RSS
RSS

Navigation

Liens utiles

Sabliers

GRYFF.
000
POUFF.
000
SERD.
000
SERP.
000

Vidéo du Forum

Top Sites


PRDBazzartNever Utopia

Copyright

Le forum Rise From the Ashes est l'entière propriété de ses fondatrices Ilyria, Panda-Sama, Mzlle Lou & Zuzuu. Le contexte est basé sur la saga Harry Potter appartenant à J.K. Rowling et à été écrit par Ilyria. Le design et codes CSS sont d'Ilyria (Theo). Les descriptions des catégories sont de Zuzuu. Les chronologies et autres annexes ont été inspirées par l'encyclopédie HP. Toute reproduction entière ou même partielle est interdite.


 


Partagez | 
 

  I'm faded away, you know, I used to be on fire [Andreas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Shura Dolohov
Ministère
Ministère

Messages : 247
Points RPs : 661
Date d'inscription : 23/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: I'm faded away, you know, I used to be on fire [Andreas]   Mer 25 Juil - 22:05

Cette histoire de loup-garou, le surprenait un peu. Beaucoup. C'était déjà bien plus intéressant qu'une invasion de rat et il était surpris de ne pas en avoir entendu parler. En même temps, ce n'était pas son département, ce n'était pas un nuisible, là, mais une créature dangereuse. Et surtout beaucoup plus humaine. Mais lui, ça lui plaisait. Il n'en connaissait quasiment pas des loups-garous. Enfin si, deux, un qu'il ne cherchait pas à connaître plus que ça, et la deuxième, il préférait faire comme s'il n'était pas au courant de sa condition, parce qu'il n'était pas censé être là au moment où c'était arrivé et donc ne devait sans doute pas le savoir. Mais là, ça ne devait être aucun des deux. « Une pétition ? C'est stupide» répéta t'il, en haussant un sourcil. Pourquoi ça ? C'était idiot. Ce n'est pas comme si quelques signatures allaient l'empêcher de se transformer à la pleine lune. Et vu Andreas, aucune chance que ça ait la moindre utilité pour le faire partir. Shura n'avait strictement rien contre ce loup-garou inconnu, au contraire, il était intéressé. Mais il avait préféré vérifier si le ministère était au coûtant que ça ne lui échappe pas lorsqu'il ferait le rapport sur l'endroit.

« Je n'ai pas prévu de vendre qui que ce soit » répliqua t'il, rapidement, un peu vexé. Parce que ce n'était pas son genre, au contraire, il était passionné par ce genre de créature, alors oui, loup-garou, c'était Plus répandu qu'hybride, mais ça avait le mérite de l'intéresser Shura n'eut pas l'occasion de s'expliquer plus sur la situation, ce n'était pas le sujet, qu'il l'aide pour l'invasion de l'autre côté de la rue, ça c'était le sujet. Même si à ce rythme là, il allait finir par le perdre de vue. L'obliger. Le pire c'est que dans une situation différente, il ne se serait pas gêné Seulement, il avait l'impression qu'en faisant ce que lui demander Andreas, il lui prouvait qu'il avait raison. Alors il essayait de se convaincre que finalement, ce n'était que suivre des ordres, encore. Ce qui n'aurait sans doute pas plus à son frère non plus, vu que c'était un Carrow. Mais Shura n'était pas dupe, parce que s'il voulait obliger Andreas à l'aider, ce n'était pas parce que le dernier l'obliger, mais parce qu'il en avait envie. Parce que le pousser à l'aider était une chose, mais le prix à payer, lui, il était loin de lui déplaire. Et c'était sans doute ça qui le gênait Parce que mettre sa fierté de côté pour se taper quelqu'un juste parce que son corps le réclamait, ou qu'il avait simplement envie d'un peu de contact, ça il l'avait déjà fait, il s'en foutait. Mais là, il devait se faire violence pour ne pas faire disparaître le peu de distance qu'il restait.

Un frisson était remonté le long de sa nuque au contact de sa main, le forçant à garder un air le plus neutre possible. Difficilement. Il aurait du s'en douter, il aurait du faire demi-tour en l'entendant parler de donnant-donnant, se convaincre qu'il arriverait très bien à se débrouiller tout seul sans avoir à demander de l'aide à Andreas. Ce n'était que des rats ... Sa mâchoire se serra en l'entendant parler de désobéissance. Il n'avait pas envie de le voir comme ça, parce qu'officiellement, il ne lui avait jamais rien dit sur ce cas précis, alors oui, il savait très bien qu'il ne supportait pas Andreas, et qu'il aurait plutôt eu tendance à lui dire ne de pas s'en approcher, surtout de cette manière là. Mais là, c'était assez compliqué de penser de manière cohérente ou même de penser à lui. Surtout que vu qu'il n'avait aucune nouvelle, son frère ne devait même pas être au courant pour la dernière fois. Alors il n'avait pas grand chose à perdre, et une partie de son esprit essayait de le convaincre en répétant en boucle que c'était simplement pour l'aider à avoir ce qu'il avait besoin pour son boulot. Tu parles. Il n'était pas aussi crédule que ça. Ça pouvait à peine servir d'excuse «  Si je devais t'obliger à m'aider, il faudrait déjà que je te force à aller là-bas, pour t'occuper de tes rats . Et je ne te devrais rien du tout puisqu'ils sont ton problème » techniquement. Même si de ce qu'il comprenait, ils avaient plutôt une solution pour ce dernier. C'était bien beau d'essayer de répondre, mais au final, ça ne servait à rien, puisque sa retenue craqua quasiment lorsqu'il commença à parler, ses lèvres frolant presque trop celle d'Andreas. Il réagit avant même d'y réfléchir, ses deux mains attrapant son visage pour s'accaparer ses lèvres et le repousser contre l'encadrure de la porte. Apparemment Andreas disait vrai, il n'en avait pas eu assez la dernière fois.

_________________
If you dare nothing, then when the day is over, nothing is all you will have gained.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Theo, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Andreas Carrow
Concierges
Concierges

Messages : 1099
Points RPs : 1772
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: I'm faded away, you know, I used to be on fire [Andreas]   Jeu 26 Juil - 23:28

Oui, cette histoire de pétition était vraiment stupide, parce que même si tout les habitants du village l'avaient signé, ça n'aurait rien changé, il n'était pas tenu de leur obéir et de faire partir Miles de chez lui, et pour le coup, il se serait plutôt assuré pour que ce dernier reste aussi longtemps que possible juste pour les emmerder. On allait pas se mentir, si le Ministère lui même ne pouvait pas l'en empêcher, c'était pas une bande de vieux cons grincheux qu'il avait jamais apprécié qui allaient y arriver ! C'était hors de question ! Du coup, c'était sans doute l'idée la plus conne que ses cons de voisins avaient eux, et au final, ils en avaient payé le prix et c'était bien fait pour eux. Il esquissa un sourire rien qu'à cette idée, il était fier de lui, cette manie d'infester les lieux avec des bestioles, de faire fuir les gens avec des « indésirables » comme ils disaient... ça marchait bien, même si du coup il allait peut être devoir faire un peu profil bas maintenant, parce que sinon il allait attiré l'attention et les gens risquaient de se rendre compte que tout cela lui profitait un peu trop. Shura était déjà persuadé qu'il était le coupable, mais c'était logique en ce qui le concernait, il avait admis qu'il était bien responsable pour le coup des Trois Balais, du coup il avait juste eu à faire le rapprochement... il ne faudrait pas longtemps aux autres pour faire de même si jamais il remettait ça encore une fois, donc la prochaine fois, il trouverait une autre combine... il était doué pour ça de toute manière ! A croire qu'emmerder les gens, c'était une sorte de seconde nature pour lui. Mais dans tout les cas, il n'aimait pas l'idée que tout soit toujours rapporté au Ministère, ou même que tout doive dépendre d'eux... et donc la question de Shura sur le fait de savoir si ces derniers étaient au courant ou non, ben ça l'avait gonflé, clairement. Et visiblement, il l'avait quelque peu vexé, même s'il était ravis d'apprendre du coup que ce dernier n'avait pas l'intention de « rapporter » comme un bon toutou bien élevé.

Par contre, il n'avait pas non plus l'air de vraiment avoir l'intention de le forcer à quoi que ce soit, en se rapprochant, le blond avait bien noté la manière dont il s'était tendu, et il était sur que ce n'était pas de la peur. De toute manière, de quoi aurait il peur ? De craquer probablement, mais pour Andy, ce n'était pas vraiment une peur valable ça, puisque c'était pile ce qu'il attendait de lui. Enfin il voulait le voir craquer, mais il n'avait pas encore décidé sur quel plan... peut être qu'il y en avait plusieurs de satisfaisants au final, même si dans l'idéal, il aurait aimé le voir redevenir autoritaire et vraiment le voir essayer de l'obliger à l'aider... parce que évidemment, Andy n'était pas du genre à se laisser obliger à faire quoi que ce soit, mais ça pourrait être assez intéressant pour qu'il fasse une exception au final. Il esquissa un sourire en l'entendant parler de ce qu'il serait sensé faire s'il devait l'obliger à l'aider, mais il secoua légèrement la tête devant la suite :

- J'aimerais bien voir ça... mais j'ai jamais admis que ces rats étaient à moi... et vu que c'est TON boulot, c'est donc TON problème !

C'était plutôt marrant dans un sens, et la suite devint encore plus intéressante quand le brun fini par se jeter avidement sur ses lèvres, le repoussant par la même occasion contre l'encadrement de la porte. Il avait presque sentis que ça allait se produire, il avait vu cette étincelle dans ses yeux, et il était persuadé que ça, ça n'avait rien à voir avec un quelconque défis, que c'était juste une envie, une envie sur le moment et une envie que Shura n'avait pas été capable de faire taire. Il passa ses bras autour de lui, se pressant un peu plus contre son corps avant de lâcher ses lèvres pour reprendre son souffle et esquisser un sourire en coin en disant :

- C'est probablement pas le meilleur moyen de me convaincre de traverser la rue pour aller m'occuper de rats... t'es plutôt en train de me convaincre que tu portes bien trop de vêtements là tout de suite... et aussi que tu craques littéralement pour moi !

Son sourire s'agrandit, mais avant qu'il n'ai le temps de réfléchir un peu trop à ses paroles ou qu'il n'essaye de nier, il s'empara à nouveau de ses lèvres, le repoussant un peu pour se décollé de la porte et l'attira à l'intérieure, filant un coup de pied dans la porte pour la fermer derrière eux, ses voisins n'avaient pas besoins de voir ce qui allait se passer par la suite... même s'il avait un peu oublié Miles qui était en haut... avec un peu de chance, il dormait, et ses nouveaux sens de loups garous n'étaient pas encore trop au point... oui, il allait se dire ça !

_________________

    Now tell me: how did all my dreams turn to nightmares ? How did I lose it when I was right there ? Now I'm so far that it feels like it's all gone to pieces Tell me why the world never fights fair I'm trying to find...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Shura Dolohov
Ministère
Ministère

Messages : 247
Points RPs : 661
Date d'inscription : 23/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: I'm faded away, you know, I used to be on fire [Andreas]   Ven 27 Juil - 23:28

C'était effectivement son boulot, son problème. Mais pourtant il l'avait laissé derrière lui pour venir ici. Pour de l'aide ? Alors oui, a deux, ça serait plus simple de les faire partir ailleurs, d'autant plus que malgré les paroles d'Andreas, Shura était convaincu que c'était de sa faute. Et au fond, il s'en fichait, il n'était pas là pour avoir de la peine pour les gens qui habitaient là, qu'ils soient effectivement des cons ou non. Non, il était là pour faire son travail et faire disparaître les rats d'une manière ou d'une autre. Mais encore une fois, il avait un peu mis de côté ce qu'il devait faire, pour le remplacer par ce qu'il voulait faire, parce qu'il n'avait pas attendu bien longtemps avant de se jeter sur les lèvres du mangemort. Une part de lui espérait vainement qu'Andreas le repousse, son ego aurait pris un coup, le peu qui existait du moins, mais ça aurait été bien plus facile, parce qu'il n'était pas certain de pouvoir s'arrêter en cours de route. Parce qu'il n'était pas certain de pouvoir quitter son contact de lui-même. Shura le savait déjà en traversant la rue, il était en train de faire une erreur.

Mais non, aucun mouvement de recul ou pour l'éloigner. Il aurait presque pu s'en plaindre, s'il n'en profitait pas un peu trop sur le moment. Shura fronça les sourcils, toujours concentré sur ses lèvres, ayant un petit temps de retard sur ce qu'il entendait. Comment ça pas le meilleur moyen d'avoir son aide ? Il avait bien parlé de donnant-donnant non ? L'ancien poufsouffle savait très bien que ce n'était qu'une excuse de sa part, qu'il essayait encore de se convaincre en partie qu'il ne faisait ça que pour avoir son aide. Et que si Andreas lui retirait cette option là, il n'aurait plus la moindre excuse que de simplement le vouloir. Encore une fois. Les conséquences de l'autre fois, avait déjà été trop forte pour lui, parce qu'il avait l'impression d'avoir merdé, parce qu'Andreas ne l'avait pas laché après ça et qu'il aurait pu craquer à nouveau à ce moment là, et pas que physiquement. Mais il était parti, et avait mis ça dans un coin de son crane, en essayant de ne pas y repenser. Comme quoi le hasard était contre lui. La suite des paroles d'Andreas, le rassurèrent vaguement, parce que la logique avait beau vouloir qu'il le repousse, c'était une voix minoritaire sous son crane.

La suite le prit au dépourvu Pas vexé, pas dans le déni, juste surpris. Pas certain de ce que c'était censé vouloir dire. Mais de toute manière il n'eut pas l'occasion de répondre. Perdant à nouveau la suite cohérente de ses pensées, Shura suivit le mouvement sans opposer la moindre résistance. Il mit encore quelques secondes à se rappeler de ce pourquoi il était là. C'est fou comme d'un coup, ça n'avait plus tant d'importance, aucune urgence. Il finit par récupérer ses lèvres, et retrouver un tant soi peu sa capacité à penser correctement. A peine. Il n'avait aucune envie de commenter ce qu'il venait de dire, parce qu'il n'était pas du tout certain du sens. C'était difficile à cacher que physiquement, il était plus qu'intéressé par lui, sinon, il ne lui aurait pas sauté dessus ainsi. Mais craquer, ça ne voulait pas dire grand chose pour lui. Ce qui le rendait un peu perplexe. Pourtant ce n'est pas du tout ce qui s'échappa de ses lèvres, se cherchant encore des excuses. « Donnant-donnant.Et après tu m'aides » souffla t'il, finalement, faussement professionnel. Comme s'il se concentrait seulement sur le travail, et que ce n'était qu'un obstacle sur son chemin ... Seulement, ça n'avait rien de crédible avec sa voix légèrement essoufflé et ses mains qui étaient restés accroché à Andreas. Traçant déjà par elle même ses tatouages de ses doigts. Presque inconsciemment. Il n'attendit pas vraiment de réponse, virant de lui même, la cape du ministère. « Parce que ça à beau être mon problème, tu es le mieux placé pour m'aider dans l'immédiat. » C'était idiot. Parce que son aide,  il n'en voulait même pas. Ce n'était pas de son aide dont il avait envie. Et vu que ses levres venaient de retrouver les siennes, c'était plus que flagrant.

_________________
If you dare nothing, then when the day is over, nothing is all you will have gained.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Theo, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Andreas Carrow
Concierges
Concierges

Messages : 1099
Points RPs : 1772
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: I'm faded away, you know, I used to be on fire [Andreas]   Mer 1 Aoû - 0:28

C'était presque trop facile, il ne s'était pas attendu à ce que Shura se jette sur lui comme ça, parce que à vrai dire, quand il avait parlé de donnant donnant pour cette histoire de l'aider avec les rats, il ne songeait pas à ça, c'était pas trop son genre de faire du chantage pour avoir ce type de choses, il valait mieux que ça, et il n'en avait surtout pas besoin... alors si le plus jeune voulait essayer de faire croire qu'il s'était jeté sur lui ainsi juste pour lui donner ce qu'il pensait qu'il voulait... et bien il se trompait en beauté pour le coup. C'était pas comme ça que les choses marchaient pour Andy, quand il parlait de donnant donnant, il voulait quelque chose d'important, quelque chose qui avait un certain poids, hors ça... OK, il mentirait s'il disait que ça ne l'intéressait pas, Shura était carrément sexy et il lui faisait de l'effet en plus ce petit con... plus qu'il ne l'admettrait sans doute... mais en soit, il l'avait déjà eu s'il devait être tout à fait franc, ce n'était plus vraiment un élément de poids, même s'il était pas du tout contre ce qui était en train de se dérouler. En fait, il songeait surtout à faire sortir Shura de ses gonds, à l'obliger à être directif, à prendre les choses en mains, et c'était pour ça qu'il lui avait dit de l'obliger à le faire, parce que c'était qu'il voulait, qu'il l'y oblige, qu'il le pousse et le contraigne. Mais bon, pour l'heure, il avait pas envie de se plaindre, les rats étaient là depuis un moment en face, il pouvait bien attendre une heure ou deux de plus... et Shura pourra toujours dire qu'il a eu une journée de travaille éreintante en rentrant au bureau... cette idée fit sourire Andy, alors qu'il lui disait clairement qu'il portait trop de vêtements et que son comportement lui laissait croire qu'il craquait pour lui... ce à quoi le plus jeune ne répondit même pas... pour Andy c'était simple, il était amateur du fameux « qui ne répond pas consent ! », donc c'était qu'il avait forcément vu juste. Sauf que si cette idée lui faisait plaisir, le reste le fit rapidement redescendre aussi. Il fronça les sourcils, fixant le plus jeune avant de dire :

- Attends... t'as vraiment cru que j'avais besoin de ça ? Que tu allais pouvoir te servir de ça comme excuse ? Jt'ai pas demandé de te foute à poil en échange de mon aide ! Et que ce soit claire, j'ai pas besoin de faire du chantage pour avoir ce genre de chose, mais ça tu le sais parfaitement...

Il s'était un peu énervé, parce que ça l'agaçait ce genre de chose, il avait l'impression que Shura cherchait la facilité en essayant de lui mettre tout sur le dos et en se faisant en plus passer pour une pauvre victime pas très consentante qui se contentait de faire ce qu'il fallait pour avoir l'aide voulu... c'était un peu dégueulasse pour le coup. Pourtant il avait l'air plus que consentant quand ses mains glissaient sur Andy, ou quand il se débarrassa de lui même de sa cape de boulot... sauf qu'encore une fois, les choses ne fonctionnaient pas comme ça. Le blond le repoussa quand il revint à la charge sur ses lèvres, le poussant au niveau des épaules pour se détacher de lui et mettre de la distance entre eux en disant :

- Désolé vieux, mais j'vais pas te laisser croire que c'est une sorte de chantage bizarre et que si t'as envie de te mettre à quatre pattes devant moi c'est parce que j'te met la pression ou une connerie comme ça... alors tu sais quoi, tu m'touches plus, pas tant que tu auras pas reconnue que c'est ce que TU veux et que ça n'a rien à voir avec cette histoire d'aide pour les rats !

Il se frustrait lui même aussi au passage, mais bon en soit, c'était pas si dramatique, il préférait un peu de frustration mais son égo lui était sauf, c'était toujours mieux que d'être frustré et en plus de se retrouver dans un sale rôle par la suite. Shura avait vraiment besoin d'être mit devant le fait accomplit et d'assumer un peu ses envies et ses actes, et il était temps qu'il arrête de se chercher des excuses. Le blond haussa un peu les épaules avant de dire :

- Soit dit en passant, quand je te parlais de donnant donnant, je parlais de m'y obliger, et baiser avec moi, c'est pas un moyen de m'obliger à quoi que ce soit !

C'était peut être le genre de Shura, il serait pas plus étonné que ce dernier soit du genre à se mette à genoux devant n'importe quel type pour obtenir ce qu'il voulait, mais en tout cas lui, c'était pas son genre. Il avait un certain standing, Shura lui plaisait, et c'était pas que physique, il le trouvait intéressant aussi sur d'autres points... mais c'était pas pour autant qu'il pourrait lui faire faire n'importe quoi juste avec du sexe !

_________________

    Now tell me: how did all my dreams turn to nightmares ? How did I lose it when I was right there ? Now I'm so far that it feels like it's all gone to pieces Tell me why the world never fights fair I'm trying to find...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Shura Dolohov
Ministère
Ministère

Messages : 247
Points RPs : 661
Date d'inscription : 23/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: I'm faded away, you know, I used to be on fire [Andreas]   Ven 3 Aoû - 23:35

Ça n'était pas censé tourner comme ça. Il était venu ici pour s'occuper d'une invasion de rat, rien d'autre, et voilà, qu'à nouveau, il se retrouvait à moitié en train de sauter sur Andreas . Il avait du rater quelque chose, quelque part, parce qu'il ne comprenait même pas, il en avait juste envie, et même ses excuses sonnaient faux à ses oreilles Parce qu'il n'était pas du genre à se cacher derrières des excuses , il ne se prenait pas la tête, s'il avait envie de quelque chose, en général, il y allait point. Sauf qu'Andreas, c'était différent. C'était déjà un problème comme ça, c'était déjà une erreur puisque son frère ne le supportait pas, mais depuis la dernière fois, c'était encore pire. Parce qu'il essayait de ... Non, il le prenait pour quelqu'un d'autre, et il n'avait pas envie de lui donner raison. Les paroles de ce dernier mirent d'ailleurs un peu de temps à l'atteindre, et ce n'est quand il le repoussa physiquement que Shura fronça les sourcils, perturbé. Se rendant compte de son attitude. Il avait préféré voir ça comme solution, se dire que c'était ça qu'il lui avait demandé, ça lui permettait de pouvoir encore une fois jouer les soumis. Sans se soucier du fait que c'était lui qui avait attaqué ses lèvres et non l'inverse. Oui, il l'avait cherché, mais il était le seul à avoir craqué là.

A aucun moment, il n'avait vu ça comme un chantage, par réellement, il s'était juste dit que ça lui donnerait une bonne excuse... Mais c'était raté. Il eut du mal à se ressaisir, parce qu'il avait espéré que ça passerait quand même. Mais non. Il recula légèrement, détachant ses mains de lui. Shura n'avait pas du tout vu les choses de son point de vue à lui, bien trop pris dans sa propre envie et son besoin d'excuse. Mais c'est vrai que vu comme ça, ça n'avait rien de glorieux ... surtout que c'était loin d'être vrai. Malheureusement, il n'avait pas besoin de raison logique pour avoir envie de lui, c'était même plutôt l'inverse , la logique, avait tendance à lui dire de  dégager depuis un bon moment. Shura ouvra la bouche et la referma. C’était pas difficile à dire. Mais il avait l'impression que tout ce qu'il pouvait dire à Andreas, risquait de se retourner contre lui, même si c'était quelque chose qui ne l'aurait pas gêné avec n'importe qui d'autre.  Il avait envie de répondre que ses paroles avaient laissé le doute et que se mettre si près de lui aussi, mais à quoi bon, il savait que ça serait encore des conneries de toute manière... Que les idées qu'il avait en tête, il se les était mis tout seul en tête.

«T'obliger, c'est donnant-donnant chez toi ? Ça n'a absolument aucun sens. » se défendit il, finalement pour gagner un peu de temps. Même s'il n'avait pas besoin de réponse pour comprendre où il voulait en venir. Ça serait une victoire pour lui qu'il se montre plus directif, plus autoritaire, mais ça ne l'arrangeait toujours pas … Shura soupira. Il avait l'impression que tout devenait compliqué dès qu'il s'agissait d'Andreas. Il ne se sentait pas coincé entre ce qu'il avait envie et ce qu'il devait avec les autres, quitte à jouer un rôle s'il le fallait, mais là, il n'en était même pas capable et de toute manière après la dernière fois, ça n'aurait servit à rien.  «  Donc quoi, si je te dis qu'effectivement j'en ai rien à faire de ton aide, et que je peux très bien me débrouiller avec ces rats,  que ça ne rentre pas en compte, là, j'ai le droit de te toucher à nouveau ? C'est comme ça que ça marche ? » répondit il, finalement, un peu hésitant. Parce qu'il se sentait un peu idiot d'avoir tenté la voix des excuses et s’être raté. «  ça suffirait vraiment que je te dise que c'est ce que je veux ? » Son visage se ferma un peu, agacé par tout ça. Essayant de répondre calmement et en retournant ses questions pour ne pas trop en laissait paraître... mais c'était encore un coup à ce qu'il se fasse passer pour une type pas si consentant et il ne voulait pas prendre ce risque. Pas une deuxième fois «  Et bien c'est le cas » souffla t'il, un peu sur ses gardes. Pas du tout gêné de vouloir quelqu'un, mais ayant l'impression d'empirer la connerie qu'il avait déjà faite avant ...

_________________
If you dare nothing, then when the day is over, nothing is all you will have gained.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Theo, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Andreas Carrow
Concierges
Concierges

Messages : 1099
Points RPs : 1772
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: I'm faded away, you know, I used to be on fire [Andreas]   Lun 6 Aoû - 20:08

Ça n’avait aucun sens à ses yeux pour la simple et bonne raison qu’il ne voulait pas y voir un sens, ça l’arrangeait bien de se dire qu’il faisait tout ça par simple obligation et qu’il avait encore une fois une bonne excuse, même si à bien y réfléchir, déjà la dernière fois, il n’avait eu aucun excuse. Il n’en avait pas eu pour lui avoir sauvé la vie, et il n’en avait pas eu plus quand il s’était jeté sur lui, si ce n’est qu’il en avait eu envie et qu’il avait satisfait cette envie. Tout ce que le blond voulait, c’était qu’il admette qu’il ne le forçait à rien du tout, qu’il lui plaisait, qu’il était bien incapable de lui résister et qu’il avait envie de lui. C’était pas si compliqué en soit, mais apparemment, ça l’était pour le brun qui aimait beaucoup trop se chercher des excuses pour justifier le moindre de ses comportement. C’était un peu idiot en soit, parce que Andy lui n’était pas du genre à se chercher des excuses, il lui avait dit clairement qu’il lui plaisait, il lui avait bien fait comprendre, et il l’assumait, pourquoi donc il ne devrait pas l’assumer ? Le frère de Shura était un connard fini et en lui même, le plus jeune était une sorte de carpette qui obéissait bêtement à tout ce qu’on lui demandait, mais il était persuadé qu’avec un peu de motivation ce dernier pourrait être capable de mieux et surtout d’être vraiment lui même, ce qu’il n’était pas actuellement. Il se contentait du minimum, quand il pouvait avoir bien plus. Il est clair qu’il aurait fait un bien piètre serpentard, parce qu’il manquait cruellement d’ambitions, mais à la limite, ce n’était pas si gênant, tout ce que Andy voulait, c’était qu’il s’impose un peu, qu’il assume et qu’il soit un peu plus lui même, surtout avec lui.

- Tu ne veux surtout pas que ça ai du sens... parce que ça t’obligerait à remettre certaines choses en question, et tu n’en as pas envie... mais peut être qu’il serait temps que tu assume un peu que tu n’es pas juste un pantin et que tu as toi aussi des envies et des besoins comme n’importe quel être humain...

Ce serait une bonne chose qu’il se décide à l’admettre et à jouer franc jeu, mais Andy se disait qu’il y aurait toujours un doute au final. Parce que même là, alors qu’il semblait prêt à admettre les choses, il donnait un peu l’impression de le faire uniquement pour lui faire plaisir, alors que la vérité, c’était qu’il se faisait plaisir à lui même. Si Andy n’avait pas été persuadé qu’il plaisait vraiment au brun, il aurait laissé tombé depuis un petit moment, faire du forcing c’était pas son truc, il préférait quand il y avait un but au bout et quand il avait un intérêt aussi... Bon, l’intérêt pouvait aussi être de se taper Shura, mais ça, il l’avait déjà fait et ce n’était donc plus vraiment dans ses objectifs principales. Maintenant, son objectif, c’était surtout de voir jusqu’à quel point il pouvait pousser le brun à s’affirmer vraiment et à se décider à être lui même. Il esquissa un sourire en le voyant baisser les yeux, alors qu’il lui demandait confirmation de ce qu’il voulait, c’était pas tout à fait ça d’ailleurs, mais disons qu’il pourrait probablement s’en contenter pour l’instant.

- Je veux que tu assumes ce que TOI tu veux, que tu évites de tout me mettre sur le dos comme si je t’avais forcé à quoi que ce soit alors qu’on sait tout les deux que je ne te force pas.... maintenant, si tu veux reconnaître que tu craque littéralement sur moi... tu peux aussi, je suis persuadé que mon égo appréciera grandement !


Il esquissa un sourire en coin, montrant bien que de toute manière, même si Shura ne voulait pas le reconnaître, il le savait, parce que c’était assez flagrant, il devait probablement le détester autant qu’il l’aimait pour le coup, et c’était le genre de réaction qu’Andy adorait provoquer chez les gens justement, donc il n’allait pas se gêner pour le pousser un peu plus. Son sourire s’agrandit quand le brun reconnu que c’était bien ce qu’il voulait, il n’avait pas été beaucoup plus loin, mais du coup il fini par dire :

- C’est déjà mieux, mais je t’aiderais quand même pas pour les rats, à moins bien sur que tu ne m’y oblige, et je te laisse le choix de comment t’y prendre !

Son sourire se fit un peu plus provocateur, parce qu’il savait que les choix, c’était vraiment pas le truc de Shura et que ce dernier allait probablement pas du tout aimer l’idée, mais il ne lui laissa pas plus l’occasion de cogiter à ce propos et il l’attrapa par la nuque pour l’attirer à lui et l’embrasser à nouveau. Il avait à peu près obtenue ce qu’il voulait, il n’allait pas non plus en demander beaucoup plus, il savait que de toute manière, le plus jeune était déjà grandement dans la merde et qu’à un moment ou un autre, il n’aurait vraiment plus d’autres choix que d’assumer les choses !

_________________

    Now tell me: how did all my dreams turn to nightmares ? How did I lose it when I was right there ? Now I'm so far that it feels like it's all gone to pieces Tell me why the world never fights fair I'm trying to find...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Shura Dolohov
Ministère
Ministère

Messages : 247
Points RPs : 661
Date d'inscription : 23/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: I'm faded away, you know, I used to be on fire [Andreas]   Mar 7 Aoû - 0:20

Remettre les choses en questions, il n'en avait aucune envie, il n'avait pas l'impression d'en avoir besoin, la majorité du temps en tout cas. C'était habituel de fonctionner comme ça, de simplement suivre les choses comme il le devait et pas autrement. Shura n'avait aucune envie d'être pantin, ça sonnait mal à ses oreilles, mais il savait qu'il s'en rapprochait énormément, et ne voyait pas comment il aurait pu en être autrement, il était comme ça point. L'ancien poufsouffle secoua doucement la tête, un peu perturbé. Parce que oui, il avait des envies parfois, rarement cela dit, et des besoins, mais il avait du mal à imaginer les choses autrement, ça manquait de sens à ses yeux. Mais le problème ce n'était même pas tant que ça que d'avoir des envies, ça lui prenait parfois, mais celle là d'envie, il savait que c'était une connerie. Que ça ne le rendait que plus confus à chaque fois qu'il le voyait, et plus encore, quand son frère allait le savoir, ça allait vraiment lui compliquer la vie. Et il aimait les choses simples.

Shura faillit laisser échapper un rire sans joie. Assumer ce qu'il voulait ? Ok, sauf que la majorité du temps, il ne le savait même pas... mais dans ce cas là, si, et Andreas avait raison, ce n'était pas très juste de lui mettre ça sur le dos, absolument pas. Et il était prêt à l'avouer.« Non tu ne me force à rien du tout » Souffla t'il, en secouant la tête. Pourquoi mentir au final, si ça n'avait pas été le cas, il n'aurait pas craqué si facilement, il ne se serait pas précipité sur lui de la sorte. Donc non, mentir, n'avait pas tant de sens ici. Son expression un perdu s'éclaira légèrement devant son sourire, toujours un peu confus face à cette histoire de craquer sur lui, mais amusé de voir à quel point il pouvait s'amuser de tout. Peut-être qu'au fond, il craquait sur lui, physiquement c'était difficile de feinter, mais son caractère l'avait marqué depuis la fois au bar, il était impressionné par sa manière d'être, sa manière de tout assumer. Comme quoi, même s'il était certain de ne jamais y arriver, il se sentait bien attirer par l'idée. Même sous forme humaine. Enfin dans tout les cas, c'est un peu sur ses gardes qu'il finit par lui répondre. Parce que malgré tout, il restait méfiant vis à vis du Carrow, et il ne pouvait s'empêcher de lui en vouloir pour tout ça. Parce qu'il lui compliquait un peu trop la vie à son goût. La dernière fois ça avait été pire, et qui sait, il aurait tout le temps de penser avoir refait une connerie plus tard, mais il avait un mal fou à lui résister. Ça c'était un fait.

Il fronça les sourcils, toujours pas certain de l'attitude à avoir pour cette histoire de rat. Il n'avait toujours aucune envie de le forcer à l'aider, parce que ce n'était pas dans ses habitudes, parce que c'était prouvé qu'il pouvait avoir un peu de caractère, même si ce n'était que du bluff ... Il aurait voulu pourtant, faire semblant facilement, ce qu'il savait faire parfois, mais avec Andreas, il en était simplement incapable, de peur qu'il continue à le pousser plus loin. Il préférait jouer les soumis, ce qu'il était censé être , mais là encore ce n'était pas si facile. Non, Shura n'avait aucune idée de comment ce sortir de cette histoire de rat, mais de toute manière ce n'est pas comme s'il avait réellement besoin de son aide. De toute manière, ses pensées s'éloignèrent rapidement des rongeurs de la maison d'en face. Il avait eut peur que ce ne soit pas suffisant, et il doutait encore un peu, mais autant dire qu'il en profita autant qu'il put, n'opposant pas la moindre résistance, s'attachant même à son pantalon pour l'empêcher de reculer à nouveau quand il relâcha ses lèvres « Tu te rends compte que ça ne te plaira peut-être pas ? Que la manière que je choisirai de t'obliger à m'aider ne sera pas ce que tu attends » répliqua t'il, finalement. Oui, son choix ne lui plaira peut-être pas. Mais quelle importance, il avait tout le temps d'y penser après, ou de se débrouiller tout seul, mettant la partie obligation de côté. « Mais je verrais ça après » ajouta t'il, tout de même, avant de se réapproprier ses lèvres et de le faire reculer contre le mur, le plaquant contre celui ci sans douceur. Il en avait marre d’être perturbé pour si peu, mais ça, ça il savait qu'il en avait envie, et autant faire simple.

_________________
If you dare nothing, then when the day is over, nothing is all you will have gained.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Theo, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Andreas Carrow
Concierges
Concierges

Messages : 1099
Points RPs : 1772
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: I'm faded away, you know, I used to be on fire [Andreas]   Jeu 9 Aoû - 23:22


_________________

    Now tell me: how did all my dreams turn to nightmares ? How did I lose it when I was right there ? Now I'm so far that it feels like it's all gone to pieces Tell me why the world never fights fair I'm trying to find...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Shura Dolohov
Ministère
Ministère

Messages : 247
Points RPs : 661
Date d'inscription : 23/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: I'm faded away, you know, I used to be on fire [Andreas]   Ven 10 Aoû - 10:54


_________________
If you dare nothing, then when the day is over, nothing is all you will have gained.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Theo, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Andreas Carrow
Concierges
Concierges

Messages : 1099
Points RPs : 1772
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: I'm faded away, you know, I used to be on fire [Andreas]   Ven 17 Aoû - 1:05


_________________

    Now tell me: how did all my dreams turn to nightmares ? How did I lose it when I was right there ? Now I'm so far that it feels like it's all gone to pieces Tell me why the world never fights fair I'm trying to find...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: I'm faded away, you know, I used to be on fire [Andreas]   

Revenir en haut Aller en bas
 
I'm faded away, you know, I used to be on fire [Andreas]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» FADED
» REcherceh de Deck List
» [TUTO] Comment faire des arbres
» Recherche open : Fire & Shadow
» [Musical Halloween] premier tour [Ice & Fire VS Pink and Black]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise From The Ashes :: 
Monde Magique
 :: Reste du Monde :: Godric's Hollow
-
Sauter vers: