RSS
RSS

Navigation

Liens utiles

Sabliers

GRYFF.
3035
POUFF.
3565
SERD.
2280
SERP.
4185

Vidéo du Forum

Top Sites


PRDBazzartNever Utopia

Copyright

Le forum Rise From the Ashes est l'entière propriété de ses fondatrices Ilyria, Panda-Sama, Mzlle Lou & Zuzuu. Le contexte est basé sur la saga Harry Potter appartenant à J.K. Rowling et à été écrit par Ilyria. Le design et codes CSS sont d'Ilyria & Ludibaty (Theo & Leo). Les descriptions des catégories sont de Zuzuu. Les chronologies et autres annexes ont été inspirées par l'encyclopédie HP. Toute reproduction entière ou même partielle est interdite.


 


Partagez | 
 

 A-well, a bird, bird, bird, bird is a word [Olly&Pan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Sade 'Pan' Démy


Messages : 22
Points RPs : 49
Date d'inscription : 05/11/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: A-well, a bird, bird, bird, bird is a word [Olly&Pan]   Mer 21 Nov - 17:15


Bird
is the
word
ft. Olly
codage CCCrush
#990000 dialogue

Il est temps. Tendre les bras et enfin s'accrocher à cette boule dans le ventre. Souvent, on pense que c'est néfaste. De l'angoisse, du stress, une pointe de folie creusée dans l'armature de notre être. Quelque chose qui pourrait nous engloutir d'une bouchée, comme si ça pouvait nous faire imploser ou fondre sur place. Un handicap. Une paralysie incontrôlable et pourtant, c'est un abcès. Il faut le crever. Le fracasser et laisser le fluide se répandre partout. Comme un revêtement autour de tous ces fils abstraits qui relient les points de notre corps. Se soulager aussi facilement que faire un pas en avant. Prendre cette décision, celle d'avancer dans une direction. Plus personne pour nous retenir, nous dire qu'il faut faire demi-tour et emprunter un chemin plus sûr. Il faut courir, baisser la tête, sauter les obstacles. Trébucher et recommencer. Pleurer un coup, en prendre quelques-uns, en rendre d'autres. Il est temps.

Rendez-vous avec le groupe pour les auditions aujourd'hui. Le plan est en place, il ne manque que le courage, surpasser l'absurde habitude d'imaginer le pire. De penser l'échec jusqu'à se saboter tout seul, s'autodétruire de frayeur, d'anticipation et de cauchemars qui ne devraient être vécus que s'ils se réalisaient. Pas dans l'absurde fantasme des sales ratures. Des feuilles de papiers en bordel sur la table installée en long, quelques stylos et surtout la liste des quelques intéressés. Première audition pour voir un peu à quoi on pouvait s'attendre. Pas que c'était urgent de remplacer le guitariste, peut-être un premier orteil dans l'eau pour voir si l'eau était chaude. Ou une occasion en or. Une évolution, une chance de devenir papillon. Après tout, il suffit d'y penser.

Tout le monde était là. Les quatre joyeux lurons s'installaient, Olly au centre, les autres dans le décor. Les Cyan Comet en marge d'une révolution. Depuis toujours, j'avais traîné avec Olly. On s'était rencontré d'une passion commune dans la musique, j'enviais surtout son ambition. Cette prise de risque qui, étrangement, paralysait tout ce qui comptait vraiment. Avoir une conversation sérieuse, évoquer une émotion, un sentiment, jouer de la musique autrement que dans un coin de rue pour quelques passants qui peuvent choisir ou non de passer leur chemin. C'était ça, ma vie, c'était ce masque immense de connerie. Ces rires enfantins, cette course sans fin, ce temps qui passe. Je voulais tout faire pour écouler le rythme, avancer trop vite et perdre ma respiration à la fin. C'était plus facile de survoler, planer au-dessus et arrêter de prendre part à ce qui tourne encore. Rester figer et gesticuler en espérant qu'un jour, je pourrais faire un pas avec la Terre. Un pas et ne pas chuter.

« Bon je crois que tout est prêt, les gars. »

Je sentais mon sang faire un tour dans mes veines. Quelques mouches devant mes yeux, bientôt le spectacle. Bientôt, le plan. Je n'avais jamais rien abouti dans la musique. Ça me calmait, ça m'encourageait à être plus serein. Peut-être que c'était plus que ça. Je suivais le groupe d'Olly pour participer. Pour être présent. Pour vivre un rêve à travers un autre regard, une ambition empruntée.

« Dernier checking, vous, vous êtes là. Donc déjà, ça, c'est bien. Le micro fonctionne. Cool. Faut juste faire rentrer les gens maintenant. Ouais, c'est ça. Faire rentrer les gens. »

Je fermais les yeux un instant. Je prenais une grande respiration et je me retournais d'un bond sec. Le doigt pointé vers eux, tremblotant dans une pose instable et théâtrale.

« Premier candidat ! Tiens ? Virtus Malone ? Qui ça peut bien être... »

Je riais un peu comme un idiot. Je me sentais partir, si je gardais la légèreté je pourrais agir. Je pourrais survivre et prétendre que tout ça n'est qu'une blague. Une plaisanterie, c'est ça. Pan et ses gags. Je déconnais les gars, c'était pour vous faire marrer. Ahah. Ouais, ça passe. M'éclipsant derrière les rideaux, j'en ressortais presque immédiatement avec mon accordéon.

« ET PAN ! »


Avec les yeux mystérieux et un grand sourire d'enfant sur les lèvres. Je révélais mon plan comme tout bon méchant de dessin-animé.

« Je suis Virtus Malone. Charles Charlestone aussi. Petty Gâteau, Sanders Hendrick qu'on appelle Sandy et Harold, c'est moi aussi. »

S'ils lisaient la liste, c'était à peu près tous les noms. À vrai dire, c'était tous les noms sauf Harold, que j'avais juste ajouté dans mon élan. J'affichais un sourire un peu nerveux et j'affirmais ma position d'un coup d'accordéon. Je capturais leur attention. Je prenais quelques minutes pour installer un ordinateur, je lançais un mixage et je commençais à jouer. Sans dire un mot de plus, je voulais juste jouer. Faire un truc bien, suffisant pour qu'ils aiment. Suffisant pour qu'ils optent pour autre chose qu'un guitariste. Autre chose qu'un inconnu. Moi, le fan de toujours.

Quand je terminais, j'attendais le temps réglementaire avant de briser le silence gênant. C'est à dire qu'à la seconde où j'ai arrêté de jouer, j'ai pris la parole.

« Alors ? C'était comment ? Je peux faire d'autres trucs aussi ! Mais je me disais...que. 'Fin, voilà je veux dire Cyan Comet moins Jaron plus accordéon et plus moi... C'est cool en tout cas. Ouais. »

Je tapotais sur mes genoux, bêtement assis sur le tabouret sans savoir si je devais poser mes pieds sur les petites barres ou au sol. Trop grand pour paraître à l'aise sur un si petit siège, trop immature pour paraître à l'aise dans une situation de grand.


.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Calisto Staker, Arden Honeycutt, Nikita Flint, Miles Moore, Silius Rowle, Vanitas Ollivander, Matthijs O'Leary
Vos Liens :
Informations Importantes :
Olly Song
Musiciens
Musiciens

Messages : 56
Points RPs : 125
Date d'inscription : 18/09/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: A-well, a bird, bird, bird, bird is a word [Olly&Pan]   Lun 3 Déc - 23:55

Quelle merde... ils avaient déjà du mal à percer que le groupe d'Olly perdait de nouveau un membre. Boarf, ce n'était pas la faute de ce pauvre gars, sa famille déménageait, il était forcé de les suivre pour ne pas perdre contact avec eux et certes, Olly aurait aimé que le groupe soit plus important mais il avait lui même une famille qu'il adorait donc ça aurait été hypocrite de lui en vouloir pour ça. Mais voilà, maintenant ils devaient trouver quelqu'un pour le remplacer, quelqu'un qui pourrait leur permettre de continuer avec leur dynamique actuelle de quatre membres sans avoir en permanence l'impression de se réduire petit à petit et perdre tout espoir. Du coup ils avaient organisés des auditions ! Bah quoi ? Ils n'avaient peut être pas un succès monstre mais ils avaient quand même un publique et parfois des salles pleines, même si c'était des petites salles, donc passer des auditions n'était au final pas si absurde ! Ils avaient donc pu trouver une salle pour faire passer leurs auditions, un bar où ils avaient joué durant les heures de la journée, là où ils n'avaient pas vraiment de clients vu que leur recette se faisait sur les soirées spectacle et de là ils attendaient simplement, tous présent pour juger, y comprit le futur partant, afin d''essayer de trouver LA perle rare ! Qui sait ? Peut être même celui qui allait leur permettre de briller et de sortir de l'ombre.

Et pour les aider bien sûr il y avait Sade, leur si précieux Sade. Bon ok, beaucoup dirait que le groupe l'exploitait tooooooooooootalement pour leur servir le café, les aider avec le matériel tout ça et peut être qu'il y avait du vrai en effet là dedans... bah quoi ? Les gars n'étaient pas tout rose ! Cependant ils aimaient vraiment leur camarade si... particulier ! En tout cas Olly l'aimait beaucoup car déjà le garçon ne manquait jamais de les faire rire mais surtout sa ferveur, son soutien... tout cela était tellement inconditionnel que ça ne pouvait que faire chaud au cœur du jeune artiste en quête de succès qu'était Olly. Bah ouai, avoir quelqu'un qui vous soutenait envers et contre tout c'était tout de même génial pour le moral. Du coup comment dire non quand monsieur se proposait de faire le boulot chiant ? C'est à dire s'occuper de l'inscription des candidats et de la gestion de leurs passages. Olly avait laissé le contrôle total à Sade, lui faisant confiance pour ne pas faire les choses à moitié. Mais franchement c'était limite à se demander comment il faisait pour à chaque fois se faire avoir. Pourquoi ? Car Sade était adorable mais bordel... il était aussi putain de perché et ceci sans même avoir besoin de la moindre drogue. Car là ils étaient bien, ils étaient prêt, roulant simplement des yeux en voyant leur camarade faire ses pitreries... bien qu'ils le savaient absolument sérieux, le voyant annoncer le premier candidat.

Mais justement, rien que cette annonce... ça puait, ça puait tellement et Olly était capable de le sentir. Pan était en train de leur préparer un plan foireux, cela se sentait à des kilomètres et par conséquent le chanteur s'était mit à froncer les sourcils en l'observant. Puis en voyant l'autre s'éclipser pour rentrer aussi sec avec un instrument, un accordéon qui plus est, accompagné de sa si fameuse réplique... disons que la réaction fut immédiate, Olly se claqua le visage de tout ses forces, écrasant le plat de sa main sur sa face, tant pis si ça lui faisait mal, tant il était dépité par le plan foireux de leur ami mais surtout tant il se sentait con de ne pas l'avoir vu venir avant. Car oui, Pan était leur premier candidat mais pas seulement... Pan était TOUS leurs candidats pour le journée car oui, il n'avait fait passer aucun casting call, se gardant la scène pour lui tout seul. Et Olly aurait vraiment dû s'y attendre car il le connaissait Sade à force, il savait que c'était son style et surtout qu'il adorait le groupe, qu'il rêvait lui aussi d'en faire partit et qu'il allait clairement saboter les chances des autres pour assurer la sienne... ce qui était futé au fond « Putain mais Pan ! » avait lâché Olly tandis que les autres avaient eux aussi râlé quand ils ne s'étaient pas simplement laissé tombé la tête sur la table dans un énorme bang, se fichant bien eux aussi de la douleur. Olly avait alors retiré sa main, le visage en effet rouge du coup qu'il s'était donné avant de... bah de l'écouter vu que monsieur avait commencé à jouer, le tout avec un air blasé. Cela dit... Olly devait bien reconnaître que ce n'était pas forcément mauvais. À dire vrai c'était même plutôt bon ! Non pas que monsieur soit un dieu de l'accordéon mais l'instrument en lui même... il n'aurait jamais pensé à ça et il pouvait lire dans les yeux d'un de ses camarades qu'il n'était pas le seul à le penser. Car oui cet instrument pourrait leur donner cette touche d'originalité qui les ferait sortir du lot. Il avait donc écouté tout le morceau avec attention, réfléchissant aux divers usages qui seraient possibles avec. Mais sa décision ? Leur décision ? Un silence plana quelques instants, aucun des garçons ne parlant même après que Sade ait reprit la parole. Il fallu au moins une minute de plus pour que Olly se décide à bouger. Se penchant en avant, comme terriblement concentré, il glissa habilement sa main sous la table et... PAN ! Il balança sa godasse à la gueule de Pan « Espèce de débile ! J'aurais dû savoir que t'allais faire un truc comme ça ! Pourquoi je t'ai fais confiance au juste ?! On va faire comment nous avec seulement un candidat pour faire notre choix ?! T'es vraiment qu'un foutu de petit lutin dégénéré ! » Sur ces mots il avait balancé sa deuxième godasse sur son camarade avant de tendre sa main vers son voisin « File moi ta godasse ! J'ai pas fini de lui en faire baver ! » son voisin cachant ses pieds, ne voulant pas que ses chaussures se transforment en projectile. Olly soupira alors un bon coup, rajoutant « T'es vraiment qu'un couillon toi... cependant il n'y a pas à dire, tu sais comment nous pomper l'air ! C'est... ok... c'est pas forcément si mal... ça peut même être intéressant je pense, c'est original, ça nous ferait sortir du lot. Mais Pan putain, t'étais obligé de détourner TOUT le casting ?! »

_________________
"Gunpowder, gelatin. Dynamite with a laser beam. Guaranteed to blow your mind ! Anytime !" ▵ ©️endlesslove.
She's a Killer Queen !
Revenir en haut Aller en bas
 
A-well, a bird, bird, bird, bird is a word [Olly&Pan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [réservée]Le secret du Black bird...
» “If you're a bird... I'm a bird...” MIA&SUTTON
» Oh like a bird on the wire, like a drunk in a midnight choir, I have tried in my way to be free
» 2ieme salon normand de la figurine
» {The White Bird and the Moonlight} {OK}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise From The Ashes :: 
Monde Magique
 :: Londres Moldus
-
Sauter vers: