RSS
RSS

Navigation

Liens utiles

Sabliers

GRYFF.
6170
POUFF.
8095
SERD.
8790
SERP.
13820

Vidéo du Forum

Top Sites


PRDBazzartNever Utopia

Copyright

Le forum Rise From the Ashes est l'entière propriété de ses fondatrices Ilyria, Panda-Sama, Mzlle Lou & Zuzuu. Le contexte est basé sur la saga Harry Potter appartenant à J.K. Rowling et à été écrit par Ilyria. Le design et codes CSS sont d'Ilyria (Theo). Les descriptions des catégories sont de Zuzuu. Les chronologies et autres annexes ont été inspirées par l'encyclopédie HP. Toute reproduction entière ou même partielle est interdite.


 


Partagez | 
 

 Fuck You - lily allen (ezra&dieter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : vael moreau – charles dyer – ivory parkinson - vedran zakharine
Vos Liens :
Informations Importantes :
Dieter Carrow
Drama Queen
Drama Queen

Messages : 75
Points RPs : 94
Date d'inscription : 04/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Fuck You - lily allen (ezra&dieter)    Dim 17 Juin - 23:28


Fuck You - Lily Allen

Ce n’était pas tout de suite qu’Ezra aurait son explication sur cette nouvelle expression qu’il ignorait. Non, car le sang de Dieter commençait à chauffer jusqu’à ce qu’il finisse par enrager. Il avait amené lui-même un sujet tendu et il ne voulait pas entendre la partie de l’accusé. Ce n’était pas juste de l’enfantillage, mais parce qu’il ne le concevait tout simplement pas autrement. Je veux des coupables sur qui me venger. Il s’en voulait de s’être laissé emporter, ne le voyant que comme une faiblesse de sa part. Il devait construire un bastion encore plus solide autour de lui et ça commençait par se maitriser. Impossible. J’ai trop de feu et de passion en moi. Retrouvant son calme, cherchant à canaliser sa colère Ezra l’électrisa de nouveau. Juste... Ta gueule. « Mais on s’en fou des cochons !!! » lui cria t-il dessus à nouveau, mais là c’était parce qu’il commençait à craquer. On sentait presque de la détresse dans sa voix. Sortez moi de cette serre. Je vais t’être me bouger pour lui rapporter sa merde à l’autre prof. Ah qu’il avait hésité à utiliser cette pelle. Cela lui aurait fait tellement de bien, mais une chance pour Ezra, Dieter avait parfois encore un peu de raison pour éviter le pire.

Il bouscula Ezra en confirmant qu’il n’était pas quelqu’un des plus agréable, il est vrai. Le Serdaigle n’en ajouta pas plus. Tant mieux, je me serais pas forcément étalé plus sur le sujet. Ou alors je lui aurais montré vraiment à quel point je peux manquer de sympathie… Dans un élan, il avait ramassé les plantes sans aucun soins et les jetait presque à Ezra. Dieter se payait encore sa tête en jouant les braves gars et bien sûr ! Ezra il était content ! Voilà. Monsieur le Petit Agneau pataud, il est content. En vrai, j’avais espéré qu’il m’obligerait à faire mon travail jusqu’au bout, j’aurais fini par tellement l’énerver qu’il m’aurait jeté les plantes et comme il les aurait mis par terre, bah maintenant c’est à lui de les ramasser. CQFD. Mais non ! Il est gentil, alors il est content. Dieter le fixa dépité un long moment sans rien dire et souffla toute son âme. Il capitulait. Il allait être un peu plus calme. Pour l’instant. Il va forcément faire un truc qui m’énerve.

Dieter s’était éloigné pour admirer l’armoire à graines et mixture en tout genre, dans des boites, des flacons, en terre ou en verre, quelques sachets, … Puis quand il porta son attention sur Ezra, il le vit s’affairer en rempoter les plantes. Il levait les yeux en ciel, agacé. Il est si bon et si mignon… Gentil garçon. Au bûcher !!! Il mima un haut le coeur et soupira. C’est fou comme je le fais quand je suis avec lui. Je devrais tenir un tableau des scores. La personne avec qui je soupire le plus. Alexa, elle est pas mal dans son genre, ce serait serré avec Ezra. Mais je parierais sur Ezra.

Il lui demandait ce que voulait le professeur. Ezra n’avait pas l’air d’avoir autant écouter que lui. Il avançait l’idée des limaces. Dieter leva un sourcils tout en reposant le flacon et en prendre un autre. « Des... li-maces ??? T’es sûr de toi ? … » Si on est là coco, c’est bien parce qu’il ose pas venir à cause des limaces… Oh mais c’est que… Tu le ne sais pas ? Là, ça devient drôle. « Moi je suis persuadé de lui avoir dit « ouais c’est vert quoi… » car il insistait avec son nom chelou… Mais ! » et là une flamme passa dans le regard de Dieter et il retint un rire tout juste au dernier moment. « Si tu dis que c’est des limaces… On va lui en ramener… » continua t-il difficilement. Son sourire s’étirait jusqu’à ses oreilles. Il souffla doucement pour calmer son envie de rire. « On est bien d’accord, que c’est toi qui en est persuadé ? » voulait-il voir avec lui toutes les closes avant de signer.

Non, parce que moi les limaces j’ai déjà donné. C’est pour ça que je suis collé. Je l’ai coincé quoi... plus de deux heures dans les chiottes, j’en ai mis une quinzaine devant la porte des toilettes et le temps qu’elles se barrent et que ce soit assez dégagé pour Vael... Le cour a été suspendu, forcément... Là, ce serait Ezra, moi « j’aurais rien fait, comme d’hab m’sieur. Vous pouvez demander à Ezra : hein que je t’ai pas aidé ? ». Le comble, double-frag. Le juste retour des choses. Non, mais c’est drôle... J’ai juste envie de voir sa tête devant des limaces, c’est à mourir de rire. L’autre fois, on lui en a collé une dans le dos discrètement, on aurait dit qu’il était en feu et il a faillit tourner de l’oeil. Allez, on va rigoler un peu. Soudain très investi, il fit la girouette dans la serre pour trouver quelque chose qui pourrait contenir des limaces. Il le répara et ramena un bol en grès à Ezra : « Tiens t’as qu’à les mettre dedans, puis on leur collera une grosse feuille au-dessus pour les protéger. » et pour que l’autre voit pas venir le truc – dit-il innocemment.  

acidbrain



_________________
Isle of Flightless Birds - tøp
(c)crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Ezra McCormick
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 221
Points RPs : 454
Date d'inscription : 13/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Fuck You - lily allen (ezra&dieter)    Lun 18 Juin - 14:29

Il n'avait pas du tout compris ce que venait faire des cochons dans cette histoire. Vraiment. Ezra avait cherché un peu, mais cette expression, parce que ça devait forcement en être une ne lui disait rien. Et le fait qu'il s'énerve en plus ne l'avait pas aidé à comprendre. Mais si on s'en fichait ça ne devait pas être bien important … En tout cas, il s'était demandé si ce dernier n'était pas bipolaire tout à l'heure, mais ça lui paraissait de plus en plus probable à s'énerver comme ça d'un coup sans raison. Il n'aimait pas qu'on le bouscule non, parce que ce n'était pas agréable et qu'il ne lui avait rien fait. Mais après tout, ça, il avait fini par bel et bien ramassé les fleurs et son air inquiet avait disparu rapidement remplacé par un sourire. Bon, bipolaire sûrement, mais au moins, il avait ramassé les fleurs. Il s'occupa du reste pas gêné, ayant un peu l'impression d'avoir gagné une petite victoire. Oh, pas grand chose, mais au moins, elles ne traînaient plus sur le sol et il avait arrêté de faire semblant de parler pour elle. C'était vraiment très étrange comme comportement ça, Ezra espérait pour ce dernier qu'il allait voir le psy de l'école un peu. Mais plutot que de lui demander, il garda cette idée en tête. Apparemment ce n'était pas bien vu d'en parler …

Ezra haussa les épaules devant cette pensée. Il ne comprenait pas vraiment mais bon, pourquoi cacher certaines choses, ça ne faisait que compliquer les choses. Un peu comme son lien avec Orion, il n'avait pas aimé le fait qu'on lui cache quelque chose. Alors oui, il comprenait un peu pourquoi, mais ça ne changeait rien à ce qu'il avait ressenti à ce moment là. Enfin Dieter avait ramassé les fleurs et semblait enfin s'intéresser à leur punition. Ce qui était une bonne chose, mais le serdaigle n'était pas certain d'avoir la réponse … Il aurait sans doute du écouter, mais sa concentration était parti ailleurs à ce moment là. Le papillon qui était passé derrière le professeur était bien plus intéressant, il n'en avait jamais vu un si coloré … Il était persuadé que le professeur aurait compris, mais il n'avait pas voulu le couper non plus. « Pas vraiment » répondit il, honnêtement. Non, il n'en était pas certain du tout, mais c'était tout ce qu'il avait retenu, et pourquoi en aurait il parlé sinon ? « Vert ? Des limaces vertes ? Ça n'a pas de sens » ajouta Ezra en fronçant les sourcils perplexes, laissant finalement ses plantes survivantes.

Vert. Avec un nom chelou ? Le serdaigle se massa à nouveau le front, toujours pour faire partir la douleur, tout en cherchant à réfléchir aussi. Qu'est-ce qui était vert et avait un nom chelou... Un léger rire lui échappa. On aurait dit le début d'une blague. « Peut-être qu'il existe une espèce de limace verte ? Et que ça s'appelle autrement. Que ça ressemble à des limaces, mais que ça n'en ait pas ? » Avec toutes les créatures existantes, ça devait bien exister non ? Et ça aurait aussi expliqué pourquoi le professeur aux soins des créatures magiques les avaient envoyés ici. Ça prenait plus de sens que simplement aller chercher une plante. Ezra sorti de sa réflexion , ayant un peu zappé le reste des paroles de Dieter et leva les yeux sur le serpentard, un peu surpris, il avait l'air sacrément content d'un coup ? Pourquoi ? Le serdaigle attrapa le bol et le posa à côté de lui, comptant bien ramasser les bestioles d'un coup de baguette. « Pourquoi tu es tout content d'un coup ? Est-ce que tu es bipolaire ? » la question avait fini par lui échapper, et il avait l'air sérieux en plus. Non, parce qu'il y a quelques minutes, il était en colère et maintenant il avait l'air de bonne humeur. Est-ce qu'il avait raté quelque chose ?

_________________

I believe in music the way that some people believe in fairy tales.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : vael moreau – charles dyer – ivory parkinson - vedran zakharine
Vos Liens :
Informations Importantes :
Dieter Carrow
Drama Queen
Drama Queen

Messages : 75
Points RPs : 94
Date d'inscription : 04/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Fuck You - lily allen (ezra&dieter)    Mer 20 Juin - 19:42


Fuck You - Lily Allen

Dieter avait ouvert un flacon et grimaça devant l’odeur. Il allait rapidement le refermer quand il entendit Ezra parler de limace. Il avait tiqué. Vael veut qu’on lui ramène des limaces… C’est bizarre dit comme ça. Limace et Vael dans une même phrase, c’est pas bon signe… Enfin quoi que techniquement, s’il peut pas les voir, il peut pas les ramasser et qu’il pourrait en avoir malheureusement besoin… Hm, je me mettrais pas à penser comme l’autre grand-dadet là ? Tsss. Il secouait la tête, las et refermait enfin le flacon avant de le glisser discrètement dans sa poche. Il en mettrait dans les affaires de Daegan pour l’emmerder. Il ne savait même pas ce que c’était, mais l’odeur était infect. Ou alors, dans le bar de Andy, je sais pas trop. Une victime au hasard... Le premier que j’aurais envie d’emmerder. Dieter prit un autre pot, plus large et rond en terre. Quand il l’ouvrit, il y trouva des insectes séchés. Il porta un instant son attention sur Ezra et le voyant finir de ranger ses bêtises, Dieter se demandait comment il arrivait à se satisfaire de si peu de la part des autres. Le serpentard était du genre à toujours exiger plus des autres.

Il répétait donc ce que lui avait répondu Ezra, plus qu’étonné. Il avait un regard malicieux et il avait du mal à retenir un rire nerveux, celui de l’espièglerie qui venait l’habiter. Il venait de comprendre que Ezra ne devait pas connaitre la peur bleue du professeur de soins aux créatures et il voyait une occasion de s’amuser et rire un peu. Dieter joua innocemment celui qui avait entendu autre chose. Ce qui était vrai. Sauf que Ezra était focalisé sur ses limaces qu’encore une fois, il a tout compris à côté. « Non je pense pas. Mais t’as sûrement raison, c’est juste des limaces. Je ressortais de cours de potion, alors j’ai peut-être mélanger. Fort probable vu que j’ai dormi la moitié du cours. » dit-il très convaincant, la bouche en biais, presque embêté.

Il gambada alors telle une biche dans la serre pour récupérer un petit bol en bois qu’il ramena à côté d’Ezra, tout sourire. C’est vrai qu’il était étrangement et si brusquement trop guilleret. Il était déjà content de s’imaginer la tête de Vael. Et même si tout cela ne savait à rien, mais il aimait tellement préparer des mauvaises blagues ou autres sales coups. Et là, Ezra coupa Dieter dans son élan. Il se figea pour le fixer longuement, la mâchoire serré. S’il avait pu l’empaler de ses yeux, il l’aurait fait. Non pas qu’il s’en cachait d’avoir d’être instable psychologiquement, mais seulement parce que c’était Ezra et sa manière de le dire. « Et toi ? Est-ce que t’as un gros zizi ? » dit-il sur le ton caricatural d’un enfant idiot ; comme il voyait Ezra. Il n’avait pas envie de répondre et que de viser sous la ceinture pouvait parfois déstabiliser les gens. Il n’avait pas de pudeur. J’ai hésité avec s’il était congénital... Mais j’ai besoin de lui pour parfaire mon plan-limace, alors j’ai été gentil. Sauf que c’était Ezra... J’avais une chance sur dix pour que ça marche. « T’es vraiment con quand tu t’y mets. Et je me foutais de ta gueule pour ton zizi hein ! je veux pas savoir...  » préférant prévenir le pire. Dieter finit par rouler des yeux et s’éloigna pour s’occuper. « Je dirais plutôt cyclothymique. » le reprit-il avant de cueillir une fleur d’une des nombreuses plantes grimpantes qui s’étalait comme des tentacules le longs des carreaux et leur croisement en fer.  

Il était revenu vers Ezra discrètement tout proche et vint délicatement lui glisser la fleur dans les cheveux, au-dessus de l’oreille. Il le dévisagea un moment avec un sourire étrange, si mauvais et plaisant. Il se recula brusquement et prit la pose, la main sous le menton avant de le jauger de la tête aux pieds tel un critique de mode. « Mouais… C’pas mal. » et là, il changea pour la meilleure copine fashionista : « Nan, franch'ment… Ça te va suuuuuper bien ! Vraiment. Ça ferait ressortir ta douceur et met en avant un petit côté romantique, comme ça on voit pas tout de suite ton côté idiot du village. » dit-il en caricaturant bien le ton. Pourquoi il avait fait ça ? Pour rien, je me suis tapé une phase. Je suis un peu stone aussi. Je me fais chier surtout. « Bon tu les ramasse tes limaces Pâquerette… » lui dit-il avec un sourire suffisant. « S’il te plait ». Il y tenait à ce qu’on lui dise, alors il essayait de faire un effort de son côté, même si là il y avait une certaine condescendance dans l’intonation.

acidbrain



_________________
Isle of Flightless Birds - tøp
(c)crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Ezra McCormick
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 221
Points RPs : 454
Date d'inscription : 13/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Fuck You - lily allen (ezra&dieter)    Jeu 21 Juin - 14:39

Dommage. Il aurait aimé que Dieter lui dise que si ça existait. Il aurait voulu voir à quoi ça pouvait ressembler des limaces de cette couleur. Ça aurait été logique en plus, elle aurait pu se cacher des prédateurs en se cachant parmi les plantes. « possible alors ... » oui dommage. Même si maintenant il se demandait qu'est ce qu'il avait bien avoir besoin de cette couleur en potion... Mais ce n'était pas le sujet. « Tu devrais faire attention en cours » dit il en passant. Alors que lui même n'avait pas été capable d'écouter Vael complètement et qu'il avait tendance à perdre le fil des cours aussi. Sauf que ce n'était pas voulu et qu'il ne s'en rendait pas compte. En général, c'était Leo qui lui donnait un coup de coude pour le remettre sur le droit chemin, enfin, lui, au moins ne dormait pas en cours. « Et dormir la nuit aussi » ajouta le serdaigle, quittant finalement ses plantes des yeux. Il était étrange le serpentard quand même, il y a quelques minutes il avait l'air énervé, tout à l'heure quand il lui avait lancé le seau aussi, Ezra porta la main à son front en y repensant, il allait avoir un sacré bleu, et maintenant il avait l'air tout content. Tant mieux, mais c'était étrange.

La réponse le surpris et il fronça les sourcils, un peu étonné. « Je ne vois pas le rapport » De son point de vue il n'y en avait aucun. Ou bien il avait mal étudié la question. En même temps, Ezra voulait bien le reconnaître, il n'était pas un professionnel dans ce domaine là. « Je ne vois pas en quoi c'était une moquerie, c'était juste complètement hors sujet » commenta t'il sans la moindre émotion, juste un peu perdu par ce changement de sujet. « Et je ne vois pas en quoi ma question ou moi,... Je ne suis pas con , c'était une vraie question » reprit il, vaguement vexé par l'insulte. Elle était pourtant logique sa question. Et d'ailleurs la réponse du serpentard alla plutôt dans son sens. « Tu ne pouvais pas dire ça directement plutôt que de dire n'importe quoi ? » A croire qu'il aimait parler pour rien dire. Il le quitta des yeux, pour repousser les pots qu'ils venaient de refaire sur le côté pour ne pas les mélanger aux autres, et se retourna à nouveau, un peu surpris vers le serpentard. Qu'est-ce qu'il faisait encore ? « Pourquoi tu fais ça ? » Il n'arrivait vraiment pas à le comprendre. Ce n'était pas le moment si ?

« Je ne suis pas idiot » répliqua t'il, étant la seule chose qu'il avait retenu. Il n'était pas con, ni idiot, et il commençait un peu à être fatigué de l'entendre répéter ça. Ça lui servait à quoi exactement ? « Tu sais me descendre, ne te fera pas te sentir mieux » ajouta Ezra, sans grande conviction. Quand il était plus jeune son père lui avait dit que parfois c'était une des raisons de la méchanceté gratuite et là, dans l'immédiat, il ne voyait que ça. Et tant pis si ça allait l'énerver encore, il fallait bien qu'il comprenne non ? Enfin, au moins il avait dit s'il te plaît c'était déjà ça. Le serdaigle sorti sa baguette, ça irait bien plus vite. Il n'avait aucun problème avec un sort aussi facile qu'un simple accio, sauf que Dieter avec ses changements d'humeur le perturbait un peu, et il avait oublié de viser le récipient, gardant encore la baguette en direction de ce dernier. Les limaces lui atterrirent donc dessus en cœur … Ezra cligna des yeux un peu surpris. Pas encore désolé. « Oh, il y en avait beaucoup dis donc » commenta t'il, en admirant son œuvre. Épaté que tant de petites bêtes se trouvent dans le coin.

_________________

I believe in music the way that some people believe in fairy tales.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : vael moreau – charles dyer – ivory parkinson - vedran zakharine
Vos Liens :
Informations Importantes :
Dieter Carrow
Drama Queen
Drama Queen

Messages : 75
Points RPs : 94
Date d'inscription : 04/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Fuck You - lily allen (ezra&dieter)    Jeu 21 Juin - 20:41


Fuck You - Lily Allen

Dieter voulait rester sur l’idée des limaces et sans aucun effort, il baragouina une excuse pour qu’Ezra ne cherche pas plus loin le butin qu’ils devaient ramener à M. Moreau. Il avait son petit rictus au coin espiègle. Après, je n’avais pas complètement menti. J’ai pas vraiment écouté, ni le cours, ni ma punition, j’aurais pu faire un mix. Or ce qui est sûr, c’est que c’est pas des limaces qu’il a demander et de la verdure. J’en mettrais ma main à coupé. Bon t’être pas pour la verdure. Non, ce serait drôle, on va s’amuser un peu. T’façon, je me vois pas faire l’allé-retour pour aller lui demander, ou encore lui envoyer un hiboux. Il va prendre un malin plaisir à nous incendier. Je sais, je suis pas cool avec lui, vu ce qu’il a du se manger et se mange par les autres, il peut bien abuser de son autorité pour se venger. J’aurais fait la même chose aussi. Enfin, revenons à Ezranounet. Il me disait de faire plus attention en cours. J’ai levé les yeux au ciel encore et j’ai retenu un soupir. Pfff… Il me conseillait aussi de dormir la nuit. Bon je craque. « Et gnagnagni et gnagnagna… Tu devrais dormir, te concentrer, réviser… Etre sympa… » dit-il mauvais et puéril. Mais qui a décidé de tout ça hein ! Pourquoi doit-on suivre bêtement ce qui a été dit par des règles ancestrales instaurées par une brochette de couillon je présume. C’est toujours comme ça. Nous aussi on va jouer les grands penseurs et les règles vont changer… « Je voudrais bien, mais je peux pas dormir, j’ai les voix dans ma tête qui hurlent toute la nuit » avait-il lâché pour faire son intéressant, l’air absent et pensif. Il était concentré sur les pots. C’était pas des voix, c’était juste la mienne, à l’intérieur de moi qui ne cessait de crier à la mort. Pourquoi ? J’en sais rien. Il doit avoir peur de quelque chose, ou qu’il en a marre. Moi je suis plus d’avis qu’il souffre et qu’il a peur. Il ne réfléchissait pas beaucoup avant de parler, laissant sortir ce qui lui passait et polluait l’esprit. Et ça fait perdre patience aux gens, ainsi que leur temps...

Dieter avait vite rejoint Ezra et l’aidait à ramasser des limaces. Du moins, il faisait mine de l’aider, car il ne toucherait à rien et ne participerait pas. Cela faisait parti de son plan si plaidoirie il devait y avoir. Ezra lui avait brusquement demandé s’il était bipolaire et il ne se sentait pas gêné. Encore une fois, Dieter avait balancé encore une fois ce qui lui avait traversé l’esprit. Il n’avait pas envie de lui répondre sur le moment, juste de faire le con. « Aucun. » lui répondit-il alors que son interlocuteur n’y voyait aucun rapport. « Laisse ça ne fait rire que moi » répliqua t-il à Ezra qui semblait perdu. « Non, sans dec, je croyais que tu lançais un sujet de dissertation… » avait-il grogné les dents serrés avant de modifier légèrement le terme, mais juste par principe. Ezra avait bon, techniquement il était bipolaire. Il avait deux tons, et un pied dans la réalité et la névrose. Cyclothimique, ce n’était qu’un symptôme en fait et il ne l’était pas tant que ça. Il était juste… très extravagant et instable. « Non. C’est moins drôle… » dit Dieter quand le serdaigle lui suggérait sur le ton du reproche de répondre simplement. « Et pour info, balancer ça comme ça, faut que tu t’attendes à ce que ça ne plaise pas. » ajoutait-il en haussant les épaules lui jetant un sourire jaune, car il se moquait vraiment de ce qui pouvait lui arriver en réalité.

Dieter s’amusa de l’air surpris d'Ezra lorsqu’il vint doucement lui glisser une fleur dans les cheveux. Il s’était complètement laissé inspirer par ses pulsions. Il avait vu la fleur, il avait de suite penser à Ezra entrain de bichonner les plantes juste avant, alors il était allé simplement joindre les deux éléments assortis. Il s’emporta ensuite dans son jeu de comédie, juste pour lui. Une sorte d’absence identitaire, je dirais ça comme ça. Dieter n’avait alors pas pu s’empêcher de l’insulter un petit peu. Comme d’habitude. Ezra commençait à en avoir assez qu’il continue de le traiter d’idiot à tout bout de champs. Dieter sourit. « Moi, je pars du principe que si je prends du plaisir, c’est que ça me fait du bien… Donc je me sens mieux. » dit-il avec insolence et méchanceté. Pas le temps de jouer les voyous méchants-pour-le-plaisir qu’il se retrouva engluer de limace, dont une qui vint se coller en travers de sa bouche. Dieter s’était figé, n’osant plus bouger, les yeux clos. Un rapide et léger sentiment de dégout se lut sur son visage.

Il cracha brusquement et la limace tomba lourdement au sol. « Pouark… » Un long silence suivit alors qu’il reprenait son souffle et s’essuyait la bouche du revers de sa main. Il claqua ensuite la limace sur son front. Il fixait Ezra avec intensité. « Mais toi ! Mais alors… J'vais bruler ta famille un jour toi ! » dit-il, mais pas forcément méchant, juste énervé. Il en attrapait une sur son bras et la jeta à Ezra, puis une autre, encore une. Il finit par s’approcher avec un sourire de lutin. Il pouffa légèrement avant de se reprendre, mais c’était difficile. La situation l’amusait, il trouvait ça très cocasse.  Il en avait encore décoller une mais la gardait en main et s’approchait de Ezra dans l’optique de la lui coller sur le visage. Il arrivait, l’air menaçant, mais surtout taquin. « Alors là, je vais t’expliquer : il faut que vengeance soit faite et celle là, tu vas la manger… » lui annonçait-il son sort, retenant un rire aux coins des lèvres.  

acidbrain



_________________
Isle of Flightless Birds - tøp
(c)crack in time


Dernière édition par Dieter Carrow le Jeu 21 Juin - 23:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Ezra McCormick
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 221
Points RPs : 454
Date d'inscription : 13/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Fuck You - lily allen (ezra&dieter)    Jeu 21 Juin - 22:48

Ezra haussa les épaules, abandonnant sagement le sujet. Ça lui arrivait aussi parfois de ne faire rire que lui. Souvent c'était quand les gens utilisaient des expressions imagés. Ils ne s'en rendaient pas compte, bien trop habitué à s'en servir, mais certaines étaient vraiment tordantes. Rien que dire que quelque chose était tordant, c'était assez spécial à imaginer d'ailleurs. Donc il pouvait comprendre, et de toute manière vu le sujet, il avait du mal à voir le rapport ou à croire que ça avait la moindre importance . Il avait eu sa réponse et ça s'en rapprochait suffisamment pour qu'il n'aille pas chercher plus loin. « ça n'aurait pas beaucoup d'intérêt maintenant » répliqua t'il, à cette histoire de dissertation . Quel idée. Et puis une dissertation, c'était à l'écrit, pas à l'oral... enfin, il ne comptait pas lui expliquer ça non plus. Ça ne devait pas l'intéresser. Dans tous les cas, Ezra ne voyait pas en quoi c'était moins drôle de ne pas lui expliquer clairement les choses. Ce n'était pas drôle du tout comme sujet même. « Pourquoi ça ne plairait pas, c'est juste une question » rétorqua le serdaigle, tout en comprenant un peu pourquoi effectivement, ça aurait pu ne pas plaire. Il n'y avait pas trop réfléchi, mais ce n'était pas vraiment un compliment. Pas une insulte non plus, surtout si c'était sa condition, mais peut-être qu'il préférait qu'on ne le lui rappelle pas.

Oui, il semblait tout content, ça le surprenait pas mal, même si ça ne le rendait pas plus poli ou plus gentil, parce que lui, il en avait marre de se faire insulter, ça n'était jamais agréable. « C'est un principe complètement faux, parce que même si c'est le cas, ça ne peut être que temporaire » répliqua t'il, un peu plus assuré. Agacé qu'il le reprenne sur un principe qu'il tenait pour vrai et qui venait de son père. Non, descendre les autres, ça ne pouvait pas être une bonne chose, parce que c'était juste ridicule. Et puis de toute manière, il n'était ni con, ni idiot. Il savait qu'il était parfois un peu différent, et que ses réactions surprenaient parfois, mais ça ne valait pas le coup de l'attaquer là dessus, parce que ça ne risquait pas de changer. Donc c'était une perte de temps pour lui. « Tu ne fais que perdre ton temps » avait il ajouté, avant de se concentrer sur les limaces, parce que c'était un peu le but de leur présence ici. Et s'il n'avait rien de vraiment urgent ensuite, il ne comptait pas passer sa journée ici non plus. Ezra grimaça un peu, désolé d'avoir raté son coup, un léger tic amusé secouant pourtant le coin de ses lèvres. C'était pas mal comme tableau ça...

Le serdaigle allait se rapprocher pour l'aider, parce que lui, personne n'avait besoin de le forcer pour qu'il répare ses bêtises. Mais ses paroles le frappèrent de plein fouet. Il perdit son expression amusée et recula un peu. C'était un sujet sensible pour lui la famille en ce moment. Vraiment. Mais il n'aimait pas entendre ça. Déjà l'idée qu'il s'en prenne à son père, le blessait beaucoup, mais il ne le connaissait pas, alors, il était sauf, mais Calisto et Orion étaient au château eux, et il n'était pas question qu'il leur fasse quoi que ce soit … Quoi qu'il devait être à l'abri aussi, puisque personne ne savait sans doute qu'ils étaient de la même famille, ou avait le même sang du moins. Même s'il avait de plus en plus envie de voir ça d'un point de vue autre que biologique. Il le prenait sûrement trop sérieusement, mais il n'était pas très doué pour faire la part des choses. C'était rare que ce qu'il dise ne soit pas honnête et avait tendance à croire la même chose des autres. La limace atterrit sur son épaule dans un petit bruit spongieux et il se trouva à penser, qu'il aurait mieux valu qu'elle atterrisse sur sa tête à la place du seau … la seconde lui frôla l'oreille et alla atterrir plus loin. Ezra n'enleva même pas celle de sa veste, trop inquiet par ses paroles précédentes qui tournaient sous son crane. Le voir s'approcher n'arrangea pas les choses. Il n'avait pas peur de la limace pourtant, mais il n'aimait pas la manière dont il approchait. « ça n'arrivera pas non, non » répondit il, tout simplement, en reculant légèrement. Un peu affolé, il attrapa la première chose qui lui tomba sous la main et vida son contenu en plein visage du serpentard, beaucoup trop près à son goût. Heureusement qu'il était rempli l'arrosoir, sinon il lui aurait certainement lancé au visage à la place de l'eau, mais ça n'aurait été que vengeance pour le seau finalement ...

_________________

I believe in music the way that some people believe in fairy tales.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : vael moreau – charles dyer – ivory parkinson - vedran zakharine
Vos Liens :
Informations Importantes :
Dieter Carrow
Drama Queen
Drama Queen

Messages : 75
Points RPs : 94
Date d'inscription : 04/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Fuck You - lily allen (ezra&dieter)    Sam 23 Juin - 1:38


Fuck You - Lily Allen

« Les mots n’ont pas le même poids d’une personne à l’autre... » lui avait-il répondu seulement, se montrant presque pédagogique. Il espérait qu’il comprendrait du premier coup, déjà exaspéré par tout ces raccourcis qu’il faisait. On dirait un veau tellement il est innocent. C’est… Irritant. Dès qu’il me répond avec son premier degré de merde, j’ai juste envie de le baffer… Avec une pelle. Il jeta un oeil à la pelle. Non, il s’abstiendrait. Sa raison. Fichue Raison ! Il se faisait chier et quand c’était le cas il faisait le pitre. Ça passait le temps. Il était revenu tout guilleret auprès d’Ezra pour lui coller un peu de douceur dans les cheveux. Le jour et la nuit. Franchement, il avait vraiment besoin de me poser la question sur la bipolarité. C’est évident.

Il s’était moqué de lui, il n’avait pas aimé et lui sortit sa grande phrase de gentil et bon. Alors je lui ai dit plus ou moins merde et bah… il est pas content. Dieter laissa lourdement tomber sa tête en arrière, soupirant et roulant des yeux. C’est même le roulement d’yeux qui avait fait basculé la tête. Il ajoutait qu’il perdait son temps. Il releva la tête et fit un geste de la main pour dire que tout était dit. Et le voilà couvert de limace la seconde d'après. Il se figea sous la surprise et le dégout qui le frappa en premier. Il s’y fit, ce n’était pas insurmontable et cracha celle qui lui avait scellée la bouche. Ce n’était pas un mal.

Il avait menacé sa famille pour la forme. C’était dit sur le coup de la colère, il leur ferait rien et surtout pas pour ça. Il ne s’imaginait pas une seconde que ces simples paroles aient pu ébranler Ezra. Ce n’était pas le but pour une fois. Il lui jeta alors des limaces, toujours sur la colère puis que ça l’amusait au final. Il ne s’attendait vraiment pas à se retrouver couvert de limace. La colle devenait de plus en plus drôle. D’humeur alors joueur, il venait l’air menaçant vers le serdaigle, armé d’une limace. Il voulait juste lui en coller une sur le visage pour celle qu’il avait reçu sur la bouche et même toutes les autres. Une seule, ce n’était pas grand chose mais il ne pouvait pas rester sans un geste pour son honneur.

Ezra paniqua. Il n’avait pas vu le jeu dans l’attitude de Dieter. Il lui jeta le contenu d’un arrosoir en pleine figure. Dieter le vit venir et se débattit, se moquant bien d’être un peu mouillé. Il lui avait arraché l’arrosoir pour le jeter plus loin. Il agripa brusquement Ezra par son t-shirt alors qu’il lui balayait sa jambe d’appui d’un simple croche patte avant de le pousser et le coucher au sol. Les genoux sur ses épaules pour essayer de le maintenir au sol, il le menaçait de sa baguette. « Tut, tut, tut… On bouge pas ! ‘ttention… Rappelle toi comme je suis pas sympa quand je veux. » dit-il toujours menaçant, mais il n’en était rien. Il rangea sa baguette et vint alors retirer une limace qui grimpait le long de son ventre et la colla sur le visage d’Ezra. « Et une pour maman… ». Il s’en décollait une autre. « Une pour papa… Une pour grand-mère… »  

acidbrain



_________________
Isle of Flightless Birds - tøp
(c)crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Ezra McCormick
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 221
Points RPs : 454
Date d'inscription : 13/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Fuck You - lily allen (ezra&dieter)    Sam 23 Juin - 20:23

Les mots n'ont pas le même poids d'une personne à l'autre. La phrase l'avait un peu rendu confus, parce qu'un mot, c'était un mot et ça ne changeait rien. Mais en y réfléchissant bien, il avait finit par comprendre, oui, certaines choses touchaient plus certaines personnes... C'était logique. Oui, il essayerait de s'en rappeler. C'était un bon conseil. Un bon conseil qui ne lui servit à rien du tout lorsque son sort eut un effet inattendu ... Il ne l'avait vraiment pas fait exprès, et ce n'était que des limaces, ce n'était pas si grave ... Personne n'était allergique à ses petites bêtes et elles n'étaient pas dangereuses, alors oui, ce n'était pas très propre et sans doute pas forcément agréable, mais ce n'était pas si grave si ? Ezra se sentait un peu coupable, mais ce sentiment disparut rapidement, n'aimait pas du tout ce qu'il venait de lui dire. L'image était un peu trop vivide pour lui. Il ne voulait pas qu'on fasse du mal à ses proches, surtout pas pour ça, ça n'avait pas de sens, il n'était pas méchant si ? Il n'en savait strictement rien et le comportement changeant du serpentard ne l'aidait pas à le savoir. Il n'était pas bon pour juger les gens, et il le savait très bien.

Se faire agresser à coup de limace, ça ne lui plaisait pas beaucoup non plus, mais ça n'était rien en comparé et puis, il n'y faisait pas vraiment attention, par contre son inquiétude monta d'un cran en le voyant se rapprocher. Il secoua la tête négativement, non, non, il n'allait rien manger du tout et surtout pas une limace, ce n'était pas fait pour ça. L'eau ne le fit pas reculer et pendant une fraction de seconde, il envisagea d'envoyer l'arrosoir aussi. Mais il n'était pas encore suffisamment paniqué pour ça. Pour lui faire mal volontairement ou non, il garda donc sa main fermement serré sur la poignée comme pour se raccrocher à quelque chose mais ça ne servit à rien. La panique commençait à monter et il n'aimait pas du tout quand il était en stress comme ça, les émotions fortes ce n'étaient pas pour lui, il n'aimait pas, il ne savait pas les gérer. Mais entre les menaces de Dieter et la manière dont il s'approchait, Ezra ne se sentait pas si bien. Il secoua à nouveau la tête et n'eut aucun mouvement de défense lorsque ses pieds quittèrent le sol. C'était inattendu, il s'était focalisé sur la limace, sur le visage du serpentard, mais n'avait pas imaginé se retrouver au sol. La surprise n'arrangea pas du tout son état .

Il ne tilta même pas pour la baguette, reprenant à peine ses esprits, toujours sous le coup de la surprise. Ne pas bouger. Pendant quelques minutes l'ordre s'inscrivit sous son crane, instinctivement. Le contact avec la limace commença à le secouer, puis ses paroles à leur tour. Entre panique et colère. Ça ne lui arrivait pas souvent, la dernière fois il avait balancé une pile sur la tête d'un gryffondor, il recommença à se secouer la tête. Non, non. Sa mère n'existait pas, il ne la connaissait même pas, même si récemment il avait été confronté à tout ça, mais ça ne le renvoya qu'à nouveau aux paroles du serpentard. Brûler sa famille ? Non non. Il était censé les défendre non ? La dernière fois avec Orion, il s'était rendu compte qu'il ne savait pas s'il serait lui même capable d'être là pour sa nouvelle famille. Il n'en savait strictement rien, mais il n'avait aucune envie de laisser le serpentard leur faire du mal. Non, non. Il se débattit violemment, envoyant ses mains dans tous les sens dans un mouvement de défense complètement involontaire, nerveux, l'une d'elle s'agrippa à la première chose qu'il attrapa à côté de lui, sans la voir, attrapant la poignée d'un autre arrosoir en fer posé sur le sol, et sans réaliser ce qu'il faisait, il l'envoya de toute ses forces dans la tête de Dieter ...

_________________

I believe in music the way that some people believe in fairy tales.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : vael moreau – charles dyer – ivory parkinson - vedran zakharine
Vos Liens :
Informations Importantes :
Dieter Carrow
Drama Queen
Drama Queen

Messages : 75
Points RPs : 94
Date d'inscription : 04/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Fuck You - lily allen (ezra&dieter)    Sam 23 Juin - 22:11


Fuck You - Lily Allen

Rien ne l’arrêterait, pas l’eau en tout cas. Encore une chance qu’il ne lui avait pas lancé l’arrosoir, car s’il ne l’avait pas assommé sur-le-coup il allait devoir faire à un Dieter sauvage et enragé. Un glouton qui avait décidé de péter sa petite crise de violence. Non, il avait continué d’avancer, essayant de lui retirer l’objet des mains, mais dans la panique Ezra s’y agrippait avec force. Déterminé, il avait finit par le lui arracher et le jeter plus loin derrière lui. Il profita de la torpeur d’Ezra pour le coucher au sol et venir s’asseoir sur lui pour le maintenir au sol. Il prit un malin plaisir alors à lui coller les limaces sur le visage. Il s’amusait en faisait une référence pas drôle qu’on infligeait aux enfants mais sans penser une seconde que ces paroles soulèveraient autant de chose chez Ezra. Peut-être qu’il ne le saurait jamais. Il n’avait pas fait attention. Il parlait comme ça, juste pour l’humilier.

Ezra se débattait et Dieter finit par lui attraper le visage d’une main pour faciliter la pose des mollusques. Il était si concentré à bien lui faire profiter de cet instant qu’il n’avait pas vu les mains du serdaigle qui s’agitaient au-dessus de leur tête. Et l’une d’elle attrapa un arrosoir au bord de la table et elle rencontra brusquement la tête de Dieter d’un sonore et risible « Dong ! ». Dieter encaissa le coup en poussant un grognement de douleur, portant instinctivement une main sur sa tête, et s’écroula légèrement contre les pieds de l’autre établi, à moitié sur Ezra, le corps recroquevillé pour se protéger ou au cas où d’autre arriverait. « Mais putain ! » grognait-il encore de douleur, la tete contre le sol, se tortillant à la fois de douleur mais aussi de rage. Il était un peu sonné. Il poussait quelques lamentations. Il avait envie d’hurler, d’insulter et de tout casser autour de lui. Il n’en fit rien, restant en position de défense encore un peu, cherchant à se contenir lui même. Il se frotta enfin la tête  et se dégageait de l’autre élève, affalé à côté de lui et lui portait un regard mauvais.

Il serrait les dents et ne préférait rien dire tant la douleur et la descente était désagréable. Il vit ensuite l’arme du crime. Il le prit avec brutalité et le levait au-dessus de la tête d’Ezra pour l’abattre avec violence et puissance, mais juste à côté. Ce n’était qu’une simple mise en garde de ce dont il était capable. Cela l’avait tellement tenté. Ce genre de mauvaise surprise, avec son sang chaud ça avait facilement tendance à le faire partir au quart de tour. Il se traina sur les genoux pour s’approcher de celui à terre et vint lui donner un bon coup de poing sec juste sous le diaphragme pour lui couper la respiration un court moment. C’était par principe. Il se laissa ensuite lourdement tomber sur ses fesses, reprenant appui contre la table. J’avais tellement envie de lui donner des coups de pieds là. Juste comme ça, parce que je suis énervé. Il m’a fait mal putain. Il avait encore le crâne qui résonnait. Il se massait les tempes. « Mais merde ! C’était pour rire ! On s’amusait bien pourtant ! En tout cas moi je m’amusais... Ça va quoi ! C’était que des limaces, moi aussi j’en ai eu, j’en suis pas mort. Je t’ai pas biffler non-plus... pfff » dit-il agacé et se rappelait qu’il en avait été couvert. Il n’avait pas tout retiré. Il tira sur un pan de son blouson en jean pour retirer les dernières survivantes. Quand il en eut finit, il sortit alors une cigarette du paquet souple tout fripé et l’allumait. Il inspira profondément la première bouffée avant de cracher la lentement la fumée blanche et épaisse en l’air, les yeux clos, ses mains reposant sur ses genoux relevés. « Tu devrais rassembler tes limaces. » lui ordonnait-il sans vraiment de pression, ne bougeant pas. Pas tout de suite. « Je vais chercher un truc vert à mettre dans le bol, laisse moi cinq minutes. »   

acidbrain



_________________
Isle of Flightless Birds - tøp
(c)crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Ezra McCormick
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 221
Points RPs : 454
Date d'inscription : 13/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Fuck You - lily allen (ezra&dieter)    Dim 24 Juin - 15:46

Ce n'était pas voulu, vraiment pas. Mais sur le moment, il n'y avait pas réfléchi, même pas fait attention. Tout ce qui importait, c'était de sortir de là, de le repousser, peu importe comment. Le bruit ramena Ezra à la raison. Un peu surpris. Il cligna des yeux et le regarda tomber sur le côté, sans comprendre. Sa main resta agrippé à l'anse, toujours pas conscient de ce qu'il venait de faire. Heureusement qu'il n'avait pas tant de force et que l'arrosoir n'était pas plus dur. Il ne s'en voulut pas sur le coup, parce que c'était lui qui l'avait cherché et il ne l'avait pas fait exprès, ce n'était pas sa faute. Mais ses sourcils se froncèrent doucement, en se rendant compte que ce n'était pas non plus très gentil et qu'il avait du lui faire mal... Le serdaigle hésitait encore sur la marche à suivre quand Dieter lui arracha l'arrosoir des mains et là, son envie de s'excuser disparu complètement, la peur reprenant à nouveau le dessus. Quand ce dernier rencontra le sol à côté de lui, il plaqua sa main contre son oreille. Ça n'avait rien d'agréable, c'était pire pour lui que le seau en pleine tête. L'air inquiet, il garda sa main à son oreille, le son lui vrillant encore le tympan. Il n'aimait pas les sons trop agressifs, il détestait ça , ça n'avait rien de musical.

Il était à peine en train de se remettre de cette attaque bien trop proche à son goût, qu'il se fit surprendre par la seconde. C'était la première fois qu'il prenait un coup et même si c'était sans doute moins brutal que s'il s'était prit l'arrosoir à pleine puissance dans la figure, ça n'avait rien de rassurant. Surtout qu'en plus de la surprise, il se retrouva à ouvrir la bouche pour chercher de l'air, la panique regrimpant d'un coup. Il en avait déjà eu des menaces, apparemment il énervait souvent, mais au final, personne n'avait réellement levé la main sur lui, préférant s'en aller ou simplement continuer avec des menaces. Et souvent les deux, mais là, non, Dieter venait de lui couper la respiration et il n'aimait pas du tout. Il reprit une grosse bouffé d'oxygène dès qu'il en eut l'occasion, l'air toujours affolé. Il ferma les yeux et inspira doucement, essayant de se calmer. Se concentrer sur sa respiration lui permit de se calmer et il en oublia un peu le serpentard... Ezra enleva une des limaces de son visage, ayant fait valser les autres en remuant dans tous les sens. Il leva ensuite les yeux vers Dieter, un peu perplexe.

« Le problème ne venait pas des limaces » finit il, enfin par dire, ayant retourné ses paroles dans tous les sens. Se massant la gorge, le serdaigle finit par se redresser à son tour. « C'est que tu es menaçant et que ça n'a rien d'amusant. Frapper les autres, ça n'est pas drôle » répliqua t'il, un peu plus sèchement qu'en temps normal. « Mais je ne voulais pas te faire mal, moi, je suis désolé » ajouta t'il, finalement, parce que ce n'était pas très sympathique ce qu'il avait fait, alors oui, c'était un peu mérité, mais au final, à part le seau, Dieter ne l'avait pas frappé avant que lui ne le fasse. Il l'avait poussé, mais ce n'était pas pareil , donc c'était un peu de sa faute ... Ezra le regarda calmement, toujours un peu méfiant. « Je peux faire ça, mais tu ne devrais pas fumer ici tu sais. » ne pas fumer tout court, mais il se doutait bien qu'il allait parler dans le vide même s'il en avait bien envie. « Tu risques de mettre le feu ... » ajouta t'il, inquiet, avant de se relever doucement et de s'éloigner volontairement. Toujours peu rassuré « Un truc vert ? Je croyais que c'était pour ton cours de potion, pourquoi est-ce qu'on aurait besoin d'un truc vert ? » demanda t'il, en baissant les yeux sur lui, il avait vraiment du mal à le comprendre ...

_________________

I believe in music the way that some people believe in fairy tales.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Fuck You - lily allen (ezra&dieter)    

Revenir en haut Aller en bas
 
Fuck You - lily allen (ezra&dieter)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Fiche d'île] Amazon Lily
» Allen Walker [Attente de validation][Terminé]
» Alvéole De Lily-Miel...
» Techniques d'Allen Walker
» Lily Black

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise From The Ashes :: 
Poudlard
 :: Les Extérieurs :: Serre de Botanic
-
Sauter vers: