RSS
RSS

Navigation

Liens utiles

Sabliers

GRYFF.
3035
POUFF.
3565
SERD.
2280
SERP.
4185

Vidéo du Forum

Top Sites


PRDBazzartNever Utopia

Copyright

Le forum Rise From the Ashes est l'entière propriété de ses fondatrices Ilyria, Panda-Sama, Mzlle Lou & Zuzuu. Le contexte est basé sur la saga Harry Potter appartenant à J.K. Rowling et à été écrit par Ilyria. Le design et codes CSS sont d'Ilyria & Ludibaty (Theo & Leo). Les descriptions des catégories sont de Zuzuu. Les chronologies et autres annexes ont été inspirées par l'encyclopédie HP. Toute reproduction entière ou même partielle est interdite.


 


Partagez | 
 

 Thought I was rock steady, that I didn't need no help [Vinny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Lev, Ezra, Bowen, Belby, Shura, Azenor
Vos Liens :
Informations Importantes :
Irvin Parkinson
Héritiers
Héritiers

Messages : 198
Points RPs : 502
Date d'inscription : 26/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Thought I was rock steady, that I didn't need no help [Vinny]   Dim 26 Aoû - 21:55

Irvin n'avait aucune confiance en lui. S'il acceptait le moindre deal, c'était un coup à se mettre encore plus dans la merde. Il n'arrivait pas à le voir autrement. Parce que même s'il acceptait, sa pseudo loyauté à sa mère passerait sûrement avant quoi que ce soit qu'il puisse lui donner, donc il avait tout à perdre ... Mais malgré tout, le cracmol arrivait à le faire perdre un peu de sa confiance, et ça l'effrayait assez. Parce que oui mentir à sa mère, c'était un sacré risque, et il n'avait aucune envie d'en arriver là . Le serpentard sentait le stress montait petit à petit, se cachant derrière toute sa haine contre lui, c'était sa seule manière de tenir la distance pour l'instant, parce que c'était lui qui risquait le plus dans cette histoire . Il fallait juste qu'il arrive à fatiguer Vinny de se lancer là dedans, qu'il voit qu'il n'avait rien à y gagner de son côté, ou de celui de sa mère. Qu'il valait mieux qu'il fasse comme s'il n'avait rien vu aujourd'hui. Qu'il laisse tomber... Mais ça semblait mal parti, et ça commençait sérieusement à lui peser.

Il posa un nouveau regard dégoûté, perplexe sur le sans abri. Finaud ? Lui. Il avait bien du mal à y croire. Ou du moins, il n'avait aucune envie de le voir comme ça, mais il devait bien se rendre à l'évidence que le tirer de là, c'était malin. Ça pourrait lui servir s'il n'arrivait pas à lui faire changer d'avis. Et que malgré son rejet complet de sa présence, si sa mère s'encombrait de ce type, c'est que malheureusement il ne devait pas être si stupide que ça ... Dommage, ça ne rendait sa présence que plus désagréable, parce que moins facile à se débarrasser Irvin fronça les sourcils, sans rien dire. Oui, ça aussi, c'était vrai, elle savait sans doute comment ce type fonctionnait, elle devait même sûrement le manipuler à sa guise, mais là, tout de suite, ça pouvait jouer contre lui et ça n'améliora pas son humeur. Pourquoi est-ce qu'il avait fallu que cet idiot passe dans le coin, ou même qu'il se fasse coincer par des moldus à la con ? Pourquoi bordel ! Merde, s'il venait du côté moldu c'était pour éviter que tous ses actes reviennent à sa mère, sortir un peu de la société pour être tranquille. Rien qu'un peu. Mais il avait juste foncé vers la catastrophe en fait ... Son air se fit ecoeuré devant le reste de ses paroles. Non, clairement, il préférait croire que derrière son apparence, ses informations valaient le coup ... mais ça ne l'arrangeait pas dans l'immédiat.

Finalement, il craqua à moitié, et lui coupa rapidement la route. Il s'était forcé à être silencieux jusque là. Mais s'en était trop. Parce qu'il ne pouvait pas prendre ce risque. Perdant une bonne partie de son sang froid, le visage pourtant fermé, il tendis sa baguette sous le visage du cracmol. L'air déterminé « Arrête de parler d'elle comme ça. Toutes ses idées que tu peux avoir sur ma mère, oublies les déjà. » Il avait ses dernières paroles en travers de la gorge. Pas sa mère, avec un type pareil. « Donne moi une seule bonne raison de te croire, une seule bonne raison de penser que tu ne me trahiras pas à la moindre occasion pour tout dire à ma mère. Au contraire tu serais doublement gagnant si tu arrives à me soutirer quelque chose et qu'après tu vas me vendre. Tu me prends vraiment à ce point pour un idiot. Qu'est-ce que je pourrais bien avoir à te donner ? » siffla t'il, vraiment sur les nerfs. Il n'avait pas le droit de faire de la magie ici. Il le savait bien. Il le savait trop bien. Mais ça, étant cracmol, ce con ne le savait peut-être même pas. Il n'y avait aucun témoin, et il pourrait prétexter le vol de sa baguette s'il le fallait ... Il aurait voulu pouvoir le payer pour acheter son silence, quelque chose de simple , mais le problème, c'est qu'il ne lui faisait pas confiance le moins du monde et ça compliquait tout.

_________________

Lips meet teeth and tongue My heart skips eight beats at once If we were meant to be, we would have been by now, but all I see is him

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vincenzo Scopoli
Epaves
Epaves

Messages : 148
Points RPs : 151
Date d'inscription : 01/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Thought I was rock steady, that I didn't need no help [Vinny]   Mer 3 Oct - 14:19

Thought I was rock steady, that I didn't need no help


Vincenzo se retrouvait devant un sacré casse-tête. Il serait beaucoup plus facile pour lui de lâcher l'affaire. Sauf que deux choses l'en empêchaient. Premièrement, son instinct qui lui soufflait que toute cette histoire sentait l'affaire en or et qu'il fallait être fou pour abandonner si vite une occasion pareille. Deuxièmement, l'identité du jeune sorcier. Quelque chose dans l'attitude d'Irvin le poussait à s'accrocher dans ces négociations. Une petite joie mauvaise d'avoir pris ce gosse-là en particulier dans une situation étrange. Suffisamment bizarre pour pousser l'italien à vouloir creuser le comment du pourquoi concernant la présence d'Irvin de ce côté-ci du monde. Mais, ça, ça allait devoir attendre. Tout d'abord, il avait une partie de bluff à gagner.

Les regards dégoûté, la haine, le mépris, tout cela, il en avait l'habitude. Vinny avait renoncé depuis longtemps à la moindre goutte d'estime de soi, tout comme il avait renoncé à essayer de lutter contre les apparences. À quoi bon ? En tant que cracmol, on le verrait toujours comme un déchet. Il en avait préféré tirer une force. On le sous-estimait. Tant mieux. On l'estimait pire qu'un cafard qui ne valait pas qu'on se donne la peine de l'écraser. Eh bien, si ça lui permettait de ne pas finir écraser, ainsi soit-il ! Cependant, à ce stade de la négociation, sa dégaine jouait en sa défaveur. Ce qui l'agaça à mesure que le jeune homme s'entêtait à le sous-estimer. Le cracmol ne pouvait s'empêcher de penser que la mère du gamin avait été plus rapide à comprendre. D'ailleurs, il choisit cet angle d'attaque pour la suite de la conversation. Il voyait bien qu'Irvin rêvait de l'éjecter de l'entourage de la milady et Vinny ne put s'empêcher quelques paroles provocantes sur ce point. Il eut un sourire lumineux devant la mine écœurée du jeune sorcier devant son sous-entendu.

Estimant que les préliminaires de ces négociations avaient assez durer, il passa à l'étape suivante. Obligeant Irvin à faire rapidement un choix, le poussant dans ses derniers retranchements. Pousser l'autre à craquer le premier, il n'y avait que comme cela qu'on gagnait un bluff. Ah, il devrait peut-être faire payer la leçon qu'il venait de lui donner, en même temps de lui demander d'acheter son silence. L'idée le fit sourire... Ou alors, se fut le fait qu'Irvin mordit enfin à l'hameçon en lui barrant la route.

Vinny leva à moitié les mains, paume ouverte en guise de paix lorsque son interlocuteur brandit sa baguette sous son visage. "Ok, t-t'emballe pas." Répondit-il calmement en gardant le sourire. Le cracmol avait l'habitude de s'écraser sans demander son reste dès qu'une baguette était brandie contre lui, mais, quelque chose l'empêchait de céder à cette habitude, de rester bien droit au lieu de s'écraser. Ce n'était pas un reste de fierté qui aurait survécu à des années de soumission. Plutôt, son instinct qui lui soufflait que si Irvin avait pu recouvrir à la force depuis le début, il ne se retrouverait pas dans cette situation.

Son sourire s'agrandit alors qu'Irvin lui demanda de donner une seule bonne raison de le croire. Enfin, on y était ! "La raison c'est que je t-te propose un marché qui ne t-t'oblige pas à avoir confiance en moi. On fait un échange de services. Sur la durée. Si t-tu vois que je t-te t-trahi, t-t-tu arrêt-t-tes t-ta part du marché et, inversement, si je vois que t-tu ne t-t-tiens pas parole, c'est moi qui casse le deal." Expliqua-t-il, ne parlant pas immédiatement de ce qu'il demandait en échange, préférant attendre que l'idée fasse son chemin dans la cervelle de son interlocuteur. "Je t-te couvre, t-tu me couvres. Pas besoin de confiance, just-t-te un échange de bon procédé. Et je demanderais pas grand-chose en ce qui concerne ma part. T-t-toi par cont-t-tre, t-t-tu peux gagner un allié dans l'hist-t-toire."

Tout le truc était de présenter la chose sous un aspect positif. Fallait balancer les avantages dès maintenant parce que, lorsqu'il parlerait de nouveau de la mère du sorcier, Irvin allait certainement remonter sur ces grands chevaux.

"Puis t-t-tu m'as à t-t-ta merci, là, je n'ai aucune raison de ment-t-tir." Argumenta-t-il en baissant les yeux vers la baguette d'Irvin. En tant que cracmol, il n'ignorait pas mal des règles régissant la magie. Cependant, il n'était pas idiot. Il sentait que si le sorcier avait pu utiliser sa magie, il l'aurait déjà fait. Vinny préférait feindre, dans un premier temps, de tomber dans le piège. Déjà, parce qu'il n'était pas certain à cent pour cent qu'Irvin bluffait sur ce détail et, surtout, parce qu'il ne lui servait à rien d'écorcher la fierté de son interlocuteur à ce stade des négociations. Mieux valait aller dans son sens, ce coup-ci. Le temps de tirer son épingle du jeu.

Codage par Libella sur Graphiorum


Spoiler:
 

_________________
Keeping my love lockdown
I got something to lose, so I gotta move. See I wanna move, but can't escape from you. So I keep it low, keep a secret code. So everybody else don't have to know.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Lev, Ezra, Bowen, Belby, Shura, Azenor
Vos Liens :
Informations Importantes :
Irvin Parkinson
Héritiers
Héritiers

Messages : 198
Points RPs : 502
Date d'inscription : 26/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Thought I was rock steady, that I didn't need no help [Vinny]   Mar 9 Oct - 17:33

Non, non, ça ne marchait toujours pas. Parce qu'en acceptant, il se rendait encore plus coupable, mais il n'avait aucunes certitudes que Vinny ne dirait rien, et il était juste en train de lui dire que tant pis s'il le vendait, c'est que le marché devait s’arrêter là... « Donc tu es en train de dire que j’arrête de te rendre service au moment même où tu me vends ? C'est bien ça ? Que je vais t'aider et que si par malheur tu décidais soudain de me balancer, alors là, j'aurais le droit de mettre fin au marché ... » Irvin avait dit ça calmement. Mais il lâcha un rire sans joie. Merde, c'était complètement idiot. « Donc je n'y gagne absolument rien dans cette histoire, vu que mon seul et unique but, c'est que personne ne soit au courant » cracha t'il, plus énervé. De toute manière, le serpentard ne voulait accepter aucun deal de la part de cet homme, parce qu'il n'avait aucune confiance, mais quand il commençait à lâcher prise pour voir s'il y avait une opportunité de calmer le jeu, ce con lui donnait la pire raison possible.

« Et sur quoi je suis censé te couvrir au juste, parce que c'est sûrement pas le fait que tu sois dans le coin » demanda t'il, un peu rageusement. Ça l'emmerdait tout ça. Pourquoi est-ce qu'il avait fallu qu'il tombe sur ce type là, de tout les cracmols dégénérés de l'Angleterre ? Preuve encore que les sorciers sans magie n'avait aucun intérêt. Pire que des moldus. Un allié, Irvin grimaça, trouvant l'idée parfaitement ridicule. « Dis moi directement ce que tu me demandes, parce que pour l’instant j'ai plutôt envie de compter sur mon image et non sur ta parole qui n'a aucune valeur » Comme tout le reste d’ailleurs  Il se sentait faible de se laisser avoir, de ne pas juste l'envoyer balader complètement , d’être encore en train d'argumenter avec un cracmol. Il se consolait comme il pouvait en se disant que sa mère ne le trouvait pas si inutile … mais au final, ça ne le consolait pas du tout.

Le serpentard gardait sa baguette devant lui, sachant que l'avoir sous le nez n’empêcherait pas Vinny de mentir, bien au contraire, qu'est-ce qu'il n'aurait pas dit pour rester en vie. Mais de toute manière, il ne pouvait rien faire. Irvin finit par la baisser, les sourcils froncés. Sans la ranger pour autant. « Donc dis moi qu'est-ce que tu as caché, sur quoi je pourrais bien te couvrir aussi ? » Parce que c'est ce qu'il avait dit, il le couvrait et lui aussi... C'était un marché, sauf que là, dans l'immédiat , le serpentard ne voyait pas ce que le cracmol pouvait bien avoir besoin de couvrir … Dans tout les cas, il ne l'aiderait pas à approcher de sa mère, ça il pourrait toujours rêver.  ça ne rentrerait même pas en ligne de compte ou dans la moindre négociation, aucune chance ! Et Irvin savait qu'il resterait sur ses gardes quoi qu'en dise Vinny. Ce type, ce n'était qu'un déchet et il se sentait salit rien qu'à parler avec lui ... Alors faire un deal, c'était pire encore ...

_________________

Lips meet teeth and tongue My heart skips eight beats at once If we were meant to be, we would have been by now, but all I see is him

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vincenzo Scopoli
Epaves
Epaves

Messages : 148
Points RPs : 151
Date d'inscription : 01/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Thought I was rock steady, that I didn't need no help [Vinny]   Lun 22 Oct - 19:34

Thought I was rock steady, that I didn't need no help


Vincenzo ne pouvait pas s'empêcher de penser qu'avec Ivory, l'affaire serait déjà plier depuis longtemps. En sa défaveur, peut-être, mais, au moins, la conversation aurait été plus agréable dans le sens où il aurait pu admirer la beauté et la repartie de celle qu'il surnommait milady. Ah, mieux valait garder ce genre de réflexion pour lui, vu comme le fiston montait directement sur ces grands cheveux quand il ne faisait qu'évoquer le sujet de la mère. Heureusement qu'il était du genre patient lorsqu'il flairait une affaire en or. Oh oui, il allait creuser cette histoire jusqu'à en déterrer toutes les pépites. En attendant, le cracmol allait devoir bien réfléchir avant de jouer ses cartes face à un client qui s'avérait aussi récalcitrant que difficile. Le cracmol poussa un bref soupir empreint de lassitude tandis qu'Irvin lui expliquait la vision qu'il avait du marché que l'Italien venait de lui proposer. Fallait vraiment tout lui apprendre à ce gosse. Quoi qu'il devait reconnaître que son look de clodo, bien que très utile pour fouiner à droite et à gauche, jouait en sa défaveur lorsque venait le moment de monnayer ses services. C'était facilement la deuxième fois que cela lui jouait des tours. À méditer.

"Ce que je t-t-te dis, c'est que c'est donnant-donnant. T-t-tu me donnes quelque chose qui coupe mon envie d'aller voir ailleurs et moi je t-t-te donne quelque chose d'équivalent." Dit-il avec patience, tel un joueur vétéran au poker expliquant les bases du jeu à un novice. Le truc, c'est que son interlocuteur semblait toujours peu enclin à reconnaître sa valeur ou à lui accorder sa confiance, malgré ses arguments. ça, c'était le détail qui constituait le grain de sable dans les rouages de cette conversation. Tant qu'il existait, la machine ne pouvait pas fonctionner. "Quand on a un secret, vaut mieux avoir des alliés. Que t-t-tu le veuilles ou non, je connais mieux le coin moldu de la ville que t-t-toi. Il y a un t-t-truc a en t-t-tirer de ce fait. Je t-te laisse cogit-t-ter là-dessus." Bien sûr, il sous-entendait son utilité en tant que guide des coins à éviter si jamais le jeune sorcier voulait récidiver. Cependant, Vinny ne le dit pas clairement pour ne pas brusquer son interlocuteur dans son orgueil. Irvin avait beau affirmer que cette excursion était la dernière, le cracmol n'y croyait qu'à moitié, voire pas du tout. Il voyait les signes, même s'il ignorait encore les détails et les motivations qui s'y cachaient. Pour l'instant.

Vincenzo avait vu une faille et s'y était glissé avec un peu trop de précipitation. Résultat, au lieu d'avancer, la négociation avait fait un bon en arrière. Du moins, ce fut l'impression qu'il en avait sur le moment. De quoi se mordre les doigts. Irvin lui demanda son prix et Vinny fit mine de réfléchir. Bien sûr, le cracmol avait une idée précise en tête sur ce qu'il voulait demander, mais il savait d'instinct qu'il ne pourrait pas en parler de manière direct au risque de voir son interlocuteur se braquer et casser les négociations. Non, il ne pouvait pas parler d'Ivory à ce stade. Pourtant, il n'y aurait que cela qui pourrait vraiment le motiver à tenir sa langue. L'Italien se gratta son menton mal rasé. Voilà un coup difficile à jouer, mais, en amateur de pari risqué qu'il était, il ne pouvait que tenter sa chance.

"J'ai bien un pet-tit-te idée, mais, je vois bien que t-tu n'es pas t-t-très emballé par not-t-tre marché. Alors... Puisque t-t-tu me fais pas confiance et que t-tu t-te sens flousé dans ce que je propose, pourquoi ça ne serait pas t-t-toi qui fixerais le prix ?" Proposa-t-il, conciliant. Un revirement qui pourrait être à la baguette brandie contre lui, en tout cas, c'est ce qu'il voulait faire croire. Faire croire à Irvin qu'il avait reprit la main avec ce geste. Maintenant qu'il y pensait, Ivory aimait diriger les négociations, sans doute que le fiston tenait d'elle sur ce point. Peut-être que cela le rendrait moins sur la défensive, s'il avait l'illusion de mener la barque ? C'était un coup à tenter. Tandis qu'Irvin baissa sa baguette, Vinny, lui, baissa les mains qu'il avait levées en signe de paix devant la menace de l'objet. "Propose-moi quelque chose qui vaut le coup que je me t-t-taise." Conclut-il. Ce n'était pas clairement dit, mais le sous-message de sa phrase était : montre que tu es le digne fils de ta mère. Vu le sujet sensible, mieux valait ne pas exprimer cette pensée à voix haute, mais c'était fortement sous-entendu. Au final, c'était le seul moyen de savoir l'importance de ce secret, ce qui permettrait de commencer à négocier de manière constructive.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Keeping my love lockdown
I got something to lose, so I gotta move. See I wanna move, but can't escape from you. So I keep it low, keep a secret code. So everybody else don't have to know.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Lev, Ezra, Bowen, Belby, Shura, Azenor
Vos Liens :
Informations Importantes :
Irvin Parkinson
Héritiers
Héritiers

Messages : 198
Points RPs : 502
Date d'inscription : 26/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Thought I was rock steady, that I didn't need no help [Vinny]   Mar 23 Oct - 18:17

Non, non, plus il y réfléchissait, plus toute cette histoire aller finir par se retourner contre lui, il n'avait pas confiance en Vinny, il n'avait confiance en personne de toute manière.. Et toute cette histoire de donnant-donnant ne lui plaisait pas. Il avait déjà une information contre lui, il n'allait pas en plus lui donner autre chose si ? Ça lui paraissait idiot. Parce que lui offrir autre chose, c'était risquer de laisser des traces derrière lui... Irvin secoua la tête, il s'en foutait de connaître tout les coins de Londres, les connaissances du sans abri, il s'en foutait, il n'en voulait pas. Mieux, il aurait voulu arrêter de venir ici, arrêter de faire ce genre de connerie, mais il n'était pas certain d'en être capable. Ça lui faisait tellement de bien de ne pas ressentir de pression ici … Sauf que ça tirer peut-être sur la fin vu que Vinny l'avait coincé. Ça n'arriverait pas deux fois, à ça non . Le serpentard fronça les sourcils, frustré de n'avoir aucune information pour contrer ce que lui savait. Tout ce qu'il pourrait faire c'était jouer l'ignorance.

« Des alliés ? C'est déjà assez ridicule, mais en plus je suis censé en trouver un en ta personne ? »
nouveau regard dégoûté, presque moqueur. Non, vraiment il aurait presque pu avoir de l'humour.  Dans tout les cas, ce marché continuer à être une sacré mauvaise idée à ses yeux. «  Et non, je ne suis pas emballé. Parce que je n'arrive pas à voir ce que j ai à y gagner. Tu sais déjà quelque chose sur moi, mais en plus si jamais je fais quelque chose pour toi, ça serait une autre connerie à rajouter à mon palmarès. Si j'accepte ce marché, j'ai deux fois plus de chose à y perdre . Alors que si je me contente de simplement t'ignorer et de faire comme si tu inventais tout ça … j'aurais peut-être une chance que ça passe et que ça ne me retombe jamais dessus » répliqua Irvin, sur la defensive. Il ne voulait rien devoir à ce type, ne rien lui donnait non plus. Parce qu'il se doutait que ça finirait par toucher sa mère et ça, il en était hors de question. « Je n'ai rien à t'offrir et si tu n'es pas capable de me dire ce que toi tu veux, ça ne sera pas honnête de ta part. Tu pourras me vendre n'importe quand et je n'ai pas envie de prendre un risque inutile » rajouta Irvin. Déjà persuadé qu'il n'accepterait pas. Il fallait avoir un minimum confiance ou y voir un avantage pour accepter ce genre de marché, et jamais il ne serait suffisamment à terre pour accepter de croire la parole de Vinny.

Mais il était curieux de savoir ce qu'il voulait lui demander. Plus pour pouvoir le retourner contre lui que réellement, Il ne comptait pas jouer son jeu, à aucun moment. Irvin commençait à avoir une petite idée pour se sortir de là, mais elle était encore flou et ce n'était pas dit qu'elle soit suffisamment utile … Mais pour le moment,s'il pouvait lui faire avouer ce que lui attendait, ça pourrait toujours être une bonne chose. Il ne lui proposerait rien, ce n'était pas à lui de lui donner quelque chose, à un simple cracmol, il ne méritait rien , rien du tout et si ça ne tenait qu'à lui, s'il avait eu cette possibilité, Irvin aurait simplement passé son chemin depuis longtemps … Faire comme si de rien n'était commencer à être la meilleure solution à ses yeux, au pire, même si sa mère le prenait mal, il pourrait s'en sortir. Alors que s'il commençait à magouiller dans son dos avec de la vermine, peut-être qu'elle le prendrait nettement moins bien.

_________________

Lips meet teeth and tongue My heart skips eight beats at once If we were meant to be, we would have been by now, but all I see is him

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vincenzo Scopoli
Epaves
Epaves

Messages : 148
Points RPs : 151
Date d'inscription : 01/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Thought I was rock steady, that I didn't need no help [Vinny]   Dim 28 Oct - 9:02

Thought I was rock steady, that I didn't need no help


Vinny avait une certitude qui l'aidait à garder son calme. Le fait qu'il sentait que le sorcier allait récidiver. Peut-être pas tout de suite, la rencontre allait surement le freiner pendant un temps, mais si son instinct avait juste, il allait rempiler. Donc, si le marché collait pas cette fois-ci, il pourrait toujours faire en sorte de le recroiser dans une autre situation délicate. Il connaissait même assez de monde pour 'provoquer' une deuxième rencontre. Entre-temps, il chercherait des preuves un peu plus fiables qu'une simple parole. D'une certaine façon, plus le marché mettait du temps à se faire et plus il pourra avoir d'argument en sa faveur. Le cracmol allait jusqu'à un bout du mur qui n'était qu'un ramassis de déchets, il dégagea une caisse qu'il dépoussiéra sommairement avant de s'y asseoir. L'air de dire : je peux rester là toute la nuit à tenir cette conversation.

"T-tu ne serais pas le premier et t-tu ne seras pas le dernier, si ça peut t-te consoler..." Commença-t-il tandis qu'Irvin choisit de le dénigrer en tant qu'allié potentiel. Il était habitué au dégoût lorsqu'il proposait ses services. "T-t'oublie que je suis qu'un cracmol qui gravit--te parmi des sorciers ne jurant que par la puret-t-tée du sang. Je serais vraiment nulle comme t-t-tu t-t-te plait à le croire, je serais déjà mort depuis longt-t-temps." Il avait bien un autre argument dans sa manche qui consistait à piquer un peu l'orgueil de son jeune interlocuteur, mais il préférait garder cette réflexion en dernier recours.

"D'ailleurs, si c'est parce que je ne suis qu'un sale cracmol que ça t-te t-t-tue de négocier avec moi, imagine-t-toi que je suis un mec qui peut pas t-te blairer de t-ton école... Ou un gars que t-tu croyais êt-tre t-ton ami jusqu'à ce qu'il t-t-tombe sur un ragot bien croust-t-tillant sur t-ton compt-t-te. ça aurait pu êt-tre eux qui t-te serait t-t-tomber dessus par hasard là-bas. Quelque part, heureusement que c'est que moi, le cracmol que personne ne croira." Tout en disant cela, il fouilla ses poches pour en sortir une cigarette et un briquet. Il ne pouvait pas rester longtemps sans fumer et la négociation s'annonçait plus longue que prévue. Il ne l'alluma pas tout de suite, jouant un moment avec en la glissant entre ces doigts.

"J'aurais une chance que ça passe..."
Répéta-t-il sur un ton songeur. "A-t-t-ta place, j'y compt-t-terais pas trop. Faut jamais compt-t-ter sur la chance. Je dout-t-te que t-tu aies bien couvert les t-t-traces de t-t-ton excursion, t-tout convaincu de t-ta supériorit-t-té que t-tu es. Suffirait de pas grand-chose à mon avis pour que ça t-te ret-t-tombe dessus, comme t-tu le dis si bien. Si ça se t-t-trouve, il n'y a même pas besoin que ça vienne de moi." Nouvelle pause pour allumer la cigarette et tirer un premier nuage de fumée qu'il prit le temps de savourer. La première bouffée avait toujours une saveur particulière. Ce qu'il venait de dire n'était qu'une supposition. Une supposition qu'il comptait bien creuser. Il y avait aussi une suggestion, glisser l'idée qu'il pourrait être utile d'une autre façon qu'en gardant le silence sur cette histoire.

L'Italien avait proposé que se soit Irvin qui propose le prix, pour lui donner un semblant de contrôle dans la négociation. Sauf que la manoeuvre n'avait pas pris. Il commençait à être à court de cartes à jouer, mais, à nouveau, il se força à penser que ce n'était pas grave. Puisque le temps jouait en sa faveur sur ce coup. Cette négociation n'était pas une course, c'était un sorte de marathon.

"T-très bien... T-tu veux mon prix ? Le voilà." Dit-il sur le ton de celui qui se rendait. "C'est que t-tu me lâches du lest quand je me point-t-te à t-ta porte." Il leva prestement la main pour calmer une éventuelle ardeur de la part de son interlocuteur. "avant que t-tu t-t'emballes, je précise que je parle de boulot et pour rien d'aut-t-tre." Il baissa la main et fit un geste vague de celle qui tenait la cigarette. "En échange, personne ne sera au courant et personne t-t-tombera sur une preuve de t-tes virées." Il avait discrètement utilisé le pluriel et guettait déjà la réaction d'Irvin concernant ce détail. Vinny réajusta sa position sur la caisse comme s'il cherchait à s'y installer plus confortablement.

"T-tu sais, plus t-tu t-traines ici et plus on va se demander où t-tu es passé. D'ailleurs, t-tu sais comment rent-t-trer ?" Il lança un regard comme si lui-même se posait la question. "Parce qu'on a cavalé un bon bout de t-temps, et ce n'est pas vraiment un quartier chic ici." Il laissa l'hypothèse d'une autre mauvaise rencontre planer avant de se montrer plus clair. "Aut-t-tre chose... Plus t-t-tu restes ici et plus il y a de chances que ceux qui t-t'ont pris en grippe t-t-tout à l'heure t-te ret-t-tombent dessus. Sauf que ce-t-te fois, je me cont-t-tent-t-terais de regarder. Vu que t-t-tu n'as pas ut-t-tiliser la magie contre eux, je suppose qu'il y a quelque chose qui t-t'en empêche. Du ret-t-tard, c'est déjà dur à couvrir, mais un nez cassé..." Il fit une grimace en se pinçant le nez, tel le gars qui avait déjà eu à justifier un truc pareil. Il avait d'autres arguments en réserve, ainsi qu'une pique et aussi une allusion pour continuer de ferrer le jeune sorcier. Vinny ne jetait jamais tout ces arguments d'un coup. Valait mieux garder une carte dans sa manche pour contrer le jeu de l'adversaire. Il avait beau penser qu'avec la mère de son interlocuteur, l'affaire serait non seulement plus agréable mais déjà expédié, il n'allait pas bacler la partie pour autant. En plus, il serait mentir de dire qu'il ne tirait pas une pointe de satisfaction à voir le gamin acculé et d'essayer de se convaincre qu'il pouvait s'en tirer.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Keeping my love lockdown
I got something to lose, so I gotta move. See I wanna move, but can't escape from you. So I keep it low, keep a secret code. So everybody else don't have to know.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Lev, Ezra, Bowen, Belby, Shura, Azenor
Vos Liens :
Informations Importantes :
Irvin Parkinson
Héritiers
Héritiers

Messages : 198
Points RPs : 502
Date d'inscription : 26/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Thought I was rock steady, that I didn't need no help [Vinny]   Ven 2 Nov - 15:28

Ça ne le consolait pas. Pas du tout même. Parce que si personne ne voulait de ce type comme allié, ça n'était pas plus rassurant, et il n'avait pas besoin de ça pour qu'on confirme sa vision des choses, ce n'était pas un type de confiance point … En avoir la certitude ne le rassurait pas. « Non je ne l'oublie pas … ça serait compliqué » Imaginer un sang pur vêtu comme lui déjà … enfin les apparences ne voulaient pas toujours dire grand chose, mais dans le cas de Vinny si quand même … Il pouvait sans doute être utile, mais ce n'était pas une question de confiance, et il préférait laisser à d'autre le plaisir de faire affaire avec le cracmol, mais plus le temps passait moins il en avait envie. Il n'avait rien à y gagner, bien au contraire. La suite de son petit monologue pour le convaincre lui tira un soupir amusé. Non, c'était pire que ce soit lui, à cause du lien avec sa mère, alors que quelqu'un de son école, il n'aura qu'a lui mentir  … Enfin, il n'avait confiance en personne là-bas non plus, donc finalement, ça n'aurait pas changer grand chose, il aurait même trouver ça mieux, plus simple à gérer.

« Donc si personne n'est censé te croire, on en a fini non ? » Il espérait sincèrement que si ça en finissait à en croire un sur parole, que ce soit lui … et non un cracmol comme Vinny, mais ça l'effrayait un peu d'avoir le doute, de ne pas en être complètement certain.  Ne jamais compter sur la chance, là dessus, Irvin était d'accord avec lui, et c'est pour ça qu'il n'était pas encore parti … qu'il essayait encore de trouver une meilleure solution, même si faire un marcher avec Vinny n’était pas la traduction exacte d'une bonne solution.  Son air se fit plus sérieux, blasé. Parce qu'aussi supérieur qu'il se sente devant quelqu'un comme lui, il ne faisait jamais les choses à moitié, il n’était pas juste passer par sa fenêtre pour faire le mur comme un vulgaire moldu, ses traces, il les cachait plus que bien , il n'était d'ailleurs jamais assez prudent à ses yeux … Non, Vinny se plantait complètement là dessus.

« Non, et ça ne viendra pas de toi non plus, tu n'as rien à y gagné de me vendre... Surtout qu'il faudrait que tu expliques à ma mère comment tu t'es retrouvé à me faire du chantage, ce n'est pas dit qu'elle apprécie que tu essayes de jouer un mauvais tour à ses enfants »
Il ne comptait rien lâcher, espérant aussi qu'il n'avait rien à y gagner à le vendre, même s'il prévenait sa mère, il y gagnerait quoi au juste ? «  Je suis capable de me débrouiller tout seul, je n'ai pas besoin de toi pour m'indiquer le chemin » Cavaler loin ou pas, il finirait par trouver comment rentrer, il ne se faisait pas trop d’inquiétude, il savait plus ou moins par où il était arrivé, il n'avait qu'à retourner par là-bas.  « Tu te contenterais de regarder ? » Irvin laissa échapper un léger rire sarcastique « J'aurais adoré ça, là, j'aurais pu inventer un sacré mensonge pour tout te mettre sur le dos, mais ce n'est pas trois moldus qui vont me faire peur » Ce n'était pas le cas tout à l'heure, ça ne le serait pas maintenant Même si ça pouvait rapidement être emmerdant. « Ne t'inquiètes pas, malheureusement les moldus idiots ne sont pas les seuls à utiliser leur poings, et je pourrais toujours dire que tu m'as regardé me faire frapper par des sang mêlés jaloux de ma condition » Il se rendait bien compte qu'il jouait vraiment les petits fils à sa maman, mais en même temps avec une mère comme la sienne, c'était difficile de ne pas utiliser l'influence qu'elle avait … surtout avec un type qui l’appréciait un peu trop à son goût.

_________________

Lips meet teeth and tongue My heart skips eight beats at once If we were meant to be, we would have been by now, but all I see is him

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Thought I was rock steady, that I didn't need no help [Vinny]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Thought I was rock steady, that I didn't need no help [Vinny]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Jimmy Jaccobs Vs The Rock
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» Rock My World
» La Reine du Rock se présente !
» Rey Mysterio Vs The Rock

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise From The Ashes :: 
Monde Magique
 :: Londres Moldus
-
Sauter vers: