RSS
RSS

Navigation

Liens utiles

Sabliers

GRYFF.
000
POUFF.
000
SERD.
000
SERP.
000

Vidéo du Forum

Top Sites


PRDBazzartNever Utopia

Copyright

Le forum Rise From the Ashes est l'entière propriété de ses fondatrices Ilyria, Panda-Sama, Mzlle Lou & Zuzuu. Le contexte est basé sur la saga Harry Potter appartenant à J.K. Rowling et à été écrit par Ilyria. Le design et codes CSS sont d'Ilyria (Theo). Les descriptions des catégories sont de Zuzuu. Les chronologies et autres annexes ont été inspirées par l'encyclopédie HP. Toute reproduction entière ou même partielle est interdite.


 


Partagez | 
 

 do you build a snowman ? (andy&dieter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : vael moreau – charles dyer – ivory parkinson - vedran zakharine
Vos Liens :
Informations Importantes :
Dieter Carrow
Drama Queen
Drama Queen

Messages : 196
Points RPs : 397
Date d'inscription : 04/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: do you build a snowman ? (andy&dieter)   Ven 8 Juin - 22:04


Very Few Dancers - Sons of an illustrious Father

Dieter marchait gaiement sur les quelques pavés du chemin qui menait à Pré-au-Lard. C’était le weekend et il avait prévu de trainer dans le village plutôt que de lézarder dans la cour de Poudlard à lire un bon bouquin. Bon le livre, il l’avait pris quand même, un poche mordu tout corné, vulgairement enfoncé dans la poche arrière de son jean. Il se rendait à Pré-au-Lard juste pour aller emmerder son frère, sa façon à lui de l’aimer. Une fois de temps en temps, ça lui prenait. Enfin, plutôt souvent. Il faisait bon dehors et ce fut un plaisir pour Dieter de marcher un peu, seul, à sentir l’odeur du vent, la chaleur adoucie d’un soleil derrière un soupçon de nuage et se concentrer sur les bruits, tout ceux qu’on n’entendait plus, car on était si rarement attentif au moment-présent. Il était aussi totalement défoncé. Allez en ville sobre, c’était trop emmerdant. Puis je suis bien plus imaginatif. Il y avait un pont en pierre sur le chemin qu’il traversa en marchant sur le bord, les mains dans les poches et regardant droit devant lui avec insolence, cherchant constamment à provoquer la mort et le danger. Malheureusement, j’ai toujours beaucoup de chance.

Il sauta agile et gagna rapidement le village. Il poussa la lourde porte du pub et à peine trois pas que ses semelles accrochaient sur le parquet collant. Il resta un moment à l’entrée, observant la salle, le volume de client, les têtes et surtout celles familières, puis son frère qui s’affairait au comptoir. Dieter s’avança brusquement d’un pas déterminé vers le bar, armé de son sourire suffisant et un peu con sur les bords. On sentait à des kilomètres qu’il était venu pour faire le con, parce que c’était sa façon de l’aimer. Surtout que j’avais rien d’autre à foutre… Il s’accouda au comptoir, si sûr de lui. Son frère ne le laissa même pas parler et lui demanda de partir. Il lui avait interdit la Tête de Sanglier jusqu’à nouvel ordre. Bien sûr que Dieter le savait et s’en rappelait. « Mais ! J’ai un truc important à te dire… ». Son frère insista, c’était non. Dieter soupira lourdement et trainait des pieds jusqu’à la sortie.

Il ouvrit la porte, passait le pallier et resta au chambranle, tourné vers la salle. « C’est pas grave, je peux te parler d’ici. Je suis pas dans le bar techniquement ! Tu m’as seulement interdit d’y mettre les pieds. » se mit-il à hurler pour que son frère entende. Tout le monde l’entendait. Il avait désigné ses pieds, à la limite de l’entrée du pub, un sourire fier sur le visage. « Ce que je voulais te dire ! » continuait-il en beuglant. « Je suis allé voir l’apothicaire et il n’ont plus de baume pour tes hémorroïdes !!! ». Tout ce qu’il voulait, c’est qu’il capitule et le laisse entrer. « T’es sûr tu veux pas qu’on en parle au bar, ce serait quand même plus sympa avec une petite bière, face à face non ?!! Car je dois te demander, il m’a parlé d’une alternative, et me faut de détails ! ... C’est plutôt ça brûle ou ça pique ?! » était-il prêt à continuer encore, mais ça devenait de plus en plus dur de garder son sérieux. On pouvait voir cette petite flamme espiègle dans son regard.

acidbrain




hrp : je changerai t’être le titre un jour, ... si j’ai une illumination perso, j’y crois pas

_________________
La pétasse est dans la place !
(c)crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Theo, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Andreas Carrow
Concierges
Concierges

Messages : 1099
Points RPs : 1772
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: do you build a snowman ? (andy&dieter)   Sam 9 Juin - 18:50

Il y avait foule cet après midi là, depuis qu'il s'était arrangé pour mettre les Trois Balais hors course grâce à une invasion de cafards magiques qui visiblement refusaient de quitter les lieux, il était le seul bar à Pré-au-Lard et son chiffre d'affaire avait donc triplé, premièrement parce que forcément il avait plus de clients, mais aussi parce qu'il en avait profité pour gonfler un peu les prix évidemment. Du coup les après midi de visite pour les élèves de Poudlard, c'était du pain béni pour lui et c'était le moment ou il gagnait le plus d'argent, sans compter que sa nouvelle attraction, à savoir le billard qu'il avait installé dans un coin, faisait un malheur après des élèves de l'école. C'était un truc moldus, et il le savait très bien, il n'avait jamais caché que les inventions moldus étaient plutôt fun parfois... dans tout les cas, il était débordé de travail et ça lui allait très bien. Il allait sûrement finir tard et il serait crevé, mais c'était pas grave, parce qu'il allait gagner un maximum d'argent et c'était ce qui comptait. L'après midi se passait bien d'ailleurs, il avait pas eu de clients trop chiant, il avait laissé traîner un peu ses oreilles entendu quelques petites choses intéressante qu'il pourrait confier au prochain pigeon que Bellatix allait envoyer, et il servait de l'alcool à flot... mais il se doutait bien que ça ne pouvait pas durer et que ça n'allait pas rester aussi simple toute la journée non plus ! Il avait fallut que Dieter se ramène avec son air suffisant et s'installe nonchalamment au bar pour qu'il sente le coup fourrée à des kilomètres à la ronde. Il leva les yeux au ciel avant de dire :

- Quoi que tu veuilles, même pas en rêve, maintenant va voir ailleurs si j'y suis !

Il aimait son frère, il les aimait tous, mais ce dernier là, était vraiment un petit con de première et il s'y connaissait, parce que c'était probablement celui qui lui ressemblait le plus... c'était sans doute pour ça que ça pouvait être si explosif entre eux. Évidemment, le plus jeune protesta, il avait soit disant un truc important à dire... ben voyons, si c'était vraiment important, il n'aurait pas cet air là, Andy le connaissait par cœur et il n'y avait pas moyen que ça passe sa petite combine, il avait pas encore saisit, arnaquer un arnaqueur, c'était pas aussi simple que ça.

- Aussi important que ce soit... je suis pas intéressé va vendre tes salades ailleurs !

De toutes les tares dont il aurait put hériter, il avait fallut qu'il hérite du cotés joueur compulsif de leur père... franchement, il s'en serait bien passé de celle là, lui il y avait quelque peu échappé, mais sans doute parce que lui avait été réellement témoins des ravages que cela avait fait sur leur famille, tandis que Dieter lui avait toujours été aveugle à tout ça, bien trop occupé à cirer les pompes de leurs géniteur... Le plus jeune avait fini par faire demi tour, il le suivit du regard, n'ayant pas la moindre confiance en lui, et il avait bien raison. Il poussa un nouveau soupir blasé en le voyant faire, se mettre juste sur le palier, et se mettre à parler plus fort, de manière à ce qu'il l'entende, et à ce que tout le bar l'entende aussi... ça puait la connerie, il la sentait venir à des kilomètres et ça ne manqua pas. Il poussa un soupir s'appuyant contre le bar alors que son frère lâchait sa connerie... c'était tellement puéril... ceci dit, il avait à peu près le même niveau du coup il ne se retint pas d'afficher un léger sourire en coin, le laissant finir et une fois qu'il eu terminé il prit un air un peu peiné avant de dire d'un ton aussi fort et clair :

- Quel dommage... mais j'espère au moins qu'il avait le remède pour ton soucis de morpions... parce que très franchement, ça m'ferait bien chier que tu refiles tes saletés à tout le monde à Poudlard ! Déjà jt'ai bien dit de pas laisser traîner ta queue n'importe où, mais apparemment tu ne m'écoutes pas...

Il prit un air blasé, un peu surjoué, l'air du grand frère qui avait de la peine de se faire écouter par son cadet et secoua un peu la tête avant d'ajouter :

- Je suis sur et certains, et t'en fais pas pour moi je m'occuperais de mes hémorroïdes, occupe toi avant tout de tes MST, ça semble un peu plus important là tout de suite !

Autant dire que vu le nombre d'élèves de Poudlard qu'il y avait dans son bar en ce moment, cette rumeurs allait circuler à vitesse grand V... son frère avait beau se croire malin, il n'avait visiblement aucune idée d'à qui il avait affaire, parce que ce genre de conneries là, Andy les avait testé avant lui et il savait parfaitement où et comment taper pour faire mal.

_________________

    Now tell me: how did all my dreams turn to nightmares ? How did I lose it when I was right there ? Now I'm so far that it feels like it's all gone to pieces Tell me why the world never fights fair I'm trying to find...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : vael moreau – charles dyer – ivory parkinson - vedran zakharine
Vos Liens :
Informations Importantes :
Dieter Carrow
Drama Queen
Drama Queen

Messages : 196
Points RPs : 397
Date d'inscription : 04/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: do you build a snowman ? (andy&dieter)   Dim 17 Juin - 0:56


Very Few Dancers - Sons of an illustrious Father

Dieter avait raté son approche. Son frère le connaissait par coeur. Après, le plus jeune ne s’était pas non-plus caché qu’il était d’humeur à l’emmerder. Cela se voyait comme son nez au milieu du visage, enfin surtout son sourire. Il avait raison Andreas, s’il avait vraiment quelque chose d’important à lui dire, il ferait pas cette tête là. Mais je voulais lui dire comme je l’aime et que j’avais juste envie de passer un peu de temps avec mon frère d’amour car il travaille beaucoup trop pour nous, sauf que je sais pas comment on fait. Enfin, c’est juste beaucoup plus drôle de lui montrer comme ça. Andy le mit dehors. Dieter n’insista pas et s’arrêta à l’ordre verbal plutôt que de pousser à l’action physique. C’était jamais agréable de se faire empoigné par un géant et jeté du bar. C’est arrivé plus d’une fois. Et une fois sur deux, j’étais bien bourré, alors pour vous dire comme ça remue comme expérience. Puis, je suis sorti parce que j’avais autre chose en tête et je lui ai laissé une minute d’espoir que je parte réellement et le laisse tranquille. Et bah non !

Il s’était mis à beugler des détails peu valorisant sur son frère à travers le bar, s’étant placé à la porte. Il n’était pas dedans, il respectait les règles du jeu. Il en avait même levé les mains innocemment pour faire comprendre à Andy que la prochaine fois, il se montrerait plus précis sur les clauses d’un énoncé. Sauf que, bien fier de sa connerie, comme Anakin Skywalker, il a oublié qu’il n’était qu’un jeune padawan qui venait se frotter à son Maitre Jedi. Son frère, gardant son calme et plutôt joueur sur le coup venait de l’exécuter en place publique. Il venait de balancer des horreurs à son propos, jouant au même jeu que lui. Dieter resta un moment la bouche ouverte, totalement interdit. Il s’y attendait tellement pas mais lentement, un sourire enthousiaste illuminait son visage.

Il y eut un silence dans la salle. « Quoi ? » lacha subitement Dieter et un élève ne put se retenir plus longtemps, il ricana. « Toi ta gueule ! Va s**** ton pote, ça t’occupera la bouche et tu prendra moins de risque à rire encore, connard. » aboya Dieter agressif et sans pudeur. L’élève se tut, le visage rembrunit. Ça lui avait juste échappé. Il reporta son attention à Andy et hochait la tête. Il reconnaissait le Maître.

Trois… Deux… Un… la drama-queen entre en scène.


« J’y crois pas ! Comment tu oses ?! Moi je voulais juste rire un peu, je me suis retenu dans mes propos, et toi ?! TOI ! Au lieu d’être responsable et me reprocher mon attitude d’une voix ferme et calme, tu joue au même jeu que moi, en pire ! Dire que je te respectait un minimum, je suis resté soft. Si j’avais su, j’aurais frappé tellement plus fort. Et ma réputation d’élève, d’adolescent ! Mon image de séduction ! Mon besoin de me sentir bien dans mon corps ? T’y pense à tout ça… T’as tout brisé ! T’es cruel et qu’un gros gamin de première !!! Mais quel frère ferait ça !? » surjouait-il les pauvres-âme, touché en plein dans sa dignité. Il n’en avait rien à faire en vrai. Non pas totalement, c’est qu’un con ! C’est chiant en vrai, mais c’est le jeu.
« Un Carrow… » répondit un des habitués, taquin. C’était trop tentant.
« Mais toi aussi la ferme… » lui envoya Dieter en le regardant blasé. « Tu m’as coupé dans mon monologue mélodramatique. Tout l’effet s’est envolé. J’ai plus aucune chance. »
« Désolé mon gars » lui répondit le client, presque compatissant. C’était un habitué alors il connaissait assez Dieter pour savoir qu’en réalité il n’en avait rien à faire encore une fois. Et aussi pour savoir qu’il y allait sûrement avoir une sacré ambiance dans le bar.
« S’il te plait ! Je peux entrer. Je veux juste voir mon grand frère préféré. Même avec un verre d’eau ! » levait-il les mains en l’air pour prouver son innocence, sa sincérité et son pacifisme. « , c’est sûr que maintenant, je vais pas pouvoir occuper mes après-midi vu ce que t’as balancé, tu peux au moins faire ça pour moi…  » dit-il avec un regard trop mignon. Puis il ajouta  : « t’façons si j’entre pas, je te préviens je te ca-illasse ! » le menaçait-il contenant mal un rire sur la fin, mais très sérieux. Son regard débordait de provocation, qu’il le défie à en arriver jusque là. Il va voir ! Je suis sûr que si je cherche bien en plus, je trouve un morceau de pavé… Mais en vrai, je veux juste passer du temps avec lui, j’aimerais bien éviter qu’il me pousse à casser des trucs dans son bar. J’ai pas forcément envie.

acidbrain



_________________
La pétasse est dans la place !
(c)crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Theo, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Andreas Carrow
Concierges
Concierges

Messages : 1099
Points RPs : 1772
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: do you build a snowman ? (andy&dieter)   Mar 19 Juin - 12:36

La subtilité, c'était vraiment pas un trait de famille, Andy avait du mal avec ce concept, en même temps pour lui ça s'apparentait un peu trop à de l'hypocrisie. Pourquoi prendre des chemins détournés quand on pouvait simplement foncer droit dans le tas et tout déballer de manière claire ? Il aimait quand c'était clair de toute manière et contrairement à ce qu'on pouvait penser, beaucoup de gens étaient dans son cas. Sauf que quand ils s'adonnaient à ce petit jeu avec Dieter, autant dire que le manque de subtilité pouvait vite les conduire dans des extrêmes assez glauque. Voilà comment il se retrouva à faire face aux histoire d’hémorroïdes de son frère, et qu'il surenchérit derrière en l'affichant avec une histoire de morpions. Les hémorroïdes, c'était un peu glauque comme truc, enfin il savait pas trop ce que ça faisait, parce que évidemment c'était faux et qu'il n'en avait pas et n'en avait jamais eu, mais ça avait pas l'air sympa et agréable du tout comme truc... par contre c'était pas une maladie qui pouvait se transmettre sexuellement parlant, c'était déjà ça... en revanche, les morpions si ! Il avait bien conscience que pour le coup, il se montrait aussi puéril que son frère et en même temps, il avait jamais avancé être un type super mature... il savait qu'il l'était pas de toute manière, mais Dieter avait parfois besoin d'être remis à sa place, il avait parfois tendance à oublier qu'ils se ressemblaient beaucoup tout les deux, mais que toutes ses petites combines, Andy les avait déjà testé avant et lui était carrément à un niveau supérieur maintenant. Alors ça lui faisait pas de mal de redescendre un peu, il l'observa remettre un client en place, affichant un sourire en coin, pas le moins du monde embêté, le client en question reviendrait quand même, c'était pas comme s'il y avait d'autres bar d'ouverts dans le coin actuellement... et puis qui sait, ça allait peut être lui donner des idées et il allait peut être enfin sauter le pas avec son potes... enfin peu importe, parce que voilà que maintenant son frère lui jouait la carte de la drama queen.

Il sortis son couplet de pauvre petit malheureux, Andy n'était pas dupe une seconde, il se pencha un peu, s'accoudant au bar, posant son menton sur une main, l'air un peu ennuyé par le discours de son petit frère, il le connaissait déjà ce discours là... et puis Dieter pouvait bien dire ce qu'il voulait, il ne s'était pas retenue par choix dans ses paroles, c'est juste que ça ne lui était pas venue à l'esprit... par contre quand il parla de son image de séduction, là il ne put s'empêcher de lâcher un rire amusé... non mais sérieusement, il croyait vraiment l'avoir avec son baratin là ? Même les habitués n'était pas dupe pour le coup, parce que quand il demanda quel genre de frère feraient ça, l'un de ses piliers de bar répondit presque du tac au tac en faisant rire Andy. Il secoua un peu la tête avant de dire :

- C'est pas plus mal si tu veux mon avis, parce que ton monologue c'était du réchauffé de toute manière... ne va pas me faire croire que tu m'as ménagé, dit plutôt que tu n'y a pas songé, faut croire que l'élève est encore bien loin de dépasser le maître... mais t'en fais pas, tu apprendras va ! Quant à ton « image de séduction »... ben voit le bon cotés des choses, t'es sur de foutre aucune nana en cloque pour le restant de l'année au moins !

Il afficha un grand sourire fier, parce que ça c'était un peu sa hantise, que ses frères finissent avec des mioches sur les bras en étant à peine majeur... bon Dieter était déjà plus vieux que lui quand il avait eu Elias, mais quand même. Il se fichait qu'ils fassent des conneries, mais juste pas celle là. Sauf que son frère était bien décidé à vouloir entrer, il leva les yeux au ciel, il était presque prêt à capituler... sauf qu'il commit l'erreur de le menacer et cela fit retomber son envie...

- Ah oui ? Je voudrais bien voir ça tiens... fais gaffe, jusqu'à présent, tout à l'air de se retourner contre toi puissance deux... alors à ta place j'y réfléchirait à deux fois, t'as un putain de mauvais Karma aujourd'hui !

Il esquissa un sourire en coin, il savait qu'il en était capable ce sale petit con, mais il serait prêt à lui renvoyant son projectile avec la magie s'il le fallait. Dans tout les cas, il prit encore quelques secondes jusque histoire de le faire mariner un peu avant de dire :

- Si tu entres, tu pose ton cul sur un tabouret, tu n'en bouge plus et tu ne consomme rien que tu ne puisses pas payer, c'est clair ?

Il fallait toujours instaurer des règles claires avec Dieter, sinon ça partait dans tout les sens, un peu comme la démonstration qu'ils venaient de faire... au moins ils avaient distrait les clients pour le coup, ils allaient s'en souvenir de cette après midi à la tête de Sanglier !

_________________

    Now tell me: how did all my dreams turn to nightmares ? How did I lose it when I was right there ? Now I'm so far that it feels like it's all gone to pieces Tell me why the world never fights fair I'm trying to find...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : vael moreau – charles dyer – ivory parkinson - vedran zakharine
Vos Liens :
Informations Importantes :
Dieter Carrow
Drama Queen
Drama Queen

Messages : 196
Points RPs : 397
Date d'inscription : 04/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: do you build a snowman ? (andy&dieter)   Jeu 21 Juin - 22:05


Very Few Dancers - Sons of an illustrious Father

Il n’y avait pas de doute entre ces deux là, ils étaient bien frères et ensemble, cela pouvait vite dégénérer. Encore que là, ils étaient assez sages. De bas-goût, vulgaires et gamins mais raisonnables. Cela avait bien amusé la galerie, même si Dieter avait pas trop aimé le ricanement de l'élève. Il allait voir lui à l’école ce que j’allais lui mettre. T’y réfléchira à deux fois avant de rire quand tu verras à quel point je peux être chiant. Alors, forcément son grand frère l’avait ruiné devant tout le monde en utilisant les mêmes armes que Dieter – un poil plus aiguisées. Face au mur, le plus jeune décida de sortir sa carte de la victime et fit un vrai mélodrame devant tous les clients, espérant attirer leur sympathie voire leur pitié. Pas de chance, ça ne marchait pas, un client souffla sur son château de carte simplement par un nom : Carrow. C’était tellement véridique que Dieter n’avait pas envie de lui en vouloir. Il l’avait longuement regardé, dépité après lui avoir reprocher d’avoir brisé sa représentation. Son monologue de la pièce, son moment…

Andy prit alors la parole et finit de faire voler les dernières cartes, ruines de son château instable. « Ouais, c’est vrai que ça fais dix huit ans que j'te l'sors aussi… » commentait-il le fait que son frère lui disait qu’il rabâchait. Il haussa les épaules et le laissait finir. Il roula des yeux quand il disait qu’il n’y avait juste pas penser. « Mais tu m’as pris pour un gosse ou quoi ?! J'ai plus douze ans... Si tu crois que je suis pas capable de faire mieux. J’ai surtout fais soft pour que tu me frappes pas et que tu me laisse entrer au final. » dit-il pour défendre son égo. « Quant à l’éventualité de semer des mioches, ne t’inquiète pas pour moi, je passe par la porte de derrière, aucun risque… Je ferais pas cette erreur… » répliquait-il avec un sourire mesquin, qui laissait largement entendre le « moi » mis sous silence. C’était de bonne guerre qu’il le reprochait à son frère. Dieter avait un sacré tableau des scores questions conneries qu’il avait faite et risquait de faire dans sa vie, donc il ne jugeait pas. Il le taquinait.

Dieter finit par capituler et demandait à son frère de rester. Le menacer de lui jeter des cailloux, ça c’était pour pas être trop tendre et soumis ! C’était même un réflexe. Plutôt idiot, mais un automatisme. Son frère ne fut pas plus convaincu que ça. Il ne craignait rien, au  contraire. « Ça va aller, vu ce que je me prends dans la gueule, j’ai appris à éviter… » lui dit-il quand il le défiait d’aller chercher de quoi casser des trucs dans le bar. Ce ne serait pas la première fois.

Andy finit par lui donner l’autorisation d’entrer et c’est tout ce qui importait à Dieter. « Ouais !!! » avait-il lâché tout enjoué, pénétrant dans l’échoppe, roulant des épaules comme un coq dans une basse-cour. Il sauta sur un tabouret au comptoir, à une chaise de l’habitué qui ne s’était pas gêné pour faire un commentaire. Dieter fit un grand sourire à son frère, un peu trop grand qu’il paraissait jaune. « Tant mieux, je voulait pas fracasser le bar alors que j’en avais même pas envie. Quel gâchis… » répliqua le plus jeune au barman, très sincère. Il pianotait ses doigts sur le bois du comptoir et prit son temps pour choisir et … «  Bah un verre d’eau ! … Et j’ai droit à un peu deeeeeeuh … cacahuète ! ou non ? » lui demandait-il en se dandinant sur sa chaise, avec un regard et un sourire de petit garçon. « S’il te plait. » ajoutait-il, renouvelant une pause en jetant un oeil un peu autour de lui, soit ce qu’il y avait juste derrière le comptoir et sur les étagères derrières Andy. « J’ai faim… Je sors d’une grosse sieste. Tu m’aimes assez pour pas me laisser mourir de faim quand même ? ... Et j’ai gros sur le coeur. Des choses lourdes à dire, et c’est pas facile le ventre vide » finit-il avec l’air le plus abattu du monde. Il avait bien envie de discuter un peu, mais sans gravité. Il aimait exagérer. « Une énorme crise d’angoisse » renchérit-il, une ironie pour faire oublier ses réelles crises dépressives qu’il faisait subir à son frère. Comme toujours, il relativisait avec sa légèreté dès qu’il le pouvait.  

Il se pencha brusquement quand il vit le tas de serviette en papier. Il avait eu comme un déclic. Il en prit une, la posa devant lui et sortit de son t-shirt, ou presque de nulle part un stylo au capuchon tout mâchouillé au bout. On aurait dit un tour de magie. Il le coinçait toujours sur son col et le stylo à l’intérieur. Il les perdait souvent en faisant ça soit dit en passant. Il penchait la tête d’un côté puis de l’autre et bougeait nerveusement son stylo au-dessus de la serviette. Et il fit un trait sur lequel il passait et repassait. Il n’avait pas de but, juste le geste le détendait. Il avait l’air ailleurs mais Dieter n’était jamais vraiment là, toujours hanté par ses angoisses. « Tavernier j’ai soif ! » aboya t-il brusquement et avec autorité à son frère comme s’il était un barbares nordique. Il ne l’avait même pas regarder, ajoutant une courbe à son trait, mais son sourire montrait clairement qu'il riait au fond de lui. Faire le pitre l’amusait énormément. Non, on est juste trop dans ma tête, j’arrive pas à contenir tout le monde. Je les comprends... ils ont bien le droit de s’exprimer de temps en temps.

acidbrain



_________________
La pétasse est dans la place !
(c)crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Theo, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Andreas Carrow
Concierges
Concierges

Messages : 1099
Points RPs : 1772
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: do you build a snowman ? (andy&dieter)   Ven 22 Juin - 22:33

Parfois, il se surprenait à penser comme un vieux, à se demander si au même âge il était aussi chiant et con que son petit frère... non, clairement Dieter avait un soucis, il avait dut être bercé trop prêt du mur celui là quand même, parce qu'il mettait la barre très haute. Et puis faut dire qu'au même âge, Andy se retrouvait déjà seul, aînée d'une fratrie de cinq enfants, avec un gosse de deux ans sur les bas à devoir tout gérer parce que leur père était trop occupé à les ruiner et à dépenser tout leur argent aux jeux avec ses potes. Donc il avait dut mûrir plutôt rapidement sur certain point et c'était pas une mauvaise chose que Dieter n'ai pas à faire de même, même si parfois, il avait quand même envie de le secouer et de lui faire remarquer que ce serait bien de pas trop cracher dans la soupe quand même. Une chance que l'élève n'ai pas encore dépassé le maître, mais il ne se faisait pas trop d'illusion là dessus, ça finirait probablement par arriver et autant dire qu'il craignait un peu ce jour... il était pas pressé du tout. Pour l'instant, les petites blagues de son frère le faisait rire, il n'y avait rien de si exceptionnel après tout, il avait sut le remettre en place et personne n'avait gobé son numéro de Caliméro, il leva même les yeux au ciel quand il prétendit qu'il pourrait le frapper... quelle connerie, pourquoi le frapper alors que les mots pouvaient faire bien plus de mal que les coups ? Ce serait idiot ! De toute manière, Andy n'était pas un violent, ça se voyait sur lui, il était pas le genre de type super costaud, il était grand et imposant d'une certaine manière, mais il était plutôt maigrichon, donc autant dire qu'il était plus du genre à fuir une confrontation physique qu'à se jeter dedans tête la première. Il secoua un peu la tête à sa réplique, s'il pensait le choquer, il était loin du compte et il se contenta de répondre :

- Oué, c'est une bonne technique, je l'ai adopté aussi, comme ça j'suis sur de pas me retrouver avec un second mioche sur les bras, j'ai assez à faire...

Il lui adressa un sourire entendu, juste histoire de bien lui faire comprendre qu'il n'allait pas la jouer choquer ou lui faire remarquer que c'était mal ou il ne savait trop quelle connerie du genre... il n'était pas leur père, lui était plutôt du genre fermé d'esprit, et autant dire qu'il avait bien crisé quand Elias avait débarqué dans leurs vies, d'ailleurs il avait jamais accepté le gosse, et c'était en partie une des raison qui faisait qu'Andy méprisait cette homme plus qu'autre chose. Mais il était mort et très franchement, tant que ses frangins chopaient pas de merde et finissaient pas avec des mioches trop tôt, ils pouvaient bien baiser qui ils voulaient et de la manière qu'ils voulaient, il s'en foutait totalement ! Dans tout les cas, il avait fini par capituler à quelques conditions prêt mais apparemment, ça passait au dessus de la tête de son frère qui s'était alors enjoué et précipité sur un tabouret devant le bar. Il secoua un peu la tête, dépité, en se disant que finalement, il était pas prêt de mûrir celui là et il espérait que les deux derniers après allaient rattraper un peu le niveau parce que franchement, c'était pas facile tout les jours.

- T'aurais rien fracassé du tout, je t'aurais fracassé avant ! Et si t'as la dalle fallait aller faire chier les Elfes de Poudlard, j'ai une gueule d'Elfe de maison moi... ?!

C'était une question rhétorique, mais il se doutait bien que Dieter allait se faire un plaisir d'y répondre... en même temps, c'était de sa faute, il avait tendu la perche pour le coup. Il secoua de nouveau la tête en l'entendant faire sa drama queen... il savait que son frère avait quelques soucis d'ordre psychologique depuis la bataille de Poudlard, mais là il en faisait trop... ça sonnait faux et il était pas un putain de psy.

- Ben peut être que tu devrais aussi aller emmerder le psy de l'école... paraît qu'il est canon, j'crois pas l'avoir déjà vu dans mon bar...

Il fit mine de réfléchir un peu, il avait surprit une conversation entre quelques adolescentes il y avait quelques temps, elles parlaient du fait qu'elles avaient été consultées le psy de l'école et comme quoi ce dernier « craquant »... il ne savait pas vraiment si c'était vrai, mais peut être que son frère pourrait le rencarder là dessus, ça pouvait être intéressant... Quoi qu'il en soit, il remplit un verre d'eau et au moment où il allait le poser devant son frère, ce dernier lui aboya qu'il avait soif, chose qu'Andy appréciait moyennement et il retira le verre avant de dire :

- Tu t'es cru où toi ? J'suis toujours pas ton Elfe, alors t'as le droit d'être polie espèce de p'tit con !

Bon la politesse, c'était surfait de toute manière et il était pas le meilleur exemple qui soit, mais il n'empêche qu'il appréciait pas trop les ordres. Il finit quand même par lui donner son verre d'eau en disant quand même :

- J'ai peut être craché dedans... ou peut être pas... j'te laisse la surprise, ça t'apprendra à être correct avec le barman !

C'était une règle de base, toujours être correct avec la personne qui te servait ta bouffe et tes boissons, parce qu'elle pouvait trop facilement cracher dedans ou mettre n'importe quoi dedans d'ailleurs.

_________________

    Now tell me: how did all my dreams turn to nightmares ? How did I lose it when I was right there ? Now I'm so far that it feels like it's all gone to pieces Tell me why the world never fights fair I'm trying to find...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : vael moreau – charles dyer – ivory parkinson - vedran zakharine
Vos Liens :
Informations Importantes :
Dieter Carrow
Drama Queen
Drama Queen

Messages : 196
Points RPs : 397
Date d'inscription : 04/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: do you build a snowman ? (andy&dieter)   Dim 1 Juil - 22:59


Very Few Dancers - Sons of an illustrious Father

Dieter ne cherchait pas à le choquer. Il savait avec qui il parlait et ce n’était pas pour rien qu’il avait une très haute estime de son frère et qu’il l’aimait tant ; il ne le jugeait pas et pouvait parler châtié sans pudeur, Andy ne s’en offusquait pas. Dieter prenait rarement des pincettes. Faut dire, son frère non-plus ; il s’est simplement calqué à son modèle. Il s’était installé au bar et son frère parti lui couler un verre d’eau. Dieter lui demandait quelque chose à grignoter aussi, dans le même élan. Andreas râlait. Dieter avait un petit sourire, il adorait l’entendre râler, surtout de sa faute. Il grimaça légèrement comme un enfant qui n’avait plus d’argument quand il lui renvoyait être le plus fort. Bien sûr que son frère l’aurait couché le premier. Le plus jeune se penchait pour attraper une serviette en papier. « Ah ? Tu fais même pas des club-sandwich ? Y’a pas à manger dans ton bar. Hm… Tu devrais faire des club-sandwich, c’est sympa. Tout le monde aime ça. Moi j’en aurais pris un tu vois. Dois me rester des pièces quelques parts, je suis sûr. » commentait-il en se moquant en grande partie de lui. Il n’avait même pas lever les yeux pour le regarder une seule fois, concentrer sur les figures abstraites qu’il couchait sur le papier. Qu’est-ce que je pourrais lui demander pour qu’il aille derrière ?

Il continua de jouer ses petits rôles, lui sortant le discours du grand dépressif. Oui, Andy avait l’habitude et ce depuis un moment. Ça allait un peu mieux à une période, puis il y a eu la bataille à Poudlard qui n’avait rien arrangé à son cas. Il refaisait des rechutes plus nombreuses, mais courtes par contre assez violentes et soudaines. Et surtout, je me créait des illusions… Ouais, ça c’est nouveau. Andy ne le prit pas au sérieux, et pourtant Dieter avait vraiment le bourdon. Il ne savait pas vraiment comment aborder les choses avec son frère. Il pouvait lui parler sans peur et ils discutaient dès qu’ils le pouvaient. Mais… Il était comme pudique et se lancé lui état toujours difficile. Plus aucun moment ne paraissaient adéquat. Il n’aimait pas l’embêter avec tout ça sauf qu’il y a qu’avec lui que j’arrive à parler de tout. « Ouais ça va… Il est mignon. » lui donnait-il son avis sur le psychologue. «  Et je préférais qu’il regarde mes fesses plutôt que dans ma tête… Mais bon mignon ou pas, ça n’y changerait rien… Je peux pas le voir. Il m’énerve tellement. Tu sais, il est comme l’autre élève là. Il est si gentil et mignon… Oooh, pauvre tite bête… Oh ! Et il est patient. Hein… Bah ouais… Tellement patient… » dit-il presque comme une femme gaga devant un grand chiot pataud. « Putain… Vraiment patient, tu vois… Il me sors par les yeux. » Il fit une courte pause, tapant brusquement sur la table de mécontentement. « Il est payé pour ça aussi ! Forcément, il a une motivation pour être aussi patient… Je comprendrais jamais ces personnes payer pour écouter les autres se plaindre. Quelle bande de couillon qui rien à faire de leur vie. » C’est de sa faute, il m’a lancé. J’ai pas pu retenir mon venin.

Il se mura de nouveau dans son silence, puis n’ayant pas vu le verre devant lui, il se mit subitement à beugler comme un nordique dans une taverne qu’il voulait de l’eau et plus vite que ça. Il avait sortit sa grosse voix et avait bombé le torse comme s’il faisait deux fois sa largeur en muscle. Il s’y croyait et Andy le fit brusquement revenir sur terre. Dieter sursauta légèrement et interrogeait son frère du regard. Il ne comprenait pas tout de suite ce qu’il lui reprochait. Quelle mouche la piqué encore ? … Ah oui. C’est vrai… Le «  Tavernier à boire. », se rappelait-il de la connerie qu’il avait sorti. C’était vraiment partit tout seul. Il eut un sourire faussement penaud. « Les lendemains de cuite si. T’as la tête d’un elfe bien froissé je trouve. » ricana t-il. « Et tu peux cracher dedans si tu veux, je m’en fou. Si tu crois que ça m’arrête un peu de bave de mon frère. » T’aurais pissé dedans… Déjà, ç’aurait été autre chose. Il prit son verre pour en boire une grosse goulée. « Hmmm ! Délicieux ! » lui dit-il avec un grand sourire pour se payer sa tête. En vrai, ça m’aurait un peu dégouté s’il avait craché dedans, mais je l’aurais bu quand même, juste pour lui faire fermer sa gueule. J’aurais pu prendre sur moi.

« M’enfin… » soupira t-il. Un silence. Un client appelait Andy au bar pour une consommation. Entre temps Dieter était spectateur de ses pensées nombreuses qui défilaient sans rapport ni transition, soupirant parfois. Il était passé de la serviette à directement sur sa main. Il dessinait une petite fée bleues aux grandes oreilles en position assise sur son tatouage. « Hey dis… » héla t-il doucement son frère alors qu’il était revenu vers lui. « Tu sais. Je me rends compte en ce moment, j’ai un peu le bourdon et je crois que c’est pour la fac… J’étais presque motivé en fait… Tu sais, faire des études, même si Théâtre ça sert clairement à rien. Je vois pas pourquoi maintenant je me casserais le cul pour les examens au final, mais d’un autre côté… Refaire encore une année à Poudlard, ça me gave un peu. » Il continuait de dessiner sur sa main. Il adorait dessiner ou écrire sur la peau. Pas forcément sur le contact contre son épiderme, mais surtout l’accroche et le glissement que stylo ou la plume provoquaient sur le bout des doigts qui tenait l’outil.

« Sauf que… Je vais faire quoi après ? Avec les études ça m’occuperait un temps pour de réfléchir encore un peu vers quoi je veux peut-être me projeter… Les chemins décisifs que je dois finir par prendre un jour. Tu vois ? Je… » suis complètement paumé. Il avait retenu sa respiration et finit par souffler, secouant la tête. « Laisse tomber. » dit-il avec un sourire. « Je délire encore. » ne voulant pas l’embêter avec ça finalement. Il se trouvait idiot. Il haussait les épaules. « T’aurais paaaaaaas uuuuuneuh... » laissait-il trainer les syllables pour se donner le temps de balayer rapidement ce qui se trouvait de l’autre coté du comptoir. Je cherchais quelque chose qui ne s’y trouvait pas si possible. « Un torchon. » dit-il en hochant lentement la tête comme pour se convaincre lui-même. « Propre ! » précisait-il en regardant enfin son frère d’un air assuré.

acidbrain



_________________
La pétasse est dans la place !
(c)crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Theo, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Andreas Carrow
Concierges
Concierges

Messages : 1099
Points RPs : 1772
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: do you build a snowman ? (andy&dieter)   Mar 3 Juil - 1:03

C'était un bar, pas un restaurant, donc non, il n'y avait rien à manger, à part quelques cacahuètes et parfois des chips, mais sinon il ne fallait pas trop en demander non plus, parce que si les gens mangeaient, ça épongeait l'alcool et donc ils étaient moins ivres, et les gens moins ivres, avaient moins envie de boire et encore et encore jusqu'à l'inconscient, c'était de la logique. Et puis de toute manière il avait été clair avec son frère, il n'avait le droit de consommer que ce qu'il pouvait payer et apparemment, il n'avait pas un rond sur lui, donc même s'il avait fait des « club sandwich » comme il disait, et bien il n'aurait pas eu les moyens de s'en payer un. Il secoua la tête, se demandant ce que tout ça, ça cachait, parce qu'il était presque sur que Dieter n'était pas en train de lui donner gratuitement des conseils pour son bar, et qu'il n'avait pas si faim que ça au point de déblatérer à ce point sur les sandwich... non, il y avait autre chose et il ne savait pas encore quoi, mais ça ne faisait que renforcer le sentiment qu'il avait de devoir garder un œil sur lui quoi qu'il arrive. Il ne comptait pas le lâcher tant qu'il était assit là et au moindre truc de travers, il le foutrait dehors !

- Rêve pas, même si je faisais les club sandwich, de toute manière tu n'aurais pas eu les moyens de te le payer !

Il esquissa un sourire en coin, ravis de pouvoir remettre son frère à sa place sur un sujet qu'il avait lui même lancé et il avait fini par parler de ce qui n'allait pas, enfin, une des nombreuses choses qui n'allait pas, parce que Andy savait que la liste était longue chez son frère, il savait que ce dernier souffrait de dépression depuis un bon moment et qu'il n'y avait pas grand chose à faire, à part l'envoyer voir le psy, mais évidemment, ce petit con n'y allait que quand il le voulait... parce que parfois, Andy se demandait s'il ne se complaisait pas un peu dans sa déprime aussi et ça l'agaçait, surtout quand il se retrouvait à ramasser les morceau et à devoir le réanimer après un putain de comas éthylique... Alors il lui avait suggérer d'aller voir le psy de l'école, allant même jusqu'à le vanter un peu, en fait il l'avait jamais vu, mais il avait entendu des gens parler de lui, des élèves surtout, enfin des filles qui s'extasiaient... il était pas sur que ce soit une bonne référence, mais vu que son frère confirma qu'il était « mignon », ça devait donc être un peu le cas. Il regrettait un peu de pas l'avoir croisé dans son bar du coup, mais un psy qui picole, ça devait pas être terrible comme image, surtout dans un lieu un peu trop fréquentés par ses patients... Quoi qu'il en soit, Dieter trouvait à redire, évidemment, il regardait un peu trop dans sa tête et pas assez ses fesses... enfin ça Andy trouvait que c'était une bonne chose, il avait pas spécialement envie qu'un vieux pervers prenne son frangin pour un jouet sexuel... et il était trop patient... alors cette là... il ne manqua pas de lâcher un rire amusé en l'entendant se plaindre de ça avant de dire :

- Non mais tu t'entends parler ? C'est son putain de job de supporter les sale gosses comme toi, alors heureusement qu'il est patient, sinon il aurait probablement déjà essayé de t'étrangler ! Et puis franchement, quand je t'entends te plaindre, j'me dis que j'mériterais bien d'être payé moi aussi...du coup j'le comprends assez bien !

C'était petit, mais en même temps il cherchait à lui faire comprendre que c'était pas une si mauvaise chose, qu'une personne patiente aurait forcément plus de facilité avec lui, parce qu'il était loin d'être facile et Andy en savait quelque chose, la patience et lui, ça faisait pas si bon ménage, mais malgré tout, il en faisait beaucoup preuve avec Dieter. Et il voulait aussi qu'il comprenne que payé ou pas, ça ne changeait rien, c'était quand même une personne à qui il pouvait parler et se confier. De toute manière, ce n'était que des excuses tout ça, il le savait bien, Dieter avait du mal à se confier, à parler et il cherchait donc toutes les manière de discréditer le psy pour lui mettre ça sur le dos. Quoi qu'il en soit, il l'avait rappelé à l'ordre sur sa manière de donner des ordres et il secoua la tête, sifflant entre ses dents à sa remarque sur le fait qu'il ressemblait à un elfe de maison les lendemains de cuite... quel petit con ! Il secoua la tête, ça ne valait pas le coup de surenchérir, il le laissa boire son verre, faire le malin avant d'aller servir un autre client, gardant quand même un œil sur Dieter qui dessinait tranquillement. C'était un peu suspect et quand il revint, ce dernier commença à lui parler de la fac. Il fronça les sourcils avant de dire :

- Ben ça m'semble être une bonne motivation déjà... si tu as pas tes exams, tu repiqueras ta septième année, donc à ta place, je ferais en sorte de les avoir ! Et pour les études, si tu veux pas en faire, t'es pas obligé, tu peux aussi te trouver un job, moi jm'en fous, tu fais ce que t'as envie de faire, mais ça te botte de faire des études, je doutes qu'ils laissent les étudiants sans toits ni rien à la prochaine rentrée, à mon avis, il y aura une solution de mise en place...

Il haussa les épaules, pas du tout coupable de savoir qu'il avait participé à la destruction de Owlin, de toute manière, Dieter devait bien s'en douter et il savait qu'ils trouveraient bien une solution pour permettre aux étudiants de continuer l'année prochaine malgré la démolition de l'université, alors s'il le voulait, il le pouvait, c'était juste à lui de se prendre en main pour une fois. Parce que c'était comme pour tout le reste, il commençait avant de finir par un « laisse tomber » et tout ça pour justement laisser tomber...

- Nan j'laisse pas tomber et toi non plus, s'tu veux faire des études, fais des études, mais va jusqu'au bout pour une fois, donne toi au moins la chance d'aimer ce que tu fais !

Parce que c'était le soucis avec lui, il partait perdant d'office, se disant qu'il allait se faire chier, qu'il allait pas aimer, qu'il allait être déçu, alors forcément... ben ça arrivait, et il laissait tomber. Il fronça les sourcils, avant de prendre le torchon humide dont il se servait pour essuyer les verres et le balança à la tête de son frère en disant :

- Tu t'es cru à la maison là ? C'est tout c'que t'auras comme torchon !

Il allait lui donner un torchon propre pour qu'il le dégueulasse de ses dessins oui... la bonne idée tiens !

_________________

    Now tell me: how did all my dreams turn to nightmares ? How did I lose it when I was right there ? Now I'm so far that it feels like it's all gone to pieces Tell me why the world never fights fair I'm trying to find...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : vael moreau – charles dyer – ivory parkinson - vedran zakharine
Vos Liens :
Informations Importantes :
Dieter Carrow
Drama Queen
Drama Queen

Messages : 196
Points RPs : 397
Date d'inscription : 04/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: do you build a snowman ? (andy&dieter)   Dim 8 Juil - 22:25


Very Few Dancers - Sons of an illustrious Father

Dieter cacha mal une grimace quand Andy le charriait en disant qu’il devrait être payé pour l’écouter aussi, aussi chiant qu’il était. Dieter hésitait encore plus à lui parler, lui qui attendait un élan de courage et une occasion pour lâcher le poids qu’il avait sur le coeur. Il ne savait pas avec qui en parler, si ce n’est son frère. Il n’avait pas envie des discours de ses camarades, avec leur grandes phrases que c’est important de faire des études, ou encore que ça ne sert strictement à rien, il devrait tout foutre en l’air. Pour lui, Andréas était le mieux placé pour lui donner des conseils. Non pas seulement par son expérience, mais par la place qu’il avait pour le plus jeune. La petite blessure disparut vite de son visage et il retrouvait son sourire de façade. « Oh ça va hein… » pesta t-il seulement. « Non mais oublie. Juste que les gens trop gentils et bienveillants c’est physique, j’peux pas. J’ai juste envie de leur écrabouiller leur petite mine d’ange à coup de pied. » restait-il un peu sur ses positions concernant Helix, histoire de pas tout accepter. Il était peut-être patient, mais il restait un couillon. Un couillon qu’il allait voir malgré tout, même si pas régulièrement. Il avait besoin de sa patience et il espérait bien qu’il en aurait, sinon il était condamné. Dieter devait s’épuiser le premier pour réussir à s’ouvrir. Il n’a jamais dit à son frère que ça lui faisait du bien de voir un psy au final. Pourquoi ? Parce qu’il ne se sentait pas de le faire. Il a toujours râlé et dénigré les psychomages devant Andy. C’est comme lui dire que je n’ai plus besoin de lui, alors que non, c’est pas vrai. Pas du tout.

Il était happé par ses gribouillis, beugla, Andy bleugla en retour Dieter se fit petit mais pas longtemps avant de lancer quelques piques complices à son frère. L’emmerder, c’était vraiment une de ses occupations préférés et ce depuis tout petit. Il l’a été avec toute sa fratrie. Déjà tout gosse, avec son cadet, il n’a fait que le mordre, lui arracher les cheveux et lui piquait toujours ses jouets du temps où il portait encore des couches. Le genre de gosse infernal et vicieux, sa mère ne savait plus quoi faire avec lui parfois. Dès qu’elle le pouvait, elle le confiait un peu à son père car elle n’arrivait plus à le tenir. Peut-être aussi pour ça qu’il s’est rapproché de son père, cet homme qui l’avait souvent regarder comme si ce n’était qu’un meuble de plus dans son bureau. Mais c’était sûr qu’avec lui, je me tenais droit.

Dieter soupirait et finit par lui lâcher ce qu’il avait sur le coeur. Oui, il devinait bien que son frère avait quelque chose à voir avec la destruction d’Owlin. Il savait bien ce qui allait se tramer et il était partant. Puis quand bien même il ne voulait pas, il n’aurait pas eu son mot à dire. Il était aussi bien content que l’attaque ait été radicale. Lui, dès qu’on détruisait quelque chose, il était toujours pour. Avec du recul, puis la fin d’année approchant, il avait pensé à son avenir. Cela lui arrivait parfois de se projeter mais c’était trop souvent décevant, alors il préférait se concentrer sur la journée présente, il verra bien de quoi demain est fait. Il s’était donc demandé ce qu’il ferait après Poudlard, maintenant qu’il n’y avait plus Owlin. Déjà, il avait fini par se laisser tenter pour une vie d’étudiant en Théâtre. Fallait payer des études qui n’avaient aucune débouchée, c’était pas pour lui ça. Mais Andy la toujours laissé libre de ses choix et si ça lui plaisait vraiment qu’il le fasse et s’en donne les moyens. Dieter avait commencé à faire remonter sensiblement ses notes et s’était montré un peu plus assidu sur ses révisions. Il hésitait encore et maintenant, il ne trouvait pas les mots pour expliquer à son frère à quel point il se sentait perdue et qu’il avait peur. Andy lui répétait qu’il faisait ce qu’il voulait et le rassurait. S’il voulait étudier, il ne devrait pas se faire de mourrons et se concentrer sur ses examens, ils trouveraient une solution pour les étudiants. Dieter esquissa un léger sourire, mais il commençait déjà à lâcher la branche à laquelle il s’était accroché depuis la mort d’Amir. Après la mort de son père et de June, c’était lui sa branche dans le torrent de la Vie. Il avait fait une grosse rechute après cette disparition et c’est aussi pour ça qu’Helix avait autant de travail avec lui. Tout ce qui a été fait, pfffiouuu… De la cendre. C’est tout ce qu’il en reste. Comme une plaie qui s’ouvrait encore.

Son frère l’incendia un peu, cherchant simplement à le secouer. Dieter avait leva un sourcil hautain et tordait sa bouche de façon nerveuse, détournant le regard. Andy était dans le vrai et toujours sur la défensive cela ne plaisait pas à Dieter. Il n’en avait pas conscience mais tout son corps parlait pour lui. Il avait pourtant tenté de changer de sujet avec le torchon. L’air de rien, cela avait donner un peu de poil de la bête à son frère. Il allait continué de se raccrocher aux « études ». Au moins ça lui occupait l’esprit avec un objectif à atteindre dans un futur proche. Il finit par sourire quand il se prit le torchon humide en plein visage. Il le retirait et le jetait en retour à Andy. « Bon, je vais faire ce que je peux… » répondit-il seulement pour dire qu’il allait faire en sorte de réussir ses examens. Il avait un petit sourire timide, sa façon de lui dire merci.

Dieter finit son verre d’eau et se massait les tempes. Il grimaçait d’une douleur sourde. Enfin presque. « Dis, t’as pas un peu de menthe-poivrée ? Sur un sucre, tu sais comme quand on était petit. J’ai mal au crâne... T’as pas arrêté de m’aboyer dessus… » se plaignit-il en se tortillant sur son siège, comme frappé d’une sacrée migraine. J’avais rien du tout. « S’il te plait…. Non, mais j’ai vraiment mal au crâne hein ! C’pas forcément toi. » jouait-il les faux-aveux pour mieux le tromper.

acidbrain



_________________
La pétasse est dans la place !
(c)crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Theo, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Andreas Carrow
Concierges
Concierges

Messages : 1099
Points RPs : 1772
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: do you build a snowman ? (andy&dieter)   Dim 8 Juil - 23:27

Il savait très bien comment fonctionnait son frère et il savait que ce dernier avait une grosse tendance à en faire des caisses et des caisses et généralement, Andy n'était pas le type le plus patient qui soit, alors ça l'énervait assez vite. Alors oui, il était toujours partant pour écouter son frère et avoir une discussion sérieuse avec lui, sauf que le soucis, c'était que ce dernier avait un peu de mal à vraiment rester sérieux. Il passait son temps à partir dans ses délires, à en faire des tonnes et à en rajouter toujours plus, alors c'était dur à un moment de démêler le vrai du faux et de savoir quoi lui dire. Avec le temps, il avait un peu apprit à lire entre les lignes, mais ça restait quand même un boulot épuisant et dans cette histoire, il avait plus tendance à plaindre le psy qu'à plaindre son frère. Surtout qu'il était persuadé dans le fond que ce psy lui faisait du bien et puis le simple fait que Dieter en parle, même si c'était pour le dénigrer, c'était une preuve en soit, parce que si vraiment il détestait ce type et ne voulait rien avoir à faire avec, il ne prendrait même pas la peine d'en parler. Et oui, peut être que ce mec là était trop patient et trop gentil et c'est vrai que c'était toujours un peu étrange ce genre de personnes, Andy avait apprit qu'il fallait se méfier des gens trop plat, que généralement, c'était ceux chez qui il se passait le plus de choses dans leurs têtes, c'était pas pour rien qu'il était tant fasciner par Shura et qu'il cherchait à le faire sortir de son rôle de pantin passif... parce que ça lui plaisait pas beaucoup cette idée de personne totalement soumis à une autre et prête à faire ses quatre volontés... mais d'un autre cotés, pour supporter Dieter et son caractère, il en fallait de la patience, donc ce dernier devrait peut être pas se plaindre, parce que s'il n'en avait pas, il devrait probablement se trouver un autre psy...

- Oué ben retiens toi, parce que tu as besoin de ces séances chez le psy et que tu ne sais pas sur qui tu risques de tomber si celui là te jette... le prochain sera peut être bien moins patient et bien plus vicieux... faut s'méfier des psy, ils entrent dans ta tête et font des trucs un peu chelou des fois...

C'est vrai que ça pouvait être fourbe un psy, c'était jamais vraiment un bon calcule de s'en prendre à l'un d'eux, ils savaient généralement trop de choses et savaient très bien comment les exploiter surtout. Donc il valait mieux qu'il arrête de se plaindre de ce mec et qu'il fasse quelques petits efforts, parce que on sait toujours ce qu'on perd, mais on ne sait jamais ce qu'on gagne en échange et que ça pouvait parfois être bien mauvais. Mais apparemment, le plus jeune avait aussi quelques doutes concernant son avenir, c'était pas nouveau ça, mais Andy ne comptait pas le laisser utiliser ce qu'il s'était passé à Owlin comme excuse pour se défiler. Parce que certes, l'université était détruite, mais il y avait peu de chance pour que cela reste ainsi... ils allaient sûrement la reconstruire et en attendant, ils allaient trouver une solution pour les étudiants... donc il n'avait pas d'excuses à ce propos, et il était hors de question qu'il le laisse essayer d'en trouver. Il l'avait remis à sa place, en lui faisant bien comprendre qu'il allait devoir faire des efforts, parce que faire des études OK, mais il avait plutôt intérêt à aller au bout des choses pour une fois et à vraiment se donner les moyens d'apprécier ce qu'il faisait, vu qu'il l'avait choisis !

- C'est ça oué... d'ailleurs si tu pouvais essayé de devenir super brillant en l'espace d'un mois et demi pour décrocher une bourse, ce serait bien aussi...

Il esquissa un sourire en coin, il y avait peu de chance, fallait pas trop en demander non plus, mais par chance, le bar était carrément lucratif depuis qu'il avait viré les Trois Balais de l'équation, donc il ne serait pas trop emmerdé sur ce point, même si Dieter allait aussi devoir se trouver un job pour aider. Il lui avait renvoyer le torchon et le blond l'avait remis à sa place avant de pousser un soupir en le voyant faire... il en faisait trop, comme toujours, parce que quand Dieter était vraiment mal, quand il avait vraiment quelque chose qui n'allait pas... il le gardait pour lui, alors quand il faisait ça... il le menait en bateau, et c'était même pas qu'il était mauvais, c'était juste qu'Andy le connaissait un peu trop. Il se rapprocha alors, lui envoyant une claque derrière la tête, pas trop forte non plus avant de dire :

- Et là je t’aboie dessus aussi ?! Si t'as mal quelque part, va voir la putain d'infirmière de l'école... j'suis pas médicomage moi !

Il y avait peut être une possibilité pour qu'il ai effectivement mal à la tête, mais si c'était le cas, ben dans ce cas il valait mieux qu'il aille voir cette infirmière, parce que comme il venait de lui dire, il n'était pas médicomage. Et il était pas sur qu'un sucre avec de l'alcool ça change grand chose...

- Qu'est ce que tu veux au juste ? J'ai l'impression que tu cherche un truc de spécifique... le coup du torchon, maintenant ça... tu attends quoi ?

Ça puait l'entourloupe cette histoire, et il le connaissait assez pour savoir qu'il préparait un sale truc, mais si c'était le cas, il allait encore plus l'avoir à l’œil, parce qu'il était hors de question qu'il se laisser avoir par ce petit con !

_________________

    Now tell me: how did all my dreams turn to nightmares ? How did I lose it when I was right there ? Now I'm so far that it feels like it's all gone to pieces Tell me why the world never fights fair I'm trying to find...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: do you build a snowman ? (andy&dieter)   

Revenir en haut Aller en bas
 
do you build a snowman ? (andy&dieter)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Do You Wanna Build A Snowman With Me ?
» Do you wanna build a snowman ? ft Linette
» scratch build : thunderbolt : W.I.P
» [Build HoH] Ritu Spike
» Andy Murray ! Je ferais aussi bien que toi ! (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise From The Ashes :: 
Monde Magique
 :: Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier
-
Sauter vers: