RSS
RSS

Navigation

Liens utiles

Sabliers

GRYFF.
4705
POUFF.
7560
SERD.
8275
SERP.
12560

Vidéo du Forum

Top Sites


PRDBazzartNever Utopia

Copyright

Le forum Rise From the Ashes est l'entière propriété de ses fondatrices Ilyria, Panda-Sama, Mzlle Lou & Zuzuu. Le contexte est basé sur la saga Harry Potter appartenant à J.K. Rowling et à été écrit par Ilyria. Le design et codes CSS sont d'Ilyria (Theo). Les descriptions des catégories sont de Zuzuu. Les chronologies et autres annexes ont été inspirées par l'encyclopédie HP. Toute reproduction entière ou même partielle est interdite.


 


Partagez | 
 

 Everything is never as it seems [Calisto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Ezra McCormick
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 199
Points RPs : 397
Date d'inscription : 13/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Everything is never as it seems [Calisto]   Mer 14 Fév - 16:28

Les pieds dans le vide, remuant au rythme de la musique. Le serdaigle observait vaguement le parc, assis sur la balustrade. Il ne faisait pas vraiment chaud, mais il s'en fichait un peu, c'était agréable un peu de fraîcheur après tout. Ses yeux se posèrent sur certains élèves qui passaient par là, sans vraiment s'y attacher, puis il fronça soudain les sourcils, repensant à de récentes conversations qui lui avaient prouvé une nouvelle fois à quel point, il ne comprenait pas toujours les gens Ça n'avait rien de récent, mais il pensait s'être un peu amélioré depuis son entrée ici, mais apparemment il avait encore bien du mal à comprendre certaines actions. Il haussa les épaules, oh et après tout, quelle importance, les gens n'étaient pas logiques et ça s'arrêtait là, pourquoi se prendre la tête sur un sujet pareil. Ezra replia une jambe sous lui, avant de poser les yeux sur son baladeur, l'air un peu agacé. Il appuya sur le bouton stop, avant de le remettre en marche. Non, toujours rien. Ses sourcils se froncèrent davantage et il retourna le baladeur pour accéder au compartiment des piles. Il sortit les deux, les laissant tomber dans sa main avant de souffler à l'intérieur, sachant pourtant pertinemment que ça ne servait à rien, mais si tout le monde le faisait, c'est que ça devait peut-être avoir un effet … faut dire qu'il s'était jamais intéressé à savoir comment ça marchait.

Le serdaigle remit les piles à l'intérieur, inversant les positions des deux. Un sourire triomphant apparut sur son visage lorsqu'il ralluma l'engin et que les premières notes retentirent. Qui disparut en même temps que la musique s'arrêta à nouveau. Mince … Il avait gagné une poignée de seconde supplémentaire, mais c'était pas assez. Il faillit taper sur le baladeur pour le faire redémarrer mais finit plutôt par le mettre dans sa poche, frapper un morceau de plastique avec des composants électroniques n'allait pas le faire redémarrer … Si sa baguette ne marchait pas, il n'allait pas se mettre à taper dessus, ça fonctionnait pas comme ça. Ezra grimaça un pe, et descendit de son perchoir. Il allait devoir remonter à son dortoir pour les changer, heureusement qu'il en prenait de sacré stock, parce que vu son utilisation intensive, elles avaient tendances à ne pas tenir longtemps. Il aurait bien voulu des piles magiques, ou une batterie infinis, ça aurait été tellement plus simple.

Seulement avant même de monter les marches, une idée le frappa soudain et il resta à regarder fixement l'escalier un peu choqué. Il se rappelait très bien avoir mis ces piles là dans son baladeur en se disant qu'il allait devoir les faire durer jusqu'aux prochaines vacances parce que c'était les dernières … les derrières, Ce qui voulait dire qu'il n'en avait plus. Plus de pile. Donc plus de musique. Les seules qui auraient pu lui rester était dans son walkman qu'on lui avait confisqué donc il n'avait plus de moyen d'écouter de la musique. Une autre idée germa sous son crane et franchement, il était proche de l'affolement, c'était un peu sa seule solution. Forcément, il devait avoir des piles, c'était logique. Le serdaigle rentra en trombe dans la pièce, sans vraiment y réfléchir, non parce que frapper à la porte ça se faisait en général quand même … Et il était plutôt du genre poli, d'habitude , pas quand il y avait une situation de crise comme celle-ci. « C'est une catastrophe » Commença t'il, avec un air un peu affolé. S'arrêtant bêtement quelques minutes dans son élan, laissant malgré lui un suspense non voulu « Des piles ?! Est-ce que vous avez des piles? » Reprit Ezra en fronçant les sourcils, comme si c'était une question de vie ou de mort. « C'est extrêmement important » Plus important que ce qu'il pouvait bien faire en ce moment en tout cas. Il aurait tout le temps de s'en rendre compte plus tard … ou pas d'ailleurs, parce qu'à ses yeux, c'était bel et bien une catastrophe et il ne tiendrait pas bien longtemps sans musique. Il ne voulait même pas imaginer les prochains jours dans cette optique là.

_________________

I believe in music the way that some people believe in fairy tales.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Arden Honeycutt, Liviu Flint, Miles Moore, Silius Rowle, Vanitas Olivander
Vos Liens :
Informations Importantes :
Calisto Staker
Ordre
Ordre

Messages : 373
Points RPs : 670
Date d'inscription : 17/05/2016
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Everything is never as it seems [Calisto]   Mer 21 Fév - 0:37

Je commençais tout juste à me remettre des événements d'Halloween. Bon, moralement cela n'allait toujours pas fort mais à défaut je pouvais enfin commencer à réellement me déplacer sans avoir l'impression d'être un cadavre ambulant... Mmmmh... nop, mauvaise comparaison ! Cela faisait combien... quasi un mois que je n'avais pas quitté mon lit ? Ça avait été une véritable torture... moi qui aimait tant bouger, moi qui adorait voir du monde... j'avais été coincé ici, dans cette chambre qui ne m'avait jamais paru aussi minuscule que depuis que je m'y étais retrouvé consigné. Et l'inactivité et la solitude étaient les pires de mes ennemies, surtout avec l'absence de Cael qui me pesait toujours autant et aussi à cause... d'un besoin qui me rendait dingue et que je tentais de taire au maximum à coup de cachetons qui ne m'apportais qu'un court mais doux répit. Mais là, l'optique de pouvoir de nouveau travailler comme avant, même en boitant, de pouvoir sortir et voir de nouveau le monde tourner... ça m'emplissait de joie ! Là au moins je savais que je pourrais respirer un peu sans connement rouvrir mes blessures. Là je savais... que je pourrais assez m'occuper l'esprit pour tenter de ne pas penser à Cael ou au contraire de penser à comment je pourrais le récupérer ce bougre d'idiot.

Mais bon, je n'en étais pas encore à crapahuter dans le château comme ça, non. Je pouvais peut être de nouveau marcher quasi normalement, la chose étant je me sentais toujours terriblement diminué physiquement. J'avais encore du mal à tenir très longtemps avant de devoir me reposer et je préférais, pour le moment, continuer à me restaurer un peu, à reprendre des forces en me contentant de rapides allers retours, généralement vers la cuisine, pour commencer. Après tout, même en étant une tête brûlé je préférais ne pas trop brûler les étapes. C'est pourquoi pour le moment, même à cette heure de la journée, j'étais toujours en mode « maison », c'est à dire avec rien de plus sur le dos qu'un boxer et un t-shirt bien trop grand pour ma personne et qui, d'ailleurs, me tombait d'une épaule. Bon, c'est sûr ce n'était toujours pas l'idéal ! Mais à défaut de pouvoir emmerder Lev ou terroriser quelques gamins au moins je pouvais de nouveau travailler sur mes enchantement d'objets, chose qui m'avait été difficile avant car, pour bien travaillé, j'avais besoin de me tenir debout devant mon établit et... autant dire que cela avait été difficile. Reprenant une dose d'anti-douleur pour la forme, je reprenais donc mon travail sur quelques petits objets cons mais qui pourrait permettre de gérer quelques sort sans nécessiter l'usage de la baguette, permettant ainsi une plus grande liberté. Notamment cette fameuse amulette de feu qui m'avait semblé... plus que nécessaire après l'attaque d'Inferis ! Même si il était très compliqué de créer un premier prototype qui ne soit pas trop volatile mais au final... je savais que ce serait ce genre de choses qui feraient la différence plus que mes automates qui au final étaient surtout là pour distraire et permettre de compenser virtuellement une infériorité numérique. Du reste, pour ce qui était de la défense personnelle... là il y aurait moyen de contrer même les meilleurs sorciers du camp adverse, j'en étais sûr !

Au final... c'était surtout le parfait exutoire pour ne pas penser à toutes ces choses qui me tournait sans cesse dans la tête. Cael, ma blessure, Bellatrix qui semblait avoir signé mon arrêt de mort mais aussi... Ezra ! Ezra qui se rappela à moi en débarquant dans ma chambre sans prévenir, l'air totalement affolé alors que c'est moi qui hurlait de surprise comme une gonzesse en tirant mon t-shirt vers le bas, comme pour cacher ma petite culotte en dentelles... et heureusement que je ne portais pas de petite culotte en dentelles ! Car pour le coup ça aurait été fort possible et... terriblement honteux, moi qui n'avait pourtant honte de rien, mais Ezra c'était... dans tous les cas le rouge m'était déjà monté aux joues alors que je lâchais un « Bordel Ezra ! Imagine j'étais en train de... » Je m'étranglais finalement, ne terminant pas cette phrase, me rappelant surtout que j'avais AUCUNE raison de me montrer aussi familier avec cet élève que j'avais stalké de loin et dont je savais certainement plus de choses sur lui que lui même. Je soupirais finalement, relâchant mon t-shirt en voyant très bien à quel point j'étais ridicule avant de me diriger vers un des tiroirs de ma commode qui ne contenait que de l'équipement électronique. Prenant ce dont j'avais besoin, je fis signe à Ezra de me suivre, m'installant sur le petit canapé qui se trouvait devant ma télé avant de tapoter la place qui se trouvait à côté de moi pour qu'il s'installe « J'allais te dire qu'il n'y a pas mort d'homme, mais en effet je sais ce que c'est et c'est une catastrophe. Alors sache une chose la prochaine fois. Règle numéro un : Toujours apporter son stock de piles ! Règle numéro deux : Quand tu bouffes tes piles plus vite que ton ombre... pense à prendre des piles rechargeables ! » Lui avais-je alors dis avec un sourire, lui ayant tendu les piles qu'il désirait mais aussi un petit appareil pour les recharger de la taille d'une gameboy. Alors certes il n'y avait pas de prise à Poudlard mais j'avais trouvé un moyen de contrer ce léger soucis « Il y a une dynamo, boostée par un enchantement magique. Tu la tournes quelques fois et ça devrait être suffisant pour te charger tes piles. » En lui faisant mes petites explication je n'avais pu l'empêcher de l'observer... la couleur de ses cheveux, ses yeux, les traits de son visage... en réalité c'était très difficile pour moi de rester indifférent à tous ces petits détails qui me sautaient aux yeux depuis... depuis que j'avais retrouvé sa trace. « Avant de partir... est-ce que cela te dérangerait de rester quelques minutes ? J'aurais... j'aurais quelques petites choses dont j'aimerais te parler. » Il ne savais tellement pas comment il allait aborder le sujet... mais ça faisait des mois que ça traînait mais là... il fallait qu'il lâche le morceau avant la prochaine catastrophe.

_________________
"Fuck and kiss you both at the same time" ▵ ©️endlesslove.
Did you see my dildo ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Ezra McCormick
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 199
Points RPs : 397
Date d'inscription : 13/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Everything is never as it seems [Calisto]   Jeu 22 Fév - 13:22

Imaginer quoi ? Le serdaigle le regarda avec des yeux ronds, il n'avait pas le temps d'imaginer quoi que ce soit, il ne l'avait pas écouté quand il était entré ? C'était une catastrophe et puis pourquoi il aurait imagé quoi que ce soit ? Il ne le connaissait pas assez pour essayer de deviner ce qu'il aurait bien pu faire, ça ne l'intéressait pas du tout qui plus est et l'idée même de le déranger ne lui traversa même pas l'esprit, pas plus que de trouver sa tenue non approprié, il était chez lui, là, il faisait bien ce qu'il voulait après tout. Ezra resta bêtement à le regarder prendre des trucs, toujours en stress malgré lui, il en avait hein ? Il devait bien en avoir quand même. Il le suivit et s'assit sagement, parce que s'il n'en avait pas eu, il lui aurait dit directement, il n'aurait pas attendu qu'il s'assoit pour lui dire que non, il n'en avait pas, ça aurait été stupide et cruel aussi, mais tant qu'il ne les aurait pas sous les yeux, il ne se sentirait pas rassuré. Non, pas qu'il ait spécialement envie de musique là tout de suite, mais l'idée de ne plus en avoir jusqu'aux vacances, ça n'avait rien de rassurant, mais alors pas du tout.

Le serdaigle faillit riposter, non il n'y avait pas mort d'homme, c'était pas le problème et si quelqu'un était mort, il ne serait pas ici, ça n'avait pas de sens, c'est pas comme s'il allait lui demander de se débarrasser du corps à coup de balai et il ne serait pas arrivé en demandant des piles non plus. Mais il se retrouva plutôt à hocher doucement la tête avec un début de sourire, bien il avait l'air de comprendre l'urgence, c'était bon signe, très bon signe. Une nouvelle grimace se dessina sur son visage, il n'était pas idiot. « J'en avais tout un stock » Oui, par contre, il les faisait effectivement disparaître plus vite que son ombre, ça, il ne pouvait pas dire le contraire. Ezra pencha un peu la tête sur le côté, curieux, attentif, comment ça rechargeable ? Comme avec des panneaux solaires ? C'était beaucoup trop gros, ça tiendrait jamais dans sa poche. Le serdaigle attrapa ce qu'il lui tendait, d'abord les piles avec un soupir de soulagement, il se sentait bien mieux maintenant, puis l'autre appareil. Bien trop occupé à retourner le truc entre ses mains pour voir comment c'était censé marcher, il ne pensa même pas à le remercier. « Vraiment ? » Il écarquilla un peu les yeux, pourquoi personne lui avait parlé de ça depuis son entrée ici, ça lui aurait évité de dépenser des fortunes en pile. «ça marche comment » il cligna des yeux, un peu surpris, lui qui voulait des piles à moitié magique, c'était presque ça au fond.

Ezra ne leva même pas les yeux de l'appareil, bien trop intéressé. « Hum ? » Il se secoua un peu et leva la tête, un air neutre puis finalement un peu incertain, qu'est ce qu'il pouvait bien avoir à lui dire. « Les flaques d'eaux dans le couloir du cinquième, c'était des premières années, je n'ai rien à voir avec ça » énonça t'il finalement. Il ne disait même pas ça pour se défendre, c'était clairement pas lui, mais sait on jamais, il le croyait peut-être responsable pour une raison ou une autre.« Sinon, je ne rentrerais plus par surprise si c'est ça » Le serdaigle hocha doucement la tête, la crise passée, il se rendait bien compte que ce n'était pas très poli de rentrer comme ça, non pas que lui ça le gène, mais apparemment, ce n'était pas une chose à faire, peut-être qu'il pensait qu'il avait besoin de lui rappeler ce genre de règle Non, parce que vraiment, Ezra avait beau chercher, il ne voyait pas ce qu'il pouvait bien avoir à lui dire.

_________________

I believe in music the way that some people believe in fairy tales.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Arden Honeycutt, Liviu Flint, Miles Moore, Silius Rowle, Vanitas Olivander
Vos Liens :
Informations Importantes :
Calisto Staker
Ordre
Ordre

Messages : 373
Points RPs : 670
Date d'inscription : 17/05/2016
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Everything is never as it seems [Calisto]   Lun 12 Mar - 19:14

Finalement... je n'avais pas trop de mal à imaginer que ce garçon puisse être de ma famille, partager le même sens que le mien. Totalement dans un autre monde, inconscient de ce qui se faisait et ne se faisait pas... il avait vraiment tout ce qui faisait de lui un véritable Staker. Ironiquement je n'aurais jamais cru que cela me mettrait aussi mal à l'aise... après tout tout le monde passait son temps à me dire que si j'avais eut un frère je l'aurais sauté et j'avouais... que même moi je convenais que cela aurait pu être possible. Mais déjà Orion avait commencé à prouver que c'était faux mais en plus, maintenant que je me retrouvais devant Ezra... disons simplement que c'était clairement pas le genre d'idée que j'avais envie de m'imaginer, très loin de là ! Il me fallu donc un petit moment avant de faire retomber la gêne et que mon côté exhib reprenne le dessus sur le fait de me montrer en sous vêtement devant un membre de ma famille qui ne savait même pas qu'il était de ma famille. De toute manière il était tellement obsédé par le fait de trouver des piles que j'aurais bien pu être la bite à l'air et avoir une trique d'enfer qu'il n'aurait sans doute rien capté... ce qui me faisait d'autant plus rire car je connaissais ça mais que lui pour le coup, ce qu'il n'avait pas en perversité il le compensait dans le côté geek de la famille, en faisant le geek ultime ! A croire que ça ça tenait de notre mère et que le reste je le tenais de mon père.

J'eus d'ailleurs un sourire bien amusé quand il protesta face à mes remarques, disant qu'il en avait un stock à l'origine « Bah putain ! T'es plus accroc que moi, c'est pas croyable ! Sinon bah faudra prendre une valise complète prochain coup, hahaha ! » avais-je répondu en riant, même si avec la solution que je comptais lui donner il n'aurait plus forcément besoin de ramener des caisses et des caisses de pile pour survivre à Poudlard entre deux périodes de vacances... si au moins il rentrait chez lui durant les vacances.  Je lui avais donc sortit un de mes chargeurs à piles et un petit paquet de piles pouvant aller avec. En vrai il s'agissait d'un produit bien moldu ! Mais à l'origine plein de défaut... les piles ayant une autonomie ridicule, prenant mille ans à recharger et surtout finissant inutilisable au bout de trois recharge. J'avais donc comblé les lacunes de la technologie pour finir avec un produit plutôt efficace et durable... même si cela aurait mieux fonctionné avec des prises plutôt qu'une dynamo mais bon... c'était pas demain la veille que l'électricité allait être installé dans le château et je me voyait mal fournir un de mes générateur à un élève, frère ou pas frère. « Tu mets les piles dedans, les piles que je t'ai donné car les autres ça marchera pas, puis ensuite tu déplies la manivelles et tu tournes pendant environ deux minutes. Je sais c'est long, ça fait le bras mais au final c'est un peu comme une branlette, tout le monde y arrive ! Après quoi tu laisses ça reposer deux heures et tes piles devrait être chargées. Du coup fait en sorte de toujours en avoir d'avance, comme ça quand les unes chargent tu as les autres pour tenir. Capiche ? » Je trouvais ça mignon... de lui apprendre quelque chose, de lui confier un de mes secret... même si cela me laissait un goût amer car c'était il y a des années que j'aurais dû pouvoir faire ce genre de chose avec lui mais mes parents avaient tout gâché.

Mais voilà, je ne pouvais pas continuer comme ça, continuer à faire semblant, à le surveiller de loin mais surtout à ne rien lui dire. Alors... il fallait absolument que je profite de ce moment, que je profite du fait que nous étions là, tous les deux, et que rien ne nous pressait normalement pour commencer à... à lui parler de tout ça. Je levais cependant les yeux au ciel en entendant ses déclaration, ne me laissant pas même le temps d'en placer une pour simplement parler de crimes qu'il n'avait pas commit. « Mais, laisse moi parler espèce d'impatient, rahlala ! Ça n'a rien à voir avec tout ça... même si je prend note pour les premières années et que ouai, toquer c'est bien aussi ! Mais non... en fait j'aimerais te parler d'un sujet un peu personnel... si jamais tu le veux bien en tout cas. Car... je sais... je sais que tu as été adopté et je me demandais... si tu savais qui étaient tes parents biologiques, si jamais tu avais essayé de les chercher ? Je sais c'est carrément déplacé de te demander ça mais... j'ai de bonne raison dont je vais te parler après. » J'avais une boule vraiment terrible au ventre... j'avais peur... qu'il ne le prenne mal, refuse de m'écouter ou me croire.

_________________
"Fuck and kiss you both at the same time" ▵ ©️endlesslove.
Did you see my dildo ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Ezra McCormick
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 199
Points RPs : 397
Date d'inscription : 13/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Everything is never as it seems [Calisto]   Mar 13 Mar - 21:57

Non, il n'était pas accroc aux piles, c'était stupide comme idée, ça servait à rien une pile comme ça, hors contexte. Ezra trouvait ça très étrange comme idée, même si l'idée de se pointer avec une valise de pile lui tira un sourire, tellement c'était n'importe quoi. Quoi que s'il avait pu, il l'aurait fait, sans aucun problème, mais son père n'aurait certainement pas apprécié qu'il laisse ses fringues pour amener plus de piles ... et les professeurs auraient fait la tête s'il était venu sans les bouquins de cours. C'était bien dommage quand même. Est-ce que ça aurait été lourd d'ailleurs ? Combien aurait t'il pu en mettre dedans. Le serdaigle partit un peu dans sa tête, cherchant jusqu'à quel point c'était faisable... Mais il revint rapidement à lui, parce qu'il était réellement intéressé par le mécanisme de ce qu'il lui avait donné, ça avait vraiment l'air très pratique. Ezra posa les yeux sur l'engin, attentif, avant de relever les yeux vers le concierge, un peu perturbé, pas certain de comprendre la comparaison. Pas certain de voir le rapport non plus là tout de suite et à peu près certain que c'était pas le genre de chose à caser dans une conversation comme ça. Enfin, ça n'avait pas beaucoup d'importance, certaines personnes étaient bizarres, il ne fallait pas chercher plus loin parfois. D'autant que bizarre ou non, il était gentil, il ne valait donc pas poser de question et se contenter de ce qu'il avait entre les mains.

Le serdaigle ne voyait pas du tout ce qu'il pouvait bien vouloir lui dire, parce qu'il n'avait rien fait de mal récemment, ou même avant ça ... et il venait de lui expliquer le fonctionnement de ce truc là, alors quoi donc ? Il finit enfin par lever les yeux vers lui, fronçant un peu les sourcils, comme s'il ne comprenant pas trop ce qu'il pouvait bien lui vouloir, mais ne se sentant pourtant pas du tout impatient... Ezra hocha la tête, oui, oui, la prochaine fois il frapperait, quoi qu'il ne voyait pas pourquoi il reviendrait maintenant qu'il avait ce qu'il fallait en main. Mais oui, il y penserait. Plus personnel ? Il ne voyait pas trop ce que c'était censé vouloir dire . « Oui ? » le coupa t'il, un peu malgré lui. Il se demandait quoi ? Parce que c'était pas vraiment un secret ça, il n'était pas du genre à en parler beaucoup, mais il ne le cachait jamais, c'était pas une tare pour lui. C'était comme ça, c'est tout. Le serdaigle le regarda un peu bizarrement, un peu surpris, mais surtout, il ne comprenait pas l'intérêt de cette question, ni pourquoi il l'aurait fait d'ailleurs. « Non, jamais. Pourquoi j'aurais du ? » Ezra secoua la tête doucement. Il n'avait pas l'air touché du tout, et il ne voyait pas pourquoi il aurait du l'être. Même s'il ressentait un très léger pincement au coeur, mais c'était sans doute rien. C'est pas comme s'il était en âge de craindre une crise cardiaque.

« Quel est l'intérêt de chercher des gens qui ne voulaient plus de moi ? Ils n'ont certainement pas changé d'avis depuis. Quoi que parfois les gens changent d'avis, c'est pas très logique, mais ça arrive. Ça m'arrive aussi. » Il grimaça un peu, oui, c'était normal de changer d'avis parfois même si ça n'avait pas trop de sens. Mais ça ne devait certainement pas être leur cas. « Non, j'ai mieux à faire, et j'ai déjà mon père, pourquoi est-ce que j'aurais besoin de plus de famille, ça me suffit » ajouta t'il, avec un léger sourire. Parce qu'il le pensait. Il avait grandi en mettant de côté ce qui aurait pu être sa famille, il ne s'en rappelait pas donc ça ne pouvait pas le blesser, c'était logique ... Un peu du moins... Parce qu'il savait que ce n'était pas totalement vrai non plus. Ezra s'en fichait un peu qu'il lui pose cette question, ce n'était pas un secret, mais effectivement, c'était un peu étonnant. « C'est pour un article ? Ou alors le psychomage est parti et vous le remplacez ? » Il était concierge, pas journaliste ou psychologue mais quelle bonne raison pouvait t'il avoir pour lui demander ça ? Il en avait pas forcément besoin d'ailleurs, il avait le droit d'être curieux, Ezra ne comptait pas lui en vouloir pour ça, mais vu qu'il avait dit avoir une bonne raison, il avait eu envie d'essayer de deviner.

_________________

I believe in music the way that some people believe in fairy tales.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Arden Honeycutt, Liviu Flint, Miles Moore, Silius Rowle, Vanitas Olivander
Vos Liens :
Informations Importantes :
Calisto Staker
Ordre
Ordre

Messages : 373
Points RPs : 670
Date d'inscription : 17/05/2016
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Everything is never as it seems [Calisto]   Sam 24 Mar - 16:52

J'en chiais, j'en chiais tellement ! Ce n'était vraiment pas... vraiment pas le genre de sujet avec lequel j'étais à l'aise. En même temps... qui donc pourrait l'être dans ce genre de situation ? Qui donc aurait l'habitude de parler de cela à moins d'avoir dix milles frères et sœurs dans la nature ? Personne... et pour ne rien arranger Ezra ne me facilitait vraiment pas la tâche, lui drôle d'animal ne fonctionnant pas comme le commun des mortels et qui, quand il s'y mettait, parlait tellement vite... répondant à tout ce qui pouvait bien lui passer par la tête avant même d'avoir entendu la question au final. Bref il était un sacré personnage, il n'y avait aucun doute là dessus. Mais du coup ça ne faisait que rendre les choses plus délicates, cherchant à savoir au fond de moi si j'aurais le courage de tout lui révéler, de faire... de faire comme Orion me l'avait conseillé. Mais mené aussi loin et avec une telle opportunité de pouvoir parler au calme avec lui sans que personne ne vienne nous déranger... disons simplement que je ne pouvais pas faire marche arrière, pas maintenant. J'avais donc pris mon courage à deux mains et je m'étais lancé dans le vif du sujet, commençant à le questionner sur ses parents biologiques... ma mère en somme et un autre type... histoire de savoir si il les avait un jour cherché ou si il ne savait vraiment rien de ces derniers.

Après l'avantage avec Ezra... c'est qu'il n'y allait pas par quatre chemins ! Répondant un non catégorique avant de demander pourquoi. Pourquoi ? Hahaha... parce que j'étais son frangin bien sûr mais ça... il avait donc peu de chance de le savoir tant que je ne lui aurait pas donné cette information. Mais avant que je n'ai eut le temps de répondre à sa question il avait enchaîné, expliquant qu'il n'en voyait pas l'intérêt et pour le coup... j'étais certain d'être devenu quelque peu livide. Car c'était ce que je redoutais justement, une possible rancoeur totalement justifiée pour cet abandon. Que cette nouvelle que j'allais lui annoncer ne soit en aucun cas bien accueillit. Enfin heureusement Ezra était comme une petite machine, envisageant un peu tous les scénario même si il trouvait que cela manquait de logique. En vrai je n'étais pas sûr que mes parents regrettaient quoi que ce soit... mais moi ça me bouffait de me dire que je l'avais perdu aussi connement au point d'oublier jusqu'à son existence. Mais voilà, Ezra insista qu'il était très bien comme il était, qu'il ne voulait pas plus et... disons que je me sentais vraiment mal car ça voulait dire... en même temps comment lui en vouloir ?

Au final j'avais réussit, pour la première fois, à rester sans voix, incapable de savoir quoi dire de plus. Moi qui avait passé ma vie à parler alors que les gens aurait préféré que je la ferme... je me trouvais incapable d'émettre le moindre son alors qu'il fallait que je prenne la parole. Je devais offrir un bien piètre spectacle avec la gueule que je devais tirer ! Et il avait fallu que Ezra me questionne sur mes intentions pour que je commence à reprendre le contrôle « Euuuuh... » hey, c'était déjà un début ! Me raclant la gorge je tentais de rassembler mes idées, mes pensées pour pouvoir réussir à... présenter la chose au mieux « Pas vraiment en fait. Je te parle de tout ça parce que... Comment expliquer ça. Je... Mmmh... attends je sais, ça te parlera sans doute mieux que mes mots. » Je quittais alors le canapé pour me diriger vers mon bureau, ouvrant un tiroir pour en sortir un dossier... j'eus un moment de pose en regardant ce dit dossier puis en observant Ezra, me mordant la lèvre et la boule au ventre. Mais oui, ça restait la meilleure solution. Je me rapprochais donc avant de lui tendre le dossier « Tiens lis ça. Je pense que... je pense que ça te permettra de comprendre pourquoi je t'ai demandé tout ça... » dans ce dossier il y avait tous les papiers que j'avais pu rassembler bien sûr depuis que j'avais appris son existence. L'acte de naissance, les papiers lorsqu'il avait été déposé, les papiers pour son adoption et tout un tas d'autres choses, de notes personnelles aussi... bref tout ce qu'il fallait pour lui faire comprendre que lui et moi... nous étions de la même famille. Et alors qu'il lisait, je finissais par lâcher à un moment « Ceux qui t'ont laissé n'en ont peut être rien eut à faire... mais il y en a d'autres qui n'ont jamais pu avoir leur mot à dire et qui le regrette aujourd'hui amèrement. Je suis désolé Ezra... désolé que l'on-t-ai laissé... » le tout en commençant à craquer, des larmes coulants sur mes joues. Putain... en ce moment je ne faisais vraiment que pleurer, c'était horrible.

_________________
"Fuck and kiss you both at the same time" ▵ ©️endlesslove.
Did you see my dildo ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Ezra McCormick
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 199
Points RPs : 397
Date d'inscription : 13/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Everything is never as it seems [Calisto]   Dim 25 Mar - 1:04

Oui, parfois les gens changeaient d'avis, et il était bien placé pour le savoir, Ezra se rendait bien compte à quel point, il pouvait être inconsistant parfois, mais il n'était pas idiot quand on abandonnait quelqu'un, ce n'était pas pour venir le chercher plus tard, ça ne marchait pas comme ça et il était trop vieux maintenant, vouloir des enfants, ça ne voulait pas dire les abandonner et les récupérer autour de leur majorité, non, il aurait été tout petit et tout mignon, encore, mais là, il était trop vieux pour intéresser des parents. De plus il avait déjà été adopté, donc c'était trop tard. Et puis ça, lui allait très bien de n'avoir qu'un père, il l'aimait et ça lui suffisait tout à fait, même s'il avait déjà entendu de vieilles voisines dire qu'un vieux grognon, accro à ses instruments, n'était pas un bon modèle pour un enfant ... Elles ne savaient pas de quoi elles parlaient et c'était il y a longtemps maintenant, il n'était plus vraiment un enfant. Donc non, il n'avait jamais cherché à connaître ses vrais parents, enfin non pas vrais, parce qu'ils n'étaient rien pour lui, biologique, oui, c'était le bon terme.

Ezra pencha la tête sur le côté, attentif, patient aussi, il ne comprenait pas trop pourquoi le concierge hésitait, s'il avait quelque chose à lui dire, c'était le moment, il lui avait dit de le laisser parler, alors maintenant le serdaigle attendit simplement, essayant de ne pas paraître impatient. Il ne comprenait pas ce qui pouvait être si difficile, parce que là, il ne le coupait pas et il avait dit avoir de bonnes raisons, donc il savait très bien qu'il avait à dire non ? Pourquoi hésitait comme ça ? La dernière phrase du concierge tira un léger sourire à Ezra, c'était une étrange formulation, parce quoi de mieux que les mots pouvaient parler, certainement pas les feuilles qu'il tenait en main , les mots écrits ne parlaient pas. Il se tut pourtant, préférant attendre patiemment comme il le lui avait demandé que de lui faire part de son amusement. Le serdaigle attrapa le dossier en question et perdit son sourire, un peu perturbé. Pourquoi est-ce qu'il ne pouvait pas lui dire directement. Il mit quelques secondes à voir le rapprochement, parce que ça n'avait aucun sens que ce genre de papier soit ici, et aient le moindre rapport avec ces questions précédentes.

Mais curieux, il finit pourtant par feuilleter le dossier. Le visage imperturbable, ou presque. Un léger tic nerveux agitant sa lèvre. Il ne regarda pas tout, à peine quelques minutes, et referma les pages lentement, les remettant presque soigneusement Avant de secouer la tête, doucement d'abord, puis plus brutalement. Il n'aimait pas ça, il ne voulait pas comprendre, parce qu'il ne savait pas comment gérer ça. C'était simplement trop d'un coup, les émotions trop fortes n'avaient jamais été une bonne chose chez lui, parce qu'elles étaient rares et qu'il ne savait simplement pas y faire face. D'autant que c'était confus, beaucoup trop confus, il ne savait pas quoi en penser, et s'il avait toujours été persuadé de ne pas être touché par tout ça, peut-être que si, peut-être que c'était bien le cas et il ne le voulait pas. Parce que c'était triste, et qu'il n'aimait pas ce genre de sentiment, ça ne servait à rien, ça n'allait rien changer. « Personne ne m'a laissé » finit il, par dire, de manière bien plus nerveuse que d'habitude. « Je suis là, donc on ne m'a pas laissé, c'est faux » ça n'avait aucun sens, mais il ne savait pas quoi dire. Non, il n'avait pas été laissé derrière puisqu'il était là. Et si en temps normal, il se serait inquiété pour le concierge parce qu'il savait ce que voulait dire voir quelqu'un pleurer, c'était une mauvaise chose, là, il n'était simplement pas capable de suivre les conseils de son père. Consoler quelqu'un avait toujours été compliqué pour lui, mais là, là, c'était différent, il ne comprenait rien. Ses mains retournaient nerveusement l'engin pour recharger ses piles, l'air ailleurs, l'air éteint « C'est moi qui n'en ait rien à faire » ajouta t'il, la voix blanche. Non, c'était bien eux, et pas lui, vu qu'on ne lui avait pas laissé le choix, on l'avait laissé tout simplement. Finalement, Dae avait raison, l'affectif et la logique n'avait rien à voir. Il aurait du n'en avoir rien à faire, c'était le passé et c'était inchangeable, alors pourquoi s'en soucier ... ça n'était pas logique. Il n'était pas logique.

_________________

I believe in music the way that some people believe in fairy tales.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Arden Honeycutt, Liviu Flint, Miles Moore, Silius Rowle, Vanitas Olivander
Vos Liens :
Informations Importantes :
Calisto Staker
Ordre
Ordre

Messages : 373
Points RPs : 670
Date d'inscription : 17/05/2016
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Everything is never as it seems [Calisto]   Mar 3 Avr - 23:13

Que n'avais-je pas déclenché encore... pourtant cette fois, je n'étais pas le coupable de ce qui s'était passé cependant je n'en restait pas moins le terrible messager. Car oui, oui, j'avais pris mon courage à deux mains, lui tendant ce dossier qui contenait... toute la vérité... ceci à défaut d'avoir eut la force ou les mots pour le dire à haute voix. Car oui... il fallait que je lui dise, que je lui en parle car c'était important pour... pour... pour moi en fait... lui aurait pu rester dans l'ignorance toute sa vie, il s'en fichait... au final c'était encore une décision égoïste, putain ! Mais... en effet, j'avais besoin de retrouver mon frère, de lui dire que... eh bien que j'existais ! Même si la nouvelle, forcément, fut vraiment très difficile à avaler. Et je le lisais dans ses yeux, dans ses expressions à mesure que cela prenait du sens dans sa tête... c'était beaucoup trop d'information, une vérité bien trop difficile à avaler quand on y était pas préparé et malheureusement... il n'y avait aucun moyen de s'y préparer. Il avait un frère... un frère plus vieux que lui qui se tenait devant lui et dont il apprenait l'existence en cet instant précis. À dire vrai il en avait même deux mais ça... Orion m'avait fait jurer de ne pas lui raconter à propos de son père, de l'épargner de cette épave qui lui servait de paternel. Mais en attendant... Ezra était en train de câbler, incapable de gérer les informations nouvelles qui s'imprimait dans sa tête et je me sentais totalement incapable de lui venir en aide.

Et je devais dire que ça me brisait le cœur... le voir dans une telle détresse, entendre ses paroles. Non, bien sûr que non personne ne l'avait laissé car il était là. Cependant... ma mère l'avait en effet fait elle, il y a très longtemps... Mais l'entendre dire qu'il n'en avait rien fut vraiment le coup le plus difficile à encaisser... car certes, le choc jouait je m'en doutais mais... ça me faisait atrocement mal car moi je n'avais pas rien à faire de lui, bien au contraire. Si je l'avais mis face à tout ça c'était bien car je tenais à lui et que j'espérais... que j'espérais que peut être nous pourrions, lui, moi et Orion, apprendre à se connaître, rattraper le temps perdu et, pourquoi pas, reformer une famille ? Mais je n'étais qu'un idéaliste... ça ne pouvait pas être si simple ! Et il me fallu toutes les forces du monde pour ne pas juste me mettre à verser plus de larmes comme un idiot, cela n'aurait en rien aidé à la situation. Je restais donc là dans le silence, observant Ezra, observant ce dossier et me remémorant cette dernière minute... incapable de savoir quoi faire à présent... incapable de savoir quoi dire pour continuer à avancer.

Finalement je me mettais à genoux devant lui, attrapant le dossier qui se trouvait encore dans ses mains pour le poser par terre. Je tentais, tant bien que mal, de capter son regard « Ezra... » je ne savais absolument pas ce que je comptais lui dire... mais je ne pouvais juste pas resté silencieux plus longtemps « Je suis désolé... je suis désolé de t'avoir apprit ça comme ça et aussi... pour ce qui t'es arrivé quand tu étais petit. Même si toi tu ne le regrettes sans doute pas... » après tout... peut être avait-il été plus heureux qu'il ne l'aurait été en restant avec nous ? Enfant bâtard... il l'avait très certainement été oui alors qu'autrement il aurait sans doute été traité comme pire paria que je ne l'avais été « Mais... j'ai pas voulu t'infliger ça sans raison. Si... si je t'ai dis la vérité c'est parce que... j'aimerais te connaître moi, car tu es important. Je ne suis pas le seul d'ailleurs, tu as aussi un cousin, un garçon de ton âge en plus, qui aimerait beaucoup te connaître. Après... après si tu ne veux pas de nous, si tu ne désires pas pousser plus loin je... je comprendrais. » avais-je dit d'une voix tremblante car cette simple idée... cette simple idée me donnait envie de pleurer « Je ne compte rien t'imposer... enfin rien de plus... je respecterais ta décision. »

_________________
"Fuck and kiss you both at the same time" ▵ ©️endlesslove.
Did you see my dildo ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC :
Vos Liens :
Informations Importantes :
Ezra McCormick
Extraterrestres
Extraterrestres

Messages : 199
Points RPs : 397
Date d'inscription : 13/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Everything is never as it seems [Calisto]   Ven 6 Avr - 22:08

Il avait arrêté de secouer la tête, mais il ne s'était pas calmé pour autant, le dossier sur les genoux et faisant tout son possible pour ne pas balancer ce qu'il avait dans les mains. Ça ne lui plaisait pas, mais alors pas du tout. Il ne comprenait pas tout et pire que ça, il n'était pas certain d'en avoir envie. C'était quelque chose qu'il n'avait jamais eu de mal à mettre de côté, à enterrer dans un coin, comme tout ce qui le dérangeait. Plus il en avait peur, plus il arrivait à l'enterrer. Son abandon, la guerre actuelle, tout ça, il avait réussi à faire comme si ça n'existait pas et c'était très bien. Ezra n'avait jamais eu aucun problème avec son père adoptif, il n'avait pas l'impression d'avoir manqué de quoi que ce soit ou d'avoir une eut une mauvaise vie, mais c'était difficile de se dire qu'on avait pas voulu de lui si jeune, comme s'il avait eu quelque chose de pas normal, comme si quelque chose clochait chez lui... Et s'il ne comprenait pas toujours pourquoi, il avait toujours eu cette impression là, et qu'on lui rappelle cet abandon n'allait pas arranger les choses. Mais surtout ça le frustrait, parce que c'était stupide de ressentir tout ça, ce n'est pas comme si ça avait la moindre utilité.

Le serdaigle était incapable de comprendre, peu habitué aux situations de stress, peu habitué à ressentir si fort. Tout ça n'avait aucun sens. Il finit par reprendre le dossier, comme s'il allait lui donner les réponses à tout ce qu'il avait dans la tête. Ça aurait pu. Franchement, ça aurait pu être le cas, mais pour une fois, il ne voulait pas de logique, il ne voulait pas plus d'informations, surtout administratives. Il avait juste envie que tout ça s'en aille. Il avait besoin de sa musique pour penser à autre chose... Mais entendre son nom, le sorti un peu de sa torpeur. Il ne chercha pas à garder le dossier, gardant d'abord les yeux dessus, avant de les relever, l'air un peu perdu. Et de ça, il était censé en penser quoi ? Étant enfant unique, il ne savait pas vraiment ce que c'était d'avoir un frère, mais est-ce que ça comptait vraiment, vu qu'il ne le connaissait pas, pas vraiment en tout cas, et certainement pas sous cet angle là. Ezra le regarda fixement. Désolé de quoi ? Comment est ce qu'il aurait pu lui apprendre autrement ? Il aurait sans doute eu la même réaction peu importe la manière de lui apportait l'information ... Et ce n'était pas lui qui l'avait abandonné, c'était stupide. Mais pourtant, ça le calmait un peu, sans trop savoir pourquoi. Le serdaigle ne savait pas s'il le regrettait... Regretter quoi au juste ? Parce qu'il n'avait aucune idée de ce qu'il avait raté. Sa vie lui convenait très bien et il ne l'aurait changé pour rien au monde, mais on l'avait quand même laissé derrière et il ne savait même pas pourquoi.

Ezra tiqua un peu, il avait déjà du mal à comprendre ses émotions négatives, sans en rajouter d'autre, d'une toute autre nature. Il ne savait pas quoi en penser, il n'arrivait pas à gérer tout ça et ça ne l'aidait pas d'entendre ça. De comprendre que quelque part ça lui faisait plaisir. Mais ça n'aurait pas du, parce que sa vie était très bien comme ça déjà et que c'était facile de dire ça comme ça, mais il ne le connaissait pas, peut-être qu'il allait changer d'avis aussi, peut-être qu'il allait se faire abandonner une seconde fois. Un cousin aussi ? Il secoua à nouveau la tête, ça faisait trop d'information d'un coup. Il avait déjà du mal à vraiment faire attention aux autres, alors s'imaginer avec de la famille, c'était un peu trop étrange. Surtout que ça ne pouvait pas vraiment être de la famille puisqu'ils ne les connaissaient pas. Ezra avait envie de répondre que oui, il ne voulait plus entendre parler de tout ça et mettre simplement ces dernières minutes dans un coin de son crane et ne l'oublier. Mais il referma la bouche avant de l'avoir dit ouvertement. « Je ne sais pas » répondit il, finalement, refermant ses mains un peu plus durement sur le chargeur. « Je ne sais pas du tout » C'était rare pourtant qu'il n'ait pas un avis, ou alors c'était quand il savait très bien qu'il n'avait pas les informations nécessaires pour répondre. Mais là, c'était différent, c'était confus. « Est-ce que vous pourriez ne pas pleurer, ça ne m'aide pas » ajouta t'il, un peu plus platement, en levant sur lui un regard un peu contrarié. Il ne lui en voulait pas réellement, mais c'était déjà compliqué de se concentrer sur ce qu'il avait sous le crane sans avoir à se soucier des stimulus extérieurs.D'autant qu'il n'avait aucune réponse à lui donner. Il ne voulait pas pousser plus loin, et en même temps, pas tant que ça. « Je ne sais pas si j'ai envie de vous connaître » ajouta t'il, finalement, sans baisser les yeux, c'était honnête. « Ni pourquoi vous le voudriez ?  » Il ne savait pas vraiment être proche des gens, alors est-ce que ça servirait à quoi que ce soit de toute manière ? Si ce n'est à lui rappeler qu'on avait pas voulu de lui ...

_________________

I believe in music the way that some people believe in fairy tales.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Vos DC : Arden Honeycutt, Liviu Flint, Miles Moore, Silius Rowle, Vanitas Olivander
Vos Liens :
Informations Importantes :
Calisto Staker
Ordre
Ordre

Messages : 373
Points RPs : 670
Date d'inscription : 17/05/2016
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Everything is never as it seems [Calisto]   Mar 24 Avr - 19:45

Je me sentais tellement mal de lui avoir imposé une telle épreuve... pourtant je le savais, depuis le début, que ça ne passerait pas facilement ! Déjà moi même... cette nouvelle avait été vraiment difficile à encaisser. Mais Ezra... cela faisait un moment maintenant que je l'observais et il me faisait plus penser à un enfant qu'autre chose, un proche de l'autisme et donc... pas vraiment préparer à gérer ce genre de choses. Par exemple pas de colère mais simplement... une information qu'il lui était incapable d'assimiler car elle mettait en péril son équilibre déjà si fragile. Je le comprenais... mais j'avais tout de même mal... car j'avais l'impression de lui faire du mal et que j'avais l'impression que c'était moi qui l'avait abandonné personnellement et qui m'excusait pour ça... en même temps ce n'était pas loin de la vérité, de ce que je ressentais, j'avais l'impression de l'avoir abandonné le jour où je l'avais oublié... c'était juste horrible.

Et du coup il était loin Ezra, très loin, presque hors de portée... il avait fallu que je prononce son nom pour parvenir à le faire revenir parmi nous, dans cette pièce et surtout avec moi même si j'étais toujours incapable de dire si à présent il me détestait ou pas. J'avais récupéré le dossier, le posant un peu plus loin pour qu'il ne le perturbe plus ainsi dans ses mains, puis j'avais tenté de capter son regard... bordel... j'avais tellement envie de le serrer dans mes bras en lui présentant toutes les excuses du monde pour qu'il aille mieux... et si j'avais résisté à l'envie de le serrer contre moi je m'étais cependant excusé comme jamais... pour tout ce que mes parents avaient fait. Désolé aussi d'avoir fait preuve de si peu de tact dans la manière de lui révéler la vérité. Mais j'avais vraiment envie... de le connaître et qu'il fasse de nouveau partit de ma vie, si du moins il le voulait bien.

Le problème c'est que c'était encore plus complexe que ça ! Car à la limite si il n'y avait eut que moi... mais il y avait Orion aussi... Orion qui était son frère lui aussi mais dont je ne pouvais parler en de tel terme. Déjà un mensonge pour commencer... ce n'était vraiment pas brillant. Mais Orion le souhaitait autant qu'il souhaitait connaître Ezra d'ailleurs. Alors j'avais décidé de lui en faire mention, de parler de son « cousin » qui lui aussi désirait grandement le connaître. Nous étions peut être des inconnus... mais nous avions envie de créer des liens et c'était ça que je tentais de lui faire comprendre... qu'on était prêt à tout faire pour lui mais qu'en même temps rien ne l'obligeait à nous connaître. Au final c'était sa décision et je lui avais alors demandé ce qu'il désirais. Sa réponse ne faisait que traduire sa détresse encore bien présente. En effet il ne savait pas... en même temps pauvre gosse, il venait de découvrir un frère, un cousin et donc toute la famille qui pouvait possiblement aller avec ! Et sa remarque sur mes larmes me fit me sentir encore plus coupable « Ah euh... oui désolé ! » avais-je alors répondu en tentant de m’essuyer les yeux au maximum, cela avait été plus fort que moi. Quand à sa réponse finale... elle était difficile à entendre même si encore une fois elle était perdu, mais surtout sa question... il avait besoin d'être rassuré et ça au moins c'était une chose que je pouvais faire « Car tu es de la famille... et que ouai, notre famille n'est vraiment pas parfaite, mais pour moi comme mon cousin c'est quelque chose d'important. Et puis t'es mon frère bordel, mon petit frère que je retrouve seulement maintenant. Comment je pourrais ne pas vouloir te connaître ? »

_________________
"Fuck and kiss you both at the same time" ▵ ©️endlesslove.
Did you see my dildo ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Everything is never as it seems [Calisto]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Everything is never as it seems [Calisto]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise From The Ashes :: 
Poudlard
 :: Cachots & Rez-de-Chaussée
-
Sauter vers: