RSS
RSS

Navigation

Liens utiles

Sabliers

GRYFF.
3705
POUFF.
6300
SERD.
6685
SERP.
10915

Vidéo du Forum

Top Sites


PRDBazzartNever Utopia

Copyright

Le forum Rise From the Ashes est l'entière propriété de ses fondatrices Ilyria, Panda-Sama, Mzlle Lou & Zuzuu. Le contexte est basé sur la saga Harry Potter appartenant à J.K. Rowling et à été écrit par Ilyria. Le design et codes CSS sont d'Ilyria (Theo). Les descriptions des catégories sont de Zuzuu. Les chronologies et autres annexes ont été inspirées par l'encyclopédie HP. Toute reproduction entière ou même partielle est interdite.


 


Partagez | 
 

 Don't wanna be a killjoy But all your words are just like white noise [ANDY]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Shura Dolohov
Ministère
Ministère

Messages : 82
Points RPs : 185
Date d'inscription : 23/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Don't wanna be a killjoy But all your words are just like white noise [ANDY]   Lun 23 Avr - 21:27

De la résistance. Il fallait avoir du caractère pour ça déjà et Shura savait parfaitement que ce n'était pas son cas. Oh, avant d'avoir des nouvelles de son frère, dans ses premières années en Angleterre, il en avait eu, il avait été du type plutôt sauvage à agresser plutôt qu'à comprendre, mais ça faisait longtemps ça, il avait vieilli, la peur et l'incompréhension n'étaient plus des moteurs suffisant pour le faire réagir. Pas plus que les sous-entendus. Il leva un sourcil, l'air blasé devant la suite. Vraiment mignon et chou ? Et puis quoi encore, il n'était pas un enfant en bas age non plus. Mais sa phrase précédente avait eu le mérite de le perturber un peu, parce qu'il savait par son frère que c'était un emmerdeur, donc il était méfiant presque malgré lui... Peut-être trop. Il se savait parfois un peu trop analytique, mais à quoi bon, déjà, c'était chiant et puis il voyait des choses où elles n'étaient pas. Shura savait très bien qu'il aurait eu mieux fait de continuer à se méfier, mais être sur ses gardes, c'était lassant ... Il l'écouta, un peu plus curieux, se demandant bien malgré lui ce que ça donnait d'être dans une famille si nombreuse, c'était étrange à imaginer, un peu trop de monde à son goût et en même temps, ça devait être intéressant.

« Je n'irais pas jusque là » répondit il, simplement. C'était vrai après tout, crever d'envie lui paraissait poussif, mais oui, il était intéressé, il ne voyait pas l'intérêt de le cacher. En plus de l'avis de son frère, il avait enregistré certaines informations, à commencer par ce peu de dévouement envers la cause. « Exactement et ça va très bien à certains » Aucune émotion sur son visage en disant ça, qu'il se sente visé ou non, ça n'avait pas d'importance, il lui avait déjà bien fait comprendre que jouer les hiboux ça ne le gênait pas, alors les larbins, pas plus que ça. Quant à ceux qui suivait tout ça avec trop de dévouement, il n'était pas plus en danger que d'autre, quoi que ... Enfin, au moins, on ne pouvait pas dire qu'ils ne le voyaient pas venir, ce n'était pas si une si mauvaise chose. Mais ça, il savait que ça ne lui arriverait pas, mourir pour une idée. Ou alors pas pour celle là, c'était certain. Son expression se fit un peu surprise, avant qu'il ne secoue la tête. « Parce que c'est la seule personne qu'on a en commun et que je sais à quel point vous ne vous entendez pas ? Certaines personnes sont suffisamment rancunières pour vouloir passer par des moyens détournés, ça pourrait être ton cas. » Shura l'observa attentivement, avant de secouer doucement la tête. « ça aurait pu en tout cas » Il ne pensait pas que ce soit le cas, il semblait honnête en disant que s'il voulait l'emmerder, il trouverait bien un moyen.

Le reste de la question lui tira un léger haussement de sourcil, un peu surpris. Il n'avait jamais eu la motivation de jouer les élèves parfaits et encore moins les mangemorts parfaits, mais son frère lui avait suffisamment dit de jouer le jeu un minimum, ne pas avouer que tout ça, il s'en fichait. Mais ça, c'était avant, c'était sous le précédent leader. Si les mangemorts arrivaient à recruter un type avec un gamin sans mêlé, est-ce que ces temps là n'avait pas un peu changé ? Quelle importance. « Mes motivations ? » Il soupira doucement, ayant un peu l'impression de repasser son entretien d'entrée au ministère... mais pas vraiment dans le même domaine. « Parce que c'est important pour une bonne partie de ma famille, qu'apparemment, c'est la voie à prendre. » Il aurait voulu dire qu 'il s'en fichait, surtout que vu le type en face de lui, il ne devait pas avoir plus de dévouement que lui... Non, parce qu'il ne l'avait pas raté en rentrant le billard, et ce n'était pas sorcier aux dernières nouvelles. « Et peut-être parce qu'apparemment jouer les larbins, ça me plaît » ajouta t'il, moqueur.  « Mais je ne vois pas ce que ça peut bien te faire »Finalement cette histoire de larbin, c'était pas complètement faux, c'était chiant, mais au moins, ça lui donnait un but... si minime soit il.

_________________
It must have been inside my head I’ve lost the hope that I have lived  We sleep, we dream, we have no less Along the path we lost our way It’s all a game that I must play
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Theo, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Andreas Carrow
Concierges
Concierges

Messages : 963
Points RPs : 1440
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Don't wanna be a killjoy But all your words are just like white noise [ANDY]   Mer 25 Avr - 0:22

C'était une victoire, pas une grande victoire, mais une petite, parce qu'il n'irait pas jusqu'à dire qu'il en crevait d'envie, mais au moins qu'il en avait envie. Il en était sur, et au final, il était aussi presque sur qu'il en crevait littéralement d'envie, mais il en était sûrement juste pas encore conscient. Dans tout les cas, il le savait et il était plutôt satisfait de lui pour le coup, il avait réussit à capter son attention et à l'intrigué assez pour qu'il veuille bien jouer le jeu et pour provoquer une forme d’intérêt chez lui... c'était plutôt intéressant aussi dans l'autre sens, dans son sens à lui, ça rendait clairement les choses bien plus palpitante. Il était vraiment curieux de voir ce qu'il allait se produire et jusqu'où il allait pouvoir aller avec Shura, il avait bien envie de le tester et de le pousser au maximum afin de savoir ce qu'il pouvait réellement faire de lui. Apparemment il n'avait aucun soucis avec le fait d'être le hiboux et le larbin de Bellatrix, et Andy se demandait si tout cela était juste de la pure conviction, peut être qu'il faisait partie de ces partisans qui léchaient les pieds de cette vieille folle et qui la vénérait au point de vouloir mourir pour elle... mais il en doutait, alors peut être qu'il était juste bien dressé, mais si c'était le cas, il était curieux de savoir par qui et surtout pour quoi il faisait tout ça. Il lui semblait un peu trop obéissant et un peu trop passif pour vraiment avoir sa place dans tout ça, ou du moins pour vraiment pouvoir y survivre... c'était triste, mais les personnes dénués de caractères, elles faisaient pas long feu dans le monde actuel, c'était d'ailleurs la raison pour laquelle il ne se formalisaient pas de savoir que ses frangins, ou encore son fils étaient de vrais petits teigneux, au moins ils auraient eu la force de caractère pour survivre à tout cela. Mais encore une fois, il ne s'en formalisait pas, il acceptait d'être un larbin et d'être juste un pion sur un grand échiquier, et pire encore, d'être un pion fortement sacrifiable, parce qu'il ne fallait pas se leurrer, pour Bellatrix, tout le monde était sacrifiable, même elle même... là dessus au moins, elle avait moins de prétention que Voldemort qui lui pensait avoir plus d'importance que tout les autres.

- Ne te méprend pas, je suis rancunier, et le jour ou je voudrais en faire baver à ton frangin, il le sentira passé, mais ce sera entre lui et moi, toi, j'ai décidé que tu n'avais rien à voir là dedans et que ce qu'il se passait entre toi et moi, n'avait pas le moindre rapport avec ton frangin... soit en heureux, pour une fois, tu n'es pas dans son ombre et tu peux exister par toi même, c'est le moment ou jamais !

Il ne savait pas ce que c'était que de vivre dans l'ombre d'un grand frère, parce que c'était lui le grand frère de la famille, et aucun de ses frangins n'avait vraiment vécue dans son ombre de toute manière, parce que son statue d'aînée ne lui avait jamais donné un pouvoir spécifique... juste le devoir de ramener de l'argent à la maison quand sa famille avait été dans la dèche et qu'il avait dut faire quelques sacrifice pour survivre... et aussi le statue de tuteur lorsque leur géniteur était mort... dans tout les cas, il n'imposait rien à ses frangin, il les laissait faire leurs propres conneries, et surtout il ne se considérait nullement comme un modèle... c'était pas pour rien qu'il leur avait offert tout un stock de capotes ! Dans tout les cas, il était quand même curieux et il attendait la réponse avec beaucoup d’intérêt.

- « Apparemment »... c'est pas très engageant tout ça dis donc... et dis moi, tu fais vraiment tout par rapport à ta famille dans ta vie ? J'veux dire, c'est toi le petit frère, techniquement, ce serait pas à ton frangin de s'adapter à toi ?

C'était comme ça que ça fonctionnait pour lui, c'était lui qui se mettait en danger en s'entraînant dans cette connerie dont il se fichait totalement pour protéger les siens, parce qu'ils étaient sous sa responsabilités et que c'était comme ça que ça fonctionnait. Il était peut être un connard égoïste, mais pas avec sa famille, parce que pour lui c'était vraiment important. Il afficha un sourire en coin avant de dire :

- Je suis simplement curieux... mais si tu aimes jouer les larbins, après tout, chacun son truc... cependant j'admets que ça m'intrigue quand même... quel est ton intérêt à toi dans cette histoire, ton intérêt propre je veux dire, en dehors de ta famille...

Parce qu'il trouvait l'excuse ridicule, même lui avait un intérêt là dedans, certes, il protégeait les siens, mais il n'y avait pas que ça, il avait put acquérir ce bar aussi, et il s'assurait que la vie de son fils n'était pas en danger, c'était tout autant important que le fait de mettre sa famille en sécurité à ses yeux.

_________________

    Now tell me: how did all my dreams turn to nightmares ? How did I lose it when I was right there ? Now I'm so far that it feels like it's all gone to pieces Tell me why the world never fights fair I'm trying to find...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Shura Dolohov
Ministère
Ministère

Messages : 82
Points RPs : 185
Date d'inscription : 23/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Don't wanna be a killjoy But all your words are just like white noise [ANDY]   Mer 25 Avr - 17:01

Shura ne se méprenait absolument pas sur la capacité d'Andreas, ou son envie d'en faire voir de toutes les couleurs à son frère. Par contre, il avait tendance à le croire quand il disait qu'il ne servirait pas de lui pour ça. C'était surtout là dessus qu'il avait changé d'avis, parce qu'il s'était montré un peu méfiant jusque là. Il ne se faisait pas non plus de fausse idée sur la capacité de son frère à se défendre tout seul, ou à lui demander son aide si jamais elle était requise, mais pour l'instant ce n'était de toute manière pas le sujet. La petite conclusion de l'autre mangemort lui tira un léger sourire et il secoua la tête, amusé par l'idée même. Ce n'était pas la première fois qu'il entendait ça, mais c'était loin de le pousser à réagir, les choses lui allaient très bien comme ça, vraiment. « Et le moment ou jamais se passe avec toi ? » répliqua t'il, avec un peu d'ironie. Il n'avait pas prévu de changer, il n'en avait aucune envie même, sa manière d'être lui allait très bien comme ça et peu importe comment les autres voyaient les choses. Ils ne pouvaient pas comprendre, ça lui allait très bien d'être l'ombre de son frère comme il avait si bien dit, parce que par lui même, il ne valait pas grand chose de toute façon.

« Parce que tu t'adaptes à tes cadets toi ? » Encore une fois, c'était la vérité, oui, il faisait tout en fonction de sa famille, enfin plus précisément de son aîné, un peu de sa tante de temps à autre, simplement parce qu'elle l'avait élevé pendant une petite partie de sa vie et qu'il savait se montrer respectueux. Quant à se montrer plus passionné pour la cause, il aurait pu ... mais il n'en voyait pas l'intérêt. Il ne cherchait pas à manipuler Andreas en lui faisant croire autre chose, ça n'était pas son but ici, alors pourquoi mentir ? « Et c'est censé dire quoi s'adapter ? C'est pas plutôt au plus jeune de suivre le modèle de leur aîné ? » S'il voulait jouer sur les clichés il pouvait jouer. Il était comme il était et sa relation avec son frère n'était sans doute pas vraiment définissable comme ça. Ce n'était pas son modèle, alors oui, il suivait tout ce qu'il disait, mais il n'essayait pas de lui ressembler non plus. Il n'était pas aussi naïf qu'on aurait pu le croire, il était loin de lui ressembler, il était même son opposé sur pas mal de point, mais ce n'est pas comme s'il pouvait changer ce genre de chose.

« Chez les mangemorts ? Aucun spécialement » avoua t'il, sans la moindre difficulté... De l'intérêt ? Ça lui donnait un semblant de but, il y avait sûrement un peu de ça mais on ne pouvait pas vraiment parler d'intérêt. « Je ne pense pas souvent en fonction de mon propre intérêt si tu veux tout savoir » ajouta t'il, en haussant les épaules, c'était assez flagrant en même temps. Faire des choses pour lui, que ce soit pour la cause ou non, c'était compliqué. Encore dans l'optique des mangemorts, au moins il savait à quoi ça servait et que son frère serait d'accord, mais pour le reste.... c'était moins sûr. Il finissait toujours par lâcher, incapable de tenir la distance sur quoi que ce soit. Incapable de prendre une direction par lui même. Et il le savait, il le savait très bien même, mais les choses étaient comme ça et il était persuadé de le vivre très bien. « Même si mon intérêt direct là, c'est d'avoir quelques informations que tu comptes me donner au compte-goutte ... t'occuper de ton bar t'intéresses si peu? » demanda t'il, en levant un sourcil, l'air un peu désabusé, avant d'attraper son verre pour le vider enfin. Il lui arrivait d'être curieux, parfois, mais il ne voyait pas l'intérêt de l'être à son propos.

_________________
It must have been inside my head I’ve lost the hope that I have lived  We sleep, we dream, we have no less Along the path we lost our way It’s all a game that I must play
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Theo, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Andreas Carrow
Concierges
Concierges

Messages : 963
Points RPs : 1440
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Don't wanna be a killjoy But all your words are just like white noise [ANDY]   Jeu 26 Avr - 14:04

Pourquoi pas ? C'était pas une si mauvaise chose que de vouloir exister pour soit même sans avoir à être dans l'ombre de qui que ce soit ?! Andy n'avait pas d'aîné, c'était lui l'aîné de la famille, et il n'avait donc pas eu à vivre dans l'ombre d'un frère ou d'une sœur, mais l'ombre de son père était bien suffisante, parce qu'il n'oubliait pas que si sa famille était aujourd'hui considéré comme une famille de pariât, s'ils étaient reniés et s'ils avaient mauvaises réputation, c'était uniquement à cause de son père et que même si ce dernier était mort, ils continuaient quand même de subir les conséquences de ses actes. Andy en avait un peu rien à faire dans le fond, il s'était toujours foutue du regard des autres et de ce qu'ils pouvaient bien penser de lui, de même qu'il refusait de devoir quoi que ce soit à qui que ce soit, il préférait s'en sortir de lui même et ça fonctionnait pas si mal d'ailleurs, il était propriétaire de son propre bar, c'était cool, et ça marchait bien d'ailleurs ! Dans tout les cas, il était persuadé qu'il valait mieux exister pour soit même que de rester dans l'ombre d'une personne et d'avoir à subir les conséquences des actes de cette personne sans ne rien pouvoir faire pour l'empêcher. Il préférait encore être mépriser pour ses propres actes que pour ceux de son père. D'ailleurs ça ne le gênait pas du tout d'être méprisé pour ses propres actes, au contraire, c'était assez marrant de voir ces crétins le fusiller du regard parce qu'il avait eu le malheur de dire tout haut ce que tout le monde pensait tout bas sans oser le dire vraiment... c'était toujours un plaisir de mettre les gens face à leurs quatre vérités. Et la première qu'il voyait chez Shura, c'était que ce type n'avait pas la moindre personnalité et ne vivait que pour... et bien pour son frère. C'était plutôt épatant, Andy avait du mal à saisir, sans doute parce que lui, il débordait de personnalité... au point que ça en éclaboussait les autres au passage... enfin il avait surtout du mal à comprendre, parce que ses frangins à lui, ils étaient pas du tout comme ça. Mais il ne les avait pas non plus élevés pour être ainsi... ça l'aurait bien fait chier qu'ils aient aucun répondant et soient incapable de se démerder d'eux même tiens !

- Pourquoi pas... ça semble être un bon moment pour commencer à vivre par toi même tu crois pas... ?

Il haussa les épaules, esquissant un sourire en coin avant de tirer à nouveau sur son joint en recrachant la fumée vers le brun. Et la suite le poussa à rire, parce que non, il n'avait pas élevé ses frères et sœurs pour qu'ils deviennent ses larbins... et fallait pas trop y compter... d'ailleurs il leur avait jamais demandé non plus de le prendre comme modèle, putain, il était vraiment loin d'être un modèle de quoi que ce soit ! Il lâcha un rire vraiment amusé à tout ça avant de dire :

- Tu m'as bien regardé ? Tu crois vraiment que je voudrais que mes frangins me prennent pour modèle ? J'me suis retrouvé à à peine dix huit ans avec un gosse de deux ans sur les bras... et crois moi, j'ai aucune envie que l'un d'eux se retrouve dans la même situation ! J'suis pas un foutue modèle, et s'ils peuvent faire mieux que moi, c'est pas plus mal ! Mais en attendant, ce que je fais aujourd'hui, c'est pour eux, et pas le contraire...

C'était lui qui bossait pour ramener de l'argent, pour les nourrir, payer leurs fringues, leurs fournitures à Poudlard, c'était lui qui avait choisis de servir d'informateur à Bellatrix pour s'assurer qu'ils seraient protégé, donc oui, c'était lui qui s'adaptait en fonction d'eux... et très franchement, il ne voyait pas le problème, il préférait ça, que de les laisser se démerder livré à eux même... Et puis il avait fini par poser une question dont la réponse était bien celle qu'il attendait... Shura ne pensait pas à son propre intérêt, il ne vivait pas pour lui en gros, mais bel et bien pour son frangin... il savait à quel point ce dernier était un connard, mais faire de son frère son larbin bien éduqué, ça dépassait ce qu'il avait imaginé... Il esquissa un léger sourire avant de demander :

- Et ça ne t'as jamais tenté... ? De vivre pour toi, de faire quelque chose que TU as envie de faire, juste pour toi, parce que tu le veux... ?

C'était impossible que ce ne soit pas le cas, à moins qu'il soit totalement dénué de tout sentiment, mais il devait forcément avoir des envies propres, au mieux, il les étouffait sûrement pour ne pas avoir à y songer, mais c'était quand même bien là. Et Andy était intéressé par ça, il voulait voir s'il pouvait réussir à faire remonter tout ça à la surface, ça pouvait être assez intéressant et amusant... Il esquissa un sourire amusé à la réflexion sur son bar avant de le désigné d'un geste de la main en disant :

- Tu trouves que mon bar à l'air négligé... ? Ne t'en fais pas pour moi, je sais très bien comment gérer mon affaire. Et pour ce qui est des informations, il se dit que cette année McGonagall ne fera rien pour l'anniversaire des deux ans de la mort de Voldemort... mais qu'elle va quand même renforcer les défenses de l'école, donc il vaudrait mieux que Bellatrix se trouve une autre cible...

Il esquissa un nouveau sourire en coin, il avait presque déballé toutes les infos qu'il avait, mais il attendait encore des réponses de la part de Shura, et même quand il n'aurait plus d'infos, il pourrait toujours le faire mariner encore un peu, ça devrait pas être bien compliqué...

_________________

    Now tell me: how did all my dreams turn to nightmares ? How did I lose it when I was right there ? Now I'm so far that it feels like it's all gone to pieces Tell me why the world never fights fair I'm trying to find...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Shura Dolohov
Ministère
Ministère

Messages : 82
Points RPs : 185
Date d'inscription : 23/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Don't wanna be a killjoy But all your words are just like white noise [ANDY]   Sam 28 Avr - 16:41

Vivre par lui même ? Personne ne l'en empêchait, même pas son frère au fond. Il eut un léger sourire avant de secouer la tête. Ce n’était pas la première fois qu'il entendait ça, ça ne le dérangeait pas mais il ne pouvait pas comprendre en même temps. Il avait tenté de faire des choses par lui même, Owlin par exemple, mais il finissait toujours par lâcher, par manque de motivation, manque de but.  Shura ne chercha même pas à répondre, c'était le genre de conversation stérile de toute manière, parce qu'il n'allait pas soudain décidé que oui, il était temps qu'il fasse des choses pour lui même parce que … parce que rien en fait, il n'en ressentait vraiment pas le besoin. Shura l'observa attentivement, oui, d'un point de vue objectif, il n'était sans doute pas le modèle qu'on pouvait imaginer, mais certains auraient sans doute dit qu'il était loin d’être un mauvais frère. Mais ce n'était  qu'un exemple, parce que chaque famille était différente, et ce n'est pas parce qu'Andreas pensait que les choses se faisaient dans ce sens là que c'était pareil dans chaque famille. Qui plus est, son frère aussi était là pour lui et il l'avait toujours été, il ne forçait à rien en vrai. Et même si ça avait été le cas, pour Shura, il en aurait eu le droit.

« Je fais ce que j'ai envie de faire » finit il, par répliquer. «  Je n'ai pas besoin de me forcer » Il ne le ressentait pas une contrainte de faire ce qui était le mieux selon son frère. C'était normal à ses yeux et il n'avait pas du tout besoin de se forcer à quoi que ce soit. « Et je ne sais pas ce que tu penses avoir compris de moi, mais j'ai quand même une vie, ce n'est pas comme si j’étais un animal de compagnie ou quelque chose du genre. Je ne vis pas constamment pour mon frère » Si, c'était un peu son seul moteur dans la vie,  la seule chose qui lui donnait un but, mais ça ne l’empêchait pas de tester des choses pour lui, même si ça ne durait jamais longtemps, il finissait par se lasser d'un peu tout ... Shura savait très bien tout ça, que normalement les gens faisaient des choses pour eux, mais il n'arrivait pas à le voir comme ça, mais ce n'est pas comme s'il avait constamment son frère sur le dos non plus... la preuve, il ne l'avait pas vu depuis un sacré moment maintenant. « Mais effectivement, il passe avant le reste. Que ce soit la même chose dans ta famille ou non, n'y change pas grand chose, et tu viens de dire que tu n'étais pas un modèle, alors pourquoi ta façon d'être avec tes cadets le serait ? » ajouta t'il, avec une pointe d'intérêt.

Shura jeta un oeil autour de lui. Non, pas vraiment, il avait dit ça comme ça, « J'en doute pas, même si hurler haut et fort des histoires de mangemorts au milieu de ton bar, me semble pas forcement la meilleure idée » commenta t'il, naturellement. « Si tu as les oreilles qui traînent, d'autres doivent les avoir aussi » ça lui arrivait aussi au ministère d'écouter, c'était l'avantage de paraître désabusé, il en devenait presque invisible parfois ... Les gens parlaient trop, pas étonnant que les secrets ne le restent quasiment jamais. « Quels genres de défense exactement, plus de sorts ou plus d'aurors ? » ça ne l'intéressait pas tant que ça, mais quitte à avoir des informations, il valait mieux qu'elles soient complètes. Sans se gêner, il attrapa la bouteille pour se resservir, il tenait bien l'alcool de toute manière, et quitte à jouer les hiboux dans un bar, autant en profiter un peu.

_________________
It must have been inside my head I’ve lost the hope that I have lived  We sleep, we dream, we have no less Along the path we lost our way It’s all a game that I must play
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Theo, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Andreas Carrow
Concierges
Concierges

Messages : 963
Points RPs : 1440
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Don't wanna be a killjoy But all your words are just like white noise [ANDY]   Dim 29 Avr - 15:15

Pour le coup, le terme de l'animal de compagnie lui arracha un rire amusé, parce que c'était bien trouvé et ça lui allait comme un gant. C'était un peu vache, mais en même temps, de ce qu'il avait compris, c'était plutôt juste en fait, parce qu'il avait beau dire haut et fort qu'il était bien comme ça, qu'il pouvait faire ce qu'il voulait, qu'il n'était pas que le chien de son frère, au final Andy n'en croyait pas un mot. Certes, peut être qu'il pourrait faire ce qu'il avait envie de faire, sauf qu'en l’occurrence, il n'avait rien envie de faire de plus que d'obéir bien sagement à son frangin... donc forcément ça coinçait... il avait été ben dressé, assez pour qu'il ne songe pas du tout à lui même et qu'il fasse passer encore et encore son frère avant tout. C'était pas totalement anormal dans un sens, Andy faisait souvent passer ses frangins avant aussi, mais parfois, il vivait aussi pour lui même, genre ce bar, c'était pour lui, et quand il avait prit la fuite pendant la guerre, il avait dut faire un choix, il avait choisis de mettre les plus jeune à l’abri et il avait dut laisser les plus vieux derrière lui. Dans tout les cas, il était bien conscient qu'il ne pouvait pas vivre uniquement pour eux et de toute manière, ce n'était pas son genre, mais plus que tout, il ne leur demanderait pas non plus de vivre uniquement pour le servir et faire ce qu'il avait envie qu'ils fassent... c'était stupide, surtout qu'il finirait par vraiment se faire chier avec des petits chiens bien dressés, c'était vraiment pas habituel pour lui. Mais du coup, il venait un peu de se piéger tout seul pour le coup, et le blond ne comptait pas laisser passer une occasion comme celle ci, c'était bien trop beau ! Du coup il se pencha encore un peu sur le dossier de sa chaise, affichant un sourire en coin avant de demander :

- Ohh je vois... alors dis moi, qu'as tu envie de faire exactement uniquement pour toi... ?

Il était presque sur de lui poser une colle, parce qu'il avait la sensation que c'était là que ça coinçait un peu, ce type n'avait aucune envie particulière pour lui même, tout ce qu'il faisait toujours, c'était pour faire plaisir à son frère ou parce que ce dernier le lui demandait, mais lorsqu'il se retrouvait sans ce filet de sécurité, il était simplement incapable de prendre la moindre décision pour lui même. Si jamais son frère venait à se faire tuer, il allait être grandement dans la merde, et il allait devoir se trouver un nouveau maître... oui, parce que la comparaison à l'animal de compagnie restait quand même bien attrayante pour le blond. Il afficha un nouveau sourire quand il lui demanda pourquoi sa manière d'agir à lui serait un exemple sachant qu'il venait clairement de dire qu'il était loin d'en être un pour ses frangins, c'était pas totalement faux, mais c'était justement là tout le truc, le fait qu'il reconnaisse qu'il n'était pas un exemple et qu'il ne s'impose pas comme tel, c'était justement ce qui lui laissait penser que c'était la bonne approche à avoir au final. Il haussa un peu les épaules, prenant un air nonchalant avant de répondre :

- Justement, je sais reconnaître que je ne suis pas un bon exemple et donc je ne leur impose pas de me suivre aveuglément, je leur laisse leur libre arbitre, parce que c'est comme ça que ça fonctionne... tu as beau dire que tu n'es pas un animal de compagnie, vu ce que tu me dis là, j'ai l'impression que non seulement tu en es un, mais qu'en plus tu en es un très fidèle et bien dressé... au point que tu es même incapable de prendre la moindre décision te concernant par toi même, c'est plutôt triste tu ne crois pas... ? Et que feras tu si jamais ton frère se fait buter ou se retrouve à Azkaban... ?

Ça risquait de pas lui plaire comme idée, mais en même temps, c'était une possibilité, les gens n'étaient pas éternel, c'était pour ça qu'il fallait apprendre à se débrouiller et éviter de trop dépendre d'eux, parce qu'un jour ou l'autre, ils finissaient par clamser et se retrouver seul sans aucun but, c'était pas une très bonne chose... Il laissa échapper un nouveau rire, jetant à son tour un coup d’œil autour d'eux, ils étaient à l'écart et personne ne semblait s'intéresser à ce qu'il se passait de leur cotés, sans compter qu'il n'avait rien hurler non plus, il avait pas du tout le sens de l'exagération celui là quand il s'y mettait. Il secoua la tête, amusé avant de répondre :

- Tu n'as pas l'impression d'en faire un peu trop là ? Personne ne hurle quoi que ce soit, et personne ne s'intéresse à nous, d'ailleurs ils sont tous sûrement trop ivre pour tenter de comprendre notre conversation...

Il haussa un peu les épaules à sa question, franchement, il en savait rien de ce que la vieille peau préparait, et il s'en fichait d'ailleurs, tant que ses frangins et son fils étaient en sécurité ça lui allait... et il allait pas non plus leur mâcher complètement le travail, fallait pas rêver.

- J'en sais rien, probablement les deux... c'est pas comme si McGonagall venait en personne dans mon bar pour parler de ses projets... mais de toute manière, tout le monde s’attend bien trop à ce que Bellatrix attaque à nouveau Poudlard, il serait temps qu'elle change de cible...

C'était une question de logique, elle avait attaqué bien trop souvent, et il n'y avait pas tant d’intérêt que ça, surtout que les Héritiers semblait déjà bien s'occuper de l'école, alors peut être qu'elle ferait mieux de se trouver une autre cible pour sa prochaine attaque. Il se servit un nouveau verre à son tour, avant de relever les yeux vers le plus jeune en demandant :

- Alors dis moi, où est ce que tu bosses ?

Il était curieux d'en savoir plus à son sujet et de savoir ce qu'il pouvait bien faire en dehors d'être le hiboux attitré de Bellatrix et le chien bien dressé de son frère...

_________________

    Now tell me: how did all my dreams turn to nightmares ? How did I lose it when I was right there ? Now I'm so far that it feels like it's all gone to pieces Tell me why the world never fights fair I'm trying to find...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Shura Dolohov
Ministère
Ministère

Messages : 82
Points RPs : 185
Date d'inscription : 23/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Don't wanna be a killjoy But all your words are just like white noise [ANDY]   Mar 1 Mai - 23:05

Ce n'était pas la première fois qu'il avait ce genre de personne, sa tutrice, Vanitas, son frère même parfois, personne ne le forçait à quoi que ce soit, faire tout ce qu'il faisait en fonction de son frère, c'était ça qu'il voulait faire, tout simplement. Le reste n'était que passager. Ça lui prenait parfois, par période de vouloir tester des choses et il s'y mettait, des activités moldus parfois, du moment que son aîné n'était pas au courant, c'était comme s'il était d'accord... C'était une fine ligne sur laquelle il jouait parfois, il savait que c'était un peu hypocrite, jouer sur l'ignorance comme ça, mais c'était sans doute la seule chose dont il était capable. « Soutenir mon frère, c'est pour moi que je le fais, quoi que tu puisses en dire. Et je ne suis pas du genre à me restreindre quand j'ai envie de faire quoi que ce soit, même si effectivement, ça n'arrive pas souvent » commenta t'il, avec un air neutre. C'était sans doute la chose qui se rapprochait le plus d'un fil conducteur pour lui, il en avait besoin, parce qu'effectivement sans ça, il n'était pas vraiment certain de ce qu'il pourrait advenir de lui. Les seules années où il avait du décider par lui même avaient été plutôt compliqué. Shura haussa les sourcils, pas vexé finalement, c'était lui qui avait mis le sujet de l'animal de compagnie sur le tapis, mais la comparaison ne le vexait pas, parce qu'il ne le voyait pas comme ça, il avait juste une conception différente de la famille tout simplement.

L'idée que son frère soit envoyé à Azkaban n'était pas agréable, mais vu que c'était ouvert aux quatre vents là-bas, il survivait. Il n'avait pas son aîné sur le dos tout le temps, il était capable de prendre des décisions ou avoir des envies, mais oui, il avait tout de même besoin qu'on lui trace le chemin, ou plus spécifiquement que lui le fasse, parce que Shura ne se voyait pas suivre qui que ce soit d'autre et l'idée même de la mort de son frère lui semblait impossible. Il ne se voilait quasiment jamais la face, pour rien, puisque le monde était tel qu'il était et ça ne le gênait pas, mais cette possibilité là, cette mort là, il n'y croyait simplement pas une seule seconde. A la manière des enfants qui pensent que leurs parents sont immortels, il avait quasiment la même idée à propos de son frère. Ça n'était pas triste pour lui, mais ça ne le surprenait pas que d'autres puissent penser ainsi. « Je vais sans doute te décevoir encore une fois, ou bien tu ne vas simplement pas me croire, mais je l'ai mon libre-arbitre, il ne me force à rien du tout, donc je suppose que je survivrais s'il devait lui arriver quelque chose» répondit il, sans se départir de son calme. Sachant pourtant pertinemment que ça n'arriverait jamais.

Andreas lui tira quand même un léger sourire, secouant doucement la tête, ce n'était qu'une expression, qu'une simple façon de parler, parce que ça aurait été assez étrange qu'ils hurlent peut importe la conversation. « Trop ivre ? Et qui ne s'intéresse pas à nous ? C'est marrant mais pour la seconde je suis à peu près certain que c'est ce qu'ils pensent tous la même chose de toi quand ils commencent à raconter des choses » C'était la même chose au ministère, il paraissait tellement invisible et désintéressé des autres qu'on avait tendance à oublier que mauvaise audition ou non, il pouvait toujours écouter... Mais si Andreas ne voulait pas être plus prudent, tant pis, il s'en fichait. De même que de la cible de Bellatrix, Poudlard ou ailleurs, ça revenait au même pour lui. Alors oui, c'était toujours un symbole et le fait de tuer des enfants restaient toujours plus marquant qu'autre chose, mais ce n'était pas comme s'il allait s'en préoccuper plus que ça. « Ou de moi quand je laisse traîner mes oreilles au ministère » rajouta t'il, pour répondre à sa deuxième question. Ça n'avait pas à être un secret. « Aux contrôles des nuisibles plus précisément. Mais tu dois connaître ça, d'une certaine manière tu l'es aux yeux de pas mal de monde » ajouta t'il, un peu amusé. Ça n'avait d'ailleurs pas l'air de le gêner, ça le changeait quand même beaucoup de ses gens pour qui l'apparence comptait tellement, ce milieu où il avait réussi à faire sa place sans pourtant s'y sentir vraiment bien.

_________________
It must have been inside my head I’ve lost the hope that I have lived  We sleep, we dream, we have no less Along the path we lost our way It’s all a game that I must play
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Theo, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Andreas Carrow
Concierges
Concierges

Messages : 963
Points RPs : 1440
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Don't wanna be a killjoy But all your words are just like white noise [ANDY]   Jeu 3 Mai - 13:40

C'était pathétique, vraiment, pour le coup Andy avait presque pitié de son interlocuteur là, il avait même plus envie de l'emmerder, il avait plutôt envie de lui faire une accolade en lui disant que c'était pas grave et que tout allait bien aller pour lui... bon ce serait un mensonge clairement, mais il avait l'air déjà tellement à la ramasse que finalement, ça en faisait une cible déjà un peu trop abîmée pour lui. Quel était l'intérêt de faire chier une personne qui n'avait même pas d'existence à proprement parlé et qui ne vivait pas pour lui même ? Il n'y en avait aucun, comme il l'avait si bien dit, s'il voulait aller emmerder son frangin, il le ferait de vive voix et lui même, il n'avait pas besoin de passer par son petit frère... or, vu ce qu'il entendait en cet instant, il avait l'impression que tout ce que cet échange se rapportait automatiquement au frère du brun... qu'il était constamment question de lui, parce que même lorsqu'il lui avait demandé ce qu'il voulait sur l'instant sa seule et unique réponse avait été de dire qu'il voulait faire plaisir à son frère... vraiment, il allait finir par se demander encore plus s'il n'y avait pas plus qu'un lien fraternel entre eux... En vérité, Shura n'avait pas la moindre existence à proprement parlé, parce que tout ce qu'il faisait, il le faisait uniquement pour son frère, c'était comme si ce dernier vivait sa vie à travers lui même, mais aussi à travers son petit frère qu'il manipulait comme un pantin... et qu’adviendrait il si les fils du pantin finissaient par être coupés ? Il y avait peu de chance pour que le pantin ne s'en relève pas, même si visiblement, il prétendait le contraire. Il n'y croyait pas une seule seconde, il serait perdu, et il serait sans le moindre repère... ce serait juste la fin pour lui et il en était même pas conscient. Il laissa échapper un rire légèrement ironique, l'observant avant de dire :

- Ça, c'est ce que tu crois, ou plutôt ce qu'il veut que tu crois... mais c'est pas la vérité ! En fait... je suis effectivement déçu, mais pas pour les raisons que tu penses. Je te trouvais plutôt intéressant, mas maintenant que j'y regarde de plus prêt, j'ai comme cette impression que... t'es pas réel. Tu n'as aucune existence propre, parce que aucune des décisions que tu prends n'est pour toi, parce que tu ne vis même pas pour toi même... et ça c'est décevant, parce que comme je t'ai dis, si j'avais envie d'emmerder ton frère, je le ferais de vive voix, pas à travers son pantin...

C'était la manière dont il ressentait les choses, il pouvait pas se retirer cette sensation, et c'était un peu dur vis à vis du plus jeune, mais en même temps, c'était un peu la vérité aussi. Il était juste incapable de vivre par lui même sans son frangin, et bien c'était con, parce que vu à quel point ce dernier était con, il y avait peu de chance qu'il survive à toute cette guerre... dans tout les cas, Shura perdait peu à peu de son intérêt à ses yeux, c'était pas amusant d'avoir affaire à un pantin, et c'était pas amusant non plus d'être face à une personne vide... parce que c'était ce qu'il était, une coquille vide, qui ne se remplissait que par la volonté de son frangin. Il haussa un sourcils en l'entendant dire qu'il donnait aussi l'impression de se foutre de ses collègues quand il les épiait au boulot et afficha un léger sourire en coin avant de répondre :

- Oui mais je suppose que tu ne les assommes pas avec de l'alcool en les faisant consommer plus qu'ils ne devraient, j'me trompe ?

Il y avait aucune chance qu'ils écoutent, toutes les personnes ici étaient sous l'influence de l'alcool à des stades plus ou moins avancés. Andy était doué pour vendre sa marchandise, et son but était de gagner un maximum d'argent, alors évidemment, il poussait à la consommation ai maximum ! Il esquissa un nouveau sourire face à cette pique... oui, il était sans doute considéré comme un nuisible, mais il en était fier et il l'assumait parfaitement ! Ceci dit... Shura n'était probablement pas mieux de son cotés... mais l'assumait il autant ?

- Effectivement, et je l'assume parfaitement, seulement moi je suis un nuisible libre ! J'emmerde qui je veux, je fais ce que je veux, quand je le veux et où je le veux... tout le monde ne peux pas en dire autant... n'est ce pas... ?

Après tout, s'il voulait jouer là dessus, il n'y avait pas de problèmes. D'ailleurs le blond afficha un grand sourire avant de dire :

- En parlant du service des nuisibles, j'ai entendu dire que vous rencontriez des problèmes avec les cafards qui sont aux Trois Balais... il paraît que vous avez envoyé une équipe pour l'extermination... mais que ça a quelque peu échoué... se faire avoir par des cafards... c'est moche !

C'était de vrais petits bijoux ces bestioles, il regrettait pas du tout leur acquisition et il était ravis de l'effet qu'ils faisaient... il était carrément fier de son coup là !

_________________

    Now tell me: how did all my dreams turn to nightmares ? How did I lose it when I was right there ? Now I'm so far that it feels like it's all gone to pieces Tell me why the world never fights fair I'm trying to find...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Shura Dolohov
Ministère
Ministère

Messages : 82
Points RPs : 185
Date d'inscription : 23/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Don't wanna be a killjoy But all your words are just like white noise [ANDY]   Ven 4 Mai - 14:44

C'est là où il se plantait, enfin en partie. Mais qu'il avait beau suivre presque, non pas presque, aveuglement son frère, Shura était loin de ne pas voir les choses tel quels étaient. Oui, par moment, son frère avait tendance à le manipuler, il s'en rendait parfaitement compte, mais ça ne changeait rien du tout. S'il faisait ce qu'il faisait, c'était simplement par choix, cette vie là lui allait très bien, Donc non, son frère ne lui faisait rien croire du tout, il comprenait bien plus les gens qu'il ne le laissait paraître, même si ça ne l'intéressait pas plus que ça. Par contre si cette partie là, le mangemort s'en fichait, le reste l'agaça légèrement. Non pas qu'il soit triste de plus être intéressant aux yeux d'Andreas, non, ça, ça n'avait pas beaucoup d'importance, il ne cherchait pas à l'être de toute manière, mais le reste, le dérangeait bien plus. Parce que c'était vrai et il n'avait jamais cherché à le cacher, mais c'était exprimé d'une manière bien particulière, un peu trop imagé peut-être, et il se retrouva à froncer un peu les sourcils. Parce qu'il n'aimait pas être traité de pantin, il l'était pourtant, il n'y avait pas de toute non plus, mais entre ça et ne pas être réel, c'était quelque chose qu'il se demandait assez souvent, encore plus quand son frère n'était pas dans les environs.

Il ne chercha même pas à répondre, il n'avait rien à en dire et si le fait d'être décevant ne le touchait toujours pas, il se sentait déjà nettement moins à l'aise. Il savait très bien qu'il n'était pas quelqu'un d'intéressant et qu'il n'était personne à proprement parler, mais ça ne rendait pas ça plus agréable à entendre pour autant. « Vu le contexte ce serait assez étrange mais je peux toujours essayer » finit il par répondre, trouvant bien plus facile de parler boulot, quoi qu'imaginer bourrer ses collègues au bureau avait le mérite d'être amusante par son côté un peu coquasse. Mais oui, encore une fois le fait d'être invisible avait ses avantages. « ça prouve juste que parfois être irréel peut avoir des avantages » rajouta t'il, finalement, le ton un peu plus froid qu'il ne l'aurait souhaité. Non, rien à faire, il l'avait en travers de la gorge. Ce n'était pourtant pas nouveau... Shura secoua la tête, pas surpris, il assumait être un nuisible ? Quel surprise. En même temps il l'avait dit en se doutant de la réponse. « Je ne peux effectivement pas me vanter d'emmerder tant de monde que ça » répliqua t'il, avec un léger sourire. Préférant ne pas comprendre le message.

Shura leva un sourcil, un peu surpris, avant que ses lèvres ne se relèvent à nouveau en un fin sourire. « C'était toi ? Je me demandait bien comment des cafards pouvaient donner autant de fil à retordre à mes collègues, alors certes, ils ne sont pas vraiment compétents, mais là, ça frôlait quand même la bêtise » ça devait même être le cas. « C'est bien pensé » Il jeta un oeil autour de lui, on ne pouvait pas parler d'affluence non plus, mais vu l'heure et le jour, c'était plutôt normal. Mais sans les trois balais, les élèves de Poudlard et les autres n'avaient pas vraiment le choix. « Ils sont si résistants que ça ? » ajouta t'il, un peu curieux de voir pendant combien de temps il allait bien pouvoir voir ses collègues s'arrachaient les cheveux pour de simple cafards. Il était bien content que ça ne lui soit pas tombé dessus. « C'est dommage que tu ne risques rien, j'aurais été intéressé de voir un duel entre les trois balais et ton bar, voir jusqu'où ça aurait pu escalader » ajouta t'il, avec un léger sourire amusé. Ça sonnait film comique, mais il aimait bien l'idée.

_________________
It must have been inside my head I’ve lost the hope that I have lived  We sleep, we dream, we have no less Along the path we lost our way It’s all a game that I must play
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Theo, Devon, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Andreas Carrow
Concierges
Concierges

Messages : 963
Points RPs : 1440
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Don't wanna be a killjoy But all your words are just like white noise [ANDY]   Dim 6 Mai - 15:28

Il se demandait jusqu'à quel point le plus jeune était conscient de ce qu'il était, jusqu'à quel point il avait conscience de son manque d'existence... il était plutôt curieux vis à vis de tout ça, le reste avait un peu perdu de son attrait, parce qu'il se rendait compte que c'était comme s'il parlait avec son frère par son intermédiaire en fait, c'était chiant et sans trop d’intérêt, mais le mettre au pied du mur et voir sa réaction, voilà qui était un peu plus intéressant. Il observa son visage avec attention, essayant de noter tout changement perceptible et il ne fut pas déçu au final. Il ne put se retenir d'afficher un sourire en coin, le genre de sourire de quand on remportait une partie, quand on réussissait à atteindre ses objectif, c'était assez provocateur, mais ça servait surtout à narguer la personne en face. Il ne s'était agit que d'un froncement de sourcils, mais ça indiquait déjà beaucoup, premièrement qu'il l'avait surprit en quelque sorte, et deuxièmement, qu'il n'avait pas trop apprécié ces paroles. C'était pourtant la vérité, c'était comme ça que Andy le voyait, et c'était sûrement comme ça que tout le monde le voyait parce que c'était simplement l'image qu'il renvoyait actuellement. Il s'attendait à une quelconque défense de sa part, ça aurait été sûrement drôle et appréciable pour Andy, mais au lieu de ça, il garda le silence. C'était dommage, il aurait bien aimé savoir ce qu'il avait à dire à ce propos, mais apparemment, il ne devait pas avoir grand chose à dire. Andy devrait donc se contenter de savoir qu'il l'avait touché et qu'il connaissait maintenant un de ses points faible et un moyen pour l'atteindre. Ça pourrait toujours lui servir, et s'il le fallait, il n'hésiterait pas à appuyer dessus. Mais au final, alors qu'il changeait de sujet pour parler du fait qu'on pourrait possiblement les entendre et les écouter, il fini par laisser transparaître sa rancœur... voilà, ça c'était intéressant. Le blond afficha un grand sourire avant de dire :

- T'aurais-je vexé ? Tu m'en vois désolé... ou pas d'ailleurs, en fait je ne faisais que dire les choses telle que je les vois... si ça te vexe, peut être que tu devrais songer à changer tout ça...

Il aurait put être plus vache, en lui disant de se mettre à commencer à exister, mais bon, Shura n'avait pas l'air bien méchant et il ne voulait pas le pousser trop vite non plus, le but n'était pas qu'il décide de lâcher l'affaire et de partir, parce que ça mettrait un terme à cet échange qui pouvait peut être encore être un peu intéressant. Et puis franchement, il se vexait pour pas grand chose, c'était juste la vérité et Andy lui ne se vexait pas de l'entendre dire qu'il était un nuisible comme les créatures qu'il traquait au ministère... parce qu'il assumait parfaitement, et d'ailleurs il s'était pas non plus gêné pour demander des nouvelles de la situation aux Trois Balais, et visiblement son interlocuteur n'était pas totalement idiot parce que du coup il avait vite fait le rapprochement. Il ne s'attendait pas vraiment à ce genre de réaction, parce que le plus jeune afficha un sourire, un peu comme s'il était amusé de la situation et de découvrir qui était le coupable de sale coup fait à la concurrence direct. Il prit un air faussement détaché avant de dire :

- Je ne vois absolument pas de quoi tu parles... mais si j'avais effectivement quelque chose à voir dans cette histoire, je peux t'assurer qu'ils seraient très résistants... et que tes collègues ne seraient sans doute pas au bout de leurs surprises...

Il fini sa phrase avec un sourire en coin du genre provocateur, parce qu'il était clair qu'il était grillé pour le coup, et il s'en fichait, encore une fois, il assumait, après tout c'était la base de tout commerce que d'éliminer la concurrence, et puis c'était ça, ou foutre le feu aux Trois Balais, mais là au moins, il n'y avait aucun acte criminel de suspecté et personne ne venait l'accuser ou l'emmerder, c'était tout bénéfique pour lui... digne d'un serpentard ! Et pour ce qui était d'un duel entre les deux bars et bien ça avait été un peu le cas et au final, il l'avait simplement emporté ! Il haussa les épaules avant de dire :

- Elle pratiquait la concurrence déloyal, et s'il y a eu duel, je pense qu'on peut dire que je l'ai remporté haut la main, tout le monde adore ce que j'ai fais ce cet endroit, et vu que les Trois Balais n'est pas prêt de rouvrir...

Il était sur de lui, ces bestioles qu'il avait acheté dans l'Allée des Embrumes, c'était quand même de sacrés champions... et il avait juste été plus malin que la concurrence, donc au final, il gagnait et son bar devenait de plus ne plus populaire... de quoi le rendre fier de lui même !

_________________

    Now tell me: how did all my dreams turn to nightmares ? How did I lose it when I was right there ? Now I'm so far that it feels like it's all gone to pieces Tell me why the world never fights fair I'm trying to find...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Don't wanna be a killjoy But all your words are just like white noise [ANDY]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Don't wanna be a killjoy But all your words are just like white noise [ANDY]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise From The Ashes :: 
Monde Magique
 :: Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier
-
Sauter vers: