RSS
RSS

Navigation

Liens utiles

Sabliers

GRYFF.
000
POUFF.
000
SERD.
000
SERP.
000

Vidéo du Forum

Top Sites


PRDBazzartNever Utopia

Copyright

Le forum Rise From the Ashes est l'entière propriété de ses fondatrices Ilyria, Panda-Sama, Mzlle Lou & Zuzuu. Le contexte est basé sur la saga Harry Potter appartenant à J.K. Rowling et à été écrit par Ilyria. Le design et codes CSS sont d'Ilyria (Theo). Les descriptions des catégories sont de Zuzuu. Les chronologies et autres annexes ont été inspirées par l'encyclopédie HP. Toute reproduction entière ou même partielle est interdite.


 


Partagez | 
 

  I'm faded away, you know, I used to be on fire [Andreas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Shura Dolohov
Ministère
Ministère

Messages : 247
Points RPs : 661
Date d'inscription : 23/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: I'm faded away, you know, I used to be on fire [Andreas]   Dim 2 Sep - 14:23

Ce qu'il voulait. Ce n'était pas quelque chose auquel il arrivait facilement à répondre. En général, il se retrouvait un peu perdu quand on le laissait faire ce qu'il voulait . Mais là, il avait plutôt une bonne idée de ce dont il avait envie. Et ce n'était pas compliqué à deviner vu qu'il l'avoue plus d'une fois, avant de réellement l'assumer. Par contre, Shura se rendait bien compte que sa menace n'avait aucun poids. Même lui n'y croyait pas un seul instant. Et la réponse d'Andreas lui tira un demi-sourire, parce que non, aucune chance qu'il reparte comme ça. Absolument aucune, encore plus maintenant que lui aussi ne le repoussait plus. Il savait, ou plutôt se doutait, qu'après ça, il allait se prendre la tête, ne pas savoir comment ranger ça dans un coin de son esprit et redevenir ce qu'il était censé être. Mais il préférait ne pas y penser, repousser l'échéance le temps d'en profiter, d'avoir ce qu'il souhaitait tout simplement. Parce que c'était en bonne voix et il ne voulait pas dire de connerie, ou que ce soit mal pris à nouveau, parce que non, aucune chance qu'il reparte avec ça comme il l'avait si bien dit.

Incapable de lui résister, il aurait voulu dire que non, que ce n'était qu'une envie momentané et que ça n'avait rien à voir avec lui, qu'il était juste au bon moment et au bon endroit. Mais ça n'aurait eu aucun sens, et même s'il pouvait lui dire qu'il avait menti tout à l'heure, Shura se rendait bien compte que c'était vrai. Il lui faisait bien trop d'effet, et sans vraiment savoir pourquoi, sans savoir d'où ça venait. De sa manière qu'il avait lui de faire ce qu'il voulait, de donner l'impression qu'il ne se souciait de rien d'autre que de lui, et emmerder le reste du monde ? L'ancien poufsouffle n'en savait rien, mais oui, il était bien incapable de lui résister Et à aucun moment il ne comptait s'en aller pour se venger, il aurait bien trop souffert lui même des conséquences. Non, par contre, il était bien décidé à faire ce  qu'il voulait et à laisser ses mains et son corps suivre une simple envie qu'il comptait bien mener à son terme. Les problèmes viendraient après, ils étaient inexistants à l'heure actuelle, bien trop concentré sur son contact, et ce qu'il lui faisait ressentir. Non, pour une fois, Shura prit simplement ce qu'il voulait, sans se soucier du reste, et c'était loin, très loin d'être désagréable.

Et cette fois ci, il ne se sentit pas coupable ensuite, pas comme l'autre fois, où il cherchait juste à s'en aller, pensant avoir fait une connerie. Oh, s'en était toujours une , mais cette fois ci, il avait juste envie de s'en foutre. De toute manière qui pourrait lui dire quoi que ce soit, personne n'avait besoin d'être au courant. Shura se redressa quand même, essayant de reprendre son souffle, assis au bord du canapé, presque comme l'autre fois, mais sans l'envie de se barrer si vite. Non, il avait bien cinq minutes pour se remettre cette fois ci. Il soupira doucement, avant de tourner la tête vers Andreas, pensif, l'air un peu agacé tout de même, plus perturbé par tout ça qu'il ne l'aurait voulu. Parce qu'il n'était pas habitué à vouloir quoi que ce soit et à se laisser porter. Et pourtant le résultat lui avait bien plus, alors est-ce que ça ne valait pas le coup de continuer comme ça. Mais comment, il ne savait pas vraiment , non plutôt il était toujours persuadé de ne pas avoir le caractère pour ça, mais il pouvait toujours essayer un peu non ? « Tu vas m'aider maintenant ... » ça sonnait un peu plus interrogateur que ce qu'il aurait voulu, pas assez autoritaire, comme quoi, il était encore loin d'avoir compris le truc. Mais en même temps, son aide, il n'en avait pas tant besoin que ça.

_________________
If you dare nothing, then when the day is over, nothing is all you will have gained.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Theo, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Andreas Carrow
Concierges
Concierges

Messages : 1099
Points RPs : 1772
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: I'm faded away, you know, I used to be on fire [Andreas]   Lun 3 Sep - 13:00

Il ne s'était pas inquiété une seule seconde de savoir si Shura allait le laisser tomber en plein milieu de l'action... ce dernier ne semblait pas du tout apprécier la frustration, pire, il la vivait visiblement mal, puisque c'était de cette manière qu'Andy arrivait à lui soutirer toutes les paroles et les actions qu'il voulait. Donc, il n'y avait pas vraiment de chance pour qu'il décide de lui même de se frustrer et de tout stopper en pleine action. De toute manière, s'il avait voulu jouer à ça, sans la moindre raison, Andy l'aurait probablement envoyé balader... parce que oui, lui avait joué cette carte, mais il avait eu une bonne raison de le faire, parce qu'il était un peu blasé de voir le brun se réfugier constamment derrière des excuses bidons et surtout tout lui mettre sur le dos, tout ça pour ne pas assumer qu'en fait, c'était lui qui en avait envie, c'était lui qui était incapable de lui résister... et OK, Andy admettait que ça lui plaisait bien et que le brun était loin de le laisser de marbre, de toute manière c'était plutôt flagrant là tout de suite... mais hey, fallait pas non plus abuser, tout n'était pas uniquement de sa faute et il n'avait jamais contraint Shura à faire quoi que ce soit contre sa volonté. Il avait sa propre volonté, peu importe ce qu'il tentait de faire croire aux autres, c'était pourtant le cas, il avait ses envies, il avait ses besoins et il était comme n'importe qui, prêt à tout pour satisfaire ces envies... même à reconnaître enfin que c'était ce qu'il voulait. D'ailleurs le blond n'avait pas été déçu, il devait admettre, que ça avait été plutôt intéressant. La dernière fois, outre le petit moment d'autorité donc Shura avait fait preuve, il était tout de même resté assez docile, il s'était laissé aller en quelque sorte mais cette fois... et bien disons que cette fois il avait enfin comprit comment les choses fonctionnaient et ce que Andy attendait de lui.

Il avait été assez surprit sur le coup, mais agréablement surprit, parce qu'il n'aurait pas pensé qu'il se lâcherait à ce point, mais il l'avait fait et ça avait été vraiment intéressant. Il lui avait laissé la main, laisser faire ce qu'il voulait, prendre ce dont il avait envie, ce qui lui avait aussi permis d'observer, de mieux comprendre, de mieux savoir... et il n'avait pas été en reste, parce qu'il en avait quand même profité également, apparemment, Shura avait bel et bien un peu de caractère, mais il n'était pas vraiment du genre trop égoïste, du moins, pas dans cette situation là. Il s'était presque attendu à ce que le brun se redresse, se rhabille et se casse rapidement comme la dernière fois, en tirant la gueule comme s'il venait d'être contraint de faire un truc qu'il n'avait eu aucune envie de faire... mais pas cette fois, il n'avait pas l'air de faire la gueule, il n'avait pas l'air pressé de mettre les voiles et ça pour le coup, c'était une bonne amélioration. Andy ne prit pas la peine de se rhabiller tout de suite, se penchant pour attraper de quoi se rouler un joint, vu que le précédent avait fini par terre, il le roula rapidement avant de l'allumer, penchant la tête en arrière contre le dossier du canapé, recrachant la fumé alors que Shura ouvrait enfin la bouche. Il tourna la tête vers lui, avec un air amusé, parce qu'il ne savait pas trop si c'était une question où un ordre... sûrement un peu des deux, sûrement que Shura ne devait pas trop comment savoir s'y prendre, mais c'était presque mignon pour le coup... sauf que c'était pas comme ça qu'il allait obliger Andy à l'aider !

- Nop ! Va falloir faire bien mieux que ça si tu veux mon aide... déjà tu peux carrément faire mieux niveau autorité et puis... je vais pas t'aider gratuitement non plus... vend moi du rêve chéri !

Il esquissa un sourire en coin, pour lui, tout ça était bien drôle, c'était un jeu, et c'était amusant et en même temps, il n'y avait rien de vraiment grave dans cette histoire... il était vraiment temps que Shura grandisse, arrête de vivre dans les jupes de son frère, prenne sa vie en main, tout cela ne lui faisait pas de mal. Mais Andy n'était pas du genre à aider les autres, sauf s'il pouvait y gagner quelque chose, alors si Shura voulait son aide, il allait devoir lui proposer un deal... ou encore une fois, l'y obliger, et il en aurait peut être les moyens s'il voulait, ne serais ce qu'en se servant du sexe pour parvenir à ses fins... mais est ce qu'il en avait seulement conscience ? Il affichait toujours un sourire amusé, avant de lui tendre son joint en disant :

- Tu devrais réfléchir moins...

Oui, c'était une bonne idée, et fumer un peu l'y aiderait à coup sur, mais de manière général, il devrait clairement arrêter de se demander ce que les autres feraient, et juste se concentrer sur ce qe lui voulait faire et comment il devait le faire !

_________________

    Now tell me: how did all my dreams turn to nightmares ? How did I lose it when I was right there ? Now I'm so far that it feels like it's all gone to pieces Tell me why the world never fights fair I'm trying to find...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Shura Dolohov
Ministère
Ministère

Messages : 247
Points RPs : 661
Date d'inscription : 23/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: I'm faded away, you know, I used to be on fire [Andreas]   Mer 5 Sep - 10:53

Il avait vaguement l'espoir que ça suffise. Sans y croire vraiment, juste assez pour se dire qu'il n'aurait pas à faire plus. C'était sans doute un peu de paresse, mais il ne cherchait pas vraiment à s'en cacher, parce qu'au final, la motivation de l'emmener là bas ou d'avoir son aide, n'était pas véritablement forte. Il pouvait se débrouiller sans lui, ça serait sans doute plus long et plus chiant, mais après tout c'était son boulot à lui et pas celui d'Andreas. D'autant que ce dernier avait toutes les raisons de vouloir les laisser les rongeurs en face. Shura le regarda faire, avant de froncer les sourcils devant sa réponse. Évidemment ... le contraire aurait été trop beau. Il soupira et se laissa tomber contre le dossier du canapé. Il aurait pu juste s'en aller, se rhabiller et s'occuper de ce problème de rat par lui même, à quoi bon se casser la tête pour qu'il l'aide ? Il n'était même pas certain d'y gagner au niveau temps, parce qu'il allait avoir du mal à trouver de quoi le forcer à l'aider, autant commencer tout seul, tout suite.

« Je suppose que te menacer de te ramener tous les rats ici, ne marchera pas » souffla t'il. Il se rappelait très bien l'avoir un peu agacé en le menaçant de ramener les cafards dans son bar , mais c'était encore différent. Quoi que ça pouvait marcher, la distance n'était pas bien grande, et s'il en ramenait juste assez pour voir comment Andreas les mettait dehors, c'était faisable. Mais ce n'était pas vraiment aux menaces qu'il était censé passer, non à l'autorité ou à un marché. Et au pire, il tenterait cette façon là, mais il pouvait peut-être trouver mieux quand même. « Ni de vendre la présence du loup-garou à l'étage » rajouta t'il, sans conviction. Après tout si les voisins en face en étaient venus à se plaindre, ça avait déjà du atteindre les bonnes personnes aux ministères, ce n'était donc pas vraiment une menace, sans compter qu'il n'avait pas tant d’intérêt à inclure quelqu'un d'autre là dedans. Non, pas qu'il se serait senti coupable, après tout il ne le connaissait pas, mais ça semblait encore une fois, beaucoup de bruit pour rien. Non, il n'aurait rien à y gagner comme ça.  

Alors comment ? Merde, ça allait finir par être chiant cette histoire. Shura se frotta le visage, avant de se tourner vers lui. Et de poser un regard perplexe sur sa main tendue, puis sur son visage. Il était encore en train de sourire, il trouvait ça amusant lui. Il fronça les sourcils, vaguement agacé, avant d'attraper le joint sans hésitation. Il savait parfaitement ce que c'était, et trouvait que c'était plutôt pas mal comme idée. Faut dire qu'il y avait pas mal tourné quand il était à Owlin, et encore maintenant, de temps à autre. Quand ça lui prenait. Et autant dire que parfois, il se sentait bien plus inspiré pour peindre après avoir fumé un peu. Shura tira dessus, avant de l'observer, et l'idée lui vint d'elle même. Pas dit que ça marche, mais ça valait le coup de tenter. « Pour répondre à ta question de tout à l'heure, je sais combien ça coûte, mais je suis sûr que je peux t'en avoir pour un bon prix » dit il, finalement, en le lui retournant le joint. Il n'avait pas forcément envie de tourner dealeur, mais si ça pouvait le pousser à l'aider un peu, il pouvait bien faire un effort, surtout qu'il n'aurait aucun mal à en trouver. « Ou juste t'en ramener si tu m'aides » ajouta t'il, l'air sérieux. Il n'avait pas grand chose à gagner à avoir l'aide d'Andreas, mais allez savoir, il avait envie de réussir à le convaincre quand même.

_________________
If you dare nothing, then when the day is over, nothing is all you will have gained.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Theo, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Andreas Carrow
Concierges
Concierges

Messages : 1099
Points RPs : 1772
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: I'm faded away, you know, I used to be on fire [Andreas]   Dim 9 Sep - 23:49

Il lâcha un rire amusé à la question du plus jeune, parce que non, clairement ça ne changerait pas grand chose qu'il le menace de lui ramener les rats chez lui... il en avait déjà gardé un, et il lui avait prouvé un peu plus tôt dans la maison de ses voisins qu'il avait un bon feeling avec ces bestioles... c'était une menace bien moins importante que celle des cafards... parce que de ce qu'il avait comprit, ces bestioles là avaient fait bien plus de dégâts qu'il ne l'avait imaginé en premier lieux vu que les Trois Balais étaient toujours fermés. Et puis un cafard, c'était bien moins mignon qu'un rat de toute manière, donc non, cette menace ne prenait pas, même si c'était plutôt ironique et comique dans un sens, parce qu'il savait que tout ses voisins appelait sa maison « le trou à rat Carrow »... d'ailleurs, c'était pas pour rien qu'il avait choisis les rats, au moins comme ça, ce n'était plus chez lui le vrai trou à rat, mais chez son connard de voisin ! Et en ce qui concernait la présence du loup garou à l'étage, et bien il était presque sûr que tout le monde savait déjà, son voisin avait dut s'empresser de faire appel au Ministère avant de faire signer sa pétition et si il en était arrivé à la pétition, c'était parce que le Ministère avait dut lui dire qu'ils ne pouvaient rien contre ça. Il était chez lui ici, il était propriétaire depuis la mort de son père, et donc il avait le droit d'accueillir qui il voulait et jusqu'à preuve du contraire, les loup garous n'étaient pas considérés comme des animaux domestiques et ne nécessitaient pas de permis spéciale ou quoi que ce soit du genre... ce serait plutôt dégueulasse sachant qu'ils étaient quand même humaine au moins vingt huit jours par mois... donc non, tout cela était parfaitement inutile et la menace n'était pas une preuve d'autorité, parce que quand on en arrivait à menacer, c'était justement parce qu'on manquait d'autorité et donc d'arguments.

- J'ai un bon feeling avec ces bestioles et puis avant de les ramener chez moi, faut déjà que tu les attrapes et c'est pour ça que tu demandes mon aide je te rappel... quand au loup garou, je te rappel que c'est également un être humain, qui a une très bonne ouïe... tu crois que tes patrons vont prendre comment le fait que profites d'une mission officielle pour t'envoyer en l'air dans la maison voisine ?

S'il voulait jouer sur la menace, il pouvait aussi lui renvoyer la pareil, parce qu'il savait que Shura n'avait aucune envie que tout ça s'ébruite, ça pourrait arriver aux oreilles de son frère et donc devenir dramatique pour lui... même si c'était complètement ridicule. Il lui avait alors fait remarqué qu'il réfléchissait bien trop, lui tendant son joint pour qu'il se détende un peu et surtout qu'il lâche prise, parce que à ce rythme, il allait se frustrer tout seul sans comprendre ce que Andy attendait vraiment de lui. C'était pourtant simple, il lui suffisait de se lever, de s'habiller, et de lui ordonner tout simplement de bouger son cul et de venir lui filer un coup de main... s'il voulait lui proposer une récompenser à la fin, c'était un petit bonus auquel le blond ne disait clairement pas non... mais bon, faire dans la simplicité, c'était pas vraiment aussi simple que ça paradoxalement pour le brun. Il l'observa alors prendre le joint et tirer dessus, il semblait vraiment savoir ce qu'il faisait, il était assez étonné, d'une bonne manière, et encore plus quand il lui parla de lui en avoir à bon prix... ça c'était intéressant...

- Vraiment... ? Et moi qui pensais que s'intéresser à des trucs trop moldus était contre les règles établis... je suis plutôt surprit, d'une bonne manière et ça m'intéresse, mais le but dans tout ça, c'est pas de te voir me faire du chantage... c'est un peu trop facile et ça n'est pas une marque d'autorité !

Quand il parlait des règles établis, il voulait bien entendu dire par son frère, parce que c'était lui qui dictait les règles mais apparemment, Shura désobéissait plus qu'il ne l'imaginait... à croire que sans même en avoir conscience, il avait déjà commencé à se détacher de tout ça. Le blond tira à nouveau sur son joint avant se pencher un peu, venant lui mordiller le lobe de l'oreille en disant :

- On va dire que ta proposition c'est le bonus récompense que j'accepte avec plaisir, ceci dit, tu m'aurais proposé un bonus en nature, j'aurais tout autant accepté avec plaisir... mais si tu veux vraiment me convaincre, met un peu plus d'autorité et ne demande pas, ne propose pas, ordonne !

Le ton était fortement sous entendu, il avait laissé glisser sa main libre contre le torse du brun, descendant un peu plus bas, juste histoire de le motiver un peu dans sa démarche, alors que ses lèvres descendaient aussi au niveau de son cou, il avait bien comprit comment il fonctionnait et la frustration était la clé... donc il fini par se redresser retirant sa main, se renfonçant contre le dossier du canapé, un sourire aux lèvres en tirant à nouveau sur son joint l'air de rien.

_________________

    Now tell me: how did all my dreams turn to nightmares ? How did I lose it when I was right there ? Now I'm so far that it feels like it's all gone to pieces Tell me why the world never fights fair I'm trying to find...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Shura Dolohov
Ministère
Ministère

Messages : 247
Points RPs : 661
Date d'inscription : 23/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: I'm faded away, you know, I used to be on fire [Andreas]   Jeu 13 Sep - 14:23

Au final s'il lui demandait son aide, c'était même pas vraiment pour les attraper, alors oui, ça lui simplifierait sûrement la vie, ça y avait pas à dire. Mais au final, il avait juste eu envie de traverser la route tout à l'heure, sans trop savoir pourquoi , même si là tout de suite il était loin de le regretter. Et sûrement que ça finirait par être le cas, parce que l'autre fois, c'était une erreur, là , il l'avait cherché et il n'avait pas lâché prise, donc il ne pourrait pas faire passer ça pour une simple erreur. Non, il l'avait voulu. Tout simplement. Mais au final toute cette histoire de l'aider avec les rats, ce n'était qu'une excuse. Et puis, pour ce qui était du loup-garou, c'était un coup dans l'eau, parce qu'il savait très bien que d'autres personnes devaient être au courant , et qu'au final Andreas avait raison, il n'était pas vraiment en train de bosser comme il aurait du et le loup-garou en question aurait sûrement pu le vendre Même si ça restait leur parole contre la sienne. De toute manière, il ne voulait même pas essayer cette option là. Non, parce qu'il avait bien senti que ça ne marcherait pas pour le convaincre de toute manière.

Par contre, il avait un réel argument en sa faveur, c'est que contrairement à ce que pensait Andreas, il s'y connaissait un minimum en herbe. Et en habitant à Londres, il avait accès à plus de possibilité Shura secoua la tête. « Non, au contraire, plus je me fonds dans la masse, moins on ne pourra me relier avec eux » C'était ça le but à la base, pour ça que son frère avait accepté l'appartement du côté moldu, mais au final, vu que ce dernier refusait tout ce qui était moldu, c'était un peu hypocrite de le pousser à vivre dans un milieu qu'il aurait détesté. Mais Shura s'en fichait un peu, il aimait son appartement et surtout il n'avait rien contre les moldus. Rien du tout. « Je vis du côté moldu, et on ne peut pas vraiment deviner que je suis un sorcier quand on met un pied chez moi » rajouta t'il, en tirant sur le joint. Non, c'était difficile à deviner, entre la télé, la multitude de toile, de coussins et le bordel de tout et de rien, son appartement ressemblait plus à un nid, qu'à un appartement, alors penser qu'il était un sorcier, c'était simplement impossible. Shura fronça les sourcils et tourna la tête vers lui. Donc pas de chantage ? Alors quoi ?

De l'autorité ? Il garda les yeux posés sur lui . Pensif. Juste lui ordonner ? Il n'était pas certain, et il se rendit d'autant plus compte que le chantage ne suffirait pas. Un bonus seulement donc. Par contre pour l'empêcher de réfléchir, les contacts du mangemort était bien plus utiles. Il inspira doucement, essayant de faire abstraction sans y arriver un seul instant. Ordonner donc. C'était bien ça. Juste dire ce qu'il voulait, avec un peu plus d'impact. Il grogna légèrement alors qu'Andreas reprenait ses distances. Il n'aurait pas du vouloir le faire, il aurait simplement du se rhabiller et se casser. Tout simplement. Shura commença d'ailleurs à ramasser ses vêtements les plus proches, et après voir enfiler son pantalon, il ramassa celui du propriétaire des lieux et lui jeta à côté, sur le canapé. « Habille toi, tu viens avec moi » lâcha t'il, d'une traite. Avant de chercher du regard le reste de se fringue qui devait être dans l'entrée. « Et je n'ai pas toute la journée » rajouta t'il, pour la forme, mais au final, c'était pas tout à fait faux, parce que d'une certaine manière, professionnellement parlant, il avait perdu du temps. Mais s'il devait le refaire, là tout de suite, Shura n'était pas certain qu'il agirait différemment.

_________________
If you dare nothing, then when the day is over, nothing is all you will have gained.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Theo, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Andreas Carrow
Concierges
Concierges

Messages : 1099
Points RPs : 1772
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: I'm faded away, you know, I used to be on fire [Andreas]   Ven 14 Sep - 21:19

Il n'avait pas vu les choses sous cet angle là, il pensait que Shura vivait dans un coin moldus et que son frère lui avait interdit de trop traîner avec la vermine qu'étaient les moldus... c'était comme ça qu'il devait les voir, parce que c'était comme ça que tout les mangemorts les voyait. Andy lui s'en foutait, il les avait méprisé dans son enfance, parce qu'il avait grandit avec ces idées qu'ils étaient inférieurs, qu'ils ne valaient pas qu'on s'intéresse à eux et qu'ils vivaient comme des miséreux, mais quand sa mère était morte, il avait eu sa période de rébellion et elle s'était traduite par des fugue répétés dans le monde moldus. Il avait découvert un tout autre monde, quelque chose qu'il n'avait pas vraiment imaginé, quelque chose qui n'avait vraiment rien à voir avec ce que son père lui avait toujours dit. Il avait toujours aussi plus ou moins méprisé cet homme, mais il ne l'avait jamais autant méprisé qu'en ce jour. Parce que soit c'était un menteur, soit il ne savait même pas de quoi il parlait... et le blond avait plutôt tendance à opter pour la première solution... Il avait donc pas mal traîné avec les moldus, il avait découvert des manières de faire la fêtes qu'il ne connaissait pas, il avait découvert la weed, et plein d'autre choses... et oui, il y avait aussi découvert le sexe, ce qui lui avait d'ailleurs valu un fils. Mais du coup, il ne pouvait pas vraiment cracher sur le monde moldus et quand il entendait les autres mangemorts en parler, au mieux il ne se mouillait pas, il se contentait de hocher la tête sans rien dire et au pire, il mentait en les confortant dans leurs discours débiles, mais au final, c'était loin d'être ce qu'ils pensaient tous. L'ignorance était plutôt marrante, jusqu'à un certain point... parce que pour le coup ça en devenait surtout con. Mais il était donc plutôt agréablement surprit d'apprendre que Shura avait un pied dans ce monde là.

- Tu peux parfaitement te fondre dans la masse sorcière sans pour autant vivre comme un moldus... ton excuse ne tiens pas vraiment la route... j'aurais plutôt tendance à croire que tu es une sorte de sympathisant... ce qui serait plutôt dangereux si c'était le cas...

Il le regardait de manière suspecte, essayant de voir s'il pouvait le mettre mal à l'aise avec cette accusation, parce que oui, s'il était effectivement un sympathisant des moldus, il risquait gros au sein des mangemorts... ces derniers voyaient très mal la trahison... il n'allait pas le balancer, parce que lui même se considérait comme un sympathisant, mais au moins, il ne vivait pas chez les moldus, et il n'y avait pas grand chose de moldus chez lui d'ailleurs... Mais maintenant que je brun parlait de son appartement, le blond était curieux. Et oui, c'était pas du tout une bonne idée de commencer à s'inviter chez l'un ou chez l'autre, déjà que la présence de Shura chez lui n'était pas vraiment prévu... il n'avait pas entièrement confiance en lui, il y avait quelques petites choses qui le dérangeaient, comme le fait que si jamais son frère lui demandait un jour de lui planter une dague dans le dos, il le ferait sans doute sans la moindre hésitation... donc il préférait rester sur ses gardes. Mais c'était pas pour autant qu'il ne pouvait pas s'amuser un peu et se montrer curieux.

- Je t'avoue que je suis plutôt curieux de voir ça maintenant... j'aurais le droit à une visite ? Après tout, tu t'es bien tapé l'incruste chez moi toi...

Il haussa les épaules, récupérant son joint avant d'expliquer au plus jeune de manière plus qu'explicite ce qu'il attendait vraiment de lui... et apparemment, ça lui faisait effet, parce qu'il fini par se lever et par lui ordonner de manière presque convaincante de venir avec lui. Le blond lâcha un léger rire, et fut d'autant plus surprit quand son pantalon vola dans sa direction...

- Wooow... mais c'est que je pourrais presque y croire dis donc... t'as besoin d'un peu d'entraînement pour vraiment que ça ai l'air crédible, mais c'est un bon début...

Oué, il allait pas chipoter. Il coinça alors le joint entre ses lèvres avant de se lever pour renfiler ses vêtements, du moins le peu qu'il avait sur lui, à savoir le bas... et il rattrapa le joint en ajoutant :

- Je vois pas trop à quoi je vais pouvoir t'être utile, je pense toujours que ces rats font des meilleurs voisins que les précédents... et je pense surtout que tu veux que je vienne avec toi parce que tu ne peux plus te passer de moi et que tu deviens accro à ma personne... mais bon, mon égo apprécie assez...

Il afficha un sourire en coin, l'air fier avant d'écraser le mégo de son joint dans le cendrier et de se diriger vers la porte. S'il voulait qu'il vienne avec lui, il allait y aller, après tout, ça pouvait être intéressant...

_________________

    Now tell me: how did all my dreams turn to nightmares ? How did I lose it when I was right there ? Now I'm so far that it feels like it's all gone to pieces Tell me why the world never fights fair I'm trying to find...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Shura Dolohov
Ministère
Ministère

Messages : 247
Points RPs : 661
Date d'inscription : 23/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: I'm faded away, you know, I used to be on fire [Andreas]   Dim 16 Sep - 17:55

Oui, il aurait pu faire semblant, et techniquement, c'est ce que son frère lui demandait... seulement, il aimait vivre du côté moldu, ou du moins, il aimait son appartement. Certes ce n'était pas la campagne, mais c'était son coin de tranquillité en ville, et ça lui allait. Il n'avait rien contre les moldus, rien contre les sorciers qui n'étaient pas purs, et n'avait pas plus de respect pour ceux dont l'arbre généalogique remontait sur plusieurs centaines d'années. Non, s'il faisait tout ça, c'était simplement parce qu'à sa différence ça tenait à cœur à son aîné . Il ne savait pas vraiment pourquoi, puisque leur mère n'avait jamais été impliqué dans la cause directement, sur le peu dont il se souvenait, elle détestait les moldus, mais étant donné qu'ils vivaient pas mal à l'écart, c'était à se demander si elle ne détestait pas simplement tout le monde .. . A part ses fils. Mais ça tenait plus du désintérêt qu'autre chose. Shura haussa les épaules. Plus il était impliqué du côté moldu, moins c'était probable qu'il soit un mangemort, c'est pour ça que son frère n'avait rien dit la derrière fois qu'ils s'étaient vu … Oh, il avait bien dit que ça ne lui plaisait pas tant que ça, mais que dans l'immédiat, il pouvait continuer comme ça...

« Je sais mentir... » avait il répondu en tournant la tête vers lui, avant de rapidement insonoriser la pièce. Parce qu'il ne connaissait rien du loup-garou à l'étage, et il n'était pas idiot. . « Et au final vu que les actes parlent plus que les paroles, je me contente d'agir, ça suffit. J'ai déjà tué des moldus pour prouver le contraire … mais oui, je n'ai rien contre eux » Son frère lui avait déjà dit de ne pas le dire, de ne pas trop le lancer penser, sa tante aussi. Mais il n'était pas stupide, Andreas n'était pas mieux placé que lui sur ce point, il en était certain, donc à quoi bon. Et puis de toute manière, il aurait pu dire le contraire et rester sans la moindre expression …  Au final, qui ça importait sa manière de penser tant qu'il faisait son boulot ? Certains sorciers détestaient purement et simplement les moldus mais seraient bien incapable de tuer, lui, c'était juste l'inverse … ça ne lui faisait plus grand chose. Il jeta un nouveau coup d'œil à Andreas, avant de réfléchir quelques minutes. Il s'en foutait, ça ne l'aurait pas dérangé de montrer son appartement à qui que ce soit, c'est juste que ce n'était sans doute pas une bonne idée que lui en particulier vienne … L'ancien poufsouffle se contenta donc de hausser les épaules à nouveau, comme s'il n'en savait rien. Et après tout, il n'avait pas vraiment prévu de s'incruster ici , lui, en premier lieu … Pas vraiment.

Finalement, il avait essayé de s'imposer de manière un peu plus direct, plus simple. Se rendant compte avec plaisir que ça marchait apparemment bien mieux que quand il se torturait les méninges pour rien. Il se rapprocha rapidement du mangemort pour lui emprunter rapidement le joint, de tirer une nouvelle taffe dessus avant de le lui glisser à nouveau entre ses lèvres. Crédible … Est-ce qu'il avait vraiment envie de s'imposer. Qu'est-ce qu'il avait à y gagner ? Shura recula, fini de récupérer ses derniers vêtements et de se rhabiller. « Ce sont tes rats, tu m'as dit connaître une ou deux combines. J'y arrivait plus facilement comme ça. Ça m'évitera d'utiliser les grands moyens » Vraiment s'ils pouvaient éviter de les tuer, il le ferait avec plaisir . Il était bien plus attaché aux animaux qu'au humain en général, et éviter plus facilement de se débarrasser de la moindre créature alors qu'il n'y réfléchissait jamais autant avec des humains. Shura attrapa sa cape et la posa sur son bras, avant d'ouvrir la porte. « Et si ce sont de si bons voisins, tu peux bien faire ça pour eux » rajouta t'il, avec un léger sourire en coin. Shura n'avait encore une fois rien répondu sur l'excès d'ego d'Andreas, puisque ce n'était sans doute pas complètement faux, autant ne rien en dire.

_________________
If you dare nothing, then when the day is over, nothing is all you will have gained.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Theo, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Andreas Carrow
Concierges
Concierges

Messages : 1099
Points RPs : 1772
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: I'm faded away, you know, I used to be on fire [Andreas]   Mar 18 Sep - 12:08

Plus il en apprenait à son sujet, plus il était intrigué, Shura était une sorte d'énigme, d'un cotés, il était le parfaite pantin de son frère, prêt à lui obéir aveuglément en mettant tout le reste de cotés, mais d'un autre... il y était en quelque sorte contraint, parce que dans le fond, rien de ce que son frère voulait ne l'intéressait lui. Alors la question qui se posait, c'était de savoir pourquoi il faisait tout ça... il venait d'admettre vivre parmi les moldus et visiblement, il appréciait ça, il aimait bien le monde moldus, au moins autant qu'Andy, si ce n'est plus, parce que Andy ne vivait pas parmi eux lui... alors pourquoi vouloir leur faire la guerre uniquement parce que son frère lui avait demandé ? Pourquoi vouloir continuer à le suivre alors qu'il était clair qu'il n'en avait aucune envie ? Le brun avait beau essayer de faire croire le contraire, il avait sa propre opinion, il avait ses propres envies, au final son problème, c'était surtout qu'il avait repoussé ses propres envies dans un coin, il les avait empaqueté et planqué quelque part, pour ne laisser place qu'aux envies de son frère. C'était stupide, c'était pas comme ça qu'il allait avancer dans la vie ! Et oui, Andy participait aussi à cette mascarade, lui aussi faisait partie des mangemorts, mais lui il savait pourquoi il le faisait, parce qu même s'il n'avait rien contre les moldus et tout le reste, il faisait quand même passer sa famille avant et pour eux, il était prêt à faire quelques sacrifices... mais il ne reniait pas ses principes pour autant... il ne faisait que transmettre des informations dans cette histoire et encore, il ne transmettait pas tout... alors que Shura lui était en train de lui avoué qu'il avait tué des moldus, et il disait ça comme si ça ne lui importait pas. Andy n'avait pas beaucoup de considération pour les autres en général, qu'ils vivent ou meurent, ça ne changeait rien pour lui, il s'en fichait totalement et ça ne lui avait jamais posé de problème de tuer une personne qu'il ne connaissait pas, sa conscience était quelque peu malléable sur ce point là, mais il n'était pas sur que ce soit le cas pour le brun.

- Vraiment... ? Et ça ne te fait rien ? Ça ne te pose aucun problème de te dire que juste pour faire plaisir à un type qui se sert de toi, qui te manipule, t'utilise et de qui tu n'as même pas nouvelles quand tu as besoin de lui, tu as tué des gens... des gens innocents, des gens qui avaient peut être une famille, des amis, des enfants, des frères... ?

C'était vache, mais en même temps, c'était nécessaire, il serait temps que Shura se rende un peu compte que dans cette histoire, il était le dindon de la farce. Andy n'avait pas tué beaucoup de gens dans sa vie, la première fois, il avait quinze ans, c'était un moldus, une petite frappe d'un quartier mal famé de Londres dans lequel il traînait après la mort de sa mère. Le type avait tenté de l'intimider, de lui extorquer de l'argent, il s'était défendu, fin de l'histoire. Il n'avait eu aucun regret et de toute manière, il était tellement défoncé à cette époque que ses souvenirs étaient assez flou... par la suite, il y avait eu la guerre et quelques victime collatéral, qui en savaient un peu trop, mais à chaque fois, il avait une bonne raison, se protéger, ou protéger les siens, c'était son unique but et l'unique raison qui le poussait à pouvoir tuer sans ressentir la moindre émotion particulière. Mais si Dieter venait un jour à lui demander de buter un mec sans raison pour lui, il est clair qu'il l'enverrait chier directement ! Par contre la suite lui arracha un rire amusé quand le brun repartit encore sur le fait de lui faire avoué que c'était ses rats... il le prenait vraiment pour un imbécile là !

- Je n'ai jamais admit que c'était mes rats, il faudrait arrêter de proférer des accusations sans la moindre preuve... c'est pas comme ça que c'est sensé marcher ! Et voyez vous ça... Monsieur « j'ai tué plein de moldus » est réticent à l'idée de tuer quelques rats... c'est presque mignon tu sais... si c'était pas aussi ridicule !

Et ça l'était... parce que oui, d'une certaine manière, Andy se souciait plus de la vie de ces rats que de celle de ses voisins, mais ses voisins étaient des cons, il avait de bonnes raisons de les détester, alors que Shura, lui n'avait aucune raison pour préférait la vie des rats à la vie des gens en général... aucune raison, si ce n'était encore une fois l'influence néfaste de son frère. Il s'était donc dirigé vers la maison des voisins, était entré avant de dire :

- Au moins ça explique sans doute pourquoi tu m'as sauvé à Owlin... vu que tu as l'air d'avoir d’intérêt pour les indésirables...

Rats, cafards... c'était des surnoms qui revenaient souvent pour décrire les Carrow, mais Andy commençait à se dire que toute cette histoire n'était pas une bonne idée... Shura n'était rien de plus qu'un pantin obéissant et si son frère lui ordonnait, il le tuerait probablement sans trop d'hésitation... alors il valait mieux qu'il se méfie, et surtout, il valait mieux qu'il ne s'attache pas trop au brun.

_________________

    Now tell me: how did all my dreams turn to nightmares ? How did I lose it when I was right there ? Now I'm so far that it feels like it's all gone to pieces Tell me why the world never fights fair I'm trying to find...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Shura Dolohov
Ministère
Ministère

Messages : 247
Points RPs : 661
Date d'inscription : 23/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: I'm faded away, you know, I used to be on fire [Andreas]   Mer 19 Sep - 15:53

Shura leva un sourcil, un peu surpris devant sa question. Avant de secouer négativement la tête. Non. Pas vraiment Il n'y réfléchissait jamais, il le faisait point, de manière mécanique, histoire de ne pas avoir à se sentir coupable, et la majorité du temps, ça fonctionnait très bien. Récemment, il avait juste senti une petite pointe de culpabilité lorsqu'il avait été avec Isaiah, mais c'était encore différent et qu'ils voient des gens mourir ou qu'ils les tuent lui même, en général, ça le laissait indifférent. Il ne les connaissait pas et c'était comme ça. Ils n'avaient pas eu de chance tout simplement  Shura avait soupiré, presque blasé devant les paroles d'Andreas. «  Je suis au courant, arrête de me prendre pour un idiot, mais je ne le voit pas comme ça, ça ne sert à rien de penser à leur potentielle famille que je ne connais pas et ne connaîtrait jamais » répliqua t'il, vaguement sur la défensive. C'était très léger, mais il voyait très bien ce qu'Andy essayait à nouveau de faire . Et si malgré lui, il commençait à jouer le jeu, à essayer de s'imposer un peu plus, il n'avait aucune envie de l'entendre critiquer son frère. Il ne tomberait pas dans ce piège là.

Donc non, il était très fort pour ne pas ressentir de culpabilité, de faire simplement ce qui lui était demandé sans poser de question, il le lui avait déjà dit l'autre fois, même s'il n'était question que de jouer les hiboux. Mais c'était pareil pour tout, pour tuer, pour juste transmettre des messages, pour espionner certaines personnes, même de sa famille, non, il faisait ce qu'on lui disait tout simplement et il aurait voulu que ça ne le dérange pas … ça avait toujours été comme ça, et il était habitué, mais plus il y réfléchissait, moins ça lui plaisait en ce moment. L'autre fois, il s'était retrouvé à imaginer un peu son avenir avec Isaiah, et c'était en partie à cause d'Andreas. Ça aurait du l’inquiéter, et ça commençait d'ailleurs … Mais pour le moment, pour s’éviter de trop y réfléchir, il avait préféré se concentrer sur cette histoire de rat. C'était plus urgent. «  Tu continues à me prendre pour un idiot » répliqua Shura , calmement, un très léger sourire sur les lèvres. Parce que c'était ses rats qu'il arrête de mentir … Par contre la suite le surpris à nouveau, son sourire disparut … Ridicule ? Peut-être, mais il avait toujours préféré les animaux au humain, parce qu'il avait grandit avec eux, parce que pendant longtemps, ça n'avait été que lui, son frère et sa mère. Le reste du monde, il le connaissait à  peine seulement la nature et ce qui l'a constituait. Ça lui manquait encore …

« ça n'est pas pareil » Il avait déjà du tuer des animaux, son frère l'avait exigé. Peu de fois, mais il l'avait fait, à chacune d'entre elles. Et depuis la première fois, il avait continué, sinon ça n'aurait pas été juste pour le premier mort. Ce n'était plus conscient dans son crane, il le faisait par habitude, mécaniquement, sans y prendre goût du tout, mais il avait continué à lui obéir, pour cacher la culpabilité qu'il avait ressenti la première fois. Elle était mieux caché au fond de son crane.  « Je n'ai aucune raison de les tuer, tu les as mis là sans leurs demander leurs avis, et si j'ai l'occasion de leur faire débarrasser le plancher sans leur faire de mal, je ne vois pas pourquoi je ne le ferais pas » répliqua t'il, un peu froidement. Parce que oui, il ne tuait pas gratuitement … enfin peut-être que si , parfois, mais il ne le voyait pas comme ça. En arrivant, Shura parcourut à nouveau la maison des yeux, toujours impressionné par les dégâts qu'avaient pu faire les rats sans personne pour les embêter. Avant de tourner la tête vers Andreas.  Sa réflexion lui tira un sourire , plus appuyé.  Il ne l'avait jamais vu comme ça, pas plus qu'il ne l'avait fait dans cette optique, mais après tout pourquoi pas … « ça semble être un thème récurrent dans mon entourage en ce moment et étonnamment, surtout quand tu es dans le coin. Donc si j'accepte l'idée que ce ne sont pas "tes" rats. Est-ce que tu m'aiderais à les faire partir ? »  demanda t'il, attendant toujours qu'il lui donne les quelques informations qu'il avait dit avoir.

_________________
If you dare nothing, then when the day is over, nothing is all you will have gained.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Theo, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Andreas Carrow
Concierges
Concierges

Messages : 1099
Points RPs : 1772
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: I'm faded away, you know, I used to be on fire [Andreas]   Hier à 11:25

Peut être que c'était vrai, peut être qu'il ne ressentait rien, parce qu'il n'avait aucun notion de bien et de mal, parce qu'on ne lui avait jamais enseigné l'empathie... peut être même qu'il ne ressentirait rien pour son propre frère... après tout, c'était une possibilité, pourquoi sa vie à lui conterait plus que celles des autres ? Surtout que pour Andy, c'était vraiment loin d'être le cas, bien au contraire, son frère méritait deux fois plus que les autres de mourir. Mais il était curieux quand même, il se demandait ce qu'il se passait sous la tête du brun, parce que peut être que oui, sur le coup il ne ressentait rien parce que l'ordre prenait le pas sur le reste, mais par la suite... il ne pouvait pas ne pas ressentir de la culpabilité, Andy était presque sur qu'il n'était pas un sociopathe, il voulait le faire croire, faire croire que rien ne pouvait l'atteindre, puisqu'il ne pouvait rien ressentir, mais c'était faux, il savait que certaines choses l'atteignait et il savait qu'il était plutôt simple de lui faire ressentir quelques petites choses, il s'y était d'ailleurs employé un peu plus tôt... donc tout cela c'était juste du fake pour lui, une image qu'il renvoyait, qu'il se donnait et il avait très envie de voir cette image s'effriter un peu... c'était pas une question d'être méchant ou de lui vouloir du mal, peut être qu'il y avait un peu de cotés marrant qui jouait, mais c'était surtout pour le cotés intéressant, parce qu'il était curieux de voir qui se cachait derrière cette image bien trop lisse et chiante... Il fronça alors les sourcils, écoutant le discours du brun avant de dire :

- Oh... alors ça ne te fais rien tant que tu ne connais pas leur famille c'est ça... ? Dis moi... il me semble me souvenir que tu étais présent lors de l'assassinat des Reagan... j'y étais pas, mais d'autres ont été assez bavard à ce propos... et tu sais sur quoi les gens ont aussi été bavard dernièrement ? Sur toi, sortant justement avec le fils Reagan !

Pour l'assassinat il le tenait de Vanitas, c'était lui qui avait mené l'attaque, et il lui avait raconté par la suite, lui donnant pas mal de détails, mais Andy avait trouvé cette histoire assez inutile en soit, jusqu'à maintenant du moins. Pour le fait que Shura soit sortis avec le plus jeune fils, il en avait vaguement entendu parler en tendant l'oreille dans son bar... depuis l'annonce de l'ouverture de Poudlard aux étudiants, il y en avait pas mal qui traînaient dans son bar puisqu'ils aidaient à la construction de leur « campus » comme ils l'appelaient... donc il pouvait facilement faire le plein de petites histoires de ce genre. Il se rapprocha alors du brun, un sourire en coin, comme un animal qui se dirigeait sur sa proie avant de dire :

- Tu veux me faire croire que tu ne ressens rien pour ça ? Que tu as été capable de regarder ce garçon dans les yeux durant tout votre rendez-vous sachant que tu avais participé au meurtre de sang froid de ses parents ? C'était comment Shura... ?

Il le poussait et il ne comptait pas lâcher, il voulait l'entendre, l'entendre reconnaître que ce n'était pas aussi facile qu'il le prétendait, l'entendre reconnaître qu'il en avait marre de ces ordres stupides... bon ça il ne se faisait pas trop d'illusions à ce propos, mais qui sait... dans tout les cas, s'il y en avait un qui tentait de prendre l'autre pour un imbécile ici, c'était pas Andy, il voulait lui faire admettre certaines choses, certes, mais il était loin de le voir comme un imbécile... par contre il n'était pas sur que le contraire soit réciproque. Il lâcha un rire moqueur avant de dire :

- Tu n'as aucune bonne raison de quoi ou qui que ce soit Shura, si ce n'est... les fameux ordres ! C'est là tout le truc... t'es juste un putain de singe savant à qui on fait faire tout et n'importe quoi, qui se laisse dicter sa conduite et qui reproduit les numéro qu'on lui montre pour rendre fier son maître... Les animaux ou les gens... c'est la même chose ! Tu crois qu'on leur a demandé leur avis aux Reagan avant de les éliminer comme animaux ? Tu crois qu'on a demandé l'avis de leurs fils avant de leurs prendre leurs parents et d'en faire des orphelins ?

Il s'était rapproché du brun à nouveau, l'obligeant à reculer vers le mur le plus proche, prenant un air plus dur, un ton plus menaçant, il voulait lui faire rentrer dans le crâne, parce que non, il n'y avait pas deux poids deux mesures... il ne pouvait pas se soucier de la vie de simples animaux alors qu'à cotés, il prétendait ne rien ressentir lorsqu'il tuait des gens innocents ! Il lui attrapa la mâchoire sans douceur, l'obligeant à le regarder avant de dire :

- Je pense que nous deux, celui qui prend l'autre pour un idiot c'est pas moi... et je pense que je ne suis pas le seul que tu prends pour un idiot...

Non, il n'allait pas l'aider, pas tout de suite, les rats pouvaient attendre, il avait quelque chose de bien plus important sur le feu, quelque chose qui le travaillait un peu plus, un compte à régler en quelque sorte... parce que ça commençait à bien faire cette histoire, il voulait comprendre, il voulait savoir ce qui poussait tant Shura à agir de cette manière et il comptait bien lui faire cracher, peu importe s'il devait le bousculer un peu trop pour ça !

_________________

    Now tell me: how did all my dreams turn to nightmares ? How did I lose it when I was right there ? Now I'm so far that it feels like it's all gone to pieces Tell me why the world never fights fair I'm trying to find...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: I'm faded away, you know, I used to be on fire [Andreas]   

Revenir en haut Aller en bas
 
I'm faded away, you know, I used to be on fire [Andreas]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» FADED
» REcherceh de Deck List
» [TUTO] Comment faire des arbres
» Recherche open : Fire & Shadow
» [Musical Halloween] premier tour [Ice & Fire VS Pink and Black]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise From The Ashes :: 
Monde Magique
 :: Reste du Monde :: Godric's Hollow
-
Sauter vers: