RSS
RSS

Navigation

Liens utiles

Sabliers

GRYFF.
000
POUFF.
000
SERD.
000
SERP.
000

Vidéo du Forum

Top Sites


PRDBazzartNever Utopia

Copyright

Le forum Rise From the Ashes est l'entière propriété de ses fondatrices Ilyria, Panda-Sama, Mzlle Lou & Zuzuu. Le contexte est basé sur la saga Harry Potter appartenant à J.K. Rowling et à été écrit par Ilyria. Le design et codes CSS sont d'Ilyria (Theo). Les descriptions des catégories sont de Zuzuu. Les chronologies et autres annexes ont été inspirées par l'encyclopédie HP. Toute reproduction entière ou même partielle est interdite.


 


Partagez | 
 

 Under this skin, I feel a stranger, her sadness and her rage... Feat. Vinny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Theo & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Alena O'Leary
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 303
Points RPs : 669
Date d'inscription : 24/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Under this skin, I feel a stranger, her sadness and her rage... Feat. Vinny   Ven 8 Juin - 11:23

Elle essayait de se faire toute petite depuis cette histoire de champignons, le bâtiment de potions avait mis en quarantaine pendant un mois entier à cause de leurs bêtises et elle ne se sentait pas très à l'aise... techniquement, elle n'avait pas fait grand chose, c'était Marcus qui avait fait cette blague à son professeur et Brigand qui avait fait que la blague s'était étendue et répandue sur le campus... résultat, les jours qui avaient suivit, il y avait eu des champignons vivants se baladant un peu partout dans l'université. Elle trouvait ça mignon elle, elle avait passé de longs moments à les observer en rigolant, mais apparemment, le doyen trouvait ça bien moins marrant. Il avait fait fermer le bâtiment de potions, puisque c'était l'épicentre de cette contamination et il avait fait venir des personnes du Ministère pour s'occuper de désinfecter tout l'endroit. C'était un peu triste dans un sens elle trouvait ça dommage, ils étaient vraiment mignons ces champignons et elle était triste de savoir qu'ils allaient probablement être détruits... mais bon c'était comme ça. Dans tout les cas, elle se surprenait à avoir un peu peur qu'on finisse par découvrir qu'elle avait indirectement eu un rôle à jouer dans cette histoire, parce que c'était pas elle en particulier, mais son rat en fait, mais vu que ce dernier ne pouvait pas être virer, c'était elle qui était responsable... donc elle s'attendait un peu à tout moment à voir le doyen lui tomber dessus en lui demandant de prendre ses affaires et d'aller voir ailleurs, parce qu'elle était complice de cette mauvaise blague... du coup quand elle se fit interpeller devant les bâtiments ce matin là, alors qu'elle se dirigeait vers le bâtiment d'art, un cookie à la main, sans trop se presser, parce que les gens pressés, ils étaient pas drôles et surtout ils étaient toujours bien trop stressé, le stresse, c'était mauvais, elle sursauta un peu avant de se retourner face à trois étudiants.

C'étaient des filles, elle ne les connaissait pas vraiment, mais il lui semblait les avoir aperçu du cotés de là où son beau frère étudiait, donc sûrement des étudiantes en journalisme. Dans tout les cas, elle poussa un soupir de soulagement, parce qu'elle s'était attendu à tomber sur un adulte, enfin, un véritable adulte quoi, pas un étudiant et du coup elle afficha un sourire aux trois filles ne remarquant pas vraiment leurs regards méprisants. C'était pas forcément quelque chose qui l'atteignait en général, elle avait l'habitude qu'on la regarde bizarrement, de part son style, mais aussi à cause de ce qu'elle était depuis qu'elle était à Owlin... et elle ne parlait pas de sa condition de loup garou, ça, personne ne le savait encore, il y avait déjà bien assez à faire avec son cotés Cracmol. Et d'ailleurs c'était visiblement la raison de cet interpellation...

- Hey ! C'est toi la cracmol c'est ça ? Qu'est ce que tu fiches ici ? Tu devrais pas avoir le droit d'étudier dans cette université, c'est pour les sorciers ici !

Elle fronça un peu les sourcils, elle trouvait le ton de cette fille assez dur, et ses questions plutôt impolis... c'était pas vraiment une bonne manière de commencer une conversation, mais alors une seconde fille se mit à rire en ajoutant :

- Non mais regardez là... vous avez vu ces fringues ?! On reconnaît bien là le style des O'Leary... de vrais miséreux !

Elle fronça un peu plus les sourcils, parce que encore une fois, c'était pas sympa, et puis c'était faux, oui, elle était une O'Leary, elle venait d'une famille nombreuse, mais ils n'étaient pas des miséreux, ils vivaient très bien et ils ne manquaient de rien... mais elle ne pouvait pas faire grand chose face aux préjugés des gens, du coup elle lâcha un soupire avant de mordre dans son cookie l'air de rien en disant :

- Si je suis ici, c'est forcément que j'en ai le droit... sinon je crois pas que je pourrais être là... et je suis bien une O'Leary, même si je ne vois pas ce que mon style a à voir là dedans...

Elle baissa les yeux vers ses vêtements, essayant de déterminer ce qui clochait... Charles lui avait déjà fait comprendre que ses vêtements n'étaient pas terrible, visiblement, elle était pas trop dans le coup, et ses sœurs aussi lui avaient déjà fait comprendre, mais elle s'en fichait un peu, c'était pas comme si elle cherchait à être à la mode...

- Tu devrais t'en aller, on ne veut pas de Cracmol ici !

Cette fois, c'était carrément agressif, c'était la première fille qui avait reprit la parole, et Alena avait un peu de mal à comprendre... c'était elles qui venaient lui parler, et tout ça pour lui dire qu'elles ne voulaient pas d'elle ici... mais elles faisaient partie de l'administration de l'université ? Parce que c'était pas vraiment comme si on leur demandait leurs avis non plus... et puis pourquoi venir lui parler si elles ne l'appréciaient pas ? C'était pas logique... du coup se concentra plutôt sur son cookie.

_________________

There's blood on your lies, the sky's open wide There is nowhere for you to hide, the hunter's moon is shining I'm running with the wolves tonight I'm running with the wolves...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vincenzo Scopoli
Epaves
Epaves

Messages : 110
Points RPs : 101
Date d'inscription : 01/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Under this skin, I feel a stranger, her sadness and her rage... Feat. Vinny   Sam 9 Juin - 22:58

Under this skin
Ft. Alena  & Vinny



Dans un monde parfait, il aurait le luxe de se tenir loin de ce genre d'établissements puant un peu trop la magie à son goût. Sauf qu'on n'était pas dans un monde parfait et, ça, il était bien placé pour le savoir. D'ailleurs Owlin sonnait comme un rappel amer de ce qu'aurait pu être sa vie s'il n'était pas né cracmol. Rien que pour ce détail, s'il dégotait une information intéressante, il la ferait payer double tarif. Malheureusement, on était loin de ce moment, et encore plus loin de trouver une information vendable. Franchement, se lever si tôt, poireauté à l'abri des regards justes pour entendre les potins des étudiants comme on devait en trouver partout dans toutes les universités du monde... D'ordinaire, il adorait les potins, mais dans ce cas-ci, il n'y avait pas un gramme d'intérêt. Vinny commençait à se demander s'il n'avait pas gâché une belle occasion de faire la grasse matinée.

C'était avec cette désagréable impression en tête qu'il assistait de loin à une petite prise de bec entre étudiantes. Oh, ça ne ressemblait pas à une prise de bec, pour l'instant, mais Vincenzo avait suffisamment était persécuté dans sa jeunesse pour reconnaître les signes avant-coureurs. Par contre, la future victime ne semblait pas avoir autant de clairvoyance, vu le sourire qu'elle affichait. Trois contre une, pas équitable du tout, nota-t-il sans pour autant avoir l'intention d'intervenir. À la place, le cracmol décida de s'allumer une cigarette et de profiter du spectacle. Des sorcières qui s'en prenaient à une autre sorcière, ça vaudra sans doute le coup d'oeil.

Il avait déjà assez avec ses propres problèmes pour éviter de se mêler de ceux des autres. C'était ce qu'il se répétait alors que le mot 'cracmol' fut prononcé. Un mot et l'attention qu'il portait au spectacle avaient changé. Vinny plissa les yeux tout en soufflant doucement la fumée de sa cigarette. À ce stade, il croyait avoir mal entendu. Son regard se concentra sur la demoiselle qui s'était pris la remarque, attendant sa réaction. Qu'elle sorte sa baguette, vexée de l'insulte, et montre qu'il ne s'agissait pas de la vérité. Voilà ce que l'Italien attendait.

Au lieu de cela, l'étudiante mordit dans son cookie. Malgré lui, Vinny eut un bref sourire. Ok, la réaction lui plaisait, mais son doute n'était pas effacé pour autant. Que ferait une cracmol a étudié ici ? Cela n'avait aucun sens. Oui, il se faisait surement des idées. Nouveau souffle de fumée alors que le trio continuait dans ces remarques... Bon... Il n'y avait pas trente-six solutions de le savoir. "Et merde." Marmonna-t-il, le regrettant déjà. Il écrasa sa cigarette contre sa semelle et coinça ce qu'il en restait derrière l'oreille droite avec la ferme intention d'en fumer le reste lorsque tout cela sera fini.

"Hey, vous avez pas au-t-tre chose à faire ?" Dit-il à voix haute en s'approchant du futur grabuge. "Laissez-la tranquille avant que j'appelle un surveillant." Là, soit son bluff marchait et elles filaient gentiment, soit, il venait d'empirer la situation et allait se prendre de méchant coups collatéraux. En tout cas, tant que le trio de harpie ne sera pas parti, il ne pouvait pas tirer les vers du nez de l'insultée. Une chose à la fois.

Code by AMIANTE

_________________
You burn so bright, I see a star
The world around me is lost in misery. The only good I've got in my life is you. In the darkness You shine. Can You keep me safe tonight?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Theo & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Alena O'Leary
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 303
Points RPs : 669
Date d'inscription : 24/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Under this skin, I feel a stranger, her sadness and her rage... Feat. Vinny   Lun 11 Juin - 0:03

C'était pas forcément quelque chose de nouveau pour elle, c'était loin d'être la première fois que ça arrivait du moins, mais elle avait apprit à gérer ce genre de choses. Elle avait été relativement épargnée jusqu'à maintenant, parce qu'elle n'avait jamais étudié dans un environnement magique, elle avait été dans un collège et un lycée moldus et après ça, il y avait eu l'attaque, sa morsure elle avait simplement quitté le pays pour voyager un peu. Mais même dans un environnement moldus, elle avait toujours été quelque peu différente, son style, sa manière d'être et elle avait souvent été la cible des moqueries, pas trop quand elle était petite, parce qu'il y avait toujours Sasha ou Ruben pour la défendre, mais lorsqu'ils étaient partis à Poudlard, elle s'était retrouvée toute seule et elle avait dut apprendre à faire face. Ça n'avait pas été vraiment facile au début, elle ne comprenait pas comment les gens pouvaient être aussi méchant, ce n'était pas dans sa nature à elle... mais avec le temps, elle avait simplement compris qu'ils étaient tristes, frustrés, ou en colère et que c'était pour ça que de la méchanceté ressortait d'eux. Alors elle avait décidé de les ignorer, de rester calme et d'encaisser, en répondant toujours calmement et clairement. Et en arrivant ici en début d'année, elle avait eu le droit à un nouveau style d'attaque, du genre de celui de ces trois filles, elle avait entendu le mot « cracmol » prononcé comme une insulte à tout va, alors que pour elle, ça n'avait jamais été une insulte, ça représentait seulement ce qu'elle était. Et évidemment, beaucoup se demandaient pourquoi elle avait été accepté ici, elle s'était longuement demandé si elle devait donner la raison... mais Marshall s'y était opposé, il avait dit que les hybrides, étaient encore moins bien vu que tout le reste et que le fait d'être une cracmol, c'était toujours mieux à leurs yeux, que d'être en plus un loup garou... elle n'aimait pas beaucoup le fait de mentir, ou du moins de dissimuler la vérité, mais elle avait confiance en son frère, donc elle ne comptait pas répondre à cette question. Elle avait prit une nouvelle bouchée de cookie, haussant les épaules avant de dire :

- Moi je suis bien ici...

Il était hors de question qu'elle s'en aille, de toute manière, ces trois filles ne faisaient pas partie de l'administration de l'université et elles ne décidaient donc pas d'où était sa place... sans compter qu'elle faisait ses études avec son frère et rien que pour ça, elle adorait étudier ici, elle se sentait à sa place et chez elle, c'était mieux que tout ce qu'elle avait connue avant. Mais avant que les filles ne puissent répliquer, ce qu'elles semblaient avoir très envie de faire, un homme s'approcha en les interpellant de manière assez froide et en essayant de la défendre. Elle fronça un peu les sourcils, curieuse, parce qu'en général, personne ne se mouillait, à part son frère mais elle aimait pas beaucoup ça, parce que Marsh avait tendance à être violent et elle n'aimait pas la violence. Du coup elle se demandait qui était cet homme, surtout qu'il ne lui semblait pas le connaître, en même temps, elle faisait pas beaucoup attention en général, mais elle avait l'impression de ne jamais l'avoir vu avant... dans tout les cas, les trois filles l'observèrent quelques instants, avant de finalement décider de lâcher l'affaire, apparemment, l'idée de se retrouver confronter à un professeur ne leur plaisait pas beaucoup... elle les suivit alors du regard et reporta son attention sur l'homme avant de dire :

- Vous étiez pas obligé d'intervenir vous savez, elles auraient fini par arrêter toutes seules...

Elle en était persuadé, parce que c'était toujours comme ça que ça fonctionnait, les gens s'en prenaient à elle, mais ne comprenant qu'elle ne répondait pas vraiment, ils se laissaient et passaient à autre chose. Dans tout les cas, elle haussa un peu les épaules avant d'afficher un sourire en disant :

- Mais c'était gentil quand même. Vous travaillez ici ? Je crois pas vous avoir déjà vu...

L'homme était assez âgé, il était peut être professeur, elle était loin de tous les connaître, ou peut être que c'était juste une personne qui avait décidé de reprendre ses études tardivement, ça arrivait aussi, après tout, elle avait deux ans de plus que les élèves de son année... dans tout les cas, vu qu'il l'avait aidé, c'était un peu normal qu'elle se montre curieuse à son propos, elle lui devait un minimum d'attention.

_________________

There's blood on your lies, the sky's open wide There is nowhere for you to hide, the hunter's moon is shining I'm running with the wolves tonight I'm running with the wolves...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vincenzo Scopoli
Epaves
Epaves

Messages : 110
Points RPs : 101
Date d'inscription : 01/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Under this skin, I feel a stranger, her sadness and her rage... Feat. Vinny   Lun 11 Juin - 18:42

Under this skin
Ft. Alena  & Vinny



Il ne s'agissait que de trois jeunes filles et, pourtant, Vinny était aussi tendu que s'il venait de défier la mafia locale. Malgré la différence d'âge, les autres avaient un avantage de poids par rapport à lui : la magie. Petit détail qui pourrait changer la donne en sa défaveur si les chipies l’apprenaient, il n'en doutait pas un seul instant. En tout cas, dans le temps, son frère en avait largement abusé, de ce détail, alors pourquoi pas ces chipies ? Elles avaient de bonnes têtes dans le genre. L'Italien serra les poings et essaya de garder un visage déterminé face à son coup de bluff. Non, il ne pouvait pas appeler un surveillant comme il le déclarait, sinon on lui demanderait ce qu'il faisait ici. Heureusement, cette pensée ne traversa pas l'esprit du trio qui partit sans demander son reste.

Vinny poussa un soupir et se détendit. Ce n'était vraiment pas dans ces habitudes de voler au secours de quelqu'un.En règle générale, dès que c'était gratuit, ce n'était pas son style. Quoi que, il l'avait fait pour obtenir une confirmation sur quelque chose qui l'intriguait... À partir de là, est-ce qu'on pouvait dire qu'il avait joué les héros en venant à la rescousse sans arrière-pensée ? Pas vraiment. L'Italien récupéra sa cigarette tout en gardant un oeil sur le trio infernal. Lorsqu'il estima qu'elles étaient suffisamment éloignées, il sortit son briquet pour allumer la cigarette.

Tandis qu'il prit une grande bouffée, il se tourna vers la demoiselle qu'il venait de tirer de ce mauvais pas. Vinny tourna la tête afin de souffler doucement sa fumée sans en envoyer dans la figure de l'étudiante alors qu'elle lui dit qu'il n'était pas obligé d'intervenir, qu'elles auraient forcément arrêté. "Un pet-t-t-it merci, ça serait bien, si elles avaient sor-t-ti leur bague-t-t-tes j'en aurais pris sur ma pomme pour sauver t-t-ta bouille." Commenta-t-il, sur un ton un peu bourru. Il avait fait attention à ces mots devant le trio de harpies pour éviter qu'elles se moquent de son bégaiement, mais ce n'était pas quelque chose qu'on pouvait contenir sans fin. Évité les mots en t, c'était comme être en apnée, à un moment ou un autre, il allait falloir reprendre son souffle. Si ses paroles étaient un peu brusques, son regard témoignait une certaine lassitude et peut-être une pointe de compassion qu'il nierait avoir si on le lui demandait, comme s'il voulait silencieusement dire qu'il savait bien qu'elles auraient fini par arrêter, qu'il savait ce que s'était.

Par contre, lorsque son interlocutrice lui dit que c'était gentil, Vinny eut une expression de surprise comme si elle lui avait donné une gifle, trahissant le fait qu'on ne lui disait pas souvent ce genre de chose, en tout cas, pas sincèrement. Le cracmol prit une nouvelle taffe de sa cigarette avant de répondre. "Pas vraiment, je fais que passer." Éluda-t-il vaguement. Vinny regarda la demoiselle de la tête aux pieds, comme si cette inspection pouvait lui permettre de savoir l'information recherchée sans avoir à poser de questions. Dommage que ça ne fonctionnait pas comme ça ! Tout ce qu'il voyait, c'était un look particulier, dans ce domaine, il serait d'une incroyable mauvaise foi de faire un commentaire, vu le sien. "Dis, elles ne sont pas sympas t-t-tes copines, de t-te t-traité de Cracmol, je veux dire." Commenta-t-il sur le ton de la conversation. "C'est parce que t-t-tu n'es pas doué en magie ?" Oui, ça ne pouvait être que cela. Que ferait une cracmol dans une université magique ? "Même si t-tu es nulle en magie, t-t'aurais dû répliquer. Un pe-t-tit abracadabra, ça les aurait calmé. Là, elles vont recommencer." dit-il avec un geste vague de la main tenant sa cigarette. Au fond, il n'y connaissait pas grand-chose en magie hormis le fait que tout semblait plus simple avec.

Code by AMIANTE

_________________
You burn so bright, I see a star
The world around me is lost in misery. The only good I've got in my life is you. In the darkness You shine. Can You keep me safe tonight?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Theo & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Alena O'Leary
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 303
Points RPs : 669
Date d'inscription : 24/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Under this skin, I feel a stranger, her sadness and her rage... Feat. Vinny   Mer 13 Juin - 12:23

Alena n'aimait pas la violence, peu importe sa forme, que ce soit physique ou autre, elle n'aimait tout simplement pas ça et elle ne comprenait pas les gens qui faisaient preuve de violence ne règle général. C'était dur de comprendre comment et pourquoi certaines avaient besoins de rabaisser, de frapper ou encore d'insulter les autres. Et comme elle ne comprenait pas, ça ne l'atteignait pas tant que ça au final, parce qu'elle se disait qu'il y avait sûrement une bonne raison et qu'elle avait très probablement rien à voir avec la véritable raison. Après tout, ces filles là, elle ne les connaissait même pas, alors pourquoi est ce qu'elles auraient eu une raison particulière de lui en vouloir et de s'en prendre à elle si ce n'était pour se moquer de son statue de Cracmol ? Et ça pour elle, c'était pas franchement insultant. Elle avait grandit dans le monde moldus, comme tout ses frères et sœurs d'ailleurs, mais quand ces derniers étaient eux, allés à Poudlard elle, elle était resté dans le monde moldus et elle avait découvert qu'il était parfaitement possible de vivre et même de très bien vivre sans la moindre magie. Leur manque de magie était comblé par la technologie et même parfois... dépassé il fallait bien l'admettre. La technologie moldus avant tendance à être plus avancé que la magie des sorciers, mais ça il valait mieux ne pas trop le dire, le sujet était quelque peu épineux pour certains. Dans tout les cas, elle ne se sentait pas en détresse et elle n'avait pas eu l'impression d'avoir besoin que qui que ce soit vol à son secours, mais pourtant un type l'avait fait. Un type qu'elle ne connaissait pas, il avait pas vraiment l'air d'être du coin, et d'ailleurs son attitude la laissa quelque peu perplexe... elle fronça les sourcils à ses paroles, parce qu'elle ne voyait pas vraiment en quoi elle aurait dut dire merci, elle n'avait pas demandé à ce qu'il s'emmêle et puis elles n'auraient pas sortis leurs baguettes, ce serait stupide, elles risqueraient de se faire renvoyer, sans compter que c'était franchement petit comme réaction d'en arriver à la violence magique tout de suite.

- Je ne crois pas que ce soit très correct de réclamer les remerciements des gens, en général, les formules de politesses doivent être spontanée et mérités, mais si vous les réclamez, ça fausse un peu leur sens... enfin je crois. Mais vous en faites pas, elles n'auraient pas sortis leurs baguettes, elles devaient juste s'ennuyer un peu.

Elle haussa les épaules, comme si ce n'était pas grave et ça ne l'était pas, par contre, elle ne voyait toujours pas pourquoi elle devrait dire merci. S'il lui avait sauvé la vie, s'il avait fait quelque chose de vraiment important pour elle, oui, mais là il avait juste fait fuir trois filles pas bien malignes qui de toute manière reviendraient à la charge un autre jour. Alors oui, c'était gentil de sa part, parce qu'il n'était pas obligé, mais ça ne méritait pas non plus qu'elle se confonde en remerciement. Quoi qu'il en soit, elle était maintenant un peu curieuse de savoir à qui elle avait à faire, parce qu'elle était presque sur de ne jamais l'avoir vu avant, si ça avait été le cas, elle s'en serait souvenue, parce qu'elle trouvait son cotés bourrue et ronchon plutôt marrant à vrai dire. Mais au final c'est elle qui se retrouva face à plein de questions. Elle prit une nouvelle bouchée avant de répondre le plus naturellement du monde :

- Ce ne sont pas mes copines, en fait, je les connais même pas, mais je me dis qu'elles doivent avoir une bonne raison d'être méchantes... même si je ne me sens pas particulièrement insultée, je ne pense pas que « Cracmol » soit une insulte, c'est une manière d'être, et je crois pas que ce soit une mauvaise manière d'être...

Elle réfléchissait en même temps qu'elle parlait, parce que non, elle ne voyait pas en quoi être une Cracmol ce serait plus mal que d'être né moldus, ou encore sang pur, ou même moldus tout court... c'était comme la couleur de peau en fait, c'était pas parce que tout le monde n'avait pas la même, que c'était pas normal ou mal... c'était juste comme ça. Elle haussa de nouveau les épaules avant de dire :

- J'ai pas de baguette, et c'est pas grave si elles recommencent, ça ne me dérange pas plus que ça, c'est ce que je suis alors je ne vois pas pourquoi je m'en défendrais ou je devrais en avoir honte...

C'était logique dans son esprit, elle refusait d'avoir honte de qui elle était et de ce qu'elle était, elle était une O'Leary, une cracmol et un loup garou... oui bon, elle partait certes pas gagnante dans la vie, elle cumulait un peu quand même, au moins personne ne savait pour ce dernier point...

_________________

There's blood on your lies, the sky's open wide There is nowhere for you to hide, the hunter's moon is shining I'm running with the wolves tonight I'm running with the wolves...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vincenzo Scopoli
Epaves
Epaves

Messages : 110
Points RPs : 101
Date d'inscription : 01/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Under this skin, I feel a stranger, her sadness and her rage... Feat. Vinny   Ven 22 Juin - 21:42

Under this skin
Ft. Alena & Vinny



Vinny était soulagé que le trio de chipie s'en aille sans faire d'histoires. Si la situation s'était envenimé, par exemple, en y mêlant de la magie, il n'aurait rien pu faire, bien qu'il s'agisse de gamines comparer à lui. ça aurait été ironique, le chevalier blanc qui vient à la rescousse finissant par devoir être sauvé. Toujours s'attendre au pire avec des sorciers, c'était quasiment sa devise. Voilà pourquoi l'Italien évitait de se mêler d'affaire qui ne le concernait pas, en temps normal. Pourtant ici, il avait agi sans réfléchir, tout cela à cause du mot Cracmol qu'il avait entendu. Avec le recul, maintenant que la situation était calmée, il se sentait idiot. Tout ça, juste pour un mot. Il estimait que les "risques potentiels" méritaient des remerciements, quitte à les demander lui-même. Ce n'était pas conforme aux règles de bienséance, c'est vrai, mais il n'avait pas l'habitude d'agir comme selon ces règles.

Bien sûr, ça ne se faisait pas de demander des remerciements et son interlocutrice ne tarda pas à en faire la remarque. Vinny haussa les épaules avec une moue. "Ouais, sans dout-t-te." Se contenta-t-il de répondre, sa remarque pouvait autant s'appliquer à la question du remerciement qu'au fait que les chipies n'auraient jamais sorti leurs baguettes.

Le cracmol préférait écourter la partie échange de politesse, sautant carrément l'étape des présentations, pour se concentrer sur la raison qui l'avait poussé à agir contre ces vieilles habitudes. Histoire d'être vite fixé sur l'idiotie de son intervention. Mine de rien, la situation lui rappelait de mauvais souvenirs. Des souvenirs qui se finissaient beaucoup moins bien que maintenant puisque son époque, personne ne sortait de nulle part pour s'interposer entre son petit frère et lui. C'était certainement à cause de ce goût de déjà-vu qu'il était intervenu. L'air de rien, il glissa l'hypothèse que le mot cracmol avait été jeté à la figure de la demoiselle en tant qu'insulte pour souligner son manque de talent magique. Pourquoi pas ? ça ne l'étonnerait pas. Les jeunes pouvaient être cruels, aussi bien dans leur parole que dans leur geste. Pour lui, cracmol pouvait très bien être une insulte. Il se souvenait de la réaction de ses parents lorsque ce mot avait été prononcé devant eux, ou la manière dont son petit frère le disait, comme si ce mot lui donnait tous les droits sur lui. Le genre de chose qu'on n'oublie pas. Jamais.

Dans l'amertume permanente qui le rongeait par rapport à son statut de Cracmol, les réactions de son interlocutrice sonnaient comme des dissonances. Ce n'était pas normal de prendre aussi bien la chose, du moins, de son point de vue. Ce qui le poussa à regarder la demoiselle avec une perplexité sincère, comme s'il contemplait une énigme ou un alien. Au début, il pensait qu'elle pouvait parler ainsi parce qu'elle n'en était pas une. La suite lui donna tort puisqu'elle avoua ne pas avoir de baguette.

"Si t-t-tu es ni fière ni hont-t-teuse de l'ê-t-tre, pourquoi t-tu réagis pas ? Enfin, je suis mal placé pour dire des leçons." Commenta-t-il sur le ton de la conversation. "Je n'avais pas t-t-ta philosophie à t-t-ton âge." Non, à son âge, il vivait déjà dans la rue, livré à lui-même. L'Italien ne pouvait pas vraiment comparer. Qu'aurait-il fait s'il n'avait pas fugué ? C'était le genre de questions qu'il ne s'était jamais posé et qui lui venait à présent en tête maintenant qu'il inspectait à nouveau des pieds à la tête son interlocutrice. "Alors comme ça, t-t-tu es une cracmol comme moi ?" Questionna-t-il à voix haute, avec une pointe de suspicion, comme s'il n'osait pas vraiment y croire. Il prit une nouvelle taffe de sa cigarette pour laisser le temps à la demoiselle de lui répondre. En soufflant la fumée en l'air, il pouffa. "On dirait le début d'une blague : un cracmol en rencont-t-tre un aut-t-tre dans une universit-t-té magique. Que se passe-t-t-il ensuite ?" Commenta-t-il, cynique.

Son regard se détourna de la demoiselle pour se porter sur le décor. Ouais, on aurait dit le début d'une blague. Il n'avait pas mal de questions qui ressemblaient assez aux accusations du trio de chipies, pour le coup. Alors, Vinny essaya de formuler cela autrement. "Et t-t-tu galères pas t-t-trop ici ?" Demanda-t-il, sincèrement curieux, en quittant sa contemplation du décor pour se concentrer sur la personne dont il ignorait toujours le nom. Merde, il avait des faux airs de paternels qui essayaient de renouer maladroitement le contact avec son gosse. Tant pis, il avait envie de savoir.

Code by AMIANTE

_________________
You burn so bright, I see a star
The world around me is lost in misery. The only good I've got in my life is you. In the darkness You shine. Can You keep me safe tonight?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Theo & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Alena O'Leary
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 303
Points RPs : 669
Date d'inscription : 24/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Under this skin, I feel a stranger, her sadness and her rage... Feat. Vinny   Dim 24 Juin - 15:17

Elle n'avait jamais prétendu être fier de ce qu'elle était, c'était un mot fort et elle n'avait pas vraiment de raison d'être fière pour l'instant, elle le serait peut être un jour, si elle arrivait à toucher son but et à percer dans la musique, mais en attendant, elle était juste elle, elle était pas honteuse, mais pas fier non plus, elle était elle c'est tout. Elle ne comprenait pas vraiment où il voulait en venir d'ailleurs ce type, parce qu'elle en voyait pas en quoi c'était mal d'être un cracmol, enfin OK, elle avait dut être séparer de ses frères et sœurs durant sa scolarité, mais maintenant les choses allaient mieux, et puis malgré tout, ils ne l'avaient jamais repoussé, ils ne lui avaient jamais tourné le dos, alors évidemment, tout le monde ne devait pas le vivre de la même manière, mais elle n'avait jamais rencontré un autre Cracmol à part elle, du coup elle ne pouvait pas vraiment comprendre. Elle savait qu'il y en avait un à Poudlard, le concierge, enfin ça remontait à quelques années, il avait prit sa retraite maintenant, mais ses frères et sœurs lui en avaient parler, disant que c'était un homme aigris et méchant qui détestait les enfants... il avait vraiment mal choisis son métier celui là. Enfin dans tout les cas, les questions de l'homme la laissait perplexe. Pourquoi devrait elle réagir devant la bêtise de certaines personnes ? C'était pas sa manière de faire, elle ne voyait pas trop l'intérêt de répondre à la provocation par encore plus de provocation et au final, c'était plus de l'ignorance qu'autre chose, ces filles lui faisaient plus de peine qu'elle ne les détestait dans le fond.

- Je ne vois pas vraiment à quoi cela servirait... je n'ai pas à avoir honte de ce je suis, je compense mon manque de magie par d'autres talents, comme la musique et je n'ai pas non plus de raison d'être fier d'être simplement moi... Je préfère me dire que leurs attaques sont dut à l'ignorance tout simplement et si elles ne veulent pas combler cette ignorance, tant pis pour elles, elles ne sauront jamais ce qu'elles manquent !

Elle haussa les épaules, comme si c'était parfaitement logique comme discours, et dans sa tête, ça l'était, même si on lui avait souvent fait remarquer que sa logique à elle n'était pas forcément celle de tout le monde. Elle haussa alors un sourcils surprit quand il lui demanda si elle était une cracmol comme lui. Elle ne l'avait pas vraiment compris jusqu'à présent, elle pensait qu'il s'agissait d'une personne curieuse qui voulait en savoir plus sur comment elle vivait sa condition, elle n'était pas le premier, Marcus aussi lui avait posé des questions à ce propos. Mais ça ne la dérangeait pas d'en parler, par contre savoir qu'il était comme elle, ça changeait un peu la donne. La curiosité prit place dans son regard, alors qu'elle étudiait un peu plus l'homme, il avait l'air plutôt normal à ses yeux, encore une preuve que ce n'était pas si anormal que ça d'être un cracmol.

- Vous êtes un cracmol aussi ?! J'en avais jamais rencontré avant... enfin à part moi, mais je me connais déjà pas mal, c'est plus intéressant de découvrir de nouvelles personnes du coup...

Elle afficha un sourire, elle était ravis de pouvoir rencontrer quelqu'un comme elle, parce que c'était toujours agréable de se trouver des points en commun avec les gens et puis il y avait quelques questions qu'elle avait toujours rêvé de pouvoir poser à un cracmol comme elle. Mais elle ne le connaissait sans doute pas encore assez pour se permettre des questions de ce genre. Elle se contenta alors d'afficher un grand sourire avant de répondre simplement :

- Et bien, on pourrait partir du principe qu'ils vont sympathiser et devenir de bons amis, non ?

C'était une idée plutôt sympa, c'était agréable de se dire qu'il y avait des gens comme elle et qu'ils n'étaient pas aigris et mauvais comme l'ancien concierge de Poudlard. Il avait plutôt l'air sympa cet homme, un peu bourrus peut être mais sympa. Et elle observa à son tour la cours de l'université, comme si elle cherchait à comprendre pourquoi elle galérerait avant de dire :

- Non, enfin je me perds des fois, c'est grand et je crois que je suis pas très attentive, mais sinon ça va. Pourquoi vous êtes ici vous du coup ?

Elle n'avait pas vraiment compris le sens de sa question, elle l'avait donc prit au sens littérale, c'était plus simple, de toute manière même dans l'autre sens, la réponse aurait été la même, elle aimait bien être à Owlin et elle se fichait des moqueries des autres et que ça ne plaise pas à certains, elle avait cette opportunité, donc elle la saisissait c'est tout.

_________________

There's blood on your lies, the sky's open wide There is nowhere for you to hide, the hunter's moon is shining I'm running with the wolves tonight I'm running with the wolves...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vincenzo Scopoli
Epaves
Epaves

Messages : 110
Points RPs : 101
Date d'inscription : 01/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Under this skin, I feel a stranger, her sadness and her rage... Feat. Vinny   Lun 2 Juil - 21:22

Under this skin
Ft. Alena  & Vinny



La vie était décidément pleine de surprise. Vinny ne se serait jamais imaginé que sa pêche aux ragots aboutirait par la rencontre avec une autre cracmol. L'université était vraiment le dernier endroit où il s'attendait à tomber sur une personne comme lui, et ce n'était pas la seule donnée qui clochait dans l'équation. Les autres cracmols qu'il avait pu croiser avaient la même rancoeur, les mêmes blessures cachées avec plus ou moins efficacité au fond d'eux. Même lui n'échappait pas à cette règle quand on creusait assez. La demoiselle en face de lui ressemblait à une anomalie au portrait habituelle. Déjà parce qu'elle semblait étudiante ici, et, ensuite, dans sa manière de répondre et de voir les choses. Lui qui ne s'intéressait pas vraiment à la vie des autres lorsqu'il ne pouvait rien en tirer se demandait quel genre de vie son interlocutrice avait pu avoir pour penser ainsi.

"Ouais, elles ne savent pas ce qu'elles rat-t-tent, en effet."
Approuva-t-il avec un sourire au coin.

Et lui ne savait pas quoi penser ou comment agir. Il avait tout à la fois envié de rire de la manière de voir les choses de son interlocutrice tout en voulant la sermonner de sa naïveté. Il avait révélé être un cracmol comme s'il offrait une dernière chance à la demoiselle de démentir. Suite à cette révélation, Vinny se sentit observé sous toutes les coutures. En soi, ce n'était pas une grande première. Ce qui sortait de l'ordinaire pour lui, ce qu'un tel examen ne soit pas accompagné d'un regard méprisant ou dégoûté à cause de son allure.

Il acquiesça en tirant une nouvelle bouffée de fumée de sa cigarette. "Du bout des pieds jusqu'à la point-t-te des cheveux, ouais." Confirma-t-il, amusé.

Vinny se passa une main dans ses cheveux en bataille, le geste appuya malgré lui sa phrase mais aussi trahissait sa perplexité face à cette situation inattendue. Comme il ne manqua pas de le dire à voix haute, on aurait dit le début d'une blague dont il ignorait encore la chute. La demoiselle affichait un sourire ravi. Cela aussi constituait une grande première pour lui.

La proposition de 'chute' à la blague lui arracha un sourire. "ça pourrait êt-t-tre bien." Approuva-t-il avec un hochement de tête. Il écrasa sa cigarette entamée contre la semelle de sa chaussure et glissa le reste du mégot derrière son oreille. "Peut-t-t-ê-tre qu'ils pourraient se présent-t-ter et sympat-t-thiser pour commencer ?" Il tendit la main. "Vincenzo. Vinny pour les int-t-times." Se présenta-t-il. Ce qui n'était pas vraiment la vérité, mais il avait plus l'habitude d'être appelé Vinny que par son prénom complet. Il ne dit pas non plus son nom de famille, il ne le faisait jamais. Puisqu'il n'existait plus aux yeux de sa famille, pourquoi s’associerait-il à eux ? Même pour une chose aussi banale que des présentations.

Ne sachant pas comment poursuivre, son regard s'attarda sur le décor avant de demander si elle ne galérait pas trop ici. Cela lui donnait des faux airs de père absent qui essayait de renouer le contact avec sa fille. Il étouffa un soupir en le constatant. "Hum... t-tu t-te perds des fois." Répéta-t-il, pensivement en continuant de regarder le décor. "Non, je voulais demander si ça allait pour les cours magiques et ce genre de choses. Vu que... Enfin, t-t-tu vois..." Rectifia-t-il en reportant son attention sur l'autre cracmol. C'était bien la première fois qu'il prenait des gants dans son choix de mots de peur de vexer l'autre personne !

Avant de s'enfoncer davantage, il reçut une question. "Oh, je t-t-traîne dans le coin." éluda-t-il vaguement avec un geste tout aussi vague envers le décor. "Voir s'il n'y a pas quelque chose à gra-t-t-ter." Vinny se racla la gorge. "Disons qu'il y a des hauts et des bas, et que je suis dans le creux de la vague en ce moment." Admit-il avec une grimace. Plutôt dire cette version que d'avouer la vérité, qu'il était venu jouer les espions. D'ordinaire, il n'avait aucune honte de sa vie. Sauf qu'il avait en face une cracmol, débordant de vie, suivant une scolarité qu'il n'avait jamais cru possible pour des gens comme eux. Il avait bizarrement envie de faire bonne impression, sauf qu'il n'avait rien pour y arriver. Tout ce qu'il pouvait faire, c'était de limiter la casse.

Code by AMIANTE

_________________
You burn so bright, I see a star
The world around me is lost in misery. The only good I've got in my life is you. In the darkness You shine. Can You keep me safe tonight?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Theo & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Alena O'Leary
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 303
Points RPs : 669
Date d'inscription : 24/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Under this skin, I feel a stranger, her sadness and her rage... Feat. Vinny   Mer 4 Juil - 12:07

Elle aimait bien cette philosophie là, elle préférait de loin se dire que les gens qui ne l'aimaient pas rataient quelque chose, que de se dire qu'il y avait un truc qui clochait chez elle et qu'elle n'était pas digne d'être appréciée par les gens en question. C'était pas forcément agréable que de se heurter à la méchanceté et au rejet des gens, mais Alena avait depuis longtemps apprit à y faire face et surtout à s'en défendre de manière passive. En règle général, il suffisait juste qu'elle les ignore et ils finissaient par se lasser d'eux même et par aller voir ailleurs. Il y avait bien quelques exceptions, mais ça n'avait jamais été vraiment violent, personne ne l'avait attaqué ou n'avait essayé de lui faire du mal physiquement. De toute manière, les gens avaient un peu tendance à se méfier, parce qu'elle était peut être une cracmol, mais elle était aussi une O'Leary et que tout le monde savait qu'il valait mieux faire attention aux membres de cette famille, d'ailleurs, c'était arrivé plus d'une fois que son frère essaye de prendre sa défense en s'interposant et en se montrant assez violent avec les gens qui s'en prenaient à elle... mais elle n'aimait pas beaucoup ça, parce que la violence, ça ne réglait pas forcément les choses, et elle n'approuvait pas vraiment. Quoi qu'il ne soit, c'était la première fois qu'elle croisait quelqu'un comme elle, un autre cracmol, elle avait entendu parler de celui de Poudlard, mais elle ne l'avait jamais rencontré et de ce qu'elle avait entendu dire, c'était pas plus mal... mais du coup, elle affichait un grand sourire, observant l'homme de la tête aux pieds, c'était sans doute pas très polie et correct de sa part, mais c'était plus fort qu'elle, elle était un peu curieuse même si elle constatait au final, qu'il n'avait rien de bien différent que les autres personnes. C'était une chose qu'elle avait remarqué d'ailleurs, sorciers ou moldus, ou cracmol d'ailleurs, tous étaient pareils physiquement parlant !

- Dans le fond, il est vraiment pas si différent d'eux... enfin il n'y a rien sur nous qui indique clairement qu'on a pas de magie, c'est un peu comme les moldus, on peut pas savoir que ce sont des moldus et pas des sorciers sans parler avec eux...

Elle savait pas trop à quoi s'attendre, peut être qu'elle pensait qu'il y aurait un signe distinctif, mais pour être franche, il n'y en avait pas sur elle, alors pourquoi il devrait y en avoir sur lui ? Dans tout les cas, elle avait pleins de questions à lui poser, et elle espérait pouvoir devenir amie avec lui, parce que c'était pas tout les jours qu'on pouvait rencontrer des gens comme soit et que ça l'intriguait fortement. Mais peut être que ça ne l'intéresserait pas... dans tout les cas, elle avait tenté le coup, et elle était ravis de constater qu'il semblait partant pour ce plan. Elle lui serra la main de manière enthousiaste avant de dire :

- Alena O'Leary, mais en général on m'appelle juste Alena, ou O'Leary, mais on est beaucoup de O'Leary, alors qu'on est qu'une seule Alena ! Donc c'est plus simple juste Alena !

Elle était emballée par cette découverte et ça se ressentait un peu dans sa manière de parler et son engouement face à cette conversation et à cette situation. Apparemment, elle n'était pas la seule à avoir des questions, parce que l'homme semblait curieux de savoir comment elle s'en sortait à l'université et elle fronça un peu les sourcils quand il parla de cours magiques...

- Oh... j'ai pas de cours magiques, je suis en art, je fais du dessin et principalement de la musique, du coup, j'ai pas besoin de magie pour ça !

Elle afficha un grand sourire fier d'elle, parce qu'elle était plutôt fier de s'en sortir sans magie, et surtout de pouvoir réussir, c'était la preuve qu'avec ou sans, les gens n'étaient pas si différents au final. Mais apparemment, ce n'était pas le cas pour tout le monde de ce qu'elle comprenait. Elle fut un peu interloqué par les paroles du plus vieux, il donnait l'impression d'être... à la rue, de n'avoir personne et de survivre plus qu'il ne vivait réellement... c'était triste.

- Tu cherches du travail ? Parce que je suis sur qu'ils pourraient t'engager ici... ils sont plutôt sympa, et puis tu pourrais faire un bon surveillant, tu l'as prouvé tout à l'heure !

Elle afficha un nouveau sourire, se disant que ça pourrait peut être aider, que ce type avait peut être juste besoin d'être un peu encourager pour trouver sa voie. Dans tout les cas, elle était prête à l'aider un peu, il fallait bien se serrer les coudes entre cracmols !

- Si tu veux, je pourrais glisser un mot à l'administration de l'université pour toi ?!

Vu qu'ils avaient décidés de sympathiser et que Vinny avait l'air d'accord là dessus, elle était automatiquement passé au tutoiement, parce que c'était plus facile et que ça favorisait le cotés amical.

_________________

There's blood on your lies, the sky's open wide There is nowhere for you to hide, the hunter's moon is shining I'm running with the wolves tonight I'm running with the wolves...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vincenzo Scopoli
Epaves
Epaves

Messages : 110
Points RPs : 101
Date d'inscription : 01/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Under this skin, I feel a stranger, her sadness and her rage... Feat. Vinny   Sam 28 Juil - 23:38

Under this skin
Ft. Alena & Vinny



Cracmol, moldu, sorcier, il avait toujours cru pouvoir faire la différence. Il était importante et vitale de vite deviner ce genre de chose dans son 'métier' (si on pouvait appeler ça ainsi). Suffisait de bien faire attention au regard. Une lueur de suffisance dans celui d'un sorcier. Le regard bénit d'ignorance pour un moldu. Au sujet des cracmols, l'Italien s'était toujours dit qu'il s'agissait des plus faciles à détecter. Suffisaient de voir le regard brisé et l'amertume pas toujours bien dissimulée, une certaine lassitude de vivre. C'était ce que lui renvoyait son reflet dans le miroir, ce qu'il avait vu chez les autres comme lui. Sauf qu'il venait de tomber sur cette demoiselle qui ne collait pas avec cette jolie théorie. À cause de son jeune âge ? Peu probable. Lui, à cet âge avait déjà perdu tout espoir en un futur radieux. C'était vraiment perturbant. Vinny ne se vexa pas d'être inspecté de pied en cap. Pour une fois, ce n'était pas fait avec mépris et lui-même ne s'était pas privé de le faire tant Alena sonnait comme un cas de figure inédit.

"Va dire ça à un de ces obsédés de la puret-t-té du sang. Pas sûr qu'il serait de t-t-ton avis." Commenta-t-il avec cynisme.

Croiser une cracmol qui étudiait ici. Voilà une situation qui soulevait pas mal de questions. Sans doute que son interlocutrice en avait pas mal aussi. Vinny ne put réprimer un sourire lorsque Alena serra la main tendue avec enthousiasme. C'était bien la première fois qu'on lui faisait un accueil pareil ou qu'on se montrait aussi ravi de lui parler. Chaque phrase que disait la demoiselle sonnait comme une bouffée d'air frais dans sa manière de formuler même une chose aussi basique que des présentations.

"C'est not-t-té, princesse." Opina-t-il. Vinny, lui, utilisait rarement les prénoms des autres, préférant usé de surnoms. Sauf pour de rares exceptions.

Il ne put s'empêcher de 'dégainer' ses questions en premier concernant la présence d'Alena à l'université. Chose très rare chez lui, il avait pris des pincettes pour évoquer les cours liés à la magie et se montrait plus maladroit que d'habitude. Faut dire qu'en temps normal, il se moquait de vexer l'autre personne. "On peut êt-t-tre ici et pas avoir de cours de magie ?" S'étonna-t-il, trahissant une certaine ignorance sur le sujet. Vinny n'avait même pas eu le luxe de finir une scolarité classique alors ne parlons même pas de la possibilité d'aller à l'université ! Il s'était toujours imaginé l'endroit hors d'atteinte pour lui comme l'avait été Poudlard en son temps.

Bien qu'ils étaient tous les deux des cracmols, Alena semblait avec un rêve et une fierté que lui n'aurait sans doute jamais. Bien qu'il n'ait jamais eu honte de sa manière de vivre, il se surprit à éluder sa réponse, préférant passer pour un mendiant que pour un vendeur d'info. De quoi limiter la casse, même si ce n'était pas vraiment une réponse glorieuse à formuler. C'était dingue de s'en vouloir soudainement de ne pas montrer un bon exemple ! Vinny s'étonnait lui-même sur ce coup-là. Cependant, ce qui l'étonna le plus, ce fut la réponse d'Alena.

Sur le moment, il ne put rien faire d'autre que d'ouvrir de grands yeux de surprise. Son interlocutrice lui proposait un travail, comme ça. Lui ? Un bon surveillant ? Avoir un travail réglo ? Entrer dans une vie active honnête ? Avoir un salaire fixe, de quoi se payer un logement et tout le toutim ? Face à une autre personne, Vinny en aurait sans doute ri, tant cette possibilité lui semblait ridicule. Ici, il était encore sur le coup de la surprise et éprouvait une certaine gêne, voir une légère peur de décevoir en répondant de manière négative à cette proposition. Vincenzo regarda un bref moment Alena comme s'il cherchait à voir si elle était vraiment sérieuse en parlant de glisser un mot à l'administration.

"Bah, pourquoi pas." Lâcha-t-il finalement après un haussement d'épaules et un temps de réflexion. "Mais, j'ai eu de la chance avec les deux chipies. Les vrais t-t-teignes respect-t-t-teront jamais un cracmol comme surveillant. Et qui bégaie en plus." Expliqua-t-il, doutant que ce mot glissé aboutisse sur quelque chose. Nouveau soupir, résigné cette fois. "Just-t-te pour dire de pas êt-t-tre t-t-trop déçue si ça se fait pas." Prévint-il. Inutile de rentrer dans les détails. Rien qu'à essayer de s'imaginer dans le rôle... Il sentait ces muscles se crisper à l'idée de subir à nouveau les mauvaises blagues magiques des teignes en question. Autant se balader avec une cible sur la tête ! Un commentaire amer qu'il garda pour lui.

Il aurait pu justifier ces choix de vie, expliquer que sa vie actuelle n'était pas si mal, mais il préférait changer de sujet. "Merci du coup de main en t-t-tout cas." Enchaîna-t-il, peu habitué à formuler des remerciements. Cette conversation était, décidément, sous le signe des grandes premières. "Si je suis le premier aut-t-tre cracmol que t-t-tu croises, t-t-tu as peut-être des quest-t-tions ?" Demanda-t-il sur un ton hésitant. Après tout, lui en avait eu, l'inverse semblait logique, même s'il doutait de pouvoir lui apprendre quelque chose d'utile ou d'intéressant. Alena semblait bien partie pour mieux réussir sa vie que lui. Qu'est-ce qu'un raté pouvait apprendre à une universitaire ?

Code by AMIANTE

_________________
You burn so bright, I see a star
The world around me is lost in misery. The only good I've got in my life is you. In the darkness You shine. Can You keep me safe tonight?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Under this skin, I feel a stranger, her sadness and her rage... Feat. Vinny   

Revenir en haut Aller en bas
 
Under this skin, I feel a stranger, her sadness and her rage... Feat. Vinny
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Achat]Skin de chat
» Conseils pour créer une skin avec pixia[tutorial]
» Skin Interface
» [skin]Magie sur ma skin de chat
» skin d'interface?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise From The Ashes :: 
Monde Magique
 :: Londres Magique :: Owlin University :: Les Extérieurs
-
Sauter vers: