RSS
RSS

Navigation

Liens utiles

Sabliers

GRYFF.
000
POUFF.
000
SERD.
000
SERP.
000

Vidéo du Forum

Top Sites


PRDBazzartNever Utopia

Copyright

Le forum Rise From the Ashes est l'entière propriété de ses fondatrices Ilyria, Panda-Sama, Mzlle Lou & Zuzuu. Le contexte est basé sur la saga Harry Potter appartenant à J.K. Rowling et à été écrit par Ilyria. Le design et codes CSS sont d'Ilyria (Theo). Les descriptions des catégories sont de Zuzuu. Les chronologies et autres annexes ont été inspirées par l'encyclopédie HP. Toute reproduction entière ou même partielle est interdite.


 


Partagez | 
 

 all that glitters (jasmin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Ty E. MacMillan
Minimoys
Minimoys

Messages : 201
Points RPs : 346
Date d'inscription : 26/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: all that glitters (jasmin)   Ven 13 Juil - 4:33

all that glitters
jasmin & ty

Les yeux rivés sur le plafond de la chambre, tu caresses distraitement du bout des doigts le tissu soyeux des baldaquins qui ornent le lit. La pièce que tu occupes, comme la demeure toute entière, est aussi luxueuse que le Manoir dans lequel tu es né et ou tu as grandi, mais dans un style différent – les architectures françaises et monégasques sont bien éloignées de celle des britanniques. Les vacances estivales commencées depuis quelques temps t'ont poussé à quelques mille cinq cent kilomètres de l'Angleterre, au cœur du rocher qu'est Monaco et de la demeure familiale d'un de tes amis de longue date, Jasmin Delacour. Fuir la guerre, fuir les batailles, la destruction récente d'Owlin, la révélation de la magie aux yeux des moldus. Devant le monde, tu conserves les apparences, soucieux de paraître le fils de bonne famille que tu as toujours été et que tu continueras à être mais à l'intérieur, chaque élément tourne avec une violence qui te donne le vertige. Ton cerveau, ton sang, ton cœur, tes tripes, s'emmêlent tous ensembles et tous les muscles et toutes les veines de ton corps s'animent dans une symphonie infernale qui te donne l'impression d'être infinie. Ton myocarde pourrait finir par lâcher, si tout cela n'était pas qu'un sentiment, une illusion psychosomatique pour évacuer intérieurement le trouble que tu ne saurais pas laisser paraître extérieurement. Jamais, ne serait-ce que durant un bref instant. Se montrer sentimental, c'est révéler être déstabilisé et être déstabilisé, c'est être faible – tu ne seras plus jamais faible, n'est-ce pas ? Tu n'étais faible que pour ta famille et ta famille, plus cette nouvelle guerre se poursuit, moins il en reste d'éléments. Tu crispes tes doigts de ta main gauche sur ta chemise, étreignant le tissu avec nervosité, ton cerveau s'électrisant de nouveau.

Quand Jasmin t'as proposé de passer quelques jours de vacances avec lui, tu n'as pas refusé pour autant malgré ton envie de rester en Angleterre auprès des quelques membres survivants de ta lignée. Tu avais envie de mettre les voiles, de t'éloigner des problèmes de l'Angleterre du côté moldu comme sorcier mais ce qui te plaisait par dessus-tout, c'était de passer du temps avec le jeune français. Ton regard quitte le plafond – sept heures du matin sonnent enfin et tu considères qu'il est suffisamment tard pour que tu puisses errer dans la demeure sans risquer de réveiller les occupants. Tu réajustes ton nœud de cravate, quittant ta position assise pour te mettre sur tes deux jambes et tu quittes rapidement la chambre pour aller errer en direction des jardins après avoir traversé une partie du Manoir. Tu passes le reste du temps à traîner, observant les plantes et les fontaines, ne songeant même pas à aller déjeuner – le deuil récent te coupe encore l'appétit – et te contentant d'attendre que Jasmin vienne te chercher. Aujourd'hui, vous vous rendez à Paris. Un léger sourire anime ton visage – puisque tu as voulu venir ici pour t'aérer la compagnie en compagnie du beau jeune homme, autant en profiter. Tu n'as jamais vu les Champs-Élysées ni les Galeries Lafayette ; tout ce que tu as appris de la mode en dehors du monde magique, tu l'as appris de Selfridge's et du quartier de Knightsbridge au sein duquel trône Harrods. Tu es assez curieux de découvrir la mode à la française mais lorsque ton ami paraît enfin dans ton champ de regard, c'est bien davantage sa présence que le programme de la journée qui illumine ton regard. Il est devenu le seul, à l'heure actuelle, à raviver dans ton corps une vague étincelle positive, là ou la guerre a tout brûlé pour ne laisser qu'un champ dévasté de négatif.

Un sourire et tu t'abandonnes complètement à sa volonté. Tu t'accroches à lui pour transplaner, en totale confiance, et le décor de la grille du Manoir que vous avez franchi pour parer les sorts anti-transplanages laissent place à une ruelle discrète de la ville lumière.

Il y a déjà eu assez de dégâts comme cela avec la révélation de la magie en Angleterre et pourtant tu as le sentiment qu'au point ou les choses se sont envenimées, apparaître au beau milieu de la rue n'aurait pas changé tant que cela le cours de la vie. Un peu plus, ou un moins, qu'est-ce que cela change maintenant que tu es presque seul. Tu chasses vaguement cette idée noire, tu essaies de calmer cette sensation d'avoir l'estomac retourné par la douleur et tu te concentres sur Jasmin, uniquement sur lui. Un nouveau sourire, qui vient presque seul, sans que tu n'ai trop besoin de trop le forcer et tu t'aventures un peu plus loin dans l'allée pour gagner l'artère principale, devant laquelle tu te retournes pour tirer la langue à ton camarade en prenant un air taquin.

« Je n'ai rien contre le fait que tu m'attendes là, mais je ne connais pas du tout la ville et je risque d'avoir du mal à m'y retrouver sans mon guide préféré. »

Tu tends le bras gauche dans sa direction, main ouverte et paume sur le dessus, le bout de ta langue toujours sorti. Même en te repérant à la perfection dans la capitale francophone, elle n'aurait aucun intérêt à tes yeux sans Jasmin mais tu gardes ce détail sous silence pour le moment – il fait bien assez sa diva pour que tu décides de le taquiner en évitant de lui donner des raisons d'en rajouter, même si tu aimes bien ce côté de sa personnalité que tu trouves mignon.

« Dans quelle direction allons-nous en premier, très cher ? Je te laisse organiser la visite, tu dois t'y connaître bien mieux que moi. »

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Jasmin Delacour
Divas
Divas

Messages : 40
Points RPs : 51
Date d'inscription : 20/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: all that glitters (jasmin)   Sam 21 Juil - 14:36







Les vacances estivales étaient toujours le moment idéal pour asphyxier tes armoires déjà engorgées de textiles de tout nouveaux accoutrements flambant neufs. Le shopping avait revêtu de drastiques airs de religion à présent au creux de ton quotidien qui avait été bien trop chamboulé par les conflits insufflés de la torpeur de la guerre. Tu avais demeuré cloîtré de longues journées entre les quatre murs de ton appartement, sacrifiant des heures de ton existence au profit de ta propre préservation, nul enclin à t'engouffrer parmi les meurtrières tensions tandis que tes pensées envers tous les êtres chéris de ta personne s'étaient faites chaotiques et que les tressaillements avaient conquis ta frêle pulpe. Une fréquentation s'était démarquée des autres, Ty que tu avais connu depuis ton arrivée à Poudlard et qui avait eu la patience de t'aider à apprendre l'anglais avait éveillé ton inquiétude durant ce temps-là tant il était important à tes prunelles.

L'été était cependant enfin arrivé et tu te sentais enfin revivre après ces moments éprouvants tantôt émotionnellement que physiquement. Tes iris s'étaient à nouveau ancrés au sein de ceux du jeune homme à la solaire chevelure. Tu avais profité de cet éphémère temps libre octroyé pour l'inviter à se relaxer à travers les ruelles parisiennes. Il se délecterait de la tour Eiffel, des champs Elysées et des galeries Lafayette. Des instants qui te permettraient de profiter de sa proximité et de rattraper toutes ces heures de shopping perdue, entremêlés de sorties dans des restaurants étoilés et de soirées mondaines regroupant les plus grosses fortunes françaises.

Levé depuis six heures du matin, tu avais discrètement lustré ton épiderme sous la douche à l'aide d'un gel moussant et hydratant parfumé à la rose musquée. Il s'en suivit un carrousel de soins du faciès que tu appliquas généreusement pour sublimer et égayer ta peau qui regagna à la fois sa délicate douceur et son éclat satiné. Un peu de blush rosacé agrémenta tes pommettes et tes lippes furent ourlées d'un rouge à lèvres d'un rose pâle. Une fragrance de fruits rouges des bois enveloppa la chemisette fleurie habillant ton torse tandis qu'un short blanc brodé galba ton fessier. Les côtés du magnifique Ty furent finalement rejoints de ta présence, t'arrimant doucereusement à son bras pour transplaner et arriver en plein coeur de Paris sur les célébrissimes champs Elysées. Un petit éventail écroué de ta main libre fut voltigé dans les airs pour aérer ton faciès d'une légère brise tandis que des lunettes de soleil protégeaient tes prunelles sensibles aux pétulants et éblouissants rayons.

Ne t'inquiète pas je t'emmènerai dans tous les lieux incontournables de Paris. Nous voilà sur les champs Elysées mon cher, profitons-en pour aller faire les meilleurs magasins et puis nous irons dans un restaurant trois étoiles.

Tu continuas délicatement à t'éventer puis tu offris à Ty cette douce brise d'un revers de poignet avant de vous engouffrer à l'intérieur d'un magasin de luxe. Tu y entras à peine que tes iris luirent déjà d'une ineffable excitation, te restreignant de ne pas arpenter de suite chacune de ses allées d'habits. Ton attention se porta en effet sur le séduisant blond que tu contemplas tendrement. Ses accoutrements étaient tout aussi flamboyants que son visage, irrésistible bellâtre qui fomenta un faiblard empourprement de tes pommettes.

Tu es vraiment magnifique aujourd'hui mais je t'ai promis de t'acheter des vêtements pour te relooker. As-tu des couleurs préférées et d'autres que tu apprécies moins ?
(c) Fumerole




_________________
beauty shaping
your love





Le français parlé en italique.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Ty E. MacMillan
Minimoys
Minimoys

Messages : 201
Points RPs : 346
Date d'inscription : 26/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: all that glitters (jasmin)   Mer 1 Aoû - 2:20

all that glitters
jasmin & ty

Observant Jasmin avec attention, tu te questionne un instant sur l'existence des anges. Oh, tu n'as jamais été élevé avec les croyances moldues qui les poussent à adresser des psaumes à un Dieu unique et tout puissant dans le ciel, tu t'es tout au plus parfois engagé sur le parvis d'une église pour observer l'intérieur d'un regard vague et lointain, plus attiré par l'architecture de ces bâtiments que par la foi qui les avait elevés… Mais pour Jasmin, étrangement, tu serais près à penser que certaines personnes tombent parfois du ciel, baignés dans la lumière solaire la plus pure et assortis d'un teint, d'une douceur semblable aux nuages tels qu'on les voit depuis la terre ferme, avec des yeux scintillants comme deux saphirs qui évoquent la voute céleste lors d'une journée d'été, comme celle que tu es en train de vivre. S'il personnification du Ciel il pouvait y avoir sur terre, Jasmin serait celle-là, n'en déplaise à l'Ouranos des moldus.

Tu cesses un instant – si toutefois c'est possible – de songer à sa perfection pour se concentrer sur ses paroles. Un mince sourire se dessinne sur ton visage, tandis qu'il s'engage à t'emmener dans les endroits emblématiques de la ville lumière – et tout en lui à commencer par son timbre de voix, fait que tu l'y suivra. Il est vrai que vous aurez le temps de profiter de la ville puisque tu restes quelques temps chez lui à Monaco, mais au delà de ses paroles tu es surtout captivé par le ton avec lesquelles il les prononce. Tout chez lui te paraît délicat, empreint d'une perfection que même les mouvements de son éventail ne parviennent pas à masquer. Masquant son visage lors de brèves ellipses, qui se repètent bien trop rapidement à ton goût mais qui sont nécessaires pour protéger son teint et pour parer la chaleur estivale, les battements de l'éventail semblent synchronisés sur ceux de ton myocarde – bat-il plus fort, par la présence de Jasmin, toi seul le sait.

« Je suis à tes ordres, cher guide. Emmènes-moi ou tu le souhaites. »

Un bref instant, il tourne l'eventail dans ta direction, le temps de te faire profiter de quelques battements symboliques de fraîcheurs avant de se diriger vers l'une des galeries commerçantes de l'avenue. Sourire aux lèvres, éclat dans les yeux, qui tranchent avec ton regard fatigué, tu lui emboîte volontiers le pas et tu observes le luxe à la parisienne, bien différence de celui de ton Angleterre natal mais non moins impressionnant. Tu l'observes de nouveau, admirant mentalement la pureté avec laquelle il s'habille, ses vêtements clairs tranchants avec les teintes sombres et sobres que tu préfères ordinarement porter – aujourd'hui pourtant, tu as fait un effort, revêtant un tee-shirt bleu clair assorti à un short beige. Il s'agit plus d'une manière de se fondre parmi les moldus que d'un véritable choix de ta part, mais tu es prêt à adopter ce genre de tenues régulièrement si cela te permets de passer du temps avec Jasmin. Tu l'observes de nouveau, d'un bref coup d'yeux, un léger pincement au cœur. Ton myocarde accuse le coup, blâmant un vague instant votre différence d'âge suite à laquelle le monégasque ne doit probablement voir en toi qu'un ami trop jeune. Tu camoufles ton trouble comme à l'ordinaire, passant par dessus tes sentiments comme tout Macmillan sait si bien le faire.

« Je ne le serais jamais autant que toi, mais j'accepte de tenter malgré tout par tes soins et ton relooking. Pour les couleurs… Je ne sais pas, je porte souvent des vêtements sobres pour aller en stage au Ministère ou dans les soirées mondaines. Du bleu, du noir, parfois une chemise blanche pour atténuer le tout. Je pense que nous pouvons chercher dans ces teintes, à moins que tu n'apprécies de me voir porter quelque chose de clair ? »

Tu observes un instant ta tenue du jour, en te demandant si tu es vraiment magnifique comme Jasmin le précisait un instant auparavant. Tu ne doutes pas de sa propre beauté, mais la tienne est plus hasardeuse, comme un manque de confiance qui ressurgit de façon d'autant plus étrange en présence de ton caramade que tu es toujours, à l'ordinaire, bien trop sûr de toi.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Jasmin Delacour
Divas
Divas

Messages : 40
Points RPs : 51
Date d'inscription : 20/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: all that glitters (jasmin)   Mer 8 Aoû - 18:55







Tu avais déjà peaufiné chacun des divers et innovants styles vestimentaires que porterait Ty au creux même de tes pensées. Il s'agissait d'une palette étendue, oscillant entre le décontracté et le chic pour les soirées mondaines et autres événements importants auxquels le séduisant blond assistait du fait de l'éclat de son statut familial. Mais la politesse était une denrée que tu n'omettais jamais, en particulier lorsqu'il s'agissait de converser avec lui et d'éterniser tes moments délectés à ses côtés. Tes questions se heurtèrent à quelques réponses de sa part et tu te perdis davantage au coeur de ta contemplation de son faciès que de ses ruisselantes palabres, tes agencements tissulaires déjà mentalement et soigneusement pré-établis. Le serdaigle eut à peine terminé sa tirade que tu l'égayas d'une esquisse auréolée de béatitude, ta tête hochant doucereusement avant que tu ne virevoltas à travers les allées du magasin, le creux de ta paume agglutiné à celui de la sienne pour l'entraîner dans ton sillage.

Suis-moi, je ne te décevrai pas mon petit chéri ~

Un pantalon de satin droit et charbon, un jean slim légèrement délavé au niveau des cuisses, une chemise bleu nuit ornementée de florales broderies, une autre parsemée de pois d'un rose pastel ainsi qu'une veste cintrée d'un noir abyssal furent étreints de tes bras et tu conduis Ty jusqu'aux cabines d'essayage et lui léguas le pantalon de satin, la chemise bleu nuit ainsi que la veste afin de l'admirer paré de ces quelques habits suintants de suavité. Une tenue idéale pour n'importe quel événement festif ou engorgé d'importance.

Commençons par ceux-là tout d'abord.

Tu lui tendis finalement ceux demeurant au creux de tes bras, un sourire s'avachissant une énième fois le long de tes lippes.

Puis ce sera au tour de la chemise à pois avec le jean. Je suis certain que ça t'ira à ravir, vu ton superbe teint de peau.

Impatient de t'émerveiller face au mini défilé qu'il allait réaliser, tu t'installas confortablement dans le siège disposé à proximité de sa cabine d'essayage et tu extirpas de ta poche un miroir miniaturisé pour fugacement contempler l'état de ton visage, en particulier ton maquillage car il était impensable de laisser ce dernier ruiné s'il avait rendu l'âme sous l'ardeur de la chaleur solaire et légèrement coulé. Toujours flamboyant et impeccable, tes phalanges ne papillonnèrent point pour le réajuster et l'objet fut minutieusement éclipsé. Tes pensées s'ébouillantèrent d'inventivité, ayant désormais hâte de déambuler parmi les entrailles d'autres magasins, en particulier un de lingerie fine. Il t'était impossible d'ignorer ces endroits embaumés d'érotisme malgré eux, les sous-vêtements décorés de broderies et d'extravagants accessoires érigeant un de tes péchés mignons. Il y avait également la savoureuse dégustation à l'intérieur d'un restaurant étoilé parisien culminant un immeuble pour profiter d'une panoramique vue nocturne et constellée des lumières des habitations puis la délectation d'une nuit dans un hôtel de luxe qui aurait certainement abouti en baisers et charnelles étreintes si tu avais avoué à Ty qu'il était sans aucun doute celui que tu attendais depuis des années. Cette révélation t'avait empli les méninges les quelques minutes ayant suivi votre première rencontre. Inavouable coup de foudre dont tu t'étais entêté à renier tant tu étais persuadé que ton âge avancé ne scierait point au blond et qu'il se heurterait à de nouvelles rencontres tout aussi poignantes les unes que les autres au vu de la vigoureuse jeunesse écrouant ses veines et sa pulpe.

Trépidant d'entrain, tes arabesques délaissèrent finalement leur rustique trône pour s'abreuver de la proximité de la cabine d'essayage de Ty. L'entrave conservant son intimité ne fut cependant guère entrouverte, respectueux de sa pudeur tandis que le bout de tes phalanges s'en éprirent pour la maintenir délicatement.

Tout va bien mon beau ? Tu t'en sors ?
(c) Fumerole



_________________
beauty shaping
your love





Le français parlé en italique.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: all that glitters (jasmin)   

Revenir en haut Aller en bas
 
all that glitters (jasmin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Chinois se mettent à rêver d’une Révolution de jasmin
» Une suite pour le documentaire « Pourquoi pas Haïti? » 10 Janvier à RDI
» les glitters caniches réalisés par hindy
» Avant que le jasmin ne se fane... [Pv Charlie]
» JASMIN FRERE ORSEIS BORDER COLLIE 2 MOIS APPA EQUIDES 65

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise From The Ashes :: 
Monde Magique
 :: Reste du Monde
-
Sauter vers: