RSS
RSS

Navigation

Liens utiles

Sabliers

GRYFF.
3035
POUFF.
3565
SERD.
2280
SERP.
4185

Vidéo du Forum

Top Sites


PRDBazzartNever Utopia

Copyright

Le forum Rise From the Ashes est l'entière propriété de ses fondatrices Ilyria, Panda-Sama, Mzlle Lou & Zuzuu. Le contexte est basé sur la saga Harry Potter appartenant à J.K. Rowling et à été écrit par Ilyria. Le design et codes CSS sont d'Ilyria & Ludibaty (Theo & Leo). Les descriptions des catégories sont de Zuzuu. Les chronologies et autres annexes ont été inspirées par l'encyclopédie HP. Toute reproduction entière ou même partielle est interdite.


 


Partagez | 
 

 Where does everybody go when they go ? Feat. Charles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Theo
Vos Liens :
Informations Importantes :
Isaiah Reagan
Ordre
Ordre

Messages : 1439
Points RPs : 2407
Date d'inscription : 22/06/2016
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Where does everybody go when they go ? Feat. Charles   Mer 12 Sep - 11:25

Très franchement, manipuler les gens, ça demandait trop de subtilité pour Izzy et son plus gros problème, c'était justement qu'il manquait totalement de subtilité. Il était pas doué avec ce concept, il avait du mal à ne pas vendre la mèche avant le moment propice et donc fatalement, ça faisait généralement tout foirer. Donc non, il n'avait pas ce genre d'intention et même si ça avait été le cas, c'était ridicule puisque Charles lui avait déjà dit clairement que tout cela avait été orchestré par son agent et qu'il n'était pas du tout venu ici dans le but d'aider les bénévoles dans un premier temps... mais apparemment, il avait un peu changé d'avis sur la question, ce qui était une bonne chose. Mais par contre, lui faire comprendre qu'exploiter une catastrophe comme celle qui avait eu lieu ici, c'était mal, c'était apparemment trop demandé. L'espace d'un instant, à voir les sourcils froncés du blond, il s'était dit que ce dernier réfléchissait à la question, qu'il allait peut être, être touché un peu par tout ça... mais finalement, il avait affiché un grand sourire benêt et il avait abandonné toute idée de lui faire prendre conscience de ce genre de chose. Tant pis... il resterait innocent, c'était peut être pas si mal après tout... parce que le jour où Charles prendrait conscience de la fragilité de la vie, il sortirait probablement plus de chez lui de peur de se faire tuer et de mourir tragiquement dans le fleure de l'âge en laissant tout ses fans dévastés derrière lui... oui, ça c'était une scène qu'il n'avait vraiment aucun mal à imaginer, c'était ridicule, mais plutôt représentatif du blond. Il lâcha d'ailleurs un léger rire rien que de l'imaginer, mais il avait vite dévié sur un autre sujet, à savoir l'égocentrisme et la vanité du blond. Parce que ce dernier semblait vraiment faire une fixette sur son physique, mais Izzy ne comprenait pas trop... surtout sachant que le physique, c'était pas quelque chose qui restait vraiment... au contraire, ça passait très vite. Et apparemment, ce n'était pas le genre de choses à dire. Il leva les deux mains en signe défensif avant de dire :

- OK, OK... si tu le dis... enfin je te rappel juste que t'as vingt et un an, ce qui veut dire que tu as tout au plus encore cinq ou six ans avant de te faire jeter comme un vieux débris comme Romanov... c'est court...

C'était l'exemple le plus récent, même si en soit, il exagérait un peu, Romanov n'avait pas été viré pour sa vieillesse mais à cause de ses scandales, ceci dit, Charles était pas mauvais non plus question scandale, donc il semblait bien partis pour suivre les traces du plus vieux. Et puis Izzy devait admettre que c'était assez marrant de le faire flipper comme ça en le mettant devant le fait accomplit, parce qu'il n'avait vraiment aucune notion d'humilité et aussi parce que le jour où vraiment ça allait arriver, il soit au moins un minimum prévenue de ce qu'il se passait... c'était plutôt moche de vivre dans le dénis en général. Il y avait été un peu fort par la suite, même si d'une certaine manière, il avait raison. Il ne doutait pas que pour ses groupies, Charles était le type le plus beau qui soit... et peut être que les groupies en questions étaient nombreuses... mais c'était pas forcément ce que tout le monde pensait. Pour Izzy, le blond était juste quelconque, parce qu'il n'était pas vraiment du genre à trop s'attarder sur un physique, évidemment, ça lui arrivait de flasher sur une personne juste en la voyant, mais il préférait se faire une idée de la personnalité avant de s'emballer... et niveau personnalité, c'était pas terrible chez le blond... donc ça le rendait quelconque. Par contre, il n'avait pas prévu que ça aurait ce genre d'effets, et que Charles se sentirait carrément insulté...

- Woow hey... du calme hein, je t'ai pas « insulté »... j'essaye juste de te faire comprendre quelque chose... mais si tu veux pas me parler, personne ne t'y force d'abord ! Je te signal que c'est moi qui t'ai sauvé la mise avec ces journalistes alors peut être que c'est toi qui mérite pas que je te parles et puis... hein ? Comment ça ta mère et ton agent ne veulent plus que tu me parles ?

Il avait fait quoi ? Bon OK, peut être qu'il avait un peu fouiné, qu'il avait déterré quelques trucs à propos du blond, notamment une histoire avec Nott à une soirée... mais rooh, c'était rien de bien grave, tout le monde était passé sur Nott de toute manière ! Il leva les yeux au ciel, parce que Charles en faisait des caisses... il allait en plus falloir lui expliquer ce que « quelconque » voulait dire apparemment...

- Ohh ça va... quelconque ça veut pas dire que t'es hideux non plus, arrête de faire ta drama queen là... quoi ? C'est n'importe quoi... de quoi je suis sensé être jaloux au juste ? Je préfère mes cheveux et je suis très à l'aise avec mon corps...

Il croisa les bras sur son torse, l'air un peu boudeur, vu comme ça, ils avaient l'air de deux gamins qi se battent pour une sucrerie... il n'y en avait pas un pour rattraper l'autre, mais Izzy n'aimait pas beaucoup qu'on remette en cause sa confiance en lui... il était très bien comme il était, son look était parfaitement étudié, il aimait ses tatouages, ses piercings... et puis c'était un peu hypocrite de lui dire pour lui dire juste après qu'il était mignon et qu'il était prêt à... à quoi d'ailleurs ? C'était un genre de proposition pour faire des trucs d'ordre sexuelle ? Parce que c'était pas le genre du brun, il était pas un mec facile d'abord !

- Puis j'suis pas un mec facile, je couche pas avec n'importe qui comme ça... d'ailleurs t'es même pas mon genre !

C'était la vérité, même s'il se doutait que la fin allait pas arranger la situation bien au contraire... Charles ne devait pas être habitué à entendre ça bien souvent... Il secoua la tête négativement, avant de répondre :

- Pourquoi je devrais retirer ce que j'ai dis si je le pense ? Et toi alors hein... tu dis que je suis jaloux et tu critique mes cheveux et mon corps pour ensuite me faire des propositions chelou... toi retire ce que t'as dit d'abord ! Et puis j'ai déjà toutes les infos que je veux sur ton compte d'abord !

Pire que des gosses... mais au moins pour une fois cette journée de bénévolat n'était pas chiante à mourir... c'était l'avantage.

_________________
    What about us ? This is who we are, this is what we've got, no, this is not our Paradise. But it’s all we want, and all that we’re fighting for, though it’s not paradise... •

    Récompenses:
     
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : vael moreau – dieter carrow – ivory parkinson – moira watkins – vedran zakharine – sohan davis
Vos Liens :
Informations Importantes :
Charles Dyer
Quidditch
Quidditch

Messages : 162
Points RPs : 318
Date d'inscription : 21/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Where does everybody go when they go ? Feat. Charles   Dim 23 Sep - 12:17


After the Show - Roadtrip

Charles fit volte face pour planter son regard sur Izzy. Il avait un regard noir qu’on lui connaissait pas, ou rarement. Il avait réussi à énerver la diva du Quidditch. « Non ! Et Romanov ne s’est pas fait jeté ! Il est loin d’être un vieux débris, arrête ! » avait-il jappé. Il n’entrait pas dans les détails, ne ferait pas plus long. Parce qu’il savait que c’était plausible et surtout véridique. Ça risquait de lui arriver mais il ne voulait pas le voir, pas tout de suite, pas maintenant. Il ne s’imaginait pas une vie sans le Quidditch et tous ces supporters qui appréciaient son talent et, ou sa beauté. Tout comme pour Lev, il savait au fond que c’était une façon de noyer le poisson de l’avoir envoyé là-bas, mais il ne voulait pas l’admettre non plus. Qu’est-ce qu’il finirait par faire lui quand à son tour on ne voudra plus de lui pour telle ou telle raison ? Vendre des balais ? La déprime… Il détournait la tête, il ne voulait même plus parler de ça.

En fait, il avait seulement envie de partir, tout lâcher et marcher droit devant lui jusqu’à trouver quelque chose qui pourrait l’occuper avant de rentrer, profiter d’être à Londres pour se balader un peu. En évitant les pubs dans des rues sordides la nuit bien sûr. Du moins, sans écran et sans foot. Après tout seul, je m’en sortirais beaucoup mieux pour m’enfuir qu’en me trainant l’autre larve de Marcus. Mauvaise expérience un soir. Il n’irait plus chez les moldu avec l’autre étudiant, c’est sûr. Il a presque du le porter pour être sûr de survivre. De sauver son visage des coups de hooligan et aussi pilier de bar.

Izzy continuait. Charles lâcha tout, les tout petit débris qu’il soulevait pour « aider ». Le moindre effort comme toujours. Il se sentait insulté. Ras le bol. Il montrait encore les dents. Enfin à la Charles, c’était risible, mais il était vraiment énervé et surtout blessé. Charles lui faisait alors une scène. Être quelconque, c’était horrible ! Impensable. Izzy répliquait et de répéter moche et quelconque, le blond ne savait plus ce qui était pire au final. C’est comme tu préfère mourrir brulé ou noyé ? Mais aucun des deux ! Hm, non être quelconque, t’existe même pas en quelques sortes. Personne ne te vois… C’est effrayant. « Mais ouais, tu peux pas comprendre tu sais pas ce que c’est que d’être à ma place ! » dit-il condescendant. « Toi t’existe pas t’façon et même après, tu seras que derrière des petits articles perdu au milieu d’une énorme paaaage avec plein de mots écrits desssus. » De mot dont Charles ne comprenait pas la moitié, mais il se tenait bien de le lui préciser.

Ils continuaient à s’aboyer dessus comme des enfants. Une cour de récréation. « Ouais, c’est ce que tu dis… » répliquait alors le joueur en croisant les bras, levant la tête avec arrogance quand Izzy disait qu’il n'était son genre. Il boudait, ça y’est. Il se mit bien en face d’Izzy brusquement, frappant ses mains sur ses cuisses. Il n’en croyait pas ses oreilles. « Et puis quoi encore !!! » explosa t-il. Il s’avançait vers lui et regrettait un peu quand il se rendit compte qu’il devait levé la tête pour le regarder. « C’est toi ! Moi j’ai dis tout ça parce que c’est toi qui a commencé ! Retire ce que t’as dis c’est tout. Je sais pas moi ! Tu me veux quoi ? Qu’est-ce que je t’ai fais ? Pourquoi t’es méchant avec moi… Ça te suffit pas de balancer des choses sur moi ?! T’imagine même pas à quel point je me suis fait tapé sur les doigts. Et maintenant quoi ? Faut que tu me sapes le moral ! ». Il reprit un peu son souffle, ce n’était pas fini. « EN PLUS ! J’aide sincèrement quoi… T’abuse quoi ! T’arrête de t'étonner à quel moment qu’on veut pas que je te parles en fait ? ». Et lui au final, pourquoi il lui parlait. Parce qu’à part là, moi je le trouve plutôt sympa. Déjà que c’est lui qui me colle aux bask’ quand on se croise. Enfin, il est pas si dérangeant…. Maintenant que je doute que ce soit parce qu’il soit fan de moi qu’il vient me voir, je sais plus…

« Non mais la blague, tu devrais être honoré par mes services désintéressés ! » avait-il lâché soudainement avant de s’éloigner d’un pas qui voulait montrer qu’il était en colère. Il était aller s’asseoir sur un reste de mur. Il soupira et sortit un miroir de sa poche et vérifier le parfait mouvement de sa mèche devant son visage, la recoiffant encore et encore. Juste le plaisir de se passer la main dans les cheveux. « Mes cheveux sont tellement mieux que les tiens t’façon !!! » cria t-il à Isaiah, la réflexion venant de le frapper lorsqu’il se mirait. C’est bon, il avait fini.

acidbrain



_________________

Je comprends ce qui se passe, faire face à la perfection c’est si rare. [...] Ces cheveux, ce corps ! Oui, c’est moi le plus beau, c’est moi le plus fort ! Comment vous le dire, c’est pour vous les Hommes que j’ai créé l’univers. [Maui, Vaiana] (c) caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Theo
Vos Liens :
Informations Importantes :
Isaiah Reagan
Ordre
Ordre

Messages : 1439
Points RPs : 2407
Date d'inscription : 22/06/2016
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Where does everybody go when they go ? Feat. Charles   Lun 24 Sep - 19:27

Le brun leva les yeux au ciel... franchement, fallait être vraiment un lèche botte pour dire ça, parce que tout le monde savait que Romanov était fini et tout le monde savait aussi qu'il s'était fait jeter, mais bon, c'est vrai que Charles était du genre grand naïf, alors peut être que lui l'ignorait, peut être qu'il pensait bêtement qu'il pourrait jouer au quidditch, jusqu'à ce qu'il décide tout seul qu'il pouvait prendre sa retraite... tout le monde savait que ce n'était pas comme ça que ça fonctionnait, dans le monde sportif, tu étais au top de ta forme entre vingt et vingt cinq ans, après ça tu déclinais lentement, jusqu'à ce que finalement tu finisse sur le banc de touche et qu'un plus jeune prenne ta place et à trente ans grand maximum, tu étais simplement fini ! C'était triste, mais c'était comme ça et cette vie, Charles l'avait choisit... et apparemment, sans vraiment savoir ce qui l'attendait, mais ça, c'était pas tant son problème. Quoi qu'il ne soit, il devait apprécier un minimum Romanov pour prendre sa défense comme ça, Izzy ne le connaissait pas plus que ça, il avait été un bon joueur et un bon sujet pour les journaliste, il devait l'admettre, il savait faire le show celui là, mais depuis quelques temps, il avait juste disparut des radars... il y avait des rumeurs comme quoi il se serait rangé... avec un psy... ce qui devrait pas trop lui faire de mal en soit... ça semblait être pile ce qu'il lui fallait... enfin le psy, pas de se ranger... même si ça pouvait pas lui faire de mal non plus. Dans tout les cas, il était loin d'être impressionné par Charles, niveau carrure, il était très probablement plus costaud, c'était dur de faire moins costaud qu'Izzy... sauf peut être Marcus... mais il était plus petit et de toute manière, Izzy n'était pas sur qu'il soit capable de frapper qui que ce soit. Il haussa alors les épaules avant de dire :

- Ben dans le monde sportif si... c'est comme ça que ça marche...

Il n'allait pas s'excuser de dire la vérité quand même ! Tout ça c'était du drame pour pas grand chose, juste parce que le brun avait osé dire qu'il n'était pas son genre à qu'à ses yeux il était quelconque... certes, il n'était pas à sa place comme il venait si bien de lui dire, mais en fait... et bien il n'avait aucune envie d'être à sa place ! Par contre il était pas d'accord avec le reste... il était loin de ne pas exister comme il le prétendait et il trouvait ça plutôt mal placé de sa part de descendre le travail des journalistes, parce que sans eux, c'est lui qui n'existerait pas... le brun croisa alors les bras sur son torse avant de toiser le plus jeune en disant :

- Et dis moi Charles, qui connaîtrait ton nom ? Qui pourrait avoir connaissance de tes exploits dans le monde du quidditch si ce n'était pas relayé dans la presse ? S'il n'y avait pas eu des articles à ton propos ? Je crois que tu oublis un détails, les actes, ça s'efface... alors que les écrits, ça reste ! Si tu existe, c'est simplement parce que des gens comme moi transposent tes actes par écrit !

Il redressa la tête, regardant le blond de haut, il croyait en ce qu'il disait, la différence entre eux, c'était que sa signature sous les articles allait rester et pendant longtemps... alors que son nom à lui allait finir par s'effacer des mémoires. Mais peut être que son raisonnement allait être un peu trop subtile pour le blond, c'était fort possible, déjà il serait étonné qu'il ne lui demande pas la définition de « transposer »... parler avec Charles, c'était un peu comme parler à un enfant de six ans, il avait tendance à l'oublier. Et le pire c'était qu'il en voulait même pas être méchant avec lui, il avait juste osé dire qu'il n'était pas son genre... c'était quand même pas si horrible que ça que d'admettre qu'une personne n'était pas son genre... il leva de nouveau les yeux au ciel avant de dire :

- T'as fini de faire ta drama queen là ? J'ai pas été méchant, j'ai juste dis que tu n'étais pas mon genre... ça arrive de pas être le genre de quelqu'un, je vois pas ce qu'il y a de mal, t'es le genre de plein de midinette, ça devrait te suffire, t'as pas besoin d'être le miens ! Et puis j'ai rien balancé de si horrible sur toi hein... vient pas dire que tu te fais taper sur les doigts par ma faute, moi je fais que dire la vérité, si tu fais des conneries, c'est pas ma faute d'abord !

Là, il en avait marre, il voulait bien être sympa, mais fallait pas abuser non plus, il avait bon dos, mais là ça allait un peu trop loin pour lui. Il le regarda s'éloigner, levant encore les yeux au ciel, parce que si Charles s'attendaient à ce que les gens soient honoré par le soit disant « service » qu'il rendait... alors c'est qu'il n'était pas si désintéressé que ça... Il le laissa faire, du moins jusqu'à ce qu'il lui cri dessus que ses cheveux étaient mieux que les siens... franchement, il n'y avait aucune chance !

- Oui oui, si ça peut te faire plaisir...

Il leva les yeux au ciel, poussant un soupir blasé, il n'en pensait pas un mot, mais franchement, ça le gavait un peu cette histoire... s'il avait sut, il lui aurait qu'il était le mec parfait et qu'il était en kiffe sur lui... au moins, ça aurait évité tout ce drama pour rien...

_________________
    What about us ? This is who we are, this is what we've got, no, this is not our Paradise. But it’s all we want, and all that we’re fighting for, though it’s not paradise... •

    Récompenses:
     
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : vael moreau – dieter carrow – ivory parkinson – moira watkins – vedran zakharine – sohan davis
Vos Liens :
Informations Importantes :
Charles Dyer
Quidditch
Quidditch

Messages : 162
Points RPs : 318
Date d'inscription : 21/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Where does everybody go when they go ? Feat. Charles   Mar 2 Oct - 18:49


After the Show - Roadtrip

Ce petit instant communautaire commençait à tourner en eau de boudin. Charles n’y comprenait rien. D’habitude ce n’était pas comme ça avec lui… Il préférait de loin quand il venait le suivre partout dans les couloirs de la fac pour lui poser plein de question incongrue ou juste parler avec lui. En mode petite groupie… Enfin le gars qui te colle parce que t’es connu et intéressant enfin… Je ne sais pas s’il a ses menstruations ou quoi. Et quand l’étudiant cassa un peu l’image de Lev, Charles n’avait pas fini de s’enflammer. On ne touchait pas à Lev Romanov. Il lui vouait presque un culte à ce joueur là et il avait été si déçu certes… Mais il était bien plus facile de se voiler la face et d’espérer qu’un jour il revienne car il n’a pas été jeté, comme lui un jour se ferait jeté, c’est tout … Et juste un peu de respect quoi !

Pour le reste, le blond n’avait pas réfléchi. Il s’était senti attaqué, alors il avait répliqué. Ils se chamaillaient, en rajouter toujours un peu plus. Charles fini par être blessant, en tout cas c’était le but en lui jetant qu’il ne servait à rien si ce n’est pour écrire des papiers. Encore une fois, il rejetait ça sur une jalousie illusoire, parce que c’était l’excuse la plus agréable pour expliquer pourquoi tout le monde l’emmerdait sans cesse ; ils étaient jaloux et puis c’est tout. Sa mère lui a peut-être dit ce genre de chose quand il était petit… Mais il était petit, elle pensait pas qu’il s’y tiendrait et s’y accrocherait jusqu’à sa majorité en pestant comme l’enfant qu’il a toujours été, un petit prince capricieux. Le brun ne s’était pas laissé faire et il laissa simplement Charles muet. Il venait de le faire réfléchir à un truc auquel il n’avait jamais pensé. Il n’avait pas compris « transposer » par contre, mais l’idée générale oui. « Oh merde... » avait-il seulement murmuré. C’est bon, il avait carrément saisi. Il lui avait jeté un bref regard dédaigneux. Être symboliquement reconnaissant envers le brun... avec ce qu’il avait dit ? Mais va mourir ! Il était mauvais et surtout encore bien vexé.

Il ne voulait plus l’écouter, préférant s’éloigner, la démarche altière. Il était allé se poser un peu plus loin, ruminant. Il repensait à ce que lui avait dit Izzy. Il y avait une partie encore un peu trop flou et mystérieuse dans ce qu’il avait dit. Il ne se rappelait même plus avoir continué à pester en prétendant avec puérilité que ses cheveux étaient bien plus beaux que les siens. Il saisissait lentement l’idée avec moins de rancoeur et plus d’objectivité. Il se coucherait moins bête ce soir. Il tournait la tête vers le brun et roulait des yeux. « Je m’en fou que je sois pas ton genre… C’pas vraiment ça que je te reproche, c’est d’avoir dit que j’étais insipide,  me miner le moral sur le fait que je vais vieillir, et j’aurais sûrement plus rien, ni ma belle-gueule, ni le Quidditch. Non, mais t’as raison, t’as rien fait. Je prends la mouche pour rien ! Je fais ma drama… » dit-il avec ironie. « J’trouves que tu t’acharnes un peu. J’essaie de faire un effort… Toi tu fais quoi ? Tu me dis des choses horribles. Ho-rri-bleuh. T’es déprimant et agaçant. ». Il resta silencieux un moment à la dévisager avec reproche pour finir par porter son attention sur les restes de l’université magique.

« Pourquoi tu t’es senti obligé de me dire tout ça… » dit en se passant la main dans les cheveux avec lassitude. Il soupirait. « C’est parce que je me sens pas concerné par tout ça ? » demandait-il en montrant les ruines d’un geste démonstratif des mains avant de s’accouder sur ses genoux, la tête sur sa main. « Tu veux que je souffre aussi ? » parce que oui, Charles souffrait. Quelconque !!! « Mais pourquoi ? C’pas de ma faute okay ?! J’y suis pour rien. » dit-il d’un air boudeur. « Et c’est pas de ma faute non-plus si je me sens pas investi, c’est triste mais c’est comme ça… » renchérit-il. Il n’avait surtout pas envie de se sentir investi, c’est beaucoup trop dur pour son esprit fragile dans un si petit crâne.  

acidbrain



_________________

Je comprends ce qui se passe, faire face à la perfection c’est si rare. [...] Ces cheveux, ce corps ! Oui, c’est moi le plus beau, c’est moi le plus fort ! Comment vous le dire, c’est pour vous les Hommes que j’ai créé l’univers. [Maui, Vaiana] (c) caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Theo
Vos Liens :
Informations Importantes :
Isaiah Reagan
Ordre
Ordre

Messages : 1439
Points RPs : 2407
Date d'inscription : 22/06/2016
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Where does everybody go when they go ? Feat. Charles   Jeu 4 Oct - 23:08

Au moins, Charles était quand même capable de réfléchir un petit peu visiblement, assez pour que les paroles du brun aient un impact et le fasse réfléchir au fait qu'il avait dit de la merde. Parce que oui, il avait dit de la merde, sans les journalistes, il n'existerait pas, il serait un petit joueur de Quidditch que certaines personnes verraient une fois de temps en temps jouer, mais personne ne relateraient ses exploits, il ne serait dans aucune une de journaux, son visage ne serait pas affiché aux murs des chambres d'adolescentes... il ferait mieux de ne pas l'oublier avant de critiquer ceux qui comme Izzy, avaient contribué à sa popularité. Il était peut être un bon joueur, mais personne ne le saurait si personne ne l'avait écrit et n'en avait fait éloge dans un journal pour que tout les autres le reprenne en chœur. Mais Charles était fortement enfoncé dans le dénis, il était persuadé que tout ce qu'il avait, il l'aurait pour toujours... le physique, le poste dans son équipe, les groupies... et il refusait la simple idée de voir au-delà de voir plus loin, comme si c'était trop lui demander que de songer un peu ce qu'il pourrait faire après... autant dire que quand ça allait arriver, ça allait être brutal s'il ne s'y préparait pas un minimum avant, et c'était juste ce que Izzy avait voulu faire, il avait voulu s'assurer qu'il savait ce qui l'attendait... sauf que visiblement, il avait mit les pieds dans une merde qui le dépassait totalement là... Charles ne voulait rien voir, il se fichait pas mal de ce qui allait lui arriver par la suite, il ne voyait que le présent et donc les choses positives... donc peut être que Izzy ferait juste mieux de la fermer et de le laisser croire ce qu'il voulait... mais il fronça quand même les sourcils en entendant des accusations qui ne lui plaisaient pas beaucoup...

- J'ai jamais dit que tu étais insip... attends... comment tu connais ce mot là toi ? Laisse tomber, c'est pas le sujet... je voulais simplement m'assurer que tu étais préparé à ce qui allait arriver mais je constate juste que tu préfères fermer les yeux en agressant toutes les personnes qui ont le malheur d'essayer de te dire comment tout ça va se finir, donc OK ! Tu veux rien savoir, je ne dis plus rien, je te laisse la surprise le moment venu... !

S'il ne voulait rien savoir, tant pis pour lui, avec un peu de chance quand il allait devoir prendre sa retraite forcée, il serait tellement effondré qu'il en mourra sur le coup... au moins, ce sera un bon moyen de faire parler de lui une dernière fois... Il aimait pas entendre qu'il était déprimant, parce qu'il était tout, sauf quelqu'un de déprimant... même si dernièrement, peut être qu'il avait été un peu morose, à cause de cette histoire de rencard et de Marcus... mais il n'était pas déprimant pour autant. Et puis la désinvolture du blond l'agaça... ça lui rappelait un peu trop quelqu'un d'autre pour le coup alors Izzy se planta devant lui avant de dire :

- Je suis tout sauf déprimant et si je le suis, c'est uniquement parce que TU me déprimes en cet instant ! T'es tellement centré sur toi même... ça ne m'étonnes même pas que tu te fiches de tout ça, et dans ce cas, je ne comprends toujours pas ce que tu fais ici ! Des gens sont morts, certes, c'est pas de ta faute, mais si tu n'es pas là pour aider ou pour avoir un minimum de respect pour eux, il vaut mieux que tu t'en ailles, tu ne vaux clairement pas mieux que les journalistes et ton agent !

C'était pas dans ses habitudes de se comporter ainsi, il était pas ce genre de personnes, le genre qui faisait la moral, qui s'énervait, qui balançait les vérités en plein visage des gens... dire que tout ça, à la base c'était simplement parce qu'il avait eu le malheur de dire à Charles que sa popularité était éphémère et qu'un jour, il allait devoir raccroché... s'il avait sut, il n'aurait même pas été lui adresser la parole et l'aurait laissé au prise avec ses journalistes... mais maintenant, il était là à s'énerver contre un type qui ne comprenait probablement pas la moitié de ce qu'il lui disait et qui se fichait totalement de ce qui avait put se passer dans ce lieu... pourquoi se sentirait il concerné, il n'avait perdu personne et il n'avait assisté à rien... et il pouvait même se servir de ça pour faire grimper un peu plus sa côte de popularité... c'était limite une bénédiction pour lui tout ça... et puis merde, Izzy s'en foutait, au final, il avait juste été tout à coup ravagé par un sentiment de déjà vu face à sa désinvolture et à son égoïsme... et ça l'avait fait vrillé... il en payait les pots cassés et c'était tout.

_________________
    What about us ? This is who we are, this is what we've got, no, this is not our Paradise. But it’s all we want, and all that we’re fighting for, though it’s not paradise... •

    Récompenses:
     
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : vael moreau – dieter carrow – ivory parkinson – moira watkins – vedran zakharine – sohan davis
Vos Liens :
Informations Importantes :
Charles Dyer
Quidditch
Quidditch

Messages : 162
Points RPs : 318
Date d'inscription : 21/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Where does everybody go when they go ? Feat. Charles   Sam 13 Oct - 11:49


After the Show - Roadtrip

Charles lui lançait un regard tellement mauvais lorsqu'Izzy s’étonna qu’il connaisse des mots un peu plus recherchés comme insipide. En général, le champs lexical de la beauté et la laideur il s’y connaissait. Il secouait la tête avec une certaine lassitude face au discours de l’étudiant. Izzy se méprenait, mais il ne pouvait pas savoir… Charles fermait les yeux, mais pas complètement. Il le savait bien au fond tout ça, il n’était pas aussi crétin et léger qu’il ne le laissait entendre. Il avait juste la faculté à enterrer des idées qu’il avait déjà plus ou moins avalé, pour seulement profiter du moment présent et ne pas réfléchir plus longtemps. Ne pas réfléchir, c’était même sa plus grande capacité. C’est pas qu’il ne voulait rien savoir, c’est qu’il savait déjà…

Le jeune brun continuait à lui faire la moral, le trainant un peu de charognard sans empathie comme les journalistes ou encore son agent. Charles avait seulement haussé les épaules, portant un regard un peu interrogateur et réprobateur à l’étudiant. Il n’avait rien demander à personne s’il était aussi narcissique, centré sur lui-même. C’était son problème à lui. Enfin… Presque ! C’est vrai que des fois il l’imposait. Mais il n’avait qu’à se barrer aussi s’il ne me supportait pas ! Sauf que c’était lui qui était venu, de trop. Du moins, si Izzy n’avait pas commencé… Charlie n’en avait pas rajouté, ramassant un morceau de cailloux par terre pour le faire glisser d’une main à l’autre, pensif… Il finit par le jeter avec force, le plus loin possible et soupirait. Il s’était un peu calmé.

« J’ai beaucoup de mal à imaginer la vie sans le Quidditch et ma belle-gueule, mais surtout le Quiddtich. » commençait-il sur le ton de la confession. « Franchement, je vois pas l’intérêt de la vie si j’ai plus ça. Mais bien sûr que ça va s’arrêter, je le sais… Je le sais plus que bien, juste que pour l’instant, j’en ai rien à foutre et tu sais pourquoi ? Parce que je suis jeune et j’ai le temps d’y penser. Là, j’ai juste envie d’en profiter, sans me miner le moral d’avance avec ce que je vais devoir faire après. Et puis si j’y arrive pas et que je me retrouve face au mur sans m’y être préparé bah… On verra bien…  Ma mère saura quoi faire dans le pire des cas... » même si la dernière fois elle lui a proposé de faire de l’érotisme, ce qui ne l’enchantait pas du tout. Il espérait que dans ce cas là, elle serait de bon conseil... sincèrement. C’était toujours un manque de maturité, parce qu’il préférait profiter et gérer les soucis quand il lui tomberont au coin de la gueule. Après, il était jeune et un peu puérile, plutôt innocent dans son genre il ne fallait pas s’attendre à ce qu’il pense déjà à son avenir sur du long terme. Il avait enfin ce qu’il voulait, une vie où on l’adulait, il avait vraiment autre chose à faire que de penser à ce qu’il ferait plus tard.

« Tu veux pas arrêter de me prendre la tête avec ça et me montrer plutôt comment on peut être quelqu’un de bien et d’investi. C’est de l’abus quand même, tu me demandes de me casser alors que c’était l’occasion ou jamais de me faire un petit peu penser aux autres… T’es vraiment qu’un ingrat. » lui dit-il beaucoup plus taquin avec un sourire.

Il se levait et s’approchait du brun, baguette en main pour vraiment lui montrer qu’il était prêt à se salir un petit peu. Du moins, c’était une image, car se salir littéralement lui ? Jamais sauf pour le Quidditch. « En plus, je comprends toujours pas pourquoi t’as eu besoin de me dire ça, encore une fois… Qu’est-ce que ça peut te faire ? Si je suis qu’un couillon… » car c’est clairement ce que Izzy avait insinué, il ne serait pas le premier ni le dernier et même si cela n’était pas ça, Charles l’avait compris ainsi. « Pourquoi tu perds ton temps ? » soupirait-il presque, se recoiffant d’un geste nerveux. « Qu’est-ce que ça t’apporte au final ? » demandait-il sans reproche ou malveillance, le ton calme et doux. C’était plutôt une sincère curiosité.

acidbrain



_________________

Je comprends ce qui se passe, faire face à la perfection c’est si rare. [...] Ces cheveux, ce corps ! Oui, c’est moi le plus beau, c’est moi le plus fort ! Comment vous le dire, c’est pour vous les Hommes que j’ai créé l’univers. [Maui, Vaiana] (c) caius


Dernière édition par Charles Dyer le Sam 27 Oct - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Theo
Vos Liens :
Informations Importantes :
Isaiah Reagan
Ordre
Ordre

Messages : 1439
Points RPs : 2407
Date d'inscription : 22/06/2016
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Where does everybody go when they go ? Feat. Charles   Lun 15 Oct - 12:36

Il avait un peu craqué, parce qu'il était à cran, que ça ne datait pas d'hier, et ce n'était même pas vraiment de la faute à Charles de base, il n'avait fait qu'être la goutte d'eau qui avait fait débordé le vase qui était déjà bien trop plein. C'était con, parce qu'il n'avait pas prévu ça, il n'avait pas prévu de s'en prendre à lui, mais il était tellement obtus quand il s'y mettait... il faisait toute une histoire de pas grand chose a final, surtout que Izzy n'avait rien fait ou dit de mal, il n'avait fait que dire la vérité et elle était peut être dur à entendre, mais s'il refusait déjà de l'entendre, comment il allait pouvoir la vivre quand ça lui tomberait dessus ? C'était pas en rejetant l'évidence et en se mettant la tête dans le sable qu'il allait se faire à cette idée, qu'il allait pouvoir accepter un jour qu'il ne serait pas toujours la personne qu'il était actuellement. Il allait vieillir, comme tout le monde mais ça ne voulait pas nécessairement dire qu'il allait devoir vivre sans quidditch... c'était un peu exagéré quand même... il y avait plein d'anciens joueurs qui vivaient toujours dans ce monde, en tant qu'entraîneurs, en tant que conseillers... il y avait plein de possibilité pour la suite... il suffisait de voir Romanov qu'il défendait avec tant de ferveur, il s'en sortait pas trop mal, il était quand même professeur de vol à Poudlard, c'était pas mal comme place, il y en a beaucoup qui auraient aimé être à sa place. Mais du coup, quand le blond reprit, Izzy s'en voulu un peu, il se sentait mal de l'avoir obligé à se mettre devant le fait accomplit comme ça, et à ouvrir les yeux sur un truc qu'il n'avait pas envie d'imaginer... il connaissait ça, il y avait pas mal de choses dont il ne voulait pas penser actuellement, mais la différence, c'était que lui le déni il ne connaissait pas, il était trop curieux pour enterrer une idée et refuser d'y penser, malheureusement. Il haussa un sourcil, en l'entendant dire que sa mère saurait quoi faire pour lui... à condition qu'elle soit toujours là à ce moment là... mais non, il n'allait pas lui dire ça, c'était vraiment déprimant et pas sympa...

- C'est pas parce que tu arrête de jouer au Quidditch que tu vas vivre sans... y a plein d'autres boulots qui te permettent de garder un pied dans ce domaine... tu crois qu'il faisait quoi le coach de ton équipe avant d'être coach au juste ?

Il était joueur, comme tout les autres coach en général, parce qu'ils étaient encore les mieux placés pour entraîner et pour donner des conseils aux joueurs. Il lâcha un soupir se calmant également, parce que ça ne valait pas le coup de s'énerver ainsi et parce que c'était un peu ridicule... comme les paroles de Charles d'ailleurs. Il leva les yeux au ciel, lâchant un rire entre l'amusement et la fatigue avant de dire :

- C'est tout moi ça, totalement ingrat !

Il secoua un peu la tête, avant de se remettre au travail, montrant par la même occasion au blond ce qu'il était sensé faire. Il n'avait pas besoin de beaucoup se fatiguer, il suffisait qu'il utilise sa baguette, mais il fallait quand même resté concentré, parce qu'il y avait du monde autour et qu'il valait mieux éviter d'échapper de gros débris... il y avait eu assez de mort ici sans en rajouter avec un bête accident d’inattention. Il fronça un peu les sourcils à la question de Charles, ça lui semblait tellement logique, qu'il ne comprenait pas l’intérêt qu'il avait de lui poser cette question... il tourna la tête vers lui, se demandant l'espace d'un instant s'il ne se moquait pas un peu de lui... mais visiblement non, ce n'était pas le cas.

- Ça ne te pose aucun soucis toi quand tes « amis » passent pour des couillons ? Quand ils sont complètement à cotés de la plaque et donne une mauvaise image d'eux ? Parce que moi si... et aussi bizarre que ça te paraisse, je te considère comme un ami...

Ce n'était pas non plus son meilleur ami, mais il l'aimait bien, Charles n'était pas méchant, il était juste... limité, et imité à lui même surtout... mais c'était pas vraiment de sa faute dans le fond. Ça ne lui apportait rien de spécifique, sauf peut être la satisfaction d'avoir aidé un ami... ça suffisait parfois...

- Les gens ne font pas forcément des choses juste pour avoir autre chose en retour... parfois c'est juste... désintéressé.

Il haussa les épaules, encore une fois, c'était logique pour lui, mais peut être que ça ne l'était que pour lui, parce qu'il était vraiment pas sur que Charles comprenne où il voulait en venir là...

_________________
    What about us ? This is who we are, this is what we've got, no, this is not our Paradise. But it’s all we want, and all that we’re fighting for, though it’s not paradise... •

    Récompenses:
     
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : vael moreau – dieter carrow – ivory parkinson – moira watkins – vedran zakharine – sohan davis
Vos Liens :
Informations Importantes :
Charles Dyer
Quidditch
Quidditch

Messages : 162
Points RPs : 318
Date d'inscription : 21/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Where does everybody go when they go ? Feat. Charles   Sam 27 Oct - 13:30


After the Show - Roadtrip

Charles était une bien belle goutte d’eau – la plus belle – qui fit déborder le vase pour Izzy. Il pouvait craquer, surtout que Charles n’avait aucune subtilité pour certaine chose. Il n’avait aucune honte de ne penser qu’à lui et son petit bonheur en premier. C’est vrai que tout ça, dans le fond ce n’était pas grand chose, parce que le joueur n’était qu’un gosse. Il avait parfois tellement d’innocence et d’insolence à la fois, il réagissait avec un gros manque de maturité. Isaiah ne l’a pas aidé et tout s’était emporté. Le journaliste en herbe avait tapé là où ça faisait mal en quelques sortes. Charles tout ça, il voulait pas en parler. Le brun était si terre à terre, il le trouvait déprimant. S’étant calmé, il avait lui avait expliqué comment il voyait les choses et pourquoi il n’avait pas besoin qu’il vienne lui balancer tout ça en plein visage. Il aimerait profiter avant de penser à la fin et à après. Cela l’angoissait tellement. Il ne voulait vraiment pas y penser et s’amuser. Un enfant…

Heureusement qu’Izzy ne dit rien sur l’éventualité que la mère de Charles meurt. Ce truc, le blond ne le concevait pas, mais alors… pas du tout ! Elle serait là à ses côtés pour toujours. C’était à se demander comment il avait réussi à vivre avec cette idée là sans mourir d’angoisse en sachant que son père travaillait au M.I.T.. Dans le genre, risquer sa vie… Car lui aussi, pour Charlie, il serait toujours là son papa. Son papa avec lequel la communication était difficile, parce que les deux ne savaient pas comment s’y prendre mutuellement avec l’autre. C’est Ali, le fils à papa.

Après lui avoir bien miné le moral, l’étudiant essayait de le rassurer. Le Quidditch serait toujours à porté, même s’il n’était plus cette jolie-gueule adulée dans le monde du sport sorcier. Charles haussait les épaules. « Mouais, dans l’ombre quoi… » avait-il commenté avec un sourire pincé. Il ne cracherait pas sur cette éventualité, car au fond il avait quand même du respect pour son coach. S’ils en était là, c’était bien grâce à l’équipe, mais lui aussi. Surtout que c’était un ancien très bon joueur. Et lui, le Quidditch, il était doué pour ça. S’il se regardait moins, il aurait déjà été capitaine de l’équipe, et il pourrait faire un très bon coach. Enfin, pour ça il allait devoir se mettre un peu de plomb dans la cervelle.

Charles fit une tentative pour changer de sujet et détendre un peu l’atmosphère. De voir Izzy moins crispé et même de l’entendre rire lui suffit. C’est vrai, il était là et vu les discours qu’ils ont échangés, ce serait lui le vrai ingrat de rester sans rien faire. Charles n’était pas méchant, c’était évident. Il s’éblouissait tellement qu’il ne voyait pas les autres. Il suffisait d’insister un peu et le lui rappeler. Enfin, si je dois me salir ou m’humilier, non ! Ils se mirent alors au travail. Bon le blond prenait son temps et faisait tout pour ne soulever aucune poussière et éviter de se salir. Encore une chance qu’il était un sorcier et utilisait sa baguette, sinon jamais il aurait insisté. Je serais parti sans hésiter quand il m’aurait dit de me casser. Mais ça me ferait chier, car on se serait quitté sur cette discussion de merde…

Il aurait quand même aimé comprendre ce qui lui avait pris, là maintenant, de lui dire tout ça. Il ne comprenait pas l’intérêt. Est-ce qu’il avait juste envie de lui faire de le blesser ? Mais pourquoi, qu’avait-il pu lui faire pour mériter ça… Non, au contraire Charles n’y était pas du tout. Le brun tenait à lui à sa manière. Le joueur fronça légèrement un sourcil. Il avait l’air si penaud durant quelques secondes, surtout quand il lui parlait d’acte désintéressé. « Je suis ton ami ? C’est vrai ? » dit-il presque un sourire d’enfant. « Et… Je pense que j’ai du perdre l’habitude qu’on fasse quelque chose sans intérêt, parce que franchement… Je me rappelais pas que c’était en disant au gens qu’un jour il seront moches et ignoré qu’ils auront moins l’air de couillon. Puis un ami m’aurait dit que je suis beau et pas quelconque… ». Non, Izzy perdait son temps. Charles n’y était pas du tout. Et rancunier. Il n’avait même pas compris qu’il cherchait à le rendre un peu moins le phénomène de foire qu’il était. Cette partie là, il l’avait filtré pour comprendre ce qu’il voulait.

Il tournait la tête vers Izzy. « M’enfin… Merci… ? » avait-il dit en grimaçant, hésitant. C’était sûrement ça qu’il devait dire, mais il ne voyait pas du tout en quoi il avait agis comme un ami. Il cherchait encore, mais ce qui était sûr, c’est qu’il avait confiance quand il lui disait qu’il ne lui voulait pas de mal, au contraire. « Je sais pas trop ce que ça fait je crois… » parlait-il de donner sans attendre à d’autre personne, tout en reprenant le nettoyage. « Je le fais jamais je crois… » dit-il en haussant les épaules. « J’ai tellement pris l’habitude qu’on me donne alors je prend sans jamais redonner. C’est tellement mieux et agréable. Pourquoi me casser. Ils sont tellement à vouloir me faire plaisir… » lui expliquait-il sans prendre du tout en compte ce que sa mère avait pu lui dire à propos d’Isaiah. « Ne lui parle pas… » Il parlait simplement, il n’avait pas conscience de ce que ses paroles donnaient sans savoir à quel point Charles pouvait être naïf. Surtout qu’en réalité, il donnait pour les autres, il s’en rendait simplement pas compte. C’était naturel, ceux avec qui il se sentait en confiance, élevé dans une famille aimante et soudée. On lui avait donné avec un amour tendre et désintéressé, bien sûr qu’il était capable de donner aussi sans retour. Sauf qu’à part lui, il voyait pas grand chose.

acidbrain



_________________

Je comprends ce qui se passe, faire face à la perfection c’est si rare. [...] Ces cheveux, ce corps ! Oui, c’est moi le plus beau, c’est moi le plus fort ! Comment vous le dire, c’est pour vous les Hommes que j’ai créé l’univers. [Maui, Vaiana] (c) caius


Dernière édition par Charles Dyer le Jeu 8 Nov - 9:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Theo
Vos Liens :
Informations Importantes :
Isaiah Reagan
Ordre
Ordre

Messages : 1439
Points RPs : 2407
Date d'inscription : 22/06/2016
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Where does everybody go when they go ? Feat. Charles   Dim 28 Oct - 22:57

Il était blasant... et Izzy commençait à se dire qu'au final, il aurait peut être mieux valu qu'il le laisse se dépêtrer avec son agent et avec les journalistes, parce que rien de ce qu'il lui disait ne semblait faire écho dans sa tête. C'était pas si dramatique de vieillir, enfin Izzy ne voyait pas vraiment ça comme une fatalité, au contraire, vieillir, c'était une bonne chose, surtout quand on se trouvait sur les ruines d'une université dans laquelle des dizaines d'étudiants n'ayant pas dépassé les vingt cinq ans étaient morts... ça c'était déprimant, ça c'était blasant et là OK, il pourrait concevoir à avoir un peu de peine, mais pour Charles, franchement, il en méritait pas qu'on ai de la peine pour lui. Passer de joueur professionnel de Quidditch à coach, d'une équipe professionnelle de renommée internationale, il n'y avait vraiment rien de mal à ça, bien au contraire, c'était une fierté et il n'était pas question d'être dans l'ombre, parce que OK, il ne serait pas sur le terrain avec eux, mais c'est quand même le coach qui faisait que l'équipe était bonne au final, qui mettait au point les tactique et qui les rendait tous meilleurs... c'était d'ailleurs un peu insultant pour son coach actuel son discours là... heureusement que ce dernier ne l'avait pas entendu, sinon il l'aurait collé remplaçant pour le reste de la saison, et ça aurait été mérité. De toute manière, Izzy n'était pas trop d'humeur à supporter Charles en compagnie de son énorme égo, il voulait bien supporter le blond, mais à condition qu'il soit seul et pas accompagné de son égo... c'était pas simple, parce que ce dernier semblait le suivre à la trace. Dans tout les cas, il manquait peut être un peu de patience dernièrement et peut être que ça n'avait rien à voir avec lui dans un premier lieu, mais c'était quand même lui qui se prenait sa mauvaise humeur... c'était sans doute injuste, mais d'un autre cotés, ce qu'il lui avait dit, quelqu'un devait lui dire... parce que le jour où ça arrivera, il risquait de tomber de très haut s'il n'était pas mit un minimum en garde. Le brun lâcha un soupir un peu blasé devant sa question, avant de secoué la tête en étant encore plus dépité par la suite.

- Qu'est ce que tu veux que j'attende de toi ? Une interview exclusive ? Je suis sur que je pourrais te faire dire plein de truc super personnels sans avoir besoin de ça... mais j'ai pas de raisons de te crucifier dans un article... et puis les amis, c'est sensé dire la vérité, pas te mentir pour te cirer les bottes et pour que tu les apprécie plus ! Si je te dis ça, c'est pour que le jour où ça arrivera tu ne tombe pas de trop haut, que tu y sois préparé... et je t'ai pas dit que tu étais quelconque, juste que moi je te trouvais quelconque.. encore une fois, j'allais pas te mentir pour te faire plaisir, c'est pas un comportement digne d'un ami...

Il devait pas en avoir beaucoup des amis, du moins, des vrais amis, qui lui disaient la vérité et qui ne se contentaient pas juste de lui cirer les pompes et de profiter de sa crédulité. Izzy connaissait ça, lui aussi ça lui était arrivé qu'on profite de lui, et ça arrivait encore, et il était pourtant pas aussi naïf que Charles, alors ça devait être quelque chose pour le blond... Et encore une fois, le discours du blond le dépassait. Parce que oui, ils étaient nombreux à vouloir lui cirer les pompes, mais quand il ne serait plus personne, qui resterait ? C'était ça qu'il ne comprenait pas, le fait qu'il y avait les les vrais amis, et les autres, et les autres, ils ne restaient jamais bien longtemps.

- Ils veulent te faire plaisir aujourd'hui, mais d'ici quelques années, ils auront disparut et si tu n'es pas capable de faire la différence entre les vrais amis et les faux, tu te retrouveras tout seul... Mais c'est probablement encore un truc que tu n'as pas envie d'entendre, donc je pense que je vais en rester là...

Il secoua un peu la tête, il n'avait pas la patience pour ça actuellement, et Charles était un peu trop enfermé dans son monde et tant qu'il n'aurait pas vécu les choses concrètement, ils ne les comprendraient pas, c'était dommage, parce que ça voulait dire qu'il ne serait jamais vraiment préparé à tout ce qui allait arriver par la suite... mais au moins, le brun avait essayé...

- Je suis désolé OK, si j'ai été trop brusque, si j'ai dis des choses qui t'ont pas plut, désolé... je suis pas de super humeur et pas de chance, ça t'es tombé dessus...

Il leva les deux mains en l'air comme pour indiquer qu'il rendait les armes, il n'avait pas l'intention de débattre plus sur tout ça, sinon il risquait vraiment de dire des choses qu'il allait regretter et c'était pas du tout son intention.

_________________
    What about us ? This is who we are, this is what we've got, no, this is not our Paradise. But it’s all we want, and all that we’re fighting for, though it’s not paradise... •

    Récompenses:
     
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : vael moreau – dieter carrow – ivory parkinson – moira watkins – vedran zakharine – sohan davis
Vos Liens :
Informations Importantes :
Charles Dyer
Quidditch
Quidditch

Messages : 162
Points RPs : 318
Date d'inscription : 21/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Where does everybody go when they go ? Feat. Charles   Jeu 8 Nov - 9:06


After the Show - Roadtrip

Izzy avait fini par s’excuser de s’être emporté, Charles aurait pu être touché et lui dire que ce n’était rien, ça arrivait à tout le monde, mais non… Pas qu’il pensait qu’à lui, si un peu. Disons qu’il était resté bloqué sur les anciens discours d’Izzy auquel il n’avait pas trouvé les mots pour répondre. Pas le courage. Là, pour le coup il venait de réaliser une chose… Il avait lentement posé sa baguette après avoir lâché un gros morceau de ruine. C’était dommage, juste au moment où il s’y mettait vraiment. Le sol avait tremblé et une petite vague de poussière se soulevait, loin d’eux, mais Charles ne put s’empêcher de reculer un peu. Il avait l’air hagard pendant un moment…

Il se retournait brusquement vers Izzy, le regard effrayé. « Mais comment ça ? » dit-il les larmes aux yeux. « J’aurais pas d’amis… Donc finalement même plus personne me dire que je suis beau, même si je le suis plus… Mais c’est horrible… ». Il avait la lèvre qui tremblait presque et une de ses envies de pleurer rien que de s’imaginer l’idée.  « En plus, tu n’es pas le premier à me dire que je sais pas choisir mes amis… » et son visage se décomposait, une grimace si attristé. Il n’aurait pas fini de lui détruire ses illusions et sa bonne humeur. « Comment on choisi ses amis hein ? Enfin, comment on sait choisir ? Ca veut dire quoi franchement ? Je trouve que c’est une belle phrase qui veut tout dire et surtout rien du tout. »

Il retrouvait une place assise sur la base d’un pilier qui restait encore ancré au sol parmi tout les gravats. Il avait le poids du monde sur ses épaules. « Je devrais choisir que les gens qui me trouvent pas beau ? Ce serait ça mes vrais amis ? J’aime pas trop l’idée… » dit-il pensif, reniflant un peu. Il avait posé ses deux mains à plat, paume vers le ciel et avait l’air de jouer les balance, soupesant quelque chose. « Qu’on me dise que je suis beau ou avoir des amis pour la vie sans être beau ? Hm… Choix difficile. » réfléchissait-il sincèrement. « Tout ceux qui m’admirent, ils ne peuvent pas être tous mauvais et m’abandonner quand même ? Doit bien y en avoir qui.... Car je me demande vraiment si je serais capable de supporter ça et préférait pas être seul au final… » dit-il presque avec dédain. Oui, sans sa beauté, Charles avait l’impression de n’être rien. Il lui restait le Quidditch, mais c’était pareil, encore combien de temps. Tellement d’énergie qu’il avait mis là dedans qu’il ne saurait en quoi il pouvait exceller en dehors de ses deux choses. Il avait des ressources, d’autre qualité caché, mais lui ne voyait que son corps et son sport.

Le blond avait fini par froncé les sourcils, agacé. C’est qu’il n’avait pas pensé à tout ça depuis longtemps, enfin ses amis c’était une première. L’idée lui avait travaillé l’esprit en fond, mais là d’en avoir parlé aussi clairement, il ouvrait les yeux. Ça il ne s’était pas préparé. Il se disait même que quand il n’aurait plus toute cette notoriété qu’il avait aujourd’hui, il aurait toujours ses potes pour le soutenir et continuer à lui lustrer son égo mais finalement… Merde alors ! Déjà que ça me faisait chier de venir, mais alors là… « Noaaan, mais t’es de mauvaise humeur t’as dis ? » dit-il pour se rassurer. « Tu me dis encore des trucs méchants pour passer tes nerfs hein ! Et pourquoi t’es pas d’humeur ? C’est moi ? » dit-il, presque outré par cette idée.


acidbrain



_________________

Je comprends ce qui se passe, faire face à la perfection c’est si rare. [...] Ces cheveux, ce corps ! Oui, c’est moi le plus beau, c’est moi le plus fort ! Comment vous le dire, c’est pour vous les Hommes que j’ai créé l’univers. [Maui, Vaiana] (c) caius
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Where does everybody go when they go ? Feat. Charles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Where does everybody go when they go ? Feat. Charles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
» Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise From The Ashes :: 
Monde Magique
 :: Londres Magique :: Owlin University :: Les Extérieurs
-
Sauter vers: