RSS
RSS

Navigation

Liens utiles

Sabliers

GRYFF.
4705
POUFF.
7560
SERD.
8275
SERP.
12560

Vidéo du Forum

Top Sites


PRDBazzartNever Utopia

Copyright

Le forum Rise From the Ashes est l'entière propriété de ses fondatrices Ilyria, Panda-Sama, Mzlle Lou & Zuzuu. Le contexte est basé sur la saga Harry Potter appartenant à J.K. Rowling et à été écrit par Ilyria. Le design et codes CSS sont d'Ilyria (Theo). Les descriptions des catégories sont de Zuzuu. Les chronologies et autres annexes ont été inspirées par l'encyclopédie HP. Toute reproduction entière ou même partielle est interdite.


 


Partagez | 
 

 A verse of me verse in need of a pure-heart singing me to peace Feat. Charles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Theo & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Alena O'Leary
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 214
Points RPs : 457
Date d'inscription : 24/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: A verse of me verse in need of a pure-heart singing me to peace Feat. Charles   Mer 25 Avr - 0:20

Owlin était génial comme université, elle ne pouvait pas dire le contraire et pour elle qui avait toujours été plus ou moins exclus de ce monde magique, c'était une grande opportunité de pouvoir y étudier et qui plus est de pouvoir y étudier la musique, et le dessin. D'ailleurs elle était dans la même année que son frère Marshall et avait quelques cours en commun avec lui, alors forcément ça lui faisait encore plus plaisir. Mais ces deux dernières années années, elle avait un peu oublié ce que c'était que d'avoir un emploi du temps fixe et de s'y tenir. C'était compliqué pour elle, parce qu'elle avait cette tendance à être dans les nuages, à vivre dans un monde à part, et dans ce monde là, il n'y avait jamais d'heure à respecter et elle n'avait jamais besoin de se presser pour rien du tout, tout était juste calme et paisible et ça faisait du bien... mais bon ce monde là n'était pas réel et dans la vrai vie il faut toujours se presser, il faut toujours se rendre quelque part, il faut toujours essayer d'arriver à l'heure en cours... c'était facile pour la plupart des élèves, ils avaient cette faculté à transplaner, mais elle, elle pouvait pas. Elle avait rencontré des gens sympathiques qui l'aidaient et la faisait transplaner parfois quand elle en avait vraiment besoin, mais elle ne pouvait pas tout le temps se reposer sur les autres, il fallait aussi qu'elle se débrouille un peu. Et puis outre tout ça, le monde magique obéissait aussi à ses propres règles et ces règles là avaient tendances à pas trop s'accorder avec les règles de technologie moldus... 

C'était ce à quoi elle était confronté là, elle avait emmené un enregistreur, parce qu'elle voulait travailler une musique et pouvoir l'enregistrer pour la réécouter et plus tard pouvoir apposer des paroles sur cette mélodie. Elle sentait qu'elle tenait un bon truc, la mélodie était dans sa tête, elle avait juste à la jouer, à la reporter sur partition et à enregistrer, sauf que... et bien son enregistreur était une marque moldus et avec la magie ambiante, et bien il ne fonctionnait pas correctement. Le son enregistré n'était pas bon, ça grésillait, ça variait au niveau des aiguës, devenant rapidement impossible à supporter. C'était un vrai massacre. Et malgré le fait qu'elle fasse tout pour garder son calme en général, ça restait assez dur au final, parce qu'elle était sujet aux accès de colère depuis qu'elle était devenue un loup garou et qu'en plus... elle avait faim, et il se trouve qu'elle n'avait plus de pâtisseries sur elle, il allait clairement falloir qu'elle aille squatter chez Marsh pour lui emprunter sa cuisine, parce que c'était un peu compliqué de cuisiner dans les résidences du campus... enfin du coup elle était un peu sur les nerfs. Ce qui se traduisait par le fait qu'elle parlait un peu toute seule, ou c'était l'impression qu'elle donnait mais en fait elle parlait à son enregistreur, le suppliant presque de fonctionner correctement. 

- Aller... soit sympa, il faut que j'enregistre ce morceau... je suis sur que ça va être un super morceau et peut être qu'il pourra me faire connaître...

Le ton était à cheval entre le suppliant et le désespéré, le truc c'était qu'elle n'avait aucun pouvoir magique pour essayer d'arranger tout ça et elle se sentait encore plus en marge quand c'était ainsi. Déjà que pas mal d'élèves n'osaient pas l'approcher, à croire qu'elle était atteinte d'un mal contagieux, mais en soit elle ne s'en plaignait pas, il y avait quand même des gens adorable, elle en avait rencontré des vraiment sympa... sauf que ça ne changeait pas grand chose au fait que là tout de suite, elle aurait pas été contre un peu de magie... Elle sursauta presque quand ce type entra dans la salle de musique, tournant la tête vers lui de manière un peu paniqué, elle l'avait vraiment pas vue venir... 

- Oh Charles, désolée j'ai été surprise, je pensais pas qu'il y avait quelqu'un dans le coin... ah et salut !

Oui, la politesse c'était important ici, elle avait presque faillit l'oublier. Elle afficha un sourire pour se rattraper un peu, manquerait plus qu'il pense qu'elle était pas contente de le voir... ce serait pas cool. Elle aimait bien Charles, il était gentil avec lui, un peu étrange parfois, mais en même temps, niveau étrange, elle avait pas grand chose à dire...

- Qu'est ce que tu fais dans le coin ?! Je ne savais pas que tu devais venir à Owlin...

Il était pas là très souvent, c'était sans doute ça la vie de star de quidditch... un jour, elle aussi elle serait une star, mais de la chanson !

_________________

But we're running out of time, oh, the echoes in my mind cry There's blood on your lies, the sky's open wide There is nowhere for you to hide, the hunter's moon is shining I'm running with the wolves tonight I'm running with the wolves...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Vael Moreau et Ivory Parkinson
Vos Liens :
Informations Importantes :
Charles Dyer
Quidditch
Quidditch

Messages : 63
Points RPs : 52
Date d'inscription : 21/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: A verse of me verse in need of a pure-heart singing me to peace Feat. Charles   Dim 29 Avr - 19:09


Loaded - Miles Kane

Charles était de passage à Owlin, non pas seulement pour faire un coucou à ses anciens camarades, mais pour faire une intervention auprès des étudiants qui potassaient sur l’art du Quidditch. Il venait faire des démonstrations, parler de son expérience et d’autre fois il arrivait qu’il intervienne avec d’autre joueur professionnel. C’était seulement la troisième fois qu’il était appelé pour ça en presque deux ans. C’était compliqué avec son emplois du temps et le programme de l'université, or une chose était sûre : il adorait ça. Les étudiants buvaient ses paroles pour la plus part, les demoiselles papillonnaient des cils et il finissait le cours souvent à signer des autographes et recevoir plein d’encouragements et de compliments, parfois quelques conseils comme pour l’entretient du balai ou le modèle qu’il préférait. Bon bien sûr, il y en avait quelques uns qui le trouvaient ridicules et qui ne s’étaient pas gênés pour lui dire franchement, ou parler un peu fort caché dans la foule d’élève. Charles les ignora. Avec le temps, il avait appris à s'y faire et avait la capacité de surtout se nourrir seulement de ce qui lustrait son égo. En soit, il avait passé un bon moment, ayant fini avec une petite partie de Quidditch amicale avec les étudiants. On comprenait beaucoup mieux le jeu en le vivant qu’on disait et Charles était d’accord avec ça. C’est sûrement parce qu’il adorait le Quiddtich et le pratiquait si souvent qu’il était aussi fin et incollable sur ce sport. Lancer un sortilège correctement était souvent délicat pour Charles, mais ce sport tout découlait naturellement.

Quand il quitta les étudiants en Quidditch, il alla se balader un peu dans les couloirs de l’université pour se trouver un petit encas. L’heure du déjeuner était passé et en tant que sportif, il ratait rarement un repas. Il réussit à se dégoter un petit club sandwich et même une adresse d’une étudiante de son âge qui l’avait glissé entre le pain et la serviette qui avait servi à l’emballer. Elle l'avait fait lorsqu’elle lui avait préparé son casse-croute, si jamais l’envie de lui envoyer un hibou et plus si affinité le tenterait. La plus parts de ses amis étaient en cours, alors pendant qu’ils étaient tous occupés, Charles décida d’aller embêter quelqu’un d’autre, seul et tranquille, sans un paquet d’yeux rivés sur lui. C’est qu’il était dur de se balader peinard dans les couloirs de cette université quand on brillait de sa présence.

Direction le bâtiment d’art. Il marchait lentement dans les couloirs tout en déballant son sandwich et croquant un bout. Il n’y avait pas un bruit, à peine quelques élèves qui sortaient de certaine salle et faisaient leur vie, le nez rivé sur le carnet, à gratter la peinture sur leur main ou encore deux demoiselles qui papotaient du dernier concert d’un groupe sorcier qui faisait fureur ces derniers temps, leur instruments dans une manette qu’elles portaient dans leur dos. Une salle vide, puis une autre, une statue qu’il avait pris le temps de dévisager tant elle lui donnait des frissons. Elle lui faisait penser aux anges pleureurs du Dr. Who. Il fit quelques mètres pour s’éloigner de cette frissonnante sculpture sans la quitter des yeux, à reculons et soudain il se cogna violemment le dos contre le cadre d’une porte. Il sursauta, poussa un petit gémissement de surprise encore en stress à cause de la statue et râla enfin de douleur. Il avala la bouchée de sandwich qu’il avait et fronça les yeux face au chambranle.

Un bruit l’alerta quelques portes plus loin. Une voix qui avait l’air de supplier quelqu’un et qu’il connaissait. Il s’élança dans le couloir et passa d’abord la tête dans la pièce. C’était bien Alena. Tant mieux, c’était elle qu’il était venu chercher secrètement. Il voulait juste lui faire un petit bonjour et lui demander des nouvelles. Cela faisait longtemps qu’il ne l’avait pas vu. Plutôt qu’il n’avait pas pris le temps de le faire, toujours fourrés avec ses amis dans son genre. Il resta un moment à l’observer en reprenant un bout de sandwich. Finalement, elle ne suppliait pas quelqu’un mais quelque chose. Un dernier regards par-dessus son épaule, à gauche puis à droite et il s’engouffra dans la pièce, s’essuyant la bouche du revers de sa manche. La blonde le regarda affolée, un peu prise au dépourvu. Charles lui offrit un sourire quand elle parla. Il la trouvait rigolote. Il lui fit un petit signe de main pour la saluer à son tour et posa son fessier sur le dossier d’une chaise qui trainait.

Elle lui demandait ce qu’il faisait là et il lui affichait son sandwich fièrement : « j’avais un creux, je me suis dis que j’allais passer ici. Les meilleurs club-sandwich sont à Owlin. » commença t-il avec son petit sourire moqueur, mais aussi innocent. « Mais non ! Je suis venu montrer mon talent pour le Quidditch aux élèves et les honorer de ma précieuse présence. Après… Je me suis perdu, j’ai atterrit ici et voilà sur qui je tombe ! Toi ! ». C’était faux, mais il ne se voyait pas lui dire qu’il était venue la voir elle spécialement. Il ne voulait pas qu’elle prenne la grosse tête car un joueur pro la cherchait et voulait la voir. Du moins, ce n’était pas que ça. Il avait comme une sorte de honte ou de malaise à l’assumer et une étrange timidité.

acidbrain



_________________

Je comprends ce qui se passe, faire face à la perfection c’est si rare. [...] Ces cheveux, ce corps ! Oui, c’est moi le plus beau, c’est moi le plus fort ! Comment vous le dire, c’est pour vous les Hommes que j’ai créé l’univers. [Maui, Vaiana] (c) caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Theo & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Alena O'Leary
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 214
Points RPs : 457
Date d'inscription : 24/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: A verse of me verse in need of a pure-heart singing me to peace Feat. Charles   Mar 1 Mai - 11:52

Elle avait toujours plutôt bien vécue sa condition de Cracmol, c'était pas si dramatique en soit, les moldus vivaient bien sans magie, alors pourquoi est ce qu'elle ne pourrait pas elle aussi ? C'était un peu logique en soit, mais il y avait quand même eu des moments dans sa vie où ça avait été plus dur que d'autres... comme lorsqu'elle aurait dut entrer à Poudlard, quand elle avait vu ses frères et sœurs partir sans elle, entrer dans cette grande école dont elle avait souvent entendu parler mais qu'au final elle n'avait jamais vraiment put voir... mais elle s'en était remise, et elle avait été dans un collège et un lycée moldus à la place, c'était peut être pas aussi bien, mais elle y avait quand même apprit pleine de choses... bon surtout qu'en fait les maths et les matières scientifiques, ça demandait trop de réflexion pour elle, et que c'était pas son truc, mais elle avait adoré les cours d'art, et c'était pas pour rien qu'aujourd'hui elle étudiait d'ailleurs cette matière à l'université, et l'université magique qui plus est... seulement voilà, la magie ambiante avait tendance à détraquer ses gadgets moldus, et ça c'était un peu problématique. Elle savait pas trop comment les autres étudiantes faisaient, ils devaient avoir des manière magiques pour enregistrer leurs musiques, mais elle, elle devait faire sans la moindre magie. Et en soit, c'était pas grave, il y avait toujours un truc moldus pour compenser, et elle l'avait ce truc... le seule problème c'était que les interférences magiques autour l'empêchait de fonctionner correctement. C'était un peu un cercle vicieux dans le fond, il faudrait peut être qu'elle trouve un sorcier capable de lui bidouiller ça pour le faire fonctionner, elle pourrait peut être demander à Marsh, ou encore à Liam... ou peut être à Marcus tiens, d'ailleurs elle devait une nouvelle sortis dans le monde moldus à ce dernier et des pâtisseries sans ingrédient spéciale... mais bon par contre, elle avait beau adorer Charles, elle ne lui demanderait pas de l'aider sur ce coup... il était adorable, mais le connaissant, il allait casser son gadget moldus... et elle avait pas trop les moyens de s'en payer un autre actuellement.

Elle s'était donc contenté d'afficher un sourire ravis de le voir, parce que c'était le cas, elle était toujours contente de voir les gens qu'elle considérait comme étant ses amis, même si parfois elle décrétait que certaines personnes étaient ses amis sans que ces personnes ne pense la même chose de leur cotés... ça arrivait. Quoi qu'il en soit, elle savait pas trop si de son cotés Charles la voyait comme une amie ou non, mais en tout cas pour elle, il en était un. Un qui venait de la surprendre et de la faire sursauter d'ailleurs. Mais la surprise passa rapidement, alors qu'elle affichait un léger sourire, et finalement fronçait un peu les sourcils avant de demander :

- Vraiment... ? J'avoue que j'ai jamais goûté... faudrait que je teste pour voir ça...

Elle avait pas trop l'occasion de manger à la cafétéria de l'université en général, vu qu'elle passait ses journées à grignoter, elle faisait rarement de vrais repas, sauf quand elle devait manger avec son frère, ou son beau frères, ou quand elle avait un repas avec le reste de sa famille, mais du coup elle avait jamais testé les sandwich de la cafet'. Mais maintenant elle était intrigué, même si le blond changea finalement sa version, parlant plutôt d'une intervention qu'il avait dut faire pour une classe de Quidditch. Il avait une manière de se mettre en avant bien à lui, et elle ne put s'empêcher de sourire, amusée avant d'ajouter :

- Et du coup tu m'honore de la précieuse présence... ? Je suis flattée, enfin quelque chose comme ça... ça s'est bien passé ta démonstration du coup ?

Elle commençait à avoir un peu l'habitude de la manière dont Charles avait tendance à se mettre en avant, c'était plus fort que lui, et puis dans un sens elle comprenait, elle aussi rêvait de devenir une star un jour, pas dans le même domaine, et pas uniquement pour être reconnue et aduler, mais quand même, elle comprenait un peu. Elle aimait bien quand elle chantait dans la rue ou dans le métro et que les gens la regardaient et applaudissaient, c'était toujours plaisant comme sensation et ça lui donnait une bonne confiance en elle. D'ailleurs, alors qu'elle parlait avec le blond, ses doigts se baladaient sur les touches du piano, jouant un peu malgré eux alors qu'elle affichait un nouveau sourire en disant :

- Tu as signé beaucoup d'autographes ? Tu sais que j'ai signé mon premier y a pas très longtemps, c'était sur le Chemin de Traverse, un étudiant de Poudlard, il était trop mignon... il a dit qu'il m'avait déjà vu jouer dans le métro et il avait l'air d'adorer ce que je faisais... je comprend un peu mieux ce que tu ressens face à ça, c'est vrai que c'est plaisant...

C'était pendant les dernières vacances que c'était arrivé elle avait joué dans le bar de sa sœur et en sortant elle était tombée sur cet élève de Poudlard qui l'avait reconnue, c'était étrange, c'était la première fois que ça lui arrivait, mais elle avait bien aimé quand même.

_________________

But we're running out of time, oh, the echoes in my mind cry There's blood on your lies, the sky's open wide There is nowhere for you to hide, the hunter's moon is shining I'm running with the wolves tonight I'm running with the wolves...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Vael Moreau et Ivory Parkinson
Vos Liens :
Informations Importantes :
Charles Dyer
Quidditch
Quidditch

Messages : 63
Points RPs : 52
Date d'inscription : 21/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: A verse of me verse in need of a pure-heart singing me to peace Feat. Charles   Ven 4 Mai - 21:59


Loaded - Miles Kane

Il s’était alors trouvé un petit peu de temps pour passer voir Alena. Il ne l’avait pas fait depuis un moment et même s’il le niait souvent devant ses amis de vitrine, il aimait bien passer du temps avec elle. Oui, même si parfois ils ne se comprenaient pas, venant chacun de deux « bulle » bien différentes. Elle était un peu à part, marginale et spéciale, mais Charles aussi à sa façon. Elle lui demandait la raison de sa venue. Voulant faire un peu d’humour, il parla avec ironie du sensationnel club-sandwich de la faculté. C’était une blague pas très drôle, ni même très fine. Forcément, la blonde devant lui mangeait rarement à la cafétariat, donc son humour ne fut pas compris et elle pensait avec candeur que les sandwichs de Owlin étaient les meilleurs de la région. Charles la jaugea, un peu perdu : est-ce qu’elle continuait dans la même lancée que lui, ou est-ce qu’elle pensait vraiment. Il ne savait pas quoi en penser. « Non, mais je déconne  hein ! Ils sont pas si terribles » dit-il gentiment, mais son regard avait l’air de la dévisager comme si elle était une parfaite idiote. « Fallait juste que j’mange. Puis l’autre qui voulait absolument que je prenne son sandwich… bref. » roulant des yeux.

Il lui donna alors la vraie raison de sa venue à l’université magique. Il lui expliquait qu’il était là en tant que joueur pro officiel pour faire une petite démonstration et sans se tarir d’éloge. « Et du coup tu m'honore de la précieuse présence... ? … » auquel il répondit automatiquement sans se soucier qu’elle parlait : « bah ouais, vu que t’étais là… » presque penaud. Presque. Il lui sourit quand elle pensait être flattée et haussa les épaules. Alena avait l’habitude avec Charles, mais lui aussi commençait à avoir l’habitude avec elle. C’était le mieux qu’il pouvait espérer venant de la demoiselle. Elle lui posait des questions sur sa démonstration. Charles prit le temps de refléchir en regardant en l’air et hochait lentement la tête. « Ouais, c’était sympa. J’ai surtout aimé le petit match à la fin. Juste dommage que j’ai du m’abaisser à leur niveau par contre… Je pétais la forme en plus. »

Charles opina une nouvelle fois du chef avec un sourire fier quand elle lui demandait s’il avait signé des autographes, puis lui parla de sa propre expérience. Son premier autographe à elle, aussi émouvant qu'une première-fois. Charles l’écoutait sagement, continuant de déguster son déjeuner tardif. Il avait le regard brillant, car il comprenait ce qu’elle ressentait et plus encore. Si angoissé d’être oublié et pas aimé, cette reconnaissance c’était un besoin maladif et inconscient pour lui. Tout ça à cause d’une mère qui a du lui dire une fois de trop « c’est mon fils le plus beau » et l’arrivée d’un petit frère. Il prit le temps de finir de manger avant de répondre. Il ne lui restait que deux bouchées. J’aurais du en prendre deux… Il avala le tout. « T’as vu comme ça gonfle le poitrail et te fait sentir tout léger quand on reconnait ce pourquoi tu es né ? ». Pour Charles, il était né pour son charisme et sa beauté incontestable. « Quelqu’un ta vu dans ta totalité. Toute entière, jusqu’à travers ta musique » dit-il sincère, avec un sourire ravi sur le visage, bien rien que de penser qu’on pouvait le remarquer au moins pour quelque chose – qu'on l’aimait pour quelque chose – ça l’émoustillait.

Il montrait alors l’étrange machine moldu que Alena avait entre les mains. « Tu fais quoi toi ? C’est bizarre ton truc… D’où ça vient ? » fit-il curieux. Il avait quitté sa chaise et contourna le piano. Il s’approchait d’Alena, mais surtout de l’objet moldu. Il prit appui sur le côté de l’instrument imposant et tendait la main dans la but d’attraper la machine.

acidbrain



_________________

Je comprends ce qui se passe, faire face à la perfection c’est si rare. [...] Ces cheveux, ce corps ! Oui, c’est moi le plus beau, c’est moi le plus fort ! Comment vous le dire, c’est pour vous les Hommes que j’ai créé l’univers. [Maui, Vaiana] (c) caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Theo & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Alena O'Leary
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 214
Points RPs : 457
Date d'inscription : 24/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: A verse of me verse in need of a pure-heart singing me to peace Feat. Charles   Sam 5 Mai - 18:35

Elle était déjà en train de se demander quand est ce qu'elle allait aller à la cafétéria de l'université pour essayer ces fameux sandwich et vérifier s'ils valaient autant le coup que le blond était en train de lui dire... mais visiblement ce dernier plaisantait. Elle afficha une mine un peu déçu, de une, parce qu'elle avait pas trop compris en quoi c'était sensé être drôle et de deux, parce que c'était dommage... elle faisait déjà une joie de manger le meilleur sandwich du pays elle... c'était pas cool de vendre ainsi les choses pour ensuite briser tout ses rêves d'un coup. C'était clairement de la publicité mensongère là, elle avait presque envie de se plaindre, mais bon elle avait comme l'impression que pour le coup, il valait peut être mieux qu'elle évite, le simple fait de l'avoir cru, ça devait pas jouer en sa faveur. Mais quand il s'agissait de nourriture aussi elle était prête à croire n'importe quoi... bon c'était pas que au sujet de la nourriture, mais disons que c'était encore plus vrai sur ce point là que sur tout les autres quoi. Enfin du coup fallait qu'elle se fasse une raison, elle n'avait plus vraiment d'excuse pour aller manger à la cafétéria, quoi qu'elle était maintenant curieuse de savoir ce que donnait leurs sandwich. Dans tout les cas, elle était quand même contente de voir son ami, et qu'il prenne un moment pour l’honorer de sa présence, ce qu'elle s'était pas gêné pour lui faire remarquer d'ailleurs avec un grand sourire. Elle était pas vraiment flattée au final, elle était surtout contente, ça lui faisait plaisir de le voir, mais elle avait jamais trop compris pourquoi elle devrait le mettre sur un piédestal en fait, elle l'aimait bien, il était mignon quand il voulait, c'était pas toujours le cas, mais elle était pas trop rancunière au final. Du coup elle se contentait de le taquiner un peu, et ça semblait suffire.

Elle s'était intéressé à la raison de sa présence à l'université, donc forcément, elle se devait de demander comment s'était déroulé sa démonstration, et la réponse du blond lui arracha un nouveau sourire. Il était vraiment du genre très sur de lui, parfois elle aurait bien aimé avoir autant d'assurance elle même, mais c'était pas trop son truc fallait croire. Elle était plutôt du genre à savoir ce dont elle était capable et à vouloir toujours essayer de faire mieux et de se dépasser. Elle secoua un peu la tête avant de dire :

- Ça veut dire qu'ils ont été meilleurs que toi et qu'ils t'ont battus... ? Ou... enfin... tu les a laissé gagner plutôt...

Oui alors ça, elle avait apprit que c'était un peu délicat, il fallait pas trop pousser les gens dans leur instinct de compétition, c'était jamais une bonne chose, donc non, Charles ne se faisait pas battre, il laissait simplement les étudiants gagner parce que c'était la bonne technique à avoir pour qu'ils aient confiance en eux et pour qu'ils apprennent vraiment les choses... Elle était pas certaines que ce soit une si bonne technique d'ailleurs... c'était pas très logique, on peut pas s'améliorer si la personne en face ne se donne pas à cent pour cent... mais elle évitait de discuter sur ce genre de choses, elle n'y connaissait pas grand chose a final et donc il valait mieux qu'elle ne dise rien. Au lieu de ça, elle avait préféré parler de sa propre expérience avec les autographes, en affichant un grand sourire fier, mais elle finit par être vite perplexe. Elle baissa automatiquement les yeux vers son « poitrail » comme il disait... se demandait si ça avait gonflé... franchement, elle le saurait si c'était le cas, vu son âge, elle se faisait plus trop d'illusion là dessus...

- Euh... je crois pas que ça m’ait gonflé quoi que ce soit... tu trouves que ça a gonflé ?

Elle fronçait un peu les sourcils, se tournant un peu plus vers Charles pour qu'il puisse bien voir et lui dire, parce que de son point de vue à elle, rien n'avait changé. Elle retrouva cependant vite son sourire avant de dire :

- En tout cas, c'est vrai que c'est plaisant, un peu gênant mais plaisant... je savais pas trop quoi dire et puis je me demande toujours ce que les gens peuvent faire d'une signature... c'est un peu étrange comme coutume tu ne trouves pas ?

Et même suspect... avec la signature des gens, chez les moldus il y avait plein d'arnaques qui pouvaient se faire... mais peut être qu'elle regardait trop la télé ! Elle baissa les yeux sur son magnétophone, le laissant le prendre pour l'observer de plus prêt avant de dire :

- C'est un enregistreur moldus, j'essaye d'enregistrer une musique pour pouvoir travailler sur les paroles... mais ça marche pas très bien, les objets moldus ont visiblement un peu de mal à fonctionner avec la magie ambiante... faudrait peut être que je demande à quelqu'un de jeter un coup d’œil...

Elle haussa les épaules, il allait falloir qu'elle mette la main sur un étudiant qui s'y connaissait assez pour pouvoir l'aider, c'était pas gagner, et un étudiant qui ne se sauverait pas en courant en apprenant qu'elle n'avait aucune magie tant qu'à faire...

_________________

But we're running out of time, oh, the echoes in my mind cry There's blood on your lies, the sky's open wide There is nowhere for you to hide, the hunter's moon is shining I'm running with the wolves tonight I'm running with the wolves...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Vael Moreau et Ivory Parkinson
Vos Liens :
Informations Importantes :
Charles Dyer
Quidditch
Quidditch

Messages : 63
Points RPs : 52
Date d'inscription : 21/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: A verse of me verse in need of a pure-heart singing me to peace Feat. Charles   Sam 19 Mai - 16:46


Loaded - Miles Kane

« Meuh non, t’es folle ou quoi ? Les laissé gagné ? Tsss… Bien sûr que non ! Je faisais parti des gagnants, mais je me suis un peu ennuyé car c’est pas du niveau pro tu vois ? C’est que je suis trop habitué à jouer dans la cours des grands maintenant, tu comprends… » dit-il très sincère et convaincu. Convaincant, sûrement beaucoup moins. Charles la regardait presque choqué qu’elle pense qu’il les laisserait gagné. Non, Charles ne faisait pas de ces personnes qui laissaient gagné les autres pour leur donner confiance en eux. Pas du tout. Lui d’abord. « Faut vraiment tout t’apprendre à toi » soupira t-il avant qu’ils ne passent à un autre sujet.

La petite blonde avait partagée alors sa première rencontre avec un « fan ». Charles se pensait être le mieux placé pour savoir de quoi elle parlait et quel plaisir cela pouvait procurer. Il fit une image que l’étudiante pris au premier degré. Il n’avait pas vu de suite quand elle avait baissé la tête pour regarder sa poitrine. C’est quand elle lui avait posé la question qu’il réalisa qu’elle n’était pas du tout sur la même longueur d’onde. Et encore, il avait prit du temps à faire le lien. Il l’avait regardé complètement perdu et interdit, levant un sourcil bien haut d’étonnement. Mais de quoi elle parle ? Pour vous dire à quel point c’était une image, il ne se rappelait même pas avoir parler de « gonfler » à un quelconque moment. Alena se tournait face à lui, la pose droite et fière. Charles n’était qu’un homme et forcément si on agitait ses seins sous son nez, il loucha un moment dessus, se demandant comment ils en étaient arrivés là. Voilà, le lien il l’a fait là. Il ferma les yeux et secoua la tête. Je m’en voulais presque d’avoir maté. Car j’ai maté, clairement… Rho, bah oui. Elle est pas mal faite non-plus, elle est juste bizarre et pas le minois d’un top modèle, c’est tout. Il allait pour lui dire quelque chose, mais il resta figé dans son élan, la bouche ouverte et l’expression plus que perplexe. Il faisait rarement face à plus naïf que lui. « Mais non… Je voulais dire… Laisse tomber » finit-il par abandonné, un petit sourire aux lèvres, amusé. Elle est vraiment trop rigolote. C’était tellement évident qu’il n’était pas assez intelligent pour pouvoir l’expliquer.

Charles étira son sourire quand Alena disait qu’elle trouvait étrange qu’on collectionne des signatures. C’est vrai que dit comme ça… C’est un peu bizarre. Il lui fit un sourire désolé. « Ils se frottent avec, le visage… la poitrine… Sûrement autre chose » et un autre coup d’oeil rapide d’instinct. Puis un silence à la dévisager de son petit regard amusé. « Je me paie ta tête… Au cas où t’aurais pas suivi encore une fois. C’est une blague. Enfin presque. J’en ai déjà vu une le faire. Elle a même embrassé le bout de papier trois quatre fois. C’était… gênant. » dit-il pour reprendre ses mots avec un petit rire, partageant tellement ce sentiment. « Enfin maintenant ça va, je m’y fait. Faut se dire que c’est leur façon de te dire qu’il t’aime et qu’heureusement que t’es là pour rendre leur vie plus cool et fun. »

S’étant doucement rapproché, il avait repéré la machine qu’Alena trifouillait encore quand il était entrée dans la salle de musique. Il le prit sans permission et demandait ce que c’était. Elle lui répondit et l’avait laissé faire. Grossière erreur. Charles, appuyé contre le piano commençait à observer l’objet entre ses deux mains, puis le tourna et le retourna, appuyant légèrement sur les boutons pour sentir que ça bougeait. Il écoutait la blonde que d’une oreille. « Et pourquoi t’enregistre pas avec des moyens magiques ? » dit-il comme une évidence, oubliant trop souvent qu’elle n’avait pas de don sorcier. On pouvait presque le prendre bien de sa part même si ce n’était qu’un vulgaire oubli, parce que bon être cracmol, c’est la honte quand même. Or, il n’avait pas fait une fixette sur ce détail. Ou tout simplement, il oubliait que cette situation était possible.

Il enfonça un bouton jusqu’au bout et le son sortit soudainement. Charles avait légèrement sursauté et le son était affreux. Il appuya alors sur tous les boutons pour arrêter le carnage et comme avec chaque objet qui fonctionnait mal, il le frappa de quelques coups contre le piano, en gros benêt bourrin n’ayant pas plus de respect pour l’instrument. Il appuya sur le bouton, super concentré et pareil. Il enfonça à la suite tous les autres encore une fois et le reposait. « Prrrt… » répondit-il seulement en levant les épaules. « Je pourrais pas t’aider moi. » encore une évidence. « Mais t’as pas dis que tu connaissais le prof bizarre à Pouillard là… Enfin ils sont tous bizarre maintenant… Mais l’autre avec les bestioles. Mon frère il dit que lui, c’est un vrai moldu et qui vit toujours comme tel même dans le monde sorcier. Il aura p’t’être une idée. Hmmmmm... Sinon… Moi je peux t’aider à enregistrer avec de la magie si tu veux. » Tout en parlant, il avait finit par se glisser proche de Alena et la poussa un peu pour s’asseoir sur le banc devant la piano lui aussi. « Je sais comment on fait, je me suis déjà enregistré chanter, mais j’ai arrêté. Je chante vraiment mal, m’enfin... On peut pas tout avoir. Je suis déjà trop canon. Faut en laisser un peu aux autres malheureusement » dit-il, si sérieux et presque malheureux. Il appuya sur une touche du piano, puis recommença et fit celle d’à côté. Pas le même son. Un enfant qui découvrait un instrument. Il n’en avait jamais touché. Il avait bien eu une petite amie qui jouait du violon, mais maladroit comme il était, elle lui avait interdit de s’en approcher. Première et deuxième touche. C’est fou, ça faisait presque une mélodie.

acidbrain



_________________

Je comprends ce qui se passe, faire face à la perfection c’est si rare. [...] Ces cheveux, ce corps ! Oui, c’est moi le plus beau, c’est moi le plus fort ! Comment vous le dire, c’est pour vous les Hommes que j’ai créé l’univers. [Maui, Vaiana] (c) caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Theo & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Alena O'Leary
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 214
Points RPs : 457
Date d'inscription : 24/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: A verse of me verse in need of a pure-heart singing me to peace Feat. Charles   Dim 20 Mai - 18:39

La confiance en soit, c'était une très bonne chose dans la vie, enfin c'était ce qu'elle avait apprit avec le temps. Plus jeune, elle était du genre timide, elle n'osait pas vraiment aller vers les autres, faut dire que les gosses étaient pas très souvent sympa et que parfois c'était un peu dur à gérer pour elle, mais elle avait fini par abandonner l'idée de plaire aux autres. Elle avait comprit que les vrais amis, c'étaient ceux qui étaient sensés accepter les autres comme ils étaient, qui étaient sensés faire avec les qualités, et les défauts et que si on ne l'aimait pas comme elle était, et bien on ne la méritait tout simplement pas. Alors elle avait prit plus confiance en elle et ça s'était ressentis dans tout ce qu'elle faisait, notamment la musique. Elle n'aurait jamais eu le cran de jouer et chanter en public si elle n'en était pas passé par tout ça, donc elle comprenait le fait que Charles ai autant confiance en lui également, même si parfois il en faisait peut être un peu trop... mais bon, si ça lui faisait plaisir, il était comme il était, et de son cotés, il était son ami, donc elle l'acceptait avec ses qualités et ses défauts. Et oui, il en avait des défauts, même s'il pensait dur comme fer le contraires, mais c'était pas tellement le sujet. Elle se contenta donc de hocher la tête, comme si elle comprenait enfin ce qu'il disait à propos de ce match avec les étudiants, il n'avait donc pas perdu, mais apparemment, ça avait été trop facile... elle était pas sur que ce soit très correct de traiter les joueurs de Owlin d'amateurs, beaucoup d'entre eux jouaient déjà dans des équipes professionnelles aussi ou étaient pressentis pour le faire... mais elle ne voulait pas vraiment le contredire sur ce point, elle ne s'y connaissait pas assez en matière de sport.

Elle ne s'y connaissait pas encore vraiment non plus en célébrité, par contre elle était presque sur que le fait de signer son premier autographe n'avait pas fait gonfler quoi que ce soit chez elle, et encore moins sa poitrine. De ce qu'elle en savait, ça ne fonctionnait pas vraiment comme ça... enfin pour les sorciers peut être, mais pas pour elle en tout cas. Elle avait observé attentivement, demandant même l'avis à Charles, pas le moins du monde gêné, de toute manière elle avait pas beaucoup de pudeur et puis c'était lui qui avait lancé l'idée en premier lieu... mais elle avait beau observer, elle ne voyait aucune différence à vrai dire. Elle finit donc par relever la tête vers le blond, le trouvant un peu trop silencieux, mais au final il lui dit de laisser tomber. C'était pas vraiment ce qu'elle espérait et elle était un peu déçu, elle aurait aimé une meilleure réponse, mais bon elle finit par hausser les épaules avant de revenir à cette histoire d'autographe, se demandant ce qu'ils pouvaient bien faire avec. Elle prit un air un peu choqué avant de demander :

- Vraiment ?! C'est pas très sains tout ça...

Se frotter le visage ou autre chose avec un bout de papier signé par une personne, c'était quand même bizarre comme pratique... Mais le blond lui annonça alors qu'il se moquait d'elle, même si visiblement ça lui était quand même arrivé... c'était très bizarre tout ça. Elle fronça les sourcils avant de dire :

- La musique c'est cool, et j'aime bien me dire que ça change la vie des gens, mais dans ce cas, c'est plus la musique que moi qui est responsable... les gens écoutent et aiment ma musique, mais ils ne sont pas obligés de m'aimer moi...

C'était un peu comme Charles, ils pouvaient aimer son jeu, sa manière de voler, mais ils n'étaient pas obligés de l'aimer lui pour autant. Elle haussa de nouveau les épaules, alors qu'il s'était rapproché pour venir poser des questions sur son magnétophone, le tournant dans tout les sens, appuyant sur les boutons au passage. Elle tendit la main pour tenter de lui retirer et éviter la casse tout en répondant le plus naturellement du monde :

- Parce que je n'ai toujours pas de magie. Enfin tu sais, je pense pas que ce soit quelque chose qui va se manifester comme ça du jour au lendemain, je suis pas née avec, donc j'en aurais jamais...

Elle était sérieuse, elle s'imaginait que Charles pouvait vraiment croire que c'était une possibilité, il ne serait pas le seul après tout, donc elle lui expliquait les choses le plus simplement du monde. Et ça ne la dérangeait pas d'ailleurs, elle s'était habituée à faire sans magie. Elle lui attrapa les poignets alors qu'il s'acharnait un peu trop sur son enregistreur et sur ce pauvre piano, pour lui retirer des mains de manière un peu plus ferme... elle n'aimait pas trop qu'on maltraite des instruments de musique, c'était sacrée pour elle.

- Oui, je pourrais peut être lui demander un coup de main... mais c'est gentil de ta proposition, sauf que ça ne servirait pas vraiment, je ne pourrais pas utiliser l'enregistrement par la suite quand j'en aurais besoin, pas sans magie...

Elle haussa de nouveau les épaules, l'air un peu déçu, si les choses étaient aussi simple, ce serait cool, et puis Charles était gentil de proposer son aide, ça lui faisait presque oublier qu'il venait de s'en prendre à ce pauvre piano. Elle laissa échapper un rire quand il admit qu'il chantait mal et secoua un peu la tête amusée avant de dire :

- Et bien si ça peut te rassurer, je vol très mal... voir pas du tout en fait... je suis jamais montée sur un balais, donc on peut dire qu'on a chacun notre truc comme ça. Et puis comme tu dis, on peut pas tout avoir non plus...

Elle haussa les épaules avec un grand sourire chaleureux avant de le voir s'intéresser aux touches et au son qui en sortait, elle se décala alors sur le siège pour lui laisser une place et tapota dessus pour qu'il s'assoit avant de demander :

- Chanter, ça ne s'apprend pas vraiment, mais jouer, ça c'est possible... je peux t'apprendre quelques petits trucs si tu veux ?

C'était une proposition sérieuse, il avait l'air intrigué et puis elle aimait bien les gens qui s'intéressait à la musique, donc autant les y encourager au maximum. D'autant plus qu'il avait proposé son aide, alors elle faisait de même, c'était comme ça entre amis !

_________________

But we're running out of time, oh, the echoes in my mind cry There's blood on your lies, the sky's open wide There is nowhere for you to hide, the hunter's moon is shining I'm running with the wolves tonight I'm running with the wolves...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Vael Moreau et Ivory Parkinson
Vos Liens :
Informations Importantes :
Charles Dyer
Quidditch
Quidditch

Messages : 63
Points RPs : 52
Date d'inscription : 21/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: A verse of me verse in need of a pure-heart singing me to peace Feat. Charles   Lun 21 Mai - 15:51


Loaded - Miles Kane

Charles laissa échapper un rire innocent quand il vit la tête d’Alena lorsqu’il lui confiait avoir déjà vu une fille se frotter le visage avec son autographe. Il adorait ses réactions si spontanées et vraies. Son commentaire amusa encore plus Charles. D’un sourire radieux, il hochait la tête pour approuver ce qu’elle avançait. Peut-être que ce n’était pas sain, mais lui ça lui plaisait de faire cet effet. Il se sentait exister. Il était aussi persuadé d’apporter du bonheur aux gens et l’exposa à Alena. Cette dernière lui partagea sa pensée en disant que dans ce cas c’était plutôt sa musique qui méritait tout les honneurs et pas sa personne. Charles pencha la tête, pas totalement d’accord. « Mouais… Pour moi la musique, l’écriture et l’art c’est en général c’est pas pareil je trouve… Tu mets de toi là-dedans. La musique, elle sort d’où ? bah de toi, de tes gouts, tes influences, ta vie… Joueur de Quidditch, c’est souvent une équipe que tu suis souvent parce que ta famille la supporte ou le village où tu te trouves, après… moi je me démarque parce que je suis trop beau bien sûr. Donc on m’aime pour moi aussi, pas seulement pour les couleurs que je porte. Ah et parce que je suis vraiment trop doué pour le Quiddtich. J’oubliais. » tenait-il à préciser certain point, mais sincère sur sa façon de penser. « Donc, d’un côté même s’il n’aime pas ton nez, ta robe ou ton attitude, ils t’aiment quand même un peu s’ils aiment ta musique. Tu vois ce que je veux dire ? C’pas compliqué. Ils t’aiment, te posent pas plus de question. » lui démontrait Charles qu’elle n’avait pas à s’inquiéter, levant les yeux au ciel ayant l’air de lui dire qu’elle se prenait la tête pour rien. « C’est tout ce qui compte. »

Voilà qu’il jouait ensuite avec le magnétophone. Il l’avait attrapé en lui expliquant qu’il y avait de l’amour dans la musique. Tel un singe devant la technologie humaine, il observa, toucha et frappa l’appareil. Il faisait ses expériences. Il avait hésité à mettre les dents dessus, pour voir. « Ah oui, c’est vrai… » dit-il tellement désolé pour elle quand elle lui expliquait qu’elle n’avait pas et n’aurait toujours pas de pouvoir. Charles oubliait tout le temps. Il haussa les épaules, le sourire en biais bien embêté pour elle. « J’aimerais tellement pas être à ta place… » ne disait-il avec une compassion innocemment condescendante. Il maltraita alors le piano et le gadget d’Alena. L’étudiante avait fini par intervenir. Trop longtemps qu’elle avait l’air d’attendre la bonne occasion pour se le permettre. Charles avait légèrement sursauté quand elle l’attrapa, le stoppant net et elle vint lui retirer l’appareil des mains. Il ne s’en offusqua pas et continuait de parler trop habitué à ce que sa mère fasse de même avec lui. Charles ne prenait soin que de son balai, ses vêtements et de son corps.

Il avait tenté de lui trouver des solutions, se proposant lui-même de l’aider. Chose assez rare chez Charles, mais tant que ça ne demandait pas trop d’effort, ça lui arrivait de se proposer pour rendre service. Alena avançait qu’elle allait être en difficulté s’il devait être là à chaque fois pour l’aider lui qui est venait pas souvent. Il vint alors s’asseoir à côté d’elle et lui confiait que c’était bien dommage, il savait capturer du son par le biais de la magie, lui glissant par la même occasion qu’il était un piètre chanteur. On pouvait pas être performant en tout… Alena ne se moqua pas de lui et elle lui confiait aussi son petit secret pour les mettre sur un pied d'égalité. Elle n’avait jamais volé. La mâchoire de Charles toucha brusquement le planché. Il n’y croyait pas. « Mais ?! Comment ça t’as jamais volé ? A l’école t’en a pas… » et il s’arrêta dans sa phrase, se rappelant qu’elle n’a pas été à Poudlard. « [color=teal]Ah non, c’est vrai... Ouais, non oublie…[/clor] » se reprit-il, pinçant ses lèvres pour s’intimer lui-même à réfléchir avant de parler.

Il commençait à jouer avec les touches du piano. Encore une fois, l’enfant était devant un objet totalement inconnu. Alena et un instrument de musique, j’ai vraiment l’impression d’être dans un autre monde. Genre le monde des petits elfes et farfadets. De la magie dans la magie. Il ressemblait à un chat, cachant sa main au premier son, innocent, puis venant réitérer cette étrange expérience. Elle n’avait peut-être touché aucun balai mais lui, c’était aucun instrument. Une autre note. Alena lui proposait alors de lui apprendre à jouer. Charles resta un moment interdit à fixer dans le vide. Il se redressa lentement pour la regarder avec le regard brillant de candeur. « Vraiment ? Pour de vrai » pensait-il qu’elle lui faisait une blague avant de se faire la réflexion que ce serait un peu nulle. « Mais? Genre... comme ça ? » demandait-il, épaté. Pour lui, ça relevait d’une long entrainement théorique avant même de penser pouvoir toucher l’instrument. La musique en pratique pour Charles, ça le dépassait complètement. Il aimait bien danser dessus, que ça sonne bien et ça s’arrêtait là, il ne cherchait pas plus loin. Savoir comment ça fonctionne ? Trop compliqué. De plus, comme on l’a toujours éloigné des instruments par précaution, il pensait juste qu’il n’atteignait tout simplement pas le niveau pour cette discipline. C’est comme l’Astronomie, c’est pour les génie ça…

Pour une fois qu’on lui proposait d’essayer, il n’allait pas raté une telle occasion, si curieux. Il hocha vivement la tête avec un sourire enjoué. « Je veux ! Montre moi. Je vais faire de la musique… Haaaaaan j’y crois pas !!! » s’écria t-il brusquement en regardant le piano comme s’il était devant le Trophée du tournois mondiale de Quidditch. Il était content. « Me prendre mon innocence avec un piano... » fit-il presque ému, trahi par son sourire espiègle. « T’en a de la chance ! » ajouta t-il en riant, donnant un coup de coude complice à Alena. Il se frotta les mains. « Je fais quoi ? » demandait-il impatient.

acidbrain



_________________

Je comprends ce qui se passe, faire face à la perfection c’est si rare. [...] Ces cheveux, ce corps ! Oui, c’est moi le plus beau, c’est moi le plus fort ! Comment vous le dire, c’est pour vous les Hommes que j’ai créé l’univers. [Maui, Vaiana] (c) caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Theo & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Alena O'Leary
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 214
Points RPs : 457
Date d'inscription : 24/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: A verse of me verse in need of a pure-heart singing me to peace Feat. Charles   Mar 22 Mai - 13:45

Elle avait un peu de mal à comprendre les réaction de certaines personnes face à ce que les gens appelaient la célébrité. C'était pas quelque chose qu'elle recherchait à tout prix, elle voulait être connue, mais pas pour la célébrité en elle même, elle voulait juste qu'un maximum de gens entendent sa musique qu'un maximum de gens soient influencés par elle et elle voulait qu'ils aiment. Mais c'était pas elle qu'elle voulait qu'ils aiment, mais bien sa musique, du coup c'était ça qu'elle avait un peu de mal à saisir. Les explications de Charles se tenaient, il avait sans doute raison, peut être qu'effectivement tout était lié et que aimer sa musique revenait à l'aimer elle puisque c'était d'elle que ça sortait, que c'était d'elle que ça venait... mais ça lui semblait toujours un peu étrange quand même comme tournure. Et il en était de même pour les joueur, mais là elle trouvait ça un peu plus normal, c'était eux qui jouaient, donc c'était normal que ce soit eux les star, bon même si elle ne voyait pas trop en quoi le fait d'être beau avait un rapport là dedans... est ce que être beau le faisait jouer mieux ? Elle avait un doute là dessus... elle fronça un peu les sourcils, le laissant terminer alors qu'il parlait de son nez, de ses habits et de son attitude... ça semblait plutôt précis tout ça, tellement qu'elle porta une main à son visage pour toucher son nez en se demandant ce qu'il pouvait bien avoir de mal... il était bien son nez, elle l'aimait bien, il était petit et discret et pour le reste, elle n'avait aucun soucis avec non plus...

- Est ce que le fait d'être beau fait de toi un meilleur joueur ? Et puis il a quoi mon nez... ?

Elle avait encore la main sur son visage, continuant de toucher son nez, se demandant ce qu'on pouvait bien lui reprocher... avec Charles, elle s'attendait un peu à tout, mais elle avait quand même retenue quelques petites choses dans son discours... ils l'aimaient, malgré ses défauts... et les défauts en questions avaient l'air de ne pas plaire à Charles plus spécialement d'ailleurs, pourtant il était là, il était venue la voir et il voulait l'aider... donc si elle se basait sur ce qu'il venait de dire, lui aussi l'aimait dans le fond. Même s'il n'aimait pas son nez, son look ou son attitude ! Elle afficha un sourire en arrivant à cette conclusion dans sa tête, laissant retomber sa main, avant de lui retirer son magnétophone des siennes avant qu'il ne le casse, et elle haussa les épaules, pas plus gêné que ça par ses paroles, elle y était habituée et quand bien même, ça ne lui posait pas le moindre soucis.

- Et bien ça tombe bien que tu ne le sois pas du coup !

Il n'y avait aucun sarcasme, c'était tout à fait naturel, elle était même presque contente pour lui, parce que elle, elle le vivait pas si mal, mais si lui il voyait ça comme quelque chose d'horrible, tant mieux qu'il ne soit pas à sa place du coup. Mais le sujet revint quand même rapidement sur le sujet, parce que à peine dit, c'était comme si c'était entrée dans une oreille, et ressortis dans l'autre pour Charles... quand elle lui apprit qu'elle n'avait jamais volé sur un balais, il demanda si elle n'avait jamais eu de cours à l'école et elle pencha un peu la tête sur le cotés. Elle savait qu'elle était tête en l'air, mais Charles était quand même pire qu'elle à ce propos... Enfin au final, il se rendit quand même compte tout seul de ses paroles et elle fini par afficher un sourire avant de dire :

- C'est pas grave tu sais... enfin pour toi ça à l'air d'être horrible l'idée de ne pas avoir de magie, et je peux comprendre, c'est cool la magie... mais pour moi c'est habituel... je suis comme ça et je le vis plutôt ben dans le fond.

Elle haussa un peu les épaules, elle voulait pas qu'il se sente coupable de toujours ramener ça, c'était pas comme s'il y pouvait quelque chose dans le fond. Et puis en le voyant intrigué par les touches du piano et par le son qui s'en échappait, elle lui proposa de lui apprendre quelques notes, c'était pas forcément quelque chose qui s'apprenait en une heure, mais il y avait des morceaux très simple, du genre comptines pour enfants qui étaient facile et puis en général, ça plaisait aux débutants de se dire qu'ils savaient au moins faire ça. Et pour le coup, le sourire et l'emballement de Charles la prit au dépourvue, c'était même contagieux d'ailleurs, elle avait apparemment visée juste pour lui faire plaisir. Son sourire s'agrandit quand il parla de lui prendre son innocence avec un piano... c'était bizarre, enfin faire du piano n'allait pas le rendre moins innocent... c'était encore une tournure de phrase un peu bizarre... mais elle pouvait pas s'empêcher de demander :

- Je ne crois pas que jouer au piano te rende moins innocent... mais je suis contente que l'idée te plaise !

Elle afficha un grand sourire sur la fin de sa phrase, et elle lui attrapa une main, l'approchant de son visage pour mieux voir ses doigts, c'était important les doigts pour les pianistes, elle les remua un à un, jouant sur le cotés souple avant de porter la main du blond jusqu'aux touches. Elle plaça son indexe au dessus d'une, son majeure au dessus d'une autre et avec une pression de sa part, elle lui fit enfoncer la première touche, suivit de la seconde, recommençant un peu plus vite encore et encore, jusqu'à ce que le geste devienne automatique et qu'elle retire ses mains pour le laisser faire par lui même. Elle afficha un grand sourire avant de dire :

- Tu vois, c'est pas si compliqué de jouer du piano !

En fait, c'était pas si simple, mais c'était pas comme s'il envisageait de devenir un virtuose non plus, elle comptait juste lui enseigner quelques bases, de toute manière elle était presque sur qu'il n'aurait pas la patience pour aller plus loin.

_________________

But we're running out of time, oh, the echoes in my mind cry There's blood on your lies, the sky's open wide There is nowhere for you to hide, the hunter's moon is shining I'm running with the wolves tonight I'm running with the wolves...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Vael Moreau et Ivory Parkinson
Vos Liens :
Informations Importantes :
Charles Dyer
Quidditch
Quidditch

Messages : 63
Points RPs : 52
Date d'inscription : 21/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: A verse of me verse in need of a pure-heart singing me to peace Feat. Charles   Mer 6 Juin - 23:09


Loaded - Miles Kane

Être beau faisait-il de lui un meilleur joueur. C’était une très bonne question. Charles s’était figé un court moment pour se concentrer sur cette réflexion. « Euh… Bah non, pas vraiment. Mais on sait tous bien jouer si on est pro'. Moi je suis beau, c’est un plus tu vois. Donc on m’aime plus, car je suis agréable à regarder, j’émoustille les demoiselles. Tu vois ? » lui dit-il avec un regard entendu. C’était simple ! Puis il la vit se toucher le visage pour dessiner son nez du bout des doigt, il souffla se sentant coupable. « Non mais ton nez ça va, ça passe » dit-il sans vraiment réfléchir à ses mots. « Mais ta robe par contre… » ajouta t-il avec un sourire en biais. Il la trouvait moyenne.

Elle n’était pas embêté qu’il oublie qu’elle était une cracmol et ne fut pas blessée par les paroles un peu maladroites mais si innocentes de Charles. Elle lui répondit avec la même candeur et Charles à sa réflexion, opina du chef, convaincu. Il haussa les épaules. Elle avait raison, pourquoi il se plaindrait d’une situation qu’il n’avait pas. Il s’enfonça par la suite à ce sujet malgré tout, mais heureusement qu’elle était habituée et ne lui en voulait toujours pas. Il se rendait vraiment pas compte de la chance qu’il avait, avec quelqu’un d’autre il se serait sûrement déjà pris une baffe. Non, au contraire, elle disait qu’elle le vivait bien. Charles lui sourit. Si ça lui allait, c’est ce qui comptait après tout.

Vu qu’elle lui avait retiré ce qu’il avait dans les mains, curieux comme il pouvait être et comme un enfant, un besoin de toucher à tout, il avait envie de voir de plus près le piano. Il s’était fait une place à côté d’elle juste devant et avait commencé par observer l’imposant instrument. Après, il y posa un doigt, pour s’accoutumer à cet étrange bête. Il imprimait que son simple doigt venait de faire résonner le ventre du piano. Il n’avait même pas idée d’avoir taper sur une corde. Il en était loin. Quand il appuyait là, ça faisait « toung ! ». Devant son entrain, elle lui proposait de lui apprendre à jouer un peu de piano. Charles sourit comme un enfant et était plus que partant, même impatient. Il lui fit une blague scabreuse, mais elle ne le comprit pas. Enfin, si mais elle l’avait prit au pied de la lettre. « C’est pas grave. » lui répondit-il seulement dans un sourire attendri.

La blonde lui attrapait la main et le jeune-homme la regardait dubitatif, il ne comprenait pas du tout ce qu’elle faisait, mais il la laissait faire car c’était elle l’experte, alors il lui faisait confiance. Sa main manquait de souplesse, toujours cramponnée à son balai ou un souaffle. Elle approchait sa main des touches. Charles était toujours docile et très concentré. Il avait cessé de respirer un moment. Elle avait sa main par-dessus la sienne et d’une simple pression, elle était comme la marionnettiste de ses doigts. Charles souriait alors qu’il continuait en solo. Il était tellement fier. D’un mouvement presque instinctif, il abaissait à la suite son troisième doigt. Il sursauta, époustouflé et simplement content. C’est vrai que c’était pas si compliqué, il pensait pas en faire autant en une fois. Il s’amusait déjà et ne lui répondit que d’un bref signe de tête. Il reposa ses doigts plus haut et recommença à marteler deux touches pendant un moment, puis deux autres à un autre endroit, et s’allongea presque sur Alena pour en essayer d’autre, et revenir aux toutes premières, les plus aiguës et buguer dessus.

acidbrain



_________________

Je comprends ce qui se passe, faire face à la perfection c’est si rare. [...] Ces cheveux, ce corps ! Oui, c’est moi le plus beau, c’est moi le plus fort ! Comment vous le dire, c’est pour vous les Hommes que j’ai créé l’univers. [Maui, Vaiana] (c) caius
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: A verse of me verse in need of a pure-heart singing me to peace Feat. Charles   

Revenir en haut Aller en bas
 
A verse of me verse in need of a pure-heart singing me to peace Feat. Charles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La recette du thé au citron : faites du thé, verse-le dans un récipient puis ajoutez une rondelle de citron.
» Quand vient la nuit...
» Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits
» Hommage bien mérité à Gérard-Pierre Charles un grand mapou
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise From The Ashes :: 
Monde Magique
 :: Londres Magique :: Owlin University :: Salles de Cours
-
Sauter vers: