RSS
RSS

Navigation

Liens utiles

Sabliers

GRYFF.
3035
POUFF.
3565
SERD.
2280
SERP.
4185

Vidéo du Forum

Top Sites


PRDBazzartNever Utopia

Copyright

Le forum Rise From the Ashes est l'entière propriété de ses fondatrices Ilyria, Panda-Sama, Mzlle Lou & Zuzuu. Le contexte est basé sur la saga Harry Potter appartenant à J.K. Rowling et à été écrit par Ilyria. Le design et codes CSS sont d'Ilyria & Ludibaty (Theo & Leo). Les descriptions des catégories sont de Zuzuu. Les chronologies et autres annexes ont été inspirées par l'encyclopédie HP. Toute reproduction entière ou même partielle est interdite.


 


Partagez | 
 

 High, above the clouds somewhere rain is falling from the sky but it never touches you (alena&charles)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : vael moreau – dieter carrow – ivory parkinson – moira watkins – vedran zakharine – sohan davis
Vos Liens :
Informations Importantes :
Charles Dyer
Quidditch
Quidditch

Messages : 161
Points RPs : 315
Date d'inscription : 21/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: High, above the clouds somewhere rain is falling from the sky but it never touches you (alena&charles)   Dim 23 Sep 2018 - 13:52


Into a Fantasy - Alexander Rybak

« Oh mais non ! C’est une façon de parler hein. Bien sûr que ce serait triste et que franchement, je sais pas si j’aurais joué à ce jeu si on risquait de mourir réellement à chaque instant. J’aime le Quiddtich, mais pas à ce point quand même... Je voulais dire que c’était quand même un sport dangereux, on peut se blesser facilement, mais des accidents graves y’en a pas tant que ça. Y’a plein de sorcier au sol et dans les gradins qui s’assurent de la sécurité de tout les joueurs et ils nous rattrapent si on tombe et qu’on n’arrive pas à se rattraper. » se sentit-il obligé de lui expliquer pour la rassurer et lui aussi un peu. Il oubliait qu’il ne fallait pas faire trop subtile et pourtant il ne l’était pas tant que ça. C’était amusant d’un autre côté de voir comme parfois la langue pouvait être riche d’image et que si on les prenait au mot, ça avait un autre sens. Marrant, mais un peu fatiguant.

« Je voulais juste partager comme quoi c’est un sport qui bouge et plein d’action quoi. Enfin j’en sais rien, j’adore. Je pourrais pas t’expliquer... » Il était peut-être temps d’aller se balader un peu. Charles n’avait pas fini de s’enfoncer, lui qui ne réfléchissait jamais avant de parler. Puis expliquer quelque chose à quelqu’un alors qu’on n’était pas forcément plus malin que la personne en face, c’était si compliqué… Elle était prête à faire un petit tour de terrain et une super balade. Encore une fois, Alena restait bloqué sur une expression. Charles secouait la tête. « Tu penses vraiment que je t’ai amené ici pour te tuer ? Je suis d’accord y’a pas un chat, c’est un coin reculé mais j’ai vraiment l’air d’un serial-killer ? » rit-il. « C’est encore une image Alena. Tu vas être… époustouflée ! Encore plus que par mon visage de bellâtre… ce qui sera facile, vu que de toute façon t’en a rien à faire de la perfection de mon visage… » dit-il pas forcément blessé. Avec le temps, il s’y était fait. Alena venait d’une autre monde encore...

Il se penchait légèrement en avant. « Bon va quand même falloir que tu te tiennes au manche, mais juste tu les poses pas trop haut. Juste là, oui à mi-chemin. Nickel… C’est parti. » finit-il plein d’entrain avant d’avancer lentement, puis un peu plus rapidement. Un gentil petit rythme de croisière. Il lui expliquait ensuite pour les virages, qu’elle devait essayer de se pencher avec lui, suivre le mouvement. Il avait fait quelques tours pour qu’elle prenne le truc et il quitta un peu le terrain. Il ne lui disait pas, mais il prit encore de la hauteur, montant lentement et se déplaçait au-dessus du terrain de Quidditch, des plaines qui l’entouraient, quelques bosquets, un petit lac au loin qui brillait comme un miroir où le ciel rosée se reflétait à la perfection dessus. Puis au loin, on pouvait voir la skyline de Londres. Tout paraissait si petit, on aurait dit une maquette ou une illustration d’un grimoire sur la nature. Pour Charles, à une certaine hauteur, on avait un peu moins la notion de vertige, tout paraissait si irréel, si loin.

Une petite réunion d’oie sauvage déployée en flèche, cacardaient en passant à quelques mètres d’eux. Charles sourit, amusé. Il les trouvait trop marrantes ces volailles là. Surtout le cri. Son grand frère lui disait souvent que son patronus aurait du être une oie sauvage plutôt qu’un paon. « Tu vois, on est comme des oiseaux… Je t’avais pas menti. » Il lui fit alors une petite balade panoramique, une vue d’ensemble sur le monde, le soleil rasant le ciel, posant un éclat doré sur la cime des arbres, faisait scintillé les fenêtres au loin des buildings aussi gros que des bâton d’esquimau. Il était redescendu pour passer juste au-dessus d’une réunion d’arbre, effleurant la surface de l’eau du lac, puis slalomé ici et là, reprenant de la hauteur brusquement pour passer au-dessus d’une barrière d'arbre. Il avait continué de monté, encore et encore. « Fais moi confiance… » lui avait-il seulement dit, le visage près du sien, concentré. Il traversa alors un premier nuage, prenant son temps. C’était froid et humide, une brume vaporeuse qui les entourait. Il allait beaucoup plus haut en général. Et il comptait bien lui montrer…

Il continuait de monter, mais un peu plus vite. Il fallait dépasser ceux gorgés d’eux et plutôt nerveux. Et enfin, les voilà. Il n’y avait plus rien sous leur pieds que des nuages. Pour le blond, c’était comme atteindre un autre monde. Il y avait un silence là-haut, pas tant de vent que ça. Les moldu s’imaginait le monde de leur mort ainsi. Il pouvait comprendre. « J’adore montrer jusque là, c’est trop cool non ? » dit-il tout content de lui montrer son petit petit jardin-privé. Il penchait seulement la tête, habitué à ne pas basculer tout son corps sur un balai, ayant presque envie de se laisser tomber dans cette rivières de coton. « Moi ça me donne l’impression que plus rien n’existe. Pas même le temps. Ici, j’arrive à respirer un peu et réfléchir. Enfin je crois… Personne ne peut venir m’emmerder, je peux dire ce que je veux, penser ce que je veux. Ne rien faire. Il n’y a rien ici alors on n’attend rien de moi. Je suis un peu rien, mais c’est quand je le décide. C’est tellement reposant… et étrange. Non ?... Hm et toi ? Ca te fait quoi toi ? Me dis pas rien, je vais être déçu... Moi qui avait visé ça comme apothéose... » dit-il en tordant sa bouche, se disant qu’il aurait bien foiré son coup. Peut-être que ça ne plaisait qu’à lui au final.

acidbrain



_________________

Je comprends ce qui se passe, faire face à la perfection c’est si rare. [...] Ces cheveux, ce corps ! Oui, c’est moi le plus beau, c’est moi le plus fort ! Comment vous le dire, c’est pour vous les Hommes que j’ai créé l’univers. [Maui, Vaiana] (c) caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Theo & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Alena O'Leary
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 378
Points RPs : 882
Date d'inscription : 24/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: High, above the clouds somewhere rain is falling from the sky but it never touches you (alena&charles)   Mar 25 Sep 2018 - 12:31

Le cotés dangereux du quidditch ne lui plaisait pas tant que ça... parce que sa sœur avait décidé d'y jouer et elle avait décidé même de poursuivre ses études dans ce domaine là, donc forcément, elle avait un peu peur pour elle maintenant. Et puis pour Charles aussi, il avait l'air de trouver ça un peu trop cool d'avoir une batte qui lui fonçait dessus à toute vitesse, prête à lui défoncer le crâne... c'était pas agréable du tout comme image et elle avait aucune envie d'imaginer ça, ni pour elle, ni pour le blond et encore moins pour sa sœur. Son explication, comme quoi les accidents étaient rares sur le terrain et qu'il y avait des personnes prêtes à intervenir à tout moment la soulagea un peu, mais juste un peu... maintenant, elle allait s'en faire pour Azenor et elle allait probablement être souvent sur son dos l'année prochaine... même si pour l'instant elle ne savait pas encore où est ce qu'elles allaient étudier puisque Owlin était entièrement détruite... quoi qu'il en soit, elle préférait ne pas trop imaginer et au puis au pire, elle verrait un peu plus comment ça se passe avec le match de Charles puisqu'elle devait venir le voir, du moins, si elle était encore en vie à ce moment là. Parce que si il lui coupait le souffle trop longtemps ça risquait d'être difficile de survivre... mais apparemment, c'était encore une fois une histoire de mots dépassant la pensée... peut être qu'il valait juste mieux qu'elle ne prenne pas tout au pied de la lettre, surtout avec Charles... mais d'un autre cotés, après une légère réflexion de sa part elle répondit :

- Tu ne crois pas qu'il vaut mieux qu'un serial-killeur n'ai pas l'air d'un serial-killeur ? Parce que si c'était le cas, il se ferait trop vite repéré par les autorité et ça ferait probablement de lui un très mauvais serial-killeur s'il se faisait trop vite arrêté... ?

C'était une réflexion purement personnel, mais ça lui semblait assez logique dans un sens, il valait mieux ne pas vraiment avoir l'air de ça, c'était mieux pour passer inaperçu, mais elle avait vraiment du mal à imaginer que Charles puisse être un sérial-killeur, parce que dans son esprit, ces gens là devaient avoir de très mauvaises ondes, mais celles de Charles étaient plutôt bonnes... très colorés, et c'était assez agréable. Donc soit c'était effectivement un sérial-killeur pro de la dissimulation et du mensonge, soit c'était juste... et bien Charles ! Elle secoua alors la tête avant de dire :

- Mais je crois pas que tu en sois un, tu dégage de bonnes ondes !

Elle afficha un grand sourire avant de finalement comprendre que tout cela, c'était juste pour dire qu'elle allait être époustouflée... finalement, c'était beaucoup plus simple et dans un sens, elle l'était déjà de toute manière ! Elle hocha alors la tête à sa réflexion concernant son visage, parce que c'était bien vrai, il ne lui faisait pas vraiment d'effet son visage, elle ne voyait toujours pas ce qu'elle était sensé voir de plus que les autres dessus... Mais elle le laissa alors faire, suivant ses instructions à la lettre, elle avait pas envie de tomber du coup elle essayait d'être la plus attentive possible et de faire de son mieux pour éviter de se mette en danger. Elle observa les oiseaux passer à cotés d'eux, comme si de rien était, comme s'ils faisaient partie du décors... c'était assez impressionnant, elle voulait bien l'admettre et tant qu'elle ne regardait pas en bas, ça allait... mais il valait juste mieux pas qu'elle se penche en fait. Seulement elle l'avait laissé faire, et du coup le blond était monté encore plus haut... là, ça ne faisait aucun doute que s'ils tombaient, ils allaient mourir... et puis il faisait sacrément froid là haut... elle commença à trembler un peu, à cause de l'humidité et du froid avant de dire :

- C'est... froid...

Oui, c'était cool, mais c'était aussi vraiment froid. Elle savait pas si Charles avait une tenue spécifique, ou peut être un sort pour le protéger de ce froid... ou alors il avait l'habitude, c'était possible aussi, mais Alena n'avait rien de tout ça elle... mais c'est vrai que si elle faisait abstraction du froid, le reste était... paisible, c'était vraiment agréable dans le genre, et elle voulait bien croire que ce soit un lieu reposant pour Charles.

- C'est calme... et reposant... mais c'est quand même très froid...

Oui, elle voulait bien essayer d'en faire abstraction un peu, mais elle avait du mal, elle avait les lèvres qui tremblaient, et le reste de son corps n'était pas bien mieux... si elle attrapait la grippe, elle ne pourrait pas aller au match de Charles... ce serait vraiment dommage...

_________________

There's blood on your lies, the sky's open wide There is nowhere for you to hide, the hunter's moon is shining I'm running with the wolves tonight I'm running with the wolves...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : vael moreau – dieter carrow – ivory parkinson – moira watkins – vedran zakharine – sohan davis
Vos Liens :
Informations Importantes :
Charles Dyer
Quidditch
Quidditch

Messages : 161
Points RPs : 315
Date d'inscription : 21/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: High, above the clouds somewhere rain is falling from the sky but it never touches you (alena&charles)   Dim 7 Oct 2018 - 15:58


Into a Fantasy - Alexander Rybak

Etrangement, Charles avait saisi l’idée d’Alena quand on serial-killer qui avait l’air d’un serial-killer. Il était entièrement d’accord. Il hochait la tête avec conviction, mais ajoutait avec innocence : « Ce serait quand même tellement plus arrangeant si on savait de suite… ». Il sourit quand elle lui dit qu’il avait de bonnes ondes et n’avait pas à s’inquiéter. « Des belles ondes » l’avait-il reprit avec humour. Il avait pris un peu plus de hauteur, et commençant à faire une petite balade par-dessus les cimes des arbres et les plaines de cette vaste campagne anglaise. Il voulait seulement l’époustoufler comme lui la première fois qu’il avait fait un vrai tour en balai.

Et l’envie de lui partager ce qui le ressourçait, son petit endroit secret le démangeait. Il avait prit de l’altitude, plus haut que les nuages, aller trouver le soleil timide derrière un fine et fugace parcelle de nuage. Il faisait bien plus froid c’était vrai, malgré les rayons. L’air, l’humidité ambiante à cause des nuages qui se trouvaient sous leur pieds et continuait de les entourer de quelques voiles. Son sweat-shirt le protégeait contre le froid par le biais d’un ensorcellement d’objet. Il le prenait souvent pour faire du balai, alors autant qu’il soit adapté et efficace. Alena tremblait, pas forcément équipée elle. Il s’en rendit compte simplement que lorsqu’elle partageait simplement que c’était beau mais froid. « Hooo, mais p’tite puce ! Oui pardon ! » dit-il, affecté par l’état de la blonde. Elle en avait presque les dents qui claquaient, toutes recroquevillée sur elle-même et elle s’était à peine plainte. Cela avait bien plus touché le blond que d’autre pimbêche qui aurait exigé. « Fallait le dire tout de suite. » Il sortit rapidement sa baguette et d’un sort, il la réchauffait d’un air chaud et agréables venant gonfler ses vêtements.

Il rangeait sa baguette et d’une main habile, il décrochait la paire de goggle qu’il avait de fixé à sa ceinture. Il les agitait devant le nez d’Alena. « Enfile ça, et ensuite… Non alors attend ! Garde les lunettes dans les mains. ». Il retirait son col en tissus qui coupait du vent, s’agitant un peu, car d’une main c’était pas facile. Il était élastique et serré. « Mets d’abord ça, enfile le comme un bandeau pour les cheveux, jusqu’au cou. » lui expliquait-il en récupérant les lunettes de la même main. Il la laissait faire, lui tendit les lunettes et la laissait les mettre. Il pouvait supporter la descente lui, comparé à elle, venant de se rappeler qu’elle faisait du balai pour la première fois. Rien ne devait être désagréable pour sa première expérience, Charles y tenait.

Quand elle eut fini, il passa seulement deux doigts sous le col et tira dessus. Le tissus s’étira et  remontait tout seul par-dessus la bouche et le nez d’Alena, couvrant jusqu’à la moitié de ses oreilles, avant de s’ajuster au contour de son visage. Elle était prête pour affronter ce vent bien frais et puissant à cause de leur course sur balai, celui qui faisait pleurer si on gardait les yeux grands ouverts trop longtemps. Et c’était parti pour quelques montagnes russes lui épargnant les loopings, mais s’osait à un peu de vitesse et de sensation. Une belle descente en oblique, avec quelques remontée douce, puis de large virage, penché à l’horizontale.

Il avait repris un rythme normal pour une balade à hauteur acceptable. « Dis… C’était quoi ces marques sur ton corps… » lui demandait-il, sincèrement curieux. Il n’avait encore jamais vu ça, et même si le manque de pudeur d’Alena l’avait choqué dans un premier temps, des « défauts » sur une peau ou un corps, ça ne lui échappait jamais, lui qui passait son temps à les éradiquer de son propre corps ou sa vie. Il devinait bien que c’était des cicatrices, mais… Elle n’avait pas de raison d’en avoir… c’est ce qu’il pensait avec naïveté, elle qui se plaint jamais de rien.

acidbrain



_________________

Je comprends ce qui se passe, faire face à la perfection c’est si rare. [...] Ces cheveux, ce corps ! Oui, c’est moi le plus beau, c’est moi le plus fort ! Comment vous le dire, c’est pour vous les Hommes que j’ai créé l’univers. [Maui, Vaiana] (c) caius


Dernière édition par Charles Dyer le Sam 13 Oct 2018 - 13:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Theo & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Alena O'Leary
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 378
Points RPs : 882
Date d'inscription : 24/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: High, above the clouds somewhere rain is falling from the sky but it never touches you (alena&charles)   Lun 8 Oct 2018 - 22:00

C'était jolie, elle pouvait pas dire le contraire, c'était calme, c'était apaisant et elle était presque sur que si elle avait eu la capacité de faire fonctionner un balais et qu'elle avait put d'elle même faire ce genre de choses, elle aurait passé des heures dans cette atmosphère à imaginer des musiques et des paroles de tout genre... mais si elle avait la capacité de faire fonctionner un balais, elle aurait aussi la capacité de réchauffer magiquement ses vêtements pour éviter de mourir de froid. Ce que Charles devait avoir, ça devait être des tenus spécifique et magiques, mais ce n'était pas son cas, parce qu'elle faisait rarement son shopping du cotés sorciers... elle avait un peu de mal avec les tenus magiques, surtout qu'elle passait plus de temps du cotés moldus du coup. Mais du coup, aussi beau que ce soit, pour l'instant elle ne pouvait pas trop en profiter, parce qu'elle était occupé à frissonner et à avoir vraiment froid. Par chance le blond le comprit rapidement et lança un sort qui l'apaisa un peu avant de lui donner plus de choses à mettre sur elle pour essayer de contrer le froid. C'est vrai qu'il lui avait dit de s'habiller chaudement, mais elle ne s'était pas non plus attendu en plein mois de juin à devoir affronter des températures négatives... et en plus elle aimait pas trop mettre trop de couches de vêtements sur elle, déjà elle aimait pas en avoir du tout, mais quand c'était l'hiver, c'était un peu calvaire pour elle. Elle enfila alors ce qu'il lui tendait, comme il le lui disait, hésitant dans un premier temps à lâcher le manche du balais, mais elle avait pas trop le choix... elle le fit de manière lente afin de ne pas basculer, c'était vraiment pas le moment de tomber pour le coup, et une fois un peu plus équipé, elle rattrapa le manche en poussant un soupir de soulagement.

- Merci... mais tu vas pas avoir froid toi ? Tu as des vêtements spéciaux, avec des sorts pour garder la chaleur non ? Mon frère en a des comme ça, si j'avais sus, lui aurait piqué...

Elle aurait nagé dedans, Marsh était pas bien grand, mais déjà plus qu'elle et il était plutôt costaud, à cotés elle avait l'air d'un avorton... mais au moins elle aurait été plus au chaud. Elle avait le visage presque entièrement couvert et elle se sentait déjà mieux, même si du coup, Charles recommença sa course, elle s'accrocha du mieux qu'elle pouvait, essayant de pas trop flipper pour pouvoir profiter du paysage un maximum quand même, mais elle fut tout de même soulagée quand il ralentis le rythme. C'était mieux comme ça, elle pouvait plus facilement voir tout ce qu'il y avait à voir. Par contre, elle ne s'était pas attendu à cette question là. Elle fronça les sourcils, se demandant dans un premier temps de quelles marques il parlait... parce que là tout de suite, son corps était presque entièrement recouvert, donc où est ce qu'il pouvait bien voir des marques... mais elle se souvint rapidement que ce n'était pas le cas quand elle l'avait accueillit chez son frère.

- Oh... c'est des cicatrices, ma famille à été attaqué par des mangemorts pendant la guerre, à Noël en 97...

Elle n'aimait pas beaucoup parler de tout ça, parce que deux de ses frères étaient morts, dont Maxime qui n'avait que douze ans... et Silas, le jumeaux de Sasha. Ça avait été horrible et elle avait eu du mal à s'en remettre, elle était resté longtemps à l'hôpital et elle avait faillit mourir mais au final, elle s'en était tiré avec des marques indélébiles laissés par Greyback et une malédiction qu'aujourd'hui elle vivait pas si mal que ça... cependant, évoquer cette soirée de Noël, ça faisait toujours mal.

- J'ai été blessé, et deux de mes frères sont morts... ma grande sœur Sasha à passé six mois dans le comas en essayant de les venger après...

Ils avaient perdu Matt aussi, Abel avait perdu une jambe... autant dire que la guerre n'avait vraiment pas épargné les O'Leary. Mais c'était un sujet un peu trop triste, du coup elle préféra le balayer un peu pour se concentrer sur des choses plus joyeuses. Elle afficha un sourire avant de dire :

- Mais je vais bien maintenant, je fais presque plus de cauchemars, mes pâtisseries aident et puis je contrôle mieux aussi... c'était dur au début...

Elle parlait du cotés loup garou, même si en soit elle n'était pas entré dans les détails, on lui avait dit d'éviter d'en parler, que c'était mal vu, encore plus qu'être cracmol... et vu qu'elle cumulait les deux... elle était pas sur que ce soit le genre de chose que Charles accepte très facilement, donc il valait mieux ne pas trop en dire...

_________________

There's blood on your lies, the sky's open wide There is nowhere for you to hide, the hunter's moon is shining I'm running with the wolves tonight I'm running with the wolves...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : vael moreau – dieter carrow – ivory parkinson – moira watkins – vedran zakharine – sohan davis
Vos Liens :
Informations Importantes :
Charles Dyer
Quidditch
Quidditch

Messages : 161
Points RPs : 315
Date d'inscription : 21/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: High, above the clouds somewhere rain is falling from the sky but it never touches you (alena&charles)   Sam 13 Oct 2018 - 13:12


Into a Fantasy - Alexander Rybak

Charles hochait la tête. « Ouais, t’inquiète pas pour moi. Mes vêtements sont prévus pour. Je suis désolé, j’y avais pas pensé, je suis sur un balai pratiquement la moitié du temps, j’en oublie certaine chose évidente. » Il sourit. « Et t’aurais sûrement du les lui prendre oui... mais tu ne pouvais pas savoir. J’ai eu la bonne idée de te faire une surprise, en pensant à pas grand chose… » comme d’habitude. Il levait les épaules, coupable et la laissait alors s’équiper un peu plus pour la descente. Même sans ses goggles, il allait pouvoir tenir. Il était souvent parti, à peine équipé. L’envie de voler était parfois plus forte que le froid. Disons, qu’il savait faire avec, car clairement il allait sûrement versé une larme, surtout avec la descente qu’il avait prévu. Il avait besoin d’un peu de sensation lui, et encore il lui éviterait les looping et les quelques minutes en chute libre qu’il adorait faire. Cette sensation de tout lâché, de se laisser abandonner avant de reprendre le contrôle de son balai. Il resterait soft, histoire qu’elle fasse pas une attaque ou qu’elle tombe. En parlant de ça. « Au fait, pour information, si tu tombes, plus on est haut et plus j’ai de chance de te rattraper… » ce qui se voulait rassurant, vraiment.

Qu’elle ait eu un peu peur, c’était ce qui poussait un peu Charles à faire ce genre de chose. Pas de lui faire peur à elle, mais parce que lui, ça lui donnait un peu d’adrénaline. Une vertigineuse sensation de liberté, de pouvoir faire ce que bon lui semblait tout en pouvant caresser les nuages. Il reprit assez vite un vol plus calme, histoire de pouvoir apprécié la balade sous ce ciel d'un rose orangé. Charles allait payé sa curiosité. Il se questionnait sur toutes ces marques qu’il avait vu sur le corps d’Alena. Jamais il n’aurait imaginé ça sous ses vêtements. En toute innocence bien sûr. Les cicatrices venaient d’une attaque. C’était triste. Puis elle ajoutait qu’elle avait été blessé et avait même perdu des membres de sa famille. Il n’avait aucune idée de comment lui réagirait s’il en venait à perdre un de ses frères. Aussi chiant et odieux qu’il était parfois avec eux, il les aimait et c’était réciproque. Charlie avait juste besoin de briller pour quelque chose, ce qui n’était pas facile mais il n’était pas méchant. Juste un peu limité.

Charles n’avait plus pipé un mot pendant un moment. Elle ne le voyait pas, mais le pauvre joueur, il tirait une de ses tronches, la bouche en biais et le regard qui avait l’air de dire que son cerveau avait déconnecté. Cela lui apprendrait à poser des questions tiens. Il avait cette horrible sensation de se retrouver après l’attaque de Voldemort et son armée de Mangemort à Poudlard. Tout était si triste, il y avait une de ces ambiances. Il commençait à en avoir un peu marre qu’on lui raconte des choses aussi accablantes. Au moins, son entrée chez les Pie et sa carrière de joueur l’avait aidé à faire oublié un peu tout ça… Avec Owlin et toujours les mêmes sombres personnes, ça avait l’air de recommencer… Les gens étaient tous déprimant ! Merde quoi ! Bon là avec Alena, c’était juste un hasard, mais franchement… Et dire qu’il était au courant pour l’ami de Marcus et un peu lâche, il n’avait pas osé lui envoyer un hibou car il ne savait pas du tout quoi dire ou faire. Par contre, s’il avait voulu le voir pour ne surtout pas y penser et faire comme si ça n’existait pas, il aurait trouvé le candidat parfait en contactant Charles. Ça, lui aussi il savait très bien faire… C’était connu après tout et on venait pas voir Charles pour ce genre de besoin, de se confier et pleurer sur son épaule. Tant mieux, il n’en avait pas envie ! Surtout pas. Parce que moi après ? Quand est-ce que je me plains hein !

Il revint enfin à lui. « Mais, contrôler quoi ? » demandait-il brusquement. Les phrases s’étaient inlassablement répété dans sa tête jusqu’à ce que, comme habituellement, son cerveau efface les informations bien trop tristes et il n’y avait que cette partie là et ses space-cakes qui l’aidait à aller mieux qui ressortait dans son crâne. « Contrôler tes cauchemars ? » pensait-il avec innocence. « On peut les contrôler ? Moi quand j’en fais... Je subis jusqu’au bout en général... »

acidbrain



_________________

Je comprends ce qui se passe, faire face à la perfection c’est si rare. [...] Ces cheveux, ce corps ! Oui, c’est moi le plus beau, c’est moi le plus fort ! Comment vous le dire, c’est pour vous les Hommes que j’ai créé l’univers. [Maui, Vaiana] (c) caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Theo & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Alena O'Leary
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 378
Points RPs : 882
Date d'inscription : 24/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: High, above the clouds somewhere rain is falling from the sky but it never touches you (alena&charles)   Dim 14 Oct 2018 - 0:07

Le fait de savoir que plus ils étaient haut et plus Charles avait de « chances » de la rattraper, étrangement, ça ne la soulageait pas beaucoup. C'était pas une question de manque de confiance, il lui aurait assuré qu'il la rattraperait, elle l'aurait cru, mais vu qu'il ne semblait pas sur, et bien le doute était toujours bien présent du coup et c'était assez compliqué de l'oublier. Mais finalement, il avait quand même bien fait les choses, redescendant un peu, et ralentissant, ce qui lui permettait de mieux apprécier les sensations et le paysage aussi, c'était plus agréable de cette façon en quelque sorte, donc elle n'allait pas se plaindre. En fait, elle se détendait même au fur et à mesure de la balade. Par contre, elle ne s'était pas attendu à cette question, ou plutôt si... enfin elle s'y attendait en quelque sorte, mais en général, les gens lui demandaient quand ils voyaient les marques, pas après, comme là... donc la logique aurait voulu que Charles lui demande quand ils étaient chez son frère, quand il l'avait vu, mais au lieu de ça, il avait juste fait comme si de rien était, et avait juste semblé gêné qu'elle ne porte pas de bikini... ceci dit, c'était Charles, il agissait pas vraiment de manière logique et c'était quelque chose qu'elle appréciait assez, parce qu'elle n'était pas vraiment du genre à agir de manière logique non plus à vrai dire. Du coup, elle avait été un peu surprise sur le coup, mais elle s'était rapidement reprise pour lui expliquer l'attaque. De toute manière, c'était de notoriété public, ça avait fait la une des journaux à l'époque, même si le blond n'avait pas dut y faire attention, il était peut être du genre à ne lire que les pages sportives, et puis de toute façon elle ne lui en voudrait pas, il n'était pas concerné par tout ça et c'était pas plus mal. Donc elle lui avait expliqué du mieux qu'elle le pouvait, parlant de l'attaque, de la mort de ses frères, du fait qu'elle avait été blessée, elle était restée vague là dessus, elle savait qu'elle ne devait pas parler de sa condition de loup garou.

C'était dommage, parce que maintenant, elle l'acceptait et elle ne le voyait plus vraiment comme une mauvaise chose, elle était adéquation avec l'animal en elle, et elle vivait pas trop mal ses pleines lunes. Elle avait trouvé une sorte d'équilibre entre la part animal et humaine et ça lui convenait, mais pour les autres, c'était une mauvaise chose. Son frère lui avait bien fait comprendre que moins de gens sauraient, et mieux ce serait pour elle, parce que les gens n'acceptaient pas les loups garous et encore moins les loups garous cracmol... pourtant c'était ce qu'elle était, et elle avait envie d'être fière de ce qu'elle était, donc c'était toujours assez dur de le cacher... mais du coup, elle avait pas non plus envie qu'on pleure sur son sort, c'était pas du tout le but. Elle avait donc tenté de le rassurer, lui disant qu'elle allait bien à présent et qu'elle gérait mieux les choses, elle parlait principalement du loup garou, mais aussi un peu de sa peine et de son deuil. Parce que ça faisait trois ans et demi maintenant, il fallait avancer, toujours continuer à avancer. Elle fronça un peu les sourcils devant la demande de précisions du blond... avant de secouer la tête en disant :

- Non... enfin d'une certaine manière si, j'en fais beaucoup moins, parce que je dors mieux grâce à mes pâtisseries, mais c'est le reste... la peine de ma famille, la mienne, toutes ces émotions qui viennent des gens autour de moi... c'était dur au début, mais maintenant ça va mieux !

Ce qu'elle appelait les « ondes », c'était simplement la retranscription des odeurs que les gens dégageaient quand ils ressentaient des émotions particulières. D'ailleurs, il fronça un peu le nez, tournant un peu la tête vers le blond, humant l'air avant de dire :

- T'es gêné, et triste un peu... mais faut pas, je te l'ai dit, je vais bien !

C'était surtout la gêne qui l'emportait, c'était un peu comme s'il avait mit les pieds dans le plat, mais il était pas le premier à lui poser cette question... toutes les personnes avec qui Alena avait eu des relations intimes depuis l'attaquent lui avaient toujours posé cette question, et elle avait toujours répondu la même chose, à savoir ce qu'elle venait de lui dire. Et elle finissait toujours de la même manière, en disant que maintenant, elle allait bien et qu'il ne fallait pas être triste ou se sentir mal pour elle. C'était bien la dernière chose qu'elle voulait.

_________________

There's blood on your lies, the sky's open wide There is nowhere for you to hide, the hunter's moon is shining I'm running with the wolves tonight I'm running with the wolves...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : vael moreau – dieter carrow – ivory parkinson – moira watkins – vedran zakharine – sohan davis
Vos Liens :
Informations Importantes :
Charles Dyer
Quidditch
Quidditch

Messages : 161
Points RPs : 315
Date d'inscription : 21/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: High, above the clouds somewhere rain is falling from the sky but it never touches you (alena&charles)   Sam 27 Oct 2018 - 11:29


Into a Fantasy - Alexander Rybak

Les questions étaient sorties de leur contexte, mais parce qu’il était bien trop occupé à ne pas regarder, parler de maillot de bain et de sous-vêtements, puis… Il n’avait pas osé. Là, tout les deux un peu plus détendus, appréciant la balade, loin de tout il s’était permis d’en savoir plus. En entendant les réponses, il se dit qu’il n’aurait pas du. Quelle idée. Il aurait du réfléchir et ne jamais demander… De telles balafres, ça ne devait pas être glorieux du tout. A quel moment lui aurait-elle dit qu’elle se l’était infligée parce qu’elle trouvait ça esthétique ? C’est rare. Et moche... Il s’était senti un peu idiot, mais ce n’était pas ça. Plutôt mal à l’aise. Il n’avait su comment réagir à tellement de… Tristesse. Il avait même fini par interprété au plus simple et au moins tragique. Après, de là à ce qu’il devine avec seulement une phrase qu’elle était lycan, cela aurait été un heureux hasard. Une bonne blague. Charles ? Si perspicace… Jamais. Pour cela il faudrait qu’il arrête de ne voir que son reflet. Et encore, il avait réussi à voir des choses sur la peau de porcelaine de la demoiselle, mais les détails dérangeants et qui faisaient défauts ça lui sautait aux yeux.

Charles était resté silencieux un long moment, toujours aussi perturbé par ce qu’elle lui avait raconté. Il n’avait aucune idée de comment réagir, alors aussi simplement qu’il réfléchissait, il ne réagissait pas trop. Or la blonde sentait les sentiments qui se bataillaient en lui. Il y avait de la peine aussi, parce qu’il n’était pas sans coeur. Il n’avait juste pas envie d’y penser et ne pas savoir.  Lui qui déprimait parce que ses cheveux étaient indomptables le matin ou qu’il avait un énorme bouton sur le visage… Tout ça, c’était beaucoup trop à gérer. Elle sentait qu’il était mal et lui fit part de ce qu’elle ressentait. Charles s’était légèrement redressé, sur la défensive. « Quoi ? Hein ! Pas du tout… Ça va... Tranquille ! » essayait-il d’avoir l’air convaincant, mais rien qu’au ton de sa voix, cela s’entendait encore plus. Il cherchait à être le plus cool et le meilleur, il était sûr de lui et maitrisait toutes situations. Du moins il devait en avoir l’air. Mais non, en fait il était paumé… Il ne voulait pas vraiment le montrer.

Après réflexion, il se détendit un peu… Alena lui avait confirmé une nouvelle fois qu’elle allait bien. Il se penchait pour lui sourire et hochait lentement la tête. « D’accord… » lui avait-il seulement répondu, resserrant instinctivement ses bras autour de la demoiselle, toujours cramponné à son balai bien sûr. Il lui faisait confiance et la croyait coûte que coûte. Puis il préférait se dire ça lui aussi, alors très vite ces émotions se dissipèrent, retrouvant sa bonne humeur et son innocence intacte. « Hm… Ça se voyait à ce point que j’étais pas… à l’aise ? » lui demandait-il sincèrement. « Faudrait que je fasse attention et que je le travailles ça… » se fit-il la réflexion vraiment soucieux. Avoir l’air perdu et aussi sensible, c’est vraiment pas « cool ».

Il avait commencé à se rapprocher du sol, on voyait au loin le terrain de Quidditch dans le paysage, remontant légèrement pour passer la hauteur vertigineuse des gradins et venir se poser prêt de la housse de son balai qu’il avait laissé dans l’herbe.

acidbrain



_________________

Je comprends ce qui se passe, faire face à la perfection c’est si rare. [...] Ces cheveux, ce corps ! Oui, c’est moi le plus beau, c’est moi le plus fort ! Comment vous le dire, c’est pour vous les Hommes que j’ai créé l’univers. [Maui, Vaiana] (c) caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Theo & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Alena O'Leary
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 378
Points RPs : 882
Date d'inscription : 24/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: High, above the clouds somewhere rain is falling from the sky but it never touches you (alena&charles)   Dim 28 Oct 2018 - 14:49

C'était plus fort qu'elle, elle n'arrivait pas à passer outre les émotions des autres, surtout quand elle était aussi proche de l'autre personne comme ça. Elle arrivait à étouffer un peu les sensations grâce à ses pâtisseries, mais là, elle n'en avait pas sur elle et en plus, elle était littéralement collée à Charles, du coup, c'était dur de faire abstraction de ce qu'il semblait ressentir. Et en même temps, c'était commun, parce que c'était un peu ce que tout le monde ressentait quand elle racontait ce qu'il s'était passé chez les O'Leary il y a bientôt trois ans maintenant. C'était triste comme histoire, elle en était consciente et elle aussi elle se sentait triste quand elle y pensait, mais ce n'était plus de la mauvaise tristesse, c'était plus comme avant, quand elle se sentait coupable, quand elle était en colère, quand elle avait constamment envie de pleurer... maintenant, elle se sentait toujours triste, mais elle n'était plus en colère, elle n'avait pas envie de pleurer, elle ne s'en voulait plus... c'était plus facile, parce qu'elle pouvait se permettre de penser à Max et Silas, et elle pouvait se permettre d'en parler, sans avoir à vraiment se sentir mal. Donc forcément, elle ne voulait pas non plus que les gens à qui elle en parlait se sentent également mal. Mais Charles nia, elle le sentit se redresser un peu, ce qui d'ailleurs la fit un peu sursauter en perdant légèrement l'équilibre... c'était pas très cool ça... elle se rattrapa un peu sèchement au manche du balais, alors que Charles feignait que tout allait bien... elle fronça les sourcils parce qu'elle ne se trompait pas sur les ondes que les gens dégageaient, elle savait les reconnaître, et donc, elle savait qu'elle avait raison, il s'était sentis triste et gêné... par contre, elle ne comprenait pas vraiment pourquoi il mentait en affirmant le contraire... c'était un peu étrange à ses yeux de mentir là dessus, ça ne semblait pas vraiment utile à vrai dire. C'était le genre de comportement qui lui échappait un peu, mais après tout, s'il n'avait pas envie de d'admettre la vérité, c'était son choix.

Elle afficha un léger sourire quand il se détendit de nouveau, après qu'elle lui ai certifié qu'elle allait bien et qu'il n'y avait pas de raison d'être triste ou gêné pour elle. Parce que c'était le cas, elle n'était pas du genre à mentir, des fois elle avait pas le choix, mais encore, elle préférait de loin cacher les choses, que de devoir mentir, parce qu'elle ne se trouvait pas très bonne menteuse en fait... c'est pour ça qu'elle évitait simplement le sujet « loup garou », ça lui permettait de ne pas avoir à mentir en disant que non, elle n'en était pas un. Si Charles trouvait déjà qu'elle avait un physique pas très attrayant à ses yeux, notamment son nez qu'il avait déjà critiqué, elle n'osait même pas imaginer ce qu'il penserait de sa forme loup garou... il en ferait probablement un malaise le pauvre ! Elle secoua un peu la tête à sa question avant de dire :

- C'est pas vraiment que ça se voit, c'est plus un ressentis... les gens dégagent des odeurs et des ondes en fonction des émotions fortes qu'ils ressentent... la colère, la tristesse, ou la joie aussi... ça fait comme des couleurs différentes pour chacun ! Et toi, tu sentais comme quelqu'un de triste et de gêné... mais en général, les humains perçoivent pas vraiment ces odeurs, donc je crois pas que tu ais beaucoup besoin de travailler pour le cacher... et puis de toute manière, c'est pas une si mauvaise chose, moi, ça m'aide à comprendre les gens la plupart du temps !

Surtout qu'elle était pas la personne la plus douée qui soit pour comprendre la nature humaine en général, donc elle devait admettre que cette faculté là, elle était la bienvenue. Ils avaient alors commencé à descendre, jusqu'à ce que le balais s'immobilise enfin. Alena posa les pieds au sol, mais ces derniers étaient un peu engourdie par le froid et le vol aussi, elle se sentait presque lourde tout à coup, c'était un peu étrange comme sensation, comme si l'attraction terrestre se rappelait tout à coup à elle...

- C'est bizarre, je me sens toute lourde d'un coup... c'est comme si je venais de manger mon poids en brownies...

C'était assez marrant dans le fond, c'était nouveau comme sensation, elle avait déjà pris l'avion moldus, mais c'était vraiment pas du tout pareil !

_________________

There's blood on your lies, the sky's open wide There is nowhere for you to hide, the hunter's moon is shining I'm running with the wolves tonight I'm running with the wolves...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : vael moreau – dieter carrow – ivory parkinson – moira watkins – vedran zakharine – sohan davis
Vos Liens :
Informations Importantes :
Charles Dyer
Quidditch
Quidditch

Messages : 161
Points RPs : 315
Date d'inscription : 21/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: High, above the clouds somewhere rain is falling from the sky but it never touches you (alena&charles)   Sam 10 Nov 2018 - 7:21


Into a Fantasy - Alexander Rybak

C’était une maladresse, un besoin d’être le meilleur et le plus courageux de tous, le plus cool. On ne s’ennuyait pas d’une telle nouvelle. Il ne voulait pas non plus qu’elle pense qu’il ait pitié... Mais surtout par pudeur, parce que tout ça, il ne savait pas le gérer. Or, il avait fini par se détendre. Alena avait une telle innocence et franchise pour prendre les choses ainsi que les dire. Elle était transparente quand parlait et quand elle lui dit qu’elle allait bien, il n’en doutait pas. Il préférait ça de toutes façons.

Après, il s’était montré plutôt curieux sur la façon dont elle avait présenter les choses. Il ne comprenait pas comment elle avait pu sentir Hein quoi ? Je sentais ??? Ça sent bon au moins la tristesse ou la gêne ? Non, dis moi car je vais de suite aller mettre du parfum. Déjà que je ne suis pas fier, mais alors si en plus je pue, c’est le pompon ! » dit-il, presque choqué, mais il faisait de l’humour là. Il n’allait pas sérieusement se mette du parfum. Il était idiot, mais il ne fallait pas pousser non-plus. Le sol se rapprochait d’eux lentement et Charles se concentrait sur l’atterrissage. Il n’était pas seul, il devait le faire plus prudemment. Ce n’était pas le cas quand il l'était, un oiseau agile qui sautait au sol alors que le vent portait encore ses ailes.

Alena posait enfin ses pieds dans l’herbe, aidé par Charles qui lui donnait une main pour l’accompagner. Il rit de bon coeur lorsque Alena lui partageait qu’elle avait l’impression d’être lourde tout d’un coup. Elle était trop mignonne... Il voyait ce qu’elle voulait dire. Il passait parfois des heures d’affilées sur son balai qu’il en avait presque oublié comment on se déplaçait avec ses pieds, même si beaucoup moins maintenant. Il quittait aussi sa monture et le fit tourner autour de sa main, juste une fois, une simple manie et vint le poser sur sa housse.

« Mais pourquoi tu sens et pas moi ? Je comprends pas. » demandait-il brusquement. Il s’imaginait que c’était un truc de sorcier vu qu’elle avait dit que les humains ne le pouvaient. Enfin, c’était la première idée qu’il est eu, sinon cela voulait dire quoi hein ? Si les sorciers étaient eux aussi des humains. Trop compliqué, il a préféré se cantonner à sa première idée. « Ça s’apprends ? Hm… J’aurais t’être du aller à la fac moi. M’enfin… » Silence. « J’ai comme l’impression que si j’avais cette capacité, je serais tellement déçu de ce que ressente les gens face à moi. Une sorte... d’intuition… » dit-il en regardant en l’air, pour mieux chercher dans son petit crâne.

Il s’étirait et regardait Alena avec un petit rictus narquois. « Je peux amener celle-qui-n’est-pas-une-princesse manger un petit truc avec une boisson chaude ? » proposait-il. Lui, le grand air comme ça, ça lui donnait faim, puis vu qu’elle avait eu froid ça lui ferait sûrement du bien. Lui, il aimait bien boire un thé ou un chocolat quand il avait froid… « Je connais un petit endroit sympa tu verras… Je pense même que je pourrais t’étonner. ». Il s’approchait d’elle pour venir doucement glisser un doigt entre le cache-nez et sa joue pour découvrir son visage et le tissus se détendit progressivement. Il tirait un peu dessus pour l’agrandir, fit une boucle et il la passait par-dessus la tête d’Alena en essayant de ne pas lui arracher la moitié de ses cheveux, ce qu’il réussi, mais il avait mis encore plus de bazar dans ses cheveux qu’après cette petite envolée. Le cache-né s’était transformer en écharpe.  

acidbrain



_________________

Je comprends ce qui se passe, faire face à la perfection c’est si rare. [...] Ces cheveux, ce corps ! Oui, c’est moi le plus beau, c’est moi le plus fort ! Comment vous le dire, c’est pour vous les Hommes que j’ai créé l’univers. [Maui, Vaiana] (c) caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Theo & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Alena O'Leary
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 378
Points RPs : 882
Date d'inscription : 24/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: High, above the clouds somewhere rain is falling from the sky but it never touches you (alena&charles)   Lun 12 Nov 2018 - 12:53

C'était pas vraiment une question qu'elle s'était déjà posée... est ce que ça sentait bon la tristesse... c'était pas vraiment une odeur désagréable, c'était plus la sensation en elle même qui l'était, comme pour toutes les autres émotions, enfin sauf la joie et le bonheur, ça, elle aimait bien la sensation que ça faisait, mais le reste... c'était un peu plus compliqué. Mais c'était pas pire que la colère ou encore la haine, parce que ça, c'était vraiment très désagréable, mais elle n'avait jamais ressentis ça une seule fois de la part de Charles, en règle général, il respirait plutôt le bonheur lui, ce qui était d'ailleurs assez rare, mais c'était probablement parce qu'il vivait dans un monde un peu à part et qu'il ne se souciait pas trop de ce qu'il se passait dans le vrai monde, il se préservait et c'était pas forcément une mauvaise chose. Dans tout les cas, il n'avait pas besoin de mettre de parfum, surtout que les parfum, c'était pas toujours génial pour son nez, ça sentait fort et puis ça l'étourdissait un peu du coup, elle n'aimait pas beaucoup ça. Elle secoua donc la tête négativement, affichant un léger sourire avant de dire :

- Noon... t'as pas besoin de parfum, ça pique le nez... et puis ça sent pas spécialement mauvais, en fait, c'est spéciale, mais c'est pas l'odeur qui est la plus dérangeante, c'est plus la sensation qui vient avec... je sais pas vraiment comment l'expliquer, mais t'as vraiment pas besoin de parfum !

Elle afficha un sourire amusé, parce que c'était tellement Charles au final, se soucier en premier lieu des apparences qu'il renvoyait, de son image, et il ne fallait surtout pas qu'on dise qu'il sentait mauvais... mais c'était pas le cas, il sentait juste... Charles quoi. Quoi qu'il en soit, elle se retrouva enfin à terre et elle eu un peu de mal à s’accoutumer, c'était un peu comme si elle avait perdu l'habitude de devoir tenir sur ses deux jambes... c'était un peu étrange, elle avait l'impression d'être vraiment lourde, et ses jambes flagellaient un peu... comme si elles allaient céder... Il lui fallut un petit moment pour bien être sur qu'elle avait le bon équilibre et se risquer à faire un pas ou deux pour bien se réhabituer. Et elle tourna finalement la tête vers le blond qui rangeait son balais, un peu surprise, elle pensait pas que tout cela l'intéresserait autant... Charles n'était pas vraiment du genre à s'intéresser plus que ça aux autres, en général, il préférait parler de lui, c'était la raison pour laquelle elle ne s'était pas trop inquiété en lui disant tout ça, elle était partis du principe qu'une fois qu'il jugerait qu'il avait assez d'informations, c'est à dire très rapidement, il finirait par passer à autre chose tout simplement. Mais apparemment, il n'avait pas encore assez d'informations... Elle secoua un peu la tête négativement avant de dire :

- Je ne pense pas que ça s'apprenne... et oui, c'est parfois décevant, mais ça peut aussi servir, parce que avant, on me disait toujours que j'étais trop naïve et les gens en profitaient un peu... mais maintenant, je sens les gens qui ont des mauvaises intentions et du coup je me méfie plus...

C'était comme pour tout, il y avait des inconvénients, mais aussi des avantages, même si elle devait admettre qu'elle avait eu beaucoup de mal dans un premier temps à trouver les avantages à tout ça... il lui avait fallut beaucoup de temps pour s'y faire. Elle afficha alors un grand sourire en hochant la tête énergiquement avant de dire :

- Je dis jamais non pour manger ! Surtout que je me sens un peu moins lourde maintenant donc je pense que je peux me lâcher sur la nourriture !

La nourriture, c'était son truc, elle était incapable de résister à ça, et elle n'allait donc pas dire non, surtout que du coup, elle se rendait compte que voler, ça donnait faim... même si pour elle, tout avait tendance à donner faim.. elle laisse Charles lui retirer son cache col, ne se souciant pas le moins du monde du bordel que ça mettait dans ses cheveux et elle secoua un peu la tête pour tenter de remettre juste ça à peu près en place, ce qui n'était pas une réussite mais tant pis, elle s'en fichait. Et d'ailleurs, elle n'avait pas vraiment répondu à la première question du blond, sur comment ça se faisait qu'elle le sente et pas lui... parce qu'elle ne savait pas quoi répondre, elle n'avait pas envie de lui mentir du coup elle fronça un peu les sourcils avant de dire :

- Je suppose qu'il y a des gens plus sensible que d'autres... tu sais, les animaux sont sensible aux émotions, ils les perçoivent, donc je suppose que ça peut aussi arriver chez les gens...

C'était pas un mensonge, c'était même une vérité, et elle n'avait pas eu besoin de trop s'étendre sur le sujet, elle haussa un peu les épaules, glissant sa main dans celle de Charles, en vu du moment où il allait les faire transplaner, parce que là ils étaient un peu au milieu de nul part donc, elle ne voyait pas vraiment comment ils pouvaient aller manger quelque chose sans transplaner.

_________________

There's blood on your lies, the sky's open wide There is nowhere for you to hide, the hunter's moon is shining I'm running with the wolves tonight I'm running with the wolves...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: High, above the clouds somewhere rain is falling from the sky but it never touches you (alena&charles)   

Revenir en haut Aller en bas
 
High, above the clouds somewhere rain is falling from the sky but it never touches you (alena&charles)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sunday morning rain is falling. [FREE]
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» Fiche de Rain Maniko
» Jeu de pirates : Legend of the high seas ?
» La mythologie de Falling Angels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise From The Ashes :: 
Monde Magique
 :: Reste du Monde
-
Sauter vers: