RSS
RSS

Navigation

Liens utiles

Sabliers

GRYFF.
3035
POUFF.
3565
SERD.
2280
SERP.
4185

Vidéo du Forum

Top Sites


PRDBazzartNever Utopia

Copyright

Le forum Rise From the Ashes est l'entière propriété de ses fondatrices Ilyria, Panda-Sama, Mzlle Lou & Zuzuu. Le contexte est basé sur la saga Harry Potter appartenant à J.K. Rowling et à été écrit par Ilyria. Le design et codes CSS sont d'Ilyria & Ludibaty (Theo & Leo). Les descriptions des catégories sont de Zuzuu. Les chronologies et autres annexes ont été inspirées par l'encyclopédie HP. Toute reproduction entière ou même partielle est interdite.


 


Partagez | 
 

 Dessine moi un Porlock [Vael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chloé Farrell

Feuille de personnage
Vos DC : aucun
Vos Liens :
Informations Importantes :
Chloé Farrell
Minimoys
Minimoys

Messages : 30
Points RPs : 30
Date d'inscription : 12/11/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Dessine moi un Porlock [Vael]   Sam 17 Nov - 18:39

L'homme qui murmurait à l'oreille des créatures
deuxième week-end de septembre
- Vael & Chloé -

Dessine moi un Porlock .
Nouvelle école, nouvel uniforme, nouvelle vie. Voila que Chloé arpentait les couloirs de Poudlard depuis quinze jours à présent. Petite fille pleine de vie elle avait décidé qu'aucun recoin ne lui serait inconnu. Alors elle avait commencé par fouiller en large, long et travers le rez-de-chausser de l'école et trouva un butin de deux mornilles. Heureuse de sa trouvaille, la gamine rangea les deux pièces dans sa poche avant de s’octroyer une pause bien méritée dans le parc.

Capuche sur la tête la jeune serdaigle timide rasa donc les murs jusqu'à son but. Seulement... seulement c'était nul. Rien à faire, personne de connu avec qui jouer. Shootant dans un caillou elle gonfla les joues et marcha sans trop savoir où aller. La forêt interdite était attirante, mais en pleine journée elle risquait tout simplement de se faire surprendre et gronder. Ce serait donc pour plus tard. Songeuse, elle perçu un son, une chèvre qui bêlait. 

Sourire colgate écrasé sur le visage, la gamine se mit à courir droit vers l'origine du bruit. La ménagerie du prof de créatures magique. Cet homme qu'elle avait déjà croisé dans les couloirs et qu'elle pensait pouvoir mener par le bout du nez. Étrangement il ne l'intimidait pas d'ailleurs. Cela devait être dû au fait qu'il ait pleins d'animaux, comme son père avant avec l'animalerie.

Bonjour.

A la hauteur des barrières, fils elle s'arrêta et attrapa des brins d'herbes pour les tendre à la chèvre naine. Puis, alors que le museau de cette dernière venait lui chatouiller la paume de sa main, la petite fille posa ses yeux bleu sur l'adulte qui se situait non loin d'elle.

Ca va ? Tu fais quoi ? - oui, Chloé avait cette facheuse habitude de tutoyer tout le monde, élèves, profs, inconnus, le vouvoiement n'était pas connu par la gamine. - C'est quoi ça ?

D'un coup elle prit appuie sur sa jambe droite pour s'élancer vers une petite bestiole inconnue. Ca avait deux yeux, un museau et une queue et c'était plus gros que la chèvre. Attrapant une oreille du poney donc, elle la tourna un peu dans tous les sens et étouffa un rire. 

C'est marrant. Je peux t'aider dis ? Je m'ennuie.

Petite moue triste pour appuyer ses paroles avant de pointer du doigt la poche de Vael et de trouver un soupçon de timidité.

Tu... t'as pas des bonbons dis ?

Oui, un peu de sucre pour une hyperactive, ça ne fait pas de mal, non ?
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Vael Moreau

Feuille de personnage
Vos DC : charles dyer – ivory parkinson – vedran zakharine – moira watkins – dieter carrow – sohan davis – lyllian-aaron mclochlainn
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vael Moreau
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 657
Points RPs : 1150
Date d'inscription : 07/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Dessine moi un Porlock [Vael]   Dim 18 Nov - 1:07


Happy Ever After - Paint-Jon Cozart

Vael avait donné cours au dernier année ce matin et il avait l’après-midi pour lui. Il avait un peu le bourdon pour cette rentrée. Ce n’était pas prévu, au contraire il avait résigné pour une troisième année plutôt avec entrain mais… Durant les vacances, il avait promis depuis les lettres qu’il lui envoyait qu’il lui montrerait des dragons un jour. Un petit voyage entre gars, en plein coeur de la Transylvanie retrouver ses dragons des roches. C’est que ses petites bêtes lui avait manqué et il regrettait presque d’être coincé dans son boulot de prof pour sa petite crapule de fils. Passer plus de temps avec lui. Il avait eu du mal à quitter la ferme, même Apollo, mais le sentiment n’était pas le même.

Comme son après-midi était libre et il allait passer sa nuit à l’appartement de sa mère, il venait se détendre et profiter un peu dans sa petite bulle, entouré d'animaux. Il avait reçu un message vers midi, ayant chercher du réseau chez les moldu dans une ville à côté comme il faisait au moins une fois par jour pour vérifier s’il n’avait pas de message sur son téléphone. Comme aujourd'hui. Sa mère avait besoin de le voir. Il revenait tout droit de la forêt interdite, étant aller reposer des botrucs qui s’étaient un peu perdu en chemin. Il faut dire qu’avec l’automne qui arrivait, le vent commençait à souffler.

Dans son enclos qui, tout le monde le disait, ressemblait plus à une basse-cour qu’une ménagerie. Mais c’est parce que c’est l’endroit pour mes animaux perso, c’est tout. Les créatures elles sont à part. Vu qu’il les relâchait la plus part du temps, il voulait seulement éviter de trop les mélanger et qu’elles ne s’habituent pas à la présence de l’homme, car Vael passait son temps avec ses animaux. Il avait entamé un bout de la moitié de brownie qu’il était allé réclamer à Keenan ce matin. Un space-brownie pour être plus exact. Assit sur le muret en pierre qui composait la moitié de l’enclos, le reste terminé par des barrières en bois plutôt simples, mais renforcé par un sort de protection contre une éventuelle attaque. Il fumait tranquillement sa cigarette, sa cruche d’eau dans laquelle il buvait directement et finissait son morceau de brownie. Il allait y aller doucement, se gardant le reste pour plus tard. Quand je serais chez ma mère.

Lucky, le teckel femelle était allongée en boule tout contre Vael, à même la pierre du petit mur, Naine-folle la chèvre elle gambadait et emmerdait son pauvre petit chat qui voulait juste dormir au calme, sous ce timide rayon de soleil qui tapait contre le toit de l’abris. Vael levait alors la tête, s’étant perdu dans des petites papouilles avec la chienne qui avait fini par lui présenter son ventre, en demandant encore. Il eut un léger sourire en voyant la petite serdaigle de l’autre côté de la barrière et son sourire s’étirait quand elle voyait l’attention qu’elle pouvait avoir avec ses animaux aussi fêlé que lui. Il n’y avait que le chat, le cochon et le lapin qui était plutôt sain d’esprit.

Il hochait la tête à son ça va et haussait les épaules. « Pas grand chose, je traine, je passe du temps avec ma petite famille… » dit-il en s’étirant, mais ne quittait pas le mur sur lequel il était assis. Lucky fit un tour sur elle même et venait lui gratter le bras pour encore plus de caresse. La jeune-fille était entrain déjà de papillonné vers un animal. Elle vint tirer les oreilles du poney et Vael grimaça un peu, inquiet. Il avait vu Destiney s’agiter, mais finalement, elle finit par se calmer. « Vas y doucement, elle est aveugle. Je claque la langue avant de la toucher pour la prévenir, après elle est cool… Tu peux lui faire ce que tu veux, elle dira jamais rien. » lui donnait-il des conseils pour la prochaine fois et aimant simplement parler de ses petits-amours. « C’est un poney. Un cheval, mais en plus petit et… trapu. On va dire. »

Il haussait de nouveau les épaules. « Bah je fais rien… Alors m’aider à ne rien faire, je sais pas trop… Si ça te va, fait toi plaisir. » dit-il en faisant un geste démonstratif vers son enclos avec un sourire un peu crétin. Je commençais à être défoncé… « Il suffit, hm... de ne rien faire et profiter de l’instant présent. » lui dit-il en faisant mine d’avoir réfléchis très sérieusement et rit à la fin de sa phrase.

Elle lui demandait alors s’il n’avait rien à manger. « Nope ! » dit-il en se raidissant quand elle parlait de ses sucreries, qu’il avait souvent dans les poches. Vu comme son cerveau travaillait, fallait qu’il en consomme du sucre afin de le nourrir, vu que ça ne consommait que du glucose pur. Il avait surtout pensé à son brownie et se disait qu’il l’avait rangé. Je devrais peut-être aller le faire pendant que j’y pense, car après je vais pas réagir et capter même si je la vois en bouffer. « T’as qu’à donner de l’amour à ces petites bêtes va. » cherchait-il à l’occuper pendant qu’il donnait un coup de baguette pas du tout discret vers son petit espace personnel pour emballer le brownie dans son torchon et l’envoyer dans la boite en métal. Pour pas que Naine-Folle me le bouffe. Le couvercle claqua et Vael sursauta. Bon, avec de la chance, elle a sûrement rien vu.

« Tu sais si tu t’ennuies, tu devrais écouter ta curiosité et apprendre des choses... » lui fit-il brusquement part de son avis. C’est que mon cerveau marche pas à la même vitesse que tout le monde. Il allait très vite pour beaucoup de chose et pour d’autre pas du tout, sans parler qu’il ne cesse de faire tourner les idées par millier, alors parfois ça perturbait le flux. « En fait... Pourquoi tu t’ennuies ? Je ne comprends pas. Tu viens d’entrer à l’école, tu devrais avoir la tête qui explose de question et de comment-savoir-faire... » Il se remettait à sa place, découvrant cet univers magique auquel il appartenait officiellement. « Moi je voulais tellement savoir en arrivant ici, que je passais des nuits sur des bouquins sans même m’en rendre compte. Bon après je ronflais en cours et j’étais collé. » dit-il avec un léger rire.  

acidbrain



_________________
« Non c'que j'arrive pas à prononcer, j’évites de le manger en général »
(Indian Palace)©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Chloé Farrell

Feuille de personnage
Vos DC : aucun
Vos Liens :
Informations Importantes :
Chloé Farrell
Minimoys
Minimoys

Messages : 30
Points RPs : 30
Date d'inscription : 12/11/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Dessine moi un Porlock [Vael]   Dim 18 Nov - 21:08

L'homme qui murmurait à l'oreille des créatures
deuxième week-end de septembre
- Vael & Chloé -

Dessine moi un Porlock .
Donner quelques brins d'herbes à la chèvre avait au moins permis au chat d'avoir un instant de paix pour s'éloigner de cet animal complètement givré. Chloé afficha un léger rictus suite au contact de la langue de la bête naine contre la paume de sa main. Elle n'aurait jamais pensé qu'il y aurait pu y avoir une mini basse-cour dans le domaine de l'école. Sans plus attendre, la gamine salua le professeur avant de filer droit sur un autre animal jamais cotoyé auparavant. Un poney, pourtant c'était une bestiole moldu et pourtant Chloé n'en avait jamais vu. Alors, elle toucha l'oreille toute douce de l'animal et trouvant cette première très longue, elle s'amusa à la tourner et la plier.

Pourquoi elle est aveugle ? Elle a perdu la vue comment ? Ca doit être compliqué pour se repérer.

Chloé s'accroupie pour fixer l'oeil noir de la créature qui broutait à côté d'elle. L'enfant pencha la tête sur le côté avant de se redresser, se frotter les mains et aller droit vers l'adulte pour lui proposer un coup de main. Seulement lui il avait décrétait qu'il ne ferait absolument rien. Ca n'allait pas aider Chloé qui s'ennuyait déjà avant de venir par ici.

Maiiiis, je vais pas juste regarder les animaux - C'est naze comme activité et peu physique. En plus son estomac commençait à crier famine et l'olibrius lui répondait que non, il n'avait pas de bonbons. Il avait une tête étrange ce prof d'ailleurs. Fronçant les sourcils, Chloé prit un air boudeur. - Je veux pas leur donner de l'amour j'ai faim.

Sans compter que Vael jetait un coup de baguette - ben repéré par Chloé - sur un emballage. Sans plus attendre et en deux ou trois foulées, la gamine alla jusqu'à l'endroit où était déposé le torchon. Torchon qui avait filé dans une boite un peu plus loin dont le couvercle claqua. Le genre de boite à gateau, le genre de boite qui appelait l'estomac.

C'est quoi ? Je peux en avoir s'il te plait.

La fin de la phrase se fit à peine audible alors que la petite sortait son regard de chat potté en le fixant droit dans les yeux. Mains dans le dos elle se balançait doucement d'une jambe à l'autre. Son estomac, complice décida de grogner pile à ce moment là. Il n'allait quand même pas refuser un bon gateau à une si mignonne petite bouille.

S'il te plaiiit, j'ai vraiment faim tu sais.

Elle resta ainsi plusieurs secondes avant de faire un pas vers la boite métalique. Attendre un peu et recommencer. Chloé avait une idée en tête et obtiendrait ce qu'elle voudrait. Hors de question que Vael garde tout pour lui. En plus, et our détourner l'attention elle lui rappela qu'elle s'ennuyait. L'adulte ne comprit pas pourquoi et commença à parler comme...

Un vieux. T'es d'une autre génération toi, c'est pour ça que tu comprends pas. Et bosser c'est bien mais s'amuser c'est cool aussi.

Hop, discrètement on fait deux pas de plus vers l'objet convoité. Puis elle fronça les sourcils et se gratta la tempe. Réflexion profonde et intense.

Pourquoi tu dormais en cours ? En cours il faut écouter sinon ça sert à rien. Mon papa il dit qu'il faut être attentif à l'école et profiter de chaque instant quand le cours et finit. Pourquoi t'as pleins d'animaux ici ? Je pourrais t'emprunter la chèvre s'il te plait ? Une heure ou deux ? Dis ouiiiiiiiiiiiiiiii.

Sautillant presque sur place, voila qu'elle observait à nouveau Vael droit dans les yeux avec ce petit air mignon tout plein. Alors que dans sa tête, une multitude de blagues s'agglutinaient pour jouer des tours à ses camarades de classe ou de maison.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Vael Moreau

Feuille de personnage
Vos DC : charles dyer – ivory parkinson – vedran zakharine – moira watkins – dieter carrow – sohan davis – lyllian-aaron mclochlainn
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vael Moreau
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 657
Points RPs : 1150
Date d'inscription : 07/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Dessine moi un Porlock [Vael]   Dim 25 Nov - 15:09


Happy Ever After - Paint-Jon Cozart

La jeune serdaigle était curieuse face à la cécité du cheval miniature. Vael sourit, il aimait bien ses réflexion et sa façon de dire les choses à l’image de son jeune âge. Après cela voulait rien dire, j’ai toujours des réflexion à l’image d’un jeune âge et je m’en éloigne… Et étrangement, plus je m’en éloigne, et plus je régresse mentalement je trouve. Il jetait alors un regard au poney et haussait l’épaule.

« L’écurie où elle était a pris feu, elle se serait pris des braises dans les yeux… Un malheureux accident. Ils n’arrivaient plus à s’en occuper, alors c’était soit quelqu’un l’adoptait ou il l’abattait… » expliquait-il simplement, sans même trouver ça si cruel. Enfin si, puisqu’il n’avait pas réfléchis en voyant l’article et la petite tête du poney du nom de Destiny, qu’il avait déformé en Destiney après avoir bien bu avec Robyn… C’est aussi comme ça que Naine-Folle s’appelle ainsi. Mais après, il pouvait comprendre que c'était parfois mieux de faire ça pour l'animal, plutôt que de le laisser souffrir ou stresser... Vael avait du temps et de l'attention à lui accorder, alors on pouvait lui éviter ça. « Et pour se repérer ouais… C’est un peu compliqué, mais en général y’a la chèvre qui la guide à la voix. » dit-il et il était très sérieux. Comment et pourquoi, il ne saurait l’expliquer, l’alchimie des bêtes entre elles… «Ou en lui donnant des coups de tête dans les flancs ou sur la croupe... » rajoutait-il.

Elle s’approchait de lui, en quête d’un peu d’occupation. Malheureusement, Vael n’avait rien à lui confier, surtout que lui comptait ne rien faire et regarder d’un air bien contemplatif le temps qui s’écoule. Elle n’avait pas envie de regarder les animaux alors que Vael lui proposait de s’occuper avec eux et indirectement de laisser l’humain tranquille. Elle n’avait pas d’amour à donner à ces pauvres bêtes, non la petite demoiselle avait faim. Le sourire de Vael s’étirait, mais son regard était bien dépité. « Donc quand tu t’ennuies, pour t’occuper tu manges… Je vois. Je prends note » fit-il mine d’écrire dans l’air, comme s’il étudiait une… « étrange petite créature que voilà. » dit-il pour la charrier et reprit plus sérieusement : « puis franchement, dit comme ça : je veux pas leur donner de l’amour, j’ai faim… En parlant de mes animaux… C’est un peu inquiétant." dit-il avec la bouche en biais. "Tu remarqueras qu'on n'a pas revu le cochon depuis que t’as dis ça. » finit-il par dire en riant.

En même temps, il avait tenté de cacher son petit gâteau un peu spécial au yeux du petit estomac érudit qui était venu lui rendre visite. Surtout après lui avoir dit qu’elle avait faim et demander s’il ne cachait rien dans ses poches. La petite tête angélique gambada alors de son pas léger jusqu’à sa boite à brownie-magique. Celui qui m’aidait à supporter tous ces élèves. « Non j’peux pas… c’est euh… Tu sais pour… C’pas pour les petites filles ! » Dit-il, glissant petit à petit sur le bord du muret, prêt à sauter sur ses pieds pour intervenir si besoin. Il fit une grimace si coupable en entendant son ventre grogner. Il avait de la peine pour elle. « Je suis désolé, je peux pas ! C’est… J’ai les graines des hiboux si tu veux ! Y’a des noix de cajou et des graine de tournesols si tu fouilles bien. Des raisins sec et tout hmmm… Ça te dis pas ? » Fit-il sur un ton qui voulait être convaincant pour la tenté, mais il n’y croyait pas lui même.

Détourner l’attention, je vais changer de sujet… Alors il lui partageait que tant qu’à faire, si elle s’ennuyait, elle devrait apprendre… Elle le traitait de vieux et il lui envoyait un regard perplexe et dédaigneux. « Pardon ? N’importe quoi. Et même que… en fait ouais, non laisse tomber… » zéro argument. Les jeunes me disent parler comme un vieux et les gens de mon âge ou plus, me traitent de gamin… J’y comprends rien. « C’pas moralisateur ! J’veux dire rhooo… Moi j’aime bien apprendre c’est tout… Je voulais voir où en était ton assiduité, ta passion et ta curiosité… Bah je constate qu'elle chie un peu des bulles... » lui renvoyait-il avec puérilité, mais un sourire complice. Il continuait de lui parler de sa propre expérience d’élève et elle lui reprochait de dormir en cours. Il rit de bon coeur. Elle est trop trognonne. « Ton père à peut-être raison, mais en attendant, je dormais en cours mais j’ai eu tout mes examens les doigts dans le nez, et c’est non pour ma chèvre. C’est pas un jouet ou call-girl. Par contre je peux bien te prêter mon fils si tu veux, ça me ferait des vacances. »     

acidbrain



_________________
« Non c'que j'arrive pas à prononcer, j’évites de le manger en général »
(Indian Palace)©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Chloé Farrell

Feuille de personnage
Vos DC : aucun
Vos Liens :
Informations Importantes :
Chloé Farrell
Minimoys
Minimoys

Messages : 30
Points RPs : 30
Date d'inscription : 12/11/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Dessine moi un Porlock [Vael]   Dim 2 Déc - 16:37

L'homme qui murmurait à l'oreille des créatures
deuxième week-end de septembre
- Vael & Chloé -

Dessine moi un Porlock .
Peut-être que s'ils n'avaient pas revu le cochon c'était tout simplement parce qu'il y en avait jamais eu dans la micro ferme de Vael. Cependant la réflexion qu'il émit fit rire à plein poumons la gamine qui s'empressa de faire un non de la tête puis de pointer du doigt la chèvre.

Le cochon c'est super bon en saucisson. Par contre j'ai jamais mangé de chèvre de ma vie, tu crois que c'est bon ?

Peut-être qu'une fois trop vieux - ou gras - les animaux passaient par la casserole pour finir dans l'estomac du professeur de créature magique. Cela n'étonnerait pas la gamine au visage d'ange qui se tenait là, main derrière le dos en se balançant d'avant en arrière. Elle s'était rapprochée de Vael et de la boite qui renfermait le trésor comestible. Son ventre gronait par moment et ses iris bleue passait de l'adulte à la boite sans s'arrêter. Enfin si, elle s'arrêta et fronça les sourcils quand il l'a traita de petite. Non, Chloé n'était plus de ces enfants qui jouaient à la marelle, elle avait grandit, elle avait onze ans. C'était une pré ado et pas une petite fille. Sans comptait qu'il lui proposait des graines pour hiboux à la place. Sérieusement ? Il était tant de jouer la carte des pleurs sur commande, Chloé se frotta un oeil et émit un léger bruit de tristesse avant qu'une larme perle au coin de son oeil.

T'es méchant. Tu me traites comme un bébé et après tu me proposes des graines pour piafs alors que t'as quelque chose de trop bon la-dedans je suis sure.

La larme glissa le long de sa joue suivie d'une autre. Elle ne ferait pas demi tour sans avoir eu une part de ce qu'il y avait dans la boite. Seulement Vael tenta de détourner l'attention, chose qui fit - un moment - sécher ses larmes à la gamine. Le traitant de vieux crouton pour lui renvoyer la balle, elle eu un léger rictus au coin des lèvres en constatant qu'il n'avait aucun contre-argument. Bien fait. Quoi qu'il finit par l'envoyer chier. Il tentait de se relever comme il pouait, c'était tout. Et Chloé avait bien envie de lui écraser son pied dans les parties. Bien qu'elle était souvent timide, elle avait plutot le sang chaud. Alors elle croisa les bras.

T'as eu tes exams car t'as du tricher, c'est tout.

NA. Quand à la chèvre-naine elle ne pourrait pas l'avoir, pfff. Néanmoins elle avait profiter de la distraction pour s'approcher un peu plus de la boite et se tourna vers Vael quand il parla de son fils.

J'suis pas baby-sister. Sauf si tu me donnes ta boite avec ce qu'il y a dedans et que tu me rémunaires. J'ai besoin de sous à mon age tu sais ? Les bonbons et les jeux ça coute chere.

Surtout ce frezbee à crocs de serpent qu'elle voulait pour lancer dans la classe. En attendant elle pointa du doigt une fois encore la boite et refit sa bouille du chat potter avant de se baisser d'un coup.

Attention ! Y a des lutins de cornouailles qui foncent par ici.

Si ce bluff fonctionnait il ne lui resterait plus qu'à prendre cette jolie boite et de partir en courant pour l'ouvrir et la manger un peu plus loin. A voir si son plan fonctionnait, à voir si Vael tomberait dans le panneau - elle y croit, si si si - et à voir s'il allait surtout laisser la boite sans surveillance un instant.




code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Vael Moreau

Feuille de personnage
Vos DC : charles dyer – ivory parkinson – vedran zakharine – moira watkins – dieter carrow – sohan davis – lyllian-aaron mclochlainn
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vael Moreau
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 657
Points RPs : 1150
Date d'inscription : 07/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Dessine moi un Porlock [Vael]   Jeu 27 Déc - 8:04


Happy Ever After - Paint-Jon Cozart

« Hm… C’est un peu sec comme viande… » et la chèvre relevait légèrement la tête dans sa direction. « J’ai mangé ça avant de t’avoir ! Ne me regarde pas comme ça. Y’avais rien d’autre à bouffer ce jour là au plein milieu de la Transilvanie, alors ne me juge pas… » s’était-il lancé dans tout un débat avec sa chèvre. Cela arrivait souvent. Pour ça, son fils pensait qu’il venait d’une autre planète et qu’ils se comprenaient vraiment ces deux là. Sûrement qu’elle lui parlait par la pensée, qu’elle était un Alien qui possédait le cerveau de son père, allez savoir… Mais non, Vael était juste dans son monde, à lui… Dans sa tête et tout seul. Enfin pas entièrement. Il y en avait bien un qui était persuadé de pouvoir tenir de telle discussion avec sa chèvre et qu’elle le comprenait. Mais, cherchez pas elle et moi… C’est pour la vie. On se comprends comme personne. On s’est enfin trouvé… Mi amor.

Et a petite tête d’ange qui faisait diversion, tout en se rapprochant doucement du brownie rempli de canabis. Quel idiot, se faire avoir si facilement par son adorable bouille, sauf qu’elle était aussi maligne que lui l’avait été à son âge, ou pire encore que son fils. M’étonnes pas qu’il est tombé sous le charme. On n’a les mêmes vices. Il aime bien les attachiantes et délichieuses faut croire…

Il avait vite fait de fermer la boite et il lui refusait le gâteau, sans plus d’explication. Il tenta de lui vendre des graines pour rapace, mais même lui avait honte. A quel moment put-il penser que ça compenserait un délicieux brownie. Il était dur et cruel. Les larmes non ! Traitresse ! Il se mit les mains sur les yeux pour ne pas la regarder. Elle te manipule, elle te manipule, elle te manipule, … récitait-il comme un mantra jusqu’à être sûr d’avoir un entier contrôle de soi… Il retirait ses mains, prit une forte inspiration et levait ses yeux sur elle. « Tu as entièrement raison… » commençait-il avec un air faussement touché par ses paroles. « Je te traite comme une enfant et j’ai envie de te dire que… Bah ouais, c'est comme ça, je suis un adulte ! J’ai le droit maintenant. C'est la vie... Toi aussi, un jour tu pourras te venger de ta condition d’enfant… Mais pas tout de suite. » finit-il avec un petit sourire moqueur.

N’ayant rien d’autre que des graines sous la main pour tenter de l’occuper et la dévier de cette boite au gâteau thérapeutique. Ça soignait ma patience éprouvée par des élèves comme elle par exemple… Si elle s’ennuyait, elle devrait peut-être s’instruire plutôt que de se remplir. Changer de sujet, ne plus parler de la nourriture. Détourner l’attention, comme avec les bêtes et les faire passer à autre chose. Sauf que souvent, t’arrives à faire ça avec de la nourriture… En plus, ça la barbe ce que je raconte. L’autre qui me traite de papy, je vais t’en mettre des papy, à coup de tarte dans la gueule… Bon. Et elle dit que je triche, beeeen voyons ! « Hey mais !!! » Avait-il commencé à s’énerver, mais il se reprit. Il ne devait pas jouer plus gamin que ses élèves, même si c’était plus fort que lui. Il devait prendre sur lui et se montrer plus mature. J’en pense pas moins !

Elle osait lui demander sa chèvre. Ce fut un non, catégorique. Il l’avait dit calmement, mais qu’elle n’y pense même pas. Il le dirait une fois, pas deux. Naine-Folle, il l’aimait plus que son fils, enfin presque. Disons que la grande différence et qui pesait dans la balance entre sa chèvre d’amour et son mioche, c’était que l’animal n’était pas doté de la parole et ne lui réclamait pas des jeux videos tout les mois. En parlant de son fils, il tentait de le lui refiler, puis qu’il pensait au bonheur de son fils. Il sentait qu’il n’allait pas être facile, donc autant l’habituer très vite à gérer ses émotions et ses sentiments, nourrir le vain espoir d’avoir une amoureuse un jour. Pas trop tarée… Non, parce que lui il en tient déjà une sacrée couche. J’hésite vraiment à l’amener voir un psychomage…

« Hm, t’es dur en affaire quand même… Et si je te paie en bonbon ? » lui proposait-il avec un petit sourire, entrant simplement dans son jeu. Après, il était réellement prêt à la fournir en bonbon si elle occupait son fils un dimanche sur deux. Et soudain, elle crut voir des lutins. Bien sûr que c’était idiot, car impossible, mais j’ai ce côté… Enfin, curieux et naïf faut le dire, tu me parles créatures, je réfléchis pas. J’ai tourné la tête… Puis j’ai du prendre à peu près… mille ans — vu comme j’étais déjà bien défoncé — pour me rendre compte qu’elle a dit ça pour la boite. « Mais je les ai cherché ses putains de lutin… » avait-il marmonné en français. « Sinon, le brownie mec… La gamine ! Aaah ouais ! « Non ! » Avait-il jappé en se retournant, mais trop tard, la petite avait la boite contre elle, un morceau dans les mains. Il la fixait apeuré, la bouche grande ouverte, n’osant plus respirer puis… finalement. Il refermait la bouche. « Bon mange, mais prends pas tout… » préférait-il sauver la casse. Puis, est-ce que ça va vraiment lui faire du mal ? Elle va t'être arrêter de m'emmerder et se rouler dans le foin avec la chèvre et le cochon...     

acidbrain



_________________
« Non c'que j'arrive pas à prononcer, j’évites de le manger en général »
(Indian Palace)©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Dessine moi un Porlock [Vael]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dessine moi un Porlock [Vael]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dessine-moi... Quelque chose :B
» Dessine un Pokémon en moins de 45 secondes!
» Dessine moi un pokémon
» La bande dessinée
» Dessins de Kana, ou plutot les Horreurs de Kana...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise From The Ashes :: 
Poudlard
 :: Les Extérieurs :: Le Parc
-
Sauter vers: