RSS
RSS

Navigation

Liens utiles

Sabliers

GRYFF.
3035
POUFF.
3565
SERD.
2280
SERP.
4185

Vidéo du Forum

Top Sites


PRDBazzartNever Utopia

Copyright

Le forum Rise From the Ashes est l'entière propriété de ses fondatrices Ilyria, Panda-Sama, Mzlle Lou & Zuzuu. Le contexte est basé sur la saga Harry Potter appartenant à J.K. Rowling et à été écrit par Ilyria. Le design et codes CSS sont d'Ilyria & Ludibaty (Theo & Leo). Les descriptions des catégories sont de Zuzuu. Les chronologies et autres annexes ont été inspirées par l'encyclopédie HP. Toute reproduction entière ou même partielle est interdite.


 


Partagez | 
 

 You were almost killed because of me [Coop]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arden Honeycutt

Feuille de personnage
Vos DC : Calisto Staker, Liviu Flint, Miles Moore, Silius Rowle, Vanitas Olivander
Vos Liens :
Informations Importantes :
Arden Honeycutt
Epaves
Epaves

Messages : 347
Points RPs : 797
Date d'inscription : 06/08/2016
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: You were almost killed because of me [Coop]   Jeu 13 Déc - 0:02

Je ne savais pas ce que je foutais là... ou si je le savais très bien et même j'aurais dû le faire bien plus tôt ! Mais... je sais pas, j'étais juste tétanisé devant cette porte, devant la salle de potions. Je n'avais pas encore passé le seuil que déjà je me remémorais ce que j'avais fait, un geste pourtant sans importance sur le moment, du moins le pensais-je, mais qui avait créer tellement de ravage. Je revoyais la salle détruite, les marques de brûlure, les dégâts... je revoyais les visage terrifié des élèves qui étaient présent et l'annonce aussi des autres professeurs de l'état grave dans lequel se trouvait celui de potion. Je l'avais envoyé à l'hôpital... je lui avait fait ça, j'avais failli le tuer et pour quoi ? Pour un mec... non... pour me sentir en vie en fait, me trouver un but en voulant me faire croire que les conséquences ne seraient pas graves mais elles l'avaient été et je ne pouvais pas supporter ce que j'avais fait, ce que j'avais infligé à ces élèves et surtout à cet homme.

Mais je ne voulais pas enterrer ça, je ne voulais pas faire comme ci de rien était. J'avais essayé mais la culpabilité m'avait bien vite rattrapé, je ne pouvais pas juste me taire comme ça. Alors... j'avais décidé que cette année, alors que le professeur de potion serait de nouveau à son poste, j'irais lui avouer la vérité. Cependant j'avais traîné, traîné jour après jour en reportant au lendemain, n'osant pas sauter le pas, n'osant pas approcher cette salle où je n'étais de toute manière plus obligé de me rendre, du moins pas avec ce professeur. Mais ce n'était pas bien... et cette fois j'avais décidé de me donner le coup de fouet nécessaire pour faire ce qui était bien, ce qui était juste, même si clairement ce n'était pas facile du tout mais le silence serait bien pire. Alors voilà, il fallait juste que je prenne mon courage à demain... si je le retrouvais car fallait avouer que j'avais été pas mal lâcher ces dernières années... et que je rentre dans cette salle, histoire de pouvoir avoir... cette conversation avec le professeur.

Après je n'avais pas non plus été fou, j'avais bien fait attention d'attendre une heure où il n'y aurait personne dans sa classe à part lui, pas d'élèves, pas de cours à venir dans l'immédiat, je voulais m'assurer que personne ne viendrait nous interrompre ni entendre ma révélation avant que je n'ai eut le temps d'en parler à toutes les personnes importantes de moi même, je refusais d'être un des nouveaux scandales du moment avant d'avoir pu gérer la chose moi même et convenablement. J'avais donc fini par entrer après avoir frappé, tombant nez à nez avec le professeur... qui clairement n'avait pas super bonne mine malgré le temps qui avait passé, me faisant me sentir d'autant plus mal « Monsieur... est-ce que je peux vous déranger quelques instants ? » J'avais alors fermé la porte, m'enfonçant un petit peu plus dans la salle mais me sentant terriblement mal à l'aise. Je le regardais alors, tentant de pas trop pâlir en repensant à ce que je lui avais infligé avant de dire « Vous.. vous vous portez mieux ? » Autant commencer par prendre des nouvelles, non ? Et par prendre la température, je devais bien l'avouer, voir ce qu'il ressentait encore vis à vis de tout ça.

_________________
"Arrête de passer ta vie à fuir, angoissé par l'avenir
Parce qu'y'a rien à faire pour s'préparer au pire" ▵ ©️endlesslove.
C'est plus facile à vivre une fois qu't'en es conscient
Revenir en haut Aller en bas
Cooper Campbell

Feuille de personnage
Vos DC : Leonis, Connor, Joann, Ruben, Valerian, Thorfinn
Vos Liens :
Informations Importantes :
Cooper Campbell
Ordre
Ordre

Messages : 193
Points RPs : 435
Date d'inscription : 13/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: You were almost killed because of me [Coop]   Dim 23 Déc - 22:59

Cooper avait terminé tous ses cours de la matinée, alors, c’était un de ses moments où il était tranquille avec lui-même. En général, il en profitait pour faire un état des lieux, voir si les élèves ont bien rangé comme il le fallait… Mais, cette habitude maniaque l’avait un peu quitté depuis..he ben depuis qu’il était revenu à Poudlard. Maintenant, il préférait juste faire les inventaires de la réserve ou rester tranquillement à son bureau ou encore tenter de voir si Keenan avait un moment. Les choses étaient différentes. Il était moins sur le dos des gosses, sans doute parce qu’il a eu des drôles de surprises en revenant à cette rentrée. Des élèves avaient voulus le remercier et d’autres voulaient savoir comment il allait. Donc forcément, le rapport distant qu’il a toujours eu avait beaucoup faiblit. Et il savait apprécier cette nouvelle image qu’il pouvait avoir pour certains. Toutefois, ce n’est pas la seule chose qui a changé. Mais aussi sa relation avec Keenan, ces vacances qu’il a passé avec lui, ce sont vraiment bien passé. Ils en avaient eu besoin tous les deux après toutes les épreuves de l’an dernier. A présent leur relation était beaucoup plus ouverte. Y avait tout de même un point noir dans toutes ses histoires, ses grands parents l’ont renié. Il a été exclu de la famille Campbell sans avoir beaucoup de chance de pouvoir s’exprimer… On lui avait coupé les vivres même s’il lui restait encore l’héritage de ses parents et aussi leur manoir… Il ne savait pas trop s’il allait pouvoir le garder encore longtemps… Les choses allaient finir par être compliqué..puis son frère est quasiment porté disparu, avec tout ça il a pas eu le temps de s’occuper de lui comme il aurait dû…

Même si son quotidien suit un nouveau court dont il commence à s’habituer, tout est loin d’être fini. D’ailleurs, il se doutait même pas qu’une chose qu’il avait mise de côté depuis longtemps venait de frapper à la porte… Avec tous les soucis qu’il a rencontrés, il n’a jamais cherché le coupable du massacre qui a eu lieu ici. Non, à vrai dire, ça jamais fait partie de ses obsessions, il avait bien eu trop à gérer… La porte s’entrouvrit pour laisser apparaitre un jeune homme. Cooper lui jeta un regard cherchant son nom dans son esprit, mais, il n’y parvient pas. Mais, c’était peut-être pas un de ses élèves, là, comme ça, il avait du mal à le déterminé. D’ailleurs, il remarque assez vite qu’il ne porte pas le blason d’une maison de poudlard..alors c’était certainement un élève d’Owlin. Cooper lui fit signe d’entrer, il faisait rien de spécial à part lire un bouquin qu’il referma aussitôt. Tandis que le gosse s’avance dans la pièce.

« Bien sûr ! Tu es d’Owlin non ? Qu’est-ce que je peux faire pour toi ? C’est quoi ton nom déjà ? »

C’était peut-être d’avoir son nom avant tout, il n’allait pas l’appeler l’élève d’Owlin… ça serait ridicule. Puis Cooper remarque aussi la pâleur du jeune homme. Il n’avait pas l’air très bien, c’était un peu inquiétant. Alors, il fut surprit de l’entendre demander s’il se portait mieux… Car c’est lui qui n’avait pas bien. Cela dit, il est pas si étonné de cette question, c’est pas la première fois qu’il l’entend. Il savait bien qu’elle sous entendait l’attaque de l’an dernier dans la salle de potion… Donc, c’était un de ses anciens élèves..bon, il pouvait pas se souvenir de tous les noms. Coop s’était levé pour lui faire face s’appuyant juste un peu à son bureau.

« Mieux que toi visiblement, tu es un peu pâle, tu ne serais pas un peu malade mon garçon.. ? »

C’était un peu amusant dans un sens, non pas qu’il soit malade, mais que son interrogation se retourne contre lui. En tout cas, il n’avait pas grand-chose à lui donner ici, il ferait mieux de se rendre à l’infirmerie. Puis concernant sa question.

« Je me suis assez reposé, mais c’est gentil de t’inquiéter…  »

Fit il sans trop en rajouter, d’ailleurs en apparence on pourrait presque croire que tout va bien. Si ce n’est que ces marques de brulures sont camouflés par ses vêtements sauf celle qui recouvre entièrement l’un de ses bras, car sa main porte aussi les marques..et qu’il cherche pas à le cacher.

_________________
But afar over there, somewhere in the sky A voice is calling me, don't forget who you are  If you lose your hope, your valour will drop again Stand up again, tonight Don't forget who you are Yes, stand up, soldier  One more battle is left again And you must win Yes, for the freedom  Sound The Bugle
Revenir en haut Aller en bas
Arden Honeycutt

Feuille de personnage
Vos DC : Calisto Staker, Liviu Flint, Miles Moore, Silius Rowle, Vanitas Olivander
Vos Liens :
Informations Importantes :
Arden Honeycutt
Epaves
Epaves

Messages : 347
Points RPs : 797
Date d'inscription : 06/08/2016
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: You were almost killed because of me [Coop]   Ven 4 Jan - 23:35

On ne pouvait pas dire que je sois super à l'aise là... j'avais même carrément la boule au ventre ouai ! Je ne savais pas trop comment me comporter, quoi dire, quoi faire... je savais juste une chose : Il fallait que j'aille voir le professeur Campbell, que je prenne des nouvelles au moins étant donné ce que je lui avait fait. Mais c'était tellement dur, tellement terrifiant... c'était comme le fait de tout lui avouer, j'en crevais autant d'envie que je le redoutais, de peur de sa réaction mais aussi de la réaction des autres et d'une personne en particulier. J'étais un peu comme sur une corde tendue, une que l'on coupait des deux bouts et forcé de choisir une direction sans savoir quel bout allait certainement lâcher le premier. Mais bon, j'étais là maintenant, je ne pouvais plus vraiment faire marche arrière et sûrement pas après m'être annoncé et donc après que le professeur ai remarqué ma présence. Bon sang ça me faisait presque plus peur que quand je devais aller poser des questions au professeur Rogue !... Ouai non, Rogue me faisait plus peur encore ! Enfin bref. « Oui c'est bien ça. Enfin... que depuis cette année, avant j'étais élève à Gryffondor. » En gros j'avais eut cours avec lui quoi... fallait avouer que c'était un peu vexant mais encore une fois vu ce que je lui avais fait subir j'étais pas vraiment en position de me plaindre ! « Et Arden, Arden Honeycutt. Je voulais surtout prendre de vos nouvelles. » C'était vrai ! Enfin... une partie de la vérité quoi. Car bien sûr je voulais plus que ça mais je n'étais pas certain de savoir quoi... lui parler et me confesser ? Juste m'assurer qu'il allait bien ? La question ne devrait pourtant pas être compliqué mais avec mes paroles il y avait un risque du nom d'Eden et une personne à risque du nom d'Orion.

Mais il fallait croire que cela tournait tellement dans ma tête que ça parvenait à me rendre malade ! Car au final, alors que je demandais comment il allait ce dernier sembla bien plus inquiet vis à vis de mon propre cas. Étais-je vraiment si pâle que ça ? Bordel... le pire étant que ce n'était pas impossible ! Je ne me sentais vraiment... pas très bien, prit de vertiges et de nausées, mais tout ça n'était pas dû à une maladie mais au stress, un stress si grand qu'il me rendait malade « Euh je... vraiment ? » avais-je tout d'abord dit sous le coup de la surprise, passant une main sur mon front et me rendant compte que ce dernier était en effet chaud en plus d'être en sueur avant d'ajouter « Merde... Enfin tout va bien, promis ! Enfin ça va aller je veux dire. Sans doute juste un truc qui... » qui quoi ? Ne passe pas ? Autre chose ? Au final je préférait ne pas finir cette phrase pour me concentrer de nouveau sur le professeur, tentant un sourire « Je suis heureux de voir que vous allez mieux. Je suis vraiment désolé pour ce qui vous est arrivé l'année dernière, je me suis sentit vraiment mal... enfin on s'est tous sentit mal de vous savoir dans un si mauvais état. » Je m'excusais... je m'excusais comme ci je compatissais alors qu'en réalité je m'excusais du rôle que j'avais eut à jouer là dedans même si je savais qu'il ne s'agissait pas d'une vraie confession et qu'un jour il faudrait plus je lui dise toute la vérité.

Et à présent c'était ce terrible moment où un silence awkward risquait de s'installer si je ne trouvais pas vite quelque chose à ajouter. Cependant tout ce dont j'étais capable c'était de regarder mes chaussures, ceci car j'étais incapable de le regarder en face. J'avais tellement envie de lui dire, de lui avouer que tout ça c'était ma faute et que je m'en voulais terriblement, que j'accepterais toute punition qu'il voudrait m'infliger ou toute vengeance... mais je n'en avais pas le droit, pas tant que Eden était libre de ses actes, pas tant qu'il pourrait s'en prendre à Orion car je savais qu'il n'était pas dupe, qu'il devait savoir, surtout au vu des sortilèges qui nous avait clairement visé durant le blocus forcé du château. Mais... peut être que je pouvais faire en sorte de lui en parler, au moins lui en dire juste assez en faisant en sorte qu'il n'en dise pas trop ? C'était un risque vraiment trop grand, j'avais peur pour Orion... alors à défaut j'allais au moins tenter de tester la température ou un truc du genre... bref il fallait que je parle. Je m'étais donc rapproché, commençant un « Monsieur je... » mais avant d'avoir le temps de finir... disons que mon corps décida de me lâcher, une terrible sensation traversant mon estomac avant de... vomir... oui vomir sur le professeur qui était devant moi, sur celui là même à qui je devais m'excuser pour mes actes... bordel de merde ! Je relevais alors les yeux qui était devenu d'un teint vitreux vers son visage avant de dire un « Je... pardon je suis... désolé... oh merde... » et sur ce je commençait à partir en arrière, un pas puis deux avant de juste m'écrouler, finissant sur les fesses. Ouaip, je venais de faire un putain de malaise ! Merveilleux !

_________________
"Arrête de passer ta vie à fuir, angoissé par l'avenir
Parce qu'y'a rien à faire pour s'préparer au pire" ▵ ©️endlesslove.
C'est plus facile à vivre une fois qu't'en es conscient
Revenir en haut Aller en bas
Cooper Campbell

Feuille de personnage
Vos DC : Leonis, Connor, Joann, Ruben, Valerian, Thorfinn
Vos Liens :
Informations Importantes :
Cooper Campbell
Ordre
Ordre

Messages : 193
Points RPs : 435
Date d'inscription : 13/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: You were almost killed because of me [Coop]   Dim 13 Jan - 16:09

Cooper sentait qu’il avait peut-être un peu vexé le jeune homme en se souvenant pas de lui. En général, il avait surtout la mémoire des noms de ceux qui ont provoqué le plus de catastrophe de cette salle… Ou bien ceux qui ont beaucoup sollicité ses conseils, ou encore ceux qui se sont démarqué par leur talent dans le domaine des potions. Enfin bref, il se souvenait pas de lui, ça peut arriver avec le nombreux d’élèves qu’il peut avoir..toutefois en écoutant son nom ça lui disait vaguement quelque chose même s’il ne saurait pas dire quoi. De toute façon son visage il n’était pas totalement inconnu. En tout cas, il ne pouvait pas dire que sa sollicitude le dérangeait. Au contraire, même s’il ne savait pas trop quoi à présent les choses s’arrangeant. Du moins physiquement, a part ses cicatrices, sa santé n’est plus en dangers, on peut dire qu’il va bien même s’il a eu beaucoup d’épreuve difficile. C’est surtout grâce à Keenan qu’il a tenu le choc, sinon, il serait sans doute toujours en dépression… Mais cet élève n’a pas besoin de savoir tout ça. Surtout que niveau santé, c’est plutôt lui qui semblait avoir un problème, le garçon semble bien trop pâle d’un coup. En tout cas, quelque chose ne va pas, c’est visible à l’œil nu. Sur le moment il s’inquiète un peu ce qui semblait surprendre son interlocuteur. A croire qu’il n’avait pas remarqué avant son état et que maintenant il le réalise… Autant dire que son attitude est un peu étrange. Ce qui intrigue légèrement le professeur. Le gamin affirme qu’il va bien, mais, il est très loin d’en être sûr. Coop a plutôt l’impression qu’il tente de dissimuler le fait qu’il n’aille pas si bien que ça. Mais pour quelle raison ? Tout ça n’a pas le moindre sens…

« Un petit tour à l’infirmerie ne te ferait pas de mal… »


Oui, ça vaudrait mieux. Pas qu’il veuille le chasser, mais, il préfère autant qu’il ne fasse pas un malaise ici. Enfin ça ferait de la paperasse en plus, c’est un peu emmerdant… Puis, il ne pourrait pas profiter de sa pause pour aller voir Keenan. Il hoche la tête en écoutant la suite de ses paroles. Ce n’était pas la première fois qu’il entend ça donc ça n’avait pas de quoi le perturber.

« Merci..mais ne t’excuse pas, tu n’as rien avoir avec tout ça… Mon état était grave et ça été très difficile, mais l’important c’est que tout aille bien à présent. »


Par contre Cooper ne s’était pas attendu à sa réaction suivante. C’était un peu étrange, il avait comme l’impression qu’il été pas venu que pour lui dire qu’il est content qu’il aille bien. Non il avait l’air de vouloir lui dire quelque chose, sauf qu’il n’osait pas vraiment. Le brun l’avait laisser s’approcher un peu curieux… Sauf que la suite n’eu rien de très réjouissant puisse que le jeune se mit à rendre le contenu de son estomac..sur ses pieds. Il eu pas une réaction assez rapide pour l’éviter. Il grimace… Bordel de merde. Il lui avait bien dit d’aller à l’infirmerie, petit con. Pourquoi les mômes n’écoutent jamais rien… Il avait poussé un grognement. Avant de se rendre compte de la gravité de la situation quand Arden s’écroule par terre. Son agacement fit place à l’inquiétude… Il avait l’air mal, il n’allait pas le laisser comme ça. Assez vite Coop se rapproche de lui et s’aggroupi.

« Hey ! ça va ? Tu tiens le coup ? Je t’avais dis de faire un tour à l’infirmerie..les jeunes vous écoutez rien. Tu peux te relever ? »

Fit-il en s’inquiétant et ronchonnant à moitié. Avant de le soutenir par le bras pour le relever. Il l’aide, jusqu’à le faire assoit sur un fauteuil un peu plus confortable que les tables de classe qui se situe sur le côté. Puis, il pointe sa baguette sur une plume laisser à l’abandon par un élève pour la transformer en récipient et le mettre dans les bras d’Arden. Au moins, s’il a encore envie de vomir, il le fera là-dedans. Cooper se redresse avant de ronchonner une fois de plus.

« On peut dire que toi quand tu veux apporter ton soutien, tu y mets toute ton âme. Arden..c’est ça ? Je pense que je vais me souvenir de toi maintenant… Bon, tu as de la chance, j’ai peut être quelque chose qui te rendra moins ballonné..enfin promet moi quand même d’aller à l’infirmerie ensuite. »

Ajoute t il avant de pointer sa baguette pour se nettoyer des éclaboussures de vomit, nettoyant le sol aussi… Sérieusement, il n’a jamais de bol avec ses gamins. Entre les catastrophes ambulantes et les malades… Heureusement il n’y a personne pour savoir ça…

_________________
But afar over there, somewhere in the sky A voice is calling me, don't forget who you are  If you lose your hope, your valour will drop again Stand up again, tonight Don't forget who you are Yes, stand up, soldier  One more battle is left again And you must win Yes, for the freedom  Sound The Bugle
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: You were almost killed because of me [Coop]   

Revenir en haut Aller en bas
 
You were almost killed because of me [Coop]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [brigand.] Yrag (12/08/1457) Coop Guyenne
» Charte de coop. avec les ORs (26 aout 1458)
» Dead Space 2!(coop : Death)
» [Brigandage] Damekay (Coop judiciaire Champagne) - Relaxe
» [Coupable][Escr.] Némosis 29/07/1457 [coop. jud.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise From The Ashes :: 
Poudlard
 :: Cachots & Rez-de-Chaussée :: Salle & Réserve de Potions
-
Sauter vers: