RSS
RSS

Navigation

Liens utiles

Sabliers

GRYFF.
000
POUFF.
000
SERD.
000
SERP.
000

Vidéo du Forum

Top Sites


PRDBazzartNever Utopia

Copyright

Le forum Rise From the Ashes est l'entière propriété de ses fondatrices Ilyria, Panda-Sama, Mzlle Lou & Zuzuu. Le contexte est basé sur la saga Harry Potter appartenant à J.K. Rowling et à été écrit par Ilyria. Le design et codes CSS sont d'Ilyria (Theo). Les descriptions des catégories sont de Zuzuu. Les chronologies et autres annexes ont été inspirées par l'encyclopédie HP. Toute reproduction entière ou même partielle est interdite.


 


Partagez | 
 

 Mission périlleuse | Vedran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Nevra K. Vazilova
Ordre
Ordre

Messages : 109
Points RPs : 143
Date d'inscription : 27/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Mission périlleuse | Vedran   Ven 3 Aoû - 19:50



Mission périlleuse
Ok. Ok… Ce Ministère, c’est devenu un foutoir pas possible. C’est simple, même un bordel me semble plus qualifié pour diriger le monde sorcier que ce foutu ministère de merde. Pourtant, je ferme ma gueule. Il vaut mieux. Je sais comment cela se passe actuellement. Et je compte bien rester au Ministère afin de surveiller ça de plus prêt. Sois proche de tes ennemis non ? Bah je vais leur coller au cul comme une putain d’hémorroïde bien dérangeante. Tu vois le genre Alphonse ?

Je me dirige vers le bureau en soupirant. On n’a pas idée d’envoyé des Aurors faire le taff d’autres département. Annuler un sort jeté dans un magasin moldu, plus un petit sort d’oubliette. Putain… On devrait taffer sur Londres, sur Owlin, pas dans le village perdu de grand-mère Sainte Theresa Dupuis. Un nouveau soupire, j’entre dans la pièce et cherche du regard mon associé de mission. Au moins, je serais en duo avec un des meilleurs. Qui plus es, un homme qui me ressemble pas mal : brute sur les bords, plus soupe-au-lait que moi cependant. Vedran Zakharine.

Une recherche très courte. Il ne bouge presque jamais du bureau, jugé trop impulsif. Des conneries, je le comprends, rien ne vaut mieux que de rentrer dans le tas au final. Je m’approche de son bureau avant de m’asseoir carrément dessus. Pas réellement connu pour mon savoir vivre non plus en réalité.

« Vedraaaaaaan. Tu vas bien ? Moi ça va plutôt bien. Tu viens ? Le chef nous envoie en mission dans un petit endroit  absolument charmant. Le pays des bisounours et des coquelicots. »

Je bats des cils pour appuyer mes propos avec un de mes plus beau sourire. L’accent russe, toujours bien présent à chaque mot. Incapable de le cacher, je ne fais même pas d’effort pour cela dit. Soit, il ne faut pas être surdoués pour comprendre que je me moque du chef et de ses arguments à la con. Finalement, incapable de faire semblant plus longtemps, je grimace en faisant semblant de frissonner d’effroi.

« Plus sérieusement, le chef nous envoie dans un village paumé dans le trou du cul de l’Angleterre pour… tu es prêt ? Faire un taff d’un autre département ! Oui, on va aller lever un sortilège dans une boutique moldu. »

Secouant la tête, je me relève et pars attrapé ma veste en cuir noir avant de regarder l’homme squelette. J’attends patiemment qu’il réagisse, qu’il lève son petit fessier, pas mal moulé cela dit et qu’il me rejoigne pour enfin bouger faire cette petite mission de merde. Au pire, on peut toujours trainer non ? J’ai très envie de manger un truc bien gras. Le gras c’est la vie après tout, non ?

« Tu crois que les moldu ont de la malbouffe bien grasse à consommer rapidement ? Genre, vraiment gras. De la bouffe à en boucher les artères ? »

code by bat'phanie

_________________
HE WAS SO AFRAID TO BE HUMAN
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Vael moreau, ivory parkinson, charles dyer, dieter carrow, moira watkins
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vedran Zakharine
Ministère
Ministère

Messages : 44
Points RPs : 51
Date d'inscription : 28/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Mission périlleuse | Vedran   Ven 3 Aoû - 22:09


Girls Like You - Maroon 5 & Cardi B.

Vedran était assis sur une des chaises de bureau, la tête en arrière et se balançait sur le fauteuil à roulette, trouvant ça presque berçant. Il fixait le plafond. Il se faisait horriblement chier. Un dossier était ouvert sur le bureau en face de lui mais il n’avait vraiment pas envie de s’y mettre. Il serait bien aller voir Félix pour l’emmerder, mais depuis qu’ils habitaient ensemble – c’est juste un dépannage ! – il avait sa dose. Il ne voulait plus entendre le son de sa voix. Dernièrement, en jouant, Félix avait perdu et il seulement le droit de lui dire les choses en trois mots maximum durant vingt-quatre heures. Les vacances…

Après avoir longuement regardé le plafond pour réfléchir sur le fait qu’il s’ennuyait, il se redressa brusquement et attrapait sa réplique moldue de fusil d’assaut et le posait sur la table. Il allait devenir fou à brasser du vent. Un collègue, deux bureaux plus loin, avait sursauté. Vedran démembra l’arme et étalait tout parfaitement à sa place sur la table. Il entendit le pas de Nevra approcher. Oui, elle avait sa façon bien à elle de marcher, comme beaucoup mais il reconnaissait facilement sa collègue. Il ne levait même pas la tête, commençant à remonter son arme avec des gestes mécaniques. Elle s’était assise sur la table et question manière, Vedran n’en avait pas non-plus alors il se moquait bien d’où elle s’était assise. C’est mieux qu’à l’autre bout de la pièce surtout si elle a quelque chose à me demander. Il restait concentré sur son arme, mais il l’écoutait. Le ton est beaucoup trop meilleux, j’aime pas.

Il fit une pause quand il entendit qu’on l’envoyait en mission, portant enfin son attention à la brune. Il fut rapidement déçu en entendant la suite. Le bisounours et les coquelicots, ça me dis rien du tout… Il secouait lentement la tête pour lui dire non. Plus sérieusement, elle lui disait en quoi consistait leur mission. Il réitéra son mouvement de tête. « Je m’en fou, j’irais pas ! » commença t-il à râler comme un gosse dans son russo-romani. Il reprit l’assemblage de son arme. Elle lui demandait de la mal-bouffe. « Ouais de dingue… Fish’n’chips ! » lui répondit-il sans réfléchir. Il se nourrissait pratiquement que de ça quand il était au Ministère. Ce n’était pas si loin à pied. « Même que si tu le manges pas assez vite, l’huile commence à bouffer la feuille de journal. » continua t-il en encastrant et glissant les pièces les unes avec les autres et pas de réponse. Il relevait la tête, Nevra était déjà partie.

Il la voyait sortir du bureau des Aurors. Vedran soufflait agacé, laissa son chantier en plan, pris sa baguette et lui emboitait le pas. Il arrivait à sa hauteur. « Non mais vraiment ? Tu veux y aller ? On peut pas faire grève pour demander ou attendre autre chose ? … ... ... Je m’en fou, je ferais rien. Juste je te suis, histoire de dire que j’y suis allé. » Il sortit une cigarette de son paquet souple et la tassait sur son pouce, déjà gavé d'avance. « Et te montrer où prendre vingt kilo dans les fesses en une bouchée… » dit-il avec un sourire amusé. Il était content de sortir avec elle, c’était au moins ça.

acidbrain



_________________
Run little pets, I’m comming and I’d catch you
©crack in time
... ♡
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nevra K. Vazilova
Ordre
Ordre

Messages : 109
Points RPs : 143
Date d'inscription : 27/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Mission périlleuse | Vedran   Sam 4 Aoû - 4:34



Mission périlleuse
Un rire s’échappe quand l’homme bougon se met à parler dans notre langue. J’aurais du le prévoir qu’il allait râler directement. Je m’attendais cependant à ce qu’il râle une fois sur place. Mais où ai-je la tête ? On parle de Vedran la, évidemment qu’il râle directement, où est le plaisir sinon ? Au moins, je sais que je ne vais pas m’emmerder avec lui. J’observe brièvement son petit jouet avec lequel il s’amuse. Si le chef voyait ça, il en ferait une crise cardiaque. Ce nouveau lèche-cul anti moldu. Et il le cache à peine ce connard.

« Oh si, tu viens. »


Je lui offre un sourire adorable et battant des cils. Bon, il sait très bien que venant de moi, ce n’est pas forcément bon signe… Finalement, je file prendre ma veste et l’attendre à l’entrée des bureaux, posant la question sur la bouffe. Quand il y répond, je souris, cette fois réellement, ravie à l’idée de me faire exploser le bidou avec une spécialité moldu.

« Sérieux ? C’est quoi ce truc ? Huile qui dégouline, j’en veux mon neveu ! »


Je sors sans l’attendre, sachant pertinemment qu’il me suivrait au final. C’est soit une sortie, même pour un truc débile, soit resté à l’intérieur à tourner en bourrique. Personnellement, le choix est vite fait. Bien vite, l’imposante silhouette arrive à mes côtés. Je dois admettre qu’il en jette, Vedran. Physique atypique qui en fait pâlir plus d’un. Moi ? Je trouve ça juste trop cool. Puis, cela correspond pas mal à son caractère aussi fort que brutal. Je ris à nouveau en l’entendant, il est incroyable.

« On a pas trop le choix, sinon on va finir comme les autres, à la porte. Pas que cela me gène plus que ça, mais j’ai d’autre projet que de laisser les suppos d’une vieille connasse dérangée prendre totalement le contrôle du Ministère. »

Je ne pèse pas mes mots, peu importe qui m’entends en réalité. Puis j’ai toujours cet objectif de retrouvé le connard qui avait mis Isaac dans un sale état. Affaire personnelle. La vendetta à la Russe, voila ce que je réservais à cette enflure de première.

« Voilà ce que je te propose… On va manger avant tout et on prend touuuuuuuuuuuut notre temps avant d’intervenir. Puis je dois acheter de nouvelle bottine. J’ai pété les miennes lors de ma dernière chasse à l’indic. »


Rapidement, nous sortons du Ministère. Je le regarde simplement, le laissant diriger l’expédition que je nomme moi-même, dans ma tête « Opération graisse dans les fesses » Ouais ça claque, je le sais. Les mains dans les poches, j’observe les moldus une fois dehors, ceux-ci semble plus intriguer par Vedran que par moi. Je passe totalement inaperçu même. Et ça me fais pas mal triper de voir leur visage horrifié ou encore choqué devant un tel spectacle. Ah la la, ils sont mignons, les moldus.

« Ca te gêne jamais ? Que les gens te dévisagent comme ça ? Je crois que si j’étais comme toi, je m’amuserais à faire peur le soir aux gens. Aussi bien sorcier que moldu. Pour le fun… ou juste parce que je suis une connasse, je sais plus trop à la fin. »


code by bat'phanie

_________________
HE WAS SO AFRAID TO BE HUMAN
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Vael moreau, ivory parkinson, charles dyer, dieter carrow, moira watkins
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vedran Zakharine
Ministère
Ministère

Messages : 44
Points RPs : 51
Date d'inscription : 28/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Mission périlleuse | Vedran   Sam 4 Aoû - 20:27


Girls Like You - Maroon 5 & Cardi B.

Mais je veux pas y’aller !!! Pourquoi… Je sais pas c’est quoi le pire rester coincé ici ou sortir pour faire de la merde… Rester coincé ici. Il avait décidé de se lever et de suivre sa collègue pour la mission ridicule à laquelle on les avait assignés. Il continuait à remonter son arme qu’on ne lui avait pas confisqué. Pas encore ou pas du tout, car ils devaient savoir que s’il n’avait pas ça pour se concentrer ou se calmer, il allait finir par faire des trous dans les murs avec sa baguette. Ou dans les tête de ses coéquipiers… Non avec la tête de mes coéquipier, je vais faire des trous dans le mur. C’est possible, si. Puis par principe, il les laisserait pas faire.

Il trainait des pied une fois aux côté de Nev, roulant des yeux. Il lui proposait alors un repas bien gras qu’il appréciait lui-même. Devait il y avoir tout un tas de chose aussi calorique et bouche-artère, mais il voulait un fish’n’chips. La brune en avait l’eau à la bouche. Vedran sourit, elle était marrante. Partageant sa démotivation, Nevra avançait que c’était le mieux qu’il y avait à faire. Au moins pour elle. « A la porte ? Non… Je pense pas. J’ai toutes les raisons pour être mis à la porte, mais ils savent aussi que s’ils le font, ça ne fera qu’appuyer mes soupçons et que je les lâcherais pas, je m'acharnerais, même mort, je sortirais de ma tombe pour les anéantir. Donc ! Ils ne vont pas me foutre à la porte aussi facilement. Pas pour ça. » dit-il en russe, même si il se moquait bien qu’on sache son avis à lui aussi. Il se cachait rarement pour dire les choses. Non, c’était seulement pour ne pas s’intégrer au reste du monde, ne pas donner envie aux autre de tendre l’oreille et trouver une ouverture pour venir l’emmerder.

Il secouait la tête lentement et plus rapidement quand elle lui élaborait son plan, la regardant de haut, droit. Il ne cèderait pas. « Non, on fait comme t’as dis, mais t’oublie carrément les bottines… Je te promets que si tu me traines là-bas, j’hésiterais pas à t’en coller une à toi. » car il ne tapait pas les filles en général. Sauf celles qui osent être presque aussi forte qu’un homme... Il lui tapota le dis de sa lourde main. « T’es brave, tu supporteras tes bottines pourries encore une journée va… » lui dit-il avec un sourire cinglant.

Ils sortirent du Ministère après un signe de tête pour saluer celui qui gardait la porte entre le monde magique et moldu. Vedran prit les devant pour l’amener à la petite roulotte qui vendait des fish’n’chips en pleine rue. Parfois il enfilait sa capuche, mais pas là et les regards convergeaient souvent vers lui. Pour ça qu’il s’était trouvé un appartement à Camden au début, il allait avec le décors et tous les punks qui peuplaient les rues. Nevra étai curieuse de savoir comment il vivait toute cette attention qu’il attirait. Au début pas forcément bien, il n’avait pas fait ces tatouages pour ça, il avait réfléchis à ce détail après. Pas que ça se verrait et que c’était à vie, mais que ça allait attirer l’oeil et qu’il fallait être plutôt à l’aise avec ça. Après, il vivait surtout pour lui et pas pour les autres. Des années que je suis mort là-dedans alors bon…

Elle lui avait arraché un nouveau rire alors que Vedran vint se placer derrière une petite queue devant un chariot qui sentait bon la friture. Cela n’avait l’air de rien, mais c’était un vrai délice. En heure de pointe, il y avait foule ici. « Mais t’inquiète pas que je le fais. Surtout avec les mémés, c’est les plus drôles. » lui répondit-il quant à faire peur aux passants avec la dégaine qu’il se tapait. « Mais sinon ça va, je le vis bien… Je pense que je m’y suis fait. Je fais avec… Hm… Ça m’arrive d'oublier que ma tronche peu impressionner un petit peu dans un premier temps. » lui confiait-il son ressentit.

C’était leur tour, il commandait deux portions et payait sa tournée. Il était galant. « On y va comment ? C’est loin d’ici ?… J’ai déjà oublié où c’était. » dit-il tout en remerciant chaleureusement le vendeur et se retournait pour lui donner le cornet de frittes, poissons frits et sauce tartare à Nev. « Tu ne m’as pas dis où c’était. » se fit-il la réflexion après avoir repasser en revue leurs derniers échanges dans sa tête.

acidbrain



_________________
Run little pets, I’m comming and I’d catch you
©crack in time
... ♡
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nevra K. Vazilova
Ordre
Ordre

Messages : 109
Points RPs : 143
Date d'inscription : 27/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Mission périlleuse | Vedran   Dim 5 Aoû - 20:03



Mission périlleuse
Les arguments sont valables. C’est vrai que lui, si il avait dû être remercié, cela serait fait depuis très longtemps. Pourtant, je lui souris. Je ne cache même pas l’amusement qui m’envahit au fur et à mesure de ses paroles. Tant de phrases et de menaces qui peuvent être résumé en un seul mot.

« Pour résumer, ils ne te virent pas car tu es un psychopathe. »

Je secoue la tête, sincèrement amusée par Vedran. Je sais qu’au moins, malgré une mission merdique (et encore, le mot est faible). Evidemment, je lui réponds dans cette langue si belle à mes oreilles. Mon cœur se serre un peu, en réalité, la Russie me manque pas mal. Retourner y vivre ? Jamais cependant. J’avais tiré un trait sur ma vie là-bas depuis déjà quelques années. Mon père aurait sans doute fait une crise cardiaque si j’y étais retourné après tout ce que j’ai fait ici. Devenir Aurore, travailler pour un ministère… Les Vazilov ne travaillent pas pour les autres.  Soit, rapidement, je chasse ce souvenir de ma mémoire tout en avançant mon super plan d’action : manger, trainer et shopping.

Pourtant, il rejette l’idée. Enfin non, il approuve sauf pour la partie shopping. Je le regarde les sourcils froncé. Alors mon grand, si tu crois que tu me fais peur… Cependant, je me contente de le regarder en battant des cils. Arborant cet air innocent qui ne me va pas du tout en réalité.

« Ok… on ira chercher des sous-vêtements dans ce cas. Tu as raison, c’est mieux qu’une paire de bottine. Enfin, sauf si tu ne te sens pas capable d’entrer dans une boutique ? Je comprends, c’est plus effrayant que des mangemerdes»

Un grand sourire accrochée aux lèvres, je suis grave fière de ma connerie en réalité. C’est lui qui n’est pas assez brave pour me suivre, voilà la réalité. Je le suis dans les rues peuplées. Un peu surprise qu’autant de gens s’y promènent malgré la découverte du monde magique. Ils avaient confiance les moldu l’air de rien… C’est alors que je me décide de lui poser des questions sur ses ressentis par rapport aux regards des autres. Questions sans doute indiscrètes, mais je m’en fou un peu. Je parle de ce dont j’ai envie.
Ce n’est qu’en arrivant devant le stand de friture qu’il décide de me répondre. Je ris, sincèrement, quand il me confirme s’amuser à faire peur aux petites vieilles. Je ne devrais sans doute pas approuver, ces pauvres dames sans doute déjà sujette aux crises cardiaques. Mais la plupart sont tellement agaçante « Moi a ton âge » mais tais-toi vieille bique.

« En même temps, tu ne vas pas penser tout le temps à ça. Mais je trouve ça réellement cool que tu sois comme ça. Ça change pas mal. Puis pour une fois que quelqu’un ose être hors norme. »

C’est vrai, je l’admire, le respecte. Même si l’emmerder est un point d’honneur que j’applique telle une élève assidue. Un fois servie, je prends le machin bien gras entre les mains, les yeux sans doute écarquillés de bonheur face à un tel chef d’œuvre. Je le remercie tout de même de payer, pas mal polie non plus… Enfin si, mais pas toujours quoi.

« Hum… va falloir transplaner, ouais. C’est à Bristol. »

Je commence à picorer dans le cornet goulument, la faim me tiraillant les entrailles… où alors c’est la gourmandise ? Je ne sais pas trop. J’avance tranquillement à ses côtés dans les rues de la capitale. Préférant finir de manger avant de partir directement sur place.

« Apparemment, on doit allez dans une librairie. Un petit malin à lancer un sort pour que les livres s’animent. D’après le chef, y en a même qui…s’emboite on dira. Des bouquins nymphomanes, c’est cool non ? »


code by bat'phanie

_________________
HE WAS SO AFRAID TO BE HUMAN
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Vael moreau, ivory parkinson, charles dyer, dieter carrow, moira watkins
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vedran Zakharine
Ministère
Ministère

Messages : 44
Points RPs : 51
Date d'inscription : 28/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Mission périlleuse | Vedran   Lun 13 Aoû - 12:07


Girls Like You - Maroon 5 & Cardi B.

Vedran se figeait d’abord face au raccourcis de la brune, puis après réflexion il opina du chef pour approuver. « Ouais, c’est un peu ça.  » dit-il avec un petit sourire lui aussi amusé. Il ne l’aurait pas présenté de cette manière, plutôt déterminé et investi dans ce qu’il faisait, mais d’un investissement si puissant qu’il pouvait passer pour un psychopathe, il en convenait. Je rigole pas quand je dis quelque chose moi c’est tout. Puis, c’est vrai que je trouve ça douteux ce qui se passe au Ministère. J’avoue qu’au final, je m’arrange bien pour ne pas me faire jeter trop rapidement, si je peux encore être sur place pour laisser mes yeux trainer là où il faut pas. Après avec ma tête ça va être compliqué d’être discret, mais il y a moyen que je trouve des gens… Je peux miser sur Félix, personne ne le soupçonnerait de venir fouiller, aussi idiot qu’il est. Mais aussi idiot qu’il ait, je prends de gros risques avec lui. Enfin… J’ai la temps d’y réfléchir.

Ils attendaient patiemment leur tour pour se payer un encas. La brune lui expliquait le programme, expliquant qu’elle avait besoin de racheter des chaussures. Vedran avait levé les sourcils, pas du tout enjoué à cette idée. Les boutiques, c’était vraiment pas son truc et encore moins pour accompagner une fille. Ma femme faisait ça avec ses belles-soeurs ou ses copines, elle m’emmerdait pas avec ça. Elle me demandait même pas ma carte-bleue vu qu’elle avait plus d’argent que moi toutes façons. La femme parfaite… Ah. Ou presque. Je payais avec son caractère de merde. Vedran refusait, menaçant sa collègue de la frapper si elle l’y trainait. Pas démontée, Nevra lui proposait alors des sous-vêtements. Vedran secoua la tête, blasé. « Je sais que je suis qu’un homme, mais franchement… C’est petit. Tu me penses aussi… Faible pour marcher dans le vain espoir de voir tes lolos ou pire encore d’en avoir peur… Mais tu m’as pris pour quoi ? Je suis vexé. ». Il prit une mine faussement blessé. « Et fais ce que tu veux joli-coeur, je te suivrais pas. Je t’avoue que j’ai moins de patience dans une boutique pour femme que devant un Mangemort. ».

La file avançait rapidement. Le petit vendeur savait gérer son affaire seul et malgré le monde. Un dieu du fish’n’chips et Vedran ne jurait que par le sien. Il lui esquissa un simple sourire quand elle encourageait sa façon de se démarquer. « Merci, même si c'est plus compliqué que ça… » avait-il dit à demi-mot, ayant fait ça plus pour être hors-norme. Il donna un billet au marchand et donnait le cornet de fritte et poissons panés à sa collègue. Il avait rapidement changé de sujet, pas du genre à s’étaler sur sa vie ou son passé, ses choix. Il avait un objectif en tête, nettoyer le monde de ses nuisibles. Il n’était là que pour ça désormais, c’est ainsi qu’il voyait les choses. C’était plus simple pour oublier cette douleur qui ne se refermerait jamais, le visage de ses enfants exécutés sous ses yeux. Ah ouais, ils vont tous prendre cette rage sourde que je garde en moi.

Ils devaient se déplacer pour leur mission. Vedran hocha la tête et resta un moment interdit sur la dernière anecdote de la jeune-femme. « Pardon ? … ». Il ricanait. « Ça doit être des Mary Dyer. » dit-il en faisant référence à une célèbre auteure de livre érotique du monde sorcier. J’en ai lu un en diagonal par pu curiosité. C’était pas mal... Mais en vrai, si je connais ses livres, c’est surtout à cause de son fils, le joueur de Quidditch qui se croit beau comme un dieu mais con comme ses pieds… Puis une chose amenant à une autre, j’ai su que sa mère écrivait des livres érotique, m’enfin... Ça doit être folklo à la maison. « Sérieusement, faut que je vois ça… Bon, je te laisse le temps de finir mon casse-croute pour te trouver un string, des bottes ou une machine à laver et on bouge. T’auras pas mieux, dépêche toi. » lui fit-il comprendre que l’heure tournait, s’enfournant une poignée de fritte. « Sachant que tu as le tiens à finir... » lui fit-il remarqué avec un faux sourire mauvais. Je lui faisais pas forcément une fleur en lui laissant le temps d’aller faire ses emplettes, j’avais surtout pas envie de transplaner avec des frittes et de la sauce tartare.

acidbrain



_________________
Run little pets, I’m comming and I’d catch you
©crack in time
... ♡
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Mission périlleuse | Vedran   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission périlleuse | Vedran
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Machine a volé des bonbons. [Roxas] [Mission Périlleuse]
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise From The Ashes :: 
Monde Magique
 :: Reste du Monde
-
Sauter vers: