RSS
RSS

Navigation

Liens utiles

Sabliers

GRYFF.
4705
POUFF.
7560
SERD.
8275
SERP.
12560

Vidéo du Forum

Top Sites


PRDBazzartNever Utopia

Copyright

Le forum Rise From the Ashes est l'entière propriété de ses fondatrices Ilyria, Panda-Sama, Mzlle Lou & Zuzuu. Le contexte est basé sur la saga Harry Potter appartenant à J.K. Rowling et à été écrit par Ilyria. Le design et codes CSS sont d'Ilyria (Theo). Les descriptions des catégories sont de Zuzuu. Les chronologies et autres annexes ont été inspirées par l'encyclopédie HP. Toute reproduction entière ou même partielle est interdite.


 


Partagez | 
 

 Like a reckoning you never saw coming I'm the reaper outside your door Feat. Joann

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Theo, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Devon E. Vance
AD
AD

Messages : 851
Points RPs : 1335
Date d'inscription : 13/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Like a reckoning you never saw coming I'm the reaper outside your door Feat. Joann   Mar 27 Mar - 23:57

Le cours de défense contre les forces du mal venait de se finir et très franchement, Devon se faisait chier. Elle aimait bien ce cours en général, mais depuis la rentrée, depuis cette conneries là avec les Héritiers et tout ce qui allait avec, elle trouvait juste que ce cours était une vaste blague, qu'il servait à rien et que c'était pas avec les quelques trucs bateaux qu'ils étaient sensés apprendre qu'ils allaient pouvoir lutter et vraiment s'en sortir en cas d'attaque et de confrontation, sans compter que ce qui était enseigné, c'était la même chose pour tout le monde et donc aussi pour ces connards d'Héritiers. Elle l'avait mauvaise, d'autant plus depuis l'explosion qui avait ravagé la salle de potions, parce que c'était injuste, bon le prof de potions était un connard qu'elle aimait pas particulièrement, mais il faisait partie de l'Ordre, elle le savait et il était donc de son cotés et elle le respectait pour ça et clairement il ne méritait pas ce qu'il s'était passé. Et puis encore une fois ces cons gagnait, ça c'était le pire de tout, et pendant ce temps, elle s'amusait en retenue avec l'un d'entre eux... ça c'était vraiment le truc pour lequel elle s'en voulait, mais même pas tant que ça en fait... oui, il lui était arrivé l'espace de quelques minutes d'apprécier Bowen et de s'amuser avec lui... ça va, elle avait le droit, même si ça restait quand même un connard et même si ils devaient un jour s'affronter sur un champs de bataille, elle n'aurait aucune hésitation à l'arrêter... du moins elle en était persuadé, mais elle était aussi persuadé qu'elle pourrait faire de même avec Joann... et dans le fond rien n'était moins sur. Elle mentirait si elle disait que la blonde la perturbait pas, c'était assez compliqué de passer outre, même si elles ne s'étaient pas vraiment reparlé depuis cet échange de baiser la dernière fois, enfin si, mais ça avait été juste en se croisant dans les couloirs et pour des échanges de vacheries standard. Elles ne s'étaient jamais retrouvées seules depuis, pas une seule fois et quelque part, la brune en était soulagé.

Quelque part... parce que d'un autre cotés, sa curiosité maladive la poussait à se demander ce qu'il se passerait si jamais elles devaient se retrouver toutes les deux quelque part... c'est vrai que vu comme ça, il y avait de quoi se poser quelques questions et il y avait de quoi être curieux. Dans tout les cas, elle avait au moins quelque chose à quoi se raccrocher, à savoir l'AD mais même là, elle se sentait quelque peu inutile. Enfin pas elle spécialement mais eux, eux tous, elle avait l'impression que ce groupe était totalement obsolète et que personne n'osait vraiment bouger le petit doigt pour faire face aux Héritiers. C'était assez blasant... heureusement qu'il y avait quelques membres motivés quand même, du genre Rosier, il se débrouillait mieux en boxe et elle avait découvert qu'il avait une bonne dose de rage à évacuer ce gosse là, c'était plutôt cool de le voir taper dans un punching-ball en râlant après ses parents et après toutes ses personnes qui l'emmerdaient. Elle était un peu perdu dans ses pensées à la sortis de ce cours, si bien qu'elle était partis de son cotés, dans le sens opposés de ses amis, sans trop faire attention, elle avait prit le premier escalier qui venait pour monter, quand ce dernier se mit à bouger d'un coup. Elle se rattrapa à la rambarde, se sentant un peu déséquilibré, attendant qu'il ai fini de tourner et se demandant encore où elle allait atterrir et quand elle leva le nez, elle remarqua qu'elle n'était pas toute seule dessus, et comme par hasard, il fallait que ça soit elle.

- Ben dis donc donc Selwyn, je vais finir par croire que tu me traque, je te manque tant que ça ? T'as envie de m'embrasser encore... ? Ou peut être plus que ça... ?

C'était plus fort qu'elle, fallait qu'elle la cherche, fallait qu'elle la provoque et elle affichait d'ailleurs un sourire en coin amusé et sous entendu en disant ça. Et quand l'escalier s'arrêta, elle passa à cotés d'elle, grimpant rapidement les marche pour arriver... ben elle savait pas trop où en fait, enfin si c'était le quatrième étage, mais là elle voyait pas trop ce qu'il y avait dans ce couloir là... elle avait jamais dut y mettre les pieds. Et du coup était prête à faire demi tour, mais quand Jo quitta elle aussi l'escalier, ce dernier se remit à nouveau à bouger les laissant totalement bloqué...

- Merde !

Ça lui avait échappé, et c'était dit de bon cœur, elle regarda l'escalier repartir, alors qu'elle se trouvait bloqué avec la blonde dans un couloir qu'elle connaissait pas, elle poussa un soupir blasé avant de dire :

- Génial... bon ben nous voilà bloqué, enfin faut voir le bon cotés des choses, si tu veux m'embrasser et me tripoter, là au moins tu peux le faire sans aucun soucis...

C'était encore de la provocation, parce que cette situation ne lui plaisait pas vraiment, elle était en territoire inconnue et en plus avec une personne qui était potentiellement dangereuse pour elle... autant dire que c'était pas génial...

_________________
    I shout it out like a bird set free Clipped wings, I really broken thing had a voice, but I could not sing, you would wind me down I struggled on the ground. So lost, the line had been crossed had a voice, but I could not talk, you held me down, I struggle to fly now... •

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Leonis, Cooper, Connor, Ruben, Thorfinn, Valerian
Vos Liens :
Informations Importantes :
Joann Selwyn
Héritiers
Héritiers

Messages : 143
Points RPs : 285
Date d'inscription : 23/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Like a reckoning you never saw coming I'm the reaper outside your door Feat. Joann   Lun 2 Avr - 1:55

Joann était vraiment de bonne humeur, malgré la situation. Comme si une ou deux retenues allait changer son comportement, c’était débile. Elle était plutôt heureuse des derniers évènements et peut être qu’elle en faisait un peu trop en prenant Poudlard comme un territoire conquis. Mais, visiblement certains crétins ont pas encore comprit qu’ils feraient mieux de la fermer et lui obéir bien gentiment. Et donc, elle se trouve dans ce genre de situation. Qu’importe, cela ne gâche toujours pas son enthousiasme du moment. D’ailleurs, elle avait laissé les autres larbins faire le boulot pendant qu’elle lisait son magazine sur l’astrologie, enfin surtout les articles sur la voyance qui l’intéressait. Et aucun n’avait osé lui faire une remarque la dessus. Comme vient la fin de cette funeste blague, et grosse perte de temps, elle partit comme une reine..se donnant le mérite du boulot au professeur qui est revenu au dernier moment. Laissant les autres nuisibles sans un mot. Ceci dit, elle n’avait pas fini de lire son dernier article. Elle s’avance assez doucement dans les couloirs tout en lisant. Prenant les escaliers..en espérant que le cours de divination serait pas encore annulé encore une fois. Il parait que le professeur de Divination est encore plus un courant d’air qu’avant..tout ça parce que sa dulcinée est à l’hôpital… Pathétique mais tellement hilarant. Quoi qu’un peu chiant pour elle, ça l’emmerde un peu… Il ne pouvait pas crever l’autre connard de professeur de Potion, pourquoi ces gens s’acharnent à survivre ? C’est complètement inutile…

Enfin, ceci dit sa réflexion s’arrête subitement lorsque l’escalier se stoppe brusquement. La blonde sursaute, assez surprise. Si les escaliers ne la respecte même plus..elle pourrait bien mal le prendre. Mais, rapidement les choses s’expliquent. En relevant le regard, elle aperçoit cette gueuze de Vance. Elle comprend mieux que les escaliers face chier… Il fallait toujours que cette nuisible l’entraine dans sa merde. D’ailleurs la réflexion de la brune eut pour effet de laisser un sourire crispé à Jo. « T’es là toi… J’aurais dû le sentir à cette odeur putride à moitié moldu. » Elle lève les yeux au ciel quand elle parle de la dernière fois qu’elles se sont embrassées. « Visiblement, ce n’est pas moi que ça obsède… Mais je comprends, je suis difficile à oublier » Son sourire s’élargit quelque peu. Si elle voulait la provoquer, grand bien lui fasse. Devon a peut-être des lèvres agréables, et être quelque part à son gout c’est pas pour autant qu’elle allait lui montrer. Ou la laisser avoir le moindre pouvoir.

Puis, l’escalier fini sa marche dans un endroit quelque peu inconnu. Tout ça ne prévoyait rien de très bon, mais, elle prit le pas après Devon. Fronçant les sourcils en observant cet étage qu’elle ne connait pas pourtant il lui semblait bien connaitre l’école. Et voilà, que l’escalier se barre. « Hey ! » Y a vraiment pu de respect ici… Il faut croire que c’est la présence de Devon qui provoquait ça. Et visiblement, elle est coincée avec celle là. C’était bien sa chance, elle avait bien été heureuse de pas se retrouvé seule avec elle ces derniers temps. Elle eut d’ailleurs un rictus assez mauvais en écoutant la gryffonne. « Je vais finir par croire que tu es atteinte de trouble obsessionnel ma pauvre Vance. Je devrais peut être m’inquiéter… » Lâche-t-elle avec un léger sourire en coin de lèvres. Comme si, quelqu’un obsédé par elle allait lui faire peur… Il allait en falloir plus. « Quand tu cesseras de m’admirer tu pourras peut-être me dire ou tu m’as emmené… Je préférais un coin tranquille et éclairer, les endroits glauques..c’est pas mon genre » Ouais, on a pas les mêmes valeurs. C’est une Selwyn, il lui faut de la prestance et de la classe.

_________________
On essaie de se dire que la réalité vaut mieux que le rêve. On se persuade qu’il vaut mieux ne pas rêver du tout. Les plus solides d’entre nous, les déterminés s’accrochent à leurs rêves. Il arrive aussi qu’on se retrouve en face d’un rêve tout neuf qu’on avait jamais envisagé.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Theo, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Devon E. Vance
AD
AD

Messages : 851
Points RPs : 1335
Date d'inscription : 13/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Like a reckoning you never saw coming I'm the reaper outside your door Feat. Joann   Mer 4 Avr - 14:31

Elle ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel, si Jo savait à quel point elle était pathétique avec ses attaques... parce que c'était franchement minable de se tenir là, à lui balancer qu'il y avait odeur putride de moldus qui s'échappait d'elle, alors que de une, il n'y avait pas eu de moldus dans sa famille depuis des lustres, de deux, les moldus n'avaient pas une odeur différentes des sorciers et de trois, elle avait semblé plutôt bien l'apprécié son odeur la dernière fois... oué, elle était ridicule et d'ailleurs ça ne l'atteignait même pas, au contraire, elle se mit à rire à cette réplique. Elle secoua la tête, comme si c'était la connerie la plus marrante qu'elle ai jamais entendu de toute sa vie, et c'était pas loin d'être le cas d'ailleurs, fallait dire ce qui était, c'était quand même débile de lui sortir un truc pareil alors que la dernière fois, elle lui avait presque sauté dessus et si elles avaient pas été dans un couloir, autant dire que les choses auraient sûrement été plus loin... ceci dit, elle n'avait pas tout à fait tord sur le fait qu'elle était difficilement oubliable, ça faisait un peu chier Devon de le reconnaître, mais elle n'avait pas trop le choix, c'était la vérité, Jo était attirante, elle était conne et avait pas beaucoup de neurones sains, mais elle était quand même putain de canon dans son genre et elle avait tendance à l'exciter avec sa hargne... mais elle n'en était pas à l'obséder quand même, parce que bon, même si elle voulait bien admette avoir fait un ou deux rêves plutôt pas désagréable au sujet de la blondinette, elle avait autre chose à faire de sa vie que de la traquer et d'être obsédé par elle. Donc c'était pas le cas, dommage, elle allait devoir briser un peu ses rêves, mais bon c'était pas une si mauvaise chose de la faire redescendre un peu de son piédestal, parce que à force elle allait finir par ne plus passer les portes.

- Il me semble me souvenir que mon odeur putride ne te dérangeait pas tant que ça la dernière fois... et oui tu as raison, autant de connerie contenue dans une seule et même personne, c'est clairement dur à oublier, mais t'en fais pas, j'ai pas une si bonne mémoire que ça...

En disant ça, elle avait affiché un sourire en coin provocateur, grimpant les dernières marche, passant devant la blonde au passage pour descendre de l’escalier qui avait visiblement décidé de les faire chier jusqu'au bout. En passant devant elle, elle l'avait frôlé en le faisant bien exprès, parce qu'elle pouvait bien dire ce qu'elle voulait, elle savait qu'elle lui faisait de l'effet et ça lui plaisait d'ailleurs beaucoup comme idée. Mais par contre se retrouver coincer dans un couloir inconnue et dans une aile du château qu'elle ne connaissait pas, ça c'était pas vraiment plaisant et pas du tout au programme. Elle regarda l'escalier s'éloigner, avant de se détourner, faisant un petit commentaire dans l'unique but de provoquer la blondinette et elle lâcha un rire un peu amusé en l'entendant répondre... oué, ça faisait peut être obsessionnel, mais c'était juste pour la faire chier, parce qu'elle refusait de la laisser oublier que c'était elle qui l'avait embrassé, que c'était elle qui avait eu ce geste là et elle n'avait pas d'autre choix que d'assumer du coup. Dans tout les cas, elle se tourna vers le couloir, c'était sombre... et ça lui disait rien, du coup elle sorti sa baguette, lança un lumos pour éclairer un peu avant de dire :

- Désolée chérie, mais là tout de suite la partie de toi que j'aime admirer n'est pas ma priorité actuellement... j'ai jamais vu ce couloir avant aujourd'hui...

Elle avait parlé distraitement en observant le couloir, regardant partout autour d'elle, cherchant un point de repère et finalement au bout de quelques secondes, elle haussa les épaules en commençant à avancer dans le-dit couloir, de toute manière ça servait à rien de rester planter là à attendre comme des idiotes que les escaliers reviennent, et puis elle était trop curieuse pour ne pas avoir envie d'explorer et de savoir à quoi elle avait affaire. Elle avança alors un peu avant de se tourner vers la blondinette, un sourire en coin sur le visage avant de dire :

- T'as la trouille Blondie ? D'ailleurs je t'ai emmené nul part, c'est pas de ma faute si t'es fan de moi et que tu me suis à la trace... ceci dit, quitte à être ici, et vu que tu veux la jouer la princesse, autant s'occuper et explorer...

Elle haussa un peu les sourcils, marquant le sous entendus, avant d'agrandir son sourire et de se détourner de la blondinette pour faire à nouveau quelques pas dans le couloir. Pour le coup elle était vraiment une gryffondor jusqu'au bout des ongles... et surtout elle était bien trop curieuse, elle en avait conscience.

_________________
    I shout it out like a bird set free Clipped wings, I really broken thing had a voice, but I could not sing, you would wind me down I struggled on the ground. So lost, the line had been crossed had a voice, but I could not talk, you held me down, I struggle to fly now... •

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Leonis, Cooper, Connor, Ruben, Thorfinn, Valerian
Vos Liens :
Informations Importantes :
Joann Selwyn
Héritiers
Héritiers

Messages : 143
Points RPs : 285
Date d'inscription : 23/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Like a reckoning you never saw coming I'm the reaper outside your door Feat. Joann   Lun 16 Avr - 20:05

La dernière fois… Elle ne risque pas de l’oublier. Et Joann mentirait en disant que c’était désagréable. C’était tout le contraire. Mais, elle ne ferait pas un compliment à cette saleté, du moins pas pour le moment. Et non, son odeur n’avait rien de putride, c’était juste sa façon de lui dire bonjour… Si elle commence à casser ses habitudes, cette idiote risque de ne pas trop comprendre. Et la blonde aime bien ce genre de petit rituel. En tout cas, elle fige un sourire un peu amer à la réponse de la brune.

« Je devais être de bonne humeur… » Même pas, elle l’avait bien fait chier comme pas possible. « On se demande qui dit plus de connerie… Je te rends dingue Vance, c’est tout. » Elle sourit en coin. C’était peut-être un peu obsessionnel de la part de Devon, ses allusions salaces, mais ça ne lui déplaisait pas. En tout cas, c’était bien beau..mais, cette enfoiré d’escalier avait décidé de plus bouger. Et elle n’était pas du genre à attendre que ça se passe non plus. Cependant, Devon lui coupe la route avant qu’elle ne bouge. Cette garce faisant bien exprès de la frôler… Elle jette un regard assez neutre à la gryffonne, sans rien dire. Elle ne pouvait pas nier que la proximité de cette chose impure lui faisait son petit effet. Devon est vraiment canon, et si elle n’était pas aussi conne, Jo ne serait pas aussi dur. La blonde prit le même chemin que Dev, puis, elle n’avait pas trop le choix. L’escalier bougeait pas d’un poil, enfin, il avait attendu qu’elles soient toutes les deux descendues pour se barrer. Jo soupira. C’était vraiment chiant tout ça. Elle se retrouvait coincée dans un couloir qu’elle ne connait pas, elle qui pensait tout connaitre de ce château. Il fallait croire qu’il n’a pas dévoilé tous ses secrets. L’autre parasite lança un lumos, ce qui en soit n’était pas une mauvaise idée. Elle l’écoute dire qu’elle ne connait pas ce couloir non plus… Génial. Cela n’annonce rien de très bien.

Jo imita un peu Devon, en observant les lieux. Par contre, elle ne la suivit pas tout de suite quand elle avança. Mais, a bien réfléchir l’escalier va pas revenir. Elle est bien obligée d’avancer. Ce qu’elle finit par faire, lançant à son tour un lumos. Figeant une grimace d’agacement. Loin d’elle l’envie de faire de l’exploration. Ce n’est pas tellement son délire. En tout cas, elle comptait bien laisser Devon aller devant, on sait jamais..au moins, elle sera utile pour une fois. La serpentard fixe un nouveau sourire crispé en fixant Devon « Pour qui tu me prend, je suis Joann Selwyn » Comme si elle ne savait pas son nom. Mais, fallait bien lui rappeler que les Selwyn ont peur de rien. D’ailleurs, elle s’était détendue en le disant, prenant un air plus fier. « Tu aimerais bien… Mais non, y avait pas d’autre route que celle-ci. Mais, très bien, explorons..je veille sur tes arrières, fais-moi confiance » Elle fige un sourire en coin, un peu amusée. Ben tiens, comme si c’était vraiment le cas. Si y a vraiment un danger qui survient dans cette histoire, elle s’occupera que de ses propres arrières. « Je suis certaine que ça te déplait pas… » Ajoute-t-elle encore amusée, bien persuadée que Vance craque pour elle. Puis, au final, cette situation n’est pas déplaisante..elle aurait pu tomber sur pire… « Et je ne joue pas, j’en suis une… » Ouais, elle fait partie de l’élite, c’est comme faire partie de la cour royale après tout. De toute façon, elle en avait un peu rien à foutre de l’avis de Devon, elle en était une lorsqu’elle avait envie, et au contraire, elle arrêtait de l’être aussi quand elle le souhaitait. Elle laisse la brune partir à l’avant, pas vraiment gênée de cela pour le moment. Puis c’est vraiment un truc de bouffondor de se prendre pour le héros, c’est assez ridicule… Enfin, tant qu’elles retrouvent le chemin, ça pourrait être utile pour une fois…

_________________
On essaie de se dire que la réalité vaut mieux que le rêve. On se persuade qu’il vaut mieux ne pas rêver du tout. Les plus solides d’entre nous, les déterminés s’accrochent à leurs rêves. Il arrive aussi qu’on se retrouve en face d’un rêve tout neuf qu’on avait jamais envisagé.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Theo, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Devon E. Vance
AD
AD

Messages : 851
Points RPs : 1335
Date d'inscription : 13/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Like a reckoning you never saw coming I'm the reaper outside your door Feat. Joann   Mar 17 Avr - 21:13

Peut être qu'il y avait un fond de vérité, peut être qu'il était possible que Jo ai plus d'impact sur elle qu'elle ne voulait bien l'admettre, mais même si c'était le cas elle ne l'admettrait pas à voix haute, parce qu'elle était persuadé qu'elle n'était pas la seule dans ce cas là et qu'elle comptait bien sur le fait de pousser la blondinette à bout pour que ce soit elle qui admette qu'elle la rendait dingue. C'était bien plus marrant comme ça, surtout que son excuse comme quoi elle aurait été de bonne humeur la dernière fois, ça aurait put fonctionné si à la limite elle n'avait pas essayé de lui casser la gueule avant de l'embrasser... elle avait été loin d'être de bonne humeur, elle l'avait juste poussé à bout et maintenant qu'elle savait comment ça fonctionnait, elle ne pouvait s'empêcher de se demander si elle n'allait pas lui rouler une pelle à chaque fois qu'elle la pousserait dans ses retranchements... et c'était le moment ou jamais de découvrir si cette théorie pouvait être vrai, vu que de toute manière elles étaient coincés. Ces fichus escaliers faisaient bien chier, mais bon elle n'allait pas trop se plaindre... même si elle commençait à se dire qu'elle passait un peu trop de temps avec ces raclures d'Héritiers, c'était pas bon pour son image tout ça... mais bon là au moins, il n'y avait personne pour les voir vu que ce couloir était désert et qu'en plus c'était la première fois qu'elle y mettait les pieds. C'était étrange, elle pensait tout connaître de ce château, après tout, ça faisait sept ans qu'elle y était, mais comme quoi, il pouvait toujours cacher quelques secret et elle était bien curieuse de savoir où est ce qu'elles allaient déboucher. Elle avait lancé une pique à Jo, la voyant hésiter un peu, c'était plus fort qu'elle et à sa réponse, elle ne put se retenir de rire d'amusement... comme si elle ne savait pas qui elle était, et elle connaissait bien son nom aussi, même si en soit, ça ne voulait rien dire de spécial à ses yeux, d'ailleurs il fallait la faire redescendre un peu la princesse là quand même, sinon elle n'allait plus passer les portes...

- T'as peur d'oublier ton prénom ? C'est pour ça que tu te sens obliger de le dire à voix haute ? Genre... la consanguinité à rendu ta mémoire défaillante ?

Elle s'amusait elle même de ses propres conneries, parce que la blonde sortait ça comme si c'était une sorte de titre de noblesse, dans sa tête oui, peut être, mais dans la vrai vie, en aucun cas ! Elle n'était personne, fallait qu'elle se mette ça dans le crâne, et que tout les autres comme elle se le mette dans le crâne aussi. Ils n'étaient pas au dessus des autres. Elle lança un nouveau rire quand elle l'entendit dire qu'elle surveillait ses arrières... ben tiens, elle n'en doutait pas trop étrangement, elle allait surveiller son derrière surtout, et d'ailleurs elle lui lança un léger coup d’œil, esquissant un sourire en coin avant de dire :

- C'est ça, surveille bien mon derrière, mais fait gaffe à pas trop baver, ça pourrait porter préjudice à ta réputation...

Mais encore une fois, elle n'avait pas totalement tord, ça lui déplaisait pas comme idée, c'était même plaisant, et d'ailleurs elle ne se gêna pas pour adopter une démarche un peu plus déhanché histoire de vérifier l'effet que ça pouvait avoir sur la blondinette. Mais elle leva les yeux au ciel, exaspéré quand elle dit qu'elle ne jouait pas les princesses, mais qu'elle en était une.

- Et moi qui croyait que serpentard était la maison des ambitieux... ben y a eu un loupé avec toi si ton ambition dans la vie c'est d'être une princesse... la fille faible, qui a peur de se casser un ongle, qui a besoin d'un type pour la protéger... quelle belle image dis donc...

C'était typiquement le genre de fille qu'elle détestait, parce que c'était l'image que tout le monde s'attendait à voir chez une fille, mais c'était pas ça une fille. Sa mère avait voulu qu'elle soit comme ça elle avait été élevé comme une foutue princesse, mais elle n'avait jamais voulu en être une, elle était forte, et elle se battait comme un homme ! Elle continua à avancer dans le couloir, plus elles s'enfonçaient et plus ça lui semblait inconnue... c'était vraiment bizarre tout ça, et puis elles atteignirent une porte sur leur gauche, la gryffondor s'arrêta à cette hauteur, examinant le bois, la porte fermé avant de dire :

- Tu pense qu'il y a quoi dans le coin ?

Elle fronçait un peu les sourcils, cherchant à savoir si c'était des salles de classe abandonné ou... quelque chose d'autre. Peut être qu'elles venaient de faire une découverte... peut être qu'elles allaient tomber sur un truc cool...

_________________
    I shout it out like a bird set free Clipped wings, I really broken thing had a voice, but I could not sing, you would wind me down I struggled on the ground. So lost, the line had been crossed had a voice, but I could not talk, you held me down, I struggle to fly now... •

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Leonis, Cooper, Connor, Ruben, Thorfinn, Valerian
Vos Liens :
Informations Importantes :
Joann Selwyn
Héritiers
Héritiers

Messages : 143
Points RPs : 285
Date d'inscription : 23/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Like a reckoning you never saw coming I'm the reaper outside your door Feat. Joann   Lun 30 Avr - 18:43

Joann prit un air blasé. Tandis que l’autre cruche se met à rire comme un dindon. Qu’elle se marre cette idiote, tôt ou tard, elle en aurait pu vraiment l’occasion. Quand on y pense, c’est un peu triste… Loin d’elle l’idée d’être sentimentale, mais, y a quelques côtés appréciables chez Devon. Mais, elle vous l’accorde, il faut bien chercher. Quoiqu’il en soit, Jo avait de la chance en quelque sorte d’être tombé avec elle… Déjà parce que c’est une gryffondor. Et il fait reconnaitre que dans ce genre de situation, il fallait mieux un gryffon qu’un poufsouffle si vous voyez ce que je veux dire. La seconde raison, c’est qu’elle aurait pu tomber sur un crétin du même style que weasmoche… Le seul côté agaçant de cette histoire, c’est la langue bien pendue de Devon. Cette débile croit réellement qu’elle redonne son nom par ce qu’elle aurait peur de l’oublié ? Franchement Jo a rien entendu d’aussi débile… Elle le faisait sans doute exprès. Jo est persuadée qu’elle a très bien comprit..mais qu’elle préfère juste glousser. « Non, j’te rappelle juste à qui tu t’adresses..visiblement, c’est toi qui semble l’oublier… Et si tu pouvais arrêter de glousser comme une dinde, j’ai pas pour habitude de parler aux animaux..enfin sauf s’ils sont mignons, ce qui n’est assurément..pas..ton cas » Ouais, elle aime bien les animaux mignons, du genre que toutes les filles aiment. Et ça c’est vraiment clichés, je vous l’accorde.

Quoiqu’il en soit, elle était plus inquiétée par cet endroit inconnu, que par les âneries de Devon. Son intention revient vite à ce lieu étrange dont elle ne connaissait rien. Elle était pourtant certaine de bien connaitre le château. En tout cas la blonde ne s’empresse pas pour emboiter le pas. Laissant ce privilège à Devon. Sait-on jamais… Elle n’est pas spécialement peureuse, même pas du tout. Mais, si elle peut éviter d’être surprise, autant utiliser cette gryffonne à bon escient. Jo reprit un air blasé tandis que l’autre lui parle de son derrière. Bon, ce n’est pas faux dans un sens. La blonde ne peut pas s’empêcher de figer un petit sourire en coin. « Une chance qui y a que toi et moi dans ce maudit couloir » cela évite au moins tout préjudice pour sa réputation. Elle allait donc pas se privé. Jo ricane d’ailleurs bien vite lorsque Devon se met à se déhancher. Elle n’allait pas dire que le spectacle lui déplait, bien au contraire. Comme quoi Dev pouvait vraiment parfois être amusante et plaisante. « Fait gaffe tout de même Vance..la route est droite » En tout cas, elle avait l’air..puisqu’on y voit pas grand-chose. En plus ça sonne presque comme si elle s’inquiétait pour elle..ça serait bien la meilleure de l’année.

Puis, Jo ne se gêne pas trop pour dire qu’elle est une princesse… Car, c’est la réalité après tout, elle voyait aucune raison de mentir à ce sujet. En tout cas, ce n’était pas princesse dans le sens ou Devon l’entendait visiblement. Son petit discours arrache une grimace à Joann. « Sort de tes vieux clichés Vance… Princesse ne veut pas dire nunuche de conte de fée. Je parle de la réalité..une femme forte, majestueuse, avec du pouvoir, de la classe, l’âme du meneuse..tout ce que tu n’es pas… Et j’ai besoin de personne pour me protéger..mais quand on a des larbins autant s’en servir… » Petit sourire. Non, ça c’est certain qu’elle n’a pas besoin d’un type pour la protéger. Mais si elle peut éviter de se salir, c’est une bonne chose. Quoiqu’il en soit, elles avaient continués d’avancer, jusqu’à une porte. Joann s’arrête quasiment en même temps que Devon. Fronçant les sourcils. Puis, la question de Devon l’amuse un peu. « Tu vas pas me dire que tu flippe Darling..et moi qui commençait à croire que les gryffon étaient utiles..Puis, y a qu’un moyen de le savoir… Ouvre là » ça, elle aime bien donner des ordres. Même si c’est inquiétant cette histoire, elle avait du mal à imaginer qui puisse avoir un truc horrible derrière… Cela serait con de garder ce genre de truc dans une école.

_________________
On essaie de se dire que la réalité vaut mieux que le rêve. On se persuade qu’il vaut mieux ne pas rêver du tout. Les plus solides d’entre nous, les déterminés s’accrochent à leurs rêves. Il arrive aussi qu’on se retrouve en face d’un rêve tout neuf qu’on avait jamais envisagé.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Theo, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Devon E. Vance
AD
AD

Messages : 851
Points RPs : 1335
Date d'inscription : 13/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Like a reckoning you never saw coming I'm the reaper outside your door Feat. Joann   Mar 1 Mai - 23:39

Elle n'allait pas se priver d'une si belle occasion de lancer une pique à le blondinette tout de même, c'était trop beau, elle avait pas put résister. Faire chier les gens, c'était un talent et elle le maîtrisait à la perfection alors elle n'allait pas se gêner. Et oui, sa propre connerie l'avait fait beaucoup rire, en même temps, elle se trouvait hilarante, et elle était persuadé que beaucoup de gens la trouvait drôle, peut être que Jo l'aurait trouvé drôle aussi si elle était pas aussi coincé, snob et si elle ne riait pas à ses dépends évidemment... ça c'était un léger soucis, enfin pas pour elle, mais pour la blonde très certainement. Surtout qu'en règle général, les sang purs n'aimaient pas beaucoup quand il était question de leur soucis de consanguinités, mais en même temps, c'était un réel problème, suffisait de voir les dommages que ça causait chez des gens comme Bellatrix, ou même sans aller chercher aussi loin, franchement Jo elle était pas toute seule dans sa tête, OK, elle était canon, niveau physique avec son frangin, ils étaient loin d'avoir tirer le mauvais numéro, mais il y avait vraiment qu'au niveau du physique que c'était le cas, parce que pour le reste, c'était un peu une catastrophe... Et puis la répartie de cette dernière la fit encore plus rire, parce qu'elle avait beau encore une fois prétendre qu'elle n'était pas intéressé, qu'elle ne lui plaisait pas, et qu'elle était pas mignonne... ses actions en disaient bien plus long que ses mots et elle avait déjà prouvé le contraire la dernière fois, et ça, Devon était pas prête de l'oublier. Elle secoua un peu la tête, comme pour essayer de chasser son envie de rire avant de répliquer :

- Si tu veux que j'arrête de rire, arrête de me donner des raisons de me foutre de toi aussi... franchement, je pensais que vous les serpentards vous étiez super doué pour tromper et mentir, mais en fait quand je t'entends là, j'me dis que c'est du pipeau tout ça ! Parce que tu mens super mal...

Elle afficha un grand sourire satisfait, ravis de l'effet qu'elle pouvait provoquer chez Jo et surtout ravis de l'idée qu'elle l'emmerdait et qu'elle allait pas tarder à la faire sortir de ses gonds... faut dire que c'était intéressant de voir à quel moment ça allait se produire et si encore une fois elle allait essayer de la frapper avant de vouloir lui rouler une pelle... mais bon pour l'instant elle semblait préférer mater son derrière et bien si c'était ce qu'elle voulait, elle allait lui donner matière à mater avec grand plaisir... elle s'était pas gênée pour tortiller des fesses, alors que la blonde semblait s'amuser, et pas vraiment de façon moqueuse, mais plus de manière vraiment amusée... elle avait presque l'air humaine tiens, comme quoi tout pouvait arriver. Elle ne put s'empêcher de rire un peu également, en l'entendant dire que c'était une chance qu'il n'y ai personne d'autre dans ce couloir et en lui faisant une réflexion sur le fait que la route était droite, et elle se retourna légèrement pour lui lancer un regard sous entendus avant de dire :

- C'est vrai que ce serait balo que je te fasse mouille ta petite culotte devant des témoins hein... ?!

C'était de la pure provocation de sa part et elle l'assumait totalement, par contre elle n'était pas convaincue que de son cotés Jo l'assume aussi bien. Même si visiblement elle semblait assumer être une princesse, mais selon sa propre version à elle... la gryffondor s'arrêta alors un instant, se tournant vers elle, faisant mine de réfléchir à ses paroles avant de dire :

- Oh oui, je vois ce que tu veux dire, le genre qui doit se marier à un roi, pour lui pondre des Héritiers, et qui reste le cul dans sur son trône sans jamais rien faire de sa vie... oui, je vois très bien... en effet, c'est une belle perspective d'avenir dis donc... !

Encore une fois, elle la provoquait et ne s'en cachait pas, de toute manière elles étaient arrivés devant une porte et elle était de nature très curieuse en général, du coup elle avait forcément très envie de savoir ce qu'il se cachait derrière. Du coup elle avait posé la question, c'était rhétorique, c'était pas comme si Jo pouvait avoir la réponse à sa question, mais elle leva les yeux au ciel en entendant sa réponses :

- Tu crois que je suis un de tes larbin « princesse » ? C'est pas parce que t'es à serpentard que je vais prendre tout les risques pour toi chérie... faut pas trop rêver... mais en l’occurrence, il se trouve que je suis curieuse, donc j'ai bien envie de savoir ce qu'il y a derrière...

Elle pointa alors sa baguette sur la porte, lançant un alohomora pour la déverrouiller, elle entendit le mécanisme se défaire et elle poussa alors la porte afin de pouvoir jeter un coup d’œil à l'intérieur de manière très prudente, la tension était palpable... tellement qu'elle ne résista pas à l'envie de faire un sale coup à la blonde... et elle se mit à crier d'un coup avant de lui attraper le poignet et de la pousser dans la salle pour lui faire peur, alors que c'était rien de plus qu'une vieille salle de classe abandonné qui servait visiblement de débarras... mais c'était juste trop drôle et d'ailleurs elle ne résista pas au fou rire qui se pointa d'un coup, se pliant en deux de rire !

_________________
    I shout it out like a bird set free Clipped wings, I really broken thing had a voice, but I could not sing, you would wind me down I struggled on the ground. So lost, the line had been crossed had a voice, but I could not talk, you held me down, I struggle to fly now... •

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Leonis, Cooper, Connor, Ruben, Thorfinn, Valerian
Vos Liens :
Informations Importantes :
Joann Selwyn
Héritiers
Héritiers

Messages : 143
Points RPs : 285
Date d'inscription : 23/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Like a reckoning you never saw coming I'm the reaper outside your door Feat. Joann   Dim 6 Mai - 16:20

Cette peste n’en rate pas une… Elle lui ferait bien ravaler son rire et son sourire. Mais, il semble qu’elles ont bien de plus gros soucis actuellement. Jo se contente de pester dans son coin. Levant les yeux au ciel en l’écoutant. « Je serais curieuse de savoir à quel sujet, je pourrais te mentir… Ce n’est pas comme si tu en valais la peine. » Bien sûr, qu’elle lui mentirait dans pas mal de domaine. Et elle ne ment pas si mal que ça, sinon, elle ne serait pas en liberté. « En tout cas, tu es très représentative de ta maison..toujours à jacasser et pour des dires conneries à longueur de temps..le pire c’est que ça te rend fière. Donc quand tu auras fini d’admirer le son de ta propre voix, on pourra peut-être se barrer d’ici. » Elle l’avait déjà assez entendu pour des mois entiers en quelques minutes. Dommage, elle serait si parfaite cette fille si elle n’ouvrait pas la bouche. C’est juste insupportable. Et cela gâche tout…

Dans tout ça, elle avait quand laissée Devon partir à l’avant, préférant couvrir ses arrières. Du moins, elle avait dit ça pour la forme car ce n’était pas vraiment ce qu’elle faisait. Et l’autre brune l’avait bien comprit. D’ailleurs, elle s’était mis à se tortiller, c’était bien ridicule, n’empêche que cela amusa Jo. Et pour une fois cela n’avait rien de méchant ni de provocateur. Bon, par contre Vance fini par tout gâcher en ouvrant la bouche une énième fois. Jo grimace un peu en l’écoutant. Elle fit un geste de la main pour l’envoyer chié ne préférant pas répondre. Puis, la discussion s’enchaine sur une histoire de princesse sans trop d’intérêt, que Devon voulait détourner bien évidement. Cette dernière c’était derrière arrêter en pleins milieu du chemin. Jo s’arrête de justesse pour ne pas lui rentrer dedans, un peu trop concentré sur autre chose… « Hey ! Fait gaffe ! T’arrête pas comme ça idiote ! » Le blonde se reprend, fixant l’autre avant de lever les yeux au ciel. « Tu comprends jamais rien toi..je sais pas en quelle langue il faut te parler. Pense bien ce que tu veux, j’en ai rien à foutre de tout ça… Le jour où tu comprendras que c’est la vie du roi qui est éphémère..peut-être que j’admettrais que t’as plus d’un neurone » De toute façon, elles furent vite interrompu en arrivant près d’une porte..la seule depuis tout à l’heure. Ce n’était pas trop tôt. Jo donna littéralement l’ordre à Devon de l’ouvrir. La prenant évidement pour un larbin..en même temps y avait qu’elle, elle avait pas trop le choix.

« Et pourquoi pas ? Je croyais que aviez le gout du risque vous les gryffondors… Ou alors, vous êtes simplement cons ? » Elle penche bien pour la dernière option. Mais Devon avait l’air de vouloir obéir tout de même en prétextant sa curiosité. Ben tiens, toujours une excuse. « Te gêne pas pour moi… » Fit elle avec léger sourire amusée. Mais, elle le ravise bien vite quand Devon déverrouille la porte. Assez inquiète de savoir ce qui y a derrière. Jo s’attendait à ce qui y a quelque chose à l’intérieur. Alors, quand Devon cria, son cœur s’accélère d’un coup. D’autant plus que la brune la pousse dans la salle sans comprendre Jo aussi c’était mis à gueuler. Levant sa baguette sans réfléchir pour lancer une explosion qui atteignit..une table qui éclata. Lui faisant pousser un autre cri, plaquant ses bras contre son visage. Mais lorsqu’elle reprit ses esprits, respirant un peu trop vite car elle avait flippé et paniqué sans raison… Elle relève sa baguette fronçant les sourcils voyant juste un débarras..et des morceaux de bois éclater par ses soins. Elle serra les dents en entendant l’autre idiote rire comme une dinde. « Misérable.. » Elle se mord la lèvre sans finir sa phrase, devenant rouge. Bien trop énervé par ce qui vient de se produire. Elle avait de la haine. Sans réfléchir, elle se jette littéralement sur Devon en l’attrapant par la taille. Se retrouvant à terre sur elle. Puis, elle lui gueule dessus « Je vais te massacrer sale conne !! »

_________________
On essaie de se dire que la réalité vaut mieux que le rêve. On se persuade qu’il vaut mieux ne pas rêver du tout. Les plus solides d’entre nous, les déterminés s’accrochent à leurs rêves. Il arrive aussi qu’on se retrouve en face d’un rêve tout neuf qu’on avait jamais envisagé.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Dae, Cael, Eden, Andy, Theo, Nyx, Enoch, Orion, Kee, Helix, Noa, Alena & Zack
Vos Liens :
Informations Importantes :
Devon E. Vance
AD
AD

Messages : 851
Points RPs : 1335
Date d'inscription : 13/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Like a reckoning you never saw coming I'm the reaper outside your door Feat. Joann   Mar 8 Mai - 11:58

C'était vraiment trop marrant de jouer ainsi avec la blondinette, elle était pas spécialement une cible facile, mais justement, c'était ça qui était drôle, le fait qu'elle ai du répondant, même si en soit, son répondant perdait un peu d'assurance quand même. Parce qu'elle pouvait bien dire ce qu'elle voulait, elle mentait et c'était plutôt flagrant. A ce demander comment elle arrivait à s'en tirer en gardant le secret des Héritiers pour elle tiens. Quand au fait d'admirer le son de sa voix, Devon n'était pas prête de s'en lasser, elle aimait bien le son de sa propre voix, elle devait bien l'admettre, alors elle ne voyait aucune raison pour se taire. D'ailleurs, elle était bien mignonne la Joann, mais pour partir d'ici, ça risquait d'être un peu plus compliqué qu'elle ne semblait l'imaginer pour le coup. Elles étaient coincés dans ce couloir inconnue et tout ce qu'elles pouvaient faire pour l'instant, c'était justement avancer dans l'inconnue. C'était un peu emmerdant de devoir découvrir de nouvelles choses comme ça en compagnie de Selwyn, parce que quitte à faire son exploratrice, elle aurait préféré un meilleur coéquipier, mais bon, elle allait faire avec. Dans tout les cas, elle trouvait tout ça assez excitant, c'était marrant, depuis le temps, elle pensait avoir tout vu et tout connaître du château et elle découvrait que finalement ce n'était pas le cas, alors évidemment qu'elle était ravie, et elle comptait bien en apprendre le plus possible sur ce couloir. Elle s'était d'ailleurs arrêté devant une porte, la première qu'elles croisaient, curieuse de savoir ce qu'il pouvait bien se cacher derrière. Évidemment, la blonde râlait pour ne pas changer... pourquoi donc était elle née avec la parole celle là ? Vue tout ce qui sortait de sa bouche, c'était dommage, elle serait pourtant tellement mieux si elle pouvait juste la fermer et sourire de temps en temps. Enfin pour le coup, c'était pas le sujet, et elle se fichait aussi un peu des envies de Jo de devenir une princesse ou elle ne savait trop quoi...

- Mais oui... parce que toi tu es pas éphémère et tu vas vivre éternellement, évidemment... tu sais quoi, tu devrais faire gaffe, parce que son pote Voldemort il a déjà essayé ce coup là et ça lui coûté son nez... franchement vivre éternellement pour avoir une gueule pareil, je pense pas que ça vaille beaucoup le coup !

Clairement pas d'ailleurs ! Enfin elle avait parlé de manière assez distraite, observant la porte en même temps, parce qu'elle avait envie de savoir ce qu'il y avait derrière, mais elle n'était pas spécialement pressée vu que Jo lui ordonnait de regarder et qu'elle n'aimait pas du tout que la blondinette la prenne pour son chien et lui ordonne des trucs de cette manière. Et puis quoi encore ? Franchement, fallait pas trop pousser non plus. Et oui, elle avait le goût du risque, c'était pas faux, mais ça voulait pas dire qu'elle obéissait bêtement comme ça à n'importe qui... bon en l’occurrence, elle avait elle même très envie de savoir ce qu'il se cachait derrière cette porte du coup elle allait le faire, mais ça l'emmerdait quand même d'obéir... raison pour laquelle, elle avait décidé de se venger un peu. Elle esquissa un sourire en coin, face contre la porte, de manière à ce que la blondinette ne la voit pas, et ouvrit la porte avant de mettre son plan à exécution. C'était brillant, et elle était persuadé que ça allait fonctionner, elle savait Jo plutôt impulsive dans son genre, mais quand cette dernière se mit à crier à son tour et à envoyer un sort d'explosion sur une pauvre table qui ne lui avait rien fait, ce fut quand même le clou du spectacle. Elle ne se retint pas, se pliant littéralement en deux de rire, parce que là vraiment, ça valait de l'or ce spectacle... c'était tellement marrant de voir Jo flipper comme ça et attaquer... une table ! Lorsqu'elle comprit qu'elle s'était faite avoir, évidemment, Devon s'attendait à un retour de flamme, mais là, elle était trop amusée pour répliquer, elle se laissa entraîner à terre, riant d'autant plus devant le regard noir et les menace de Jo alors que cette dernière se tenait au dessus d'elle.

- Tu verrais ta tête... Merlin c'était tellement magique... aller détend toi, c'était qu'une blague princesse !

Elle n'arrivait pas à s'arrêter de rire, c'était plus fort qu'elle, même alors qu'elle était couché sur le sol et que la blonde se tenait au dessus d'elle en la menaçant de la massacrer... en fait elle s'en foutait, rien le pourrait gâcher son amusement la tout de suite ! Elle leva une main pour essayer les larmes qui lui coulait des yeux à force de rire avant d'ajouter :

- Me massacrer hein ? Et t'as forcément besoin d'être dans ce genre de position pour « me massacrer » ? Avoue plutôt que ça te manquait de pas pouvoir me tripoter comme tu le voulais...

Le ton était fortement sous entendus, et provocateur, elle afficha un sourire en coin, toujours autant amusé, elle allait vraiment pas s'en remettre de celle là, finalement c'était une très bonne chose qu'elle ai été coincé dans ce couloir avec Jo tiens !

_________________
    I shout it out like a bird set free Clipped wings, I really broken thing had a voice, but I could not sing, you would wind me down I struggled on the ground. So lost, the line had been crossed had a voice, but I could not talk, you held me down, I struggle to fly now... •

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Leonis, Cooper, Connor, Ruben, Thorfinn, Valerian
Vos Liens :
Informations Importantes :
Joann Selwyn
Héritiers
Héritiers

Messages : 143
Points RPs : 285
Date d'inscription : 23/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Like a reckoning you never saw coming I'm the reaper outside your door Feat. Joann   Lun 21 Mai - 18:30

Cette conne comprenait décidemment rien. Joann lève les yeux au ciel, soupirant tant elle est dépitée par l’autre imbécile. « Toute ton éducation semble à refaire… » Dit-elle sur un ton bougon. Elle avait envie d’en répondre plus, et encore moins débattre sur l’apparence du plus grand sorcier que cette terre n’est jamais porté. Ce genre de détail ne comptait pas à un tel niveau… Mais, elle avouera volontiers qu’elle n’est pas prête à ce genre de sacrifice. Cela ne l’a jamais intéressée d’être la plus puissante, tant qu’elle a une part du gâteau ça lui suffit. La suprématie des sangs purs, c’est tout ce qui l’intéresse. Quoiqu’il en soit, la conversation prit rapidement fin lorsqu’elles arrivent devant une porte bien mystérieuse… Enfin, non, c’était juste une porte, mais tout semble un peu mystérieux ici. Et Joann est loin d’apprécier de n’avoir aucun repéré. Heureusement, elle avait sa boufonnedor de service pour prendre les risques. La verte est bien certaine que Devon prendrait les risques même si elle demande rien. Mais, elle ne pouvait pas s’empêcher de donner des ordres. Rien à foutre qu’elle n’apprécie l’autre cruche. Comme si elle avait un avis à donner ? Puis quoi encore ? Les elfes libres aussi… ? Sérieux…

Par contre, Joann n’avait pas prévu que la brune se venge en la poussant dans la salle. Dans le feu de l’action la serpentarde n’avait pas réfléchit et avait pris peur, explosant une table au passage. Mais, y avait rien..et quelque part heureusement, vu sa panique si y avait eu quelque chose, elle aurait pas pu gérer. En attendant..l’autre glousse comme une dinde. Et Jo rage au fond d’elle..se faire avoir comme ça, c’est pathétique. Surtout par une gryffondor, la maison qui regroupe le plus de débile… C’est très humiliant. Cela lui fait mal de reconnaitre qu’au moins Dev est au-dessus de la mêlée de sa maison..donc, c’était moins dramatique que si elle avait eu à faire à un abruti… Jo n’avait pas tardé à réagir se jetant sur elle trop vexée. Mais, l’autre continue… « Mais..ferme ta gueule » Elle en avait marre de l’entendre. Elle voulait la massacrée. Ceci dit, sa position pourrait porter à confusion. Elle s’était assise à califourchon sur Devon, lui retenant les bras. « Tripoter quoi ? Y a pas grand-chose… » Elle avait lâché un léger rictus. Au moins les sous-entendus de Devon l’avait un peu calmé. Si elle voulait jouer à ça… Jo relâche ses poignets, et la saisit par le cou d’une main. Serrant assez fort. « Toi qui à la langue si bien pendue, je pensais que ça te plairait ce genre..de position » Après tout, c’est elle qui joue avec les sous-entendus sans arrêt. Mais ce ne sont que des paroles..elle agit jamais beaucoup pour une gryffonne. Jo resserre un peu plus sa main sur sa gorge en se penchant vers elle, enfonçant ses ongles assez pour qu’elle les sente bien. Puis, glissant son autre main entre sa poitrine. « Vraiment pas grand-chose..j’ai un peu plus d’exigence que ça. » Fit elle en reprenant un léger sourire en coin. « Si je voulais tripoter une femme..autant que j’en choisisse une vraie. » D’ailleurs à ses mots, elle relâche son cou faisant mine qu’elle allait s’arrêter là. Et finalement pas la massacrée… Sauf que non, elle ne se retira pas, au contraire. Elle saisit brusquement Devon par son haut et avec ses deux mains fit peter l’ouverture arrachant une partie du tissu, et découvrir la peau nue de la brune. « Finalement..tu en es peut être bien une… » Comme si elle avait besoin de la confirmation…

_________________
On essaie de se dire que la réalité vaut mieux que le rêve. On se persuade qu’il vaut mieux ne pas rêver du tout. Les plus solides d’entre nous, les déterminés s’accrochent à leurs rêves. Il arrive aussi qu’on se retrouve en face d’un rêve tout neuf qu’on avait jamais envisagé.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Like a reckoning you never saw coming I'm the reaper outside your door Feat. Joann   

Revenir en haut Aller en bas
 
Like a reckoning you never saw coming I'm the reaper outside your door Feat. Joann
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» (isaac) one two i'm coming for you, three four lock your door, five six suck on my dick.
» Obama;Change is coming to america
» dark days are coming ♌ SAGISIUS
» Guess who's coming to dinner ( Nathaniel, K. Emily & Alden )
» Warhammer Online : Return of reckoning

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise From The Ashes :: 
Poudlard
 :: Troisième & Quatrième Étages
-
Sauter vers: