RSS
RSS

Navigation

Liens utiles

Sabliers

GRYFF.
3035
POUFF.
3565
SERD.
2280
SERP.
4185

Vidéo du Forum

Top Sites


PRDBazzartNever Utopia

Copyright

Le forum Rise From the Ashes est l'entière propriété de ses fondatrices Ilyria, Panda-Sama, Mzlle Lou & Zuzuu. Le contexte est basé sur la saga Harry Potter appartenant à J.K. Rowling et à été écrit par Ilyria. Le design et codes CSS sont d'Ilyria & Ludibaty (Theo & Leo). Les descriptions des catégories sont de Zuzuu. Les chronologies et autres annexes ont été inspirées par l'encyclopédie HP. Toute reproduction entière ou même partielle est interdite.


 


Partagez | 
 

 mais rends moi mon gamin ! (swann&vael)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Vael Moreau

Feuille de personnage
Vos DC : charles dyer – ivory parkinson – vedran zakharine – moira watkins – dieter carrow – sohan davis – lyllian-aaron mclochlainn
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vael Moreau
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 657
Points RPs : 1150
Date d'inscription : 07/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: mais rends moi mon gamin ! (swann&vael)   Mar 30 Oct - 17:19


Momentz - Gorillaz & De La Soul

Swann avait essayé de lui faire comprendre quelque chose, mais bien sûr Apollo était encore un peu jeune pour le voir et comprendre ça. Elle lui fit alors voir les choses autrement. Il n’y avait pas pensé et il s’arrêtait pour prendre le temps d’y penser. Il finit par lui faire un sourire si sincèrement heureux. Elle lui avait dit une chose bien réconfortante malgré la déception de se dire que ses parents étaient juste craignos. « C’est vrai ça… » dit-il en gardant son petit sourire, ravi. Cela ne dura pas, son père avait fini par le retrouver et tout les regards avaient convergé vers lui. Swann ne devait pas être la seule à le prendre pour un fou. Le fils fugueur sautait derrière le banc et se cachait, gardant Samantha Carter en otage.

Swann tenta d’intervenir. Elle commençait mal en osant lui donner des conseils sur son éducation. « Oui… Et ? C’est ma chèvre, j’fais ce que je veux… » dit-il un peu sur la défensive, la dévisageant de la tête aux pieds et finissant par froncer les sourcils en apercevant la petite tête blonde comme sa connasse de mère ! – derrière l’épaule de la demoiselle. « Et ça, c’est mon fils, je lui arrache les cheveux si je veux… ». Il pointait alors l’enfant du doigt. « Mais j’ai tellement envie de te claquer toi si tu savais. Viens ici !!! » dit-il comme jamais il ne l’aurait fait avec un animal, les dents serrées, proches du grognement.

« Il a rien fait tu dis ? Tu te rends pas compte toi non plus ? T’as quel âge ? Putain mais quand on est pas parent, on n’a notion de rien du tout… » pestait-il un peu tout seul. Il secouait la tête et reprit. « Il s’est barré et il se balade tout seul alors qu’il n’a que six ans ! » dit-il en père réellement inquiet.
« J’en ai huit papa… » le reprit son fils blasé, la tête sur l’épaule de Swann maintenant, la tenant toujours. Oui, elle était son bouclier jusqu’à trouver une meilleur solution pour garder son cuir chevelu où il était.
« Quoi ? T’en a déjà huit ? » dit-il stupéfait en regardant son propre enfant. Il était juste un peu maladroit. Etre père, il n’avait jamais pensé l’être, il apprenait sur le tas c’est tout.
« Et je serais pas parti, si tu t’étais occupé de moi plutôt que de regarder les lolo de la serveuse ! »

Vael vira au rouge une seconde. Pris en flagrant délit. Ensuite, il fut rouge de colère.
« Mais ça va pas toi !? » Il s’était avancé, l’envie de l’empoigner par les cheveux, même s’il ne l’aurait pas fait. Une oreille ! Il avait juste passer le bras à côté de la blonde, mais le petit, trop rapide s’était déjà caché derrière elle. « Tu vas bien finir par la libérer la dame ! »
« Où qu’tu vois vu une dame toi ? » se moquait-il en ricanant comm une hyène. C’était de la pure insolence. « Si p’t’être toi mais je te tiens pas. » continuait-il. Il cherchait à embrouiller son père, mais il allait simplement le mettre bien plus en colère. J’ai l’impression de voir sa mère. Deux fois plus envie de le crever et de rire à la fois. Il secouait la tête, mais il avait moins envie de lui gueuler dessus. Quel crétin ce gosse. Un Gremlyns…

Apollo se penchait à l’oreille de Swann pour lui chuchoter : « Un jour, il va me donner à manger à sa chèvre... Sauve moi ! » dit-il avec un petit rire, jouant plus qu’il ne le pensait vraiment ou voulait la convaincre. « Ou me transformer en chèvre, ma mère l’a déjà fait... »

Vael le vit faire et il le sentait pas du tout. « Tu fais quoi ?! Ho, j’te parle ! Arrête tes conneries toi ! T’empire les choses. » continuait-il d’aboyer après le jeune garçon. « La crapule, elle t’a raconté quoi d’autre au juste ? » s’adressait-il à Swann cette fois-ci. « De quoi vous discutiez… Vas y balance, j’ai bien envie de rire là… » dit-il avec un peu de condescendance, les bras croisé mais c’est après son fils qu’il en avait là. Il lui envoyait justement un regard assassin à son fils qui avait relevait la tête derrière Swann. Il passait son temps à raconter des histoires sordides à des gens, ou des conneries, et son père avait juste l’air d’un con quand il le retrouvait.  

acidbrain



_________________
« Non c'que j'arrive pas à prononcer, j’évites de le manger en général »
(Indian Palace)©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Swann Song
Swann Song
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 156
Points RPs : 320
Date d'inscription : 04/09/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: mais rends moi mon gamin ! (swann&vael)   Mer 31 Oct - 20:36

Cette histoire de chèvre, déjà ils venaient d'en parler longuement avec le gosse, et donc c'était frais dans son esprit, surtout qu'il y avait un doute sur la possibilité qu'elle appartienne à une race extraterrestre... mais en plus, quand elle apprit le nom que portait l'animal, autant dire que c'était un peu tout ce qui lui restait à l'esprit... bon ça, et le fait qu'il venait de publiquement menacer son fils de le scalper... c'était barbare comme procédé et en plus c'était interdit pas la loi ce genre de pratique, la violence envers les enfants c'était mal vu. Elle avait donc tenté d'intervenir en faveur du gamin, parce que de toute manière, qu'elle le veuille ou non, elle était prise à partie dans cette situation puisqu'il était planqué derrière elle et la tenait en otage de façon à ce qu'elle ne puisse pas vraiment se défiler. Mais elle n'avait pas put s'empêcher de ramener la chèvre sur le tapis, demandant si il l'avait vraiment appelé ainsi, parce que « Naine-Folle », c'était franchement un nom bizarre... Mais ce type avait l'air bizarre, il avait l'air un peu dingue d'ailleurs, il aurait presque put lui faire peur s'ils étaient pas au skatepark et si elle ne voyait pas quelques uns de ses amis pas bien loin et qui pourraient intervenir si les choses tournaient mal. Dans tout les cas, elle s'était presque attendu à une réflexion sur le fait qu'il avait le droit de punir son fils comme il le voulait... mais apparemment, il avait surtout retenue sa question sur la chèvre lui aussi. Elle fronça un peu les sourcils, avant qu'il ne finisse quand même par parler de son fils.

- Je crois pas que ça fonctionne vraiment comme ça... faire du mal aux enfants, c'est quand même illégale, le fait que ce soit votre fils n'entre pas en ligne de compte... et pour votre chèvre, vous avez le droit de l'appeler comme vous voulez, mais je doute que vous auriez apprécier que votre mère vous appel « Hystérique-Frisé »...

Ça lui correspondait pourtant bien là tout de suite... et c'était peut être pas une excellente idée de le mettre encore plus en colère, mais elle avait toujours eu un léger soucis avec l'autorité des adultes, et encore plus quand ils pensaient avoir tout les droits sur leurs enfants... c'était injuste et elle avait connu ça avec sa mère pendant longtemps, donc elle se sentait un peu visé dans tout ça. Et comme il continuait à proférer des menaces sur le plus jeune, certains jeunes qui traînaient dans le coin s'étaient rapprochés un peu, comme attiré par une possible baston qui se mettait en place...

- J'ai dix neuf ans...

Elle ne voyait pas vraiment ce que ça venait faire là dedans... et en plus, il ne semblait pas connaître l'age de son propre fils, alors ça ne valait pas trop le coup de lui demander le siens. Elle lâcha un léger rire quand même quand le plus jeune le reprit, et encore plus devant la suite du discours, parce que apparemment, il était questions des lolos d'une serveuse... Par contre, elle se pencha un peu pour éviter le bras qu'il tendit en direction de son fils... ça commençait à devenir dangereux pour elle cette histoire là... Elle écarquilla un peu les yeux quand le gamin lui apprit à l'oreille que sa mère l'avait déjà transformé en chèvre... bon, c'était un gosse, donc il ne fallait pas non plus accorder trop de crédit à tout ce qu'il pouvait dire, mais quand même...

- Sérieux... ?!

Et finalement, le père s'adressa à elle, elle était pas sur de beaucoup aimer le ton qu'il employait... c'était pas très correct de lui ordonner quoi que ce soit, elle n'était pas obligé de lui répondre et elle ne le connaissait même pas ce gars là...

- Euh... et bien on parlait de votre chèvre, il y a peut être une possibilité qu'elle soit une race d'extraterrestre qui se fait en fait passer pour une chèvre pour mieux vous observer... et d'ailleurs... est ce que vous êtes vous même une extraterrestre ? Votre fils semble le penser, mais j'ai un gros doute sur la question, et encore plus maintenant... et il paraît que sa mère l'a transformé en chèvre une fois... et il croit que vous, vous pourriez le donner à manger à cette chèvre...

Autant tout balancer, s'il voulait savoir, et vu la manière dont il ordonnait, elle allait lui dire, à voix haute, de manière à ce que tout le monde autour entende bien à quel point il était un bon père et à quel point son fils avait une belle image de lui. Elle croisa les bras sur sa poitrine, le défiant un peu du regard, elle aimait pas être prise de haut par les adultes, même si techniquement, elle était adulte aussi maintenant...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Vael Moreau

Feuille de personnage
Vos DC : charles dyer – ivory parkinson – vedran zakharine – moira watkins – dieter carrow – sohan davis – lyllian-aaron mclochlainn
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vael Moreau
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 657
Points RPs : 1150
Date d'inscription : 07/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: mais rends moi mon gamin ! (swann&vael)   Sam 17 Nov - 23:16


Momentz - Gorillaz & De La Soul

La demoiselle commençait à le chauffer un peu. Elle avait quoi à critiquer le nom de ma chèvre, on s’en fou, c’est pas le sujet ! Le sujet c’est mon fils, j’aimerai qu’il ramène son cul à côté de moi et qu’on rentre tranquillement, histoire d’éviter la casse. Tant pis, je le collerais devant un film ou un jeu vidéo, mais dehors j’arrive jamais à le tenir… La petite elle avait de la réplique en plus. J’avais un peu envie de l’insulté. « Et bah… j’ai envie de dire que c’est comme ça, on ne choisi pas sa famille comme dirait le diction. » lui répondit-il juste par provocation. J’aurais pas aimé porté Hystérique-Frisé… Déjà que c’est pas la joie tout le temps avec elle, en plus elle m’aurait donné un nom pourri… Je pense que je l’aurais aidé à sa première tentative de suicide pour pas qu’elle se rate…

Il secouait la tête, agacé et blasé. Elle l’irritait, mais c’était pareil dans l’autre sens. Un peu condescendant, il voulait savoir ce que son fils avait bien pu lui raconter après un long échange vraiment pas glorieux entre le père et l’enfant. Swann ne se gêna pas pour dire les choses franchement, le tonnant bien haut et fort. Il s’en moquait, même qu’elle le gueule. Dans son quartier, on passait son temps à gueuler et laver son linge salle en public, sur le trottoir, le pub, dans les couloirs des immeubles, ou encore à travers les murs de l’appartement. Puis c’est pas comme si je venais de gueuler aussi… Alors. Puis vu ce qu’elle me racontait, j’y étais pas du tout, juste surpris par ce que j’entendais.

Ses yeux glissèrent sur son fils qui se baissait lentement, ne laissant voir que ses yeux entre sa chevelure dense et l’épaule de la blonde. Vael était tellement partagé. Il eut une mine bien dépité dans un premier temps et frappait ses mains sur ses cuisses. Il tombait des nues.
« Mais t’as des soucis dans ta tête toi… » dit-il à l’attention d’Apollo.
« Pas plus que Mamie… » répliquait-il en ricanant.
« T’es vraiment qu’un petit con… » avait-il grogné en français, n’ayant pas aimé qu’il dise ça même si c’était vrai en soit. « Je sais vraiment pas où tu vas chercher toutes tes idées à chaque fois franchement ? » finit-il par dire, presque avec une pointe d’admiration, mais secouant la tête avec lassitude. Un léger sourire paraissait aux coins des lèvres de son père et Apollo s’osait à relever un peu la tête, et son petit rictus de lutin qu’il tenait de sa mère.
« La chèvre c’est elle qui a eu l’idée… » confirmait-il.
« Parce que t'as vraiment cru à ses histoires ? Un extraterrestre ? Je dois vraiment être vilain pour qu’on pense ça… Ou bizarre… » dit-il avant de grimacer.  
« T’es bizarre et ta chèvre aussi d’ailleurs… » confirma encore le petit blond.
« La ferme toi. Je vais te punir à la maison, t’y échapperas pas alors fait pas trop le malin » aboyait-il à son fils. « Et en plus, je le donnerais pas à donner à ma chèvre... Jamais je lui donnerai de la viande pourrie. » répondit-il à Swann, mais c’était surtout pour envoyer une pique à son fils. Il m’a traité de gonzesse !

« Allez c’est bon, ça commence à me gaver tout ça. » finit-il par siffler avant de tchiper. Il contournait le banc et son fils se mit à détaler. « Retiens le, aide moi ! » dit-il à Swann en cherchant à s’échapper. Vael sautait par-dessus le banc et le petit courait à en perdre haleine. Courir dans son quartier, il l’avait souvent fait avec Will aussi, il était du genre rapide, sans peur et endurant. Rapidement, il avait presque attrapé son fils, son bras lui glissa des mains et l’enfant perdit l’équilibre se ramassant violemment contre le bitume.

Il relevait lentement la tête après être resté un moment sans bouger. Son nez était en sang et il retenait ses larmes, mais… très vite il se mit à pleurer. « Mais arrête putain… » grognait Vael en se plaquant les mains sur la bouche pour retenir sa colère et son manque de patience. Il ne l’avait pas vu de face et Apollo tournait la tête. Vael poussa un petit cri de surprise. « Oh ça va ! T’avais qu’à mettre tes mains aussi, t’as plus trois ans ! » avait-il gueulé pour sa défense, mais sur la panique. Il n’assumait pas, il s’en voulait tellement. Encore un point pour moi. Je vais finir par rattraper Robyn dans le tableau des scores ; quand on ramène Apollo blessé… Encore. On est des parents horribles.

Soudain, Vael compris que tout le monde les regardait et le jugeait ou s’inquiétait pour son fils. Il eut un moment de panique, lui qui faisait au mieux pour lui éviter les services sociaux car il en avait trop vu et ne voulait pas lui faire vivre ça. Et qu’est-ce qu’il faisait lui ? Il fait tout pour s’y jeter, qu’on me le retire et que je galère des mois voire des années pour le récupérer et j’aurais retrouvé qu’un truc brisé. Déjà qu’il est déjà pas mal esquinté. « J’y suis pour rien okay ! » commençait-il à s’énerver car la situation, ces regards l’oppressaient. « Il aurait pas courut, il serait pas tombé... ».

J’avais tellement honte... Il s’accroupit devant son fils, lui attrapant son visage sans vraiment de tendresse. Apollo reniflait bruyamment. Vael restait devant le nez explosé de son gamin sans savoir quoi faire. Y’avais tellement de sang... mais il n’y avait rien de grave. Il agitait ses mains alors, ne trouvant pas comment commencer. La honte et l’inquiétude le déboussolait complètement. Il lui pinçait alors le nez, mais son fils se remit à pleurer plus fort. « Ça fait mal... ». Vael avait retiré aussitôt sa main, restant figé devant son fils, les dents serrées. Le plus triste c’est que si ça avait été une bestiole, j’aurais tellement mieux gérer. « Bah essuie toi avec ton t-shirt au moins... » lui conseillait son père, n’osant plus le toucher. Apollo s’exécuta et ne fit qu’en étalé plus qu’autre chose. « Tu pourrais jouer dans un film d’horreur... » cela fit rire son fils au début, puis finalement, il se remit à pleurer.    

acidbrain




hrp:
 

_________________
« Non c'que j'arrive pas à prononcer, j’évites de le manger en général »
(Indian Palace)©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Swann Song
Swann Song
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 156
Points RPs : 320
Date d'inscription : 04/09/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: mais rends moi mon gamin ! (swann&vael)   Mar 20 Nov - 13:07

Effectivement, on ne choisissait pas sa famille, mais parfois, on pouvait quand même choisir de s'en éloigner et c'était un peu le choix que ce gosse avait fait. Il avait choisit de s'éloigner de tout ça pour venir discuter avec elle, en soit, il n'y avait rien de mal là dedans, même si elle voulait bien croire que le père s'était inquiété... mais elle trouvait que pour un père inquiet, il avait quand même mit pas mal de temps à lui remettre la main dessus... surtout s'il savait où le trouver... autant dire que le décolleté de la serveuse avait dut être assez hypnotisant pour le tenir un bon moment. Dans tout les cas, elle n'était pas une grande spécialiste des mauvais parents, les siens n'étaient pas parfaits, mais ils n'étaient pas mauvais non plus, même si c'était surtout son père qui l'avait élevée, sa mère avait tendance à beaucoup trop travailler et elles n'étaient pas spécialement proche, c'était la prérogative de sa sœur qui était une vrai mini elle... c'était à croire que son rêve, c'était de devenir leur mère, d'être exactement comme elle. Elle adoptait le même langage, les mêmes manière, le même sens du style... et autant dire que ce qui passait pour une femme de plus de quarante ans, pas loin de cinquante, c'était loin de passer aussi bien sur une fille d'une petite vingtaine d'années... Enfin, c'était pas vraiment son problème ça en l’occurrence, mais ce qui l'était en revanche, c'était ce qu'il se passait sous ses yeux. Parce que le gosse était planqué derrière elle, et qu'il refusait de la lâcher, se servant d'elle un peu comme un bouclier... Et puis le père lui demandait à elle ce qu'il avait put lui dire... ce qu'elle ne se gêna pas pour lui énumérer d'ailleurs, parce qu'il n'y avait rien de si exceptionnel... quoi que cette histoire de mère le transformant en chèvre, ça à la limite, c'était un peu bizarre... enfin du coup, quand le père s'adressa au gosse, elle écouta et intervint même à un moment :

- Bizarre, ça c'est sur !

Elle ne pouvait pas juger sur le cotés vilain, mais il était clairement bizarre ce gars là quand même, il avait menacé de scalper son fils et de faire manger le scalpe à sa chèvre... c'était vraiment bizarre comme menace. Et l'homme s'adressa alors à elle par la suite, disant que son fils était de la viande pourris et qu'il n'oserait pas donner ça à sa chèvre... c'était vraiment pas sympa du tout... pas étonnant que ce gosse veuille fuir sa famille... D'ailleurs le père s'élança après le gosse, et tout se termina de manière assez violente... le gosse se vautra en avant sur le bitume, sa tête heurtant le sol assez violemment, Swann se releva d'un bond, choqué par ce qu'elle venait de voir, et ayant aussi un peu peur qu'il ne se soit fait du mal... il pouvait finir avec un traumatisme crânien là... bon, peut être pas, peut être qu'elle regardait trop de film et de séries à la télé... Le gosse se redressa finalement, en se mettant à pleurer, elle s'approcha alors un peu, voyant que tout les regards étaient tournés vers eux, elle avait l'impression qu'à défaut de vraiment le montrer ou encre de vraiment s'impliquer, le père se sentait au moins mal de ce qu'il venait de se passer, mais elle ne savait pas trop si c'était parce que son fils était blessé, ou si c'était parce que ça c'était passé devant des témoins... Dans tout les cas, elle finit par s'approcher, sortant un paquet de mouchoirs en papier de la poche de sa veste et s'accroupit de l'autre cotés du gosse pour lui en tendre un, de manière à ce qu'il puisse au moins s'essuyer un peu, sans s'en foutre plein les habits, même si c'était un peu tard pour ça... elle en profita pour observer un peu, avant de faire une grimace en disant :

- Je crois que c'est cassé... il vaudrait peut être mieux l'emmener à l'hôpital...

Elle s'y connaissait un peu en membres cassé, elle traînait dans un skatepark depuis qu'elle avait six ans, autant dire qu'elle en avait vu des os brisés... et puis c'était un peu con, mais ils n'étaient pas des sorciers eux, ils n'avaient pas le pouvoir de ressouder des os comme ça, d'un simple coup de baguette... ça c'était un truc qu'elle enviait un peu à Zven et elle trouvait aussi un peu ça dégueulasse que les sorciers gardent ce genre de compétences pour eux. Elle reporta son attention sur le gamin avant de dire :

- T'as mal ailleurs ? Tu penses pouvoir te relever ?

Il n'allait pas avoir le choix, d'ailleurs, elle leva un regard un peu plus dur vers le père de l'enfant en disant :

- Si on appel une ambulance, avec tout les témoins qu'il y a, ça risque de se retourner contre vous, vous feriez mieux de l'emmener vous même aux urgences et d'inventer une bonne histoire pour justifier son état...

C'était un peu accusateur, en même temps, c'était de sa faute, ça ne serait pas arrivé s'il avait été un peu plus mature au lieu de la jouer aussi gamin que son fils...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Vael Moreau

Feuille de personnage
Vos DC : charles dyer – ivory parkinson – vedran zakharine – moira watkins – dieter carrow – sohan davis – lyllian-aaron mclochlainn
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vael Moreau
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 657
Points RPs : 1150
Date d'inscription : 07/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: mais rends moi mon gamin ! (swann&vael)   Dim 25 Nov - 18:01


Momentz - Gorillaz & De La Soul

Elle n’avait pas fini l’autre d’en rajouter une couche avec mon fils. Et il n’avait pas fini de s’emporter. Il en avait marre, il sentait tout ces regards sur eux, ces jugements et ils avaient de quoi… Il voulait seulement pas qu’on les démasque. Ses attentions étaient plus que bonne, tout comme il était conscient de ne pas du tout élever son enfant correctement, mais il faisait ce qu’il pouvait. Il savait aussi que devant n’importe quel service sociaux, moldu ou sorcier, ses arguments ne tiendraient pas. On le lui arracherait, même s’il faisait du mieux qu’il pouvait. Vael était maladroit c’était tout et il continuait de l’être. Il se mit à poursuivre son fils, encore plus énervé de sentir que pour Apollo, tout ça n’était qu’un jeu. Cela n’en était plus un, pas quand ils inquiétaient leur public, aussi discret et sortables qu’ils étaient dans cette famille.

L’enfant se ramassa pleine face sur le bitume. Des cris, des larmes et du sang ce qui n’avait pas fini de rendre Vael nerveux et encore plus gauche. Il avait tenté de s’occuper de sa marmaille, mais l’enfant hurla quand il posait les mains sur lui. Il ne voulait pas qu’on l’accuse plus de mauvais traitement. Il était perdu. Il aurait été tellement plus réactif et serein face à un animal, mais cet animal là, il lui disait quand il lui faisait mal, avec des mots. Il pouvait lui dire c’est de ta faute Il avait alors retiré vivement ses mains, perdu et lui conseillait de s’essuyer avec son t-shirt. L’enfant le fit et étalait tout sur ses joues et sa bouche, son père lui fit une boutade pour détendre l’atmosphère. Cela avait marché deux secondes et en voyant tout le sang sur son haut, Apollo se remit à pleurer.

Swann s’accroupit à côté d’eux et fit sursauter Vael. Il la regardait un peu mal dans un premier temps et la voyant tendre un mouchoir à son fils et lui demandait s-il allait bien, il se détendit. L’enfant prit le mouchoir et continuait de s’essuyer. « Mais pince ton nez crétin ! » Pesta Vael en le voyant faire, attendant que le sang se remette à goutter de son menton sur le bitume pour essuyer de nouveau. Il lui avait guidé la main munie du mouchoir contre son nez, lui arrachant un râle de douleur. « Pardon » soupira Vael. Il se tenait le nez. « Quoi c’est cassé ? Mon nez il est cassé ? » Dit-il avec des yeux tout rond et sa voix de canard vu qu’il se pinçait le nez. Il tournait la tête vers son père. Il regardait sa main pour être sûr et lui montrait quatre doigt avec un regard sévère. Il répondit simplement d’un sourire désolé. Oui, ça faisait quatre fois qu’il avait le nez pété, que ce soit de sa faute, de celui de son père ou de sa mère. Directement ou indirectement. Il hochait la tête pour signifier à Swann qu’il pourrait se relever. « Ça va, j’ai juste très mal au nez et un peu à mes pecs. » dit-il et c’était vrai qu’il avait l’air de respirer difficilement. Rien de grave, juste le choc qui avait un peu secouer le tout là-dedans.

Il avait entendu les conseil de la blonde et il les appréciait. Il eut un sourire timide et coupable. « Merci...» lui avait-il dit tout bas. « Elle peut venir ? » dit brusquement Apollo, la tête entre les deux, s’était glisser jusqu’à Swann pour l’enlacer. « Euh non… Et tu veux bien la lâcher. »
« Mais je veux l’adopter ! Toi tu le fais bien avec tes bêtes ! Puis elle me protégerait de ta chèvre extra… Alien truc machin ! »
« La chèvre n'est pas un Alien... Pas seule dans sa tête peut-être mais pas d'alien. Allez viens Apollo, on y va… »
« Alors elle vient… »
« Non ! » grogna Vael, commençant déjà à sentir sa patience le quitter.
« Pourquoi !!!? »
« Parce qu’on va pas à l’hôpital... » laissait-il échappé et avec un regard insistant.
« Ah oui… c’est vrai ! » comprenait-il enfin. Son père allait lui réparer ça à coup de baguette à la maison, par une connaissance en soin magique.

Il lui attrapait brusquement le visage de son fils pour qu’il le regard et de ses yeux suppliant il lui implorait de ne plus parler, juste cinq minute et s’il s’y tenait, il l’amènerait au McDo après. Apollo se tut. Un miracle. « Ecoute, merci beaucoup pour ton aide, je vais m’occuper de lui, je te le promets… Même si c’est très dur à croire là sur le moment… Crois moi, c’est tout aussi compliqué pour lui que pour moi. Il n’est pas toujours facile. ».

Il tendit les bras vers son fils toujours lové contre Swann. Il l’aimait bien, parce qu’elle avait su l’écouter. Et il fallait le dire, il manquait cruellement d’amour et de tendresse. C’est sûr que vu les femmes de sa famille, elles n’étaient du genre tendres. Malgré tout, il se détachait de la demoiselle pour retrouver son père, qui aussi pourri qu’il pouvait être, il l’aimait. Il s’agrippait à son cou. « C’est cool de pas avoir prévenu les flics. » rajoutait-il en tapotant le dos de son fils et se relevant difficilement. C’est qu’il faisait son poids Apollo, il n’avait plus trois ans. « Je peux te demander un dernier service. Genre euh… Te laisser mon numéro, si jamais tu vois cette crapule encore toute seule trainer ici, juste m’envoyer un message. Que je sache au moins ou il est ou qu’il a encore échappé à notre attention… » comptait-il quand même Robyn dans les responsables. Il portait son nom en premier, alors… « Je pourrais la revoir ? » Demanda Apollo en redressant la tête, les yeux plein d’étoile. « C’est pas exactement ce que j’ai dis… » mais à quoi bon te dire non, comme si t’allais m’écouter…  

Il se penchait à l'oreille de son père pour lui demander s'il pouvait dire au revoir à Swann. Il le lâchait et la touffe de boucle blonde se déplaçait jusqu'à l'autre blonde, toujours son mouchoir collé à son nez et vint l'enlacer. A son tour, il lui chuchotait à l'oreille. "Je reviendrais te voir Samantha Carter... Et je ramènerais la chèvre." dit-il avec un petit rire avant de lui déposer un bisou sur la joue et l'étreindre une dernière fois.

acidbrain



_________________
« Non c'que j'arrive pas à prononcer, j’évites de le manger en général »
(Indian Palace)©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Swann Song
Swann Song
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 156
Points RPs : 320
Date d'inscription : 04/09/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: mais rends moi mon gamin ! (swann&vael)   Mar 27 Nov - 13:56

Ce type là, il semblait totalement dépassé par les événements... et par son propre enfant. C'était pas forcément quelque chose de si rare, il y avait plein de parents qui étaient dépassés par leurs enfants, et les mauvais parents, ça ne manquait pas non plus. Là, de ce qu'elle avait put entendre de la bouche du plus jeune, elle n'irait pas jusqu'à dire que ce type était un mauvais parent, il était un parent immature, qui était probablement bien trop jeune et pas du tout préparé pour ce rôle là, mais ça ne voulait pas dire pour autant qu'il était mauvais, juste qu'il manquait cruellement de savoir faire. Par contre, de ce qu'elle avait put entendre sur la mère du gosse, elle, elle semblait carrément être une mauvaise mère... mais elle ne voulait pas porter de jugement trop hâtif puisqu'elle ne la connaissait pas après tout... dans tout les cas, elle n'était pas forcément mieux placé que ce type pour s'occuper du gamin, elle n'avait que dix huit ans, elle était pas du tout douée avec les gosses... ils avaient tendance à bien l'aimer, parce qu'elle était du genre à porter beaucoup de couleur, et à sourire facilement, étrangement, ça attirait la sympathie des gosses, et les histoires d'extraterrestres aussi visiblement... mais c'était pas pour autant qu'elle savait comment se comporter avec eux... donc elle n'avait pas vraiment de leçon à donner, même si pour le coup, elle trouvait que le père avait tendance à perdre patience un peu trop rapidement. C'était un nez cassé, en soit, c'était pas bien grave, à l'hôpital, ils allaient lui remettre ça en place en moins de deux, ça allait être douloureux, mais ce serait vite réglé ! Et en plus, elle avait comme l'impression que ce n'était pas la première fois qu'il avait une blessure de ce genre... elle leva les yeux au ciel en l'entendant parler de « ses pecs »... comme s'il en avait... vu son âge, la seule chose qu'il avait, c'était la peau sur les os et rien de plus... c'était bien un garçons ça, toujours à essayer de vendre de la fausse marchandise, ça promettait pour plus tard tiens !

- Tu t'es peut être fêlé une côtes en tombant... faudra leur demander de vérifier ça...

C'était possible et c'était plutôt douloureux les côtes fêlés, ça elle connaissait bien parce qu'elle avait eu des débuts difficiles avec le skate, et c'était toujours un peu difficile d'ailleurs, elle était loin d'être un pro dans ce domaine... Le gosse avait fini par se relever et elle avait suggéré qu'ils aillent aux urgences, plutôt que de faire venir une ambulance, parce que vu tout les témoins ça risquait d'être compliqué pour eux ensuite... et elle fut un peu surprit quand les bras du gamin l'entourèrent et qu'il demanda à ce qu'elle vienne avec eux. C'était pas que ça la dérangeait, en fait, elle avait rien contre, mais c'était quand même un peu bizarre... elle ne les connaissait pas plus que ça dans le fond... Elle n'eut pas le temps d'en placer une, parce que maintenant il voulait l'adopter comme on adoptait un animal de compagnie... OK, il y avait quand même un truc qui partait en couille dans son éducation à ce gosse... elle était pas un animal de compagnie, non mais ! Mais elle fut surtout estomaqué par la suite...

- Attendez... comment ça vous n'allez pas à l'hôpital ? C'est pas dramatique un nez cassé, je suis d'accord, mais ça demande quand même des soins, si il n'en reçoit pas, il risque d'avoir des complications, une infection et le nez tordus jusqu'à la fin de ses jours... donc à moins que vous ayez une baguette magique pour faire le boulot à la place des médecins, vous devez aller à l'hôpital !

Là, il commençait à entrer dans la catégorie du mauvais père... on avait pas idée de refuser des soins médicaux à son enfant... c'était pas du tout correct ça ! Elle ne comptait pas vraiment lâcher l'affaire aussi facilement, ils n'allaient pas s'en tirer comme ça, parce que même le gosse maintenant semblait normal de rentrer sans aller se faire remettre le nez en place... Elle observa d'un air complètement ahuri la suite, hochant bêtement la tête quand il proposa de lui laisser son numéro... oui, bon, là elle s'en foutait un peu, elle était surtout focalisé sur le fait qu'ils ne comptaient pas aller à l'hôpital... c'était ce qui lui semblait le plus important pour l'instant.

- Mais vous pouvez pas partir comme ça... il doit voir un médecin...

Elle avait l'impression de parler dans le vide, que tout ce qu'elle disait tombait dans l’oreille de sourds... c'était frustrant, parce que merde quoi c'était pas rien non plus un nez cassé... elle n'en revenait pas de les voir aussi serein et faire comme si de rien était... finalement, elle aurait peut être dut appeler une ambulance, là au moins, ils auraient pas eu le choix !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Vael Moreau

Feuille de personnage
Vos DC : charles dyer – ivory parkinson – vedran zakharine – moira watkins – dieter carrow – sohan davis – lyllian-aaron mclochlainn
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vael Moreau
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 657
Points RPs : 1150
Date d'inscription : 07/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: mais rends moi mon gamin ! (swann&vael)   Mer 12 Déc - 14:32


Momentz - Gorillaz & De La Soul

C’est vrai qu’il était dépassé. Il ne savait pas quoi faire, en panique et pourtant il s’occupait d’animaux blessés. Mais là, ce n’était pas pareil, c’était son fils. De l’extérieur on doutait qu’il le voyait vraiment comme sa chair et son sang, mais c’était bien réel. Au fond de lui, juste qu’il avait sa façon de faire un peu gauche. Il n’a pas eu de bon exemple pour ça faut dire, il faisait ce qu’il pouvait. Or, c’était évident qu’il tenait à son fils… Quant à Robyn, c’était une mauvaise mère car tout simplement, elle ne se considérait pas du tout comme mère. Depuis toujours, elle a refusé de reconnaître son fils. Elle était très têtue dans son genre, mais elle avait fini par s’attacher à Apollo, surtout quand il a commencé à grandir. Il était beaucoup plus drôle, surtout quand ils faisaient des blagues contre Vael. A eux deux, ils formaient une sacré équipe pleine d'espièglerie et de fourberie.

La demoiselle s’était rapprochée et s’inquiétait pour le petit. Elle gérait un petit peu mieux la situation que le jeune père, et elle avait surtout bien moins l’air de les juger. Au contraire, elle était d’une grande aide, vu qu’Apollo avait décidé de n’être agréable et coopératif qu’avec elle. Enfin, ça l’emmerdait Vael, autant que ça l’arrangeait et il appréciait l’aide de Swann. Elle fut même de très bon conseil. Il comptait bien éviter d’appeler les urgences d’instinct, pour ne pas attirer l’attention, tenter d’arranger ça dans son coin comme un gosse. Soit, elle eut l’air d’avoir un peu plus confiance en les attention de l’adulte envers son propre enfant. Enfin presque… Forcément, A.-J. arrangeait rarement les choses. Elle y croyait en cet homme, elle avait espoir, mais voilà qu’il lâchait à son fils qu’ils n’iraient pas à l’hôpital. Si seulement… Seulement il réfléchissait un peu avant de réfléchir. Encore une fois, on n’avait pas idée de l’extérieur avec tous les secrets et la vie à part qu’ils vivaient. Pas seulement en tant que sorcier, juste au niveau cas social.

La plus jeune n’avait pas envie de les laisser partir sans leur partager le fond de sa pensée. Cet enfant avait besoin de soin. Elle ne pouvait pas le laisser partir s’en s’assurer que cet homme ne maltraite pas son enfant, même parce qu’il était complètement irresponsable et ça, Vael l’avait saisi pour le coup. Merde… Quelle idée d’avoir lâché ça. Il avait seulement oublié qu’elle était encore là. Tout ce qu’il avait envie là, c’était de rentrer, lui faire réparer tout ça — et lui refaire le portrait juste derrière — essuyer le sang et lui payer un McDo pour qu’il ne dise rien à sa mère. Vael battait des records en accident avec Apollo ; ils tenaient les comptes avec Robyn. Forcément, c’est lui qui s’en occupait un peu plus en ce moment, il avait deux fois plus de chance de forcer les choses. De s’attirer des malheurs et de finir par faire une connerie avec son fils.

Il devait trouver une porte de sortie, une excuse plausible… Que dire. Il trouvait, il ouvrait la bouche et trop tard. Apollo avait été si rapide. « Bah oui justement ! » avait-il seulement relevé pour la baguette magique et Vael le chopait par la le vêtement pour le ramener vers lui et surtout lui plaquer une main sur la bouche, lui écrasant le nez au passage. Apollo grogna, mordit la main de son père qui grognait à son tour et le petit blond se mit à ricaner comme un petit diable. « Sale petit merdeux de chupacabra ! » Aboyait-il à son fils ce qui le fit encore plus rire. Cet enfant est possédé. « C’est lui l’ovni en vrai dans l’histoire… » dit-il en regardant son fils comme si c’était une bête sauvage complètement aliéné, se massant la main, trop habitué à se faire mordre. Que ce soit par mes animaux ou mon propre fils…

« Bon écoute… » et il préférait changer de sujet, être sur le départ et surtout lui demander un service. Cela faisait diversion, mais si elle acceptait, c’était toujours ça de gagné pour Vael. Si ces pouvait l’aider à mieux s’occuper de son fils et vu comme elle réagissait, il avait plutôt confiance en elle. Peut-être qu’avec le temps, il lui expliquerait comment vivait son fils et serait prêt à écouter d’autre conseil, ou qu’elle le comprendrait tout simplement. Alors, elle m’a pas dit oui, ou non, n’a pas sorti son portable pour prendre mon numéro… Non, elle insistait pour le médecin. « Ouais, je sais. » Fit-il un peu sèchement. « Il va en voir un t’inquiète pas, même s'il le mérite pas » dit-il seulement énervé. « Juste, il passera à la maison et on ferme les yeux sur les frais. » essayait-il de noyer le poisson, ce qui en soit était véridique. Juste qu’en plus, il ne passerait pas par les longs soins moldu. Qu’est-ce qu’elle allait pensé quand Apollo réapparaîtrait trois jours plus tard et sans aucune traces sur le visage.

« Je te laisse mon numéro ou ? Tu t’en foues au final ? » Disait-il ça sans aucune animosité, juste sa façon de parler. « J'peux comprendre que ça t'emmerde, je sais ce que c'est que d'être responsable de cette teigne. ... Parce que bon, c’est pas qu’il se vide de son sang, mais il serait quand même temps que j’aille le soigner. » dit-il pour d’un la rassurer ; deux un point cynique ; et de trois pour s’enfuir un peu plus vite avant qu’ils ne finissent par s’expliquer avec les flics à l’hôpital. « Monsieur Moreau… » diraient-ils avec ce ton chantant et familier qui signifiaient que même s'ils ne le connaissaient pas en personne, on leur avait résumé son dossier et son casier judiciaire. Il y en avait à Londres qui avait eu un peu trop l’habitude de le voir, surtout lorsqu’il était plus jeune. A peine plus vieux que son fils. Oui, bah Robyn aussi, il la connaisse bien. T’façon, dans notre quartier, ils nous connaissent un peu trop. Déjà rien qu'avec ma mère qui s'enfuit et fait une pantomime sur les pâtes dans une supérette... On marque les esprits.

acidbrain



_________________
« Non c'que j'arrive pas à prononcer, j’évites de le manger en général »
(Indian Palace)©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Swann Song
Swann Song
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 156
Points RPs : 320
Date d'inscription : 04/09/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: mais rends moi mon gamin ! (swann&vael)   Jeu 20 Déc - 21:37

Ils étaient vraiment bizarre ces deux là... elle ne savait pas trop quoi en penser, le gamin avait pas l'air vraiment maltraité, il avait rien de craintif ou du gosse qui avait peur de tout, au contraire, il semblait plutôt tête brûlé et avait l'air de très bien savoir comment tenir tête à son père et même le faire tourner en bourrique... mais refuser de l'emmener à l'hôpital pour soigner un nez cassé, c'était quand même une certaine forme de maltraitance quelque part... c'était pas vraiment terrible, parce que ça pouvait devenir grave à la longue... Là elle ne comprenait pas vraiment, et visiblement, ils n'avaient pas envie de lui expliquer non plus, à croire qu'ils cachaient quelque chose, quelque chose de plutôt gros... et elle n'avait pas vraiment fait exprès de sortir cette phrase, parce que c'était surtout une expression comme les autres, même si pour elle, elle avait un peu plus de sens puisqu'elle savait qu'il y avait effectivement des gens qui maniaient la baguette magique et qui pouvaient soigner les blessures comme ça, en un claquement de doigts... Mais elle ne s'était pas imaginé une seule seconde que ce serait le cas de ces deux là... parce que le plus jeune était quand même venu lui poser des questions sur les extraterrestres, et certes, ses parents étaient étranges, mais si c'était des sorciers, c'était un peu normal en soit... même si du coup, ça expliquerait cette histoire selon laquelle sa mère l'avait transformé en chèvre une fois... elle s'était dit qu'il exagérait et qu'il en faisait un peu trop pour capter son attention, mais maintenant... elle fronça les sourcils à la réponse du plus jeune, s'apprêtant à dire quelque chose, mais son père l'interrompit assez violemment en lui plaquant une main sur la bouche... et finalement, ça devint évidemment qu'elle avait une fois de plus des sorciers face à elle...

- Attendez... vous êtes des... vous savez, le mot en S... ?

Elle jeta un coup d’œil autour d'eux pour être sur que personne ne les écoutait, les gens les observaient, mais ils étaient trop loin pour vraiment les entendre, du coup elle se pencha un peu vers le plus vieux, plaquant une main sur le cotés de sa bouche comme si elle allait lui confier un secret et ajouta de façon à être plus clair :

- Des sorciers... ?

Elle était un peu étonné, parce que jusque là, les sorciers qu'elle connaissaient n'avaient pas l'air si différents que ça des moldus, mais eux deux, ils étaient quand même du genre originaux... d'ailleurs, le plus vieux lui demandait maintenant s'il pouvait lui laisser son numéro pour qu'elle le prévienne au cas où elle revoyait son fils traîner dans le coin... elle n'était pas contre, elle comprenait à peu près l'inquiétude qu'il pouvait avoir, même si son fils avait parfaitement l'air du genre à savoir se débrouiller par lui même... Elle croisa les bras sur sa poitrine, le regardant de manière suspecte alors qu'il lui expliquait qu'il ne paierait pas du coup si il voyait un médecin à domicile... elle avait comme l'impression qu'il la baratinait et qu'il essayait ensuite de noyer le poisson en lui demandant son numéro... comme si ça pouvait lui permettre de changer de sujet rapidement...

- Donc c'est vous qui allez le soigner... ? Avec votre baguette magique... !

Fallait pas la prendre pour un lapin de six semaines non plus... maintenant que le gosse avait plus ou moins confirmé ces paroles précédentes, elle était persuadé que c'était ça, qu'elle avait effectivement affaire à des sorciers. Et puis ça expliquait pas mal de chose, Zven lui avait dit que les sorciers avaient tendance à adopter des animaux étranges en animaux de compagnies, genre des hiboux... alors pourquoi pas des chèvres ? Elle se pencha vers le gamin qui n'avait plus l'air tant dérangé que ça par son nez casse avant de dire :

- Ça m'emmerde pas, et je veux bien le surveiller s'il revient par ici, mais peut être que vous devriez vous aussi le surveiller si vous voulez éviter qu'elle revienne par ici... ?!

Ça pourrait être une bonne chose, le gosse avait dit un peu plus tôt qu'il s'était échappé pendant que son père avait le nez dans le décolleté de la serveuse... alors peut être que ce serait bien qu'il lâche un peu les décolleté et se concentre un peu plus sur son fils... elle, ça ne la dérangeait pas de s'occuper de lui, il était plutôt cool, elle l'aimait bien, mais plutôt que de faire des scènes et de se donner en spectacle comme il venait de le faire là, le mieux était encore de vraiment surveiller son gosse quoi !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Vael Moreau

Feuille de personnage
Vos DC : charles dyer – ivory parkinson – vedran zakharine – moira watkins – dieter carrow – sohan davis – lyllian-aaron mclochlainn
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vael Moreau
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 657
Points RPs : 1150
Date d'inscription : 07/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: mais rends moi mon gamin ! (swann&vael)   Lun 31 Déc - 23:25


Momentz - Gorillaz & De La Soul

« Hein quoi ? » Fit-il semblant de ne pas voir, mais une petite cloche dans sa tête sonnait l’alerte. Un petit écran de fumée et hop, ils devaient filés tel Batman et Robin. « Le mot en… S ? » Continuait-il plus que perplexe. 3.. 2… 1… « des Ssss.... Sauvages ? … des Ssserpents ? Serpillère peut-être … Ssssoooo…domie ? Non, ça devait être des Sales-petits-cons ? Tu pouvais le dire, je l’aurais pas mal pris. Hooo ! Mais on va rater le train. » finit-il brusquement en tapotant sa montre imaginaire. Même son fils le regardait sans comprendre, levant les mains en l’air. Il prenait la main de son fils, fit volte face et s’apprêtait à partir quand Swann lâcha la mot. Vael s’arrêtait net, comme si le monde venait de s’écrouler sur sa tête. Il avait l’air vidé de toute énergie. Elle venait de le souffler. Bon il s’y attendait après.

Il lâchait Apollo, encore plus perdu mais il souriait. Il était content de rester au skatepark lui. La blonde enchainait et Vael soupirait. Il capitulait. « Mais sort pas des phrases comme ça quand tu parle de ce que je vais faire à mon fils… C’est vraiment… bizarre… » dit-il avec une grimace gêné. « Enfin, ce sera pas ma baguette mais ouais… Enfin pas moi. » finit-il par lâché, face au mur. Il n’avait pas envie de chercher des explications pour nier qu’il était sorcier, surtout qu’elle n’avait pas l’air d’en croiser pour la première fois.
« Comment elle est trop forte t’as vu P’pa. Je n’écouterais que tes conseils désormais… » dit Apollo en offrant un sourire dévoué et admiratif à Swann. Vael se plaquait encore une fois la main sur le visage. Il avait bien fait de laisser tomber l’idée de se rattraper et nier l’histoire de sorcier, car comme à son habitude, A.-J. ne l’aurait pas aidé et cela aurait été un moment fort éprouvant de se battre contre la débilité humaine d’un enfant de huit ans à qui il manquait plus d’une case. C’est de famille ça…

Vael préférait ne même pas en relever plus avec Apollo car ça n’allait faire qu’empirer, il le savait ! Il demandait un service à Swann, qu’ils s’apprécient ou non, ce n’était pas grand chose et elle pouvait refuser sans soucis. Vael cherchait juste des moyens d’affiner un peu mieux son éducation et sa surveillance. Chose sur laquelle Swann lui fit une petite piqûre de rappelle. « Mais parce que tu crois que je ne le sais pas ?!… T’es pas la première à me le dire. » dit-il, avec une certaine insolence et innocence à la fois, difficile de juger. Il avait presque l’air de se faire un propre constat. Il lui donnait son numéro. « Ah et au fait. Ce que tu sais là… le mot en S… On n’est plus fort que les aliens, alors ‘ttention. Va pas le crier à tout le monde qu'on fait des trucs avec des baguettes, méfie toi ! Sinon tu risque de voir la mienne ! » Cela se voulait menaçant, mais c’était Vael. Puis il ne fallait pas que ce soit trop convaincant, elle a accepté de me signaler mon fils, c’est gentil quand même.

acidbrain



_________________
« Non c'que j'arrive pas à prononcer, j’évites de le manger en général »
(Indian Palace)©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Swann Song
Swann Song
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 156
Points RPs : 320
Date d'inscription : 04/09/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: mais rends moi mon gamin ! (swann&vael)   Jeu 3 Jan - 15:30

Elle avait un peu de mal à le comprendre... enfin visiblement, lui aussi avait du mal, parce qu'il ne voyait pas trop ce qu'elle voulait dire par mit en « S »... mais d'un autre cotés, elle ne pouvait pas se permettre de donner le mot comme ça, pas en ce moment, pas alors qu'il y avait autant de monde qui courraient après la magie et après les sorciers... elle avait juré à Zven des années plus tôt et elle était prête à tout pour protéger son secret. Mais quand elle le vit lui tourner le dos et commencer à s'éloigner, elle dut quand même lâcher le mot. Elle le fit le plus discrètement possible, de manière à ce que seul l'homme et son fils puisse l'entendre et si elle se trompait, s'ils n'étaient pas ce qu'ils semblaient être, alors tant pis, ils la prendraient sûrement pour une folle et rien de plus. Ce ne serait pas une première, les gens avaient déjà un peu tendance à la prendre pour une folle quand elle parlait d'extraterrestres... ça ne lui posait pas de problèmes, ils avaient le droit de ne pas y croire, c'est eux qui seraient les plus surprit quand ils commenceront à envahir le monde... Sauf que vu la manière dont ils s'arrêtèrent et dont le plus vieux se retourna vers elle, quelque chose lui disait qu'elle avait visé juste... elle écarquilla un peu les yeux, sous l'effet de la surprise, affichant un léger sourire, elle avait un peu l'impression que la fréquentation sorcière dans son quartier se faisait de plus en plus... elle en avait croisé pleins ces derniers jours décidément ! Par contre les paroles du frisés la laissèrent perplexe... de quoi il parlait au juste ? En quoi c'était pas qu'il utilise sa baguette magique pour soigner son fils ? C'était bien comme ça que c'était sensé fonctionner... Elle fronça les sourcils, penchant un peu la tête sur le cotés, essayant de comprendre, mais en vain...

- Pourquoi... ? C'est pas comme ça que c'est sensé marcher ? Mon meilleur ami m'a dit qu'il suffisait de la pointer, de dire la formule et le tour était joué !

Le double sens lui avait totalement échappé, pour la simple et bonne raison que c'était trop glauque pour elle... on parlait d'un père et son fils après tout, fallait pas pousser non plus... elle n'avait pas ce genre de pensée là. Et du coup elle venait peut être d'en rajouter une couche, mais tant pis, dans son esprit, elle parlait bien de magie te devrai baguette magique, rien de bizarre ou de déplacé et elle n'y pouvait rien si cet homme avait vraiment l'esprit tordus ! Dans tout les cas, il n'avait pas non plus admit les choses, mais son fils s'était chargé de le faire pour lui. Elle baissa les yeux vers lui, affichant un sourire amusé, c'était plaisant à entendre, c'est vrai qu'elle était douée pour débusquer les choses, c'était étonnant qu'elle ne soit encore jamais vraiment tomber sur un extraterrestre d'ailleurs... mais elle ne désespérait pas, ça arriverait un jour ! Dans tout les cas, elle était assez contente d'elle, tout comme elle était contente d'avoir quelque peu remis l'homme à sa place quand il lui avait demandé de l'aide pour mieux surveiller son fils... et étrangement, elle s'attendait un peu à ce genre de chose, à une menace du genre... elle leva les yeux au ciel avant de dire :

- Aucune chance, les Aliens sont bien meilleur et je suis pas du tout impressionnée !

Hors de question qu'elle se laisse impressionner par un sorcier, elle en connaissait assez pour savoir qu'ils n'étaient pas si différents d'eux et de toute manière, elle savait tout ça depuis bien longtemps maintenant et elle n'en avait jamais parlé, elle n'en avait d'ailleurs pas l'intention ! Par contre la suite lui fit esquisser une grimace dérangeante, parce que cette fois le double sens la frappa un peu... il n'était plus question de famille et de père et fils tout à coup...

- Erk... je veux pas voir ça, t'es vieux !

Franchement, on avait pas idée... c'était limite de balancer ça à une fille de son age, il aurait presque put passer pour un pervers pour le coup. Et puis oui, il était vieux, il avait un gosse quoi... alors que Swann, elle, elle était à peine sortis de l'enfance encore ! Quoi qu'il en soit, elle était pas impressionné et de toute manière, elle n'avait pas l'intention de parler de ça à qui que ce soit, c'était pas pour lui qu'elle ne disait rien, mais pour Zven, parce que c'était à lui qu'elle avait promis à peu près dix ans plus tôt !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: mais rends moi mon gamin ! (swann&vael)   

Revenir en haut Aller en bas
 
mais rends moi mon gamin ! (swann&vael)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Gabriel Lawliet - Gentil & méchant ? Mais ce n'est qu'un enfant ... (100%)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »
» Haitiinfos: Il n'est pas neutre mais il essaye d'être objectif
» mais comment se présenter ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise From The Ashes :: 
Monde Magique
 :: Londres Moldus :: Skatepark
-
Sauter vers: