RSS
RSS

Navigation

Liens utiles

Sabliers

GRYFF.
1690
POUFF.
2900
SERD.
1560
SERP.
2515

Vidéo du Forum

Top Sites


PRDBazzartNever Utopia

Copyright

Le forum Rise From the Ashes est l'entière propriété de ses fondatrices Ilyria, Panda-Sama, Mzlle Lou & Zuzuu. Le contexte est basé sur la saga Harry Potter appartenant à J.K. Rowling et à été écrit par Ilyria. Le design et codes CSS sont d'Ilyria & Ludibaty (Theo & Leo). Les descriptions des catégories sont de Zuzuu. Les chronologies et autres annexes ont été inspirées par l'encyclopédie HP. Toute reproduction entière ou même partielle est interdite.


 


Partagez | 
 

 I'm falling down but I'm not out... Feat. Stephen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Theo, Cael, Eden, Andy, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Daegan Flint
Concierges
Concierges

Messages : 1583
Points RPs : 3031
Date d'inscription : 15/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: I'm falling down but I'm not out... Feat. Stephen   Dim 26 Aoû - 15:55

C'était pas simple de devoir travailler quand on avait jamais travailler de sa vie... il avait beau se rappeler ça en boucle, ça ne rendait pas les choses plus simple pour autant. Il n'avait jamais imaginé qu'il aurait un jour à travailler de cette manière, parce qu'il avait toujours eu de l'argent, du moins, sa famille en avait toujours eu et lui, il s'était arrangé pour que ça continue une fois que sa famille avait été envoyé à Azkaban et que son frère avait été en fuite. Il avait tout fait pour maintenir les affaires familiale à flot et il avait brillamment réussit, il s'avère qu'il était même meilleur que son père dans ce domaine... mais voilà qu'aujourd'hui il n'avait plus rien. Il avait suffit que le Ministère prenne une décision, une foutue décision totalement illogique et incompréhensible, et il s'était retrouvé du jour au lendemain, à la rue sans le moindre galion en poche... enfin si quand même, il avait toujours sa bourse et donc un peu d'argent, ça son frère n'avait pas songé à lui retirer, mais c'était bien loin d'être assez pour vivre. Il avait été accepté chez les Black, mais ça le dérangeait un peu de vivre chez eux comme ça, il avait un peu l'impression de profiter et c'était vraiment pas son genre. Alors il avait dut trouver un boulot, un vrai boulot. Parce que évidemment, il ne comptait pas passer son été à ne rien faire, il avait obtenue un nouveau stage au Ministère, et il s'en faisait une joie, mais c'était évidemment un stage non rémunéré et donc dans sa situation actuelle, ce n'était tout simplement pas possible. Il avait donc dut trouver une solution de replis et voilà comment il s'était retrouvé derrière un bar, à servir de l'alcool à des clients...

C'était pas vraiment banal dans le genre comme boulot, c'était même assez étrange, il n'avait jamais parlé et côtoyé autant de personnes différentes de sa vie. Il devait aussi toucher des verres sales, serrer les mains de clients dont l'hygiène était douteuse... pleins de petites choses comme ça qu'il ne supportait pas de faire en règle général... des choses qu'il avait même littéralement en horreur. Mais le fait qu'il n'ai pas le choix, le fait de pouvoir gagner un peu d'argent, de pouvoir payer ses prochaines études... ça le motivait assez pour faire des efforts, même si selon certaines personnes, il était le pire barman qui soit. La patronne du bar était plutôt sympa, mais elle était pas du genre à plaisanter avec son bar... les premiers jours, il avait cassé plusieurs verres, et il s'était fait sacrément engueulé... ce qui l'avait un peu choqué d'ailleurs, il n'était pas habitué à ce que les gens s'adresse à lui de cette manière là. Il était plus habitué à être client qu'employé, même s'il n'avait jamais fréquenté ce genre d'endroits... il n'aimait pas trop la foule, il n'aimait pas trop le bruit, et il n'aimait pas les contacts avec des inconnus... mais encore une fois, l'argent était un bon moteur. Maintenant, il faisait attention aux verres et il essayait même d'être polis et courtois avec les clients, même ceux qui étaient vraiment ivre, vraiment idiots et qui étaient incapable de se souvenir de comment il s'appelait... oui, parce que dire à un client qu'il était un crétin, apparemment ça ne se faisait pas, même quand c'était la vérité... c'était décidément plus compliqué qu'il ne le pensait d'être barman. La seule chose pour laquelle il excellait, c'était la prise de commande, parce qu'il avait une excellente mémoire qui ne lui faisait jamais défaut.

- Bonsoir, bienvenue au Rapeltout, que puis-je vous servir ?

C'était mécanique, parce que c'était une phrase que Sasha lui avait demandé de dire aux clients qui arrivaient. Apparemment, il avait commis quelques impaires dans sa manière d'accueillir les clients, donc elle lui avait imposé cette phrase toute faite qu'il répétait environ une cinquantaine de fois par jour... Il se força même à afficher un léger sourire, en relevant la tête vers le client. C'était un élève de Poudlard, il le reconnaissait, parce qu'il avait une bonne mémoire et que c'était un élève de son année. Un serdaigle... en même temps, il y avait beaucoup d'élèves de Poudlard dans ce bar pendant les vacances, c'était un lieu assez populaire de ce qu'il avait put voir, même s'il n'avait pas trop comprit pourquoi... peut être pour la musique qui était pas trop mauvaise... Mais c'était pas forcément agréable de tomber sur des élèves de Poudlard... il avait découvert que son égo en prenait un coup à chaque fois que l'un deux demandait comment ça se faisait qu'il travaillait ici... c'était vraiment pas agréable du tout comme sensation de devoir admettre qu'il avait perdu face à un crétin qui avait à peine deux neurones...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Stephen Cornfoot


Messages : 130
Points RPs : 232
Date d'inscription : 24/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: I'm falling down but I'm not out... Feat. Stephen   Dim 2 Sep - 16:54

Depuis le début de l’après-midi, Stephen écumait les librairies du Chemin de Traverse pour trouver le roman qui l’intéressait. Il l’avait emprunté à la bibliothèque de l’école juste avant la période des examens et, absorbé par ses révisions, il avait oublié son existence. Il l’avait retrouvé en rangeant sa chambre avant de devoir quitter l’école, et s’était maudit de ne pas avoir profité de la semaine qui suivait les examens pour le lire tranquillement dans le parc. Pendant un court moment, il avait songé à l’embarquer avec lui pendant l’été, à le terrer au fond de sa valise et à feindre l’inadvertance si on venait à le lui reprocher. Mais au dernier moment, trop consciencieux et trop apeuré par la bibliothécaire, il était allé le rendre. Il avait juste eu le temps de lire le premier chapitre, et il mourait d’envie de connaître la suite. Dès lors, il avait transplané du côté du Chemin de Traverse pour assouvir sa curiosité.

Cependant, les choses ne se passaient pas comme prévu. Il avait passé un temps fou chez Fleury et Bott, d’abord à fouiller seul, puis à attendre le retour d’un employé qui était parti dans l’arrière-boutique. L’employé était revenu avec un ouvrage du même auteur, mais pas le bon. Dépité, Stephen avait poursuivi sa quête dans deux autres librairies sans avoir davantage de succès. L’organisation des librairies était à désirer, et Stephen regrettait que ce livre soit issu du monde magique. Dans le monde moldu, l’employé n’aurait eu qu’à vérifier dans sa base de données informatique et à commander le livre en cas de rupture de stock. Mais ici, les listes étaient rarement exhaustives, et personne ne se risquer à lancer un sortilège d’attraction dans l’arrière-boutique : car si le livre était en bas d’une pile, sa brusque extraction risquerait de faire tomber la pile et de provoquer un chaos sans précédent.

Il quitta donc la dernière boutique après avoir amèrement remercié le vendeur. Peut-être était-il temps pour lui de se faire une raison : jamais il ne connaitrait la suite de ce roman qui s’ouvrait sur un mystérieux crime magique dans l’Angleterre magique du XIXème siècle… Au détour d’une allée, il tomba sur un pub dans lequel il n’était encore jamais entré. Il hésita un instant, puis haussa les épaules avant de s’y engouffrer : quitte à être dans le Londres magique, autant ne pas rentrer totalement bredouille chez lui. Mains dans les poches, il fit un tour dans le bar pour voir à quoi il ressemblait. Il était plutôt vaste et lumineux, bercé par une musique entraînante et par les conversations des clients. Il prit la direction du bar quand il reconnut le serveur. Ce dernier était à Poudlard, Stephen en était certain. C’était un Serpentard de la même année de lui, puisqu’il se souvenait avoir partagé plusieurs cours avec lui. Il y a bien longtemps, ils avaient même formé un binôme en botanique. En troisième année, peut-être… Prudemment, il s’assit sur un tabouret et leva la tête vers la carte.

- Bonsoir, répondit-il au serveur qui venait visiblement de se rendre compte qu’ils se connaissaient plus ou moins.

Daegan Flint ; c’était ça son nom. Stephen était assez étonné : la famille Flint était dotée d’une réputation qui s’éloignait radicalement de la posture dans laquelle se trouvait Daegan. D’après ce que Stephen avait compris des familles magiques qui avaient une haute idée d’elles-mêmes, elles se destinaient à des emplois prestigieux ou à une vie paisible de rentier, bien loin de l’infâme plèbe. Après, il ne connaissait pas personnellement Daegan : peut-être s’écartait-il des idéaux familiaux. Cependant, il n’en avait jamais eu écho, et Merlin sait à quel point les informations circulent vite à Poudlard.

- Un hydromel, s’il te plait.

Il se permit de le tutoyer, puisqu’après tout ils étaient de très vagues connaissances. Il avait remarqué l’air légèrement gêné, ou courroucé, du jeune homme ; comme s’il n’était pas bien content de croiser un visage connu dans cette situation. Pour faire la conversation, et par curiosité, Stephen ajouta :

- Job d’été ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Theo, Cael, Eden, Andy, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Daegan Flint
Concierges
Concierges

Messages : 1583
Points RPs : 3031
Date d'inscription : 15/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: I'm falling down but I'm not out... Feat. Stephen   Jeu 6 Sep - 13:18

Cette situation était vraiment très loin de lui plaire, non content de se retrouver sans rien et de devoir s'abaisser à fréquenter ce genre d'endroit, et pire, y travailler, il fallait en plus qu'il tombe sur des personnes qu'il connaissait. Enfin... connaître était un bien grand mot, ils étaient de la même année à Poudlard, et peut être qu'il leur était arrivé de faire équipe pour un devoir ou deux, mais en soit, il ne savait pas grand chose sur son interlocuteur, si ce n'était qu'il s'appelait Stephen Cornfoot et qu'il était à Serdaigle. Il lui semblait qu'il était plutôt du genre discret comme type. Et Dae avait tendance à s'intéresser aux gens qui faisaient parler d'eux, parce qu'il était curieux et parce qu'il aimait tout savoir avant tout le monde, mais en l’occurrence, il lui semblait qu'il n'y avait pas grand chose à savoir sur son interlocuteur. Pour le coup, il semblerait que ce soit plus lui la bête de foire, parce qu'il avait bien remarqué l'air surprit de son interlocuteur, comme s'il essayait de comprendre ce qu'il faisait là... et ça pour le coup, Dae essayait aussi de le comprendre, mais jusqu'à présent, il n'avait toujours pas vraiment saisit à vrai dire. Il ne comprenait toujours pas comment il en était arrivé là, comment il avait fait pour tomber aussi bas et pour se retrouver dans cette situation. Sa vie était pourtant très bien comme elle était avant, il gérait les affaires de sa famille avec brio, il avait fini Poudlard,s 'apprêtait à faire des études en vu de devenir un jour Ministre de la Magie... il avait Leo... tout était parfait, mais voilà, tout avait fini par s'effondrer comme un château de carte. Il en était encore à se demander ce qu'il avait fait de mal et ce qu'il avait loupé pour en arriver là... mais une chose était sur, c'était qu'il ne pensait pas mériter une telle chose. Il s'était contenté de hocher la tête à la commande de son camarade d'école avant de sortir un verre grimaçant un peu devant le cotés douteux de l'hygiène... ce bar n'était probablement pas le pire qui soit, mais quand même... il servit donc le client et il répondit :

- Et bien c'est un job... et vu qu'on est actuellement en été, je suppose qu'on peut donc appeler ça un job d'été... mais je en suis pas sur que ça change grand chose que ce soit un job d'été ou d'hiver... ou même de printemps...

En fait, il avait juste pas trop compris cette histoire de job d'été... parce qu'il y avait des boulots exprès pour l'été ? Faut dire qu'il était pas vraiment calé sur la question, son expérience la plus proche du travail, c'était un stage qu'il avait fait au Ministère l'année dernière pendant deux mois. C'était pas payé, c'était lui qui l'avait choisis et ça lui avait permit de voir comment les gens travaillait et de se faire des connaissance sur place... d'étudier le terrain en quelque sorte. Ça avait été passionnant, bien plus que ça... mais du coup ce travail était pour l'instant temporaire, Sasha lui avait dit qu'elle avait besoin d'aide pour les vacances, mais qu'ensuite, elle pourrait ne plus avoir besoin de lui, donc techniquement ça pouvait être un job d'été... il haussa alors un peu les épaules à l'intention du client avant de dire :

- C'est quoi la différence entre un job d'été et un job d'automne ? Parce que je crois qu'il m'en faudra un pour l'automne aussi... et pour l'hiver probablement, même si j'espère que ça n'ira pas jusque là...

Il fallait bien qu'il se renseigne, parce que à cette allure, son frère allait être dans ses pattes encore un moment... il allait donc devoir continuer à travailler le temps que ce dernier fasse un pas de travers et se retrouve enfin là où était sa place, c'est à dire, à Azkaban. Mais pour l'instant, ce n'était pas vraiment à l'ordre du jour, donc il valait mieux être prévoyant et commencer à se renseigner sur les possibilités de travailles qui s'offraient à lui.

- J'espère que les job d'automne et d'hiver sont moins dur que celui d'été... et que les conditions de travaille seront meilleures... la sœur de la patronne passe son temps à me bousculer et très franchement, l'hygiène est plus que douteuse dans le coin...

Ça faisait probablement partie des choses qu'il n'était pas sensé dire... mais la liste était tellement longue aussi, qu'il en avait peut être oublié une ou deux... et puis de toute manière c'était la vérité, Azenor était impolis et brute, elle n'arrêtait pas de lui donner des ordres stupide... il avait l'impression de travailler pour un primate ! Et pour ce qui était de l'hygiène, et bien l'état tu bar parlait de lui même... bon en fait, c'était pas si horrible, mais Dae avait vu trop de gens utiliser les verre qui servaient... et même en étant lavé, ça resté dégoûtant pour lui...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Stephen Cornfoot


Messages : 130
Points RPs : 232
Date d'inscription : 24/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: I'm falling down but I'm not out... Feat. Stephen   Mar 11 Sep - 12:09

Stephen écouta la tirade de Daegan sur les emplois saisonniers. Il appréciait le raisonnement par l’absurde qu’il déployait : c’était typiquement le genre de remarque qu’il pourrait faire pour taquiner son interlocuteur. Mais bien vite, l’amusement s’estompa pour laisser place au doute. Il cessa de sourire, par précaution, et préféra arborer un air neutre. Peut-être qu’il ne s’agissait finalement pas d’un jeu de langage absurde, mais bien d’une réelle interrogation sur le monde du travail. Ce qui était inquiétant : était-il donc déconnecté à ce point de la réalité des braves gens qui, en effet, travaillaient l’été pour subvenir aux besoins de l’année à venir.. ? Stephen acquiesça doucement pendant qu’il parlait des saisons, tout en prenant soin de ne pas paraître sceptique ou dépité. Pour ne pas se faire trahir par un silence trop long, il choisit la carte du jeu humoristique malgré la gravité des préoccupations du Serpentard.

- C’est vrai qu’en se fiant à la saison, « job d’été » est un nom approprié… Chaque saison a son lot d’avantages et d’inconvénients. La chaleur et ses odeurs en été, le déclin du jour en automne, le froid en hiver, et l’envie d’être ailleurs au printemps. Un job météorologique, presque.

Il se demanda un instant s’il allait réellement lui expliquer la différence entre un boulot d’été et d’automne. Cela lui paraissait surréaliste ; mais peut-être venait-il de l’embrouiller d’autant plus avec son histoire de météo. Comment expliquer cela en gardant une posture détendue et en ne sombrant pas dans le cours magistral sentencieux ?

- Disons qu’on a besoin de saisonniers en été car les employés à l’année sont partis en vacances… Du coup les jobs d’automne-hiver-printemps, ce sont les « jobs normaux », expliqua-t-il en mimant les guillemets.

Il avait pris un ton léger pour masquer sa gêne : il n’avait pas l’habitude d’expliquer des évidences à des (presque) inconnus. Qui plus est, il craignait que Daegan détectât une forme de mépris dans ses explications. Et si on s’en tenait à la réputation familiale des Flint (Stephen détestait les préconçus qu’on s’échangeait goulûment à Poudlard sur les familles célèbres, mais force était de constater que certaines idées reçues étaient valides), ceux-ci ne devaient pas être accoutumés au dédain. Et une telle ignorance du monde professionnel pouvait aisément susciter le dédain…

- Bah, si tu t’en sors bien cet été peut-être que tu pourrais être engagé à l’année ? Enfin bon, si tu dis aux clients que les verres sont sales… disons que ton honnêteté risque de te coûter le job.

Stephen jeta un coup d’œil inquiet au verre qui allait bientôt être le sien.

- Ca ne va pas non plus fidéliser la clientèle mais c’est bon à savoir ! Je suis prêt à monnayer le pourboire de l’année si tu me trouves un verre qui n’est ni porteur de la syphilis ni de la peste noire.

Il regretta un peu son choix de bar, mais la potentielle conversation à venir allait peut-être atténuer la peur de mourir d’une malade vénérienne dès la première gorgée.

- Du coup tu as trouvé ce travail parce que tu connais les propriétaires ? demanda-t-il pour faire la conversation, toujours avec le même ton léger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Theo, Cael, Eden, Andy, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Daegan Flint
Concierges
Concierges

Messages : 1583
Points RPs : 3031
Date d'inscription : 15/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: I'm falling down but I'm not out... Feat. Stephen   Jeu 13 Sep - 13:14

Toute cette histoire de job d'été l'intriguait, il avait envie d'en savoir plus, parce que c'est vrai que jusqu'à présent, il n'avait pas vraiment eu l'occasion de s'intéresser au monde du travail, du moins pas à ce genre de monde du travail là... dans sa tête, tout était déjà fixé d'avance, il sortait de Poudlard il allait à Owlin, il finissait ses études et entrait au Ministère avant de gravir les échelons et de se présenter comme Ministre de la Magie. Évidemment, il finissait par être élu, parce que vu les autres choix, il restait de loin le meilleur et il menait une carrière prospère et sans bavure... voilà quoi aurait dut ressemblé son avenir, mais à aucun moment il n'aurait imaginé finir dans ce lieu de perdition, à devoir travailler, en été et à se demander si ils prenaient aussi des job d'automne ou d'hiver... tout ça c'était de la faute de son frère et d'un Ministère corrompu, d'un système qui était pourris qu'il fallait à tout prix modifier... autant dire que depuis cette histoire, il était plus motivé que jamais à devenir Ministre et quand il le serait, il s'arrangerait pour que toutes les personnes ayant trempé dans ce scandale soient punis et aient ce qu'elles méritent ! Mais avant d'en arriver là, il allait déjà devoir payer ses études et donc il devait se poser ces questions à propos des différents job... il écouta Stephen, qui lui parlait de météorologie... il se demandait un peu ce que ça avait à voir avec le travail, parce que certes, la météo était différente selon les saison, mais quel était le rapport avec le fait de vendre de l'alcool à des gens qui en consommaient déjà beaucoup trop... ? Il fronça un peu les sourcils, observant son interlocuteur avant de demander :

- Donc... on appel ça un job d'été... parce que ça se passe durant l'été et que les journées sont plus longues en été... ? Ça me semble bien compliqué, je ne vois pas trop le rapport avec la longueur des journées ou encore le temps qu'il fait... je suis sur que tout ces ivrognes seront toujours là en hiver et demanderont toujours leur dose d'alcool à ce moment là !

Il n'avait pas prit la peine d'être discret, il s'en fichait pas mal, de toute façon, comme il venait de le dire, c'était des ivrognes et en tant que tel, ils n'entendaient pas, ou ne faisaient pas vraiment attention à ce qu'il disait. Dans tout les cas, il savait maintenant qu'il devait se chercher un job d'automne pour quand la rentrée aurait lieu... et vu qu'apparemment ils allaient devoir retourner à Poudlard, il comptait chercher du cotés de Pré-au-Lard. Il comprit un peu mieux avec la suite des explications de son interlocuteur et il hocha la tête en disant :

- Oh... c'est un peu plus clair déjà... mais du coup, il va me falloir un job « normal » pour l'automne et probablement l'hiver... en espérant que je n'ai pas besoin de plus...

Il voulait montrer qu'il avait comprit, du coup il était assez fier de lui pour le coup. Mais dans tout les cas, il ne voulait pas travailler ici trop longtemps non plus, il n'aimait pas ce travail, la sœur de la patronne était une vrai brute et en plus, l'hygiène était déplorable... non, il allait plutôt essayer de se trouver autre chose à Pré-au-Lard, déjà ce serait plus proche de Poudlard pour ses études, surtout qu'il allait devoir prendre une chambre d'étudiant... et ce serait bien plus simple. Mais il fronça de nouveau les sourcils avant de dire :

- Je ne vois pas pourquoi... ? Être honnête c'est une bonne chose en général, et puis les clients méritent quand même de savoir où ils mettent les pieds je pense... moi si j'étais un client, j'aimerais savoir, même si je n'aurais jamais mit les pieds dans un tel endroit si je n'avais pas eu besoin d'y travailler...

Il jeta un rapide coup d'oeil autour de lui, avec un air méprisant, mais surtout dégoûté... il ne comprenait pas le besoin des gens de venir dans ce genre d'endroit, pour s'enivrer, et pour finir dans des états lamentable... et maintenant qu'il y travaillait, il comprenait encore moins pour ainsi dire. Il étudia alors le verre qu'il allait remplir pour Stephen avant de relever les yeux vers lui en disant :

- Il y a peu de chance que ce verre te transmette de genre de maladie... l'une à été totalement éradiquer et la seconde est aujourd'hui parfaitement traitable et très rare... au pire des cas, tu risques une mycose...

Il haussa les épaules, après tout, c'était lui qui était venu dans ce bar et qui avait demandé à commander, donc il devait bien connaître les risques... il servit alors le verre avant de lui poser devant lui en répondant à sa question :

- Pas vraiment, enfin la sœur de la propriétaire est à Poudlard de la même année que nous, il s'agit d'Azenor, ce bar appartient aux O'Leary, mais c'est le frère de Leo qui la connaît et qui m'a permit d'être engagé...

Parce que lui, il n'était pas très doué pour se faire des amis, et qu'il n'avait jamais fréquenté les O'Leary, d'une certaine manière, ils étaient fascinants, mais ils étaient aussi dur d'accès... ils étaient un peu trop agressifs et violent à son goût, Azenor en était la preuve !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Stephen Cornfoot


Messages : 130
Points RPs : 232
Date d'inscription : 24/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: I'm falling down but I'm not out... Feat. Stephen   Dim 7 Oct - 14:43

L’analogie météorologique fut prise au pied de la lettre. Stephen avait surmonté la stupéfaction : désormais, il préférait être amusé par la situation. A défaut de savoir si son interlocuteur était ironique ou sérieux, autant prendre la situation avec légèreté. Quand Daegan mentionnant « ces ivrognes », Stephen jeta un coup d’œil gêné vers ceux qu’il désignait avec dédain. Tout bar possédait ses propres piliers de comptoir, et Le Rapeltout n’échappait pas à la règle. Quelques hommes, répartis dans un périmètre raisonnable qui cerclait le long comptoir, étaient assis face à une chope déjà entamée. Ils ne prenaient pas la peine de tourner la tête vers la porte qui s’ouvrait et se fermait sans cesse : ils n’attendent jamais personne. Ils restent là, l’air absorbé par le bois usé de la table, l’air hagard ou l’air enivré. Parfois, certains tentent de discuter. Avec le barman, avec d’autres clients esseulés. Mais rares sont les fois où on leur répond, rares sont les regards qu’on ose darder sur eux. Alors ils se voûtent un peu plus, boivent une gorgée de plus, et sombrent de nouveau dans leur solitude sans fond. Jusqu’à la prochaine tentative.

Stephen les regarda d’un œil gêné, lui-même coupable de l’indifférence et du mépris qui écrasaient « ces ivrognes ». Ils étaient la raison pour laquelle Stephen n’aimait pas vraiment ces lieux : les bars étaient leurs terres d’exil, l’endroit où ils se réchauffaient, où ils s’allégeaient, le temps d’une boisson, du poids de leur désœuvrement. Et très égoïstement, Stephen ne s’y sentait pas à sa place. Comme s’il était un intrus voyeuriste qui venait ici pour les observer du haut de son altière existence dépourvue de problème. Il tourna rapidement la tête vers Daegan, pour ne pas se laisser absorber par ses pensées.

- En effet, je doute que la longueur des journées et le nombre de degrés aient un rôle à jouer là-dedans… fit-il en évitant soigneusement de rebondir sur la remarque concernant « ces ivrognes ». Si tu as besoin de plus il y a les heures supplémentaires… Mais j’espère que tu t’en sortiras sans, histoire d’avoir le temps de dormir un peu.

Après le dédain, l’incompréhension de la réalité commerciale (et donc l’incompréhension des gens qui avaient besoin de travailler pour gagner leur vie, et ce en dépit de la propreté des verres). Stephen n’aimait pas tirer des conclusions hâtives, mais Daegan semblait totalement à côté de la plaque. Peut-être était-il réellement candide, voire totalement décalé par rapport aux choses du monde. Dans ce cas, cela pourrait être amusant. Mais à la suite de la remarque peu opportune sur la clientèle, cette seconde remarque eut tendance à le rendre antipathique aux yeux de Stephen. Il savait très bien que l’éducation qu’on recevait avait tendance à formater notre façon de penser et de percevoir la réalité. Néanmoins, à leur âge, ils n’avaient plus le droit de se complaire dans leur confort social, ni de se voiler la face pour ne pas compatir avec ceux qui ne leur ressemblaient pas.

- Oui, être honnête est une bonne chose. En général, rajouta Stephen en appuyant sur ces mots. Cependant la logique du client n’est pas celle du commerçant… Très sincèrement, maintenant que je sais ça, j’ai envie de déguerpir d’ici au plus vite. Et un client en moins, ça fait de l’argent en moins. Et de l’argent en moins, ça fait baisser les salaires. Voire ça fait supprimer des postes. Et un poste en moins… ça fait que ton job d’été-printemps-automne-hiver tu ne l’as plus.

C’était une démonstration exagérément élémentaire des rouages du capitalisme, et Stephen n’approuvait pas forcément ce système. Cependant, il estimait qu’il était inutile de jouer les utopistes et les révolutionnaires : seuls les privilégiés pouvaient se le permettre. Et visiblement, d’après ce que Daegan lui avait dit sur son besoin d’argent, il ne semblait pas avoir le privilège de refaire le monde sans se préoccuper des nécessités élémentaires. Étonnante perte de privilège, d’ailleurs. Que lui était-il donc arrivé ?

Stephen esquissa un rapide sourire lorsqu’il lui fit un diagnostique sur les maladies qu’il venait de citer.

- Certes… mais je ne suis pas chaud pour la mycose non plus. Ah, je n’ai pas de monnaie…

Il attrapa son portefeuille et en sortit quelques noises, qu’il posa sur le comptoir. Le nom d’Azénor lui fit hausser les sourcils.

- Ah d’accord, oui je la connais un peu… Enfin…

Il ne prit pas la peine de finir sa phrase, ne préférant pas raconter l’histoire à son interlocuteur. Stephen n’était pas vraiment ami avec Azénor : il sait juste que, comme lui, elle culpabilisait de ne pas avoir rejoint l’Ordre après les derniers évènements. Elle semblait plus déterminée que Stephen, cependant : peut-être qu’aujourd’hui, elle était membre… En tout cas, il ne préférait pas s’étendre : les sorciers étaient tous susceptibles, et les allégeances provoquaient des débordements sans précédent. Inutile d’en provoquer un maintenant en parlant politique.

- Merci, en tout cas ! ajouta-t-il en levant son verre.

Il ne savait pas vraiment quoi ajouter, et se promit de déguerpir dans le fond du bar si un silence gênant venait à s’immiscer entre eux. Il porta le verre maudit à ses lèvres et en but une gorgée. Il fit une moue dubitative.

- En tout cas, ça a goût d’hydromel… ou du moins, le goût de la mycose ne vient pas interférer avec celui de l’alcool.

Il se demanda, non sans malice, si son interlocuteur pince-sans-rire (ou totalement enlisé dans le premier degré) allait se lancer dans une explication scientifico-culinaire sur l’absence de signature gustative des infections cutanées.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Theo, Cael, Eden, Andy, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Daegan Flint
Concierges
Concierges

Messages : 1583
Points RPs : 3031
Date d'inscription : 15/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: I'm falling down but I'm not out... Feat. Stephen   Lun 8 Oct - 14:12

Il avait besoin d'argent, ça c'était un fait, même si pour l'instant il s'en sortait pas si mal, il avait eu un peu d'argent sur lui en se faisant mettre dehors, son frère était trop idiot pour y avoir songé, et il avait un toit au dessus de sa tête grâce à Leo et son frère... tout ce qu'il gagnait là, c'était principalement pour pouvoir payer ses frais de scolarité et pouvoir faire ses études, parce qu'il était hors de question qu'il tire un trait sur son avenir et ses ambitions. Un jour, il serait Ministre de la Magie, il l'avait décidé quand il avait à peu près cinq ans et il ne comptait pas revenir là dessus. Tout ce qu'il avait toujours fait dans sa vie, que ce soit au niveau de ses études ou autre, c'était pour ça, c'était dans ce but là, et s'il travaillait ici aujourd'hui, c'était encore une fois pour ce but là. Dans un sens, il se disait que cela lui faisait une expérience, une expérience pas très heureuse et pas très utile, parce que savoir servir de l'alcool à des ivrogne, c'était pas sur que ce soit nécessaire pour devenir Ministre... quoi qu'il en soit, au moins il saurait faire, même si d'après Azenor, il était le pire serveur de l'histoire. Il était pas bien sur de cette information, il se disait qu'il devait bien y avoir eu pire que lui à travers l'histoire quand même, et il voulait bien reconnaître qu'il n'était pas très doué... il essayait, mais le soucis, c'était que travailler dans ce bar le faisait s’asseoir sur ses principes et il n'aimait vraiment pas l'idée. Il devait ne rien dire quand les clients racontaient des énormités, encourager l'alcoolisme, mentir... tout ça, c'était des choses qui ne lui plaisaient vraiment pas, parce que c'était tout ce qu'il détestait, surtout concernant le mensonge. Il ne supportait pas qu'on lui mente et lui même, il ne mentait jamais. Du coup, remettre ses propres principes en cause, c'était dur pour lui, et il était presque sur que ça ne l'aidait pas à s'améliorer dans ce travail. Il fronça un peu les sourcils aux explications du brun avant de dire :

- Je ne me suis jamais vraiment soucié des histoires d'argents avant aujourd'hui... du moins, pas du point de vue d'une personne qui en a désespérément besoin. Du coup, j'admets prendre plus en compte le cotés humain que le cotés argent et d'un point de vue humain, je me dis que peut être ce ne serait pas plus mal que tu t'en aille maintenant... après tout, être ici te fais prendre des risques qui peuvent être facilement évités. Tu as le risque de finir comme un de ces ivrognes là, ou encore d'attraper une saleté, ou même de boire un peu trop et de te blesser... Alors j'ai bien compris que pour cette personne, l'argent prime sur le cotés humain, mais j'ai encore du mal avec ce concept...

Il haussa les épaules, c'était plutôt simple au final, là ou certaines personnes ne voyaient dans ces clients qu'une rentrée d'argent, lui voyait un être humain... est ce que c'était une si mauvaise chose ? Qui avait la manière de penser la moins logique au final ? Quoi qu'il en soit, ça ne changeait pas grand chose au résultat final, il était quand même dans ce bar et il allait quand même boire un verre malgré ses mises en gardes, donc, c'était la preuve que ce n'était pas forcément utile de mentir et de devoir cacher la vérité aux clients, certaines s'en fichaient dans le fond. Il attrapa l'argent avant de rendre la monnaie au brun alors que ce dernier disait ne pas vouloir attraper de mycose.

- Ne t'en fais pas, c'est très bien traité de nos jours il paraît... sinon les moldus font du gel anti-bactériologique, ça marche très bien aussi !

Il en avait toujours un flacon sur lui depuis qu'il travaillait ici, c'était toujours utile. Apparemment, son interlocuteur connaissait Azenor, ce qui n'était pas étonnant puisqu'ils étaient de la même année tout les trois, mais il n'avait pas l'air de vouloir s'étendre sur le sujet... Dae pouvait comprendre, cette fille était un cauchemars ! Il ne chercha alors pas plus loin avant de froncer un peu les sourcils en disant :

- Je ne suis vraiment pas sur que la mycose ai un goût spécifique... et si c'est le cas, je ne veux même pas l'imaginer, c'est plutôt dégoûtant... mais l'alcool de ce bar doit être plutôt bon en effet, parce que les clients sont quand même assez nombreux et ils ont l'air fidèle... donc soit ils sont trop alcoolique pour sentir vraiment le goût de ce qu'ils avalent, soit c'est que l'alcool n'est pas mauvais... enfin c'est relatif, parce que j'ai toujours trouvé que l'alcool avait un goût horrible. Je n'aime pas du tout ça... mais je suppose que chacun à ses goûts...

Il haussa les épaules l'air de rien, il ne lui viendrait pas à l'idée de goûter ce qu'il vendait, ça avait l'air vraiment pas terrible, et même si les clients en faisait l'éloge, lui il ne voulait même pas trop y penser.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: I'm falling down but I'm not out... Feat. Stephen   

Revenir en haut Aller en bas
 
I'm falling down but I'm not out... Feat. Stephen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La mythologie de Falling Angels
» Falling skies feat. Vasilisa Hope
» MUSE
» 02. Catch me, I’m falling.
» Falling in love again [Siloe]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise From The Ashes :: 
Monde Magique
 :: Londres Magique :: Chemin de Traverse
 :: Le Rapeltout
-
Sauter vers: