RSS
RSS

Navigation

Liens utiles

Sabliers

GRYFF.
4705
POUFF.
7560
SERD.
8275
SERP.
12560

Vidéo du Forum

Top Sites


PRDBazzartNever Utopia

Copyright

Le forum Rise From the Ashes est l'entière propriété de ses fondatrices Ilyria, Panda-Sama, Mzlle Lou & Zuzuu. Le contexte est basé sur la saga Harry Potter appartenant à J.K. Rowling et à été écrit par Ilyria. Le design et codes CSS sont d'Ilyria (Theo). Les descriptions des catégories sont de Zuzuu. Les chronologies et autres annexes ont été inspirées par l'encyclopédie HP. Toute reproduction entière ou même partielle est interdite.


 


Partagez | 
 

 you are my homeland and my sunlight (Aliénor & Dorian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Dorian Raskazov


Messages : 26
Points RPs : 54
Date d'inscription : 04/05/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: you are my homeland and my sunlight (Aliénor & Dorian)   Lun 28 Mai - 14:35


You are my homeland and my sunlight
Aliénor & Dorian

Du chemin, effectivement il lui en restait, mais il savait qu’elle allait aller jusqu’au bout et haut la main. Aliénor a toujours été une personne intelligente, sérieuse et qui va toujours au bout de ce qu’elle dit. Sans doute une des raisons pour lesquelles il en était tombé amoureux. IL était heureux de savoir qu’elle avait gardé ce trait là de sa personnalité, ainsi chaque espérance qu’il plaçait en elle était tout à fait justifiée et bien qu’il aurait aimé pouvoir l’encourager comme il l’aurait fait avant, il ne pouvait que simplement le dire de cette façon là. Elle avait apprécié semblerait-il, l’image de stalkeur ne tenait peut être plus, du moins c’était ce qu’il espérait .

Il n’avait jamais vu la mer, et c’était quelque chose qu’il avait souhaité faire avec Aliénor, ils en avaient déjà parlé par le passé et il regrettait que cela n’ait jamais pu se réaliser. Seul il n’avait jamais voulu sauter le pas, car il lui avait promis d’y aller avec elle.  et à ce moment là il en aurait bien eu besoin, se sentir ailleurs, loin de la guerre loin de tout ce qui l’enchainait aux néo-mangemorts, loin de son oncle qui avait tendance à le surveiller. Dorian étira un fin sourire, l’entendre parler de cela lui rappelait des souvenirs, il avait l’impression de refaire certaines conversations qu’ils avaient déjà eues. A un détail près qu’il ne désirait pas parler de la guerre et des événements récents impliquant les néo-mangemorts car cela appuyait sur la culpabilité qu’il éprouvait de ne pas être assez fort pour s’en libérer. Il se contenta donc de la remercier d’abord avec politesse;

J’en prends note, merci Aliénor.

Il ne le ferait pas, il ne mettrait pas en place ces conseils là, à vrai dire ce n’était que des prétextes pour l’entendre parler., il n’avait pas le temps pour cela, ni même la réelle motivation de se divertir comme une personne normale. Il ne méritait pas cela et commençait à se demander si un jour cela pourrait arriver. Peut être avec elle ? C’était sur sa liste de choses à faire avant de quitter ce monde, qu’elle se souvienne de lui ou non.

J’ai jamais vu la mer, je pense que j’opterai pour cette option.” Fit il mine de rien tout en s’abreuvant encore un peu de bièraubeurre. C’était un peu tôt pour lui demander de l’accompagner, mais avec un peu de chance en se voyant régulièrement il pourrait sauter le pas. Parce que plus il restait avec elle, moins il avait envie de reposer ces distances qu’il avait établi entre eux en ne lui permettant pas de se souvenir qui il avait été pour elle. Cela avait sans doute été prévisible, mais jamais il n’aurait voulu cela, il commençait à le regretter. Le jeune homme observa le regard d’Aliénor un instant, il n’y avait rien, aucun signe qui aurait pu la ramener à ce passé révolu. Le sort avait donc bien été jeté.

Tu as un accent je trouve. Tu viens de France ?

User des informations qu’il avait déjà pour se rapprocher d’elle, c’était tout ce qu’il avait trouvé à faire, autrement il n’aurait pas su comment faire pour lui parler comme une personne normale. Il n’avait pas de sujets de conversations très intéressants.







code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Aliénor Carboist
Ordre
Ordre

Messages : 55
Points RPs : 87
Date d'inscription : 04/05/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: you are my homeland and my sunlight (Aliénor & Dorian)   Mer 13 Juin - 22:39



Your are my homeland and my sunlight





Elle avait depuis longtemps choisisse sa voie, si la manière donc cette dernière aboutissait avait été modulée avec les ans, elle avait toujours su qu’elle se tournerait vers la botanique et les sortilèges. Désormais, elle mêlait les deux, les enchantements pour préserver et permettre la croissance de certaines plantes et puis la création par la connaissance des plants, leurs effets, leur symbolisme. Et elle appréciait plus que tout en apprendre davantage sur les plantes qui poussaient en ce monde et leurs bienfaits. Elle aurait sans doute pu faire médicomage également, mais elle ne se connaissait que trop bien, elle se serait attachée à ses patients et imaginer les perdre auraient été une torture, ainsi elle se contentait de cultiver et préserver des plantes que les potionistes et mages utiliserait pour leurs vertus salvatrices. Ainsi elle venait tout de même en aide aux gens, en plus d’espérer plus tard leur apporter joie et plaisir à posséder en leur foyer des plantes et bouquets fabuleux.

Si les douces paroles de son interlocuteur avait permis de la rendre plus affables et un peu moins suspicieuse, elle n’en baissait néanmoins pas totalement sa garde, elle ne pouvait se permettre de faire confiance aveuglement à un inconnus et tant qu’ils se mettaient à échanger des banalités, tout irait pour le mieux. Ce qui concernait sa sphère privée elle ne le partageait pas, enfin pas avant d’être certaine qu’elle ne risquait rien. Ainsi lorsqu’il lui avait demandé ce qu’un anglais avait coutume de faire pendant ses congés, elle était restée assez évasive sur ce qu’elle faisait elle-même, mentionnant des choses basiques mais néanmoins véritables.

Si elle avait encore possédé l’ensemble de ses souvenirs et que ces derniers n’avait  pas subit de sortilèges sans doute se serait-elle rappelée que l’individu en face d’elle lui avait plus d’une fois raconté qu’il n’avait jamais eu la chance de voir la mer, de se promener sur la plage ou de si baigner et qu’ils s’étaient promis de s’y rendre ensemble. Mais tout ceci s’était envolés, elle l’avait associé à Sam, son meilleur ami qu’elle avait perdu lors de la Bataille de Poudlard. Un meilleur ami auquel avait été superposée les actions d’un amant, mais tout ceci, elle l’ignorait.
Elle sourit lorsque son interlocuteur lui signala qu’il en prenait bonne note et la remerciait, lui apprenant alors qu’il n’avait jamais vu la mer et qu’il opterai sûrement pour cette option. Son sourire s’affadit quelque peu à l’entente de ces paroles et elle lorgna pendant un court instant le fond de son verre de bierraubeurre avant de reposer ses iris sur son vis-à-vis et se ressaisir.
Il n’était pour rien dans cette malheureuse coïncidence, elle ne souhaitait donc pas miner son choix et c’est pourquoi elle avait poursuivi sur la suite de ses conseils concernant les occupations à avoir.

Finalement il relança à son tour la conversation, lui révelant qu’elle semblait avoir un accent et lui demandant si elle était française. Elle reposa son verre après avoir bu une gorgée et sourit pour répondre par l’affirmative :

« Oh.. Oui, c’est exact, je pensais qu’avec le temps il s’était atténué car je suis arrivée ici depuis bien longtemps. »


Elle oubliait parfois son accent. C’était pourtant là quelque chose qui pouvait la trahir, comme lors de ses missions pour l’ordre. Si elle modifiait la couleur de ses cheveux, de ses yeux pendant de brefs instants, c’était là quelque chose qu’elle n’était pas encore parvenue à moduler. A l’avenir elle y songerait bien plus. Il y avait bien le polynectar qu’elle pouvait utiliser mais ce n’était pas quelque chose de très courant, et puis de toute évidence elle n’était pas amenée à réaliser des missions de la plus haute importance, elle avait encore besoin de faire ses preuves avant de pouvoir espérer être dans toutes les confidences.  Elle laissa ces pensées s’envoler pour ne lui sembler trop impolie, l’ancienne Serdaigle pouvait au moins remercier ses parents pour lui avoir inculquer des règles de bienséance :

« En tout cas ton accent s’entend aussi mais pas tant que cela pour un nouvel arrivant, je suppose que tu as été amené à parler anglais à Durmstrang... Mais j’y pense, tu devais être là lors du Tournois des trois sorciers ! Enfin, quatre puisqu’il faut ajouter Harry Potter. »



made by Loupillon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dorian Raskazov


Messages : 26
Points RPs : 54
Date d'inscription : 04/05/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: you are my homeland and my sunlight (Aliénor & Dorian)   Jeu 14 Juin - 15:19


You are my homeland and my sunlight
Aliénor & Dorian

Il avait vu son visage s’assombrir à l’entente de son désir de voir la mer, ce qui fit légèrement froncer les sourcils à Dorian. Se pourrait il qu’elle ait associé cela à lui inconsciemment et que son sort n’avait pas pu tout retirer de sa mémoire? Il n’avait pas voulu qu’elle puisse ressentir ce genre de tristesse et cela remuait juste le couteau dans la plaie, il se sentait coupable, quel monstre. La jeune femme n’avait cependant rien dit de cela, continuant de lui parler avec la plus grande sympathie. Aliénor était toujours aussi douce et agréable.

Effectivement son français n’était pas très marqué, mais il se souvenait l’avoir très vite remarqué quand elle l’avait aidé à se remettre au niveau des quatrième années. Il avait trouvé ça joli, cela rendait le son de sa voix unique et particulière, il l’aurait écouté parler pendant des heures. Dorian étira à son tour et malgré lui un plus large sourire, il était vrai qu’il avait lui aussi un accent assez fort et qu’il n’avait jamais réellement fait d’efforts pour le gommer. Il s’en fichait un peu que cela s’entende. Mais effectivement il avait appris l’anglais à Durmstrang, et parler avec elle et les autres élèves lui avaient aussi permis de se familiariser un peu plus avec la langue, il n’avait désormais pas de problème pour former des phrases correctes. Et puis Aliénor amena cela ensuite au Tournois des trois sorciers qui avait eu lieu l’année de son arrivée à Poudlard. Bien sûr qu’il y était, du moins quelques minutes durant à chaque épreuve avant de s’en désintéresser totalement. et puis c’était la période où l’on annonçait le retour du seigneur des ténèbres, en plus d’avoir été transféré pour lui faire allégeance, il avait dû se réhabituer à ce nouvel environnement. Il avait pourtant toujours eu une fascination pour les dragons, mais avec tout ce qu’on lui avait demandé de faire, il n’avait pas réellement eu la motivation d’aller à de telles distractions. D’autant plus qu’il n’avait eu nulle envie de croiser ces types qui furent ses camarades, ne parlons pas non plus de Karkaroff. Et pour éviter tout problème de détails, qui auraient pu le piéger dans ses mensonges, Dorian préférait dire qu’il n’était pas venu.

Non je n’étais pas là, mais j’ai eu écho de l’événement.

Et pourtant l’un des moments qu’il avait le plus apprécié avait été ce bal, réticent d’y aller au début puis ensuite poussé par l’orgueil et la jalousie de voir quelqu’un d’autre être le cavalier d’Aliénor, il était sorti de ses limites et l’avait invitée. La soirée avait été merveilleuse, sa cavalière avait été fabuleuse et si belle dans sa robe qu’il ne pouvait croire encore qu’il lui avait ôté ces souvenirs là. Il commençait à se dire, qu’il n’aurait jamais dû faire cela, lui parler franchement au lieu d’avoir recours à la magie sur elle. Alors ils n’en auraient jamais été là, et il n’aurait jamais été assis ici, minable, en train de tenter de rentrer de nouveau dans sa vie inconsciemment.

J’ai entendu dire que la fête de Noël et le Bal avaient été particulièrement bien, mes camarades n’arrêtaient pas d’en parler en revenant. C’est vrai ou ils exagéraient ?

L’envie de tester encore une fois ses souvenirs le poussaient à aller fouiller dans sa mémoire, il voulait voir, s’il restait des brides de sa présence dans sa tête et jusqu’où. Par sécurité pensait il mais au fond de lui il avait espoir qu’elle puisse un jour se rappeler de tout cela.








code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: you are my homeland and my sunlight (Aliénor & Dorian)   

Revenir en haut Aller en bas
 
you are my homeland and my sunlight (Aliénor & Dorian)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Une chasse interompue [PV Aliénor ]
» Entre feuilles et amitié [PV. Aliénore]
» Aliénore S. Marshall, I'm an asocials girl [Finis !!]
» Aliénation (ou Démentation)
» [TERMINÉ] Sous le sunlight des tropiques ♫ [Alex]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise From The Ashes :: 
Monde Magique
 :: Londres Magique :: Chemin de Traverse
-
Sauter vers: