RSS
RSS

Navigation

Liens utiles

Sabliers

GRYFF.
000
POUFF.
000
SERD.
000
SERP.
000

Vidéo du Forum

Top Sites


PRDBazzartNever Utopia

Copyright

Le forum Rise From the Ashes est l'entière propriété de ses fondatrices Ilyria, Panda-Sama, Mzlle Lou & Zuzuu. Le contexte est basé sur la saga Harry Potter appartenant à J.K. Rowling et à été écrit par Ilyria. Le design et codes CSS sont d'Ilyria (Theo). Les descriptions des catégories sont de Zuzuu. Les chronologies et autres annexes ont été inspirées par l'encyclopédie HP. Toute reproduction entière ou même partielle est interdite.


 

Une mise à jour du forum aura lieu le Mercredi 17 Octobre aux alentours de 13h ! Un nouveau design sera installé et quelques nouveautés vous attendent ! <3

Partagez | 
 

 We've taken different paths and travelled different roads [Vedran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Shura Dolohov
Ministère
Ministère

Messages : 274
Points RPs : 740
Date d'inscription : 23/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: We've taken different paths and travelled different roads [Vedran]   Ven 13 Juil - 14:07

Hésiter. Ce n'était pas vraiment quelque chose de courant chez lui. Prendre des décisions non plus. Non, en général, il suivait le mouvement, tout simplement . Les ordres. Et parfois il agissait de lui-même sans vraiment s'en rendre compte. Mais il n'hésitait pas. Pourtant là, c'était le cas. Il n'était pas certain que ce soit une bonne chose. Mais en le voyant passer, recouvert de tatouage, il n'avait pas pu le manquer. Et il se retrouvait à se demander si c'était une bonne idée ou non ... Mais franchement entre s'occuper de ce dossier inutile, ce n'était même pas sa paperasse mais il avait accepté un peu trop simplement de s'en occuper, et apprendre à connaître cette figure de son enfance, autant dire que le choix était déjà fait finalement. Shura se leva, attrapa le dossier et le jeta au passage sur le bureau de son propriétaire, sans un mot. Ce dernier sembla s'exciter tout seul, mais ce n'était qu'un bruit de fond, finalement son audition était bien utile parfois. Comme ne pas entendre ses collègues s'énervaient tout seul. Enfin, c'est pas comme s'il s'en souciait en premier lieu.

Shura accéléra un peu, se reprenant facilement dans les couloirs, mais se rendant compte qu'il n'avait aucune idée d'où était parti l'Auror. Où est-ce qu'un auror pouvait bien aller à cet étage ? Il ne se souvenait pas de sa voix et il aurait eu peine à l'entendre de toute manière, donc il pouvait oublier l'idée de le retrouver de cette manière là. L'ancien poufsouffle soupira, tant pis, ce n'était pas si grave de toute manière. Il repasserait sûrement dans le coin.... et puis peut-être que parler à un auror n'était pas une si bonne idée. Oh, il savait jouer le jeu, faire comme s'il ne faisait pas parti de tout ça, il n'avait aucune peur de se faire coincé ... et qui sait, s'il jouait bien ses cartes, il pourrait en apprendre plus sur ce qu'il se passait de ce côté là de la barrière. Il était censé laisser traîner ses oreilles après tout. Ironique pour un malentendant, mais justement, personne ne se méfiait de lui. Et c'était parfaitement ce qu'il recherchait.

Shura haussa les épaules pour lui même. Un peu déçu quand même. Et finit par faire demi-tour, se retrouvant à foncer dans quelqu'un avant d'y avoir fait attention. Quelqu'un recouvert de tatouage ... Ok, finalement le hasard faisait bien les choses. Parfois.... Parce que la dernière fois, il ne l'avait pas vraiment aidé. Se retrouver face à Andy sur une mission de routine, ce n'était pas ce qu'il appelait de la chance. Ou peut-être que si. Il était toujours un peu partagé là dessus. Sauf que là, c'était bien de la chance puisque c'était bien lui qu'il cherchait. Ce qu'il ne manqua pas de dire d'ailleurs. « Je te cherchais » Il n'était pas gêné de dire ça comme ça, ou même de le tutoyer. Il avait toujours été plutôt direct. Sauf qu'au final, Shura ne savait même pas pourquoi il le cherchait, il n'avait pas de raison supplémentaire, si ce n'est la curiosité. « Est-ce que tu as un peu de temps devant toi ? » Ses yeux restaient fixement posé sur son visage, attendant patiemment une réponse, impressionné par ses tatouages. Même Andreas et Isaiah ne faisaient pas le poids face à cette quantité là. C'était intéressant. Vraiment. Peut-être un peu trop sombre pour lui cela dit.

_________________
If you dare nothing, then when the day is over, nothing is all you will have gained.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Vael moreau, ivory parkinson, charles dyer, dieter carrow, moira watkins
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vedran Zakharine
Ministère
Ministère

Messages : 55
Points RPs : 88
Date d'inscription : 28/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: We've taken different paths and travelled different roads [Vedran]   Dim 15 Juil - 10:59


SAD! - Xxxtentation

A vivre seul, ne pas trop s’encombrer des autres êtres humains qui peuplaient la Terre, seulement s’en accommoder pour se déplacer sur cette dite Terre, c’est qu’il en avait du temps pour faire des choses. Est-ce qu’il en faisait ? Non, souvent il partait dans un terrain vague pour aller tirer à la carabine. Cela le détendait. C’est son beau-père qui faisait ça et c’est vrai que ça avait du bon. A force d’en buter avec ces armes, on finit par s’imprégner de son énergie et son poids question létalité et brutalité. Il faisait sauter des boites de conserves les unes après les autres. Il avait passé la matinée à faire ça. Il en avait emmerdé des oiseaux, après il était retourné enquêter toujours plus dans la semoule au Ministère. A croire qu’on lui brouillait ses pistes. Il avait même l’impression que quelqu’un osait toucher au tableau initiale avec photo et notes fixés dessus. C’était bizarre. Il doutait d’être trop parano. Il l’était peut-être un peu, mais pas totalement. De toutes façons, il avait son propre tableau chez lui où était punaisé des têtes qu’il avait mis à prix plus personnellement.

En plus, c’est qu’il n’aimait pas aller trainer là-bas. Il préférait de loin trainer dans un pub ou son appartement pour décortiquer les rapports et ses notes, mais le Ministère… Il devait faire acte de présence, pour pas leur laisser le temps de penser qu’il gérait ses propres affaires en parallèle. Toujours ses histoires personnelles, mais pas seulement. Il avait d’autre mise en jeu et il espérait avoir eu du flair. Ce qu’il voulait, c’est que ça bouge. Des années à jouer les exécuteurs, les frappes éclaires, rapide et efficace. Sans parler qu’à ne pas vouloir se mêler au reste du monde, il supportait encore moins le monde qui y vivait. Il ne pouvait pas piffrer la moitié de ses collègues. Quand il travaillait pour le gang Abramovitch, au moins il était tranquille, il était tout seul. Ses seuls collègues, c’était « la famille ! » ; le reste, des employés et il pouvait choisir qui polluerait son espace personnel sur le terrain. Ici, c’était différent. La plus part du temps il était assigné au bureau, soit disant encore trop instable. Il partait même pas avec un binôme. Il tournait en rond comme un lion en cage. Il avait besoin d’être sur place aussi pour tenter de faire avancer les choses. Les détails, ça se ressentaient pas que sur des photos. Il y avait les émotions encore imprimé dans les ruines d’une université, ou dans la position des corps sur le planché de leur appartement. Ces choses là, tu les sens qu’en étant physiquement là. Quand tu avances lentement dans l’habitat, que tu observe la progression du drame, d’abord par quelques cadres dans le couloir, le verre brisé, puis les pots à l’entrée de la cuisine et le capharnaüm sur le plan de travail avant d’enfin voir les corps encore baguette en main, figé dans leur expression de terreur… Ouais… Une photo. Eux, ils me ramènent une photo et leur avis sur la question ! J’ai que ça à ronger, je deviens fou. Puis je leur fais pas confiance.

Il n’avait pas envie non-plus de croiser leur tronche, surtout certain. En plus, c’était toujours le jour où il ne pouvait pas les voir qu’ils décidaient de tous venir le faire chier les uns après les autres. Il s’était pourtant mis dans son coin à viser la corbeille avec des boulettes de papiers, le dos tourné au reste du bureau. Il n’avait pas envie de s’encombrer des autres. Non, ça n’a pas suffit, ils étaient venus lui demander des choses complètement inutile. Le dernier il avait craqué. « Mais je m’en fou… T’en a pas marre de brasser de l’air avec ta bouche. Parler pour rien dire... Moi ça me sort par les yeux » avait-il finit en claquant fortement ses grandes paluches sur la table. Le collègue en face avait légèrement sursauté. « Arrête toi à ce qu’on t’as demandé. Le temps qu’il fait dehors, je m’en bas les steaks ! Et puis les je veux les papier de ça et pour ceci… Par rapport à celui là… T’as cru y’a marqué secrétaire sur mon front ?! » dit-il avant de loucher et lui lancer un regard plein de reproche. « Hooo… » n’eut-il pas besoin d’en rajouter plus pour lui faire comprendre qu’il parlait à un Auror, il ne fallait poussé mémé dans les orties. Vedran aimait s’en vanter quand il pouvait abuser de son autorité. Il se levait et le contournait avec un regard froid avant le traiter d’incapable en russe et en beaucoup moins glorieux. Il ne supportait pas ce coursier.

Il arrivait l’heure du repas, du moins pour Vedran. Il était déjà quatorze heures passées. Il était allé dans une autre aile du Ministère un autre étage, car en parlant de secrétaire il s’était dit qu’il irait bien en embêter une. Il avait passé la tête par la porte avec une grand sourire. « Non c’est mort, j’ai pas la temps » dit la petite blonde, ses lunettes au bout du nez à taper frénétiquement sur sa machine, alors qu’une autre marchait toute seule à côté d’elle. Vedran perdit brusquement son sourire et pénétrait dans le petit bureau. « Tu m’attraperas une autre fois. » dit-elle d’un ton ferme et Vedran grimaça, outré. Il n’était même pas venu pour ça. Pour une fois… Je lui accorde parce pour une fois… Putain quoi ! On n’a pas fait que ça dernièrement ? … En fait on fait que ça quand on se voit. Okay…. « Meuh non. Je voulais juste déjeuner moi… » répliquait-il avec une petite moue, observant les touches de la machine s’enfoncer sans aide et cliqueter dans un rythme intéressant. « [b]Encore moins, ça va prendre du temps ça. J’en ai déjà pas pour une de tes brèves performances.[/color] ». La secrétaire sursauta quand elle vit un tas de papier voler dans son bureau. Il venait de foutre en l’air toute ce qu’elle avait écrit et rangé. Elle était bonne pour tout réorganisé, cela allait lui faire perdre un temps considérable. « Bitch » avait-il seulement mimé du bout des lèvres avant de partir. « Viens pas ramper !! » aboya t-il en sortant du bureau. Pourquoi suis-je allé chercher de la compagnie au final ? ... Je me comprends pas parfois. Je voulais être gentil, lui payer un petit repas pour changer un peu. M’enfin. Qu’elle aille se faire...

Il claqua sa langue contre son palais de mécontentement et avançait dans le couloir. Les mains dans les poches, les épaules rentrées, regardant le sol il avait déjà une sacrée carrure. Il avait entendu des bruits de pas et relevait la tête. Il s’était arrêté en voyant Shura foncer dans sa direction et lui arriver plein poitrail. Il s’était peut-être fait mal. Les deux pieds ancré au sol, les musclés bandé il avait fait barrière exprès. Shura avait rencontré un mur de pierre et Vedran n’avait pas bouger d’un pouce. Il sourit et penchait la tête, amusé. Shura le cherchait. « Bah tiens… » lâcha t-il avec un demi-rire. « C’est drôle, le nombre de fois qu’on m’a dit ça… Souvent c’était pour régler des histoires... J’t’ai fais quoi à toi ?  » demandait Vedran, ayant un doute. Peut-être qu’il avait fait quelque chose qui avait fini par se répercuter sur Shura. Le jeune-homme lui demandait s’il avait un peu de temps. Vedran haussa lentement les épaules et les relâcha brusquement. « Alors donne moi dix minutes, je vais chercher un fish’n’chips et j’arrive, okay ? J’ai vraiment trop la dalle. C’est ça ou c’est toi qu’j’bouffe. Littéralement. J’ai jamais voté contre le cannibalisme, ça peut toujours être utile. Soit... Salut. » Il posa une main sur son épaule et le poussait gentiment mais un peu brute pour qu’il dégage de son passage.

Un quart d’heure plus tard, il revenait avec un énorme café dans un gobelet et un cornet de fish’n’chips. Il entrait sans même toquer ou rien et se laissa lourdement tomber sur la chaise en face de Shura. « Tu veux me parler de la vieille ? Finalement tu craques ? Tu veux que je la tue ? » le questionnait-il d’un ton enjoué. « … Patience mon ami, patience… » fit-il avec le ton de quelqu’un qui préparait un plan avant de rire de bon coeur. Il s’était jamais caché de la haine envers sa mère biologique.

acidbrain



_________________
Run little pets, I’m comming and I’d catch you
©crack in time
... ♡
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Shura Dolohov
Ministère
Ministère

Messages : 274
Points RPs : 740
Date d'inscription : 23/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: We've taken different paths and travelled different roads [Vedran]   Sam 21 Juil - 14:25

Shura ne savait pas vraiment ce qu'il voulait. Il n'agissait pas souvent sur des coups de tête, pas comme ça. Mais là, ça l'avait pris comme ça. Sa curiosité le poussant à le rejoindre. Sans trop savoir pourquoi. Parce qu'il s'était fait une idée sur lui, sa propre idée, de quelqu'un dont il ne savait rien, si ce n'est qu'il était potentiellement mort. Mais non, il avait finit par réapparaître, bien en vie, et bien étrange à cent lieux de ce qu'il avait imaginé. Et pourtant il en avait imaginé des versions, mais aucune ne ressemblaient à ça. « Rien du tout » répliqua t'il, sans expression. Il finit par froncer les sourcils. Pourquoi est-ce qu'il lui aurait fait quoi que ce soit, c'était une étrange façon de commencer une conversation Est-ce qu'il causait tant de problèmes que ça ? Vu son apparence et son attitude, ça n'avait sûrement rien d'étonnant, mais Shura n'était pas du genre à juger au physique. Il voulait juste savoir si l'auror avait quelques minutes à lui consacrait. Sans même savoir réellement ce qu'il voulait lui demander. D'une certaine manière, il voulait juste le connaître, mettre une vraie personnalité derrière la personne qu'il avait construit sous son crane toutes ses années.

L'ancien poufsouffle le regarder s'en aller, un peu surpris, un peu perdu aussi. Déjà qu'il n'avait pas de but réel, le voir s'en aller comme ça, ça l'avait un peu perturbé. Shura souffla doucement, avant de hausser les épaules, il allait bien devoir retourner à ses dossiers, aucune excuse pour faire autre chose. Sans réelle motivation,i l retourna à son bureau, regardant certains de ses collègues s'en allaient, pour aller manger ou simplement pour partir sur le terrain. Franchement, il aurait bien voulu les remplacer, même si ça voulait encore dire affronter un scrout, sait on jamais, il aurait pu demander à faire équipe avec Enoch, à nouveau, ça lui aurait plus ça. Quelques minutes plus tard, Shura leva lentement ses yeux de son dossier, à nouveau surpris, l'ayant déjà effacé de ses pensées et ne l'ayant pas entendu rentrer. « Je ne pense pas que la tuer soit une solution » répliqua t'il, pas choqué par ses paroles. Ne les appréciant pourtant pas tant que ça. Certes, il n'était proche que de son frère, mais la famille restait la famille et il ne voulait pas vraiment qu'on y touche ... Il l'observa quelques secondes, se demandant si lui aurait pu tuer sa mère. Si son frère le lui avait demandé sans doute, mais ce n'était sans doute pas une chose à laquelle il avait envie de penser. De toute manière elle était déjà morte la question était réglé. Mais il ne pouvait pas juger Vedran là dessus.

« Ni qu'en tant qu'auror ça rentre dans tes fonctions. » ajouta t'il, platement. « Surtout qu'après Owlin, vous avez bien mieux à faire je suppose... » Ce n'était même pas une critique, juste un commentaire. Il ne voyait pas pourquoi il avait tant envie de la tuer. Il ne savait pas tout, pour tout dire, rien même, s'étant contenté de morceau par-ci par là, qu'il avait recomposé et le tableau qu'il s'en était fait n'avait rien à voir avec la réalité. Tout ce qu'il avait de juste, c'était l'aversion que Vedran et sa tante avaient l'un pour l'autre, mais ça s'arrêtait là. Et il ne détestait pas assez de monde, pour vraiment le comprendre. Il n'était même pas certain de réellement haïr qui que ce soit. Certes Andreas l'avait poussé dans ses retranchements et lui avait terriblement porté sur les nerfs, mais c'était bien loin de la haine. Non, Shura ne comprenait pas la relation de l'auror avec sa mère. Et une part de lui avait besoin de comprendre, pour enfin savoir à quel point, il s'était trompé dans sa vision, non son invention, des choses.

_________________
If you dare nothing, then when the day is over, nothing is all you will have gained.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Vael moreau, ivory parkinson, charles dyer, dieter carrow, moira watkins
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vedran Zakharine
Ministère
Ministère

Messages : 55
Points RPs : 88
Date d'inscription : 28/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: We've taken different paths and travelled different roads [Vedran]   Dim 22 Juil - 22:22


SAD! - Xxxtentation

Vedran était revenu avec son cornet de poisson-pané baignés dans l’huile et ses frittes tout aussi grasses, dans l’autre main un café latté en grande taille avec un expresso en supplément. Il n’avait pas oublié Shura contrairement à ce dernier. Il était tout aussi curieux de le connaitre. Et comme Shura, il avait un peu ce sentiment de « famille » qui le poussait à ne pas en rejeter les membres d'emblée. Enfin, Vedran avait sa façon de voir les choses quand on parlait des grands principes de La Famille et une limite à ne pas dépasser. En tout cas c’était un cousin direct et il ne le connaissait pas. Il allait quand même attendre un peu avant de le juger. Si sa mère l’avait pourri, ce n’était pas forcément un mal non plus, car il pouvait toujours sortir cette carte de La Famille pour utiliser Shura comme tremplin afin de se débarrasser de sa mère. Enfin, c’était symbolique, comme quand il parlait de la tuer.  Shura réfutait que ce soit vraiment une bonne solution et qu’il n’en avait pas forcément le droit Aurore ou non. Vedran avait un sourire amusé. Il aimait sa façon de répondre en toute simplicité. « Pour ça que je dis patience… J’attends de pouvoir l’envoyer pourrir à Azkaban avec mon autorité d’Aurore. Officiellement. »

Il lui tendit son cornet de poisson pour lui en proposer et finit par poser le tout sur le bureau, s’arrachant un morceau de poisson plein de sauce tartare. Il ne mangeait pas avec beaucoup d’élégance. C’était un moment de détente et le principe était de se nourrir et si possible se faire plaisir. S’il devait se montrer tout raffiné et propre, il en perdrait tout le plaisir. Il essuyait la sauce qu’il avait aux coins des lèvres avec le pouce avant de le sucer et tout en dévisageant Shura. Il était « mignon » ce qui chez Vedran voulait dire, un peu fragile, faible et innocent. Certes il était grand, mais ce qu’il dégageait était plutôt doux et pacifiste. Il paraissait presque transparent, froid comme les glaces de Russie. Soit, il ne le jugeait pas réellement, il analysait des faits pour peaufiner son ressenti face à Shura. « Tu voulais me voir donc ? Pourquoi tu voulais de mon temps ? » demandait brusquement Vedran en laissant son regard glissé sur le bureau de Shura pour décortiquer ce qui s’y trouvait. « Ca tombe bien, qu’est-ce que je me faisais chier… » partageait-il en se penchant pour piocher un autre morceau de poisson.

Il était loin de s’imaginer ce que Shura avait en tête. Il était encore plus loin de penser qu'il s’était fait une idée de Vedran quand il avait débarqué chez la mère de celui-ci. Tout ce qu’il avait pu avoir comme information c’est bien ce que cette femme aurait pu lui dire et encore, elle en parlait peu. Elle n’avait que des reproches à lui faire, dire à quel point ce n’était pas un exemple et qu’il n’était qu’un sauvage qui se cachait derrière de grand principe comme son père. La cause était suffisante pour faire un carnage et tout pardonner. C’était trop facile. Qu’un insolent, impulsif et violent. Il y avait alors ses paroles acerbes ou encore les vestiges qu’il avait pu laisser dans sa chambre quand il avait quitté la maison hâtivement. Ses habits aux couleurs de Gryffondor, sa batte de Quidditch, des trous dans les murs hypocritement comblé, et dans une petite boite quelques photos de lui et ses amis de l’époque, beaucoup de gueule cassée comme lui, un peu têtes brûlées et une avec une jolie rousse. Il y avait aussi un fond de sachet de canabis, une bouteille de Whisky pur-feu couverte de poussière et un flyer de l’Ordre du Phoenix. Oui dans une petite boite cachée sous le planché si ça, il avait réussit à le trouver. En été, la planche gonflait se surélevait légèrement. C’était pas difficile à voir si on était observateur. En gros, Shura n’avait que les indice la vie lambda d’un élève, loin du compte comparé à aujourd’hui.  

acidbrain



_________________
Run little pets, I’m comming and I’d catch you
©crack in time
... ♡
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Shura Dolohov
Ministère
Ministère

Messages : 274
Points RPs : 740
Date d'inscription : 23/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: We've taken different paths and travelled different roads [Vedran]   Mer 25 Juil - 19:23

Il n'afficha aucune réaction, seulement un peu de curiosité. Même si l'idée de voir sa tante finir à Azkaban, ne lui plaisait pas vraiment. Ça paraissait peu probable de toute manière, de son point de vue, elle n'était pas assez active dans la cause pour vraiment craindre quoi que ce soit de la part des aurors, elle n'était pas non plus suffisamment jeune pour être prise pour une vraie menace et ça lui paraissait aussi peu probable que qui que ce soit prenne les paroles de Vedran au sérieux. Parce qu'il était son fils et que ça devait être de connaissance publique que l'amour familiale n'existait pas vraiment entre eux. Donc non, il n'y croyait pas une seule seconde. Mais après tout, il verrait bien. Il ne voulait pas se mouiller dans une affaire dans ce genre, parce que le vrai mangemort ici, c'était lui, mais ce n'était pas une chose qu'il allait afficher sur son front. Shura secoua la tête pour refuser sa proposition, il avait déjà mangé, et de toute manière, il n'était pas tenté. « Pour rien en particulier » répondit il, calmement, pas gêné d'avouer qu'il n'avait rien en tête de spécifique, pas gêné de lui prendre du temps pour simplement assouvir sa curiosité.

« Et si tu n'as rien à faire, je suppose que je tombe bien » rajouta t'il, quand même. Sinon tant pis. Il ne demandait pas des heures, juste de pouvoir apprendre à le connaître. C'était un peu étrange, même pour lui. Parce que sa famille, elle n'était pas si importante à ses yeux, elle était trop dispersée pour ça. Seul son frère avait vraiment un grand intérêt pour lui, et sa tante, malgré tout, elle comptait tout de même. Le fait que tous ses animaux soient chez elle, l'arrangeait bien, et c'était d'ailleurs une des raisons pour laquelle, il ne voulait pas qu'elle finisse en prison. Ça serait compliqué à gérer pour lui. Mais Verdan. C'était à la fois, une partie de son enfance et quelque chose de tout à fait nouveau. Un mélange qu'il avait encore du mal à saisir. Shura l'étudia encore un instant,toujours pas gêné des conventions sociales. Il savait que c'était dérangeant pour certaines personnes d'être fixés ainsi, surtout que lui, le faisait souvent pour être certain de ne rater aucunes réponses, aucunes paroles quand elles lui semblaient importantes, mais là, c'était plus par curiosité , parce que la manière d'être de l'auror, était suffisamment particulière pour lui apprendre des choses sans qu'il n'en dise forcément tant que ça.

« Je n'avais vraiment rien de particulier à te demander, et dire ouvertement que je voulais juste connaître quelqu'un de ma famille, me semble plutôt hypocrite, même si ce n'est pas totalement faux. Non. Je voudrais juste savoir comment tu es en vrai » finit il, par dire simplement, sans prendre de détour. Pare que oui, c'était juste une envie de connaître quelqu'un, sorti de nulle part et en même temps plutôt logique. Shura avait un peu peur de chercher une nouvelle figure fraternel, il se connaissait assez pour savoir que ça devait jouer. Mais il devait rester un minimum sur ses gardes parce que cet homme là, ça n'en restait pas moins un auror et si rien ne le rattachait officiellement à la cause des mangemorts, rester avec lui, c'était un risque. Léger. Très léger. Puisque personne ne le pensait capable d'être dans ce camps là . Mais un risque tout de même. Quoi qu'en y repensant, qui irait soupçonner le sorcier discret , invisible, habitant dans un appartement moldu et qui voulait passer du temps avec un auror ? Finalement. Si Vedran était aussi discret que son apparence le laissait à penser, il pourrait peut-être lui permettre d'apprendre des choses intéressantes ...

_________________
If you dare nothing, then when the day is over, nothing is all you will have gained.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Vael moreau, ivory parkinson, charles dyer, dieter carrow, moira watkins
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vedran Zakharine
Ministère
Ministère

Messages : 55
Points RPs : 88
Date d'inscription : 28/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: We've taken different paths and travelled different roads [Vedran]   Sam 28 Juil - 19:41


SAD! - Xxxtentation

Shura refusait l’offrande de l’étrange personnage qui venait de s’installer dans le bureau. Pas de poisson sur-gras. Il n’y avait plus un collègue, le Dolohov seul dans son complexe sur les animaux magiques. Vedran haussait les épaules et piochait dedans pour manger. Lui, il avait faim. Il était curieux de savoir pourquoi celui qui par le sang faisait qu’il était son cousin, lui avait demandé un peu de son temps. Pour rien qu'il lui avait répondu. Vedran lui lança un regard un peu étonné et fini par reprenre du poisson pour se remettre. Vu le caractère du jeune-homme, il ne s’y attendait pas trop. Ils avaient bien changer deux trois phrases au détour d’un couloir, mais sans-plus. Il avait l’air si effacé, c’était étonnant. Il n’était pas le genre de personne qui lui portait de l’intérêt d'habitude. Enfin, s’il y réfléchissait bien, au contraire il en attirait plus qu’il ne le pensait des fragiles. Enfin, ils n’osaient pas forcément venir l'approcher, lui si.

Un sourire illuminait ses lèvres quand il écoutait Shura dire les choses aussi simplement qu'il le pensait. Il avait toujours été comme ça et depuis le début et Vedran aimait beaucoup sa façon de dire les choses, avec cet air d'âme en peine aussi agaçante qu’étrangement rassurante. Il lui inspirait le calme. Ou le silence, mais c’était pas mal aussi. J'aime bien le silence. Surtout après avoir vécu avec une femme et deux filles qui passaient leur temps à crier pour n'importe quelle raison. Au moins c'était clair avec lui, il n'y avait pas de faux-semblant ni de détour.

« Ah, tu te faisais chier et tu voulais passer du temps avec moi… C’est mignon » dit-il sans vraiment se moquer. Il trouvait ça presque touchant. « T’as du courage. C’pas souvent qu’on me cherche pour passer le temps. Les seuls qui le font ont un grain en général » lui balançait-il un peu taquin. « Ou c’est qu'ils en ont dans le ventre... Plus qu’on ne l’imagine » sous-entendait-il que Shura n’était peut-être pas celui qu’il laissait paraitre. Vedran était loin de penser à Mangemort mais en plus général. Ce calme et ce détachement pouvait cacher un caractère plus trempé. En réalité il n’en savait rien, mais lui aussi se faisait une idée du jeune homme depuis qu’il connaissait son existence, soit il n’y a que trois ans et qu’ils avaient discuté que très récemment.

Il était curieux de le connaitre aussi de son côté.  Curieux mais pas moins méfiant. Il n’oubliait pas qu’il vivait avec sa mère et qu’il lui portait du respect. Du moins devant lui il respectait Mme Dolohov. Ce n’était peut-être qu’une politesse en public mais il n’en avait pas la preuve. Après, il penchait plus sur la sincérité du jeune-homme, vu sa façon d’être et de s’exprimer mais on ne connait jamais réellement les gens. « J’ai envie de te répondre que en vrai bah... je suis comme ça. » dit-il sans vraiment faire de manière. « Et en ce moment le moi en vrai, il tourne en ron dans le Ministère alors que je pourrais aller un peu sur le terrain. Non, on ne trouve pas ça utile... Tu vas sur le terrain toi ? Enfin, je veux dire tu bouge un peu ou tu restes enfermé ici ? … Tu fais quoi déjà ? » demandait-il en regardant le bureau dans son ensemble pour symboliser sa question et finir par regarder le plafond, abattu rien qu'à l’idée de rester assis ici toute la journée.  

Il relevait brusquement la tête pour lui envoyer un regard perplexe. « Comment ça en vrai. Tu m’as déjà vu en faux ? »

acidbrain



_________________
Run little pets, I’m comming and I’d catch you
©crack in time
... ♡


Dernière édition par Vedran Zakharine le Mar 4 Sep - 20:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Shura Dolohov
Ministère
Ministère

Messages : 274
Points RPs : 740
Date d'inscription : 23/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: We've taken different paths and travelled different roads [Vedran]   Mer 1 Aoû - 12:04

Oui, c'était bien résumé.. Il s'ennuyait et la distraction parfaite était passé sous ses yeux à ce moment là. Ça n'allait pas plus loin que ça. Shura hocha la tête pour confirmer ses paroles. Bon, par contre, il ne trouvait pas ça forcément mignon, puisque d'une certaine manière il venait juste de lui dire qu'il valait mieux que l'ennui et tout valait mieux que de s'ennuyer alors bon. Mais là, il ne comptait pas le détromper, Vedran voyait bien les choses comme il avait envie de les voir. « Du courage ? Pourquoi ? A cause de ton apparence ? » demanda t'il, un peu blasé. Alors quoi ses tatouages étaient censé faire peur ? En même temps, ils ne donnaient pas un résultat joyeux, mais lui trouvait ça intéressant, et esthétique aussi. Oui, à ses yeux, c'était jolie. Trop sombre sûrement puisqu'il était très porté couleur dès qu'il s'agissait de quelque chose d'artistique et là, ça en manquait un peu tout de même.

« Où alors c'est simplement que tu n'es pas facile d'accès ? » ajouta t'il, toujours sans la moindre gêne En même temps, il voulait le voir pour répondre à sa curiosité et sans question ça allait être difficile. Surtout que oui, pourquoi est-ce qu'il aurait fallu être courageux de vouloir passer du temps avec lui ? La réponse de l'auror lui tira un léger rire, un peu amusé par la simplicité de la réponse. Ah bah s'il était comme ça, ça réglait le problème alors. Shura gardait les yeux sur lui, pensif, sachant très bien que les choses remuaient pas mal du côté des aurors, parce que le ministère changeait de main de manière discrète Et que ça ne jouait pas du tout dans le sens de la profession de Vedran. On allait pas laisser les aurors attraper les mangemorts non plus, ça n'aurait pas de sens. Mais encore une fois, ce n'était pas quelque chose qu'il allait lui dire. Autant se coller une étiquette sur le front.  « C'est vrai que ce n'est pas en restant ici que tu vas attraper qui que ce soit » grimaça t'il, comme si lui aussi trouvait ça contre-productif. « Mais oui, moi j'ai la chance de pouvoir bouger de temps à autre. Même si la dernière fois que j'ai été envoyé sur le terrain, c'était pour gérer une invasion de rat ... »  Et ça aurait pu être fait sas le moins problème s'il n'y avait pas eu un Carrow impliqué là dedans. Mais il ne comptait pas vendre Andreas là dessus, parce qu'il se fichait de la provenance de ses rats de toute manière et qu'il n'aurait rien eu à y gagner. Mais ça lui avait bien compliqué la vie de le voir là-bas...

Shura soupira un peu, avant de relever les yeux sur l'auror. « Je régule les nuisibles, si tu as une invasion de gnomes ou autres, tu peux compter sur moi » ajouta t'il, avec un léger sourire. « Tu n'es pas très observateur pour un auror à ne pas savoir dans quel département tu te trouves » se moqua t'il même. C'était vrai après tout.  C'était vrai aussi, que de parler de vrai et de faux, ça pouvait un peu prêter à confusion. «  Si une photo est quelque chose de faux alors oui. Disons simplement que je m'étais fait une image de toi et que tu en es loin »  Pas forcément en négatif, mais il y avait une sacré différence avec ce qu'il avait imaginé. En même temps vu l'époque où il s'était fait cette idée et le fait que tout ce qu'il avait trouvé tenait plutôt de la jeunesse de l'auror, l'image qu'il avait de lui était beaucoup beaucoup plus jeune et n'avait jamais grandit dans sa tête, et à cause de ça, ça avait été un peu perturbant de le rencontrer la première fois.

_________________
If you dare nothing, then when the day is over, nothing is all you will have gained.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Vael moreau, ivory parkinson, charles dyer, dieter carrow, moira watkins
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vedran Zakharine
Ministère
Ministère

Messages : 55
Points RPs : 88
Date d'inscription : 28/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: We've taken different paths and travelled different roads [Vedran]   Mar 4 Sep - 20:25


SAD! - Xxxtentation

Vedran haussait les épaules. « [color=teal]Entre autre… » avait-il répondu quand Shura suggérait que l’homme parlait de son apparence. C’est vrai, en général on l’évitait plus qu’autre chose. Il n’y avait pas que ça. Ce n’était pas que ses tatouages. Il hocha plus fermement la tête et lui sourit quand Shura proposait alors une autre idée : pas facile d’accès. C’est vrai que ça lui correspondait bien. Il l’était sûrement en quelques sortes, à toujours envoyer chier tout le monde, grogner et mordre aux moindre dérangement. Il se portait bien comme ça aussi, pas trop entouré et au moins le recul pour s’éloigner des cons.

Il n’aimait pas trop parler de lui en général, pas comme ça. Il ne savait pas trop quoi lui dire finalement. Autant il pouvait être animé par sa vengeance et brisé par la perte de sa famille, autant cela lui était plus que personnel. Cela se savait, mais c’était pas lui qui s’étalait là-dessus. Il en parlait peu. Il parle peu de sa vie de moldu. Il n’avait que la haine envers sa mère et les Mangemorts à la bouche dans le monde sorcier.

Il se plaignit donc de sa situation. C’était vrai, de rester là parce qu’il faisait un minimum pour écouter les ordre qu’on lui donnait. L’art s’était de déraper juste ce qu’il fallait pour qu’ils ne puissent que lui taper sur les doigts. Il voulait conserver son poste aussi maintenant, même si ça tenait qu’à lui, il se serait déjà cassé en voyant des hommes de confiance se faire si salement jeté du Ministère. Encore des excuses, il le savait. Et lui ? Il l’enfermait dans les bureau comme un lion en cage. Il était fait pour le terrain, pour traquer, pour enquêter et chercher mais en se basant que sur des preuves papiers il n’y arrivait pas. Il avait besoin d’être sur place pour sentir et observer. Oui, il était plus observateur qu’il ne le laissait entendre. J’épie pas tout le monde et tout, tout le temps non-plus. Je le fais quand c’est utile. « Ouais, mais je suis en pause là… » répliquait-il pour sa défense. « Les nuisibles hein ? » dit-il avec un sourire presque désolé pour lui. « Mouais… On fait un peu le même genre de travail en fait, je me débarrasse de nuisible en quelques sortes. » avançait-il avec un petit sourire.

Il réalisait alors la phrase du jeune-homme, ayant parler de vrai et faux lui. C’était bizarre. Vedran comprit mieux avec les explications de Shura. Il eut un léger rire. « Oh, je vois… Ouais, bah je crois qu’il doit pas rester grand chose du faux-moi. » parlait-il en général, pas seulement physiquement. J’avais conservé mon sale caractère par contre contre et ma trop grande hardiesse. « Je t’ai fais peur quand j’ai débarqué chez ta tante… ? Tu sais, quand je l’ai menacé. ». Il posait la question par simple curiosité. Il grignotait quelques frittes, pensif. « Hm… Ça devait être bien loin de ce que tu t’imaginais quand elle t’as dis qui j’étais j’imagine… ». Moi, la première fois que je l’ai vu, je pensais que ma mère avait eu un autre fils et ça n’a fait que me persuadé un peu plus qu’elle comptait pas me laisser le choix de toutes façons, ce soir là je devais être éliminé avec tout le reste de ma famille.

Il se penchait pour se rapprocher de Shura et de sa nourriture. « Tu m’imaginais comment ? Style cheveux long et barbe de trois jours, baroudeur ? Ou encore bien peigné, tiré à quatre épingle dans un poste important… Quoi d’autre ? Un peu moins tatoué, des cicatrice partout et une crête de skinhead ? Ou plutôt passe-partout, la chemise fermée jusqu’au dernier bouton qui se fait martyriser par son patron ? Un junkie à la rue ? … » demandait-il plein d’entrain.

acidbrain



_________________
Run little pets, I’m comming and I’d catch you
©crack in time
... ♡
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Shura Dolohov
Ministère
Ministère

Messages : 274
Points RPs : 740
Date d'inscription : 23/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: We've taken different paths and travelled different roads [Vedran]   Mer 5 Sep - 11:28

C'est vrai que pour un auror, les mangemorts devaient tout aussi bien faire office de nuisible, la comparaison lui tira un sourire, ne se sentant pas le moins du monde touché. Surtout qu'il devait bien en avoir dans son camp qui correspondait réellement à ce terme, peut-être même lui, mais il s'en foutait, il avait été traité de bien pire, et de son avis, ça n'avait pas tant d'importance. D'autant que vu les nuisibles qu'il croisait parfois dans son boulot, il n'était pas toujours d'accord avec ce nom là, ou préférait le voir comme un terme neutre, ça n'avait pas à être négatif. Après tout certains animaux étaient nuisibles pour certain, mais ce n'était pas une généralité. La preuve, la dernière fois qu'il était allé débarrasser une maison d'une armée de rat, il ne les avait pas détester lui, mais les propriétaires des lieux oui. Ce n'était qu'une question de positionnement. Donc oui, les mangemorts étaient sans doute des nuisibles pour l'auror en face de lui, mais ça s'arrêtait là. « Je suppose qu'on peut dire ça » répondit il, finalement en hochant doucement la tête.

Cela dit, la profession de Vedran ne l'intéressait pas tant que ça. Elle était un peu gênante d'une certaine manière, mais c'était plus l'homme lui même qui avait de l'attrait à ses yeux, ou plutôt au gamin qui le découvrait à travers ses yeux. Non, à l'époque, jamais, il ne l'aurait imaginé comme ça. Shura secoua la tête. « Non, je n'ai pas eu peur, j'aurais du ? Je me suis juste demandé qui pouvait bien débarquer comme ça. » Non, curieux, ça oui, surpris aussi, après coup. Mais peur, non. Ce n'était pas vraiment une émotion qu'il ressentait beaucoup. Et il savait que sa tante pouvait se défendre, l'avantage de la magie,c 'est que la force brute n'était pas certaine de gagner. Est-ce qu'il aurait fait quelque chose d'ailleurs si les choses s'étaient envenimés ? Il n'en était même pas certain. Sans doute. Peut-être. Il avait envie de se dire que oui, mais au final, ce n'était même pas sûr. « Elle ne m'avait pas dit grand chose, elle ne me parlait pas vraiment d'ailleurs, c'est pour ça qu'à l'époque, j'ai voulu chercher » En même temps, il s'ennuyait dans cette maison et il ne comprenait pas encore parfaitement l'anglais alors bon, lui qui avait besoin de nature, avait eu du mal à s'y faire, ça l'avait occupé un temps de chercher à grappiller des informations par-ci, par-là.

Shura l'observa un instant. Comment est-ce qu'il l'avait imaginé ? Ce n'était même pas les tatouages qui le surprenaient ou son caractère assez imposant. Non, c'était plus général que ça. « Rien de tout ça. C'est plus simple que tout ça. Je pense simplement que je ne t'ai jamais imaginé en adulte » avoua t'il, avec simplicité, pas gêné En même temps, il était jeune quand il s'y était intéressé. Il avait perdu son frère , il était loin de lui, et se retrouvait tout seul, donc oui, il l'avait imaginé comme un enfant, et même s'il était tombé sur des photos un peu plus vieille, ça n'avait rien changé. Non, il avait besoin de son grand frère et il en avait inventé un autre. Tout simplement. « Je pense que j'ai gardé ma vision d'enfant à ton sujet, et je me rends compte que c'est idiot, mais c'est sans doute ça, qui me perturbe, ne pas avoir un gamin comme sur les photos » ajouta t'il, avec un sourire, légèrement désolé Il n'était pas forcément gêné C'était son ressenti après tout et ça ne le dérangeait pas de le donner, mais qui sait, ça ne lui plairait peut-être pas.

_________________
If you dare nothing, then when the day is over, nothing is all you will have gained.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Vael moreau, ivory parkinson, charles dyer, dieter carrow, moira watkins
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vedran Zakharine
Ministère
Ministère

Messages : 55
Points RPs : 88
Date d'inscription : 28/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: We've taken different paths and travelled different roads [Vedran]   Dim 16 Sep - 19:17


SAD! - Xxxtentation

Vedran trouvait Shura si… effacé. Enfin, quelque chose de volubile et léger, flottant, diaphane, presque transparent. Ce n’était pas une mauvaise chose, c’était seulement l’image et la sensation qu’il dégageait. Rien à voir avec lui, beaucoup plus imposant, brute et agressif. Le plus jeune voulait connaitre un peu plus cet homme qu’il s’était imaginé plus jeune pour s’occuper l’esprit, enfermé dans cette immense maison. C’était légitime et plutôt drôle. Vedran aurait sûrement fait la même chose, soit chercher des informations sur le passé de cet endroit où il se devait d’être. Il n’avait pas toute l’histoire de Shura, ni les raisons exactes de sa présence chez sa tante. La simple base, elle prenait le relais de leurs parents disparus. Une information par-ci, par-là, de ce que tout le monde savait et d’autre détail un peu plus sordide qu’on pouvait raconter parfois.

Enfin Shura avait déjà appris que les mangemorts, ce n’était vraiment pas la tasse de thé de Vedran, mais ça tout le monde le savait, même les Mangemorts. Ses tatouages, c’est un peu par vanité de représenter la main de la mort qui viendrait les exterminer les uns après les autres. Ce n'était pas seulement parce que depuis le jour où sa famille avait été massacré, il se considérait comme mort. C’est lui qui aurait du mourir, pour la vie de chacun. Il aurait tué pour être à leur place. Mais vu qu’ils l’avaient raté, il allaient leur montrer sa colère. Il ne lâchera pas avant d’avoir tué tout ceux qui ont touché à cette exécution. Maintenant, il tuait pour qu’il y en ai moins à sa place. C’était un peu idiot dans le fond, mais lui ça le soulageait et il se sentait utile.

Vedran s’était fait un film de ce que Shura avait pu imaginer. Avait-il eu peur la première fois qu’il l’avait vu ? Savait-il qui il était ? Un bon nombre de question animaient la curiosité de l’auror. C’était pas souvent qu’on lui disait qu’on s’était imaginé ce qu’il était, il trouvait ça intéressant et une occasion de connaitre un peu plus ce jeune homme comme une âme flottante et légère. Shura demandait s’il aurait du avoir peur. Vedran sourit. « Pas forcément… Ça dépend… de toi. » laissait-il surtout entendre de ses convictions. S’il n’avait rien à se reprocher, il n’avait pas à avoir peur. Dans le cas contraire par contre... Le brun rajoutait que sa tante lui parlait peu. Vedran haussait les épaules avec un rictus mauvais, presque satisfait. Mais ce n’était pas exactement ça. « Hm… Cela ne m’étonnes pas. Faut dire qu’on l’a pas vraiment ménagé aussi… » quand il disait on il parlait de son père et lui. Ils n’avaient pas été faciles avec elle, mais elle ne l’avait pas du tout été avec eux. Après, c’est vrai qu’elle parlait peu en général. A part faire des reproches et le dénigrer.

Non, ce que l’homme voulait savoir, c’était ce que son cousin s’était imaginé à son propos. Il riait déjà au personnage qu’il avait du s’imaginer. Bon après, vu que sa mère n’avait pas dit grand chose à son sujet, c’était sûrement plus difficile, mais il restait des affaires à lui. Vedran aurait facilement monter un profil, comme en pleine enquête. Il rit quand il comprit que son interlocuteur était seulement resté sur lui, plus jeune. Il s’attendait à voir un adolescent de dix huit ans devant lui quand il lui parlait du fils de l’autre mégère de Dolohov. « Ah okay ! Ouais, ça doit être un peu perturbant… Surtout qu’on voit pas grand chose de mon visage. » dit-il avec un sourire carnassier, avec ses tatouages, formant une double rangée de dent.

Il levait un doigt, repensant soudain à quelque chose. Il se relevait légèrement pour sortir son porte-feuille de sa poche arrière et l’ouvrit. Il tira sur une photo qui était glissé sous le film plastique. C’était une photo de famille. Il ne manquait que la petite dernière, mais elle n’a jamais vu le jour, morte dans le ventre de sa mère. Elle datait de peu de temps avant qu’ils ne meurent tous sous ses yeux. Ils étaient assis dans le canapé. Il avait ses jumelles sur les genoux, l’une d’elle lui embrassait la joue, son fils était entre lui et sa mère, grimaçant, la mère symbolisait un pistolet qu’elle avait collé sur la tempe de son mari, l’autre main sur son énorme ventre. Et Vedran, il souriait en regardant sa femme. Il n’avait pas vraiment changé de tête que les photos qui dataient de sa dernière années à Poudlard et étaient restées chez sa mère. Il avait seulement les traits plus marqués, le visage balafré par la fatigue et encore des cheveux, la moitié du crâne rasé. Sans aucun tatouage.

Il lui tendait alors la photo fixe, une photo de moldu. « Une autre photo pour faire la transition si tu veux… » lui dit-il, sans pour autant venir s’étaler sur les autres personnes présentes sur la photo. Shura pouvait être curieux et il répondrait à ses questions sûrement, mais… Sans ça. C’était évident que c’était sa famille. Son fils était son portrait craché et les filles une belle harmonies des deux, les cheveux ébènes de leur mère. S’il se lançait, cela deviendrait douloureux. En répondant à des questions aussi, mais il pouvait répondre plus brièvement, éviter des souvenirs trop sensibles pour lui encore. S’arrêter à de simple information.

« Tu sais ce qui serait sympa. Vu qu’en ce moment je tourne en rond, si la prochaine fois tu bouges pour une mission… On pourrait y aller ensemble une fois ? Tu passe me chercher... Non ? Ça m’occuperait et puis ça nous permettrait de nous connaitre... T’as pas l’air du genre chiant… Moi ça me tenterait... Faut que je sorte ! ». Que sa belle-famille lui manquait et que s’il pouvait avoir un semblant de quelque chose ici. C’était humain. Lui qui pensait n’avoir plus rien à perdre, maintenant que le deuil se tassait, il cherchait de trois choses pour tenir. Il en avait besoin de toutes façons pour exécuter ses projets d’assainir le monde des conflits de pureté de sang. Il voulait étouffer cette organisation, et il n’allait pas tenir à la longue, éternellement seul et sans aucune attache. Venger sa famille était la première étape pour se trouver des racines sur ce monde. Devenir Auror, il se creusait une place et se rendait utile. Il n’allait peut-être pas reconstruire sa vie entièrement, mais tant qu’il ne serait pas parti une fois pour toute, autant que tout ça reste agréable. Puis, je voulais aussi m’assurer que ma mère ne faisait pas de la merde avec lui. Je la laisserai pourrir personne comme elle a fait avec moi.

acidbrain



_________________
Run little pets, I’m comming and I’d catch you
©crack in time
... ♡
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: We've taken different paths and travelled different roads [Vedran]   

Revenir en haut Aller en bas
 
We've taken different paths and travelled different roads [Vedran]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» PATHS OF GLORY ▪ contexte.
» EPISODE 4 - PATHS TO GLORY
» Taverne des "Quatre Chemins"
» All roads, they lead me here ∞ Hopy
» All the roads we have to walk are winding

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise From The Ashes :: 
Monde Magique
 :: Londres Magique :: Ministère de la Magie
-
Sauter vers: