RSS
RSS

Navigation

Liens utiles

Sabliers

GRYFF.
7060
POUFF.
8225
SERD.
8790
SERP.
14365

Vidéo du Forum

Top Sites


PRDBazzartNever Utopia

Copyright

Le forum Rise From the Ashes est l'entière propriété de ses fondatrices Ilyria, Panda-Sama, Mzlle Lou & Zuzuu. Le contexte est basé sur la saga Harry Potter appartenant à J.K. Rowling et à été écrit par Ilyria. Le design et codes CSS sont d'Ilyria (Theo). Les descriptions des catégories sont de Zuzuu. Les chronologies et autres annexes ont été inspirées par l'encyclopédie HP. Toute reproduction entière ou même partielle est interdite.


 


Partagez | 
 

 est-ce qu’il y a des issues de secours dans les enclos ? (lev&vael)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Charles Dyer, Ivory Parkinson, Dieter Carrow, Vedran Zakharine et Moira Watkins
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vael Moreau
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 292
Points RPs : 423
Date d'inscription : 07/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur En ligne





MessageSujet: est-ce qu’il y a des issues de secours dans les enclos ? (lev&vael)   Lun 16 Avr - 17:49


Hug Me - Pharrell Williams & Trey Park

Vael était à quelques minutes à pied de Poudlard, dans un endroit bien paumé. Il y avait un groupe d’élève et deux autres adultes avec lui. Il les comptait de tête. Les élèves se tenaient discutant entre eux. Un ou deux se déplaçait pour aller dépenser sa salive à qui voulait l’entendre. Vael loucha et reprenait son compte. Il finit par utiliser son doigt pour les pointer, au milieu de tous et tournant sur lui même « deux, trois, quatre… quatre ? » je l’ai pas déjà compter lui ? oui... « Quatre, cinq, six,… » et à ce moment, entre six et neuf, il s’emmêlait souvent les pinceaux. de seize à dix neuf, ou encore vingt six à vingt-neuf aucun soucis, mais de six à neuf... « sept huit, neuf, dix… non… J’ai dis sept ? non. Alors ça donc je reprend à ... » et là un élève se plaignait : « Captain, on attend quoi !? Vous êtes là, techniquement c’est bon, vous êtes toujours le dernier à arriver. ». Vael regardait les élèves, retint sa respiration, voulant surtout retenir sa mémoire, mais non il avait perdu son compte. Il finit par soupirer et envoya un regard assassin à la demoiselle. « Je sais pas ! » aboya t-il avant de grogner et s’y remettre.

Après le troisièmes essaie, il abandonna. Là aussi, c’est tellement plus facile avec des animaux, je comprends pas. Et au loin, sur le paysage en direction de Poudlard, il vit Lev arriver. « T’abuse ! Moi j’avais que dix minutes de retard, j’étais en avance c’pour dire… Tu sais que j’y tiens à cette journée. ». Il ajouta plus bas: « Puis, commencent déjà à me gaver. » râla Vael avant d’attraper Lev par les épaules et le pousser doucement vers le groupe d’élève. « Tu peux les compter s’il te plait. j’y arrive pas aujourd’hui ». En général, il se faisait vite une idée du nombre de quelque chose dans un lot, un groupe, une poignée, etc.. Or là il était trop stressé. C’est qu’on lui avait mis une de ses pressions, lui qui pensait se faire une petite sortie tranquille. Très franchement, entre nous la sortie, c’était aussi un peu pour moi par contre, je pensais pas qu’ils seraient tant à être intéressés. Je veux dire, en plus de ceux que j’ai puni et forcé obligé à venir pour avoir dénigré ma sortie et de m’avoir emmerdé, accessoirement. « Mais pourquoi voir les animaux de ces moldus ». Je vais t’en mettre des « ces moldus ». Aucun respect. Donc, une sortie avec moi et les animaux de ces moldus. C’est triste quand même, je suis entrain de dire que je suis une punition.

Vael avait organisé une sortie de classe, un atelier en pleine-nature – soit dans le monde sans-magie – au Zoo d’Edimbourg. Il avait envie de se changer les idées et aussi celles de ses élèves. Quand il avait demandé la permission, on lui avait dit pourquoi ? Dans quel intérêt ? Il avait avancé qu’il était bon de s’enrichir avec toutes les diversités qui pouvaient exister et que les élèves étaient libres d’y participer ou non, afin de développer leur envie d’en savoir plus sur ce domaine, ainsi qu’avoir une approche du monde moldu. Il avait ajouté au bluff, qu’ainsi, si jamais dans une situation où ils se trouveraient sur le sol moldu, ils seraient sensibilisé à leurs créatures. C’était passé, Vael n’y croyait pas, surtout pas avec le deuxième argument qu’il leur avait exposé. Le premier devait être assez satisfaisant pour convaincre. On lui avait collé deux Auror pour les encadrer et il serait soutenu par Lev, car il lui en devait une. Le groupe d’élève était une petite quinzaine, dont six de quatrième année qui s’étaient un peu trop étendu sur l’avis qu’il portait à l’intérêt de cet atelier. Après, pour les volontaires, c’était avant tout des sixième et septième année qui se préparaient déjà tout doucement à leur entrée en faculté. N’empêche d’en voir autant, ça m’avait fais chaud au coeur. J'avais vraiment envie de prendre mon rôle de prof à coeur… Or c’était sans compter sur les aléas de la vie…

L’heure était d’y allé. Vael les rassembla et grimpa sur un rocher pour qu’on le voit et qu’on l’écoute. C’est qu’il était pas forcément petit, mais pas grand non-plus et il se sentait toujours humilier entouré de perche. Ils deviennent toujours plus grand de génération en génération… D’ici 2010 on sera à 180 centimètres de moyenne. « Alors, on va y aller ! » et un soupir de soulagement se propagea comme une vague dans l’assemblée. Vael les dévisagea blasé et inspira pour reprendre. « comme je vous fais pas confiance, je vais prendre vos baguettes. Alors, avant de râler « oui maaaiiis ! » j’ai tout prévu. Vous ne serez pas totalement sans baguette non-plus. J’vous explique : j’ai formé des binômes voire des trios et je laisserais la baguette à l’élève que je trouve le plus sage et raisonné. Si vous êtes pas content, ça vous plais pas, bah cassez vous. – sauf les quatrièmes année vous avez pas le choix – donc si on commence à se prendre la tête avant de partir, moi je sais comment ça va se finir… » il fit une pause pour feindre un temps de réflexion. « Je vous abandonne sur place, aucun regret. » ce qui était faux bien sûr, mais il le disait avec tellement de facilité qu’on doutait. Il en serait peut-être capable. Mais non ! Je pouvais pas de toutes façons. Il a promis qu’il les ramènerait tous quand on avait accepté son projet de sortie au zoo-moldu. « Et désolé les derniers année, je vous ai collé des boulets » dit-il en désignant bien le petit groupe de quatrième années.

Vael fit alors l’appel pour former les binôme et récupérait les baguettes. Un Auror prit en premier porte-au-loin en éclaireur. « Ça va le faire… Au pire si on en perd un ça se verra pas. » dit-il un peu nerveux mais aussi excité. Il adorait le parc animalier d’Edimbourg. Il se trouvait à côté de Lev, mais il parlait surtout pour lui. Un coup de coude à son collègue et il suivit alors l’horreur accompagné de dernier année et le reste des élèves suivirent par petit groupe, Lev et le dernier Auror fermant la marche.

acidbrain


[/color]

_________________
smart and... a little slow
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Ezra/Bowen/Marcus Belby/Shura
Vos Liens :
Informations Importantes :
Lev Romanov
Quidditch
Quidditch

Messages : 806
Points RPs : 1856
Date d'inscription : 12/11/2017

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: est-ce qu’il y a des issues de secours dans les enclos ? (lev&vael)   Mar 17 Avr - 17:08

« Et bien je suis là » répliqua t'il, en haussant les épaules, il n'avait pas tant de retard que ça non plus, fallait pas pousser, la preuve, personne n'était parti encore, donc, de son point de vue, il était dans les temps ... Bon, être à l'heure, c'était pas toujours son truc aussi, mais Lev ne se voyait pas s'excuser pour si peu, surtout de ce qu'il voyait c'est pas comme s'il les avait mis en retard non plus. « J'ai pas prévu de te la gâcher, t'as clairement pas besoin de moi pour ça » Oh, il ne visait pas l'autre prof, il visait plutôt les élèves, parce que s'il était persuadé qu'ils allaient rentrer exténuer. Preuve en ait, Vael confirma son état d'esprit, lui causant pourtant un léger rire. Ouais, enfin qu'il se plaigne pas trop sinon il lui refilait ses premières années ... Parce que lui n'avait que des gamins à son cours et ça devait être bien plus intéressant d'avoir des élèves un peu plus âgé, plus chiant sans doute mais aussi plus débrouillard. « Juste aujourd'hui ? » répliqua t'il, en levant les yeux au ciel, avant de s'exécuter C'était pas lui le prof en charge là, il jouait juste la main d'oeuvre, mais disons que pour compenser son retard, il voulait bien faire un petit effort. A croire qu'il avait trop de temps à tuer pour avoir accepter d'aider ... Mais la dernière fois qu'il était sorti de l'école pour visiter le monde moldu, il avait passé un bon moment ... Les circonstances n'étaient pas du tout les mêmes et il n'était pas sûr de vouloir de ce genre de responsabilité, mais on ne lui demandait pas non plus d'aller nager avec des requins, ça n'était pas non plus la fin du monde. Et il était un peu curieux aussi, il devait le reconnaître. Il commençait à s'ouvrir au monde moldu, mais bon, il n'était pas encore prêt à l'avouer, donc autant se la jouer nonchalant comme si tout ça l'emmerdait un peu.

« On a vraiment besoin d'être autant d'adulte pour ta quinzaine là, ils ont plus 5 ans si ? » Comment a t'il, après les avoir rapidement compté. Il pouvait parler tiens, les élèves avaient beau être suffisant grand pour avoir un minimum de maturité, Lev était le parfait exemple que prendre de l'age n'était pas suffisant pour en avoir ... Enfin, tant mieux, il aurait moins à faire comme ça. Déjà qu'il ne savait pas trop quoi faire, les empêcher de se taper dessus ? Non, parce que c'était pas vraiment dangereux un zoo non plus, fallait pas pousser. Surtout que les animaux moldus ne crachaient pas de flammes aux dernières nouvelles. Le professeur de vol laissa son collègue reprendre la main, c'était sa sortie à lui après tout, avant de grimacer un peu. C'était une bonne idée le coup de la baguette, mais à leur âge, il l'aurait détesté pour ça. Quoi que les moldus, eux, seraient, sûrement bien compte de ne pas voir des sortilèges fuser, parce que bon fallait pas forcément faire confiance aux jeunes pour respecter les interdictions. Valait mieux prévenir que guérir, c'était ça l'expression non ? « Tu dois bien avoir le droit à un minimum de perte » répliqua t'il, avec un léger sourire, ne partageant pas le stress de son collègue. Pourquoi est-ce que ça tournerait mal ?

Il arriva sur place parmi les derniers, ça faisait des années qu'il n'était plus revenu à Édimbourg, et il n'aurait pas cru y revenir dans le cadre de son boulot actuel. Comme quoi ... Il rejoignit rapidement Vael, un peu curieux sur la marche à suivre. « T'as des billets pour tout le monde, ou un truc comme ça ? Où de l'argent moldu ? Parce que si tu commences à leur sortir des gallions au comptoir, je pense qu'ils vont te regarder de travers. » C'était bien pratique les portoloins, le transplanage aussi, mais bon, il valait mieux ne pas arriver dans une zone plein de moldu, ça n serait pas passé inaperçu ... Lev attrapa un des élèves par le col et le repoussa en sens inverse vers son binôme Apparemment la répartition ne plaisait pas à tout le monde, il espérait franchement ne pas avoir besoin d'écumer tous les pubs au alentour pour avoir à retrouver l'un d'entre eux ... Parce que c'est ce qu'il aurait fait. Tiens, c'était pas con ça, pour peu, c'est lui qui allait s'éclipser. « Je suppose que tu m'en voudrais si je te lâchais là pour aller visiter la ville ? » plaisanta t'il, finalement, à moitié en tous cas ...

_________________


Every time I get ahead of myself Thought I was rock steady, that I didn't need no help



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Charles Dyer, Ivory Parkinson, Dieter Carrow, Vedran Zakharine et Moira Watkins
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vael Moreau
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 292
Points RPs : 423
Date d'inscription : 07/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur En ligne





MessageSujet: Re: est-ce qu’il y a des issues de secours dans les enclos ? (lev&vael)   Ven 20 Avr - 22:14


Hug Me - Pharrell Williams & Trey Park

Quand il avait vu la silhouette de Lev arriver au loin sur les grandes étendues d’herbe entrecroisées de chemin fait par le foulage incessant des humains, il était ravi. Une fois devant lui, ce ne fut pas du tout la même chose. Vael leva d’abord un sourcil, jetant un bref coup d’oeil à sa montre. En retard ou pas en retard, en fait il n’en avait aucune notion vu que lui-même arrivait quand il pouvait arriver. Il était bien mal placé pour juger son collègue. Il pinça le coin de sa bouche en un rictus légèrement désappointé. Il avait seulement besoin de passer ses nerfs, alors il lui reprocha son retard. Pour une fois que lui pouvait le faire, il n’allait pas se gêne. Surtout : trop de stress pour prendre sur lui. Après, Vael fronça ses deux sourcils, lançant un regard plein de reproche à Lev. Lui ce qu’il avait compris c’est qu’il se gâcher lui-même sa sortie. Il avait seulement brandit un doigt menaçant, les yeux étrécis. C’est que c’était vrai… même si c’était pas ça. Alors il se contenta de sa mine faussement renfrogné et n’ajouta rien. De toutes les façons, c’était des élèves que Lev parlait, alors il n’y avait pas forcément besoin d’entrer dans un débat.

Prenant Lev par les épaules et le poussant vers la foule d’élève, il lui quémandait de bien vouloir les compter, il n’y arrivait pas. Il avait déjà du mal à les supporter. Le professeur de Vol lui envoya alors un autre sarcasme qui le visait bien cette fois-ci. Vael grimaça pour se moquer de Lev, réagissant comme un enfant. « T’es juste jaloux, car tu sais que je suis plus malin que toi. » siffla la voix de Vael avant de laisser son collègue compter les élèves. Il resta un moment en retrait pour les observer et s’attarder sur les Auror. Lui, dès qu’il était question d’autorité ou de quelconque force de l’ordre, même ce qui s’en approche, il était toujours en alterte. De se dire qu'on a besoin de deux Auror pour sortir un petit groupe. C’est pas des plus rassurants. Lev s’en plaignit aussi. Vael le regarda un moment sans rien dire et leva les yeux au ciel. « Alors non tu t’barres pas ! Tu m’en dois une. Et ensuite, si ça tenait qu’à moi on serait que tous les deux mais eux… » désignait-il les Auror d’un signe de tête. « C’est pour les sorciers nazi… » parlait-il des Mangemorts. Puis d’un coup, il se frappa les jambes agacé et pesta : « je vais être obligé de travailler ! » en se dirigeant vers son rocher. Ce qu’il voulait dire, c’est qu’il allait devoir vraiment jouer les professeurs et se montrer un minimum pédagogue.

Il fit alors son discours, annonçant clairement aux élèves qu’ils ne leur faisaient pas confiance et confisquerait quelques baguettes. La déception se traduisit en un enchainement de râle. Lev n’aurait pas aimé être à la place des élèves, mais le pire c’est que Vael non-plus. Je comprenais un peu plus jour après jour certaine intervention des profs que je trouvais injuste à l’époque. Comme quand t’as un gosse et que tu comprends mieux pourquoi parfois ta mère te frustrait cruellement. « C’est pour ton bien » prenait tout son sens. Le professeur spécialisé dans les créatures forma alors les groupes, rassemblant les baguettes aux électrons-libres. Il avait passé beaucoup de temps à former ses bînomes, à s’en arracher presque les cheveux même. Le problème de la salade, la chèvre et le loup qui devaient traverser la rivière. Mais il avait réussi, et au fond de lui il était fier. Pour arriver à résoudre ce problème avec des élèves, c’est parce qu’il les connaissait. Ah, c’est qu’on s’attache à ces crapules…

C’était parti, il ne pouvait plus reculer. Le premier Auror était parti. Vael surveillait sa montre. Il devait attendre un peu, voir si la sorcière ne revenait pas avec de mauvaise nouvelle. Rien à signaler. Cela allait être à son tour avec un premier groupe d’élève. Ses pensées lui échappèrent tant il était nerveux. Lev lui répondit à sa manière et cela suffit à Vael. Il tourna la tête pour le regarder et sourit, avant d’aboyer le nom des derniers années qu’il amenait avec lui au prochain tour. Les plus jeunes partaient en dernier. Toujours en cas de problème. Déboulant à l’écart de tout, ils n’eurent besoin que de quelques minutes pour rejoindre le centre ville.

Lev s’inquiéta qu’une fois sur place de savoir si Vael avait tout prévu ou non. Ou au moins prévu quelque chose. Vael secoua la tête et roula encore des yeux, comme s’il n’était qu’un incapable et un irresponsable qui oubliait tout. Oui, certes… Mais pour cette fois, il s’était relativement bien débrouillé. Il avait simplement hoché la tête plusieurs fois. « J’ai appelé et j’ai prévu l’argent. T’me prends pour qui ! » râla Vael. A peine quelques pas plus tard, Lev cherchait à se défiler. « Ah non ! Tu restes avec moi ! Me laisse pas avec deux Auror et une bande de gosse » grogna t-il plus bas pour ne pas être entendu par les autres. Or, il parlait un peu fort. Il observa ce que regardait Lev avec envie. Il y avait plusieurs choix, mais connaissant son camarade, il misa sur le pub.

« On ira après. » lui dit-il, le prenant par le bras pour l’éloigner un peu du groupe. « Patiente un peu. Si tu veux, je vais même m’arranger pour que les Aurore rentrent les élèves à Poudlard, et nous on peut rester un peu et se faire un happy hours avant de rentrer ? ». Il fit une pause pour que Lev imprime et ajouta : « Si on veux être libéré tôt, faut que tout se passe bien, donc que tu m’aide vraiment. ». Il le lâcha avec un petit sourire suffisant et marchait plus naturellement aux côté de Lev, faisant signe aux élèves en tête le peloton pour les diriger dans la ville. « Hey toi ! Ho ! Ezra ! Tu sais pourquoi je sais qu’il faut tourner à droite ?! » commença t-il à dire à l’élève. « Parce que y’a des panneaux ! Tu peux aussi les lires… Et dire qu’un jour ça va aller à Owlin.» soupira Vael qui en avait déjà marre d’être autant sollicité. Ce n’était pas méchant. Une façon de pas assumer qu’il les aimait ses élèves. Bon après, j’avoue que là, c’était un peu personnel et gratuit. Rien de voir sa tête, il m’énervait ce gosse.

acidbrain



_________________
smart and... a little slow
©crack in time


Dernière édition par Vael Moreau le Lun 23 Avr - 15:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Ezra/Bowen/Marcus Belby/Shura
Vos Liens :
Informations Importantes :
Lev Romanov
Quidditch
Quidditch

Messages : 806
Points RPs : 1856
Date d'inscription : 12/11/2017

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: est-ce qu’il y a des issues de secours dans les enclos ? (lev&vael)   Dim 22 Avr - 12:42

Ok, ok, tant mieux s'il avait prévu l'argent. Il voulait pas remettre en cause son organisation ... Bon, un peu quand même, on était jamais trop prudent. Par contre appeler ? Lev se doutait bien que ça ne voulait pas dire se mettre au bout de la rue et crier le nom des caissiers au loin, mais c'était un peu bizarre comme terme, ça avait sans doute à faire avec leur téléphone là non ? C'était pas très important. Au moins, il s'était inquiété pour rien. « Pourquoi ? Tu serais pourtant bien entouré » ou pas ... vraiment pas. Le professeur de vol n'aimait pas vraiment la présence des aurors, parce que ce n'était pas juste une présence d'adulte supplémentaire, il aurait presque préféré d'autre profs, même des coincés comme Campbell s'il avait vraiment fallu, mais pas des aurors. Ça lui rappelait un peu trop le complexe actuel et les sorciers nazis comme Vael avait dit. Bon vu sa propre capacité à passer outre, c'était pas encore trop gênant, mais clairement c'était pas rassurant de les voir là, comme s'ils allaient faire des cibles plus intéressantes que les élèves eux même ... Il n'allait pas commencer à voir le mal partout non plus, c'était pas son genre merde.

« Oh, j'étais pas spécialement d'accord avec toi, mais j'ai changé d'avis, tu es effectivement plus malin, et tu sais comment me parler » répliqua t'il, avec un large sourire. C'était pas comme si allait boire un verre, c'était urgent non plus. « T'aider ? Moi qui comptais jouer les plantes vertes, je suis déçu » Il haussa les épaules comme s'il se rendait, mais il comptait bien être un minimum utile quand même, même si vu l'age des élèves, il ne voyait pas trop ce qu'il y aurait à faire, il verrait bien. Lev suivit le mouvement, n'ayant aucune idée du sens dans lequel aller. Il avait beau connaître un peu la ville, le zoo, c'était pas un endroit où il avait déjà mis les pieds alors le retrouver ... Le professeur de vol se retourna vers l'élève que son collègue avait nommé, il avait l'air un peu perdu et apparemment la gauche lui plaisait plus vu les regards qu'il posait dans l'autre sens ... Finalement, il n'était peut-être pas si mal avec ses gamins de 11 ans...parce que les plus vieux n'avaient pas forcément l'air plus malin.

« Je n'ai jamais dit que j'irais à Owlin » répliqua l'élève en question, comme si c'était le passage le plus important de ce qui venait d'être dit. Il avança à côté de son collègue, jetant des coups d'oeil aux autres élèves qui semblaient suivre plutôt sagement jusque là, tant mieux d'ailleurs. « Bon ton programme pour le retour me plaît vraiment, mais tu vas leur faire une visite guidée complète aux gamins ou tu vas les laisser se balader à l'intérieur ? Je pense qu'on risque d'en trouver un ou deux dans les enclos, quoi que vu certains numéros, ils seraient à leur place » Lev n'avait même pas essayé d'être discret, et un murmure de protestation lui parvint de certains élèves C'est bien, il ne visait personne en particulier mais il savait de qui se méfier maintenant. Il répondit par un sourire moqueur aux élèves, pour bien leur prouver que ce n'était qu'une blague. Ça devait être impossible en plus non ? Les moldus devaient bien s'y connaître un minimum en sécurité quand même. « J'espère qu'il est cool ton zoo là, parce que je pense que tu vas te faire lyncher par tes élèves après » ajouta t'il, avec un léger sourire en coin. Des animaux restaient des animaux, mais il pouvait bien emmerder un peu son collègue non ? Surtout que vu les ados là, c'était vraiment un coup à ce qu'ils se foutent de lui, surtout ceux qu'il avait forcé à venir d'ailleurs. « Surtout tes punis là. » Lev jeta un nouveau coup d'oeil à certains élèves, ils auraient du être content de sortir un peu du château, pas faire la gueule sérieux.

_________________


Every time I get ahead of myself Thought I was rock steady, that I didn't need no help



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Charles Dyer, Ivory Parkinson, Dieter Carrow, Vedran Zakharine et Moira Watkins
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vael Moreau
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 292
Points RPs : 423
Date d'inscription : 07/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur En ligne





MessageSujet: Re: est-ce qu’il y a des issues de secours dans les enclos ? (lev&vael)   Lun 23 Avr - 15:46


Hug Me - Pharrell Williams & Trey Park

Vael n’ont plus n’était pas rassuré par les Aurors, rappelant les temps difficiles qu’il avait entendu que de loin et qui en ce moment avait l’air de toujours planer un petit peu au-dessus de leur tête. Mais c’était ainsi et ils devaient s’y faire. On se faisait à tout. De plus, les deux sorciers restaient discrets et relativement en retrait. Leur rôle était simplement de s’assurer que tout se passe pour le mieux dans le monde moldu. Malheureusement cela voulait dire que c’était à Vael de gérer son groupe, et déjà son propre collègue espérait pouvoir se défiler pour faire un petit tour en ville. Le bouclé l’avait jaugé longuement, pour voir s’il était sérieux. Il ne voulait pas qu’il l’abandonne. Il avait peur qu’il lui fasse un sale coup, alors il l’avait attrapé d’instinct et lui ordonné de rester. Peut-être aussi avait-il oublié que Lev devait se rendre beaucoup moins souvent dans le monde moldu que lui, alors l’ancien serpentard était curieux et voulait en profiter innocemment. C’était pareil pour Vael qu’il l’ait pris en compte ou pas car dans la finalité, il se retrouvait tout seul. Il lui proposait alors d’aller se balader plus tard, tous les deux sans les « enfants » mais pour cela il fallait que la journée se passe vite et sans accroc. Pour ça, Lev devait l’aider. Le professeur de vol avait l’air de trouver le marché équitable et se plaignait déjà de ne pas pouvoir être inutile et juste faire acte de présence. « Non, ça va t’emballe pas. Travailler, travailler… C’moi qui organise la sortie, ce qui veut dire qu'on va pas glander grand chose. Je veux juste que tu veilles à ce que tout se passe bien, histoire qu’à nous deux on est une chance que cela arrive vraiment. » le rassurait-il.

Sur le chemin, le binôme devant l’arrêtait pour demander le chemin. Bien sûr il fallait que ce soit Ezra. Vael préférait le refroidir avant que l’envie de lui poser d’autre question qui ébranlerait sa crédibilité ne lui brulent la langue. Il le remis à sa place gratuitement. Il disait qu’il n’avait qu’à lire les panneau comme il fait, plutôt que de lui demander à tout les carrefour. Il ne l’avait pas dit exactement comme ça, mais c’est ce que ça voulait dire. Il était un peu vache, car en réalité il savait très bien où était le zoo, l’ayant visité plus d’une fois. Il appréciait beaucoup leur programme de préservation des espèces et leurs recherches sur le comportement animal. Il était tenté de participer à ce genre de gros projet, mais il y avait aussi sa passion pour les dragons qu’il avait simplement mis de côté pour l’instant. Et les dragons, c’était quand même incroyable. Soit, il s’en prenait donc à cet élève qui n’avait encore rien dit et Ezra, le dit-élève, répliqua qu’à propos d’Owlin. C’était risible, mais ça faisait presque son charme. Vael sourit comme douloureux et secouait la tête, las. Il l’attaquait mais Ezra le faisait rire dans le fond.

Il n’avait pas relevé et ils continuaient tous leurs chemins. Dès que les élèves devant tournaient la tête, ne pouvant s’empêcher de chercher l'approbation de leur professeur – techniquement responsable d’eux – Vael leur désignait la rue à prendre d’un geste de la main malgré qu’il ait râlé juste avant. Il n’avait pas le coeur à les abandonner. Non pas aujourd’hui alors qu’il était de bonne humeur. Enfin… Jusqu’à ce que Lev ne commence à trop parler. Plus il en rajoutait et plus Vael avait envie de faire demi-tour. Non mais c’est vrai ! C’est quoi ces petites phrases qu’il me balancent comme ça, l’air de rien ! Au début cela avait bien commencé, il lui avait demandé ce qu’il avait prévu, puis parlait du risque de les retrouver dans les cages. Vael grimaça, n’ayant pas pensé à ça. Mais non… Impossible. Il avait rit qu’à moitié à la blague de Lev, encore l’image en tête d’un des élèves dans l’enclos de babouin en se demandant si c’était bien sa place ou s’il devait s’inquiéter car il risquait par se faire bouffer par une horde de primate agressif. « Euh… ouais, le programme… Bah je comptais les laisser tout seuls et à telle heure on se retrouve... Comme ça, nous on est tranquille, sans élèves pendant au moins deux heures. Maintenant j’hésite avec tes conneries... Rhooo, mais arrête de parler de malheur aussi ! C’est un zoo, c’est pas la savane. C’est impossible que ça arrive. Pas comme ça, à moins qu’on les y jette. » ajouta Vael en haussant les épaules. « Faudrait que je vérifie dans le règlement si on a le droit de faire ça ? » prit-il l’air pensif, jouant si bien qu’il avait l’air on ne peut plus sérieux.

Après, c’est là que Lev en remis une couche pour abattre son collègue. C’était comme si toutes les angoisses que Vael avait tassé au fond de sa tête, il venait de les déterrer. «… tu vas te faire lyncher par tes élèves après » et Vael venait de se décomposer, affichant une mine déconfite. Merde ! « Tu me rappellera de ne plus jamais te choisir comme prof accompagnant. Tu m’emmerdes ! » pesta t-il en le bousculant légèrement. « J’sais pas si tu m’déprimes ou m’angoisse exactement. » et il s’éloigna en beuglant : « T’façons les animaux c’est toujours cool ! » en affichant une moue boudeuse et prenant la tête du peloton. « Je vais vous aider, vu que vous avez pas l’air doué pour lire des panneaux » continua t-il d’aboyer, mauvais à cause du stress. Une fois arrivé, il confia le groupe à Lev et se rendit au guichet pour tout régler et échanger les dernières informations avec la caissière. Il était neuf heures et demie. Officiellement, le zoo n’ouvrait que dans une heure au grand-public. Vael avait l’art de convaincre son public et de négocier, mettant du coeur à l’ouvrage et surtout il tentait. Alors, après quelques discussions le service relationnel du zoo, il avait obtenu d’avoir le zoo rien que pour eux pendant une heure et les soigneurs seraient à leur dispositions pour quelques questions toute la matinée. Quand ça lui plaisait, Vael faisait ça bien. Ce qu’il voulait, c’est donner du plaisir à ses élèves d’écouter leur curiosité. Il les poussait à s’enrichir et apprendre d’eux-même. Leur répété des trucs inlassablement ou trop complet souvent lourd et indigeste afin de les retenir bêtement par coeur parce qu’ils le devaient, ça n’avait pas de sens pour sa matière. Pas quand on gère des être vivants. Je dis pas pour les formules ou les potions, t’occuper d’une créature ça s’apprends pas par-coeur.

Ils entèrent donc tous dans le zoo et une des employées du zoo, leur présenta le parc animalier, leur projets et programme de recherche, la particularité de certaine race qu’ils possédaient et elle appuyait sur le fait qu’elle était en danger à cause de l'homme, etc., etc.. Elle s’était surtout attardée sur leurs recherches sur le comportement animal, car c’était sur ça que Vael voulait que les élèves travaillent à l’occasion de cette sortie. Le petit discours de bienvenue avait bien duré dix minutes. Vael prit alors la paroles. « Donc, il vous reste environ trois quart d’heure pour vous trouver un animal par binôme. Pas plus de deux groupe par animal. Y’a assez d’espèce pour que tout le monde y trouve son compte et je veux pas me taper quatre fois la même observation à lire. Prenez le temps de faire le tour. Les soigneurs sont là pour répondre à vos questions, alors vous allez leur en poser et récolter le maximum d’info. Ensuite, vous me ferez une observation et une étude du comportement de l’animal choisi, prenez des notes je vous le conseille. Vous avez jusqu’à midi et demie, treize heures. On se retrouve ici. Et le devoir sera à me rendre quand vous voulez… Avant la fin de l’année quand même. Ah et à la fin du devoir, vous répondrez à la question : Pourquoi d’après-vous, je vous ai demandé d’observer le comportement d’un animal ? Allez, go ! On se disperse ! » leur fit-il signe de partir comme s’il chassait des mauvaises ondes autour de lui.

Il se tourna vers Lev le pointant de ses deux index. « Y’a une cafet’ dans le zoo. Je suis sûre qu’ils ont des petites bières bien fraîches… en attendant l’happy-hours et avant d'aller profiter parc comme des touristes, nous» proposait-il sortant une cigarette qu’il s’apprêtait à allumer.  

acidbrain



_________________
smart and... a little slow
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Ezra/Bowen/Marcus Belby/Shura
Vos Liens :
Informations Importantes :
Lev Romanov
Quidditch
Quidditch

Messages : 806
Points RPs : 1856
Date d'inscription : 12/11/2017

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: est-ce qu’il y a des issues de secours dans les enclos ? (lev&vael)   Mar 24 Avr - 22:13

Lev avait beau la jouer nonchalant, ça l'intéressait un minimum et il avait tout de même envie de se rendre utile. Et puis oui, c'était une sortie de Vael, pas de Campbell ou de Mcgonagall elle même, pas la peine de stresser pour si peu, ça ne serait certainement pas bien compliqué. Mais c'était aussi amusant de faire comme s'il n'en avait rien à faire, de laisser le vrai prof en charge avec sa pression, voir même l'emmerder un peu tiens. C'était pas vraiment méchant, plus joueur qu'autre chose, parce que bon, ça ne l'empêchait pas de jeter un oeil sur les élèves de temps en temps, il n'allait pas rester silencieux pour le plaisir, ça n'aurait pas été très drôle. La réaction de manqua pas et plutôt que de se vexer, le professeur de vol afficha un large sourire. C'était peut-être son côté ancien serpentard, mais obtenir la réaction qu'il voulait, c'était plus qu'amusant ... Comme quoi Helix avait raison en disant qu'il s'amusait parfois trop avec le cerveau des autres. Bon, là, il n'avait pas fait grand chose, si ce n'est brosser un portrait pas très sympathique de ce qu'il risquait d'arriver. Tu parles, comme s'il y croyait une seule seconde. Surtout que vu comme Vael lui avait présenté les choses, ça allait être plutôt tranquille pour eux, et les élèves n'avaient pas vraiment à se plaindre non plus.

Le professeur de vol sourit à nouveau devant la suite. Les animaux c'était toujours cool ? Majoritairement oui. Certains bien moins que d'autre cela dit, et puis qu'un lion soit cool ou non, ne le rendait pas moins dangereux. Mais comme son collègue avait dit, c'était un zoo pas la savane, aucune chance que les élèves finissent dans un enclos si. A force de dire n'importe quoi, il s'était presque mis le doute, il jeta un nouveau coup d'oeil aux élèves, on était jamais sur de rien après tout et certains avaient bien leurs baguettes, autant dire qu'impossible ... ne l'était pas vraiment du moment qu'on faisait de la magie, et c'était des jeunes, à leur place il n'aurait pas pu s'empêcher d'essayer de faire quelque chose ... Quoi que non, à l'époque certainement pas, il aurait refusé de mettre un pied dans cette sortie, parce que c'était moldu déjà. Mais maintenant, s'il avait été à leur place, il aurait certainement voulu en voir certains de plus près. Et sans doute pas les plus sages. Lev se calma un peu, ne cherchant pas à pousser le stress de son collègue encore une fois, c'était largement suffisant pour l'instant, le laissant s'occuper du côté administratif.

« J'ai bien envie de me moquer mais c'est compliqué là, quand je vois ce que tu leurs as prévu, c'est que c'est plutôt bien organisé » répondit il, finalement, alors que Vael avait envoyé les élèves se balader par eux même avec un projet à mener. Essayant à moitié de se rattraper pour avoir volontairement joué les pessimistes tout à l'heure. « Des bières si tôt ? Tu sais que je t'aime bien ? » répliqua t'il, amusé. C'était pas une bière qui allait les tuer, surtout que vu que c'était un truc familial, il ne devait pas avoir un sacré choix et sans doute rien qui ne soit même capable de bourré qui que ce soit. Donc entre ça et un café, autant choisir une bière. « Si jamais je me mets à faire des devoirs écris, au cas où il me casserait trop les pieds, je pense que ta technique « avant de la fin de l'année » sera réutilisé. » ça paraissait peu probable qu'il le fasse mais c'était pas mal comme idée pour éviter la correction. Enfin un cours pratique, c'était toujours mieux que des devoirs. « Va y fais, moi rêver, quels magnifiques animaux vont ils donc pouvoir choisir » ajouta t'il avec un air faussement intéressé, se dirigeant dans ce qui semblant être la bonne direction. « Quoi qu'en y repensant, j'ai surtout l'impression que ton truc là, c'est vraiment le plan du siècle, tu les laisses quasiment faire ce qu'ils veulent, et vu que l'endroit est fermé, aucune chance qu'ils se taillent, un peu comme une cage un peu plus grande. Tu vas étudier leurs comportements aussi ? » Elle était pas mal l'ironie tiens.

_________________


Every time I get ahead of myself Thought I was rock steady, that I didn't need no help



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Charles Dyer, Ivory Parkinson, Dieter Carrow, Vedran Zakharine et Moira Watkins
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vael Moreau
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 292
Points RPs : 423
Date d'inscription : 07/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur En ligne





MessageSujet: Re: est-ce qu’il y a des issues de secours dans les enclos ? (lev&vael)   Dim 29 Avr - 21:26


Hug Me - Pharrell Williams & Trey Park

Heureusement que Vael n’entendait pas toutes les pensées de Lev, lorsqu’il voyait déjà les élèves dans les enclos malgré que l’endroit soit bien gardé. C’est vrai qu’ils n’étaient pas tout le monde, mais des sorciers jeunes ou pas et que tout était alors possible. Même Vael sans magie serait capable de pénétrer dans un enclos s’il le voulait vraiment. Il sait de quoi il parle, il la déjà fait. C’était des panda roux, ça allait… Soit, si l’ancien joueur pro avait partagé son avis, Vael aurait sûrement fait demi-tour ou attaché les mains de tous les élèves, pris les baguettes et les auraient fait marcher en rang durant une visite guidée fortement redondante. Sauf que ça, il ne savait pas le faire. Il n’était ni officier dans les armées et encore moins Severus Rogue.

Ils étaient entré dans le zoo, Vael avait réglé les derniers petits détails administratifs et la visite pu commencer. Jusqu’à maintenant, tout se passait bien. Présentation du parc, de leurs projets, leurs particularité, suivis d’un discours de Vael pour leur donner les consignes pour les travaux à faire lors de cette sortie. Il leur donna un devoir à rendre pour une date indéterminée car cet atelier n’était pas obligatoire mais il fallait qu’ils leur servent quand même et cela les poussait à se concentrer un minimum et s’intéresser à ce qu’il y avait autour d’eux. Il avait l’air léger comme ça, fainéant et fumiste mais dans le fond il travaillait et poussait ses élèves à le faire, à apprendre d’eux même. Et pourquoi pas en s’amusant un peu. Il donna le top-départ aux élèves qui commencèrent à s’aventurer dans le zoo qui leur appartenait pour au moins une heure. Lev fit remarquer à Vael qu’il avait bien envie de se moquer de lui, mais qu’il ne trouvait pas comment vu que tout avait l’air assez bien ficelé. Vael affichait un sourire fier. Il prenait ça pour un compliment.

Profitant d’être un peu seuls sans tout les élèves autour, il proposa à son collègue d’aller faire un petit détour par la cafétéria pour se prendre une petite bière et bien commencer leur journée. Une bière ou un café. Pour Vael, cela serait une bière car les cafés, il en était déjà à cinq depuis qu’il s’était réveillé. Entre sa mère qui avait fait une crise de paranoïa dans la nuit et son fils qui se couchait tard et n’arrivait plus à se lever pour aller à l’école, donc grognon et infecte, puis envoyer un hibou à Robyn, qu’elle pense à récupérer le petit. Il fallait qu’il rentre chez sa mère ce soir et passe un peu de temps avec elle pour la rassurer et s’en occuper. Autant, il y avait des jours où elle ne pouvait pas le voir, parfois ne le reconnaissait pas, et d’autre où elle ne jurait que par lui personne ne pouvant l’approcher. En ce moment, c’était plutôt la période où son fils lui manquait cruellement. Pour Lev, cela n’avait pas l’air de le déranger de se faire un petit verre de bon matin. Il appréciait même la proposition. « Eh, je suis britannique et breton pour ce qui est de mes racines française. Tu pensais quoi ? Cela ne devrait même pas t’étonner. » et il avait presque envie de rajouter qu’il avait eu un gosse à dix sept ans, comme l’une des conséquence à consommer de l’alcool à n’importe quelle heure de la journée. Alcool et pas seulement.

Vael prit la direction de la cafét’ qui était indiquée par des petits panneaux, mais le bouclé n’en avait guère besoin. L’appel de la bière ou l’habitude de trainer ici… peut-être un peu des deux. Lev lui confia alors qu’il allait lui piquer l’idée de donner des devoirs avec pour seule date butoir : la fin de l’année. Il aimait bien le principe. Vael opina du chef. « Fait toi plaisir. Je t’assure, c’est tellement bien. Tu te retrouves pas avec milles devoirs à corriger. Ils arrivent tout doucement et toi tu prends ton temps. Tu peux même les rendre à la fin de l’année. » dit-il avant de lui donner un coup de coude complice. Lev devait autant apprécier que lui de devoir se pencher sur les devoirs des élèves pour trouver cette idée sympathique. Vael ralentissait car il jetait un oeil dans l’un des enclos. C’était des émeus. L’un d’eux marchait de son pas persque-gracieux et secouait ses ailes au plumes immenses et dodues. Il devait sortir de sa sieste, se détendant un peu les muscles. L’ancien serpentard lui demandait quelles espèces exceptionnelles ils allaient pouvoir voir aujourd’hui. Vael esquissa un petit sourire en coin face au ton un peu trop sur-joué de son collègue. « Arrête de te moquer. Tu sais pas apprécier les choses. Moi… Je trouve rien de plus fascinant qu’un animal. » dit-il d’un air absent, continuant d’observer l’énorme volatile qui le jaugeait à son tour de ses grands cils.

Lev marchait un peu devant et Vael le rejoingnit en accélérant un peu le pas. Ils s’approchaient de la cafétariat. Il suffisait de voir l’employé qui venait de sortir d’un couloir de buisson, poussant une grosse caisse à roulette. Des gouttelettes la recouvrait à cause de la condensation. Sûrement des caisses réfrigérée. A croire que la marche ouvrait l’esprit du plus vieux, car il remarquait à quel point tout avait été réfléchi de la part de Vael. Bah oui, je suis pas si con. Et que je fini par avoir de l’expérience. Je sais comment les gérer ou presque. Disons que je me débrouille bien, et ayant été élève moi-même, vécu une bonne partie de ma vie auprès de Robyn, je sais comment ça marche les « jeunes ». Mais ce qu’il avait surtout apprécié, c’était comment Lev présentait sa sortie. « Oui, c’est une façon de voir les choses… Pour moi on a toujours été en cage en fait. C’est la société qui fait ça. Toutes les sociétés même. Elle nous enferment dans leurs règles à suivre. ». Pause. « Mais plus sérieusement… Je les ai jamais vraiment étudier. Enfin si un peu, inconsciemment, mais j’ai jamais réellement prit le temps d’observer leur comportement de façon aussi approfondi qu’avec des créatures. C’t’une idée. J’y penserais tiens. Ça me changera des animaux. » le pensait-il sérieusement. « Je s'rais sûrement moins médiocre comme prof… » rajoutait-il dans sa barbe, plus pour lui-même. « Enfin, pas aujourd’hui, j’ai la flemme, je l’ai pas prévu et rien que de me dire que je vais devoir passer plus de temps que prévu avec eux sans m’être préparer psychologiquement... nope ! »

La petite buvette du zoo s’offrait enfin à eux. Elle n’était pas encore officiellement ouverte, les employés continuant de tout installer. Cela ne coutait rien de tenter et Vael entra. Il arrêta un jeune étudiant boutonneux qui l’envoya un peu balader. « On est fermé. » dit-il sans aucune expression, de sa voix tantôt grave, tantôt nasillarde. « Je t’ai pas d’mandé la lune. On veut juste une bière, là derrière toi dans le frigo… » commença gentiment Vael en lui désignant les canettes au frais derrière le jeune. « On est fermé monsieur, repasser dans une heure. » ne dérogeait pas le serveur. « Mais ! Elles sont justes là ! Derrière toi ! Tu gardes la monnaie s’tu veux même si à mon humble avis tu mérites pas de pour-boire… » s’énerva Vael en agitant son billet. Le manager arriva, une femme plutôt charmante. « Va laver les vitrines… » donna t-elle l’ordre à l’employé ajoutant : « tu m’appelles quand c’est comme ça. Bonjour ! Je peux vous aider ? » demanda t-elle enfin au deux professeurs sorciers. « On voulait juste deux bières. J’sais bien que c’est pas ouvert, mais comprenez. Je fait une sortie avec des gosses odieux qui se rendent pas compte de la chance qu’ils ont d’être ici… On est éducateurs spé, ils voient pas ça tout les jours. Et je sens que la journée va être longue. » fit Vael avec une mine faussement dépassée par sa situation et l’air peiné. « Je ne sais pas si c’est très éthique de boire alors que vous prenez en charge des jeunes. » répliqua la manager. Vael avait oublié ce détail. Merde. « C’est qu’une bière, en plus elles sont toutes petites vos cannisses. Allez… Ils sont vraiment difficiles vous savez… » tenta t-il en papillonnant des cils pour lui faire du charme. La femme céda. Elle était mère d’un adolescent, elle pouvait comprendre. « Vous devez prendre à manger alors. » Vael sourit et lui claqua le billet sur le comptoir pour clore le marché. « Deux bières et deux pommes s’il vous plait. »

Ils furent servi et sortirent pour siroter leur bière tout en marchant dans le zoo. Vael s’arrêta devant la cage des gorilles. « Hmm » héla t-il Lev pour atttirer son attention, désignant la cage d’un signe de sa canette. Il finit de déglutir et repris : « Tu vois eux, c’est des animaux exceptionnel. Ils sont vraiment intéressants et fascinants à étudier. Peut-être parce qu’ils se rapprochent de notre comportement à nous. Etonnant qu’il n’y ait pas un seul élève devant cet enclos. » commenta t-il en jetant un regard suspicieux à gauche, puis à droite. Personne. Ce n’était pas les élèves qu’ils cherchaient mais les soigneurs. Il jeta les pommes par-dessus les barrières, ni vu ni connu. Le gorille arriva brusquement devant les fruits puis courut de long en large devant les deux humains, tapant parfois sur son poitrail avec puissance. Il prit la première pomme, gambada jusqu’à la deuxième, étudiant les fruits sous tous les angles, croqua dans l’une d'elle et la renvoya en direction des deux hommes. Vael fit un pas sur le côté. Il n’eut pas le temps de finir sa phrase : « ‘ttention… » et la pomme arriva en pleine tête de Lev. Le bouclé explosa de rire. « Tu vois ? Fascinant... » ajouta t-il en ricanant, gardant un oeil sur l’animal au cas où l’envie de balancer la deuxième pomme l’effleurerait.

acidbrain



_________________
smart and... a little slow
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Ezra/Bowen/Marcus Belby/Shura
Vos Liens :
Informations Importantes :
Lev Romanov
Quidditch
Quidditch

Messages : 806
Points RPs : 1856
Date d'inscription : 12/11/2017

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: est-ce qu’il y a des issues de secours dans les enclos ? (lev&vael)   Jeu 3 Mai - 15:10

« Merci pour ce petit cours sur les clichés et l'alcool » répliqua t'il, avec un large sourire. « L'écossais que je suis te remercie » En même temps chaque pays avait son cliché en soi, du peu qu'il savait, effectivement les bretons étaient pas mal dans le genre, mais il était plutôt sûr de tenir la route parce que les écossais étaient connus pour leur whiskys et que son côté pays de l'Est tenait très bien la vodka. Mais il appréciait réellement Vael pour le coup, parce qu'il n'allait pas le juger, et qu'au vue des derniers événements, pouvoir boire sans ressentir un minimum de culpabilité, c'était pas une mauvaise chose. D'ailleurs il ne s'était pas gêner pour lui dire à quel point il appréciait aussi ses techniques pédagogiques, parce que le coup des devoirs jusqu'à la fin de l'année, ça paraissait l'idée du siècle pour les profs flemmards ... Enfin pour ça, il aurait fallu qu'il fasse réellement des cours théoriques et autant l'histoire du Quidditch et les anciens matchs le passionnait, autant il avait abandonné l'idée avec les premières années. Vu leurs niveaux sur un balai, ils auraient été bien mieux avec un bouquin sur l'histoire du vol, mais bon, ça semblait pas les passionnés tant que ça. Donc autant rester sur du pratique, ça lui permettait au moins de pouvoir voler un peu.

Lev n'avait rien contre les animaux, il n'était pas du genre à les détester, à les adorer plus que ça non plus, et le piaf qu'ils croisèrent sur le chemin était l'exact représentation de ça, c'était amusant, un peu ridicule, mais ça ne l’intéressait pas tant que ça. Surtout qu'un oiseau qui semblait trop lourd pour voler, c'était un peu trop ironique à son goût. « ça te changera pas tant que ça des animaux, quand tu vois le niveau de certain » ajouta t'il, passant volontairement sur le commentaire sur les sociétés parce que c'était sans doute vrai, mais c'était pas le genre de choses auxquelles il aimait réfléchir. La politique, tout ça, c'était pour les politiciens, lui il se contentait de voler sur un balai, et ça lui allait très bien. « Médiocre ? C'est le genre de sortie que j'aurais détesté quand j’étais à Poudlard, mais j'étais un petit con, je pense que c'était une bonne idée, t'aurais pas eu autant de volontaire si t'étais un si mauvais prof. Ça t'apprendra à attirer les foules si tu veux pas les supporter » répliqua t'il, en levant les yeux au ciel. Lev le laissa ensuite faire la conversation, parce qu'il avait l'air d'arriver très bien à embobiner son auditoire et il n'avait pas la moindre idée de ce que c'était éducateurs spé, apparemment ça semblait marcher donc autant le laisser faire. Même si le duo bière et pomme, on lui avait jamais fait …

De même que lui montrer un gorille en utilisant le terme intéressant. C'était relatif ... « J'aurais pas choisis celui là non plus, c'est ni le plus passionnant , ni le plus beau, autant étudier leur propre prof » conclut il avec un sourire moqueur en lui envoyant un coup de coude. Elle était facile celle là. Mais en même temps, là devant l'enclos d'un gorille, une bière à la main, Lev n'avait aucune envie de se la jouer grand intellectuel. Sans grand intérêt pour le grand singe, le professeur de vol s'intéressa de plus près à sa bière et jeta un oeil autour de lui, devait y avoir bien mieux à voir qu'un gorille non ? Il n'eut pas le temps d'y réfléchir plus longtemps qu'un truc lui fonça littéralement dans la gueule. Le choc fut plutôt rude, la surprise aussi, et il se retrouva à regarder autour de lui, l'air ahuri. Oh il, s'était passé quoi ? « Et tu te fous de moi en plus ? T'as vraiment un don pour choisir tes amis toi » grogna t'il un peu, en se frottant le front. Assommer par un fruit... C'était la journée des nouveautés ou quoi. En toute maturité, Lev se baissa pour ramasser la pomme et la lança en direction du gorille, animaux ou pas, il ne fallait pas trop le cherche, il était plutôt rancunier. Presque trop content d'avoir touché juste, il repoussa son collègue n'ayant aucune envie de déclarer une guerre, c'était pas le moment de se faire jeter du zoo parce qu'il s'en prenait à une bestiole quand même. « Montre moi plutôt un truc, qui ne m'agressera pas, et qui aura le mérite d'être intéressant. J'ai déjà un singe avec moi, j'en veux pas un deuxième. Et fait pas ton malin, imagine si c'était un élève qui s'était fait agressé ? Un bien chiant ? Tu t'en serais sorti comment ? » commenta t'il, avec un sourire en coin, faussement agacé, sachant déjà d'avance qu'il allait se taper un magnifique bleu sur le front... Il n'aurait sans doute même pas besoin d'expliquer pourquoi, parce que personne ne le croirait de toute façon. Tout le monde penserait qu'il s'était encore pris un coup de poing en pleine figure, toujours plus crédible que de jouer les cibles mouvantes pour gorilles ...

_________________


Every time I get ahead of myself Thought I was rock steady, that I didn't need no help



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Charles Dyer, Ivory Parkinson, Dieter Carrow, Vedran Zakharine et Moira Watkins
Vos Liens :
Informations Importantes :
Vael Moreau
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 292
Points RPs : 423
Date d'inscription : 07/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur En ligne





MessageSujet: Re: est-ce qu’il y a des issues de secours dans les enclos ? (lev&vael)   Dim 13 Mai - 19:10


Hug Me - Pharrell Williams & Trey Park

Vael s’étonnait de ce que lui disait son collègue. Il restait toujours sur ses souvenirs d’écolier et ne gardait pas une bonne image de Lev. De l’entendre dire du bien de lui, même si pas clairement dit, il ne s’y attendait. Lev avait raison, il y en avait pas mal qui avait répondu à l’appel, il y était peut-être pour quelque chose. Vael sourit, tout fier. « Merci…? » hésitait-il, doutant encore qu’il ne se moquait pas de lui de quelconque façon, le dévisageant comme pour le sonder. « Non, mais c’est juste que je sais pas m’exprimer avec eux, ils sont tellement cons. Je me dis que si je les observait, j’y arriverais surement mieux. Leur dire qu’ils sont cons, mais qu’ils le comprennent tu vois ? Et s’attellent à l’être moins. » lui partageait-il sa façon de voir les choses et surtout cherchait à se cacher. Non, vraiment il ne s’attendait pas à ce qu’on le rassure et qu’on le tire vers le haut. Pas à l’aise, il détournait l’attention de sa vulnérabilité en passant pour un sale-con, par exemple.

Arrivé à la cafétéria qui s’installait tout juste pour l’ouverture, Vael se chargea de commander deux bières. Il pouvait compter sur Vael pour s’intégrer dans le monde moldu sans se faire remarquer durant cette sortie. Il avait beau avoir un semblant de métier stable dans le monde magique, il passait la moitié de son temps dans le monde sans magie, pour sa mère, pour ses amis et pour l’école de son fils. Il y travaillait même tout l’été pendant les vacances des sorciers. Les pommes avaient sûrement étonné Lev, mais c’était tout aussi évident pour la vendeuse que Vael. Elle avait dit de prendre « à manger ». Le bouclé savait déjà qu’il allait le jeter aux gorilles et la vendeuse avait l’habitude que les gens choisissent n’importe quoi pour-vu qu’ils aient leur bière. Une règle idiote, sentiment partagé par les deux partis, mais qu’ils allaient respectait en contournant les règles pour certains et fermant les yeux pour les autres. Tout un principe silencieux.

Une fois leur canette en main, Vael ne perdit pas de temps pour se débarrasser de ses fruits. C’est que c’est gros une pomme dans la poche. Alors deux ! « Mais arrête c’est hyper intelligent ! » pesta Vael en parlant autant du primate que de lui quand Lev les dénigrait tous les deux. Il prit un air faussement froissé. Lev avait le nez qui pointait vers sa bière alors que Vael observait l’animal imposant au pelage brillant, accoudé à la barrière. Il était au moins de dix mètres. Pour vous dire la puissance que ça avait lorsqu’il jeta la pomme et qu’il le toucha pleine tête. Vael l’avait vu venir, s’étant intéressé au primate tout de muscle et se recula d’instinct. Puis il se mit à rire de bon coeur, plus qu’amusé par la scène. Dire qu’il en avait les larmes aux yeux serait exagéré, mais il n’était pas loin du fou-rire. Lev se plaignait de le voir rire de son malheur ce qui accentua l’amusement de Vael. Il se tenait le ventre et n’avait même pas relevé que son collègue l’avait encore comparé au gorille.

Il n’eut malheureusement pas le temps d’arrêter Lev dans son geste, handicapé par son hilarité. « Noaan ! » mais trop tard, l’ancien joueur de Quidditch avait lancé les hostilités en renvoyant la pomme. Vael comprenait tellement, il aurait été capable de faire la même chose sur le coup de la colère. Lev poussa alors Vael qui ne perdit pas de temps pour décamper. Au moins, son collègue avait de bon réflexe à défaut de ne pas s’y connaitre. Il était plus prudent de ne pas rester dans les parages, surtout en entendant le gorille beugler et se frapper le poitrail avec un fort agacement. Vael s’arrêta quelques mètres plus loin, essoufflé, quelques rires coincés au bord des lèvres qui lui échappèrent. Lev se plaignait encore, accusant le coup. Il lui reprochait son attitude pas très sérieuse digne d’un primate. Et si cela avait été un élève. Vael ricana. « J’aurais rigolé quatre fois plus fort déjà ! Et j’aurais expliqué à ses parents qu’on ne peut pas contrôler le courroux de la Nature et donc prouvé par A + B que c’est pas ma faute. C’est le gorille, il voulait jouer. Vous auriez inscrit votre fils au Quiddtich, il aurait su rattraper une pomme. » donna t-il un extrait de sa plaidoirie. « Tu vois ? Et c’est toi le singe ! » dit-il un sourire fier avant de jeter un oeil autour de lui, cherchant ce qu’il pourrait l’emmener voir. « Mais ce que je trouve intéressants moi n’intéresse jamais personne. Parce que les gens sont trop cons, ils comprennent rien. Ah oui, c’est vrai...» se faisait-il la discussion. Cela l’aidait parfois à réfléchir. Je vidais toutes ces petites voix et pensées de ma tête.

Il commença à prendre une direction au hasard, cherchant des pancartes pour se donner des idées. « Hmm, plutôt mignon ou princier… » fit-il en lisant les écriteaux, pensif. Il ne fit même pas signe à Lev de le suivre et s’engage dans un des deux chemin qu’offrait le croisement. Quelques mètres et enclos plus tard, Vael avait la tête collé conte l’immense vitre d’observation coincé entre les grillages de la cage. Cela faisait bien dix minutes qu’il regardait. Il avait choisi les tigres, sauf qu’ils devaient encore dormir tranquillement dans leur cahute. Les mains encadrant son visage pour supprimer les reflets, il restait planté là. Il observait et attendait. « Ouais, bah on aurait du aller voir les panda-roux… » marmonnait contre la vitre. Il se recula, l’air pensif et se reprit : « on ira voir les panda-roux de toutes façons. C’est tellement meuugnon. Même moi, je craque. » tout en annonçant alors la suite du programme à Lev. Il reposa ses yeux sur la vitre et vit à l’autre poste d’observation deux élèves, l’un qui fumait une cigarette, se tenant dos contre la vitre et l’autre qui guettait à moitié, discutant avec son camarade. Des Serpentard eux… Il plissa les yeux pour mieux voir. Oui, c’est ça. Forcément. On va choisir le tigre car c’est trop class et trop badass… Laisse moi deviner, y’a du Gryffondor sur l’observation du lion… Il soupirait. Je veux pas dire, les pingouins et les gorilles, c’est tout aussi intéressant. « Allez, cinq points à ceux qui me choisissent des animaux moches ou peu aimé. » avait-il continué de penser tout haut. Il abandonna à la vitre alors que l’élève en face lui faisait « coucou » de la main. Vael l’ignora quand il le vit et se tournait vers Lev. « Allez viens on retourne aux gorilles. Au moins là-bas y’a du divertissement. J’irais acheté d’autres pommes. Même des bananes et y’avait quoi aussi ? Des poires... On pourrait faire une étude à la fois biologique et physique des différents projectiles lancé par un gorille. Sa posture, sa force, calculer les trajectoires. Quand il en mange un bout. La banane avec peau et sans peau. » avançait-il avec un tel sérieux qu’on aurait pu douter mais non, il se payait bien la tête de son ami.

acidbrain



_________________
smart and... a little slow
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Ezra/Bowen/Marcus Belby/Shura
Vos Liens :
Informations Importantes :
Lev Romanov
Quidditch
Quidditch

Messages : 806
Points RPs : 1856
Date d'inscription : 12/11/2017

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: est-ce qu’il y a des issues de secours dans les enclos ? (lev&vael)   Lun 14 Mai - 22:03

Dire à un gamin qu'il était con en espérant qu'il allait s'améliorer ? C'était cracher dans la soupe . Il n'avait plus 12 ans, mais en général son esprit de contradiction le pousser à faire exactement tout le contraire de ce qu'on attendait de lui. Donc qu'est-ce que ça devait être avec la majorité des gamins ? Lev n'avait rien dit, après tout, il n'était pas un pro avec les mômes, mais ça semblait un peu trop utopiste comme vision des choses. Enfin autant lui laisser espérer. Par contre après la rencontre avec ce putain de singe géant là, Lev avait presque envie d'être mesquin et se mettre à critiquer plus vivement cette sortie là. Ça aurait été typiquement de la mauvaise foi de sa part mais merde, ça faisait mal cette connerie. Il aurait bien voulu la renvoyer avec une batte ce fichu fruit pour lui montrer à ce truc simiesque que c'était lui qu'était au plus haut de l'évolution, mais manque de chance, il n'avait rien de tel sur lui, ce fut donc à mains nues qu'il lui renvoya la pomme. Bien décidé à aller voir un animal plus interessant que ce machin là. « Tu sais que c'est le genre de connerie qui aurait pu marcher, mais pas sur tous les parents . C'est toi qui aurait subi le courroux de leur colère, tu sais comme voir ton petit cul expédié hors de Poudlard. » Il secoua la tête, se massant rapidement le front. Tu parles d'un sportif en mousse à souffrir pour si peu. «Et je te signale crétin, que le Quidditch n'a rien à voir là dedans » grommela t'il, un peu vexé par ce passage là.

Mignon ou princier ? Il voulait pas les lui trier par taille ou par couleur ses animaux non plus ? Non parce qu'il s'en fichait, du moment que c'était moins agressif et plus intéressant que le macaque là-bas. « Une cage vide ? La prochaine fois que je te demande de choisir, je serais plus spécifique promis » lâcha t'il, blasé. « Des pandas roux ? C'est un vrai truc ? » Il avait du mal à voir un truc aussi massif être mignon, quoi que oui, ça avait un côté ours assez mignon... Ouais, il ne savait pas trop à quoi s'attendre. « Bon t'as fini de parler tout seul ? Si tu distribues des points pour rien comme ça, ça va mal finir, ça va être la ruade pour aller voir ton macaque. » Lev secoua la tête. « Ah non, oublie ton primate, et les fruits, si c'est pas pour lui balancer et voir lequel il évite le mieux, je suis pas partant » Bon, pour attaquer un animal à coup de poire non plus, mais il avait bien le droit de se plaindre un peu, surtout qu'il venait de finir sa bière, et que ça ne valait clairement pas une pinte.

« Il devait pas se balader à plusieurs tes élèves ? » Il les avait bien mis par duo non ? Mais le gamin là, un serdaigle apparemment puisqu'il avait gardé son écharpe, il était tout seul à observer des espèces de rongeurs qui semblaient aux aguets complet. Une partie d'entre eux se mirent soudain à foncer directement dans leur terrier alors que l'élève escaladait soudain la barrière comme à la recherche de quelque chose. Lev avait bien vu un espèce de fil blanc tomber à l'intérieur, mais ça ne devait pas avoir tant de valeur si ? « Dis je suppose aussi qu'essayer de rentrer dans les enclos comme ça, c'est pas normal si ? » lâcha t'il, un peu perplexe, parce qu'après tout, les moeurs moldus dans les zoos étaient peut-être différentes. Quand les enclos étaient comme ça, on avait peut-être le droit d'aller caresser les animaux. Enfin cet élève là, celui que Vael avait repris tout à l'heure, ne semblait pas réellement intéressé par les ... Lev finit par poser les yeux sur la pancarte à côté de l'enclos. Les suricates apparemment. Bref, il s'en fichait un peu, mais c'était normal ou pas alors ?

_________________


Every time I get ahead of myself Thought I was rock steady, that I didn't need no help



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: est-ce qu’il y a des issues de secours dans les enclos ? (lev&vael)   

Revenir en haut Aller en bas
 
est-ce qu’il y a des issues de secours dans les enclos ? (lev&vael)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ouvrir la porte d'un avion en plein vol pour fumer...
» Zimbabwe Issues Half-Billion Dollar Bill
» So I like to keep my issues drawn, but it's always darkest before the dawn. - April
» i got (t)issues
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise From The Ashes :: 
Monde Magique
 :: Reste du Monde
-
Sauter vers: