RSS
RSS

Navigation

Liens utiles

Sabliers

GRYFF.
3035
POUFF.
3565
SERD.
2280
SERP.
4185

Vidéo du Forum

Top Sites


PRDBazzartNever Utopia

Copyright

Le forum Rise From the Ashes est l'entière propriété de ses fondatrices Ilyria, Panda-Sama, Mzlle Lou & Zuzuu. Le contexte est basé sur la saga Harry Potter appartenant à J.K. Rowling et à été écrit par Ilyria. Le design et codes CSS sont d'Ilyria & Ludibaty (Theo & Leo). Les descriptions des catégories sont de Zuzuu. Les chronologies et autres annexes ont été inspirées par l'encyclopédie HP. Toute reproduction entière ou même partielle est interdite.


 


Partagez | 
 

 Thought I was rock steady, that I didn't need no help [Vinny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Lev, Ezra, Bowen, Belby, Shura, Azenor
Vos Liens :
Informations Importantes :
Irvin Parkinson
Héritiers
Héritiers

Messages : 198
Points RPs : 502
Date d'inscription : 26/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Thought I was rock steady, that I didn't need no help [Vinny]   Lun 9 Juil - 10:46

Irvin leur lança un regard méchant et tenta simplement de forcer son chemin. Ce n'était pas trois moldus qui allaient l'empêcher de passer non plus. Et bien si ... Il grimaça un peu en se rendant compte qu'il ne passerait pas. « Vous n'avez pas autre chose à faire, quelque chose de moins idiot ? » s'énerva t'il légèrement. Il ne comptait pas se prendre la tête pour trois débiles, mais c'était un peu oppressant. Il n'avait pas sa baguette, et de toute manière s'il l'avait pris, il n'aurait pas pu s'en servir. Il ne voulait pas qu'on sache où il était... Et puis surtout ses débiles ne méritaient pas qu'il se fatigue sur eux. « De moins idiot ? C'est presque gentil . c'est bien un langage de bourge ça » Irvin soupira devant l'air amusé du type. Il était vraiment con celui là. Il se rappelait la dernière fois qu'il était venu ici, il était tombé sur un type bien plus sympa, bon pas moins crétin puisqu'il l'avait forcé avenir avec lui alors qu'il ne le connaissait pas et qu'il ne se rendait pas compte qu'il lui était bien supérieur. Mais au moins ce type là n'avait pas cherché à le menacer.

« Avec des fringues comme ça, tu dois bien avoir un peu d'argent sur toi, on ne demande pas plus » « C'est déjà demander beaucoup. D'ailleurs si tu pouvais enlever tes grosses paluches de moi j'apprécierais aussi. » Une expression dégoûtée se dessina sur son visage alors que ce type enlevait enfin sa main de son épaule qu'il avait gardé depuis qu'il l'avait empêché de reculer. Mais loin de le faire pour obéir à son ordre, il le repoussa un peu plus fort, obligeant Irvin à reculer encore un peu. Les bagarres ce n'étaient vraiment pas un domaine dans lequel il excellait. Il regrettait vraiment sa baguette parce qu'il leur aurait montré à ses hommes de cro-magnons à quel point ils étaient inférieurs. Les poings, c'était la solution de facilité, incapable d'utiliser leurs têtes. Mais malgré sa certitude d'être en position de supériorité quand à ses idiots, gardant son air hautain en toute circonstance, Irvin se rendait bien compte qu'il allait galérer à ce sortir de là. Seulement, il était loin d'être lâche, et il ne comptait pas leur faire le plaisir de leur donner ce qu'il voulait. Ce n'était que des moldus stupides, juste chanceux qu'il n'ait pas sa baguette .

« Bon on a demandé gentiment, on va passer aux choses sérieuses » « Me laisser partir tu veux dire ? » Apparemment non. L'un d'entre eux avait attrapé ses mains pour l'empêcher de résister, pendant que le second fouillait ses poches. « C'est quoi ça » demanda ce dernier en découvrant un gallion. « Tu te trimballes vraiment avec de l'or sur toi ? Ou avec des fausses pièces ? » Il avait l'air confus. Irvin ravala ses paroles, dire que leurs billets en comparaison étaient ridicules, ça n'allait pas l'aider. Mais même en y réfléchissant à fond, le serpentard ne voyait vraiment pas comment se sortir de là. Il commençait réellement à s'inquiéter et ça ne lui plaisait pas. Il était fier de son sang froid, ça lui permettait d'analyser la situation, sauf que là, face à trois moldus bien plus capable avec leurs mains que lui, autant dire que même en analysant la situation, il ne voyait pas de solution. Alors oui, il aurait pu simplement leur donner ce qu'il voulait et espérer que c'était suffisant. Mais s'écraser devant des moldus, il n'en était même pas question... Alors comment est-ce qu'il était censé se sortir de là ...

_________________

Lips meet teeth and tongue My heart skips eight beats at once If we were meant to be, we would have been by now, but all I see is him

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vincenzo Scopoli
Epaves
Epaves

Messages : 148
Points RPs : 151
Date d'inscription : 01/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Thought I was rock steady, that I didn't need no help [Vinny]   Dim 29 Juil - 13:19

Thought I was rock steady, that I didn't need no help


C'était une journée "vache maigre", où, plus exactement, Vincenzo avait dépensé tout ce qu'il avait en poche. Son estomac n'allait pas se plaindre de ses dépenses. Son dos par contre, ce serait une autre histoire demain matin puisque cela signifiait qu'il dormirait sans toit au-dessus de sa tête ce soir. Le cracmol n'avait plus un rond, plus de quoi se payer une chambre d'hôtel, même la plus pourrie de la ville. Son dernier billet était parti dans un pari "quitte ou double" et il avait perdu. Vinny soupira devant ce souvenir. Il avait cru tenir de bonne cartes mais son adversaire avait deux As. Comment lutter face à une chance pareille ? Bah, c'était le jeu. Un coup on gagnait gros à partir d'une misère, un coup on perdait le peu qu'on avait misé. Il avait trop de fois vécu ce cas de figure pour s'en formaliser.

En fait, il s'était retrouvé tellement de fois dans cette situation qu'il connaissait tous les coins intéressants pour dormir à la belle Étoile. Vinny se dirigeait vers un de ces endroits, justement, lorsqu'il vit trois silhouettes et entendit le dialogue classique annonçant que quelqu'un allait se faire dépouiller avec violence. De là où il était, il ne voyait pas qui était la malheureusement personne en question. Normalement, le cracmol y verrait un signe pour changer de ruelle au plus vite avant de se retrouver à mêler à une histoire qui ne le concernait pas. D'ailleurs, il tournait déjà les talons, profitant du fait que personne ne l'avait encore vu. Sauf que la future victime ouvrit la bouche et l'Italien reconnut cette jeune voix pleine de suffisance. Vinny s'arrêta net. Merde, l'occasion était trop belle, il ne pouvait plus se permettre de faire celui qui n'avait rien vu.

"Bah alors ? On dépouille des gosses maint-t-tenant ? Vous êt-t-tes t-t-tombés bien bas, les gars." Déclara-t-il d'une voix forte pour obliger les personnes interpellées à se retourner. En même temps, qu'il parlait Vinny s'était approché et analysait mentalement la situation.

Trois contre un. Difficile mais jouable. Par chance, le cracmol connaissait les trois types. Enfin, le mot chance était peut-être exagéré étant donné le traquenard dans lequel il venait de se fourrer. Tout comme le mot "connaissance" était un bien grand mot concernant sa relation avec les trois lascars. Des fois ils s'étaient aider, d'autres fois ils les avaient arnaqués. La dure loi de la rue en somme.

"C'est qu'un gosse qui joue les richards avec de fausses pièces. Même ces habits, c'est du t-t-toc. Une parodie d'haute cou-t-ture à deux sous. Oh, bien imiter, cela dit. Je comprend que vous vous soyez fait avoir." Continua Vinny en se lançant dans une négociation serrée pour s'en tirer sans violence. "Allez plutôt du côté West End, des t-t-touristes pleins de frics complèt-t-tement saoul après leur première virée dans un pub anglais, ça c'est de l'argent facile qui vaut le coup."

Oui, il avait vraiment cru que les connaître était un avantage en sa faveur, le fait de savoir comment engager la conversation avec eux, quel argument pouvait jouer pour les pousser à partir. Il avait même donné un tuyau gratuitement pour les appâter loin d'ici. Sauf que son plan comportait une erreur : eux aussi le connaissait. Une erreur qu'il réalisa dès qu'un des moldus prit la parole :
- Des clous, Vinny. Si tu insistes tellement, c'est qu'il doit y avoir un paquet de fric à se faire avec ce gosse, oui."

Vincenzo jura mentalement et perdit son sourire confiant pendant un instant. Merde, sa réputation jouait contre lui. C'était vraiment un jour de poisse. Le cracmol se força à retrouver une expression confiante et une attitude détendue. "Je vous dis que c'est du flan, cette pièce." Continua-t-il en s'approchant assez pour se saisir de la pièce en question. Il posa le galion sur sa main, paume ouverte. "Regarde, on voit un peu de pein-t-ture dorée qui s'écaille là." Le bluff fonctionna. Le moldu se pencha pour voir, concentrer sur sa pièce. Vinny referma aussitôt son poing pour lui filer une droite en plein dans le nez. Sans hésitation, il profita de l'effet de surprise pour lui en filer un deuxième, au niveau du ventre, avant de le pousser avec un mouvement d'épaule.

Un de moins. Pas le temps de s'en réjouir puisque le deuxième larron l'envoya valser contre le mur. Vinny s'y laissa glisser avec une grimace et un grognement douloureux. Une ruse, bien sûr, destiné à se saisir d'une poubelle pour la balancer avec force sur celui qui l'avait frappé. Le troisième moldu avait lâcher Irvin et regardait confusément la bagarre. Le cracmol en profita pour le frapper en dessous de la ceinture. "On se t-t-tire !" Lança-t-il en se saisissant du poignet d'Irvin pour le forcer à le suivre.

Vinny courut dans des ruelles et passages étroits qu'il connaissait par coeur. Le but ? Mettre un maximum de distance entre eux et les trois moldus qui n'allaient pas rester à terre éternellement. La main qui ne tenait pas le poignet d'Irvin était toujours fermement refermé sur le galion. Il ne s'arrêta que lorsque le souffle commença à lui manquer. Tournant une dernière fois à un croisement, Vincenzo se colla au mur, son regard river sur la ruelle qu'ils venaient de quitter et l'oreille aux aguets. Tout dans son attitude trahissait une certaine habitude de ce genre de situation. Les bruits de poursuite semblaient lointains. Assez pour se risquer de briser le silence dans lequel il s'était muré durant la course. Le cracmol poussa un soupir de soulagement et se décida à lâcher le poignet du sang pur.

"T-t-ta mère est au courant que son fils t-t-traine dans des coins peu recommandables ?" Lâcha-t-il, le souffle encore un peu court, sur le ton d'un sermon mais avec une pointe d'ironie qui montrait que le cracmol savourait un peu la situation. La question était purement sarcastique. Il doutait qu'Ivory soit au courant. "T-tu t-t-t'es fou-t-tu dans un joli merdier !" L'Italien fouillait ses poches, y glissant le galion d'or et cherchant son paquet de cloques, espérant ne pas l'avoir perdu dans la bagarre.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Keeping my love lockdown
I got something to lose, so I gotta move. See I wanna move, but can't escape from you. So I keep it low, keep a secret code. So everybody else don't have to know.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Lev, Ezra, Bowen, Belby, Shura, Azenor
Vos Liens :
Informations Importantes :
Irvin Parkinson
Héritiers
Héritiers

Messages : 198
Points RPs : 502
Date d'inscription : 26/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Thought I was rock steady, that I didn't need no help [Vinny]   Lun 30 Juil - 16:48

La solution ne semblait pas vouloir se dessiner, et ça commençait sérieusement à l'agacer. Il ne voulait pas se soumettre à de la violence facile, surtout qu'il n'était pas idiot, à un contre trois, il n'avait aucune chance. Il fallait qu'il s'en sorte autrement. Techniquement s'il n'en faisait tomber qu'un , il espérait vaguement que ça ferait fuir les deux autres. Mais ça voulait quand même dire se battre, et l'issue n'était pas certaine... Et lorsqu'une nouvelle voix se fit entendre, son expression énervée passa temporairement a horrifié. Et merde. Comme si c'était pas déjà la catastrophe Irvin réussi à reprendre une expression un peu plus neutre, sans y arriver parfaitement, l'air toujours aussi en colère. Parce que ça n'arrangeait vraiment pas ses affaires. Entre la voix et le bégaiement, ce n'était pas compliqué de reconnaître ce con ... Il avait tué quelqu'un d'important dans une autre vie ou quoi ? C'était un retour de karma ?

Sa mâchoire se serra en l'entendant continuer, il avait envie de l'envoyer bouler, de dire à ses autres moldus débiles qu'il était en train de les entuber et que le richard qu'il était, n'appréciait pas les commentaires sur sa tenue. Mais aussi énervé soit il, le serpentard n'était pas stupide. Il savait mettre sa fierté de côté pendant le temps nécessaire, le plus important ce n'était pas de jouer les cadors devant des moldus sans intérêt, c'était de sortir d'ici. Sauf qu'il en avait trop fait, et qu'il n'était apparemment pas le seul à ne pas faire confiance à cet idiot. Et merde, pas capable de faire quelque chose de correct jusqu'au bout tiens. Irvin ne put s'empêcher de soupirer, par agacement. Pourquoi est-ce qu'il avait compté sur lui aussi... quelle idée. C'est pas comme si ce boulet allait pouvoir le sortir d'ici. Mais il comptait ben l'utiliser, s'il arrivait à le rendre plus intéressant aux yeux des moldus que lui-même, il allait peut-être être utile. Seulement, Vinny ne lui en laissa pas le temps. Et lui prouva par la même occasion que les moldus étaient juste stupides...évidemment que c'était de l'or , quoi d'autre ! La suite le prit lui aussi au dépourvu, et il ne sut pas lui même qui il voulait voir gagner, aucun des deux, tant qu'on le lâchait. Mais il passa de la poigne d'un moldu à celle de l'autre cracmol... vive l'évolution. Même si ça l'arrangerait pour le moment.

Irvin se retrouva dans une visite guidée du coin, un peu trop mouvementé, mais finalement bien content de mettre de la distance entre lui et les trois moldus. C'était toujours ça de prit. Quand il sentit la prise de l'autre idiot se relâcher, il récupéra son bras avec violence, ayant presque envie de l'essuyer sur sa veste pour être méprisant. Il ne lui répondit même pas . Ça ne valait pas le coup. Évidemment que non, sa mère n'était pas au courant. Et il devait sans douter. « Heureusement que tu es toujours dans les coups foireux » répliqua t'il, finalement. Un joli merdier ? Comme s'il s'en était pas rendu compte tout seul. « Mais la prochaine fois, joue juste les distractions, j'aurais très bien pu m'en tirer seul » ajouta Irvin, déjà plus froidement, moins essoufflé par la course. Irvin tendis la main vers lui. « Rends moi ce que tu viens de ranger. Et non ça comptera pas pour un paiement pour m'avoir tiré de là, je te vois déjà venir. Je n'avais absolument pas besoin de toi » Il était droit comme un i et déterminé a récupérer son argent. Non pas qu'il s'en soucie, c'était plus pour la forme. Ne pas lui laisser la moindre prise. S'il affichait un air sur de lui, Irvin était vraiment mal, parce qu'affronter quelques moldus, c'était chiant, vraiment, mais là, là, ça risquait de remonter jusqu'à sa mère et ça, c'était pire que tout.

_________________

Lips meet teeth and tongue My heart skips eight beats at once If we were meant to be, we would have been by now, but all I see is him

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vincenzo Scopoli
Epaves
Epaves

Messages : 148
Points RPs : 151
Date d'inscription : 01/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Thought I was rock steady, that I didn't need no help [Vinny]   Lun 30 Juil - 20:29

Thought I was rock steady, that I didn't need no help


Le cracmol avait forcé le trait avec une joie mauvaise, sachant que si Irvin avait deux sous de jugeote, il ne protesterait pas malgré les remarques contre lui. Tout comme il ne se priva pas de lui agripper le poignet à son tour afin de le guider dans sa fuite. De savoir à quel point ce contact devait répugner le jeune sorcier était une sorte de petit bonus. La réaction d'Irvin lorsque le calme retomba lui arracha un sourire. Le mépris, Vinny en avait l'habitude. Au point de la juger comme réaction de base en sa présence. L'admettre lui permettait de savourer les petits 'à côté', comme par exemple, glisser une allusion sur le fait que cette chère Ivory ne devait pas être courant de la présence de son fils adoré dans ce coin de Londres.

À son tour, il ne répondit pas à la première remarque reçue en guise de remerciement. L'Italien préféra chercher son paquet de clopes. Pendant un horrible instant, il crut l'avoir perdu dans la bagarre. C'est avec soulagement qu'il sentit finalement le contact rassurant du papier plastifié entre ces doigts. Soulagement qui fit place à un rire étouffé alors qu'Irvin continuait de jouer celui qui maîtrisait la situation. "La prochaine fois ? Parce que t-t-tu compt-t-tes renouveler l'expérience ?" Répéta-t-il amuser en sortant une cigarette de son paquet quasiment vide. "T-t-t'en fais pas, si je t-t-te revois jouer les caïds, je me prendrais du pop-corn, me trouverais une bonne place et je profit-t-terais du spect-t-tacle." Ironisa-t-il en s'allumant sa cloque et levant la tête pour souffler la première bouchée, comme s'il voulait mieux illustrer le fait qu'il regarderait ce 'spectacle' depuis les toits pour ne rien rater.

Vinny avait beau dire ça, il ne le ferait sous doute pas, aussi tentant que pouvait être cette possibilité. Ivory ne lui pardonnerait jamais s'il arrivait des bricoles à son fils et qu'elle apprenait que le cracmol avait tout vu sans pour autant lever le petit doigt.

Alors qu'il baissa la tête pour reprendre une bouffée de cigarette, il regarda avec perplexité la main tendue. Ah, bien sûr, ce n'était pas pour lui serrer la main et lui dire merci ! Vinny leva un sourcil, l'air de dire : tu es sérieux là ? Après tout, que pouvait représenter un misérable galion pour un gosse de riche ? Il fut tenté de dire qu'il ne voyait pas de quoi son interlocuteur voulait parler, mais, à la réflexion, préféra la jouer autrement. Ce qui ne l’empêchait pas de soupirer en sortant le galion de sa poche.

"Prends-le, t-t-ta mère me donnera cert-t-tainement plus qu'un pe-t-tit galion en échange de l'info que je vais lui donner." Glissa-t-il avec un grand sourire en faisant tomber la pièce d'or dans la main tendue. "Quoique le simple fait de savoir qu'elle va t-te t-t-tiré les oreilles pourrait me suffire." Continua-t-il sur un ton songeur. "J'imagine déjà. Son air pincé. La colère sourde dans le regard mélangé à une pincée de décept-t-tion envers t-t-toi." Continua-t-il sur un ton d'amateur de tableau décrivant une oeuvre d'art. Il parlait en connaissance de cause puisqu'il avait vu cette expression chez Ivory lorsqu'il lui avait vendu l'info concernant l’infidélité du mari. "Sans parler du fait, qu'elle sera surement reconnaissant-t-te envers moi de t-t'avoir t-t-tirer de là. Ouais, ça pourrait êt-t-tre un paiement suffisant." Là, il le provoquait délibérément, sachant pertinemment qu'Irvin n'aimait pas qu'il traîne trop autour de sa mère. Vinny quitta sa rêverie pour se concentrer sur son interlocuteur. Il souffla un nouveau nuage de fumée provenant de sa cigarette, se moquant bien, cette fois, que la fumée aille sur Irvin ou non. "À moins que t-t-tu aies une cont-t-tre proposit-t-tion à me faire pour achet-t-ter mon silence ?" Demanda-t-il finalement, toujours avec son sourire en coin.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Keeping my love lockdown
I got something to lose, so I gotta move. See I wanna move, but can't escape from you. So I keep it low, keep a secret code. So everybody else don't have to know.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Lev, Ezra, Bowen, Belby, Shura, Azenor
Vos Liens :
Informations Importantes :
Irvin Parkinson
Héritiers
Héritiers

Messages : 198
Points RPs : 502
Date d'inscription : 26/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Thought I was rock steady, that I didn't need no help [Vinny]   Mar 31 Juil - 22:47

Irvin dut prendre sur lui pour ne pas soupirer, ou à nouveau lever les yeux au ciel, parce qu'il était persuadé qu'il allait le faire beaucoup avec ce con. Évidemment qu'il avait retenu cette histoire de prochaine fois, personne ne le prenait jamais pour ce que c'était, une simple expression bordel ! Enfin, en général. Là, il n'en savait rien, parce que la première fois aurait du être unique, il s'était dit que ça serait suffisant, que c'était déjà assez risqué sans qu'il ait besoin de recommencer ... Sans compter que le monde moldu ne valait rien. Et pourtant il était à nouveau là, sinon Vinny n'aurait jamais eu à l'aider. Cela ne l'empêcha pas de répondre avec le plus grand des sérieux. « Je suis désolé de te décevoir, mais tu ne reverras pas un spectacle pareil » ça c'était vrai. « Ce n'est qu'une expression, je pensais que même à ton niveau tu aurais compris ça » ajouta t'il, avec mépris. Il ne pouvait pas honnêtement dire qu'il n'y aurait pas de prochaine fois, oh, il ne comptait pas se refaire coincer par des types pareils, mais dire qu'il ne reviendrait pas ici, ça, par contre, c'était autre chose. Quoi qu'il serait plus à l'affût s'il risquait de retomber sur Vinny... Il valait sans doute mieux qu'il se contente du monde sorcier, ce n'est pas comme si les moldus allaient lui manquer.

Enfin peu importe ce qu'il avait prévu, ça ne regardait pas le cracmol. Oh que non. De même qu'il ne comptait ni le remercier, ni le payer pour ce qu'il venait de faire. L'agacement se fit un peu trop flagrant sur son visage en entendant la réponse. L'inquiétude aussi, mais ça, il ne comptait pas l'afficher. Ni lui faire comprendre. Il n'avait aucune envie de voir le visage de sa mère après cette information, et surtout il ne voulait pas qu'elle soit au courant. C'était une de ses plus grandes peurs, et il ne comptait en aucun cas la voir se réaliser à cause de ce type là, ça l'arrangerait trop cet idiot, donc non, il ne se rajouterait pas cette idée là, à sa propre déchéance. Irvin remis son galion à sa place, sans hésiter un seul instant. Il ne comptait pas l'acheter. Ça ne ferait qu'empirer les choses et sa mère avait bien plus les moyens que lui, ça n'aurait aucun intérêt pour Vinny de se concentrer de son argent de poche à lui. « Ne fais pas comme si tu la connaissais. Si tu pouvais même arrêter d'en parler je pense que ça arrêterait de salir son nom » répliqua t'il, sèchement Énervé de l'entendre parler de sa mère. Ce foutu cracmol. Alors oui, il savait l'utilité des petites mains, de faire faire le sale boulot à la vermine, mais tant qu'à faire, il devait bien y avoir plus utile qu'un cracmol... surtout celui là.

« Acheter ton silence ? Dis moi, tu penses vraiment que je vais te payer pour ça ? » reprit t'il, plus sérieusement. L'air soudain plus arrogant qu'énervé. Oh, il n'allait pas se laisser marcher dessus par ce déchet et sa fumée.« Et tu penses vraiment que je vais te laisser inventer n'importe quoi. Je n'ai jamais été chez les moldus, tu es juste en train de tout inventer pour te faire bien voir de ma mère. Moi, du côté moldu ? Et puis quoi encore, un Carrow pour ministre ? Il faut arrêter de réveiller éveillé » Irvin secoua la tête. « Si je lui dis ça, tu penses qu'elle va croire qui ? Son propre fils qui n'as aucun intérêt dans cette sous-espèce que sont les moldus ou alors le cracmol qui cherche à tout prix à s'attirer les faveurs d'une femme qu'il ne mérite même pas de regarder et qui ferait tout pour de l'argent ? Choix difficile n'est-ce pas »conclut t'il, avec un sourire mauvais. Il n'aimait pas l'idée de mentir à sa mère , vraiment pas et n'avait pas encore décidé s'il le ferait ce coup-ci. Mais il pouvait toujours le faire croire à Vinny. Surtout que l'idée que cet idiot passe pour un héros lui donner envie de vomir. Donc oui, sans le moindre problème, il pourrait nier tout ce que dirait ce cracmol, quitte à même lui mettre tout sur le dos pour se faire bien voir.  Il n'allait pas se laisser coincer dans un chantage avec lui, s'il commençait comme ça, qu'est ce qui empêchait Vinny de lui en demander plus à chaque fois, ou juste de le vendre , non, il n’avait aucune confiance en ce type. Absolument aucune.

_________________

Lips meet teeth and tongue My heart skips eight beats at once If we were meant to be, we would have been by now, but all I see is him

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vincenzo Scopoli
Epaves
Epaves

Messages : 148
Points RPs : 151
Date d'inscription : 01/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Thought I was rock steady, that I didn't need no help [Vinny]   Mer 1 Aoû - 14:01

Thought I was rock steady, that I didn't need no help


Vinny buvait du petit lait, pour rester dans le domaine des expressions. Le mépris et l'arrogance, il en avait l'habitude. Au point de ne plus se soucier de ce qu'on pouvait penser de lui. À quoi bon ? Même en étant propre comme un sous neuf, les sangs purs le regarderaient avec autant de dégoût qu'avec son look de clodo actuel. Pourquoi faire des efforts quand le résultat serait invariablement le même ? Il préférait forcer le trait, savourant d'autant plus les moments où on avait besoin de lui. Les petites entorses à l'orgueil de ces aristos de sorciers. La colère et l'agacement liés au fait de devoir lui parler de manière prolonger. Comme maintenant. Obligé d'être tolérer, le temps d'une conversation. Cela lui suffisait.

"Bah je suis déjà surpris de t-t-tomber sur t-t-toi ici, alors, ce n'est pas impossible qu'il y ait un t-t-truc qui t-t-te pousserait à revenir." Glissa-t-il sur un ton innocent qui ne lui allait pas avec une lueur malicieuse dans le regard qui lui correspondait bien plus.

Au-delà de savourer la bizarrerie de la situation, le cracmol était un brin curieux de savoir ce que le jeune Parkinson faisait ici. Il jurait tellement dans le décor ! Et ça ne collait pas avec son caractère de fils parfait sous tous rapports, méprisant tout ce qui n'était pas à cent pour cent magique. Vinny sentait la bonne information à dégoter, s'il savait où creuser. Bien sûr, il savait aussi qu'il ne tirerait rien de son interlocuteur. Il serait la dernière personne sur cette Terre à qui Irvin se confierait ! Faudrait creuser autre part. Chaque chose en son temps. Mieux valait se concentrer pour l'instant sur une affaire plus palpable : l'achat de son silence.

"Qu'est-ce qui t-te défrise ? L'idée que je puisse la connaît-t-tre mieux que t-toi ?" Taquina-t-il alors que le jeune homme s'emportait au sujet de sa mère. Le plus ironique ? Le cracmol était entièrement d'accord avec Irvin au sujet d'Ivory. C'est bien pour cela qu'il ne la tutoierait jamais, chose qu'il ne se privait pourtant pas de faire avec les autres comme maintenant avec son fils, et c'était également pour cela qu'il ne l’appelait jamais par son prénom, préférant la surnommée milady. Tout ce que le jeune sang pur lui balançait au visage, il le savait. Il le savait même que trop bien. Qu'est-ce qu'il s'imaginait ? Qu'il était le premier à lui sortir ce genre de réflexion ? Oui, il n'avait pas la moindre chance. Il ne la méritait pas. Ils n'étaient pas du même monde et ce genre d'arguments clichés pourtant tellement vrai. C'était aussi risible qu'un ver de terre tombant amoureux d'une étoile et tout aussi impossible à concrétiser. Cependant, il ne pouvait empêcher une petite part de lui de penser, que la milady serait belle, même couverte de crasse, et peut-être même qu'elle serait encore plus belle ainsi. Bien sûr, il gardait ce genre de pensées pour lui. Pas folle, la guêpe.

Son interlocuteur s'insurgeait sur les négociations. "T-t-'en fait pas, junior, je veux pas t-te piquer t-ton argent de poche. Je suis ouvert d'esprit et pas difficile à sat-t-tisfaire, ça peut êt-t-tre un échange de services, par exemple." Suggéra-t-il sur un ton conciliant.

L'occasion était trop belle pour ne pas se montrer un brin têtu. Irvin pouvait lui sortir tous les arguments du monde, le cracmol allait insister encore un peu. N'empêche... d'entendre l'argument de la réputation sortir de la bouche du jeune sorcier le fit sourire, surtout parce qu'Ivory lui avait joué cette carte lorsqu'il avait tenté un coup similaire avec elle. Cependant, si, ce jour-là, la veuve l'avait bien eu, le fiston avait encore beaucoup de choses à apprendre pour être du même niveau.

"Pas faux. Je ferais n'import-t-te quoi pour du fric, c'est bien connu." Admit-il en se grattant son menton mal rasé avec la main qui ne tenait pas sa cigarette. "Ce que t-tu oublies, c'est que t-t-tu é-t-t-ais pas encore né que je vendais déjà des infos à t-ta famille. T-ta mère, elle sait que je ferais n'importe quoi même pour t-t-trois fois rien, mais elle sait aussi que je n'ai jamais ment-t-ti. Je lui ai jamais rien vendu qui n'avait pas au minimum un pet-t-tit fond de vérit-t-té. Parce que je serais plus un informat-t-teur fiable si je commençais à vendre du vent. J'y gagnerais quoi de commencer à faire ça ?" Il fit mine de réfléchir en tirant sur sa cigarette. "Possible qu'elle me croie pas. Elle t-t'adore. Cela dit... " Il fit une légère grimace. "Je pense que ça lui fout-t-tra quand même un dout-t-te, même un pe-t-tit..." Il marqua une pause pour laisser le temps à son interlocuteur d'assimiler sa contre-argumentation. "T-t-tu veux prendre le risque ? Ok, je prends le pari." Conclut-il en regardant Irvin droit dans les yeux avec l'assurance du joueur de poker tenant un flush royal en main et annonçant 'tapis'. En effet, comme dans une partie de poker, il s'agissait du moment quitte ou double. Mine de rien, il s'agissait d'un pari plus risqué qu'il ne voulait le faire croire. La dernière fois qu'il avait indirectement menacé les enfants Parkinson, la veuve l'avait très mal pris. D'une colère sublime qui l'avait fait définitivement craquer pour elle. Mais Vinny ne serait pas Vinny s'il ne tentait pas le tout pour le tout avant d'éventuellement renoncer.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Keeping my love lockdown
I got something to lose, so I gotta move. See I wanna move, but can't escape from you. So I keep it low, keep a secret code. So everybody else don't have to know.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Lev, Ezra, Bowen, Belby, Shura, Azenor
Vos Liens :
Informations Importantes :
Irvin Parkinson
Héritiers
Héritiers

Messages : 198
Points RPs : 502
Date d'inscription : 26/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Thought I was rock steady, that I didn't need no help [Vinny]   Jeu 2 Aoû - 18:58

Irvin savait très bien que c'était une mauvaise idée de venir ici. Il n'avait rien à faire chez les moldus. Rien du tout. Mais après la dernière fois, il n'avait pas pu résister, le fait de ne pas à se prendre la tête pour tout ce qu'il pouvait ou ne pouvait pas faire, cette impression d'être libre sans avoir à jouer un rôle ou juste faire attention à son nom, à sa réputation. C'était une mauvaise idée, mais il n'aurait pas cru croiser quelqu'un ici. Pas du monde sorcier ... Quoi qu'il n'en faisait pas vraiment parti non plus, vu qu'il n'était qu'un déchet sans pouvoir. Irvin s'en voulait de ne pas avoir prévu cette éventualité, c'était une marque de faiblesse et ça risquait de lui causer pas mal de problèmes. Il ne répondit même pas à Vinny, il ne comptait pas lui expliquer les raisons de sa présence ici , ni lui confirmer qu'il avait de forte de chance qu'il revienne ... Enfin ça, c'était dans le meilleur des cas, dans celui où ce con ne disait rien à sa mère. Et encore, rien que savoir qu'il pouvait le croiser dans le coin, le fait de s'être fait coincé, ça aurait du vouloir dire stop tout simplement... mais il savait que ça serait plus compliqué que ça.

La réponse du clochard lui tira un rire sardonique. Il la connaissait mieux que lui. « Mais c'est que même les déchets ont des envies de grandeur » souffla t'il, ecoeuré. Il n'aimait vraiment pas ce type, cette impression qu'il était trop familier envers sa mère. Irvin savait très bien que de toute manière, il n'avait pas envie de voir qui que soit proche d'elle, parce que malgré tout, personne ne pourrait vraiment remplacer son père et même le mieux placé dans sang pur n'aurait pas le niveau de sa mère. Mais lui, lui là, c'était le fond du panier. Il n'aurait même pas du l'approcher, parce qu'il avait l'air de s'y croire en plus. C'était ça le pire. Comme s'il pouvait la connaître mieux que lui. L'air méprisant, Irvin secoua la tête en le regardant, n'importe quoi. Il s'était déjà vu ? N'importe où même dans une flaque d'eau tiens, parce qu'il ne valait rien à tout point de vue. Et le fait qu'il vienne de le tirer d'un mauvais pas n'y changer rien, au contraire, ça l’énervait d'autant plus. Mais il ne comptait pas se laisser faire, comme s'il allait lui donner quoi que ce soit.

« Un échange de service » répéta t'il, l'air agacé. A ses yeux, c'était bien plus cher payé que simplement de l'argent. Et il n'était pas du genre à devoir des faveurs aux personnes qu'il n’appréciait pas. Donc ça ne lui plaisait pas vraiment ce changement de direction. Il le regarda avec une grimace,, avec l'air de ne pas le croire. Jamais menti ? Lui ? Il ne voyait pas comment ça pouvait être possible,  « Un petit fond de vérité ? C'est tout ? Je pourrais donc lui dire que tu as fait fuir deux trois sorciers sur le chemin de traverse ? Ça compterait comme petit fond de vérité ? Quoi que je ne suis même pas sur que tu es le droit de mettre tes pieds là bas … » Et puis un cracmol qui faisait fuir des sorciers, n'importe quoi … Sans compter que là, il n’aurait pas attendu son aide pour sortir sa baguette. « Un doute ? Étant donné que je n'ai aucune raison de revenir ici. Ça en restera là, et quand elle se rendra compte que tu as raconté n'importe quoi, elle n'aura plus besoin de tes services. » répliqua t'il, finalement, fermement. Parce que même si cette histoire commençait sérieusement à le faire stresser, il ne comptait pas le lui prouver, il ne comptait pas laisser Vinny le manipuler, surtout pas pour un service. Parce qu'il n'aimait pas promettre dans le vide. Oh, il en était capable, mais il préférait tout faire pour ne pas en arriver là. A commencer par lui tenir tête pour l'instant. « Prends donc le pari, tout seul, je ne vais pas jouer avec toi » Il n'était pas forcement bon joueur, surtout quand il n'était pas certain de gagner. Surtout quand la situation n'avait rien d'amusante à ses yeux. Et accepter un pari, c'était stupide … « Je ne prends aucun risque. Regarde toi un peu. Dis moi sérieusement que tu es plus crédible que moi » ajouta t'il, en le regardant de haut en bas, comme si tout ça n'était qu'une mauvaise blague.

_________________

Lips meet teeth and tongue My heart skips eight beats at once If we were meant to be, we would have been by now, but all I see is him

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vincenzo Scopoli
Epaves
Epaves

Messages : 148
Points RPs : 151
Date d'inscription : 01/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Thought I was rock steady, that I didn't need no help [Vinny]   Ven 3 Aoû - 14:45

Thought I was rock steady, that I didn't need no help


Comme il s'en était douté, Irvin ne lâcha pas le moindre mot, le moindre indice sur les raisons pouvant expliquer sa présence ici. Tant pis. Il n'y comptait pas trop, de toute façon. Le cracmol ne renonçait pas pour autant à trouver. Le mystère était trop intrigant pour y renoncer. ça puait la pépite, cette information. Puis, il était curieux, surtout, de savoir pourquoi un sang pur méprisant les moldus, traînait ici. Tout cela allait devoir attendre, cependant. Il avait plus urgent à faire. Un gosse de riches a taquiné. Qu'importe que ce dernier lui rît au visage. De cela aussi, il en avait l'habitude.

"Faut croire que c'est une soirée pleine de surprise." Lâcha-t-il avec ironie, sans émettre un seul bégaiement, cette fois. C'était rare, mais l'Italien arrivait parfois à choisir ces mots avaient suffisamment de soin pour éviter de prononcer une certaine lettre.

Vinny rigola doucement devant la réaction agacée du jeune Parkinson alors qu'ils parlaient d'échange de services. "Voilà... ou demander un merci." Plaisanta-t-il, plus cynique que jamais.

Il y aura bien un moment où ce petit jeu de titiller son interlocuteur ne l'amuserait plus. Ce n'était pas encore le cas. Surtout qu'Irvin ne semblait pas comprendre son argumentation à base de fond de vérité.

"Ouais ça compte-t-terais, mais t-tu as conscience que dans ce-t-te version-là, je passe encore plus pour un héros parce que dedans, moi, pauvre cracmol, je me serais frit-t-té courageusement cont-t-tre des sorciers pour sauver t-t-ta bouille ?" Glissa-t-il sournoisement, grossissant volontairement le trait pour faire réaliser l'erreur de calcul, préférant souligner ce fait que de répondre à l'attaque concernant son droit à se trouver sur le chemin de Traverse. Il marqua une pause, tirant lentement sur sa cigarette tandis qu'Irvin réfutait un autre de ces arguments. Il souffla un nouveau nuage de fumée avec lenteur alors que le jeune homme assurait que sa mère n'aurait plus besoin de ces services. Pas besoin d'être Sherlock pour sentir qu'il s'agissait d'un point qui lui tenait particulièrement à coeur, le petit sang-pur.

"Vois ça aut-t-trement, si elle a un dout-t-te, elle va t-te faire filer pendant quelques jours, au mieux ça sera par un elfe, au pire ça sera moi. Demande t-toi si t-tu veux avoir l'un ou l'aut-t-tre dans les pieds." Argumenta-t-il à son tour. "D'un autre côt-t-té, si on a un deal, je pourrais faire mine d'avoir rien vu, et aussi pour les prochaines fois." Glissa-t-il doucement. "S'il y en a." Ajouta-t-il sur un ton faussement innocent, l'air de savoir quelque chose qu'Irvin ignorait.

C'était... Quel était le meilleur mot ? Mignon ? Agaçant ? Enfin, il y avait définitivement quelque chose de voir Irvin ressortir l'argument de la réputation, le même que sa mère lui avait sorti, mais avec beaucoup plus de maladresse. Le terme agaçant l'emporta.

"C'est marrant comme t-tu sors la même carte encore et encore. T-t-tu crois me lancer un scoop ou quoi ? T-t-tu comprends même pas ce que ce ça sous ent-t-tend !" S'emporta-t-il pendant un bref instant, sur un ton incisif. Qu'est-ce qu'un sang pur pouvait comprendre à la misère ? Vinny poussa un soupir en se détournant, le temps de se calmer. "Parce que je suis pas aussi propre et bien fringuer que t-t-toi, elle me croira pas ? Mais c'est justement parce que je ressemble à rien que je dois être fiable dans ce que je vends pour survivre." Continua-t-il plus calmement en se tournant de nouveau vers son interlocuteur. Le cracmol le pointa avec les deux doigts qui tenait sa cigarette. "Alors que t-t-toi, au contraire, si on réfléchit deux secondes, t-t-tu as t-t-tout-tes les raisons de mentir, parce que t-tu as une image de fils parfait sous t-tout rapport à maint-t-tenir. La moindre chose qui colle pas, t-t-tu dois ment-t-tir pour la cacher." Expliqua-t-il avec la patience du joueur qui expliquait au novice pourquoi une quinte royale battait un full.

Il roula des yeux lorsque le jeune sorcier déclara qu'il refusait de participer au pari. L'idée de lui retourner sa remarque concernant les expressions était tentante, affreusement tentante, même. Pourtant, il ne saisit pas cette perche tendue. Vu la tournure de la discussion, il préférait remettre une couche de pression. Il feinta d'étouffer un bâillement.

"Ce n'est pas t-tout ça, mais on ne va pas passer la nuit ici... Enfin, moi, je vais sans dout-t-te passer la nuit ici." Ironisa-t-il en lançant un coup d'oeil aux environs. Ouais, c'était un bon coin. "Donc t-t-tu vas faire quoi, monsieur 'aucun risque' ? Puisque t-t-tu veux pas parier, mais t-t-tu veux rien donner non plus. C'est un peu mal part-t-ti t-t-ton hist-t-toire. J'ai rien qui puisse me faire renoncer de caft-t-ter, là." Cigarette coincée entre ces lèvres et mains dans les poches, il attendit le verdict, tel un cow-boy guettant l'indice révélant qui renoncerait en premier au duel ou qui tirerait en premier. "Donc, si t-t-tu rest-t-tes sur ce discours, je crois que je vais prendre le risquer d'aller voir la milady et on verra bien ce qui se passera." Conclut-il d'un ton neutre et un petit haussement d'épaules, l'air de dire que le résultat lui était égal.

Alors ? Flanchera ou flanchera pas ? Mine de rien, le cracmol restait curieux. De la même curiosité qui l'avait poussé, il y a une dizaine d'années, à provoquer une certaine veuve lors d'un enterrement. Sauf qu'Irvin avait beaucoup à apprendre. D'un autre côté, lui-même pourrait, éventuellement, se montrer clément, estimer que les réactions de son interlocuteur étaient suffisantes comme 'paiement' et qu'il avait assez de jouer avec le sang pur. Maigre éventualité, mais possible.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Keeping my love lockdown
I got something to lose, so I gotta move. See I wanna move, but can't escape from you. So I keep it low, keep a secret code. So everybody else don't have to know.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Lev, Ezra, Bowen, Belby, Shura, Azenor
Vos Liens :
Informations Importantes :
Irvin Parkinson
Héritiers
Héritiers

Messages : 198
Points RPs : 502
Date d'inscription : 26/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Thought I was rock steady, that I didn't need no help [Vinny]   Sam 4 Aoû - 15:35

Pleine de surprise. Ce n'était pas vraiment comme ça qu'il aurait présenté la situation, bien au contraire. S'il avait pu éviter ce genre de mauvaise surprise, il n'aurait pas été contre. D'ailleurs il n'aimait pas ça, il préférait s'attendre à tout et ne pas se faire avoir. Comme maintenant. Parce que c'était difficile comme situation, c'était encore gérable, mais c'était limite. Sur tous les sorciers à la con qu'il aurait pu croisé, il avait fallu que ce soit celui là ... A croire que même le destin avait décidé de lui faire comprendre que le monde moldu n'était pas pour lui. Et il voulait bien le croire. Il valait mieux que ça. Il valait mieux que cet endroit et que ces gens là ... Mais c'était justement pour qu'il arrivait à respirer correctement ici. Ce qui n'était déjà plus le cas depuis que ce boulet était dans ses pattes, à lui demander merci. Il aurait presque préféré s'en prendre un ou deux par des moldus idiots, ça aurait été honteux, mais moins chiant à la longue. Le serpentard fit un geste dans le vide, pour lui dire d'oublier ça. Il s'en était bien rendu compte que peu importe la situation, qu'être " sauvé" par Vinny serait honteux. Seulement du côté sorcier, ça lui aurait évité d'expliquer sa présence ici. « Ils auraient pu fuir à l'odeur »répliqua t'il, avec un sourire mauvais. Agacé de s'en retrouver à ce genre de réplique facile.

Une nouvelle grimace se glissa sur son visage, être filé par un elfe serait assez embêtant, mais c'était gérable. Mais imaginer, que l'autre là lui colle au train, ça n'avait absolument rien de tentant. « Il n'y aura pas de prochaine fois » répliqua t'il sans attendre, agacé qu'il pense ainsi. « Et je ne passerais pas de deal avec toi, il faudrait que j'ai un minimum de confiance et autant dire que c'est loin d'être le cas » assena t'il, sans se démonter Essayant encore une fois de lui faire comprendre que vu sa dégaine personne n'aurait pu, du lui faire confiance. Et il ne comprendrait jamais que sa mère ne s'en débarrasse par pour de bon. Son indifférence se brisa un peu, et il leva un sourcil, étonné devant l'emportement du cracmol. C'était mieux, quelqu'un de sûr de lui ne finissait pas par craquer comme ça. Et il le savait bien parce que ça lui arrivait aussi lorsqu'il doutait, ça demandait de la preuve de caractère de bluffer jusqu'au bout, c'était rassurant de voir que Vinny n'ont plus n'était pas assez certain de sa personne pour rester calme. Oui, ça pouvait jouer pour lui. Son argument se tenait. Mais à peine. Parce que de sa place de jeune n'ayant jamais connu le besoin, il était persuadé que quand on avait la volonté on pouvait tout avoir et pour lui si Vinny en restait là, c'était sa faute et un manque de volonté incroyable. Donc non, son apparence , ce n'était pas une excuse, il n'avait qu'à faire des efforts.

« Et le fait que tu veuilles bien te faire voir d'elle, et jouer les héros pour améliorer ton image, ça ne serait pas une bonne raison de mentir ça ? » rétorqua t'il, un peu plus sur la défensive ; Parce que ça se tenait. Il avait des raisons de mentir, et là dessus Vinny avait raison. « Mais si on y réfléchit bien, je n'ai aucune raison de me trouver là. Et toi aucune raison, à donner à ma présence ici , donc tes paroles ne seront que du vent que tu le veuilles ou non » ajouta t'il sans se démonter Parce que tant qu'il ne sentirait pas obliger il ne comptait pas lâcher le morceau. Vinny n'avait strictement aucune preuve de sa présence ici, et si ça allait lui pourrir la vie de savoir que quelqu'un savait et qu'il risquait bel et bien de le dire à sa mère, l'idée de lui être redevable était pire. Bien pire. « Donc va y cafte » grimaça t'il, dégoûté, en jetant un oeil autour de lui, il allait vraiment rester ici ? Quelle idée... « Vas la voir et explique lui que tu as vu son fils du côté moldu, sans savoir pourquoi il était là, sans avoir de quoi le prouver. Les menaces ça ne vaut rien tant qu'elles sont vides. Et là, elle se rendra compte que tes informations vont de pair avec ton apparence finalement» rajouta t'il, un peu plus agressive qu'il ne l'aurait voulu. Parce que c'était risqué, c'était un pari quoi qu'il en dise, et qu'il n'aimait pas ça. Joueur sans savoir qu'il allait gagner, ce n'était pas dans ses habitudes.

_________________

Lips meet teeth and tongue My heart skips eight beats at once If we were meant to be, we would have been by now, but all I see is him

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vincenzo Scopoli
Epaves
Epaves

Messages : 148
Points RPs : 151
Date d'inscription : 01/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Thought I was rock steady, that I didn't need no help [Vinny]   Sam 18 Aoû - 23:09

Thought I was rock steady, that I didn't need no help


La situation était amusante. À croire qu'avoir des petits secrets étaient une espèce de récurrence tordue dans cette famille. Le père avait eu un secret qui avait causé sa perte. Pourtant, il y avait de quoi voire le coup venir. Ne fallait pas être un génie pour deviner que tromper une femme comme Ivory allait forcément avoir des conséquences. D'ailleurs, ce point avait un rapport direct avec le petit secret de la Veuve. Ce secret-là, il le gardait précieusement, car elle lui avait montré qu'il ne pourrait rien en faire. Et, maintenant, c'était le tour d'Irvin d'en avoir un. Vinny ne pouvait s'empêcher de se demander s'il tendrait du père ou de la mère sur ce coup-là. Car, l'autre détail amusant dans cette histoire, c'est que l'Italien avait joué un rôle dans chacun des secrets précédemment cité. Le secret du père lui avait rapporté pas mal, celui de la milady s'était révélé payant sur le long terme, quant au petit bonhomme en face de lui, le cracmol comptait bien tenter le coup jusqu'au bout pour voir ce qu'il pourrait en tirer. Jamais deux sans trois, pas vrai ?

Seulement, l'affaire devint vite ennuyante. Pas dans le sens 'difficile', ça, il en avait l'habitude et savait voir les signes qui montraient qu'il était temps de ranger ses billes car on avait un plus gros que soi en face. Juste frustrante. Le jeune sorcier se montrait têtu dans ce qui ne devrait être, du moins dans la tête du cracmol, qu'un échange de bons procédés. Même en revoyant sa demande au plus bas qu'il pouvait se le permettre, son interlocuteur ne voulait rien céder. À croire que même un petit merci était trop demandé pour monsieur parfait.

Seule consolation pour l'instant : le fait que la situation agaçait Irvin. Monsieur Sang-pur qui se retrouvait sauver par un cracmol, pire, par lui, oui il y avait de quoi savourer ce petit orgueil écorné par ce fait. D'ailleurs, Vinny ne se privait pas pour remuer le couteau dans la plaie. Après tout, il y avait un petit risque que cela soit la seule satisfaction qu'il retirera de toute cette histoire.

Le cracmol ricana devant la réflexion sur son odeur qui aurait pu faire fuir des sorciers. "Possible. C'est vrai que c'est une arme en soi." Dit-il avec amusement. Ce n'était pas la première fois qu'on l'attaquait sur ce détail de sa personne et cela ne serait certainement pas la dernière. Il n'allait pas s'offusquer pour si peu. Au contraire, son sourcil gauche légèrement levé et son sourire entendu semblaient inviter son interlocuteur à trouver mieux que cela.

Par contre, ce qui commençait lentement à fissurer sa patience, c'est que son interlocuteur continuait de rester sur ces positions. Là encore, ce n'était pas une grande première. Sa discussion avec Ivory lors de l'enterrement avait pris une tournure similaire. Sauf que la veuve avait mené une partie plaisante, décortiquant point par point pourquoi s'était elle qui avait le dessus à ce petit jeu. De quoi garder un bon souvenir en tête, bien qu'il avait perdu la partie, ce jour-là. Irvin, lui, usait toujours de la même carte, malgré tous les contre-arguments répliquer en guise de réponse. Pourtant, l'italien avait bien vu que l'idée d'être suivi ne l'enchantait pas. Rien que se point le poussait à y voir comme un aveu sur l'éventualité qu'il y aura peut-être une prochaine fois, où, en tout cas, qu'il y avait un truc à creuser de ce côté-là.

"Que sera sera, comme on dit par ici." Conclut Vincenzo en haussant les épaules alors qu'Irvin assurait encore qu'il n'y aura pas de prochaine fois. L'ennui, c'est que plus le sang pur disait cela et plus la curiosité de Vinny était piquée concernant les motivations qui avaient conduit cette fois-ci, justement, à se produire.

Vinny s'en voulu presque instantanément de s'être ensuite emporté. Le souvenir d'une conversation similaire et l'entêtement de son interlocuteur avaient eu raison de son calme. Il avait craché sa réplique, presque avec mépris. Pourtant, il avait l'habitude d'être jugé sans qu'on ne sache rien de lui par des sorciers depuis le haut de leur tour d'ivoire. Le cracmol se reprit vite, mais le mal était fait.

Il se permit une petite leçon en expliquant pourquoi les apparences jouaient contre le jeune sorcier et en disant franchement qu'Irvin ne lui avait rien donner qui allait l'empêcher de cafter.

Enfin, Irvin changea de disque en disant que se faire bien voir pouvait être un argument pour justifier un mensonge. "Faudrait avoir un mensonge en bét-t-ton pour oser ce présent-t-ter devant la milady, ou êt-t-tre suicidaire." Souligna-t-il avec une petite moue. Le temps de reprendre une taffe de sa cigarette et il se remémora les paroles de la milady en question lorsqu'elle l'avait mise en garde. "Et t-tu as int-t-térêt à avoir bien couvert t-t-tes arrières après m'avoir dit ça." Prévient-il en pointant de nouveau Irvin des deux doigts qui tenaient sa cigarette. "Parce que ça donne furieusement envie de creuser la question." Oh, oui, qu'il tente de camoufler ces traces, comme ça il saura où chercher.

Vinny étouffa un bref ricanement devant le dégoût manifeste de son interlocuteur alors qu'il avait parlé de l'éventualité de dormir ici. Rien que cela lui suffisait pour le remettre de bonne humeur, ne laissant plus aucune trace de l'agacement qui avait fait céder son calme.

"Ooooh, parce que t-t-tu crois que je vais la jouer comme ça ? Je comprends mieux pourquoi t-t-tu es si confiant."
Il souffla un dernier nuage de fumée nicotiné puis racla sa cigarette contre la semelle de sa chaussure.

"T-tu t-te crois à l'école ou quoi ? je ne vais pas y aller rapport-t-ter bêt-t-tement. je serais un peu plus finaud que ça."
Expliqua-t-il simplement en rangeant son mégot quasiment consommer dans son paquet presque vide. Bien sûr, il ne révéla pas clairement comment il s'y prendrait. Ce serait reveler son jeu. Chose à ne jamais faire. Il en disait juste assez pour montrer qu'il connaissait son affaire. "En fait, t-t-ta plus grosse erreur de calcul, c'est que t-t-tu me sous est-t-times alors que t-t-ta mère sait parfait-t-tement comment je fonctionne." Conclut-il. La voix de la sagesse lui soufflait d'arrêter son discours ici, sauf qu'il ne put s'empêcher de répliquer face à l'agressivité du jeune homme. "Parce que si t-t-tu avais raison et que mes infos ne valent pas mieux que ma dégaine, t-t-tu crois vraiment qu'une dame aussi fut-t-tée que t-t-ta mère ne s'en serait pas déjà rendu compte ? Cela voudrait dire qu'elle me garderait sous le coude pour une aut-t-tre raison." Taquina-t-il avec un sourire mutin.

Sur cette boutade, il rangea son paquet de cigarettes avec l'attitude de quelqu'un s'apprêtant à partir. "Enfin, on va être vit-t-te fixé, je suppose. Si t-tu n'as rien d'aut-t-tres à me dire..." Déclara-t-il en tournant le dos à Irvin pour reprendre sa marche.

Là on en était vraiment au moment 'le tout pour le tout'. Lui ne voyait que deux possibilités, soit il le laissait partir, soit il l'interpellait pour continuer le jeu (en cédant ou en lançant une nouvelle mise, au choix). C'était le moment où le bluff ne suffisait plus et qu'il était temps de montrer ces cartes.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Keeping my love lockdown
I got something to lose, so I gotta move. See I wanna move, but can't escape from you. So I keep it low, keep a secret code. So everybody else don't have to know.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Thought I was rock steady, that I didn't need no help [Vinny]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Thought I was rock steady, that I didn't need no help [Vinny]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jimmy Jaccobs Vs The Rock
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» Rock My World
» La Reine du Rock se présente !
» Rey Mysterio Vs The Rock

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise From The Ashes :: 
Monde Magique
 :: Londres Moldus
-
Sauter vers: