RSS
RSS

Navigation

Liens utiles

Sabliers

GRYFF.
1690
POUFF.
2900
SERD.
1560
SERP.
2515

Vidéo du Forum

Top Sites


PRDBazzartNever Utopia

Copyright

Le forum Rise From the Ashes est l'entière propriété de ses fondatrices Ilyria, Panda-Sama, Mzlle Lou & Zuzuu. Le contexte est basé sur la saga Harry Potter appartenant à J.K. Rowling et à été écrit par Ilyria. Le design et codes CSS sont d'Ilyria & Ludibaty (Theo & Leo). Les descriptions des catégories sont de Zuzuu. Les chronologies et autres annexes ont été inspirées par l'encyclopédie HP. Toute reproduction entière ou même partielle est interdite.


 


Partagez | 
 

 High, above the clouds somewhere rain is falling from the sky but it never touches you (alena&charles)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : vael moreau – dieter carrow – ivory parkinson – moira watkins – vedran zakharine – sohan davis
Vos Liens :
Informations Importantes :
Charles Dyer
Quidditch
Quidditch

Messages : 150
Points RPs : 280
Date d'inscription : 21/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: High, above the clouds somewhere rain is falling from the sky but it never touches you (alena&charles)   Lun 9 Juil - 22:48


Into a Fantasy - Alexander Rybak

Après les tristes événements qui avaient touchés Poudlard et Owlin, Charles se sentit obligé de rentrer un peu à la maison. Il faut dire qu’après les hiboux aux messages trop vagues échangé avec sa mère, il sentait qu’il ferait bien de passer voir son frère et rassurer sa mère. Elle avait l’air un peu paniquée. On leur avait accordé quelques jours comme à d’autre personne de l’équipe dont des proches avaient été touché par l’accident. Cela faisait déjà plus d’une semaine qu’il était à Goldric’s Hollow.

Il était un peu loin de tout ça même en revenant à la maison, alors Charles se portait pour le mieux si ce n’est qu’il était un peu inquiet. Il ne comprenait pas tout et tout aussi bien parce qu'il faisait pas l’effort de comprendre, personne ne s’était non-plus donné la peine de lui expliquer. Ne parlons pas des journaux, il n’ingérait pas tout. Ce qu’il avait saisit c’est qu’il y avait eu une attaque, des blessés et une université magique en miette. Le détail des moldus qui avait vu Owlin, personne ne lui avait dit, le temps qu’il comprenne l’impact que cela pouvait avoir… Ses amis et sa famille préféraient même pas lui ajouter ce détail.

Il profitait alors de ne pas être pris par ses entrainements pour passer voir quelques amis dont Alena. Surtout Alena. Il avait passé peut-être plus de temps avec elle récemment, vu qu’elle s’était proposée de lui apprendre à jouer du piano. Depuis, il était passé quelques fois et ne voyait pas le temps passé. C’est qu’il adorait ça. Et ce temps passé avec elle, il avait appris à connaitre un peu plus l’étrange étudiante. C’était presque d’instinct qu’il se fit du soucis pour elle, vu sa douceur et sa candeur. C’est ainsi qu’il la voyait en grande partie. C’était de cette aura là qu’il s’était imprégné en s’efforçant à retenir plus de six notes à aligner sur le piano. Elle est gentille… S’il y a bien quelqu’un à qui je peux accorder un peu de temps en ce moment et qui le mérite, c’est bien elle.

Elle était toujours à Londres, mais forcément elle ne dormait plus à l’université. Il avait réussit à se dégoter l’adresse où elle logeait en ce moment, tout seul comme une grand. Ce fut fastidieux, mais il y était parvenu. Il avait fait un détour par Owlin et Charles resta un moment sans-voix à regarder les lieux. Quand on lui en parlait, il venait de comprendre qu’il ne réalisait pas vraiment l’ampleur des dégâts. Il prit le temps de saisir que l’endroit où il était passé il y a à peine un mois, il n’en restait plus que ça. Ça me faisait peur.

Charles pénétrait dans un immeuble et s’arrêta devant un miroir pour se recoiffer, replacer ses vêtements, retirer une tâche de poussière sur sa basket, et s’accorder juste un court instant pour le plaisir de se mirer. Il se faisait présentable, voilà tout. Les numéros de porte défilaient dans les couloirs quand enfin le blond s’arrêtait devant l’une d’elles. Il était devant chez « Marshall O’Leary… » avait-il murmuré en lisant son papier, puis lisant ensuite le nom O’Leary au-dessus de la sonnette. Il appuya dessus avec entrain et patientait en prenant appui sur son balai emballé dans une housse. Puis il attendait…Oh merde ! Et si elle était pas là…

Il ne l’avait pas prévenu. Il voulait lui faire une petite surprise. Le dernier hiboux envoyé, c'était il y a quelques jours après l’attaque d’Owlin. Charles avait profité d’un créneau dans son planning charger pour faire l’effort de lui écrire quelques mots. En général, il échangeait surtout avec sa famille ou c’était pour se fixer des rendez-vous.

« J’espère que ça va et que tu n’as aucun mal.
Je te dédie tous les buts de mon match de demain.
xoxoxo. Charlie.
 »

Et s’il avait pu y ajouter en pièce-jointe son sourire vendeur… Oui, cela faisait un peu le message pré-mâché pour une fan, mais il avait mis du coeur dans l’effort. Je savais juste pas quoi dire en fait. « Je trouves tout ça tellement… Triste. J’aimerai tellement qu’il n’y ait pas de guerre. ». C’est tellement débile… Donc Charles avait décidé de débarquer à l’improviste.

acidbrain



_________________

Je comprends ce qui se passe, faire face à la perfection c’est si rare. [...] Ces cheveux, ce corps ! Oui, c’est moi le plus beau, c’est moi le plus fort ! Comment vous le dire, c’est pour vous les Hommes que j’ai créé l’univers. [Maui, Vaiana] (c) caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Theo & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Alena O'Leary
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 353
Points RPs : 808
Date d'inscription : 24/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: High, above the clouds somewhere rain is falling from the sky but it never touches you (alena&charles)   Mer 11 Juil - 10:48

Elle s'ennuyait... et Ezra avait raison, l'ennui c'était vraiment contre productif, mais depuis que Owlin avait été détruit, elle avait trouvé refuge chez Marsh et Liam et elle n'aimait pas beaucoup ça... parce qu'elle avait un peu l'impression de les envahir, de les déranger. Ils lui assuraient que non, mais elle avait quand même cette impression, surtout quand elle surprenait certains regards entre eux... et puis outre cela, elle avait plus grand chose à faire de ses journées non plus et ça c'était problématique, parce qu'elle n'aimait pas rester sans rien avoir à faire. Elle avait besoin de bouger un peu, de rencontrer des gens, de voir de nouvelles choses, ça l'aidait à être inspirée pour la musique, mais elle avait pas trop l'occasion de faire ça. Parfois, elle prenait une guitare et elle sortait pour faire un peu de musique dans la rue ou dans le métro... mais elle pouvait pas non plus faire ça toute la journée, elle avait besoin de choses plus concrètes. Et surtout elle avait besoin d'une motivation pour la pousser le matin à se lever et à s'habiller, ce qui n'était pas gagner... parce que dormir, elle adorait ça et porter des vêtements, c'était pas son truc... Enfin dans tout ça, Marsh et Liam n'étaient pas mieux lotis, eux non plus n'avaient plus grand chose à faire, mais ils participaient à des réunions avec l'Ordre du Phoenix et ils aidaient à la reconstruction de Owlin, ou du moins aux recherches pour essayer de trouver encore des survivants... mais elle, elle pouvait pas participer, parce que sans magie elle était tout simplement pas utile. Ses amis lui manquaient, Marcus, Miles, même Charles, leurs leçons de piano lui manquait, d'ailleurs elle avait été contente d'avoir de ses nouvelles et de voir qu'il s'inquiétait un peu pour elle, même si elle se demandait s'il n'avait pas envoyé une centaine de copie du même message à tout son fan Club présent à Owlin... elle y avait quand même répondu, en lui disant que tout allait bien et qu'elle était juste triste de ne plus pouvoir aller à l'université...

Elle devait se trouver un boulot, elle en avait parlé avec Ezra, elle devait trouver un travail pour lequel elle serait payée, parce que avec cet argent, elle pourrait ensuite payer un studio d'enregistrement pour faire un CD. Mais c'était pas simple de trouver du boulot, personne ne voulait engager une cracmol dans le monde magique et dans le monde moldus, elle apparaissait comme quelqu'un de vraiment bizarre... du coup jusque là elle avait fait chou blanc et ça la déprimait un peu... elle était pas vraiment du genre à se laisser aller à la déprime, parce qu'elle était du genre à se maintenir toujours occupé, mais là... ben c'était un peu plus dur. Elle avait été surprise en entendant la sonnette retentir dans l'appartement, sans doute parce qu'elle avait pas l'habitude qu'il y ait des gens qui viennent pour la voir... elle était avachis dans le canapé, devant la télé, c'était une bonne chose que son frère ai équipé l'appartement à la manière moldus... ne portant que le strict minimum en vêtement, à savoir... ben des sous vêtements quoi... ce qui était loin de lui poser problème puisque c'était plutôt habituel chez elle, par contre pas sur que ça ne pose pas de problème à la personne derrière la porte. On lui avait déjà dit que ça ne se faisait pas, mais sur le coup, ça lui était quelque peu sortis de l'esprit. Alors elle s'était juste levée, s'était dirigée vers la porte et l'avait ouverte sans prendre le temps d'enfiler quoi que ce soit d'autre. Son visage passa de la surprise à la joie alors qu'elle reconnaissait le visage de la personne dans l'encadrement de la porte :

- Charles ?! Je ne m'attendais pas à te voir ici... on devait se voir ?! Mince... tu m'as prévenue et j'ai oublié c'est ça ? Si c'est ça, je suis désolée, je suis un peu à l'ouest en ce moment, l'ennuie est en train de parasiter mon cerveau...

Elle paniquait un peu, elle aimait pas l'idée qu'elle ai put oublier un ami, c'était pas son genre, mais vu comment les choses se déroulaient en ce moment, elle en aurait bien été capable, du coup pour se faire pardonner, elle se rapprocha du grand blond, l'entourant de ses bras au niveau du buste pour lui faire un câlin, encore un truc qui ne se faisait pas trop en général, mais tant pis... elle avait oublié ses bonnes manières... elle le relâcha en affichant un grand sourire avant de se pousser de l'encadrement en disant :

- Tu peux entrer si tu veux ! Je suis contente de te voir, j'étais en train de me dire que mes amis me manquaient en fait...

Il savait pas dans quoi il avait mit les pieds, elle s'ennuyait tellement qu'elle ne comptait pas le laisser repartir aussi facilement, il était là, il allait devoir lui tenir un peu compagnie, sinon elle allait finir par devenir complètement folle !

_________________

There's blood on your lies, the sky's open wide There is nowhere for you to hide, the hunter's moon is shining I'm running with the wolves tonight I'm running with the wolves...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : vael moreau – dieter carrow – ivory parkinson – moira watkins – vedran zakharine – sohan davis
Vos Liens :
Informations Importantes :
Charles Dyer
Quidditch
Quidditch

Messages : 150
Points RPs : 280
Date d'inscription : 21/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: High, above the clouds somewhere rain is falling from the sky but it never touches you (alena&charles)   Dim 15 Juil - 19:34


Into a Fantasy - Alexander Rybak

Alena vint ouvrir la porte. En voyant sa bouille et son sourire il sourit aussi, soulagé. Elle était bien là, son plan ne tombait pas à l’eau. Il laissa descendre son regard et Charles vira au rouge quelques secondes avant de loucher et de planter rapidement ses yeux dans ceux d’Alena. Charles avait été éduqué avec un minimum de bonnes moeurs malgré ce qui faisait la célébrité de sa mère. Voir des filles en petites tenues, ça ne se faisait pas trop. Enfin surtout pas de regarder. Ce que je ne comprenais pas vraiment, car à la plage… Un bikini, c’est un sous-vêtements. Enfin, c’est tout pareil. Mais là ça passe. Est-ce que je lui demande de s’habiller ou de mettre un maillot de bain ?

Il n’osait plus bouger et surtout détacher son regard du visage d'Alena. C’est qu’il avait du respect pour elle. Mais j’avais envie de regarder un peu quand même. Ça m’avait l’air bien mignon tout ça. J’ai pas vraiment regarder merde. Il l’avait laissé parler, un peu perturbé par la situation. Quand elle vint le prendre dans ses bras, étrangement il se sentait mieux et paraissait beaucoup moins gêné. Il pouvait se détendre, plus obligé de garder ses yeux à une hauteur respectable. Et aussi qu’il pouvait lui reluquer un peu sa chute de rein ni vu, ni connu. Elle était si heureuse de le voir. Il sourit et lui tapotait le dos avec complicité. Il était content de la voir aussi. Elle se détachait de lui avec un sourire communicatif et l’invitait à entrer.

Charles s’y osa, marquant une pause dans l’entrée et venant se débarrasser de son balai contre un mur. Il l’avait fait avec délicatesse et avait caresser la housse comme pour rassurer son balai. S’il y avait une chose dont Charles prenait soin après ses cheveux, c’était bien son balai. « Tu n’as rien oublié. Je voulais te faire une surprise. » dit-il avec un sourire charmeur qu’il perdit aussitôt. Il avait oublié. Il se retournait et fixait le soutien-gorge d’Alena. « Et finalement, c’est moi qui l’ait eu… » Non, ça va pas le faire. « Enfile un truc, s’te plait… Je vais trop m’en vouloir de passer mon temps à te parler sans jamais te regarder dans les yeux. Ou sinon… Mets un bikini. » Il finit par se cacher les yeux. « Ça me mets mal à l’aise. » dit-il avant de se tourner et prendre une direction. Il supposait que le salon devait être la première salle à gauche qu’il avait brièvement repérer. Il se prit le cadre de la porte. « Aaaow ! Ah bah ouais, je suis con… » soupirait-il en se rappelant qu’il avait mis ses mains sur ses yeux et se frottait le front pour faire partir la douleur. « J’espère que je serais pas marqué » s’inquiétait-il de son visage à la peau parfaite.

acidbrain



_________________

Je comprends ce qui se passe, faire face à la perfection c’est si rare. [...] Ces cheveux, ce corps ! Oui, c’est moi le plus beau, c’est moi le plus fort ! Comment vous le dire, c’est pour vous les Hommes que j’ai créé l’univers. [Maui, Vaiana] (c) caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Theo & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Alena O'Leary
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 353
Points RPs : 808
Date d'inscription : 24/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: High, above the clouds somewhere rain is falling from the sky but it never touches you (alena&charles)   Mer 18 Juil - 21:18

Elle était vraiment ravis de voir quelqu'un et en plus un visage amicale, elle ne s'y était pas vraiment attendue, parce que en général, Charles était souvent occupé, même si dernièrement, avant les événements à Owlin, ils se voyaient déjà un peu plus souvent parce qu'il prenait ses leçons de piano très au sérieux ce qui l'avait assez surprise aussi, elle n'avait pas pensé qu'il pourrait autant aimé ça. Mais c'était une bonne chose, ça le faisait sortir un peu de sa zone de confort et ça lui permettait de découvrir des choses nouvelles, de son cotés, la blonde adorait découvrir de nouvelles choses, ça lui permettait d'être inspirée et de pouvoir composer de meilleures musiques, mais en ce moment, son inspiration était au point mort. Tout ce qu'elle avait composé après les événements à Owlin était quelque peut déprimant et c'était pas trop son genre de faire dans le déprimant, ses musiques étaient plutôt optimiste en général, mais c'était dur de rester optimiste après de tels choses... il y avait eu beaucoup de morts et de blessés et elle avait même entendu dire qu'un élève avait été mordu par Greyback, elle ne savait pas qui encore, mais elle devait le découvrir, parce que si c'était vrai, cet élève allait avoir besoin d'aide et elle était prête à apporter la sienne. D'ailleurs elle était tellement contente de voir Charles, qu'elle n'avait pas du tout fait attention à sa tenue, en général, elle n'y faisait jamais vraiment attention, elle n'était pas pudique, mais depuis sa propre attaque, elle essayait quand même au mieux de camoufler les cicatrices... elle en avait pas mal, des marques de griffures et de morsures, elle, elle s'y était habitué, de même que ses frères et sœurs, mais les autres, ça avait tendance à leur faire un effet un peu bizarre, à les mettre mal à l'aise. Du coup, quand le blond se mit à agir un peu étrangement, lui demandant d'enfiler quelque chose, elle baissa les yeux sur elle même, se souvenant qu'effectivement, c'était pas vraiment une tenue appropriée pour recevoir des gens... mais par contre elle comprit pas trop pourquoi il lui demandait d'enfiler un bikini... surtout qu'elle n'avait pas ça en stock...

- Oh... désolée, j'avais oublié... mais j'ai pas de bikini... et je doute que ça cache beaucoup plus de choses...

Elle avait toujours les yeux baissés sur elle même, se demandant en quoi un bikini pourrait être mieux et elle releva les yeux juste au moment ou le blond, une main plaqué sur ses propres yeux fonçait tête la première dans le mur d'encadrement de la porte. Elle esquissa une grimace, ça devait être un peu douloureux, et elle s'en voulait un peu, parce qu'elle avait l'impression que c'était de sa faute. Elle espérait aussi que ça ne laisse pas de marque, elle s'en voudrait probablement encore plus si c'était le cas.

- Désolée... je vais trouver quelque chose...

Elle se dirigea dans le salon, il y avait quelques affaires qui traînaient, elle était pas la reine du rangement, et vu que son beau frère non plus... elle tombe d'ailleurs sur un tee-shirt qui devait lui appartenir, Liam était grand et assez massif, du coup ça serait sans doute suffisant pour cacher, elle enfila le tee-shirt qui lui tomba jusqu'aux genoux, elle nageait dedans mais au moins, il n'y avait plus aucune cicatrice apparente ! Elle afficha un grand sourire, fière d'elle avant de se retourner vers Charles en lui disant :

- C'est bon tu peux regarder !

Elle était pas spécialement à l'aise avec des vêtements, mais bon elle savait que c'était la norme et déjà qu'elle passait pour quelqu'un de bizarre, donc autant ne pas trop en rajouter non plus. Mais pour l'instant, elle était surtout curieuse de savoir ce qu'il faisait ici, parce que visiblement elle n'avait pas oublié un rendez-vous, donc c'était que ça devait être une initiative du blond et que ce dernier devait avoir une idée derrière la tête.

- Mais qu'est ce que tu fais là du coup ? Enfin, je suis contente de te voir, mais je ne m'y attendais pas... si tu voulais une leçon de piano, je suis désolée mais y en a pas ici, je suis triste de ne plus pouvoir jouer aussi souvent que je le faisais à Owlin...

Son visage se ferma un peu, elle était vraiment triste, parce que le piano c'était un de ses instruments de prédilection et que sans, elle se sentait... ben elle se sentait un peu toute nue en fait, et c'était même pire que ça d'ailleurs...

_________________

There's blood on your lies, the sky's open wide There is nowhere for you to hide, the hunter's moon is shining I'm running with the wolves tonight I'm running with the wolves...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : vael moreau – dieter carrow – ivory parkinson – moira watkins – vedran zakharine – sohan davis
Vos Liens :
Informations Importantes :
Charles Dyer
Quidditch
Quidditch

Messages : 150
Points RPs : 280
Date d'inscription : 21/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: High, above the clouds somewhere rain is falling from the sky but it never touches you (alena&charles)   Jeu 19 Juil - 21:17


Into a Fantasy - Alexander Rybak

Il n’avait rien vu de ses cicatrices sur le moment, trop focalisé sur la proportion de peau-tissu et surtout que les dits tissus étaient des sous-vêtements…  Charles s’était alors fait violence pour pas trop regarder, car ça ne se faisait pas. Sa mère l’avait éduqué aussi bien qu’elle l’avait pu. C’est quand il elle le prit dans ses bras et qu’il l’enlaçait avec tendresse qu’il vit les balafres fendre sa peau immaculée. Oui, il en avait des questions, mais c’était aussi dire qu’il avait prit le temps de la regarder. Certes, elle l’aurait sûrement pas mal pris, mais par réflexe Charles préférait garder ça pour lui et noyer sa curiosité sous des questions sans réponse. Il lui tapotait le dos, la tête contre la sienne, un sourire attendri. De la voir si heureuse pour sa simple présence lui avait fait chaud au coeur, cela faisait toujours plaisir. Pas qu’il manquait d’attention, il y en avait des centaines sûrement qui seraient tout aussi ravis de le voir, mais il fallait le dire… Il y a certaine personne que ça touchait plus que d’autre. Une fan qui lui disait ça, ça lui faisait chaud à l’égo, mais une amie ça faisait chaud au coeur. Puis, c’est pas pareil, c’est sincère venant d’elle, je le sais. C’est comme une enfant qui vient vous faire un câlin un peu. Une enfant en sous-vêtements par contre... Bravo, je trouve ça bizarre maintenant.

Alena avait si peur d’avoir oublié un rendez-vous et Charles lui expliquait seulement qu’il était venu lui faire une surprise. Et là, quand il la revit à moitié à poil, il déchanta. Il n’allait pas réussir à se concentrer et être correct. Entre son soutient-gorge et ses marques… Il lui ordonnait presque de mettre un vêtement ou même un maillot de bain si elle préférait, désamparé. Les yeux cachés, il l’entendait dire qu’elle ne voyait pas la différence entre sa tenue actuelle et un bikini. « Aaaah ! Merci ! Enfin quelqu’un d’accord avec moi ! » dit-il en retirant ses mains pour approuver d’un signe de tête et quand il loucha de nouveau sur la poitrine d’Alena, il reportait ses mains sur ses yeux. « Moi non plus je comprends pas pourquoi on peut pas regarder une fille en sous-vêtements alors qu’à la plage, les bikini, ça ne gêne personne… Quand je pose la question, on me répond « mais c’est pas pareil ! » et encore personne n’a su me dire pourquoi. Des fois, la logique humaine, elle me dépasse... » lui partageait-il son avis dessus, content d’avoir trouver quelqu’un qui le comprenait.

Charles décida alors de bouger. Il ne réfléchissait pas beaucoup. Il avait tenté de retrouver le salon à l’aveugle et il s’était surtout gagné une petite bosse sur le front. Il aboya de douleur et avait peur d’être défiguré. Il préférait rester dans le couloir et attendre d’y voir plus clair avant de continuer son aventure peu fructueuse. Il entendit Alena s’éloigner et revenir en peu de temps, lui annonçant qu’il pouvait enfin retirer les mains de ses yeux. Ce qu’il fit et il la jaugeait avec un petit sourire pour la remercier. Il appréciait l’effort.

Elle était toute guillerette et lui demandait pourquoi il était là, ce qu’il était venu faire à part venir la voir. Charles resta un moment interdit, les yeux légèrement écarquillé. Je me dis, heureusement que j’ai prévu un truc. Si j’étais juste venu pour faire coucou, elle aurait été tellement déçu. Bichette… Elle lui avait mis un peu la pression sans le vouloir. Elle s’excusait de ne pas pouvoir lui donner de cours de piano et Charles secouait la tête pour lui signifier que c’était rien, prêt à la rajouter verbalement, mais il la laissait finir. Elle se plaignait de ne plus avoir la possibilité d’en jouer à Owlin. Charles prenait un peu plus conscience de ce que ça impliquait pour tous ses camarades étudiants. Ils se rendaient compte ce que ça pouvait remuer dans leur vie. Charles lui fit un sourire contrit.

« Pourquoi tu t’en louerais pas un ? » proposait-il avec innocence. C’était éventuellement une solution pour soulager un peu les peines qu’engendrait cet attentat. Elle n’y avait peut-être pas pensé qu’il se disait bêtement. C’était pourtant simple. « Et pourquoi je suis venu ? Bah euh… Pour te voir. Te faire la surprise… La surprise de te rendre visite ! » dit-il un peu perdu, se demandant si elle avait bien compris le principe de faire une visite-surprise. Il ne savait pas trop quoi lui répondre aussi. « Enfin… J’ai quand même prévu un truc. » dit-il avec un petit sourire et un clin d’oeil, jetant un bref regard à son balai. « Mais je pense qu’il va falloir mettre un peu plus que ça, désignant son large t-shirt du doigt, tu risque d’avoir un peu froid aux gambettes. » lui expliquait-il en faisant un peu de mystère, un sourire amusé. « Je te conseille un pantalon, un petit pull et des mitaines ou des gants si tu as. Sinon, je te filerais les miens – parce que je suis galant. » lui donnant plus de détail, mais en conservant un peu de suspens. « Enfin, euh… Tu peux sortir au moins ? Non, car sinon, ma surprise tombe carrément à l’eau, c’est en extérieur… Promis, je te ramène avant le couvre-feu ! » finit-il avec un peu d’humour.

acidbrain



_________________

Je comprends ce qui se passe, faire face à la perfection c’est si rare. [...] Ces cheveux, ce corps ! Oui, c’est moi le plus beau, c’est moi le plus fort ! Comment vous le dire, c’est pour vous les Hommes que j’ai créé l’univers. [Maui, Vaiana] (c) caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Theo & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Alena O'Leary
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 353
Points RPs : 808
Date d'inscription : 24/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: High, above the clouds somewhere rain is falling from the sky but it never touches you (alena&charles)   Dim 22 Juil - 15:33

Cette histoire de Bikini... ça la laissait vraiment perplexe, parce que en soit, elle avait quand même l'impression que même si elle était en sous vêtement, ça couvrait quand même plus qu'un Bikini... et puis elle en avait pas en plus, qu'est ce qu'elle aurait fait avec un Bikini à Londres ? C'était pas très logique tout ça... et puis finalement, le blond avait fini par approuver que c'était pas très logique, parce que lui non plus ne comprenait pas trop, mais apparemment, on lui avait enseigné que c'était normal de regarder les gens en Bikini sur la plage, mais que c'était pas normal de regarder les gens en sous vêtements... c'était encore plus étrange tout ça... parce que Alena se demandait un peu comment il faisait dans l'intimité... non pas qu'elle ai les idées mal placé mais... et puis il était sportif, alors comment il faisait dans les vestiaires avec ses coéquipiers ? Ça avait l'air bien compliqué tout ça... de son cotés, les choses étaient bien plus simple, un corps était un corps, féminin ou masculin, ça n'avait pas la moindre importance pour elle, et elle n'y faisait pas plus attention que ça, c'était d'ailleurs une des raisons pour lesquels elle n'avait jamais compris la fixette de Charles sur son physique... Quoi qu'il en soit, elle avait quand même accepté de s'habiller, parce qu'elle ne voulait pas le mettre mal à l'aise et qu'elle savait qu'en plus de sa tenue minimaliste, il y avait aussi les marques sur son corps qui devaient jouer et ça, elle savait que ça pouvait mettre les gens vraiment dans l'embarras, parce que après ils se posaient plein de questions et ils n'osaient pas vraiment les poser à voix haute. Ce qui l'arrangeait dans un sens, parce que admettre qu'elle était un loup garou, c'était pas forcément la chose la plus facile qui soit, vu qu'ils avaient tendance à être très mal vu dans la société magique... Elle enfila alors un tee-shirt bien trop grand qui traînait tout en demandant :

- Pour moi c'est pareil, ça a l'air bien compliqué comme manière de voir les choses, ça ne doit pas être très facile pour toi dans les vestiaires avec tes coéquipiers... ou même quand tu es avec une personne que tu aimes bien, dans l'intimité... les gens devraient moins accorder d'importance au corps et à l'apparence... les choses seraient bien plus facile !

Elle haussa les épaules, avant de lui indiquer que c'était bon, elle était présentable, enfin du moins, elle était couverte, même si c'était pas parfait, au moins c'était suffisant pour éviter que Charles soit trop gêné. Même si du coup, elle comprenait toujours pas comment il faisait dans la vie de tout les jours... enfin après, peut être qu'il avait une technique bien à lui, et ça ne la regardait pas dans tout les cas... même si ça la rendait un peu curieuse quand même. Dans tout les cas elle était vraiment ravie de le voir, mais elle était aussi un peu déçu de ne pas pouvoir lui donner une leçon de piano, parce qu'il n'y en avait pas dans cet appartement et qu'il n'y avait pas de possibilité d'en avoir, même si elle devait en louer un, ce serait un peu compliqué à faire rentrer dans l'appartement et puis les voisins ne seraient sans doute pas ravis... sans compter que c'était temporaire sa présence ici, elle comptait pas envahir Marsh et Liam trop longtemps non plus... Elle secoua donc la tête négativement avant de dire :

- Je pense pas que les voisins apprécieraient beaucoup, et puis ce serait compliqué de faire rentrer un piano ici... de toute manière je ne pense pas rester très longtemps ici, il va falloir que je me trouve un endroit à moi...

Et un boulot aussi du coup... elle était quand même triste pour Owlin... elle afficha un sourire malgré tout quand Charles lui annonça qu'il était là pour lui faire une surprise, elle aimait bien les surprise, surtout quand c'était des bonnes comme ça, et en plus apparemment, il avait prévu quelque chose. Elle était intriguée et elle baissa les yeux sur sa tenue avant de saisir qu'effectivement, elle pouvait pas sortir comme ça. Du coup elle prit en compte les paroles du blond, elle tourna les talons pour se diriger vers son sac contenant ses affaires, elle retira le tee-shirt sans plus de cérémonie pour trouver un pantalon et un pull comme il le disait. Mais elle fut un peu interloqué par sa question et fronça les sourcils en disant :

- Bien sur que je peux sortir... et j'ai pas de couvre feu, c'est chez mon frère ici, mon petit frère même, et puis je suis adulte tu sais... j'ai vingt et un ans !

Elle afficha un grand sourire, elle faisait pas son age, on lui disait souvent, mais pourtant elle avait bien vingt et un an et elle était plus vieille que Marsh, d'un an, mais quand même. Du coup elle était responsable, elle pouvait sortir et rentrer à l'heure qu'elle voulait, c'était pas un problème. Elle enfila alors son jean et son pull, oubliant l'étape chaussettes et chaussures avant de demander avec un sourire fier :

- Alors on va faire quoi ?!

Elle était excitée, elle savait pas encore à quoi s'attendre, mais elle avait déjà hate, parce que quoi que ce soit, ça pouvait qu'être mieux que de rester dans cet appartement toute seule à ne rien faire de productif !

_________________

There's blood on your lies, the sky's open wide There is nowhere for you to hide, the hunter's moon is shining I'm running with the wolves tonight I'm running with the wolves...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : vael moreau – dieter carrow – ivory parkinson – moira watkins – vedran zakharine – sohan davis
Vos Liens :
Informations Importantes :
Charles Dyer
Quidditch
Quidditch

Messages : 150
Points RPs : 280
Date d'inscription : 21/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: High, above the clouds somewhere rain is falling from the sky but it never touches you (alena&charles)   Dim 22 Juil - 23:24


Into a Fantasy - Alexander Rybak

Charles était resté un peu coi devant les paroles d'Alena. Non pas qu’il la prenait pour une folle, ni même qu’il n’avait pas compris mais elle avait ouvert un nouvel questionnement sur le sujet de la Pudeur. C’est vrai ça, il n’avait jamais réfléchis au même sexe. Pourquoi on lui a jamais dis de ne pas fixer les garçons quand ils étaient en sous-vêtement. Pourquoi un homme en sous-vêtement c’était beaucoup moins choquant en général qu’une fille ? … C’était fini, il avait bugué, malgré qu’il se cachait les yeux, on pouvait le voir à sa tête penchée qu’il venait de se noyer sous de nouvelles incompréhensions. « Ouais, non… Alors par contre dans l’intimité c’est autre chose. J’ai le droit de la regarder puisqu’on s’aime bien et qu’on est… « intime ». C’est pas pareil du tout. Enfin, je sais pas comment t’expliquer. Et… Dans les vestiaires, je mate mes… coé…qui-pier… » dit-il avant de se perdre une nouvelle fois dans sa réflexion, se demandant si ça se faisait ou pas au final. C’est vrai ça, je le faisais bien alors pourquoi ça me gênait ? Je devrais pas le faire au vestiaire ? se convainquait-il presque d’accepter qu’elle reste habillée comme ça. Même si elle devait quand même s’habiller parce que je comptais la sortir.

Elle était décente et il put avoir l’air moins idiot pour continuer de discuter avec elle. Il n’était pas venu pour passer la journée les mains sur les yeux à discuter. C’était franchement pas pratique et bizarre. « Non, mais tu dis vrai toi… C’est trop compliqué l’importance qu’on mets aux apparences. T’as un peu raison... Sur certaines choses. » parce que bon, être beau faisait partie des apparences et il espérait bien qu’on y mettait de l’importance. « J’ai juste été élevé par regarder une fille en petite tenue alors que c’est pas dans un lit, ça ne se fait pas. Enfin, M’man disait toujours ça comme ça, mais tu vois l’idée ? On doit respecter les filles» continuait-il à citer sa mère. « Mais je trouve ça bizarre, pourquoi elle me l’aurait pas dit pour les garçons aussi. C’est pareil au final… ». Une dernière réflexion puis il secouait la tête. « C’est vraiment compliqué. T’as raison, des fois faudrait se prendre moins la tête. On devrait laisser les gens se balader tout nu s’ils ont envie ! » dit-il comme un engagé de l’égalité. « Enfin, les moches s’il veulent rester habillé, qu’ils hésitent pas. » se fit-il horriblement mais surtout innocemment la réflexion. Il pensait surtout à eux qui devaient sûrement trouver ça injuste de devoir marcher à côté d'un corps de rêve comme le sien. Non, puis des fois faut le dire, ça pique les yeux...

Charles était venu avec un but et il avait prévu plus qu’une simple visite courtoise pour la surprise. Il voulait l’emmener faire sa première expérience de vol, elle qui n’avait jamais monté un balai. Il commençait à amener le sujet sur le tapis alors qu’elle s’inquiétait et surtout regrettait de ne pas pouvoir continuer leur cours. Charles lui proposait d’en louer un et il fit un sourire en biais de soutient. Il était sincèrement désolé pour elle. « Dommage que ça ne soit pas qu’un soucis financier, j’aurais pu t’aider. » dit-il sincèrement. De l’argent, Charles n’en manquait pas. Il était bien payé en tant que joueur professionnel, sa mère gagnait bien, son père a bien gagné aussi et ils vivaient simplement pour une grande partie de la famille. Bien sûr Charles ne faisait rien comme tout le monde, mais encore ça allait et sa mère gardait un oeil sur ses dépenses. Soit, la location d’un piano, c’était rien pour lui.

Charles lui demandait donc de s’habiller un peu plus chaudement et s’assurait qu’elle pouvait sortir dans l’immédiat, faisant un peu d’humour. Il sourit aux répliques d’Alena. Il oubliait lui aussi parfois qu’elle pouvait être une grande fille. Il n’était pas forcément un grand garçon, alors comment le remarquer. Il disait ça comme ça. Elle était trop mignonne quand elle a dit qu’elle était une adulte. Je me moque pas, c’était vraiment adorable. « Okay ! Okay. Je te crois… M’enfin, je doute un peu quand même. » lui dit-il avec un petit sourire taquin derrière sa mine faussement convaincu. Un rire. « Moi, tant qu’on sort ça me va... » affirmait-il en hochant la tête. Elle voulait savoir ce qui l’attendait. Sa curiosité ravissait Charles qui secouait la tête et continuait de maintenir le mystère. « Je te dirais après. Attends encore un petit peu… ». Elle était fin prête. Ou presque. « Chaussures. » lui dit-il en désignant ses chaussures avec le geste hautain d’une gravure de mode. Ce n’était qu’une posture, il ne la prenait pas de haut. Il lui rappelait juste qu’il fallait mettre des chaussures si elle ne voulait pas rentrer avec les pieds bleus. Il fit un rapide tour pour jeter un coup d’oeil autour de lui. « La porte. » lui donnait-il une autre directive pour qu’elle pense à la fermer sans plus d’autorité. Il attrapait son balai et tendit la main à la jeune-femme. Ils allaient transplaner.

acidbrain



_________________

Je comprends ce qui se passe, faire face à la perfection c’est si rare. [...] Ces cheveux, ce corps ! Oui, c’est moi le plus beau, c’est moi le plus fort ! Comment vous le dire, c’est pour vous les Hommes que j’ai créé l’univers. [Maui, Vaiana] (c) caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Theo & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Alena O'Leary
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 353
Points RPs : 808
Date d'inscription : 24/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: High, above the clouds somewhere rain is falling from the sky but it never touches you (alena&charles)   Mar 24 Juil - 15:32

Le raisonnement du blond était un peu étrange, parce que en soit, ils s'aimaient bien tout les deux, vu qu'ils étaient amis, c'était assez logique en soit, donc s'ils s'aimaient bien, il n'y avait pas de raison pour qu'ils ne soient pas « intimes » et donc pas de raisons qu'ils soient gênés par ce genre de détails... enfin pour Alena en tout cas c'était plutôt clair. Mais pour Charles, pas vraiment, d'ailleurs ce dernier avait une façon bien différente d'aborder les choses avec les garçons, parce que apparemment, c'était mal qu'il regarde les filles en sous vêtements, mais ça ne semblait pas poser de soucis qu'il regarde les garçons en sous vêtements... il admit même qu'il matait ses coéquipier dans les vestiaires, ce qui, si elle devait suivre sa logique n'était pas forcément mieux que de regarder une fille en sous vêtements... Ceci dit, peut être que tout cela était juste une question de perception et peut être que Charles se sentait simplement plus à l'aise dans ce genre de situation s'il était dans le même genre de tenue que la personne en face... ce qui expliquait qu'à la plage, dans les vestiaires, ou dans l'intimité, c'était plus simple pour lui. Du coup la blonde haussa un peu les épaules, comme si ce n'était pas si grave avant de dire le plus innocemment du monde :

- Ben moi je t'aime bien, alors ça veut dire qu'on est en quelque sorte « intimes » non ? Et puis si c'est plus facile pour toi, t'as le droit d'enlever tes vêtements aussi, ça me dérange pas du tout !

Elle était pas du genre à faire attention à ce genre de détails contrairement au commun des mortel. Et puis elle ne voyait pas en quoi c'était un manque de respect, de son point de vue, c'était plus un manque de respect que d'éviter de regarder les gens que de justement les regarder. Elle avait déjà vu ce genre de réactions, quand elle était à Ste Mangouste, de la part des médicomages qui évitaient son regard et qui évitaient de trop regarder ses blessures, comme si le simple fait de les regardait allait les contaminer aussi et en faire des loups garous... et puis plus tard, quand elle avait voyagé et qu'elle avait fait des rencontres, ça avait attisé la curiosité et certains avaient posés la question et quand elle avait répondu, ça avait totalement changé leur perception d'elle... elle aimait pas ce genre de choses, la manière dont les gens pouvaient trop facilement juger sur la seule base du physique, c'était dommage et c'était injuste de son point de vue. Dans tout les cas, elle haussa de nouveau la tête au questionnement du blond, la mère de ce dernier ne devait pas s'imaginer une seconde qu'il pourrait avoir envie de mater les garçons tout nu aussi... parce que c'était pas forcément dans la norme et dans les mentalités des gens, mais ça arrivait pourtant souvent... la preuve avec son frère... même si lui, il aimait pas mater les garçons nu, il aimait juste quand c'était Liam...

- Je suis d'accord, on devrait tous vivre tout nu, ce serait plus simple ! Et si ça peut te rassurer, il n'y a rien de si mal que ça à regarder les garçons ou les filles quand ils sont en sous vêtements... moi aussi je le fais...

C'était la vérité, elle n'accordait pas beaucoup d'importance au physique, mais elle savait quand même reconnaître quand quelque chose était attirant et parfois quand c'était attirant, c'était inspirant aussi, donc elle en profitait histoire d'avoir un peu plus d'inspiration. Et en parlant d'inspiration, apparemment tout le monde avait l'air de vouloir lui donner de l'argent en ce moment... c'était vraiment adorable, mais il n'y avait pas que l'aspect financier à prendre en compte dans ce cas là.

- C'est gentil, mais c'est ton argent, tu devrais le garder pour toi et pour ta famille !

C'était le mieux à faire, et puis elle avait un peu l'impression de profiter des gens, d'abord Ezra, maintenant Charles... c'était pas très correct tout ça... Dans tout les cas, elle avait fini par s'habiller, curieuse de savoir ce qui l'attendait, même si elle avait quelque peu oublier un détail... à savoir les chaussettes et les chaussures... mais ça c'était pas trop important, elle était juste surexcité à l'idée de sortir tout de suite ! D'ailleurs, elle avait pas manqué de lui rappeler qu'elle était adulte et qu'elle pouvait sortir quand elle voulait.

- Si tu doutes, j'ai ma carte d'identité, c'est inscrit dessus, techniquement j'ai le droit de conduire, de boire et de sortir quand je veux !

Elle était prête à lui montrer, parce que c'était la vérité ! Mais le blond lui ne voulait visiblement pas lui dire où ils allaient pour l'instant, et elle baissa les yeux sur ses pieds nues, prenant un air de compréhension avant de se laisser tomber sur le canapé pour enfiler des chaussettes et des chaussures. C'était effectivement mieux... elle se releva alors avant de se diriger vers la porte comme il lui indiquait pour la fermer avant de prendre la main du blond en disant :

- Tu as bien ton permis de transplanage hein ? Parce que on m'a toujours dit de pas monter avec des inconnus, ou des gens n'ayant pas le permis, ou qui ont trop bu, enfin il était question de voitures, mais je suppose que ça doit être pareil pour le transplanage en fait... et j'ai jamais transplaner avec toi avant...

Elle était pas spécialement fan de la sensation, c'était assez dur à supporter au niveau de l'estomac, mais elle devait admettre que c'était bien pratique pour pouvoir aller où on voulait... c'était le genre de chose qu'elle regrettait de ne pas pouvoir faire à vrai dire...

_________________

There's blood on your lies, the sky's open wide There is nowhere for you to hide, the hunter's moon is shining I'm running with the wolves tonight I'm running with the wolves...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : vael moreau – dieter carrow – ivory parkinson – moira watkins – vedran zakharine – sohan davis
Vos Liens :
Informations Importantes :
Charles Dyer
Quidditch
Quidditch

Messages : 150
Points RPs : 280
Date d'inscription : 21/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: High, above the clouds somewhere rain is falling from the sky but it never touches you (alena&charles)   Mer 8 Aoû - 23:30


Into a Fantasy - Alexander Rybak

Le grand débat sur les bikinis… Charles avait avancé sa façon de voir les choses et fut un peu perdu face à l’avis plein de véracité de la blonde. Elle l’avait fait réfléchir. Mais elle n’avait pas finit de l’achever avec ses arguments idiots. Elle se considérait tout deux comme « intime » il ouvrit un peu plus grand les yeux et ouvrait la bouche, « alors non c’est pas exactement ça… » et quand elle lui proposait de se déshabiller il finit par ne pas en dire plus et ferma la bouche, un petit sourire amusé par sa candeur. « Non, ouais tu as raison… Laisse tomber. Mais je vais garder mes vêtements pour l’instant. » t’façon faudrait se rhabiller juste derrière parce qu’on va sortir, ce serait idiot et une perte de temps. La flemme… « Sérieusement ? » avait-il lâché un peu surpris d’entendre qu’elle matait les gens en petite tenue. Après, il y avait regarder et regarder et elle ne devait surement pas le faire de la façon dont il le pensait. « T’es qu'une petite coquine en fait » dit-il en ricanant, pas méchant.

Ensuite, il lui avait proposé un peu d’argent pour qu’elle puisse avoir un piano, ou si ça pouvait l’aider en quelques raison mais elle n’en voulait pas. Elle refusait gentiment. Charles lui sourit, attendri devant la douceur de son âme. « On n’a largement ce qu’il faut, si je te le propose c’est que ça me fait plaisir… Mais pas de soucis. » la rassurait-il, ne voulant pas lui forcer la main. Elle le savait maintenant, si elle avait vraiment besoin elle n’avait pas à hésiter. Bon c’était pas tout de papoter, mais moi j’ai une petit baptême de l’air à lui faire faire. Elle est trop efficace par contre. Elle s’est préparé en un rien de temps. Ça change de mes autre copines qui prennent une heure parce que faut pas qu’elle sorte démaquillée, parce que ses cheveux sont gras, mais elle a pas de pull assortit à son pantalon. Bien sûr que je respecte, j’ai exactement les mêmes questions existentielles avant de sortir, mais je dois grandement avouer que avec Alena, ça va vite, c’est agréable…

Charles se nourrissait de l’excitation de la blonde qui voulait savoir ce qui lui préparait. Il espérait vraiment au fond de lui qu’elle ne serait pas déçu. Elle avait l’air si contente. Il la savait tout aussi capable de lui montrer sa carte d’identité pour bien prouver qu’elle était majeure et vaccinée. Il voulait seulement la taquiner. Il rit légèrement. Il avait trouvé sa mignon de réagir et dire les choses, même si vraiment trop naive. Il était temps d’y aller et de transplaner. Charles récupérait son balai et tendait la main à Alena avec galanterie. Elle s’inquiétait soudainement de transplaner avec le joueur de Quiddtich. Charles la regarda un peu mal pour le coup. Il était pas aussi irresponsable. Enfin si, mais quand même… Il hocha doucement la tête avec un sourire sincère. « Mais oui, t’inquiète pas… J’ai mon permis, tu me connais et j’ai pas bu. Je bouge beaucoup, alors ça je gère… C’est la base. »

Il serrait sa main et la ramenait doucement vers lui et la calait contre lui, le bras qui tenait le balai venant l’enlacer. Il ne lui faisait pas assez confiance pour lui confier le balai et avoir deux mains libres. Un coup de baguette et les voila en plein milieu d’un terrain de Quidditch impressionnant aux alentours de Londres. Il relâchait un peu Alena pour la garder sous la main le temps qu’elle retrouve son équilibre, mais assez aussi pour la repousser au cas où elle vomissait. « Ça va aller ? C’est bon ? Je peux te lâcher ? » demandait-il. Il ouvrit grand les bras pour regarder autour de lui et l’inviter à faire de même. « Alors, t’as toujours pas une petite idée… » dit-il en s’éloignant un peu pour poser le balai coucher au sol et commencer à ouvrir sa housse.

acidbrain



_________________

Je comprends ce qui se passe, faire face à la perfection c’est si rare. [...] Ces cheveux, ce corps ! Oui, c’est moi le plus beau, c’est moi le plus fort ! Comment vous le dire, c’est pour vous les Hommes que j’ai créé l’univers. [Maui, Vaiana] (c) caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Theo & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Alena O'Leary
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 353
Points RPs : 808
Date d'inscription : 24/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: High, above the clouds somewhere rain is falling from the sky but it never touches you (alena&charles)   Lun 13 Aoû - 23:41

Elle avait un peu de mal avec tout ces concept... c'était étrange de devoir forcément être « intime » pour avoir le droit de se déshabiller devant les gens et pour avoir le droit de regarder les gens en sous vêtements... si on ne devait regarder que les gens avec qui on était intime, alors pourquoi avoir des yeux pouvant voir tout le reste ? C'était idiot, Alena partait du principe que quand quelque chose était beau, alors c'était fait pour être admiré, et donc qu'elle n'avait pas à s'empêcher de le regarder, que ce soit un objet ou une personne. Elle savait que ce n'était pas toujours polis avec les gens, parfois elle s'était attirée des ennuis à trop fixer les gens, mais dans le fond, c'était pas méchant, elle aimait juste apprécier les jolies choses. Elle fronça alors un peu les sourcils quand son interlocuteur la qualifia de « petite coquine », parce qu'elle ne comprenait pas vraiment en quoi, pour elle c'était normal, elle se fichait que les gens la regarde, même quand c'était avec mépris, ce qui arrivait assez souvent quand elle était à Owlin, parce que tout le monde savait qu'elle était cracmol... mais même comme ça, c'était pas un soucis pour elle, et regarder les gens ce n'était pas quelque chose de « coquin » pour elle, mais après tout, si Charles voulait la considérer comme ça, il pouvait, elle s'en fichait un peu à vrai dire. Elle fini alors par hausser les épaules, comme si ça lui était complètement égale. Elle avait de toute manière fini par se détourner de cette conversation pour s'habiller comme il le lui avait demandé, parce qu'ils allaient apparemment sortir et qu'il fallait qu'elle mette des vêtements assez chaud. Ça ne lui prit pas longtemps, elle lui suffit de sauter dans un jean, d'enfiler un pull et le tour était jouée, elle était pas du genre à traîner trop longtemps devant son miroir à choisir minutieusement ses vêtements, c'était pas vraiment grave pour elle si ça n'allait pas ensemble... du moment qu'elle était couverte et risquait pas d'attraper un rhume, c'était parfait.

Elle avait également refusé sa proposition de lui donner de l'argent, parce que c'était pas normal, elle avait un peu l'impression de faire la manche dernièrement, elle se demandait si elle faisait tant pitié que ça pour que les gens veuille tous lui donner de l'argent... c'était pas si mal dans le fond, mais elle ne voulait pas profiter de ses amis et l'argent n'était pas totalement le soucis dans l'état actuel des choses. Elle avait besoin d’interaction surtout et ça, Charles venait de lui en donner justement, donc il pouvait garder son argent, ce qu'il semblait vouloir l'emmener faire aujourd'hui comptait bien plus pour la blonde :

- L'argent, c'est pas vraiment le soucis en ce moment, je m'ennuie et le fait que tu viennes me voir, et que tu veuilles me sortir, c'est bien mieux que de l'argent pour moi...

Elle afficha un grand sourire, voulant lui faire bien comprendre que tout n'était pas forcément une histoire d'argent et que parfois il suffisait d'un geste bien plus anodin pour vraiment aider une personne. Elle avait posé les questions de bases sur le transplanage, parce qu'on lui avait apprit à le faire et que parfois sa naïveté pouvait lui jouer des mauvais tour, mais elle fut rapidement rassurée par Charles, elle hocha alors la tête en attrapant sa main alors qu'il l'attirait contre lui, elle aimait pas trop ça le transplanage, du coup elle était un peu tendu et planqua sa tête en fermant les yeux jusqu'à ce que ce soit terminé et qu'elle sente l'air frais sur son visage, signe qu'ils n'étaient plus chez son frère. Elle découvrit le paysage avec un air un peu émerveillée, hochant simplement la tête à la question de Charles, trop occupée à tourner sur elle même pour pouvoir tout observer et finalement elle reporta son attention sur le blond avant de dire :

- Je vais assister à un véritable match de Quidditch ? J'en ai déjà vu à Owlin, mais c'est pas pareil...

Elle affichait un grand sourire, elle aimait bien ce sport, c'était un peu violent parfois, mais c'était aussi majestueux d'une certaine manière. Et donc l'idée d'assister à un vrai match c'était plaisant, même si pour le coup... elle se trouvait sur le terrain et non dans les gradins... et qu'en fait il y avait personne dans les gradins... elle s'en rendit un peu compte et fronça les sourcils en observant autour d'elle...

- Euh... je pensais qu'il y aurait plus de monde que ça pour voir un vrai match de professionnel... et puis ça risque d'être dangereux si je reste sur le terrain non... ?

Là, elle se posait quelques questions quand même, ça lui semblait étrange, mais parfois Charles faisait des choses étranges, donc après tout, c'était peut être juste une erreur de sa part...

_________________

There's blood on your lies, the sky's open wide There is nowhere for you to hide, the hunter's moon is shining I'm running with the wolves tonight I'm running with the wolves...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: High, above the clouds somewhere rain is falling from the sky but it never touches you (alena&charles)   

Revenir en haut Aller en bas
 
High, above the clouds somewhere rain is falling from the sky but it never touches you (alena&charles)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sunday morning rain is falling. [FREE]
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» Fiche de Rain Maniko
» Jeu de pirates : Legend of the high seas ?
» La mythologie de Falling Angels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise From The Ashes :: 
Monde Magique
 :: Reste du Monde
-
Sauter vers: