RSS
RSS

Navigation

Liens utiles

Sabliers

GRYFF.
3035
POUFF.
3565
SERD.
2280
SERP.
4185

Vidéo du Forum

Top Sites


PRDBazzartNever Utopia

Copyright

Le forum Rise From the Ashes est l'entière propriété de ses fondatrices Ilyria, Panda-Sama, Mzlle Lou & Zuzuu. Le contexte est basé sur la saga Harry Potter appartenant à J.K. Rowling et à été écrit par Ilyria. Le design et codes CSS sont d'Ilyria & Ludibaty (Theo & Leo). Les descriptions des catégories sont de Zuzuu. Les chronologies et autres annexes ont été inspirées par l'encyclopédie HP. Toute reproduction entière ou même partielle est interdite.


 


Partagez | 
 

 Feel Good Inc (sören&dieter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : vael moreau – charles dyer – ivory parkinson - vedran zakharine - sohan davis – lyllian-aaron
Vos Liens :
Informations Importantes :
Dieter Carrow
Drama Queen
Drama Queen

Messages : 261
Points RPs : 556
Date d'inscription : 04/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Feel Good Inc (sören&dieter)   Lun 3 Déc - 23:38


Feel Good Inc - Gorillaz



Dieter voulait jouer, lui faire une blague bien lourde sur des goûts douteux… Il devait s’y attendre que Sören ne se laisserait pas accusé de se taper des êtres aussi répugnants que des elfes sans mordre un petit peu. La contre-attaque stopait Dieter dans son mouvement, comme figé et même son sourire. On sentait qu’il hésitait entre en rire, en pleurer ou lui coller sa gueule sur la table et sans prendre de baguette. Il finit par relever légèrement la tête pour le regarder de haut, mais son sourire il était amusé et reconnaissait le talent sur ce coup. Non… « Trop facile… » lui répondit-il, mauvais mais pas rancunier. Il s’en foutait dans le fond. « Va te faire foutre… » il est sorti tout seul, il était resté coincé.

Il s’adossait sur la banquette et le sujet avait encore dévié sur son frère. Il s’était attardé sur le serveur et Andy revenait sur la table, il ne comprenait pas pourquoi. Il n’en avait pas envie. Il ne parlait pas de son frère, si ce n’était pour se vanter de ce qu’il aurait pu faire. Et encore… Tout n’était pas à dire. Il ne parlait pas facilement de sa famille en général. C’était sa vie, son âme, ce qui le touchait. Tout comme ses histoires de culs. Pas toutes, mais il y en a… Sören le mit au pied du mur à ce propos. Dieter le regardait de façon entendue, il l’avait coincé. Il prit le temps de sortir un paquet de cigarette de la poche de sa veste et s’en allumait une. Il haussait une épaule, étirant un peu plus son sourire sur un seul coin de sa bouche. « Pense ce que tu veux… » Il ne parlerait pas. « Et à bien y réfléchir… Dernièrement y’a pas grand chose. Des petites branlettes et pipes par-ci, par-là. Rien de… » ne manquait-il pas d’élégance dans les choix de ses mots, même s’il ne confierait rien. « Y'a pas grand chose qui me fait envie en ce moment… » dit-il, sincère pour le coup. Il n’y avait qu’Irvin… Dans ma tête hein ! Parce que niveau cul... Je galère. « Je sais pas, les gens sont trop sages, ils jouent plus assez… Je m’emmerde. » fit-il, la bouche en biais, si frustré. Il en faisait un peu trop, le perdant un peu mais… C’était plus compliqué que ça. Il ne cherchait pas forcément les occasions de pimenter un peu plus sa vie sexuelle, il était déjà plutôt satisfait avec son serpentard intouchable. Ou alors quelque chose de bien plus fort que l'effet qu'il me faisait pour détourner mon attention.

Sören insistait avec son sex-appeal, dont Dieter devait forcément envier. Il lui confirmait qu’il était vraiment pas mal dans son genre, mais trop facile. Pour moi. C’est tout. Il écoutait son camarade et trouvait son argumentation légitime. Il avait raison, sauf que Dieter, il ne marchait pas comme les autres ; rien d'étonnant « C’est là que je sais que tu me comprends pas. Que tu me comprendrais peut-être pas... D’un, j’ai jamais dis de jouer les saintes ni-touche, mais faire monter le désir en se faisant désirer justement… Relever un défi sentir que ça grimpe et qu’à force de ramper, ça te lâche des décharges de rage brulantes, car t’en peux plus d’attendre… » lui décrivait-il sa façon d’apprécier la sexualité comme s’il avait lu une page de la pièce sorcière qu’il était entrain de lire. Dieter et ses discours de poète fragile, d’artiste dépressifs et incompris. Enfin, il reprit un peu son sérieux. « Moi, tu sais que c’est pas l’acte qui m’intéresse le plus ? Oui, je crache pas dessus et que faut bien se décharger à un moment je suis d'accord, mais je préfère le jeu de séduction avant. Et ça c’est juste la base… En dehors des soirées torché ou des moments où je me fais chier et que je veux juste tirer un coup. »

Le brun en avait profité qu’il s’étale pour lui piquer de la bière. Aucun respect ! Dieter l’envoyait se chercher une bière avec sa délicatesse innée, agréable comme toujours… Sören répliquait qu’il reviendrait pas sans sa bière. « Si tu pouvais partir avec l’autre pour toujours… » avait-il grogné en parlant de Micah. Un simple commentaire gratuit. Sören préférait rester en plus, car il sentait qu’il allait lui lâcher quelque chose de croustillant. J’ai pensé Parkinson… Il eut un léger rire, mais là c’était la manifestation d’une faiblesse. Il secouait la tête dans un premier temps, pour dire qu’il ne dirait rien. « T’en auras pas… » dit-il avec un autre rire, plus confiant cette fois-ci. Et si je lui lâchais quelque chose… Hmmm, c’est tentant, pour glorifier ma réputation… Enfin à ma façon. Mais quoi ? Il avait pensé à la belle du professeur Moreau mais… C’était pas cool pour lui… Quand les gens me font vraiment trop pitié, j’ai aucun intérêt à leur faire du mal… Ils s’en font eux même. Y’a pas d’enjeu à leur faire courber l’échine.

On vit alors un éclat dans son regard. Il avait trouvé quelque chose. « Tu veux un scoop ? … » commençait-il avec un sourire énigmatique, est-ce qu’il se moquait de lui, lui sortir une connerie, ou vraiment lui partager une de ses expériences. « J’ai pas plus envie que ça de coucher avec toi. Un simple vide-couille dans le meilleur des cas... » lui dit-il avec un rictus cinglant. « Par contre… » Il se penchait pour lui dire tout bas à l’oreille. « Te regarder t'en faire un autre, ça mets carrément mes papilles en éveil… » lui avait-il susurré avant de s’adosser à son siège à nouveau, écrasant sa cigarette. Et voilà, un os à ronger et lâche moi avec les détails de mes histoires de culs. Détourner l’attention. Il le regardait avec défi. « Tu veux mon avis ?... Je manque pas de standing, je pense que tu sais que t’es clairement pas à mon niveau… » finit-il avec suffisance.

acidbrain



_________________
So call out my name when I kiss you so gently, I want to you stay.
(c)crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sören Rosier
Fuck You
Fuck You

Messages : 104
Points RPs : 262
Date d'inscription : 25/10/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Feel Good Inc (sören&dieter)   Jeu 6 Déc - 20:42

Il affichait toujours un sourire, même après s'être fait envoyé foutre... parce que c'était marrant et parce que ces simples paroles prouvaient d'une certaine manière qu'il avait atteint sa cible et c'était tout ce qu'il voulait... sans compter qu'il avait rien contre l'idée d'aller se faire foutre, bien au contraire, mais pas avec n'importe qui quand même ! Par contre, il était quand même un peu curieux, c'était pas qu'il ai besoin de vivre sa vie par procuration, mais vu la manière dont Dieter avait suréagit au sujet de la vie sexuelle de son frère et de la sienne, c'est qu'il devait y avoir des choses assez croustillantes... ou pas, peut être qu'il n'y avait rien à en dire, ça ne l'étonnerait pas plus que ça, Dieter avait l'air d'être le genre à avoir une grande gueule, mais à n'avoir un peu que ça dans le fond... peut être qu'il parlait beaucoup, mais qu'il ne faisait pas grand chose... et apparemment, il allait plutôt dans ce sens là en lui expliquant qu'il n'y avait pas grand chose qui lui faisait envie, il leva les yeux au ciel, parce que c'était un peu comme le fameux mantras du « il vaut mieux être seul que mal accompagné... » c'était un peu l'excuse que les gens désespérément seul et n'arrivant pas à trouver qui que ce soit avaient trouvés pour se réconforter... peut être que Dieter était dans ce cas là, peut être qu'il n'arrivait juste pas à tirer son coup... et donc il s'était persuadé que c'était lui qui ne voulait pas et qu'il n'en avait pas envie, mais hey, c'était un mec, un mec jeune, donc y avait aucune chance pour qu'il n'ait pas envie de s'envoyer en l'air ! Il prit donc un air faussement compatissant, un peu trop poussé à l'extrême d'ailleurs et fini par répondre :

- Voyez vous ça... si déjà à ton âge tu n'as plus envie de baiser, qu'est ce que ça va être dans dix ans... t'as des soucis mécaniques ou quoi ? Non, parce que je vois vraiment pas ce qui pourrait justifier une baisse de libido...

Il afficha un grand sourire, et oui, il sous entendait clairement que Dieter avait peut être des soucis d'impuissance... après tout, c'était une possibilité et quelque chose à ne pas négliger... mais il savait surtout que ça allait l'emmerder et probablement l'agacer qu'il fasse ce genre de sous entendus. Il l'écouta parler de faire grimper le désir, ou une connerie comme ça... pour lui, ça n'avait pas d’intérêt, il n'aimait pas être frustré, il n'était pas une personne très patiente et quand il voulait quelque chose, il lui fallait rapidement... sinon il s'en désintéressait et passait à quelque chose de plus facile à obtenir, c'était comme ça. Et puis faire ça, ça impliquait un peu trop de connaître la personne, de la côtoyer, d'avoir une relation avec et ça, c'était pas envisageable pour lui. Il ne voulait pas de relation de ce genre, il était hors de question qu'il s'enferme dans une relation amoureuse, ou même juste physique avec une seule personne... il avait besoin de diversité et de pouvoir se laisser aller à tester tout ce qu'il avait envie de tester et surtout de baiser qui il avait envie de baiser sans avoir de comptes à rendre à personne. Il esquissa alors une légère grimace avant de dire :

- Ça a l'air tellement chiant ton truc... et ça implique un peu trop d'avoir une relation avec la personne en face, donc clairement j'ai aucune envie de comprendre... les relations, c'est pas mon truc, je préfère me contenter de baiser qui je veux, quand je veux et sans avoir à faire l'effort de retenir leurs prénoms ou encore d'avoir des attentions pour eux...

Vraiment pas... tellement pas, qu'il en eu un léger frisson de dégoût rien que d'y penser... et puis pourquoi pas se mettre à se faire des petits cadeaux aussi... D'ailleurs, il esquissa un sourire en répondant la suite de manière un peu arrogante :

- Toujours, c'est bien trop long... laisse le moi juste quelques heures et ce sera réglé !

Son égo débordait un peu et il en était fier en plus. Mais la suite le fit quelque peu redescendre, parce qu'il était loin d'être idiot, il se servait des autres comme de vides couilles comme il disait si bien, mais le contraire était aussi vrai... c'était pas comme s'il ne pensait qu'à sa gueule non plus, il tenait à conserver sa réputation de bon coup, donc il faisait en sorte de satisfaire ses partenaires. Mais Dieter devait être un peu vexé pour lui balancer ça de cette manière, et c'était un peu trop cash pour qu'il puisse dissimuler le fait que l'atteigne aussi facilement. Il se reprit au bout de quelques secondes avant de dire :

- J'en ai pas plus envie non plus, et dis toi bien que si je ne suis qu'un vide couilles pour toi, ça fait la même chose de toi pour moi...

Il se pencha un peu se la table, le fixant avec un sourire en coin un peu mauvais avant d'ajouter d'un ton tranchant :

- Si j'en avais eu envie, je t'aurais déjà eu il y a longtemps... et ça aurait été simple... enfin à l'époque où tu n'avais pas encore de soucis d'impuissance, parce que si t'en es réduit à ne vouloir être que spectateur... ouch... effectivement, on est pas au même niveau, chez moi tout va bien !

Il l'avait un peu heurté dans son égo et du coup, il avait décidé de ne pas y aller de main morte non plus, après tout, c'était pas comme s'ils étaient du genre à se faire des cadeaux et vu ce qu'il venait de dire, il avait en plus tendu la perche...

_________________
We're all alone, walking in twilight, the night has been long and so many've fallen. Feel no remorse, light will be breaking our freedom is worth it all. In blood and tears, a thousand times, we'll rise against, we'll always hold the line of reckoning !
Revenir en haut Aller en bas
 
Feel Good Inc (sören&dieter)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» jane ► it's feel good to have a bestfriend
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)
» oh sometimes i get a good feeling[17/05 à 13h46]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise From The Ashes :: 
Monde Magique
 :: Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier
-
Sauter vers: