RSS
RSS

Navigation

Liens utiles

Sabliers

GRYFF.
4705
POUFF.
7560
SERD.
8275
SERP.
12560

Vidéo du Forum

Top Sites


PRDBazzartNever Utopia

Copyright

Le forum Rise From the Ashes est l'entière propriété de ses fondatrices Ilyria, Panda-Sama, Mzlle Lou & Zuzuu. Le contexte est basé sur la saga Harry Potter appartenant à J.K. Rowling et à été écrit par Ilyria. Le design et codes CSS sont d'Ilyria (Theo). Les descriptions des catégories sont de Zuzuu. Les chronologies et autres annexes ont été inspirées par l'encyclopédie HP. Toute reproduction entière ou même partielle est interdite.


 


Partagez | 
 

 Baby-sitting [ft Vael Moreau]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Aliénor Carboist
Ordre
Ordre

Messages : 55
Points RPs : 87
Date d'inscription : 04/05/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Baby-sitting [ft Vael Moreau]   Lun 14 Mai - 11:51



Baby-sitting





Depuis qu’Aliénor vivait seule à Londres, ses parents lui ayant loués un petit appartement d’étudiante pour lui permettre d’avoir plus de temps pour travailler, elle avait rapidement eu besoin d’occuper son temps libre. Non pas qu’elle s’ennuyât, mais vivre seule, dans le silence aux vues des évènements n’était pas forcément quelque chose qui lui faisait envie.
Elle avait bien des amis avec lesquels sortir, se changer les idées mais les cours à l’Université étaient moins nombreux et quand bien même elle ait réservé certains de ses temps libres pour travailler, réviser, faire des recherches il en restait certains où elle ne savait pas réellement quoi faire et ne désirait pas ressasser. Elle avait ainsi fait passer quelques annonces ou du moins affichettes dans les commerces du chemin de Traverse, afin de pouvoir occuper le temps qu’elle avait d’un peu plus libre et durant lequel elle ne souhaitait pas particulièrement voir ses parents. De la garde d’enfant, de l’aide aux devoirs, même s’occuper de plantes de sorciers partis en vacances. Après quelques temps sans réponse on l’avait finalement contactée pour s’occuper d’un enfant, l’aider à contrôler sa magie et s’en servir jusqu’à ce qu’il reçoive sa lettre d’entrée à Poudlard et le garder lorsque cela était nécessaire. Elle en avait été ravie et était même pressée de pouvoir rencontrer l’enfant, faire sa connaissance. Elle s’était renseignée et avait même fait des recherches sur diverses activités à faire faire aux enfants, elle avait essayé de rassembler également ses souvenirs d’écoles lorsqu’elle était en France où ce que ses parents lui avait fait faire plus jeune. Elle avait même emmené un dossier à présenter si jamais on lui demandait.
Ils s’étaient donné rendez-vous dans un Pub, ce n’était sans doute par le meilleur endroit pour prouver qu’Aliénor était une demoiselle sérieuse et investie. Elle espérait faire bonne impression et elle espérait encore plus, si jamais elle obtenait ce travail que tout se passe à merveille avec l’enfant. Elle ne voulait pas faire regretter à ses parents de l’avoir sollicitée et encore moins que cela se passe mal avec le petit. Elle avait déjà gardé des enfants, quelques fois, lorsqu’elle était plus jeune et que ses parents souhaitaient converser avec les adultes présents, ou bien des cousins lorsqu’elle revenait parfois en France.  Elle pouvait ainsi démontrer qu’elle avait un peu d’expérience et puis même à Poudlard, elle avait toujours fait en sorte d’aider les premières années.

Elle attendait donc assise à une table, une tasse de thé fumante devant elle dans laquelle la cuillère mélangeait seule le sucre. Elle était arrivée bien en avance et espérait reconnaître le père qui lui avait donné rendez-vous. Elle connaissait juste son nom de famille, Mr Moreau (@Vael Moreau) et son statut d’enseignant à Poudlard mais elle n’était pas certaine de le reconnaître. D’un autre côté, elle était seule dans le Pub avec un vieil homme pour le moment, il n’y aurait donc pas trop de méprise pour le père de l’enfant. En patientant elle avait sorti un livre qu’elle avait depuis bien longtemps annoté avec des marques pages, des notes si bien qu’il semblait avoir doublé de volume. Mais cet ouvrage, « Mille herbes et champignons magiques » de P.Augirolle était la référence en matière de botanique et de potions à Poudlard et continuait de l’être même à Owlin. C’était une façon pour elle de ne pas trop songer aux mille et une raison qui pouvaient faire qu’elle n’obtienne pas l’opportunité de garder l’enfant.
La porte du Pub s’ouvrit sur un homme, à l’allure plutôt jeune et elle espéra que ce fût le père du jeune garçon qu’elle devait garder. Elle ferma son livre et se redressa sur sa chaise, prête à se lever pour saluer celui qu’elle supposait être son rendez-vous. Elle en profita pour lisser sa chemise et replacer derrière ses oreilles les cheveux qui étaient passé devant son visage, elle souffla doucement. Elle n’était d’ordinaire que peu stressée mais tout à coup, à l’idée de travailler pour la première fois, elle s’était surprise à rougir.

Elle hasarda un petit signe de main en direction de l’inconnu qui venait d’entrer, priant Merlin pour que ce soit bien lui, sinon elle aurait eu l’air d’une cruche à saluer quelqu’un qui venait juste boire une bière en toute tranquillité.

made by Loupillon


Dernière édition par Aliénor Carboist le Mar 22 Mai - 11:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Charles Dyer, Ivory Parkinson et Dieter Carrow
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vael Moreau
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 179
Points RPs : 205
Date d'inscription : 07/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Baby-sitting [ft Vael Moreau]   Lun 21 Mai - 1:31


Message Man - Twenty Øne Pilots

Vael était arrivé sur le Chemin de Traverse accompagné de son fils. Forcément, c’était le weekend et son ancienne tutrice a du partir, ayant trouvé un travail à temps plein qui ne lui permettait plus d’accompagner et garder Apollon. Et Robyn ce n’était même pas la peine de lui demander. D’un autre côté, le marché disait que c’était son fils et qu’elle lui donnait simplement un coup de main. Certes, ça faisait presque dix ans que c’était comme ça, alors qu’il lui avait imploré son aide juste pour les trois premières années du petit. Mais, la règle restait la même : quand Robyn avait décidé que Vael se débrouillait avec son fils, c’était ainsi et puis c’est tout. Il essayait toujours de gratter mais elle avait en général le dernier mot. Pas qu’il n’en voulait pas, mais… fallait le voir… Vael regardait le petit blond courir droit devant lui, bousculant des gens au passage. « Reviens ! Mais fait attention merde ! » aboya Vael dans la rue, passant la tête bien basse quand il croisa les sorciers qui le jugeaient lui et son fils. La veille, Vael avait déjà prévu de passer voir sa mère à Londres et ainsi, il irait tranquillement au Chemin de Traverse à pied pour son rendez-vous avec l’étudiante, puis le soir il reprendrait un porte-au-loin pour rentrer ou des cheminettes. Ainsi était prévu son programme bien ficelé. Malheureusement il avait son fils – ce qu’il n’avait pas prévu – et avec sa mère c’était un peu compliqué en ce moment. Avoir un gamin turbulent dans les pattes et un fils qu’elle aime si fort qu’elle le hait, il a préféré le laisser chez son ami moldu qui était aussi son voisin, que c’est pratique. Sauf que Will avait gavé Apollo-Jules de sucre, comme à chaque fois. Fallait dire qu’ils avaient cette manie de toujours se gaver de sucrerie, sauf que Vael avait assez de cruauté pour les refuser à son fils.

En parlant de douceur, Vael et son fils passaient devant le glacier Florian Fortarôme. Son fils lui sauta dessus, tirant sur un pan de sa veste. « Papa je veux une glace ! S’il te plait ! » réclamait le jeune garçon. Vael roula des yeux, continuant de marcher en direction du Rapeltout, ne se donnant même pas la peine de jeter un oeil à sa montre, il savait qu'ill avait du retard. « Non, allez on y va… » soupira Vael et détachant son fils qui continuait de tirer sur sa veste. Apollo fronça les sourcils et attrapa à nouveau le tissus et freinait des quarte fers. « S’il te plait. On vient pas souvent. Toi aussi tu les adores ! On en prend une tout les deux ? » tenta t-il de prendre son père par les sentiments. Vael hésita et son fils le vit. Il finit par céder. Un nouveau soupir « Okay, prend m’en une. On se retrouve au Rappeltout. » et son fils fit un bond de joie avant de partir en direction du glacier en courant. « Mais attends, je te donne-… » dit-il en glissant ses mains dans ses poches quand son fils brandit quelques gallions qu’il lui avait dérobé. « J’ai déjà pris ! » dit-il fier. Vael l’était aussi un peu. Lui et Robyn étaient de sacré chapardeur, c’était presque vu comme un talent à leur yeux. Il apprenait et grandissait si vite... Après, l’idée de se faire dépouiller par son propre fils ne l’enchantait pas non-plus des masses.

Vael continua son chemin pour se rendre au bar. Il poussa lourdement la porte et fit un rapide signe au barman en entrant. Un ami. Mon préféré des Cooper. Il balaya alors la salle des yeux et vu le monde qu’il y avait, cela ne pouvait être que la petite blonde assise à table qui l’attendait. Du moins je l’espérais, ça commencerait bien... à moins qu’elle soit en retard. Il jeta un coup d’oeil derrière lui pour regarder la porte au cas où une autre étudiante rentrerait, puis à travers les vitres du bar. Quand il se retourna, la demoiselle s’était levée et lui fit un signe de main timide. C’était bien elle. Un bref sourire et il réduit la distance qui les séparait en quelques pas, tendant le bras pour lui serrer la main et la saluer. « Miss Carboist ? Euh... Aliena ? Aliénor ! » demanda t-il confirmation. « Vael Moreau, enfin appelle moi Vael. » finit-il par se présenter. Il allait pour s’asseoir quand on l’appela au bar.

Il revint avec une demie de bière. Il la posa devant lui et prit place, prenant enfin le temps de dévisager la jeune-femme. Il leva un sourcil, agréablement surpris. « T’es encore plus mignonne de près… » avait-il pensé tout haut. Il tordit sa bouche,presque gêné d’avoir laissé échappé ce genre de chose, se rendant compte que c’était peut-être déplacé. Ce n’était pas non-plus offensant quand on y pensait. En tout cas, tout ça lui passa très vite. Il était simplement habitué à ne plus contrôler grand chose et se retrouver dans ce genre de situation. « Je t’avoue, je m’attendais à une petite boutonneuse à lunette, ou une meuf avec la moitié du crâne rasé qui est vraiment trop en galère de thune pour se résoudre à garder un gosse… » rajouta t-il, voulant être drôle et la détendre. C’était peut-être raté.

« T’es étudiante t’as dis, c’est ça ? » commença t-il l’échange en attrapant sa bière. Ils avaient déjà échangé quelques hiboux afin de convenir d’une date. Il se rappelait vaguement qu’elle lui avait dit ça dans un des messages. Il but une gorgée de sa pinte et en profita pour laisser glisser son regard sur le livre de botanique posé sur la table. Il sourit, repensant à lui durant ses études. Il le connaissait presque par coeur, parce qu’il retenait bien les choses. Il en avait appris une bonne partie pour les potions de soin pour créature, plus celle qu’il du voir à Poudlard en cours de potion et botanique, et un tas d’autre plantes par pur curiosité. Au final, il le connaissait presque par coeur. Avaler littéralement des livres remplis d’information, c’était ça son vrai pouvoir. « Tu penses que ça pourra le faire avec tes études ? J’aurais besoin de toi à… Quelle heure qu’il sort de l’école déjà ? Hm… 16h30 par là. Bon on peut pousser jusqu’à 17h30 si mon pote passe le prendre, juste j’veux pas qu’il passe pas trop de temps avec lui. Un brave gars, mais le soucis, c’est qu’il me le bourre de sucre et impossible de coucher le morveux après… Soit, euh… ce serait jusqu’à… entre 19 heures et 21 heures, deux jours par semaines… Ah et j’aurais sûrement besoin de toi certain weekend aussi, tu pourrais ? » donnait-il les informations comme elle lui venait, mais il lui paraissait évident de commencer par la disponibilité de la demoiselle.

acidbrain



_________________
smart and... a little slow
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Aliénor Carboist
Ordre
Ordre

Messages : 55
Points RPs : 87
Date d'inscription : 04/05/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Baby-sitting [ft Vael Moreau]   Mar 22 Mai - 11:36



Baby-sitting





Aliénor s’était levée pour saluer l’homme qui venait de pénétrer dans le bar, un léger signe de main pour lui signaler sa présence et son identité. Ce dernier avait balayé des yeux la salle avant de la remarquer et s’il sembla hésiter, le salut gestuel de l’ancienne Serdaigle sembla faire disparaître ses doutes. L’homme lui sourit d’ailleurs et avala les quelques mètres qui les séparaient pour venir la saluer. Ils échangèrent ainsi une poignée de main et il lui énonça le nom d’Aliénor et son prénom avant de lui-même se présenter.  
Elle hocha la tête pour confirmer. « Aliénor c’est ça ! Enchanté Monsieur… Vael du coup. »  Elle le vit faire mine de s’asseoir lorsqu’il fût appelé au niveau du bar et s’y rendit pour y récupérer un verre de bière. Elle n’avait pas osé commander quoique ce soit pour lui, après tout elle ignorait ses goûts et elle ignorait de toute évidence si cela était le genre de chose qui se faisait pour un rendez-vous pour du baby-sitting.
Ainsi l’enseignant était revenu avec un verre et il avait décidé t’entamer la conversation. Il la complimenta en plus lui apprenant qu’elle était mignonne, et un peu plus de près. Aliénor rougit légèrement à l’entente des mots qui avait brisé la barrière des lèvres de son interlocuteur. Il semblait gêner de les avoir prononcés, mais elle ne prit pas cela pour quelque chose de mal, elle le remercia timidement un le gratifiant d’un léger « Merci c’est gentil » avant que son interlocuteur vienne à se justifier. Il lui apprit ainsi qu’il l’avait imaginée tout autrement, plus proche de la jeune adolescente acnéique à lunette ou de la jeune adulte au crane rasée que de l’image que l’ancienne Serdaigle renvoyait. C’était sans doute là un bon point pour elle. Les explications de Vael la firent néanmoins sourire et son regard se para d’espièglerie.

Elle ajouta à la suite de son vis-à-vis : « En réalité, je prends du polynectar, ainsi en vérité j’ai la moitié du crâne rasé et je suis aussi boutonneuse et à lunette. » répondit-elle en souriant. Il avait l’air d’être quelqu’un de plutôt drôle et c’était plutôt plaisant, elle hasarda, souhaitant profiter de ce moment léger, espérant de pas en faire trop néanmoins :« J’ignorais en tout cas qu’à Poudlard ils embauchaient désormais des enseignants de moins de 30ans. ». Ce n’était pas tout à fait vrai, puisqu’elle connaissait Laoise, enfin, connaitre était un grand mot, elle l’avait croisé à plusieurs reprises au sein de l’Ordre, c’était ainsi plutôt une connaissance mais elle n’allait pas couper court àsa boutade pour cela.
Ainsi Vael lui demanda confirmation sur son statut d’étudiante afin de commencer réellement leur échange, il débuta sa bière par la même occasion, Aliénor le rejoignit en buvant la première gorgée de son thé désormais refroidit.  Ils avaient conversés tout deux par hiboux mais c’était sans doute plus plaisant et un meilleur moyen de vérifier si tout était vrai de vive voix. Ainsi elle confirma en hochant la tête et en souriant : « Oui c’est ça, je suis en première année de Botanique. » Mais cela intéressait-il réellement Vael ? A moins qu’il ait pu comparer son fils à une mandragore ou un filet du diable, alors là les études d’Aliénor auraient pu être bien utiles puisqu’elle savait manipuler fort bien ces plantes. Mais ls enfants n’avaient rien avoir avec cela et sûrement pas le petit qu’elle s’apprêtait à garder, enfin du moins l’espérait-elle.
Elle vit le regard de son interlocuteur se poser sur le livre qu’elle avait sortir en attendant. Sans doute le connaissait-il par cœur et avait-il de nombreuses fois feuilleté les pages pendant ses études. Après tout, aucun autre livre n’avait pu le remplacer depuis lors en termes de qualité et d’apprentissage.  Vael la questionna de nouveau, cette fois-ci sur sa disponibilité. C’était après tout primordial qu’elle le soit et aux bons horaires afin de pouvoir garder son fils.  Il lui apprit ainsi à quelle heure terminant son garçon, qu’il pouvait s’arranger avec un voisin qui gavait de sucrerie son fils. Elle serait également sollicitée quelques week-ends été en soirée. Cela n’avait rien de surprenant et tout au long de l’énumération, Aliénor n’avait cessé de sourire. Elle était totalement disponible pour le petit et c’était quelque chose qui l’enchantait, quand bien même elle pu être encore un peu stressée.

« Je pourrai le récupérer pour 16h30 sans problème, nos cours sont généralement le matin car passer midi les serres deviennent trop chaudes et moites pour pouvoir y travailler convenablement, donc c’est le moment où on en profite pour travailler la théorie et cela ne dure jamais jusqu’à 16h30. A moins d’un cours exceptionnel et si cela devait arriver vous seriez prévenu en avance. »

Elle nota pour elle-même, de ne pas donner trop de sucre à Appolo-Jules car sinon le petit risquait d’avoir du mal à s’endormir. C’était là quelque de gênant quand on connaissait les bienfaits du sommeil sur l’apprentissage et le corps. Et elle continua de répondre pour donner au père ses disponibilités.
« Et pas de soucis pour le garder jusqu’à ces horaires-là, tant que je sais si je dois l’envoyer se laver, le faire manger et faire ses devoirs avant. Je ne voudrai pas empiéter non-plus sur les moments que vous voulez passer avec lui .. Et pour les week-ends je peux être disponible aussi » Sauf cas de force majeure songeait-il si jamais elle était appelée par l’Ordre pour une mission, mais cela ne risquait que peu d’arriver puisqu’elle venait tout juste de rejoindre le groupe et qu’elle ne partait jamais seule.

Elle devait donner l’impression de ne pas faire grand-chose de ses journées où de ne pas avoir de vie sociale. Ce n’était évidemment pas le cas, elle avait toujours été très organisée et puis trouver in travail qui lui permettrait d’avoir une excuse en plus pour voir un peu moins ses parents, cela ne se refusait pas.


made by Loupillon
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Charles Dyer, Ivory Parkinson et Dieter Carrow
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vael Moreau
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 179
Points RPs : 205
Date d'inscription : 07/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Baby-sitting [ft Vael Moreau]   Mer 30 Mai - 19:26


Message Man - Twenty Øne Pilots

Ils faisaient les présentations. Vael la reprit : « alors non, juste Vael hein ! Pas de Monsieur ou Sire, j’en suis pas là. T’inquiète, Vael suffira amplement. » après, tu verras avec l’autre de comment tu veux l’appelé. La Reine des casses-couilles, ou Batman, c’est pas mon problème, c’est le tiens et celui de Robyn, avait-il eut envie de rajouter, mais il ne préférait pas l’effrayer tout de suite. Ce serait dommage si elle était bien. Elle avait l’air bien. Je vais essayer d’être correct. Alors il lui fit un compliment, la trouvant vraiment jolie et qu’un compliment faisait toujours plaisir. Faut la séduire la petite, c’est la seule qui a répondu pour l’instant. Il se demandait si Robyn serait jalouse. Sûrement pas, et qu’est-ce que j’aurais aimé. Il se sentait alors encore trop incorrect pour lui avoir dit une chose pareil. Il eut un doute qu’elle soit majeure pendant une seconde et se voyait déjà accusé de harcèlement, ... Enfin un doute très court. Il culpabilisait et angoissait pour beaucoup de chose pour perdre son temps sur des petites choses comme ça. Il lui partagea l’image qu’il s’était fait d’elle, histoire de changer de sujet et détendre l’atmosphère. Aliénor ne manquait pas d’humour et entra dans son jeu. Vael se retint de rire et prit un air sérieux : « Vraiment ? Ah... ça va poser un soucis, je voudrais pas que tu fasses peur à mon gosse dès que tu manqueras de polynectar. » dit-il en finissant par rire et esquissait un petit rictus taquin. Elle lui renvoyait la pareille en lui disant qu’elle le trouvait bien jeune pour être professeur à Poudlard, c’était aussi surprenant. Vael sourit. « Oh maintenant si, c’est la nouvelle génération. On n’est tous assez jeune maintenant. Puis ça fait que deux ans que j’essaie d’exercer. » l’informait-il. « C’est... marrant. » lui partageait-il son expérience.

Voyant le livres, son allure et se rappelant ce qu’elle avait pu lui dire à son propos avant de trouver une créneau horaire pour un entretient. Elle lui confirma en ajoutant qu’elle était venait de commencer des études de botanique. Vael hocha la tête. « Bah tu vois je t’aurais plutôt vu en médicomagie. Les plantes, c’est cool. C’est une belle filière et intéressante. Enfin, c’est pas la botanique qui m’a le plus plut durant mes études, mais j’ai forcément du m’y pencher avec la zoologie qui comprends bien sûr les potions de soins... Moi j’aimais juste découvrir de nouvelles plantes. » dit-il pour faire la discussion, puis il pensait au fait qu’elle avait donc des cours à suivre et des examens à préparer. Il s’inquiétait qu’elle manque de temps et ne soit pas aussi disponible qu’il le souhaiterait. Et encore, si son porte-monnaie le lui permettait, il l’engagerait à temps plein.

Il lui confia son inquiétude qu’elle ne puisse pas subvenir à ses besoins, lui exposant le planning qui risquait de l’attendre, donnant les horaires qu’elle serait susceptible de rencontrer, comme les weekends. La jeune blonde n’avait pas du tout l’air embêtée par les plages horaires que lui proposait Vael. Il était ravi, surtout en entendant qu’il n’y aurait sûrement pas besoin de confier Apollo à Will, son ami. Elle expliquait qu’en général son après-midi était libre à cause des serres. Il avait déjà oublié tout ça. Puis en général, il trainait rarement dans les serres, vu qu’il avait la phobie des limaces. Plus exactement de marcher dessus pied-nus, mais de les voir ne rassurait pas non-plus. Aliénor ajoutait alors qu’elle n’était pas non plus embêter par des heures tardives, ni même d’être prise certain weekend, n’oubliant pas de dire que si elle avait des empêchements, elle penserait à prévenir à l’avance. Vael appréciait le bon sens et la politesse de l’étudiante. « Non, ça ira, il me les brises assez comme ça » lui répondait-il lorsqu’elle laissait sous entendre qu’il préférait garder pour lui les moments du coucher ou de l’envoyer au bain, de manger avec lui. Il ne le pensait pas vraiment, mais un peu quand même et c’était sortit tout seul. Il ne se rendait même pas compte que parfois il pouvait passer pour un père ingrat. Il n’y avait pas à s’inquiéter, il l’aimait son fils. Il était seulement un peu maladroit. Et encore, elle n’avait pas tout vu. Pour le peu qu’il discutait, le jeune père l’appréciait déjà beaucoup. Il n’avait pas osé la coupé et avait simplement hoché la tête, bien content d’entendre qu’elle allait dans son sens.

Qu’elle pense qu’elle n’avait vraiment rien d’autre à faire de ses journées, elle se faisait des idées. Enfin pas tellement, disons que la première chose à laquelle on pense en tant que parents, c’est surtout de savoir si on va pouvoir trouver une âme – ayant une vie ou non – pour venir nous soulager et nous permettre de travailler sans avoir à tout sacrifier, juste parce qu’à l’école ils le gardent pas plus longtemps ou qu’on n’a pas toujours des horaires flexibles. Bref, je pensais qu’à mon statut d’homme libre. Peu m’importe qu’elle fasse rien de ses journées pour vu qu’elle s’occupe bien de mon fils. M’enfin, quelqu’un qui pose si peu de conditions, ça peut être un peu louche. Je suis obligé de lui poser la question. Ouais, même si c’est débile, car elle peut me mentir, mais ça me rassurera quand même. C’est un principe con quand même. « C’est déjà parfait tout ça. Je peux juste te poser une question, qu’est-ce qui te motive à garder un gosse juste parce que ses parents sont un peu dépassés ? » et encore, il n’osait toujours pas lui dire que techniquement, Robyn ne faisait rien de ses journées et n’était officiellement pas le parent « du parasite ». « Ah et une autre, mais juste pour la forme : t’étais de quelle maison à Poudlard ? » ne peut-il s’empêcher de demander. Il ne jugerait pas, mais peut-être allait-il réfléchir si c’était une serpentard.

acidbrain



_________________
smart and... a little slow
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Baby-sitting [ft Vael Moreau]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Baby-sitting [ft Vael Moreau]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Baby sitting illégal [B vs Aoji, Shord, Yuki, Tenzo]
» Lolitta | Baby Sitting
» [Flash-back] Baby-sitting chez les Mills [Henry Mills]
» Baby-sitting
» Il a tes yeux, ta bouche, ton sourire... Du baby sitting, t'es sûre ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise From The Ashes :: 
Monde Magique
 :: Londres Magique :: Chemin de Traverse
 :: Le Rapeltout
-
Sauter vers: