565
SERD.
2280
SERP.
4185

Vidéo du Forum

Top Sites


PRDBazzartNever Utopia

Copyright

Le forum Rise From the Ashes est l'entière propriété de ses fondatrices Ilyria, Panda-Sama, Mzlle Lou & Zuzuu. Le contexte est basé sur la saga Harry Potter appartenant à J.K. Rowling et à été écrit par Ilyria. Le design et codes CSS sont d'Ilyria & Ludibaty (Theo & Leo). Les descriptions des catégories sont de Zuzuu. Les chronologies et autres annexes ont été inspirées par l'encyclopédie HP. Toute reproduction entière ou même partielle est interdite.


 


Partagez | 
 

 Je t'aime à en mourir Et Ginny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Harry J. Potter
Harry J. Potter
Ordre
Ordre

Messages : 118
Points RPs : 320
Date d'inscription : 18/09/2018
Age : 24
Localisation : Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Je t'aime à en mourir Et Ginny    Jeu 3 Jan - 16:07

Je t'aime à en mourir feat. Ginny Weasley

*C’était le milieu de semaine. Harry se levait pour la troisième fois de semaine pour se rendre au ministère. Entre les cours théorique qu'il devait suivre à Poudlard et la pratique qui se faisait la plis part du temps au ministère, Harry n'avait pas le temps de s'ennuyer. Surtout que les « nouvelles recrues » en gros les aspirant étaient obligé de consacrer six heures de leurs temps libre pour des exercice physique . Techniquement tout les aurors devaient le faire mais leur commandant ni faisait pas vraiment attention, sauf pour les nouvelles recrues. Cela faisait plus d'un an et demi que le jeune Potter était rentré dans au ministère et si ses premiers pas avaient pu créer des commérages, ses collègues de boulot c’était habitué à lui. Plus aucune question indiscrète ne lui était posé, Harry Potter avait enfin trouvé sa place. Er depuis Ginny Weasley l'avait peut être trouvé aussi chez les aurors. Harry ne se permettrait pas de remettre en question les choix de carrière de la rouquine. Il avait essayé d’être protecteur et de lui faire choisir une voie plus stable mais il avait vite comprit que ce n’était pas le type d'homme dont elle avait besoin. Harry avait simplement exigé une chose, au boulot leur relation privé ne devait pas interférer. Le jeune homme n’avait pas envie de faire en plus  la une des journaux à cause d'un baisé échangé sur son lieu de travail. Bref de toute façon le couple ne se croirait pas beaucoup et peu de personne était au courant de leur relation vu qu'il ne la montrait jamais.

Ce matin donc Harry avait rejoint son mentors, Pritchard Richard de son nom. Un instructeur sévère mais qui n'avait jamais laisse la popularité de son aspirant fausser son jugement. Il l'avait accepté comme un première année comme les autres er cela avait fait beaucoup de bien à Harry. Aujourd’hui il n’était pas question de chasse au mage noir, non Pritchard et lui devait rattraper le retard dans leur paperasse. Des dossiers à bouclé, des interrogatoires à monté bref rien d'ultra passionnant. L’élu était justement entrain d'ajouter certaines informations sur un dossier quand leur commandant convoqua toutes son équipe. Même ceux qui était déjà en mission rappliquèrent au bureau en quelques minutes. Quand tout le monde fut là, le commandant fit taire les discussions d'un signe. Tous étaient pendu à ses lèvres. Harry se demandait ce se passer pour qu'une réunion de ce genre ai lieu été il allait vite avoir la réponse. Cela faisait quelques mois qu'une équipe enquêtait sur un trafique de baguette illicite qui pouvait être étroitement relié au neo-mangemort. Harry se raidit un peu en entendant le discours et son instructeur le remarqua. Quelques minutes après toute les équipes savaient ce qu'elle devait faire. Les aurors allaient procéder à une arrestation en grande pompe. Le but était d’encercler la remise ou le trafic s’effectuait. Pritchard lui demanda si cela allait et Harry fit signe que oui, il n’avait clairement pas envie de se confier sur ce genre de problème. Harry n’avait pas eu le temps d’apercevoir Ginny mais elle avait elle aussi eu ses ordres.*

Transplanant sur place Harry et Pritchard se trouvait à l’arrière du bâtiment. Le garçon eu à peine le temps de voir Ginny que l’opération commença. Au signal du commandant tous envoyèrent un stupefix sur la réserve. Mais tout ne se passa pas comme prévu. La plus part des sorts furent renvoyé contre les auror par un bouclier. Harry eu le temps de se mettre à couvert mais ce n’était pas le cas de tous. Les trafiquant étaient bien plus nombreux et accompagné de neo-mangemort. Harry entendit Richard lui hurlait de se mettre à l'abris mais une explosion les sépara. Gardant la tête froide, Harry repousse un, puis deux, puis trois assaillant. Certains venait de reconnaître le survivant et autant parfois cela effrayé les malfrats de se retrouver en face de l'élu autant cette fois ils étaient porté par l'envie d'abattre celui qui avait bousillé leur vie. Harry fut trop rapidement submergé et bien qu'il ne se défendait pas trop mal en duel, il était trop nombreux pour lui. Harry ne vit pas un sort se dirigé droit sur lui, il tourna la tête est il savait ce qu'il l'attendait. Des doloris il en avait déjà prit mais alors qu'il se préparer à prendre le sort il vit Ginny abandonné son poste et foncer droit sur lui. Elle prit me sort à ses places et au premier cries de la jeune femme il envoya le type qui venait de lui faire subir ça a l'autre bout du périmètre. Harry sentit la rage décupler la force de sa magie. Combattant ainsi Harry était impressionnant et en même temps effrayant. Personne ne pouvait plus doute de la relation qu'il avait avec la blesser maintenant. Formant un cercle autours de la jeune femme pour la protéger il fut aide par me mentors de la jeune femme et Pritchard qui avait réussi à les rejoindre.

Sainte-mangouste quelques heures plus tard. Mme calme était roi dans l’hôpital. De nombreux aurors avaient été blesser et le commandant était déjà en train de s’entretenir avec Arthur Weasley ministre de substitution. Harry attendait devant me chambre de Ginny qu'on le laisse rentrer et il n’était pas seul à attendre. Son mentors et celui de sa compagne attendaient des explications. C'est Pritchard lança les hostilités :

- Tu aurait pu me dire que tu avait une relation avec une aspirante mon garçon…
*Harry répondit d'une voix sèche.* Ma vie privée de vous regarde pas.

Oh bien sûr que si elle me regarde Potter surtout quand ta petite amie abandonné son poste pour toi.

*le mentors de Ginny s'en mêla et cela partie en dispute plis à cause du stress des événements qu'autre chose. Heureusement une infirmière vient mettre fin à la discussion quand enfin ils eurent le droit de rendre visite à rouquine. Harry avait bien sûr prit soit d’informer la famille Weasley de l’état de Ginny er bien que son père était occupé, une Molly en furie allait sûrement bientôt débarqué. Harry s'approcha de Ginny er lui demanda sous le regard de leurs mentors eux aussi rentré .*

Comment te sent tu ?
code par EXORDIUM. | Images par Tumblr

_________________
it was blissful oblivion better than firewhiskey


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ginevra M. Weasley

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Ginevra M. Weasley
Ordre
Ordre

Messages : 151
Points RPs : 296
Date d'inscription : 18/09/2018
Age : 27
Localisation : Saint-Etienne

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Je t'aime à en mourir Et Ginny    Ven 4 Jan - 1:06

Voilà maintenant quelques jours que Ginny se levait plus tôt que d’habitude. Les cours pratiques des aspirants Aurors avaient commencé depuis un moment déjà. La rouquine avait rencontré son mentor, une femme d’une quarantaine d’années. Cette dernière était agréable et surtout, elle prenait le temps de lui expliquer toutes les choses qu’elle ne comprenait pas. C’était une femme formidable. Cependant, Ginny avait parfois l’impression qu’Elizabeth Halloway (c’était son nom), la sous estimait un peu. Elle n’avait pas encore eu le temps de lui en parler et ce n’était pas ce jour là qu’elle allait en avoir l’occasion.

Ginny Weasley eut à peine le temps d’arriver au Ministère que sa mentor lui tomba dessus, lui disant qu’elles devaient se rendre à une réunion importante. En effet, on avait trouvé la planque d’un important trafic de baguettes illicites qui pouvait être lié aux nés Mangemorts. Pendant le discours, Ginny aperçu Harry dans la foule des aspirants Aurors. Bien sûr, ils avaient convenu de ne pas faire des vagues sur leur relation. Ils avaient déjà assez de mal à ne pas avoir les journalistes sur le dos en permanence, ce n’était pas le moment d’avoir aussi les membres du Ministère. Toutes les équipes avaient reçu leur ordre de mission et Ginny se retrouva avec sa mentor et tout un autre groupe. Ils transplanèrent à leur poste et la rouquine fit partie des équipes qui étaient derrière le batiment. La jeune femme vit Harry et se concentra sur sa tâche : lancer un stupéfix contre le batiment pour immobiliser le plus de personne possible. Mais rien ne se passa comme prévu. Un bouclier se trouvait autour du batiment, renvoyant les sorts à leurs destinataires. Ginny se laissa tomber au sol pour éviter son propre sort puis se fut l’anarchie. Des trafiquants puis des néo-Mangemorts se lancèrent dans la bataille. La rouquine eut juste le temps de se relever qu’une explosion se fit sentir, éloignant certains aspirants de leurs mentors. La jeune femme se retrouva face à deux ennemis qui semblaient se faire une joie d’être face à la jeune Weasley. Cette dernière se défendit avant même qu’ils ne lancent un sort. Dans son combat, Ginny s’était rapproché d’Harry et elle vit qu’il devait se battre contre un plus grand nombre de personnes. Certains l’avaient sans doute reconnu. Ginny vit que l’un des ennemis allait lancé un sort et sans doute pas n’importe lequel. Sans vraiment comprendre pourquoi elle faisait ça, Ginny brisa les rangs de son groupe et se dirigea vers Harry pour se prendre le sort à sa place. Et si c’était un Avada Kadevra ? La jeune femme ne s’était même pas posée la question, elle s’interposa entre le sort et Harry et se prit un Doloris bien placé. Elle hurla et s’écroula au sol, se blessant à la tête en tombant. Elle perdit connaissance et ne vit pas qu’Harry, le mentor de ce dernier et Elizabeth, son mentor, essayait de la protéger.

La tête de Ginny semblait être plus lourde que d’habitude. L’ambiance autour d’elle n’était pas la même qu’avant sa perte de connaissance. Qu’est-ce qui s’était passé ? Est-ce qu’elle avait été blessé ? La jeune femme ouvrit doucement les yeux et vit qu’elle était dans une chambre d’hopital, sans doute Ste-Mangouste. La jeune femme entendit des éclats de voix derrière la porte de sa chambre. Des gens se disputaient. Elle entendit son prénom. Qu’est-ce qu’elle avait fait ? Elle se souvient soudain de son éclat, du fait qu’elle est brisé les rangs de son groupe pour aller sauver Harry. Pourquoi n’était-elle pas rester à sa place ? Son avenir dans les rangs des Aurors allaient sans doute être compromis... Ginny allait se relever quand elle vit qu’une infirmière se trouvait déjà dans sa chambre. Cette dernière lui dit qu’elle allait bien, qu’elle avait une bonne commotion cérébrale, mais qu’en prenant une potion pendant 24h, ça devrait aller. La femme lui dit alors qu’elle avait quelques personnes qui voulaient la voir. Ginny allait lui dire qu’elle n’avait envie de voir personne, mais c’était comme si l’infirmière ne l’avait pas entendu. Elle sortie de la chambre et quelques secondes plus tard, Harry, son mentor et Elizabeth entrèrent dans la pièce. La rouquine, honteuse, essayait de détourner le regard, mais la voix d’Harry l’en empêchait de le faire. Il lui demanda alors comment elle se sentait. Elle répondit dans un murmure :

«J’ai connu des jours meilleurs...»

La jeune femme regarda sa mentor et lui dit :

«Je suis désolée...»

Elizabeth vient s’assoeir sur le rebord du lit de Ginny et lui dit :

«Ce soir, tu as réagit comme une débutante. Tu t’es mise en danger et tu as mis ton groupe en danger. Jamais nous devons se mettre en danger sauf si c’est vraiment nécessaire...»

Elizabeth la regarda, puis regarda Harry et rajouta :

«Apparament aujourd’hui, c’était necessaire... Je doute que ce soit une bonne idée d’être en couple pour deux aspirants Aurors...»

Elle soupira et se leva du lit pour regarder son collègue.

«Au point où on en est, je me demande sérieusement si nous sommes les mieux placés pour donner les sanctions...»

Ginny baissa la tête, misérable. Elle savait bien qu’elle avait faite une erreur et qu’elle n’avait aucun moyen de la réparer... Et si quelqu’un était mort ?

_________________


"I'll always be here for you"

(c)Miss Pie



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Harry J. Potter
Harry J. Potter
Ordre
Ordre

Messages : 118
Points RPs : 320
Date d'inscription : 18/09/2018
Age : 24
Localisation : Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Je t'aime à en mourir Et Ginny    Ven 4 Jan - 15:22

*Harry avait toujours réussi à faire en sorte que sa relation avec Ginny ne soit pas trop connu et même s'il y avait déjà eu des articles les concernant cela avait toujours été que des spéculations. De plis Harry avait apprit certaine technique pour changer son visage dans polynectar, dans les lieu publique il évite simplement de se montrer. Préférant le calme d’être une inconnu sue le déferlement, plutôt que le déferlement de sorcier reconnaissant ou haineux qui lui était réservé. Peut être un jour aurait-il le courage de de balader sur le chemin de traverse en étant lui-même, mais ce n’était pas pour aujourd'hui. Maintenant que leur relation de couple devait aussi faire avec le boulot, Harry avait eu tendance à douté de cette mise à l’épreuve quotidienne. Le jeune homme n'avait pas envie de partir en mission et de s’inquiéter pour Ginny. Cela devenait presque étouffant. Et même si la jeune femme lui répété mainte et mainte fois de ne pas le faire, l’élu ne pouvait pas s'en empêcher. Il avait lui-même hésite à changer de métier, pas juste à cause de ça, il faut dire qu'il se demandait s'il avait bien fait de continuer la chasse au mage noir. Lui qui en avait déjà tant fait, n'aurait-il pas mieux fait de raccrocher sa baguette. De laisser tout ça derrière lui et de passer à autre chose. Le problème ce qu'il ne savait pas vraiment quoi faire et qu'au final il avait besoin de l'action que lui procurer ce métier pour ce sentir pleinement en vie. Il avait bien un autre domaine ou il était doué  , le Qudditch mais cela voudrait dire qu'il devrait s'imposer plus de sortit publique et puis les sélections était passé de puis des moi. Il n'avait pas envie d'avoir l’impression d’avoir perdu deux mois dans le corp des aurors. Mais là, alors qu'il était devant la chambre de Ginny à attendre de pouvoir la voir, il douté à nouveau.

Harry rentra dans la chambre essayant d’oublier ses questions et sa remise en question. Ce n’était pas le moment d’obliger Ginny à l’écouter. Elle avait sans doute remarqué son comportement plus distant, Harry espérant qu’elle mette cela sur le compte de la présence de leur instructeur. Enfin il lui demanda comme elle allait s'en aller plus loin, mais Ginny le fit de son propre chef. Sa mentors prit la parole et lança un regard à Harry qui en disait long. Il reste silencieux mais n'en panda pas moins. Pritchard aller reprendre la parole maos Harry fut bien plus rapide.*

- Non ce n’était pas nécessaire. *Harry imposa un silence avant de croiser les regard de Ginny elle se sentait suffisamment coupable, pas la peine d'en rajouter.* Personne n'est mort Gin' seulement quelques blessés. *le jeune homme reste silencieux mais cela n'allait sûrement pas en rester là. C'est finalement l’instructeur d'Harry qui reprit la parole.* je pense que c'est au commandant de décider de la punition de Miss Weasley. Quand à toi mon garçon, à l'avenir et même si cela nous regarde pas tu devrait nous parler de ce genre de chose. J'ai pas envie qu'à chaque mission ou combat ta conquête du moment ce jette devant toi pour te protéger. Tu saura toujours une cible privilégiée que cela te plaise ou non.
*le silence se fit et face au regard de tous et à la lueur de ce qu'il venait de se produire, Harry craqué plus ou moins er annonça de but en blanc.* pas la peine d'une sanction, je quitte ma formation d'auror. *il avait dit ça avec une tel maîtrise et façon tellement froide que tous furent estomaqué. De toute façon sa décision était prise, il ne pouvait pas passer sa vie a s’inquiéter pour Ginny alors il préférait se trouvait une autre voie.* Ce n'est pas ta faute Gin mais je ne veux pas passer mon temps à m’inquiéter pour toi. Je suis comme ça je ne peux pas m'en empêcher et de toute façon j’ai d’autre piste. Devenir auror était juste une mauvaise idée….

_________________
it was blissful oblivion better than firewhiskey


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ginevra M. Weasley

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Ginevra M. Weasley
Ordre
Ordre

Messages : 151
Points RPs : 296
Date d'inscription : 18/09/2018
Age : 27
Localisation : Saint-Etienne

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Je t'aime à en mourir Et Ginny    Dim 6 Jan - 19:58

Ginny se sentait tellement mal. Elle ne comprenait pas la réaction qu’elle avait eu. Enfin, si elle savait ce qui s’était passé. La rouquine avait laissé ses sentiments prendre le dessus. C’était aussi simple que ça. Pourtant, elle n’allait pas être au bout de ses surprises.

Lorsque Harry rentra, ce dernier était suivit par son mentor et la mentor de Ginny. Cette dernière lui parla, lui disant qu’elle avait agit comme une débutante en ce mettant en danger et mettant en danger les autres. Il n’y avait pas eu de mort, mais la jeune femme ne se sentait pas très bien quand même. Le mentor d’Harry lui dit alors que le commandant devait décidé, rajoutant qu’Harry devra, à l’avenir parler de ce genre de chose. Il dit qu’il n’avait pas envie de voir sa conquête du moment se jeter devant lui pour le protèger. Ginny se redressa vivement dans son lit et balança :

«J’espère sincèrement qu’il n’y aura pas de conquête du moment. Je resterais la seule si cela ne vous embête pas.»

Vexée, Ginny entendit à peine Harry répondre que ce n’était pas la peine de prendre une sanction, il allait quitter sa formation d’Auror. Le silence tomba dans la chambre comme si on venait d’apprendre que quelqu’un était mort... Le Survivant se tourna vers Ginny et lui dit que ce n’était pas de sa faute s’il arrêtait, mais il ne voulait pas passer son temps à s’inquièter pour elle. Il était comme ça et il ne pouvait pas s’en empêcher, devenir Auror était juste une mauvaise idée... La rouquine resta figer pendant un moment avant de tout déballer :

«Tu t’es battu contre Voldemort plus de fois que toutes les personnes réunit dans cette pièce. Tu as sauvé la vie de beaucoup de personnes et parce que je suis dans les rangs, tu ne veux plus être Auror ? Et que vas-tu faire Harry Potter ? Homme au foyer ?»

Elle se leva brusquement du lit, envoyant les couvertures au sol et faillit en faire autant avec Harry. Elle tenait à peine debout, mais elle s’en fichait.

«Quand j’ai décidé de devenir une Auror, je n’étais pas encore avec toi et je me suis toujours dis que j’allais faire ce qui me plaisait le plus. Puis, on s’est remit ensemble. Harry, pourquoi ça t’inquiète plus maintenant qu’avant, lorsque tu es partie à l’aventure avec Ron et Hermione ? Qu’est-ce qui a changé ? On n’a plus de Lord à combattre, juste une Mangemort ! Je ne veux pas que tu renonces à ce que tu es pour moi !»

La jeune femme failllit perdre l’équilibre. En s’énervant de la sorte, elle avait oublié qu’elle était tombée au sol et qu’elle avait subit un doloris plus une commotion cérébrale. Elle s’accrocha à son lit et se tourna vers le mentor d’Harry et lui lança :

«Ce sera de votre faute s’il arrête...»

La main de sa mentor vient se placer sur son épaule pour l’aider à se diriger vers son lit. Elle avait besoin de repos et elle ne voulait pas qu’Harry abandonne... Elle se coucha sur le coté, dos à ses invités et murmura :

«Tu n’as pas le droit de m’abandonner...»

_________________


"I'll always be here for you"

(c)Miss Pie



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Harry J. Potter
Harry J. Potter
Ordre
Ordre

Messages : 118
Points RPs : 320
Date d'inscription : 18/09/2018
Age : 24
Localisation : Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Je t'aime à en mourir Et Ginny    Lun 7 Jan - 23:22

Je t'aime à en mourir feat. Ginny Weasley

*Harry venait clairement de lancer une bombe, il l’avait fait de façon si tranquille qu’elle en devenait encore plus redoutable. Personne n’aurait pu imaginer qu’il prenne cette décision. Et pourtant dans sa tête, c’était claire comme de l’eau de roche. Il ne pouvait continuer ainsi et surtout il ne le voulait pas. Alors oui cela allait en surprendre plus d’un qu’Harry Potter, le survivant, l’élu décide de s’écarter du chemin qui lui était tout tracé.  Mais s’il n’était pas heureux dans ce choix qu’il avait fait avait-il le droit de changer ? En réalité il n’en savait fichtrement rien de s’il était heureux ou pas, Harry fonctionnait de façon linaire. Il voyait un problème et il fallait le résoudre point barre. Comme d’habitude il n’avait pas pensé aux autres et à la suite.

Pritchard quant à lui resta complètement muet. Incapable de prononcer le moindre mot face à la nouvelle que lui avait jeté son apprenti à la figure. Après tout-ils commençaient à former une très bonne équipe et il devait se l’avouer travailler au côté d’Harry était plaisant même s’il ne le lui montrait que très rarement. Le plus impressionnant fut sûrement la réaction de la jeune femme. On aurait dit que des éclairs venaient de lui traverser les yeux et qu’elle envoyait ses foudres contre Potter.

Potter justement recula légèrement. S’il y avait bien une chose dont Harry avait peur s’était la colère de Ginny Weasley. Il se garda de répondre qu’avec l’argent qu’il avait dans son coffre il pouvait effectivement devenir homme au foyer. Enfin il allait être difficile de trouver de l’action en entretenant sa maison. Le jeune homme avait envie de se faire tout petit. Surtout que Ginny venait également de vanter ses mérites alors que lui voyait encore le nombres de personnes qu’il avait précipité vers la mort plutôt que les sauvés.*

- Ce qui a changé aujourd’hui c’est que tu es proche de moi au sens littéral du mot. Quand je suis parti avec Ron et Hermione, je savais, du moins je pensais savoir que tu étais en sécurité. Et de toute façon là où j’étais je ne pouvais rien faire. Aujourd’hui c’est toi qui t’est jeté devant moi et demain l’inverse. Comment partir en mission avec nos collègues sachant que l’on fera toujours passé nos vies au-dessus.

*Harry aurait voulu avoir le rôle du mentor de Ginny et l’accompagner jusqu’à son lit mais il n’osa faire un geste de peur de blesser. De toute façon maintenant il devait faire face à un Pritchard plus qu’énervé. Scandant devant lui nombres d’arguments pour le faire rester dans les rangs. Harry n’avait qu’une envie sortir de cette pièce où il se sentait étouffer. C’était trop pour lui et il demanda le silence de la part de son instructeur.*

- est ce que quelqu’un à quelque chose à foutre de ce que moi j’ai envie de faire de ma vie. Elle ne se résume pas à la chasse aux mangemorts ! *S’adressant maintenant particulièrement à Ginny* Tu devrais être la première à me soutenir, au lieu de cela tu me tourne le dos et tu prétends que je t’abandonne.

*Harry énervé, sortit de la chambre. Simplement déçu que tout le monde vogue contre lui alors qu’il pensait prendre la bonne décision. Vexé, il marcha sans réel but, jute l’envie d’oublier ce passage. C’était sûrement dure ce qu’il infligeait à Ginny mais il souffrait de cette situation et il ne savait pas quoi faire.*  

code par EXORDIUM. | Images par Tumblr

_________________
it was blissful oblivion better than firewhiskey


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ginevra M. Weasley

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Ginevra M. Weasley
Ordre
Ordre

Messages : 151
Points RPs : 296
Date d'inscription : 18/09/2018
Age : 27
Localisation : Saint-Etienne

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Je t'aime à en mourir Et Ginny    Mer 9 Jan - 0:11

Elle devrait être la première à comprendre que la vie du Survivant de se résumait pas qu’à combattre des Mangemort. Ginny sentit son coeur se contracter. Bien sûr qu’elle le comprenait, mais elle ne voulait pas être la cause de son abandon d’études. Elle se sentait déjà assez mal de s’être mise devant Harry et d’avoir abandonner son poste. Elle lui en voulait de tout laisser tomber pour elle. Elle lui dit tout ce qu’elle avait à lui dire et Harry trouvait toujours un bon argument pour lui répondre. Ginny entendit son petit ami partir au moment où il lui dit qu’elle devrait être la première à le soutenir au lieu de lui tourner le dos et de prétendre qu’il l’abandonne. La jeune femme posa ses mains sur ses yeux et essaya de ne pas pleurer.

«Ginny, il faut te reposer... On discutera de tout ça quand tu seras plus calme et en meilleure forme... Le commandant aura sans doute besoin de te parler.»

La mentor de la jeune femme l’aida à s’installer de nouveau dans son lit avant de la couvrir et de rajouter :

«Pritchard, on devrait la laisser... Elle a besoin de se reposer et surtout, tu as besoin de parler à ton aspirant... ou ton ex aspirant... Je ne sais pas comment on doit le nommer...»

Tout le monde quitta la pièce et Ginny se retrouva seule. Pendant de longues minutes, elle pleura sans vraiment comprendre pourquoi elle le fasiait. Est-ce que c’était parce qu’elle avait mit son équipe en danger ou est-ce parce qu’elle avait faillit mourir ? Si elle n’avait pas bouger, qu’est-ce qui se serait passer ? Sans doute quelque chose de pire... La jeune femme se tourna dans son lit, dos à la porte de sa chambre.

Depuis qu’Harry était revenu dans sa vie, tout avait été plus agréable et pourtant, elle trouvait qu’ils avaient beaucoup plus de dispute qu’avant. Est-ce que c’était une bonne idée d’avoir renouveler ? Est-ce que les choses n’auraient pas été mieux si la jeune femme avait évité de parler au jeune homme quelques mois plus tôt. Elle se demandait d’ailleurs si elle allait toujours accepter la proposition du jeune homme concernant le fait d’habiter avec lui au Square Grimmaud. Les larmes n’arrêtaient pas de couler sur ses joues et la rouquine finit par s’endormir de fatigue. Elle était au plus mal et la seule personne qu’elle avait vraiment besoin était partie... Ses parents devaient être arriver, mais ils la laissèrent tranquille. Elle avait besoin de sommeil. Ce qu’elle espérait maintenant, c’était de ne plus être déranger pendant un long moment...

_________________


"I'll always be here for you"

(c)Miss Pie



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Harry J. Potter
Harry J. Potter
Ordre
Ordre

Messages : 118
Points RPs : 320
Date d'inscription : 18/09/2018
Age : 24
Localisation : Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Je t'aime à en mourir Et Ginny    Sam 12 Jan - 11:51

Je t'aime à en mourir feat. Ginny Weasley

*Harry s’était sentit rejeté par la personne qu’il aimait. Il s’était sentit oppresser dans cette chambre d’hôpital et puis il aurait clairement préféré le prendre lui ce maudit sortilège impardonnable. Harry en avait déjà pris et un de plus ou du moins cela ne lui faisait aucune différence. Mais voir la femme qu’il aime se jeter devant lui c’était d’un côté réconfortant et de l’autre terriblement effrayant. En ayant combattu Voldemort il savait à quel genre de risque il s’exposait, mais il ne voulait pas les imposer à Ginny et maintenant il douter même du bien-fondé de leur relation. A nouveau il la mettait en danger et cela avait le don de l’enrager. A nouveau il se demandait s’il devait l’abandonner plutôt que la mettre en danger. Une idée avait germé dans sa tête. Une très mauvaise idée. Mais comme d’habitude Harry réagissait à l’instinct et la simple idée que Ginny se fasse blesser à cause de lui le répugnait. Suffisamment de personnes étaient morte pour lui et Ginny, il savait qu’il n’y résisterait pas. Pourquoi avait-il tant peur de la perdre ? A avoir autant peur il ne se rendait pas compte que c’est ce qui allait la faire partir.

Harry marchait en ligne droite, sans réel but, il avait juste besoin de sortir de cette endroit où il se sentait acculé. Dans la rapidité, il avait oublié de se métamorphosé et de nombreux badauds se retournaient en voyant le survivant marchait d’un pas tranché dans une direction. Certains devait se demander s’il n’avait pas vu un détraqueur vu la tête qu’il tirait. Le jeune homme ne s’était pas rendu compte que Pritchard c’était mis à lui courir après dans le hall de Sainte mangouste. Il ignora superbement les « Potter ! » à répétition que Pritchard scandait et quand il arriva à sa hauteur son mentors (il avait toujours le poste à ses yeux) reprit la parole.*

- Tu vas arrêter de faire ta diva et venir avec moi il faut qu’on cause. Aller suis-moi…

*Harry fit mine de ne pas bouger mais face au visage de l’auror il ne pouvait pas lui refuser cela. Le suivant donc docilement jusqu’à une cafète de l’établissement. Pritchard s’empara de tasse de café préparer par des elfes de maison, il lui désigna une table et Harry s’installa. Regardant son mentor attendant qu’il prenne la parole. Soupirant celui-ci reprit enfin la parole.*

- Mon garçon, non seulement tu vas perdre une inestimable carrière dans un métier que tu aimes, ne fait pas cette tête là je t’observe maintenant depuis deux ans et tu ne fais pas un très bon menteur Harry Potter. Donc comme je le disait tu vas perdre ta carrière mais en plus la femme que tu aimes.

*Pritchard fit une pause. Attendant que cela fasse effet auprès de son aspirant mais voyant qu’il ne faisait pas mine de revenir sur sa décision, l’auror décida d’abattre sa seconde carte. Avalant un peu de café avant d’avouer un secret à Harry.*

- Je suppose que je peux te faire confiance. Quand je bosse je mets toujours un point d’honneur à ne pas mélanger ma vie privée et le boulot. Mais au vu de la situation je pense que je peux te confier un secret. J’ai moi aussi eu une relation amoureuse avec une membre de notre brigade. Je dis eu parce qu’elle n’en fait plus partie mais aujourd’hui c’est ma femme. On a fait la même erreur que vous au début. Cacher notre relation n’était pas une bonne idée au vus de notre relation. Finalement la situation a fait que le commandant à finit par le savoir. D’un commun accord on a décidé de laisser notre couple en dehors du bureau la plupart du temps. On ne cachait pas notre relation à nos collègues et je peux comprendre que dans votre cas c’est plus compliqué que cela mais il existe toujours une solution. Les rares missions ou ont étaient obligé de faire équipe on se tenait éloigné l’un de l’autre. Cela ne veut pas dire que l’ont étaient insensible l’un envers l’autre mais pour ne pas rajouter une source de stress supplémentaire ont oublié juste notre couple quelques instants. Maintenant, il faut que tu te questionne sur ta capacité à voir ta « petite-amie » prendre des sorts sans que tu ne bouges d’un pied car c’est ta mission.  

*Pritachard décida de laisser Harry seul. Se disant sûrement qu’il avait besoin de réfléchir. Et en effet son aspirant ne savait plus quoi penser. Pritchard n’était bien sûr pas au courant qu’Harry avait reçu une lettre de la part d’un club de Quidditch désirant le recruter au poste d’attrapeur. Le jeune homme aimait toujours passionnément ce sport mais il savait aussi que la célébrité qui allait avec n’était pas faite pour lui. Sortant la lettre, il déplia le parchemin. Ne sachant pas quoi faire le destin décida pour lui et un petit garçon se précipita vers lui fit tomber son café dessus et demanda d’une voix toute gêné un autographe. Harry accepta en souriant. Jetant le papier, il se dirigea vers la chambre de Ginny. Une discussion s’imposait. Les parents de la jeune femme étaient là. Et pars de rapide salutation/embrassade de la part de Molly, il rentra dans la chambre ou la rouquine était endormit et le jeune homme devinait encore ses larmes. Un peu honteux d’avoir était l’une des raisons, Harry s’installa auprès de la jeune femme attendant son réveille. Ses parents étaient aussi là. Malheureusement Mr Weasley en tant que ministre avait de nombreuses réunion qui attendait que lui et après la promesse de sa femme de le tenir informé il disparut dans un pop caractérisant un transplanage. Harry se dit qu’être ministre devait donner quelques droits. Molly resta de nombreuses heure mais à bout de force la matriarche de famille décida de partir se reposer quelques minutes. Heureusement pour Harry c’est à ce moment-là que Ginny décida de se réveiller. Attendant qu’elle analyse l’endroit où elle était. Harry posa doucement une main sur son bras.*

- Désolé pour tout à l’heure mais c’était trop dur à gérer.

code par EXORDIUM. | Images par Tumblr

_________________
it was blissful oblivion better than firewhiskey


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ginevra M. Weasley

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Ginevra M. Weasley
Ordre
Ordre

Messages : 151
Points RPs : 296
Date d'inscription : 18/09/2018
Age : 27
Localisation : Saint-Etienne

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Je t'aime à en mourir Et Ginny    Dim 13 Jan - 17:31

S’il y avait quelque chose qui reposait Ginny, c’était lorsqu’elle était perdue dans le monde des rêves. Parfois, elle faisait des cauchemars, mais ce n’était presque plus le cas depuis qu’Harry était revenu dans sa vie. Elle avait fait un cauchemar quand le jeune homme l’avait emmener avec lui pour le week end, mais elle continuait de penser que c’était à cause du manoir. Il y avait quelque chose de reposant lorsqu’elle était avec le Survivant, mais il y avait aussi quelques disputes et des mots plus hauts que d’autres. La jeune femme se demandait parfois si elle n’était pas aller trop vite... Pourtant, tout le monde voyait le couple comme une référence depuis des années. ESt-ce que ce n’était pas trop de pression ?

Ginny dormait déjà depuis plusieurs heures maintenant quand ses parents entrèrent dans la chambre. Tous les deux avaient toujours eu à coeur les intérets de leurs enfants et pour la petite dernière de la famille, c’était encore plus fort. Mrs Weasley vient s’assoir aux côtés de Ginny et replaça une mèche qui lui barrait le visage. Mr Weasley avait pris quelques heures pour les passer auprès de sa fille, mais ses obligations de Ministre l’obligèrent à retourner au Ministère avant que la jeune femme ne se réveille. Harry revient à ce moment et Mrs Weasley alla quand même l’embrasser.

«Ce n’est pas de ta faute Harry... Ne t’inquiète pas pour elle, elle est forte, elle va se remettre comme toujours.»

L’ainée se leva et déclara qu’elle devait aller se reposer un peu. Elle passa près d’Harry pour lui effleurer les cheveux doucement puis sortie de la chambre. Ginny se réveilla doucement lorsque sa mère passa la porte. La jeune femme sentait que quelqu’un était assise à coté d’elle et se demanda si ce n’était pas son père ou l’un de ses frères. Une main se posa sur son bras et la rouquine entendit la voix d’Harry lui dire qu’il était désolé pour tout à l’heure, que c’était trop dur à gérer. Ginny se redressa dans son lit et ne dit rien. Tout le monde avait des moments de doute et de moments où c’était tout simplement trop dur de tout gérer. La jeune femme remonta ses genoux contre sa poitrine et murmura :

«Ce n’est pas grave... Je peux tout à faire comprendre que ce n’est pas facile. Mais Harry, tu pensais vraiment ce que tu as dis ? Tu vas quitter les Aurors ?»

La jeune femme leva les yeux vers lui et le regarda dans les yeux. Elle n’avait pas de larmes, elle n’avait pas envie de pleurer. Elle voulait juste être sur qu’il soit en accord avec sa décision. Elle ne voulait pas qu’il regrette ce qu’il venait de décider.

«Je ne veux pas que tu regrettes ta décision...»

Elle continua de le regarder, attendant une petite explication peut-être...

_________________


"I'll always be here for you"

(c)Miss Pie



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Harry J. Potter
Harry J. Potter
Ordre
Ordre

Messages : 118
Points RPs : 320
Date d'inscription : 18/09/2018
Age : 24
Localisation : Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Je t'aime à en mourir Et Ginny    Lun 14 Jan - 22:56

Je t'aime à en mourir feat. Ginny Weasley

*Harry était le genre de personne qui disait des mots sous le coup de la colère sans vraiment les penser. Réagissant à l’instinct cela ne l’aidait pas toujours. Parois cela rendait les situations encore pires qu’elle ne l’était déjà. Néanmoins ce n’était pas sur un coup de tête qu’il avait dit qu’il pensait quitter sa formation d’auror. Oui Harry y avait longuement réfléchi Le jour il avait reçu cette fameuse lettre concernant un possible recrutement de ses talents d’attrapeur, le jeune homme c’était remis en question de façon immédiate. Avait-il choisit la bonne voie. Allait-il être heureux dans sa vie professionnelle à pourchasser des mages noirs alors qu’il l’avait déjà fait sous la contrainte d’une prophétie ? De nombreuses questions c’était imposé dans son esprit sans qu’il ne parvient à els effacer. L’accident qui avait eu lieu aujourd’hui n’avait fait que précipité Harry dans sa décision. Se demandant pourquoi tout le monde le voyait gravir les échelons et devenir un bon Auror alors que lui-même remettait son choix sans cesse en question. On lui avait imposé très jeune la chasse au mage noir mais finalement ce n’était peut-être pas une mauvaise chose. Harry avait trouvé sa voie très rapidement. Dès sa cinquième année il avait déjà une idée fixe de ce qu’il voulait faire et Auror correspondait bien à ses envies. Sauf que depuis ses quinze ans, il en avait fait du chemin et aujourd’hui il ne savait plus trop ou il en était.

Et puis il y avait eu le retour de Ginny dans sa vie. Elle était arrivée, comme une bouffé d’oxygène et le monde lui avait paru moins hostile, plus facile à affronter maintenant qu’il n’était plus seul. Malheureusement il devait l’admettre la guerre l’avait heurté, blesser au plus profond et au contact de la rouquine ses blessures désirait seulement guérir, mais pour cela Harry devait en avoir conscience. Il devait affronter ce passé qui le tirait sans cesse vers le bas et le pire dans tout ça c’est qu’il amenait Ginny avec lui. Elle qui avait accepté de l’aider de savait pas dans quoi elle s’était engagé. Vivre avec Harry Potter à ce jour c’était une lutte constante contre les fantômes qui ne cesser de revenir alors que le jeune homme voulait simplement s’en écarter. Lui qui était persuadé que tout était terminé depuis que sa cicatrice ne lui faisait plus mal, il s’était bien trompé. Les événements aux manoirs hanté lui avait au moins permit d’ouvrir les yeux sur ses blessures et de prendre la mesure de ce que cela impliquait. Il lui faudrait du temps, beaucoup temps.

Harry était inquiet mais devant Molly et Arthur il essaya de ne rien montrer. Il ne voulait pas les inquiéter eux aussi. Voir leur fille dans un lit d’hôpital devait suffisamment être difficile à gérer sans avoir en plus les état d’âme d’Harry sur le dos. Sauf qu’il se rongeait les sangs et que Molly Weasley l’avait bien vu. Sortant de ses pensées au moment où Molly reprit la parole. Il se demandait vraiment comment elle arrivait si facilement à lire dans ses pensées. Il lui sourit de façon un peu peiné mai ses paroles et ses gestes adoucir son cœur.

Ginny finit par se réveiller et Harry avait prévu de prévenir ses parents mais avant cela il avait besoin de parler. Il écouta ce qu’elle avait à répondre, gardant sa main contre la sienne. Regardant Ginny dans les yeux, il s’y perdit l’espace d’un instant. Il les avaient toujours trouvait magnifique et la détermination de caractère qu’elle avait se transmettait toujours par son regard. Elle attendait sûrement une explication et Harry ne se fit pas prier pour lui donner.*

- J’ai reçu une lettre la semaine dernière. D’un club de Quidditch qui aimerait me recruter à l’essai. *Harry fit une pause de quelques secondes, laissant le temps à Ginny de digérer la nouvelle.* J’ai longuement hésité à partir. Je me suis demandé si j’arriverais simplement à travailler avec toi sans que notre relation intervienne sans cesse. Et puis aujourd’hui tu t’es jeté devant moi pour me protéger et j’ai eu l’impression de revivre un cauchemar. Combien de personnes se sont jeté devant moi pour me protéger et combien de fois j’ai survécu à leur disparition. Je te l’ai déjà dit Ginny mais je ne survirerais pas à ta perte. Franchement quand ils t’ont amené ici j’étais en colère contre toi mais je me suis rendu compte que j’aurais agis de la même façon.  Heureusement j’ai eu une discussion avec mon mentor qui m’a fait comprendre qu’avoir une vie de couple n’était pas incompatible avec le fait d’être tous les deux aspirant auror. Je reste parce que c’est ce que j’aime faire et cela a toujours été une partie de moi. Mais je…*Harry mit un peu plus de temps à prendre la parole ce coup-ci* je me rend bien compte que la guerre fait toujours partie de moi, bien trop et cela me pourri la vie. Je pense que j’ai un certains nombres de blessure à soigner et même certaines blessures que je ne connais même pas encore. *Harry avait enfin mit sa fierté de côté pour parler librement à Ginny de ce qui n’allait pas et de voir si à nouveau et le suivait sur ce chemin sinueux.*  


code par EXORDIUM. | Images par Tumblr

_________________
it was blissful oblivion better than firewhiskey


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ginevra M. Weasley

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Ginevra M. Weasley
Ordre
Ordre

Messages : 151
Points RPs : 296
Date d'inscription : 18/09/2018
Age : 27
Localisation : Saint-Etienne

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Je t'aime à en mourir Et Ginny    Mer 16 Jan - 18:04

Ginny se sentait mal parce que la mission aurait pu foirer, mais aussi parce qu’elle commençait à se poser des questions sur son couple. Est-ce qu’elle avait bien fait de revenir avec Harry ? Elle était certaine que oui, mais parfois, la vie faisait que certains couples ne pouvaient pas survivre.

Harry avait vécu tellement de choses au cours des dernières années que Ginny se demandait parfois comment il faisait pour supporter tout ça. En apparence, elle était certaine qu’il gérait, mais finalement, ce n’était sans doute pas le cas puisqu’il venait de péter un câble quelques heures plus tôt. La jeune femme se réveilla et Harry s’excusa pour ce qui s’était passé. La jeune femme lui dit que ce n’était pas grave, mais lui demanda des explications concernant son possible départ des Aurors. Il lui dit alors qu’il avait reçu une lettre la semaine dernière d’un club de Quidditch qui aimerait le recruter en essai. La jeune femme eut un petit mouvement de recul. Pourquoi il ne lui en avait-il pas parler avant ? Bon, ce n’était pas le sujet bien sûr, mais s’ils commençaient à se cacher des choses, ils allaient avoir du mal à avancer. Puis Harry lui expliqua qu’il avait hésité à partir, qu’il se demandait s’il avait envie de travailler avec elle sans que leur intervention intervienne sur leur travail. Il avait l’impression de revivre un cauchemar chaque fois que quelqu’un se jetait devant lui. Il rajouta une fois de plus que si elle mourrait, il ne pourrait pas y survivre. Ginny bougea un peu dans son lit, mal à l’aise. Elle ne voulait pas qu’il meurt à son tour parce qu’elle mourait.

«Harry, tu sais que je suis toujours prudente. Tu sais que tout ce que tu me dis, c’est pareil pour moi... mais je te fais confiance, je sais que tu vas être prudent...»

Puis il enchaîna sur le fait que son mentor lui avait parlé et lui avait fait comprendre qu’avoir une vie de couple n’était pas incompatible avec le fait qu’ils soient tous les deux des aspirants Aurors. Il rajouta qu’il restait parce que c’était ce qu’il aimait faire et que ça faisait toujours parti de lui. La jeune femme lui serra doucement la main et elle le laissa terminer ce qu’il avait à dire. Il lui dit alors qu’il se rendait bien compte que la guerre faisait toujours parti de lui et que cela lui pourrisait trop la vie. Il pensait avoir certaines blessures à soigner et surment d’autres blessures qu’il ne se connaissait pas. La jeune femme le regarda doucement et lui dit:

«Tu sais très bien que je vais être là si tu as besoin de moi. Et même si tu n’as pas besoin de moi. Harry, je veux que tu me fasses confiance. Je veux que tu nous fasses confiance. Je sais que la vie de couple ce n’est pas facile. Je sais que je ne suis pas toujours facile à vivre. Je sais qu’on va avoir du chemin à faire, mais on peut y arriver.»

La rouquine glissa sa main contre la joue d’Harry et l’obligea à tourner la tête pour qu’elle puisse l’embrasser. Bien sûr, les jeux d’amour n’étaient pas d’actualité, mais la jeune femme avait besoin de réconfort un peu. Puis elle se recula et lui dit :

«Tu sais, quand je me suis jetée entre ce sorcier et toi, je ne savais pas si j’allais mourir ou pas... Je n’ai surtout pas compris pourquoi je l’ai fais... C’était comme si une force m’obligeait à me jeter devant toi... mais promis, la prochaine fois, je ne le ferais pas... C’est trop douloureux...»

Elle grimaça et se reposa sur les oreillers. Leur histoire allait sans doute avoir un peu de danger, d’actions et d’angoisse, mais ce n’était pas grave, les deux allaient devoir faire attention et surtout, se faire confiance l’un envers l’autre.

_________________


"I'll always be here for you"

(c)Miss Pie



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Je t'aime à en mourir Et Ginny    

Revenir en haut Aller en bas
 
Je t'aime à en mourir Et Ginny
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mourir ? Non, sans façon. j'ai la migraine et je n'aime pas la nécrophilie. FINISH
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» [Inutile] J'aime / J'aime pas
» 2x07 : "Servir ou mourir"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise From The Ashes :: 
Monde Magique
 :: Londres Magique :: Hôpital Ste Mangouste
-
Sauter vers: